:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu :: Les Îles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début du voyage [PV Akrillo]

avatar
Messages : 158
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 66
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur








Le début du voyage

.:: Depuis le démantèlement des Karasu et la mort de son partenaire, la jeune femme voyageait seule dans le sekai à la recherche d’un sens à sa vie, mais surtout, elle fuyait. Elle était en cavale, recherchée par son père, mais également par l'Okiya qu'elle avait fuit et peut-être même par d'éventuels survivants des Karasu... Plusieurs options s’étaient pourtant ouvertes à elle, mais après mûre réflexion, aucune ne semblait lui convenir. Elle pourrait affronter et se venger de se père qui l’avait sans remords vendu dans ce bordel et qui aujourd'hui tentait de l'assassiner, mais elle y gagnerait quoi ? Cela ne la ramènerait pas dans le passé où ne lui donnerait pas un meilleur père. Pourtant, la jeune femme avait longuement hésité sur la question. Elle restait humaine avec des sentiments comme la haine et la colère après tout, toutefois, elle pouvait remercier les Karasu de lui avoir appris à maîtriser ses émotions. Pourtant, la haine était là, profondément enfuie dans sa poitrine. Elle savait qu'un jour elle n'y échapperait pas. En réalité, même si fuir était dans son tempérament, elle n'était pas une froussarde, elle fuyait dans le but de mieux construire ses projets, elle fuyait pour humilier se père. Elle aurait pu rejoindre un des grands villages ninja fraîchement bâti, mais elle ne voulait pas être de nouveau enfermée, pas maintenant, elle désirait enfin goûter à cette liberté fraîchement trouvée, elle voulait connaître le monde qui l’entourait. Pourtant, aujourd'hui, elle se sentait pour la première fois seule. La compagnie de son ancien coéquipier des Karasu commençait à lui manquer. Ainsi, posée sur la plage d’une île d’Uzu no kuni, elle songeait à la suite dans un grognement qui manifestait toute sa réflexion. Elle réfléchissait de façon si exagérée que l’on pourrait imaginer de la fumer sortir de son crâne. En vérité, si elle semblait tellement agacée par ses interrogations, c’était également à cause de la chaleur des lieux. Elle n’arrivait pas à réfléchir avec ce soleil qui brûlait sa peau si pâle. La blanche n'avait jamais beaucoup apprécié la chaleur.


▬ Allons réfléchir dans un endroit plus frais ! Si je reste ici mon cerveau va cuire avant que je trouve une solution !


.:: Shizuka quitta ainsi le sable fin et la douce brise océanique pour se réfugier en ville auprès d’un endroit frais. Ses pas l’amenèrent dans un bar à l’ombre de plusieurs arbres aux formes très amusante pour certain. Sur la route, elle croisa un groupe de shinobi au bandeau frontale avec l’emblème d’Uzushio gravé sur la plaque métallique.

Tiens ? Les shinobi d'Uzushio patrouillent dans tout le pays ? Ou il se serait passé un incident dans le coin ? Ou... est-il possible qu'ils soient là pour moi ? Mon père aurait-il fait appel aux villages pour me retrouver? Non... Ça serait trop risqué pour lui...

.:: Sur ses observations, son regard resta longuement posé sur eux jusqu'à ce qu’ils passent à côté d’elle. Observant leurs dos, elle remarqua l’emblème d’un clan qui lui était inconnu. Elle s’empressa de sortir un morceau de papier et d’y dessiner l’emblème afin d’interroger des personnes sur ce clan. Lorsqu'elle était chez les Karasu, Shizuka disposait de nombreuses informations grâce aux informateurs du groupe ainsi, elle connaissait l’identité de nombreux de clans. Notamment ceux du pays du feu, mais c’était la première fois qu’elle s’aventura à Uzu no kuni et connaissait peu de chose sur les clans qui y régnait. Le seul qu’elle connaissait été le célèbre clan Uzumaki ou d’ailleurs, l’emblème du village reprenait celui de leur clan. Rangeant le morceau de papier dans sa sacoche, elle pénétra à l’intérieur du bar et prit place au comptoir commandant au barman un bon cocktail fruité et bien frais sans alcool, ne souhaitant pas avoir davantage chaud.


▬ Dite, Oji-san, il représente quel clan cet emblème ? Je viens de croiser des types d’Uzushio qui portaient cet emblème sur leurs vêtements, alors je m’interrogeais…



▬ Oh ? Vous n’êtes pas du coin, hein ? Il s’agit du clan Miyamoto, disons qu’ils sont en charge de l’ordre dans le village d’Uzushio, mais… Ils ont tendance à patrouiller dans tout le pays, particulièrement ici à cause du grabuge qu’il y a eu au port récemment.



▬ Oh, quel genre de grabuge ?





▬ Dans le genre cargaisons illégales, passage d’armes, voir d’esclaves…





▬ Hum… Je vois..., répondit-elle, son regard songeur plonger sur la porte d’entrée.


Une patrouille hein ?… Pensa-t-elle en buvant une gorgée de son verre.

.:: Ils n'étaient pas là pour elle. Même si elle s'en doutait un peu, en avoir la confirmation la rassura. Pouvant de nouveau se relaxer, elle sirota tranquillement son verre reprenant toutefois un air songeur et nostalgique. Soudain, elle s’écria en tapant du poing sa main droite dans la paume de sa main gauche comme-ci elle venait de résoudre l’équation du siècle :


▬  Je sais ! Je vais fonder un groupe ! Se réjouit-elle pour elle-même.


.:: Le barman la dévisagea comme on dévisagerait une chose étrange et inconnue et préféra s’écarter en l’ignorant.

Mais un groupe pour quoi faire au juste ? Hum…. Pour botter l’arrière-train de mon père et prendre le pouvoir de son territoire ? Non... Je ne reste jamais bien longtemps avec les mêmes personnes… Si je le fais c'est uniquement avec des personnes dont je n'ai aucun scrupule à trahir. Hum....

.:: Voilà de nouveau notre princesse des neiges coincée dans ses réflexions douteuses pour seul but de combler son ennui, ou plutôt son vide…


▬  Bon, je devrais éviter de rester ici trop longtemps… Conclut-elle.


.:: Au moment où elle allait se lever de son siège le jeune homme qui était à la tête de la patrouille qu’elle avait croisée plus tôt entra dans le bar et la blanche rougie en s’apercevant qu’il s’agissait d’un très beau garçon. Bien qu’en réalité intelligente, d’apparence, à cause de son attitude, la jeune femme ressemblait actuellement à une idiote. En effet, elle ne réalisait pas que depuis son entrée, la blanche le fixait de manière franche oubliant toute politesse et surtout elle devait, aux yeux de l'étranger, être effrayante à le fixer ainsi…  

©️ NAELY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 124
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 83
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
La journée commença de façon prometteuse.

J’avais fini ma semaine de cours et d’éducation au sein de mon clan. Alors que la plupart de mes camardes se seraient contenté de passer les trois derniers jours à s’entraîner au combat et se reposer, je fus réquisitionné par la garde.

Comme beaucoup de Miyamoto, je faisais partie de la garde de notre village, une sorte de police aux ordres du Senkage, le chef de notre village. Bien qu’étant toujours chunin, j’étais chef d’une petite brigade dans la garde, nous étions cinq. Le plus gros de notre travail consistait à patrouiller dans ou autour du village, arrêter de simples voleurs, régler des légers problèmes… Plus rarement, nous sortions du village et allions patrouiller sur les îles voisines et dans les petits villages civils des alentours.

L’entrevue avec mon chef fut brève. Un bateau remplit de marchandise volé, illégales mais aussi d’armes. Les shinobis d’Uzushio avait coincé le bateau la veille, et arrêter une poignée de personnes. Ils supposaient que les autres s’étaient cachés dans le village mais surtout ils ignoraient les raisons et les identités de ses personnes. La garde devait prendre le relai, investiguer dans ce petit village et retrouver les criminels responsables. Nous avions 4 heures de route, je partais avec mon groupe habituel. 
Bien.

Je passais rapidement prendre ma tenue de garde, enfilai ma veste de protection de chunin avec le sigle des Miyamoto dans le dos, arrangea mon sabre sur ma gauche, pris quelques affaires de combats, un cahier et un crayon… Je réunis rapidement mon équipe, et nous partîmes aux alentours de dix heures.

Le voyage se fut sans encombre. Mon esprit ne se fit pas entendre pour une fois, ça ne me dérangeait pas, ça me permettait d’être plus concentré sur mon travail.
Une fois à l’entrée du petit village, nous trouvâmes le groupe de Shinobis d’Uzushio. Tous chunin comme moi et mes hommes. Je les saluai avec politesse, et demandai des explications sur la situation.

« Et bien, nous sommes dans le petit village d’Ikoro, peuplé de deux cent habitants et des poussières. La criminalité y est faible, selon nos rapports, et leur port permet le commerce avec notre village et ceux avoisinants. Il faut régler cette affaire au plus vite pour ouvrir le port, afin de ne pas bloquer plus longtemps leur commerce… On ramène ceux capturés à uzushio, mais ils en restent, c’est sûr.

-Je vois, pas de soucis. Bon boulot, vous pouvez aller faire votre rapport au chef, on prend la relève !


Je les saluais une dernière fois avant qu’ils partent.

« Eren, file au port, fait-toi discret, et cherche des personnes suspecte. N’hésite pas à faire un signe si tu as besoin d’aide.


Sans regarder s’il faisait ce que je faisais, par habitude d’être obéis, je continuais vers le centre du village.

Je passais interroger quelques passants. Comme d’habitude, les mêmes réponses. Ils sont contents de nous voir, non ils n’ont pas vu quelque chose de suspect, oui le blocus du port les gènes…
Il va falloir changer de stratégie.

« Kirito, file rejoindre Eren au port. Enlève tes affaires avant, fait toi passer pour un marchand, et chamboule le un petit peu, bouscule-le, force le à réouvrir le port. Fait durer un peu cette mascarade, puis ouvrez véritablement le port. Guettez ce qu’il se passe. Prévenez-moi au moindre problème.


Nous passions devants un bar à ce moment-là. Nous étions maintenant plus que trois.

-Akrillo, je sens du chakra assez puissant venant de ce bar, à quelques mètres après l’entrée.

Je regardais deux secondes Meryn, une Kunoichi senseur. Elle avait intégré notre groupe grâce à ces capacités pour reconnaitre le chakra et ainsi facilité les traques et la protection. Eren et Kirito étaient eux axés sur l’empêchement de fuir, avec de larges attaques peu puissantes mais encombrantes, forçant les adversaires à ne pas fuir. Et mon dernier compagnon, Arslan, était un combattant hors pair, surement plus forts que moi avec des techniques ninjas. Mais je restais le plus fort au sabre.

-Bien, merci. Je rentre en premier, je vais voir ce qu’il se passe, Meryn, tu montes sur le toit et recherche d’autres signes. Rien est dit que nos ennemis soient des shinobis, mais si tu sens quelque chose d’anormal, dis-le-nous. Arslan, reste devant l’entrée, je t’appelle en cas de problème.

Une fois les ordres donnés, je m’avançais dans l’établissement. Selon l’endroit qu’avait dit Mery, on y trouvait un vieux barman, une chaise vide, et une jeune femme. Une jeune femme habillée différemment que les habitants de ce village, les cheveux blancs et les yeux violets. Peu commun. Mon instinct me disait que c’était elle, en fait, n’importe qui pouvait pensez qu’elle était bizarre.
Elle me fixa tout d’un coup. Voulant la rassurer, je souriais en repoussant une mèche de mes cheveux, et m’avançai lentement. Elle continua de me fixer, se fut presque gênant. Arrivé à une distance correcte, me permettant de me défendre en cas d’attaque, je lançais.

-Bonjour, désolé de vous déranger, garde d’Uzushio. Nous venons enquêter sur les récents problèmes ayant eu lieu au port. Vous avez entendu quelque chose ?


Je vis qu’elle ne semblait pas vouloir m’attaquer, alors je fis un signe à Arslan qui s’approcha. Je lui balançai mon cahier. Il savait ce qu’il devait faire : noter sa description physique, et ce qu’elle allait dire. On le fera rentrer dans le cahier des shinobis s’aventurant en ce moment sur les terres d’Uzushio. C’était un simple principe de précaution, nous le faisions à chaque fois.

-Ne vous inquiétez pas de ça, simple procédure habituelle. D’où venez-vous et comment vous vous appelez ?


Pour essayer de faire tomber la tension, s’il y en avait une, je commandais un sirop de pêche au bar.

-Je suis Miyamoto Akrillo, enchanté !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang B
Ryos: 66
Expérience:
23/1200  (23/1200)
Voir le profil de l'utilisateur








Le début du voyage

.:: La blanche reprit ses esprits en écoutant la douce voix du charmant jeune homme qui venait de lui adresser la parole. Elle secoua la tête pour chasser ses pensées néfastes et se concentrait sur la question de ce dernier. Shizuka remarqua alors qu'il s'agissait de la patrouille de tout à l'heure. C'était un Miyamoto. Il voulait savoir si elle avait vu ou entendu quelque chose sur les incidents récents. Elle allait lui répondre quand son regard, presque menaçant, se braqua immédiatement sur le carnet qu'il venait de donner à son partenaire qui venait de le rejoindre. Femme méfiante qu'elle était, elle n'aimait pas beaucoup ce genre d'objet. Soit il contenait de possibles informations sur elle, soit il pouvait au contraire être utilisé pour noter des informations sur sa personne. Toutefois, comprenant certainement son malaise face à l'objet pourtant si innocent, le charmant shinobi tenta de la rassurer en lui expliquant qu'il s'agissait la d'une simple formalité.


▬ Non, je viens d'arriver… C'est la première fois que je viens dans le coin, commença-t-elle pour répondre à sa première question le regard toujours braqué sur l'objet de papier. Vous écrivez quoi exactement là-dedans ?… demanda la blanche, méfiante, ignorant ses secondes questions les appréciant peu. Elle n'aimait pas beaucoup être interrogée de la sorte, qu'on lui pose des questions sur les incidents, d'accord, sur elle, pas d'accord. Néanmoins, afin de ne pas paraître suspecte elle soupira inventant rapidement une histoire. Je m'appelle Shirayuki Hana, je viens du pays du feu, mais je n'ai pas de maison fixe, je voyage partout dans le monde. Je profite de la paix pour apprendre à le connaître.


.:: Il était préférable de mentir, si elle dévoilait son vrai nom et que ses informations restaient dans les archives d'Uzushio, il était probable qu'un jour son père lui mette la main dessus. Le seul avantage qu'elle avait actuellement contre lui c'était justement son apparence physiquement qui avait fortement évoluée depuis ses onze ans, s'il obtenait ses informations, il pourrait lui mettre plus facilement la main dessus.

.:: Néanmoins, sentant la tension et surtout la méfiance chez la jeune femme, l'Uzujin se présenta sous le nom d'Akrillo Miyamoto. Un prénom peu commun, il fallait l'avouer. Négligeant ses fonctions, il prit place à ses côtés commandant un verre à son tour sous le regard peu ravi de son subordonner. Shizuka en conclut alors qu'elle pouvait se détendre. Il était charmant et semblait sociable. Elle allait simplement devoir faire preuve d'imagination pour le séparer de son partenaire, puis voler et se débarrasser de ce maudit cahier.


▬ E-Enchantée… Akrillo-san… Désolée d'être ainsi méfiante, mais… Je n'aime pas beaucoup les interrogatoires. En tant que ninja vous devez savoir qu'il est préférable de ne pas trop ébruiter son identité, pas vrai ? Lui sourit-elle innocemment comme pour lui dire : je n'ai pas peur de vous avouer que je suis une kunoichi. Alors, comme ça vous recherchez quelqu'un ? Un ninja ? Si c'est le cas je pourrais peut-être vous filer un coup de main. Je viens d'arriver mais j'ai la mémoire des visages, si vous pouviez me décrire la personne que vous recherchez, je pourrais peut-être me souvenir l'avoir vu ou non. Un sourire innocent saupoudré d'une légère goûte de charme fut versé au jeune homme pour obtenir une réponse favorable.


.:: Un plan rapidement établi dans sa mémoire. Lui apporter son assistance dans ses recherches et profiter du remue ménage lors des recherches pour piquer le cahier. Ils étaient tous shinobi, mais Shizuka était une spécialiste de la discrétion, alors vider les poches, n'était nullement un problème pour elle.

©️ NAELY


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu :: Les Îles-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.