Voir le deal
369.99 €

 :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô]

Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 331
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 244
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1082/1200Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1082/1200)
Tournons dans les hautes herbes
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun


Le plateau d’Arakura. Un plateau fertile, c’était comme ça qu’il était décrit. Ce que notre artiste faisait là-bas, comme d’habitude, il flânait de temps en temps lorsqu’il n’avait aucune mission dans des régions, des parties du monde qu’il ne connaissait pas. Il dessinait des paysages, des cartes, des endroits qu’il aimait particulièrement. La dernière fois, cela ne s’était pas forcément bien passer. Cependant, il ne se laissait pas aller, il avait besoin de respirer, de se concentrer sur son art. De se recentrer sur lui-même, si la méditation n’était pas forcément quelque chose qu’il avait essayé. L’art cet art qu’il avait l’habitude de pratiquer, lui permettait de se calmer, de réfléchir et de se créer son propre monde.

Il était là, en train de marcher. Sa planche a dessin callée contre son torse. Les cheveux noués dans un chouchou pour créer une splendide queue de cheval, il était vêtu d’une espèce de poncho qui recouvrait tout son buste. Un simple pantalon de toile pour le bas et des petites chaussures noires qui recouvrait ses pieds, mais qui lui permettait une mobilité à toute épreuve.

L’air, le vent, la petite brise qui caressait lentement sa nuque d’un simple revers de sa main. Elle était douce, elle était franche, elle était sensuelle. Elle donnait des envies folles, des murmures venus de tellement loin que même Shun ne pouvait les entendre. Le poncho dansait accompagné de la tendre bise comme une petite valse entre deux esprits, celui de la terre et du vent. Je me souvenais d’un Roi, d’un Roi dont le vent avait creusé les rides. Un roi d’une légende qu’il avait lu dans un livre. Un roi dont le sang avait protégé plus d’un territoire. Un Roi, un Daimyo, il avait tellement de nom que l’histoire l’avait oublié, excepté ce petit bouquin qui parlait de lui comme un héros. Un héros d’une guerre où son village avait survécu à des grands tourments, tout simplement pour l’amour d’une femme.

L’amour qu’est-ce que c’est ? Un grand tourment ou une grande force, la raison de la colère, mais également de la passion. L’affection, l’amour, c'est des sentiments pour la plupart étrangers au jeune homme. Il n’avait jamais pu s’accoutumer à quelconque forme de ce sentiment. Il était clairement en train de se demander ce que cela pouvait faire à ressentir ce genre de sentiments. Il était absorbé par ces pensées, si bien qu’il ne remarquait pas la personne qui se trouvait devant lui. D’un simple geste et assuré, il tombait sur la jeune femme et ils se mirent à dévaler tous les deux une petite pente. Il se relevait et s’empressait vers la jeune femme en lui tendant la main :

« - Excusez-moi, j’avais la tête ailleurs. Vous allez bien ? »
.

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1941/2000Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tadake Yurikô
Tournons dans les hautes herbes
feat. Shun

" L’art de peindre n’est que l’art d’exprimer l’invisible par le visible."




Il y avait des journées qui se prêtaient aux balades, et cette journée-là en était une. Elle faisait oublier que le monde se préparait à la guerre de l'autre côté des frontières, elle laissait penser que les rêves étaient possibles, elle poussait les gens à sourire. Le soleil illuminait les terres fertiles de la région avec une bienveillance qui réchauffait le cœur, alors que le vent balayait les parfums de la plaine. Qu'importe l'endroit où le regard pouvait se porter, on n'y voyait que d'immenses champs de cultures, des terres verdoyantes et le chant des oiseaux comme au printemps. Ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait dans les environs, elle aimait l'ambiance qui régnait dans ces contrées, il y résidait une certaine poésie qui lui permettait de se couper de son train-train. C'était comme si la jeune femme s'accordait des petites vacances pour briser la monotonie de son quotidien.

Il y avait quelques heures, elle avait pris le temps de s'arrêter dans un petit hameau afin de prendre le thé. Elle avait questionné les quelques villageois présents, par simple curiosité, sans arrière-pensée. Aucun d'entre eux n'avait semblé réellement surpris de croiser une étrangère car il s'agissait d'un lieu de passage incontournable des environs. Ce qui les avait le plus étonné était qu'elle soit une femme seule, remarque à laquelle elle leur adressa toutes ses politesses et un grand sourire. Puis elle reprit sa promenade, ses quelques affaires de voyages avec elle, et la route qui se tenait à ses pieds.

Il ne lui en fallut pas plus pour se perdre dans ses songes et se plonger dans ses souvenirs. Ces derniers mois, elle s'était surprise à rencontrer des personnages remarquables, soit parce qu'ils étaient étonnants et intrigants, soit parce qu'ils n'avaient rien d'ordinaires. Cela la laissait pensive et elle se demandait si elle pouvait parler de tout cela à son frère. Bien que ce dernier l'aurait sans doute encouragé à aller vers les autres, il ne se serait jamais imaginé qu'elle soit capable d'autant... avec des inconnus. Mauvaises idées. Kyoshiro se serait fait une piètre opinion de sa jumelle. Toutes ces choses demeureraient son jardin secret, tout comme le jeune aveugle devait posséder le sien.

Puis les rêveries de la kunoichi l'emmenèrent sur des rivages bien loin de la réalité, assez pour qu'elle ne remarqua pas qu'elle n'était pas seule sur la route. En effet, un autre jeune homme qui était pris lui aussi par ses propres pensées chimériques, la bouscula malencontreusement. La soudainement de cet accrochage leur valut une roulade dans les plaines. Dans leur malheur, leur chute ne fut pas longue quoique légèrement douloureuse... surtout pour leur fierté. Yuriko fut un peu sonnée par la surprise mais alors qu'elle se redressa, une main lui fut tendue. Lorsqu'elle leva ses yeux noirs, elle aperçut un homme d'environ son âge, les cheveux noirs, les yeux clairs, un air visiblement assuré. Il s'excusa aussitôt. Elle, elle lui tendit sa main blanche, silencieuse le temps de reprendre ses esprits.

" Nous sommes tous les deux fautifs dans ce cas. Je ne regardais pas non plus devant moi. Veuillez me pardonner. "

Yuriko lui adressa un sourire et se pencha légèrement pour le saluer, présentant ses excuses par la même occasion. Elle profita de l'instant pour épousseter les tissus de sa robe, chassant les quelques brins d'herbe qui s'étaient accrochés... jusqu'à ce qu'une petite douleur lui saisisse le bras. Là, elle releva sa manche pour apercevoir quelques écorchures. Ce n'était rien, rien qu'elle ne pourrait reprocher à qui que se soit, si ce n'était à son manque inattention.

" Je pense que dans l'ensemble, je me porte bien. Et vous? "

Puis son regard se porta sur un objet que l'inconnu avait fait tomber.

" Oh! Vous avez fait tomber vos affaires. Si elles sont abîmées, je vous les rembourserais. "

La brise se leva à nouveau, balayant leurs noires chevelures dans un mouvement presque dansant. Encore une intrigante rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 331
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 244
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1082/1200Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1082/1200)
Tournons dans les hautes herbes
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun

La chute avait été plus impressionnante que les dégâts qu’elle avait produits. Le corps du jeune homme était plein de petites éraflures, mais il n’avait pas réellement mal quelque part, c’était simplement un petit côté, je suis tombé dans un bosquet de ronce, mais je vais bien ne vous inquiéter pas. La jeune femme qui était tombée avec l’artiste s’était excusée également, car elle-même avait l’esprit dans les nuages. Une sacrée paire de rêveurs semblait-il. Shun lui avait tendis la main et elle l’avait accepté de sa douce main blanchâtre, une peau parfaite qui faisait penser à la neige en hiver. Elle semblait fragile, mais à la fois d’une férocité ahurissante, comme la morsure épaisse et tenace du froid durant l’hiver. Elle était de ce genre de femme que l’art ne pourrait réussir à décrire toute l’ampleur de sa beauté, mais que la plupart des artistes aimerait dessiner.

Dans l’ensemble, elle se portait bien. Elle avait pourtant un avant-bras dont la rougeur faisait penser qu’elle s’était ouverte. Le garçon regardait de plus près cette blessure, mais il ne savait pas réellement pourquoi il s’en trouvait absorbé par la beauté du contraste entre le sang et la couleur de sa peau. Il semblait comme hypnotiser, il avait rarement vu un mélange de couleurs aussi parfait, mais il n’était pas question de lui faire peur. Il détachait un pan de son poncho et fit un petit bandage avec autour de la blessure de la jeune femme :

« Pour ma part ça va, j’en ai vu d’autres récemment. On a juste l’impression que je suis tombé dans un bosquet de rose. Excusez-moi de vous avoir fait ce bandage, mais je ne pouvais vous laisser saigner. J’espère que cela ne vous dérange pas trop. En fait, je me prénomme Shun et vous ? »

Elle parlait par la suite des objets sur le sol, c’est vrai que son matériel de dessin était tombé sur le sol. Le chunin s’était précipité pour vérifier s’ils allaient bien. Aucun souci, ils étaient comme neuf, les dessins n’avaient rien. Il se relevait et lui dit d’un sourire sincère :

« Ne vous inquiétez pas, mon matériel de dessin n’a rien. Est-ce que vous vous y connaissez en art ? »

Il se sentait étrangement bien en la compagnie de cette jeune fille. Il avait l’impression qu’elle était comme la rose qui avait blessé son corps. Une beauté rare, mais dont les épines pouvaient blesser plus d’un.

La bise qui se réveillait de nouveau épousant nos deux chevelures dans une danse quasiment spirituelle. Nous convoquâmes en un instant les esprits de ces plaines et le Dieu vent s’amusait avec eux.

.

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1941/2000Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tadake Yurikô
Tournons dans les hautes herbes
feat. Shun

" L’art de peindre n’est que l’art d’exprimer l’invisible par le visible."




Il existait toutes sortes d'hommes de par le monde, et ceux qui étaient capable de prévenance se faisaient rare par les temps qui courraient. Par chance, l'inconnu appartenait à cette catégorie. À la vue de ses petites éraflures, ce dernier n'hésita pas une seule seconde à sacrifier un bout de tissu de son poncho pour en faire un bandage de fortune. Il fut si prompt dans son geste qu'elle n'eut pas le temps d'intervenir afin de lui signifier que ce n'était pas nécessaire... et par courtoisie, elle laissa ce dernier faire son office. Maintenant qu'il avait abîmé son étole, elle se serait bien mal sentie de ne pas l'avoir prévenu avant qu'elle maîtrisait des techniques d'iroujutsu pouvant soigner ses maigres entailles. Et pour une fois où l'on venait à s'occuper d'elle, pourquoi ne pas en profiter un peu?

" Vous êtes bien aimable mais vous savez... vous n'aviez pas à déchirer votre poncho pour si peu. Ce n'était vraiment rien. "

Yuriko lui sourit avant de se présenter à son tour, le saluant comme elle en avait toujours eu l'habitude en se penchant un peu au-devant.

" Je me nomme Yuriko Tadake. Ravie de faire votre connaissance, Shun-san. "

Lorsqu'elle se redressa, sa longue chevelure s'éparpilla sur ses épaules alors qu'au même instant ses pupilles observaient le matériel de dessin étalé sur le sol. Elle en fit la remarque auprès du légitime propriétaire qui se précipita pour vérifier que tout était en état. Il la rassura bien vite.

" Voilà qui est une bonne nouvelle. Mais je vous dois tout de même une étole. "

À ces mots, elle montra son bras et avait bien l'intention de faire preuve de gratitude par l'achat ou bien par la confection d'un vêtement identique. Cependant, ce n'était pas l'heure de la reconnaissance mais des énigmatiques questions. Lorsque le shinobi mentionna que les objets s'étaient dispersés étaient du matériel de dessin, il n'hésita pas à lui demander si elle s'y connaissait. L'expression de la jeune femme fut un peu gênée mais elle était honnête.

" Je suis obligée de vous avouer que malheureusement non. J'aurais aimé être capable de retranscrire la beauté des paysages sur une toile blanche mais... je ne possède pas ce talent. Mes mains sont destinées à d'autres passions. La musique par exemple. Jouez-vous un peu? "

En effet, Yuriko savait jouer de la flûte ou même du cithare. Cela lui permettait de conserver une certaine dextérité car bien qu'elle aimait la musique, c'était aussi une manière de renforcer ses doigts et de les rendre plus assurés si elle était amenée à intervenir dans des opérations chirurgicales. Le dessin aurait pu être également un bon entrainement mais elle avait fait le choix du son plutôt que des yeux. Il y avait certainement eu une arrière-pensée pour son frère aveugle dans le poids de sa décision. Néanmoins, il n'était jamais trop tard pour apprendre.

" Dessinez-vous depuis longtemps? "

Les yeux de la jeune femme croisèrent ceux de son interlocuteur. Ils n'étaient animés que de curiosité et le sourire qui était le sien demeurait la plus gracile des politesses.

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 331
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 244
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1082/1200Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1082/1200)
Tournons dans les hautes herbes
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun

L’aide paraissait normale pour le jeune homme surtout qu’il trouvait cette femme comme une petite poupée de porcelaine. Cette comparaison, il pouvait se la permettre dût à la couleur de la peau de la demoiselle. Il avait déchiré son poncho, sans arrière-pensée, il ne voulait juste pas déformer l’image parfaite qu’il avait d’elle. Une image tel des romans de princesse, elle ressemblait à celle qu’il avait pu entrevoir dans un conte. Blanche-neige, c’était son nom et si elle devait réellement exister, cette femme en serait la parfaite incarnation.

Elle était d’une grâce assez rare, lorsqu’elle se présentait. Elle s’était légèrement penchée, comme si le poids de ses mots s’était gentiment accroché à ses épaules pour l’entraîner dans cette posture respectueuse et légère. Elle me dit qu’elle me doit une nouvelle étole. Il lui sourit un peu gêner, parce qu’il ne voulait pas qu’elle se préoccupe d’un bout de tissu, il ne voulait pas qu’elle lui rachète une étole. Elle lui montrait son bras, mais il se disait que c’était un acte d’une totale gratuité, car il n’attendait rien en retour.

Cette jeune femme, ne connaissait rien à l’art du dessin, mais elle savait jouer de la musique. La musique était une discipline que le jeune peintre ne maîtrisait en rien. Il savait un peu chanter, mais c’était sous la douche. Il souriait à la femme qui se prénommait Yûriko, même dans la sonorité de son appellation, il y avait quelque chose de musical et poétique. Il prit la parole et d’un ton rassurant, il lui dit :

« - Mon étole ce n’est qu’un bout de tissu, ne vous en faite guère. Cependant, si vous voulez bien faire un petit plaisir. J’aimerais beaucoup vous dessiner en train de jouer de la musique. Accepteriez-vous de poser ? »

Par rapport à la durée de cette activité. Il était vrai que cette question le laissait perplexe. En effet, il n’avait jamais réellement réfléchi à cette question, il avait l’impression qu’il avait toujours dessinée. Le dessin faisait tellement partie de sa vie même pour se battre, il dessinait qu’il ne savait même plus quand il avait commencé. Il fallait répondre, c’était impoli de ne pas répondre :

« - Je dirais que j’ai dessiné depuis tout petit ! C’est assez vague comme souvenir et vous pour votre musique ? »


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1941/2000Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tadake Yurikô
Tournons dans les hautes herbes
feat. Shun

" L’art de peindre n’est que l’art d’exprimer l’invisible par le visible."




La jeune femme fut surprise lorsque Shun lui demanda, sans concession aucune, de lui offrir l'opportunité de la dessiner. Elle? Un modèle? C'était bien la première fois que l'on venait à lui demander une chose pareille. L'étonnement se lit d'ailleurs sur son visage, sourcillant et rougissant par la même occasion. Néanmoins, elle s'avoua curieuse, même s'il était question de la représenter en train de jouer. Ce qui pourrait la mettre le plus mal à l'aise serait le regard insistant du peintre, observant chaque détail sous toutes les coutures. Il en remarquerait tous les défauts. Et si au contraire ce dernier se montrait plus généreux, l'effet serait identique car elle, elle saurait tout ce qui aurait pu être gommée.

" Voilà une bien étrange demande. Je ne suis pas certaine d'être un bon modèle mais... pourquoi pas? Je serais curieuse de pouvoir contempler le résultat... et j'ai un peu de temps devant moi. "

La kunoichi posa les quelques affaires qu'elle transportait avec elle, puis s'agenouilla pour se mettre à fouiller dans son sac. Tout en cherchant, elle garda l'oreille attentive et écouta la réponse de son nouveau camarade. Au même instant où elle s'apprêta à lui répondre, elle sortit une flûte et sourit.

" Là voilà. Pour être honnête, je ne joue que depuis quelques années. J'avais besoin de chasser de mauvaises pensées et la musique me permettait d'étouffer les sombres nuages qui pouvaient parfois obscurcir mon jugement. Néanmoins, je me suis montrée assez assidue dans mon apprentissage pour modestement me débrouiller. J'espère que vous apprécierez. "

Elle laissa alors le maître peintre prendre ses aises, s'armant de crayons, pinceaux et autres outils qui pourraient l'amener à donner vie à une feuille blanche. Quand il fut convenablement installé, elle se posta devant lui, lui sourit et le salua comme si elle avait eu été sur scène.

" J'espère que vous serez indulgent. "

Puis à la minute où elle prononça ses mots, elle commença à entamer une mélodie teintée d'une légère mélancolie. Il s'agissait d'une musique assez traditionnelle qui avait néanmoins son charme, se mariant parfaitement avec la situation : le vent qui venait leur souffler dans les cheveux, les plaines verdoyantes et fertiles du paysage, un petit arrêt dans le temps.


La kunoichi se laissa prendre au jeu, ne prêtant plus attention à Shun qui devait sans doute en faire de même, chacun dans son art, chacun concentré avec sur leurs instruments. Yuriko avait fait le choix d'un morceau qui tenait un peu sur la longueur, donnant ainsi du temps à son compagnon pour dessiner. Mais toute chose avait une fin et quand elle en eut fini, elle porta son attention sur le shinobi.

" J'espère que je ne vous ai pas trop déconcentré. "


Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 331
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 244
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1082/1200Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1082/1200)
Tournons dans les hautes herbes
Je suis le roi Tsongor, et j'ai sur mes joues et au creux de mes mains autant d'années que tu as de cheveux

Yuriko & Shun

Elle acceptait de poser, même si elle n’était pas forcément convaincue du potentiel résultat. Pour une fois qu’une personne acceptait. Il était rare qu’une personne qu’il venait de rencontrer acceptât de poser pour lui, mais il était tellement content de pouvoir la dessiner. Au fond de lui, il adorait ce sentiment de découverte. Elle acceptait également de poser en jouant d’un morceau de musique, le rêve, l’esquisse d’une image mentale allait se produire sans même qu’il n’est à rêver. Il était étonné lui qui avait peur de lui faire peur. Lui qui ne savait pas forcément s’y prendre avec les personnes en général. Il arrivait pour une fois à se faire comprendre et à être acceptée par cette douce poupée de porcelaine. Il écoutait ce qu’elle lui disait sur son art de la musique, il souriait et lui dis d’un ton rassurant enfin, il essayait :

« - Oh ne vous inquiétez pas. Si c’est comme pour mon art, jouez avec votre cœur et le résultat sera forcément magnifique. Quoiqu’il arrive, je ne suis personne pour juger votre art. »

Il prit son pinceau tendrement dans la main alors que la musique de la demoiselle se mit à retentir dans une douce mélopée. Il faillit défaillir tellement, il trouvait ça jolie, mais il se concentrait un minimum afin de dessiner la douce et resplendissante image qui s’était créée devant lui. Son pinceau, imbibé d’encre, s’activait sur la feuille. Le pinceau dessinait de splendides courbes et des lignes simples. Un simple et ample coup de pinceau. Il ne le soulevait quasiment jamais et faisait en sorte que toutes les courbes soit faite d’un tracée volubile et léger. Le dessin se profilait de plus en plus et se construisait alors que la mélodie l’accompagnait dans ses mouvements qui se calaient en rythme dessus. Elle finissait sa musique en même temps que mon dessin se terminait comme une parfait harmonie qui s’était construite en deux actes. Elle rajoutait à la fin de sa divine musique en espérant qu’elle n’avait pas déconcerté le peintre. Il lui répondait d’un air presque fier :

« -Je viens de finir mon dessin en même temps que ta musique. On est parfaite synchronisé. Vous voulez voir ? En tout cas, votre musique était un véritable délice. »

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 398
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 552
Expérience:
Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Left_bar_bleue1941/2000Tournons dans les hautes herbes [PV: Yurikô] Empty_bar_bleue  (1941/2000)
Tadake Yurikô
Tournons dans les hautes herbes
feat. Shun

" L’art de peindre n’est que l’art d’exprimer l’invisible par le visible."




Yurikô n'avait jamais eu la curiosité ou le temps de véritablement s'extasier devant d'élégants tableaux. Il lui était parfois arrivé de s'arrêter devant quelques commerçants qui vendaient des estampes avec de beaux paysages ou montrant des individus dans leur quotidien. Ces œuvres étaient sans prétention mais leur simplicité, et celui du geste de leurs auteurs, exprimaient une certaine émotion à ceux qui concédaient à lui apporter quelques regards. Ici, elle pourrait avoir l'occasion de voir un dessin prendre vie directement entre les mains de son artiste. Mieux, elle en serait même l'objet, bien qu'elle ne cacha pas un peu sa gêne. Malgré ses grands airs, la kunoichi était sans prétention aucune. Elle se savait plaisante mais assez quelconque pour une femme de Konoha.

En tout cas, une fois qu'elle commença à jouer, elle se détendit et oublia que son nouveau camarade la peignait avec toute sa dextérité. Elle était concentrée sur ces seules notes jusqu'à ce que la musique prit fin. Le hasard avait voulu que les deux jeunes gens fussent accordés et chacun termina au même moment, ce qui arracha un petit sourire à Yuriko.

" Je vous remercie pour votre compliment. "

La jeune femme le salua poliment avant de s'avancer vers lui pour observer son travail. Là, elle devina alors sa propre silhouette sous les traits d'encre noire. On voyait que le peintre avait imbibé son pinceau d'un peu de musique de part ses mouvements, et si on apportait plus d'attention, aurait pu presque deviner le genre de mélodie qu'elle avait composé simplement en observant l'attitude de la jeune femme peinte. Pour Yuriko, il l'avait représenté bien plus gracieuse qu'elle ne s'imaginait l'être, mais la peinture était un art très subjectif, comme la musique.

" Vous avez un coup de main remarquable. Mais vous m'avez fait bien plus jolie que je ne le suis. "

Yuriko eut un grand sourire. Elle était fière d'être aussi agréablement représentée, même si d'autres femmes mériteraient d'être figée dans le temps de cette manière. Elle aurait aimé que son frère Kyoshiro puisse donner son avis, si seulement il pouvait voir. Mais elle espérait qu'un jour, il puisse afin percevoir ses traits comme n'importe qui, et qu'il puisse enfin observer les beautés de ce monde, tout comme cette délicate peinture.

" Votre talent est évident.... Il y a temps de choses qui mériteraient bien plus votre attention dans ce monde que ma personne. Je pourrais peut-être vous montrer quelques lieux de mon pays? Enfin... si vous avez un peu de temps? "

La jeune femme fit cette proposition spontanément. Elle rentrait sur Konoha et pourquoi ne pas faire le chemin en bonne compagnie? Cela changerait ses habitudes et serait un pas nouveau pour elle d'ouverture vers les autres. Ce serait également mêlé l'agréable à la découverte.

" Je pense que je pourrais vous faire découvrir des endroits plus dignes de votre pinceau. Et ce sera l'occasion pour apprendre à nous connaître un peu plus, tout en faisant voyage ensemble. "

La réponse du jeune homme fut immédiate et enthousiaste. L'idée de pouvoir découvrir de nouveaux paysages avait stimulé son âme d'artiste, et il ne semblait pas non plus déranger à l'idée de tenir compagnie à la kunoichi. Le plus étonnant était que tous les séparaient en un sens, et ce ne fut qu'une circonstance maladroite qui les réunit sur ce chemin. Ils auraient pu se croiser, ils auraient pu ne se jeter aucun regard et tracer leur route sans un échange, mais voilà, le destin en choisit autrement. Leur aventure les mènerait encore vers d'autres contrées, et vers d'autres rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Sud-Ouest :: Plaines Fertiles-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.