:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Consultation! [PV Towa, entraînement et discussion]

avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Derrière ton bureau, le cul posé sur ton fauteuil en noisetier, molletonné de mousses et de feuilles séchées, tu tournes sur toi même, les bras ballants et la tête penchée vers l'arrière. Ce fauteuil, c'est ta petite trouvaille personnelle, un vrai bijou ludique. Monté sur des roulettes aménagées par tes soins, il peut tourner sur lui même à trois cent soixante degrés, la flexibilité du noisetier permettant au dossier de s'incliner vers l'arrière sans se briser sous le poids du corps. Tu passes d'ailleurs au moins autant de temps à jouer avec, en roulant au travers de la pièce dans différentes positions, qu'à bosser sur tes dossiers. Cette fois-ci ton allure, associée aux traits figés de ton visage trahissent une certaine lassitude.
Ça fait maintenant une semaine que tu fais le tour des cahutes du domaine. Méticuleusement, tu prends le temps de rencontrer chaque membre du clan afin de lui exposer tes idées et d'en débattre, l'objectif de la démarche s'inscrivant plus dans une prise en compte des desiderata des uns et des autres que dans la recherche de soutien collectif à tes propres envies pour le clan. Si tu tiens à faire mûrir sereinement tes projets, le consentement des autres Nara t'es nécessaire, et pour obtenir ce consentement, tu ne peux faire abstraction des ambitions de chacun, le projet de clan n'ayant pas pour vocation d'éclipser les projets personnels. C'est là toute la difficulté de la tâche.

Cette après-midi, c'est au tour de Towa. Ça fait longtemps que tu n'as pas passé un peu de temps avec elle. Tu l'as bien croisé deux ou trois fois depuis ton retour, mais vous n'avez pas eu l'occasion d'échanger réellement. De ce que tu as pu voir, elle a bien changé depuis ton départ. D'une adolescente de seize ans, elle est devenu une jeune femme aux charmes indéniables. Des jambes interminables, des formes généreuses et une crinière blonde qui, si elle peut paraître un peu tâche au milieu d'un clan aux cheveux sombres, n'est pas pour te déplaire, bien au contraire, tes goûts pour la différence faisant office de porte étendard à ce type d'attirance. Tu te surprends même à quelques pensées intimistes mais te rends vite compte que tu t'égares.
Secouant vivement la tête de gauche à droite pour retourner à la réalité du moment, tu t'extirpes de ton siège et prends la direction d'une clairière aménagée en terrain d'entraînement. Celle là même dans laquelle vous vous retrouviez autrefois pour parfaire vos techniques. C'est d'un ''comme au bon vieux temps'' accompagné d'un sourire chaleureux que tu avais conclu ton invitation, après l'avoir croisé sur les charpentes du marché en construction, le reste de la phrase comprenant la date, l'heure et les raisons globales du rendez-vous proposé.

Après une petite dizaine de minutes de marche pendant lesquelles ton regard vagabonde nonchalamment un peu partout autour de toi, tu arrives enfin à l'endroit indiqué, une clope de salvia au bec et le cerveau chargé de tes inquiétudes à propos des projets envisagés. L'endroit est composé de deux prés circulaires grands comme l'arène d'un cirque, entourés de forêts mais au milieu desquels aucun arbre ne pousse. Certaines légendes Nara racontent que c'est ici que le Rikudo aurait décidé d'ériger une sépulture pour sa monture décédée, un cerf nommé Nara sur lequel il aurait voyagé à travers le sekaï. Il aurait par la suite donné à Inari le statut de terre protectrice pour l'ensemble des cervidés, et aurait fondé le clan du même nom que l'animal en rassemblant les quelques badauds du coin un tant soit peu aptes à la manipulation du chakra.
Représentée par une roche taillée sur laquelle apparaît l'emblème de ton clan et située sur le premier des deux cercles, en lisière sud du lieu, il n'est pas rare de voir quelques habitants venir se recueillir sur cette sépulture dans le cadre de processions codifiées. Au sol, les premières feuilles de la fin de l'été ayant volées jusqu'ici accompagnent un parterre de fleurs variées et sans cesse renouvelées, comme pour attester de la sacralité de l'endroit.
Quand au second cercle, c'est là que les entraînements ont lieu, sous l’œil vigilant du premier cerf d'Inari, comme veulent bien le penser les plus fervents apôtres. Le sol y est un mélange d'herbe plus ou moins fraîche et de terre tandis que quelques branches de saules en bordures ont tendance à retomber vers le centre de l'arène. Par chance, aujourd'hui le soleil inonde l'endroit d'une lumière chaleureuse alors que quelques animaux se sont invités à la fête.

Sortant de tes pensées, tu ouvres grand les yeux pour savoir si Towa est déjà sur place, prêt à déboucher la bouteille de saké que tu as emporté dans le cas contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Towa
Indépendant
Messages : 43
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 7
Expérience:
187/500  (187/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Shika est revenu après si longtemps... Et, son retour n'est pas passé inaperçu car il a non seulement été élu comme chef de clan, rôle que peu de Nara envient et il a fait un discours... surprenant... Oui, c'est le terme... Si au début, j'ai cru qu'il était devenu un homme fort, fiable et mature, ces idées ont disparu de mon esprit bien assez tôt. Manger des cervidés, manger les daims sacrés de nos forêts ! C'est comme s'il disait qu'il voulait faire de ce clan son harem et régner sur le monde entier en exterminant tous ceux qui oseraient s'opposer à nous... RIDICULE !
Et moi qui était heureuse de le revoir, me voilà bien déçue. Car, imaginons un instant qu'il est dit vrai et que ce soit une blague qu'il nous ait fait, personne ne ferait ce genre de blague, pas ici, pas devant les enfants du clan, pas sous le regard de nos dieux. A cause de lui, j'ai fait des cauchemars... Ce qu'il a dit a tellement tourné dans ma tête que j'en suis venue à penser qu'il s'agissait peut être d'une stratégie afin d'être détesté par tous les Nara et ainsi esquiver les postes à responsabilité. Mais, finalement, il a quand même été élu... Peut être qu'il voulait, dans ce cas, nous pousser à refuser la présence d'étrangers sur nos terres. D'ailleurs, je ne comprends pas qu'il veuille inviter des Konohajin et des Uzujin au sein de notre domaine pour festoyer. Nous avons si longtemps refusé toutes leurs invitations alors pourquoi ?! Et puis, c'est une terre sacrée !
Je ne le comprends pas, je ne le comprends pas, je ne le comprends pas ! Qu'est ce que cela peut être stressant de ne pas savoir ce que cet individu a derrière la tête... Je l'aime bien Shika, mais il a toujours eu ce don d'être... imprévisible ! Beaucoup trop turbulent ! Intelligent mais fatigant... Pourquoi a-t-il dit ça ? Il n'est pas bête et a du charisme... C'est le Nara le plus fort et investi que je connaisse. Tout le monde l'aime, ou presque... Je le respecte, l'apprécie et l'admire, alors pourquoi ? Il est ce que je ne suis pas et ne pourrais jamais être...

Je n'ai pas cherché à le voir après cette réunion, est-ce mal ? Je ne lui en veux pas, mais je ne vois pas ce que je pourrais lui dire, cela fait si longtemps que l'on ne s'est pas vu, après tout... Ce que je peux m'énerver, parfois... J'ai l'impression d'être une gamine de quatorze ans incapable d'adresser la parole à qui que ce soit. Ce n'est pas totalement faux puisque je suis vraiment une ratée quand on en vient aux relations sociales, mais bon... Je suis plus mature que ça, quand même... Je voudrais renouer avec lui mais j'ai peur de le faire fuir, beaucoup de personnes me trouvent froide et m'esquivent à cause de cela.

Par chance, je n'ai pas eu besoin de faire le premier pas. Mon camarade m'a donné rendez-vous dans une petite clairière dans laquelle nous avions l'habitude de nous entraîner. Je suis contente qu'il se souvienne de cet endroit et qu'il m'y invite mais, j'ai un peu honte de mon niveau qui n'a sans doute rien à voir avec le sien. J'ai mis des vêtements noirs confortables avec lesquels je ne risque pas d'être gênée dans mes déplacements, ainsi que mon pendentif à l'insigne du clan.
Je n'arrive pas en retard et pourtant, l'homme est déjà là. Je marche lentement vers lui tandis qu'il ouvre les yeux, tête légèrement inclinée vers le bas. J'espère qu'il n'a pas entendu de mauvaises choses sur moi, bien qu'il y ait peu de chances pour qu'on ne lui ait pas parlé de mon attitude froide que certains qualifient d'hautaine ainsi que de mon individualisme légendaire.


- Bien le bonjour, Chef.

Je lui ai parlé d'une voix monocorde avec un visage qui ne laisse pas la moindre place à la joie ou à la nostalgie. Cela m'énerve, je m'énerve. Je n'ai pas envie qu'il interprète mal mes mots ou mes agissements, cependant c'est vraiment mal parti...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Towa pointe le bout de son nez peu de temps après toi. Assez longtemps après cependant pour que tu ais le temps de vider un quart de la bouteille de saké. Un verre, puis deux, et trois, tous avalés d'un trait, coup sur coup, le liquide te chauffant l’œsophage à la descente pendant que quelques vapeurs d'alcool s'invitent jusque dans ton cerveau surpris par la rapidité de l'action. Tu n'est pas saoul, loin de là, mais suffisamment grisé pour vivre ce moment avec un peu plus de légèreté.

Ainsi relaxé, tu t'en trouves d'autant plus embarrassé lorsqu'elle te salue d'un laconique ''bien le bonjour chef'', tandis que, ton quatrième verre à la main, tu comptes inutilement les fleurs de l'endroit en patientant. Déjà que tu n'as pas dû faire très bonne figure auprès d'elle lors de la réunion d'intronisation, avec ton histoire de viande de daim pour le marché...déjà qu'elle doit sûrement te prendre pour un drogué, comme tout le reste du clan, à force de te voir enquiller les clopes de sauge des devins...mais si en plus maintenant elle te prend pour un alcoolique, pas sûr qu'elle puisse te prendre au sérieux durant la discussion qui va suivre.
Sa voix est monocorde et son visage ne laisse filtrer aucune émotion. Tes souvenirs restent confus sur ce point. Elle ne t'a pas laissé une image d'expansivité, mais tu n'as pas non plus gardé celle d'une telle froideur.

Le glaçon. C'est le sobriquet que plusieurs autres du clan lui ont donné, et si tu as d'abord pensé qu'il y avait là un rapport avec une belle maîtrise du hyoton, ta mère s'est rapidement évertuée à faire disparaître les papillons qui commençaient à animer tes yeux en te faisant comprendre qu'il fallait plutôt chercher les racines de ce surnom dans le caractère de la Nara aux cheveux blonds.
Peut être a t-elle honte de la couleur de ses cheveux, tout comme la gamine Yamanaka rencontrée plusieurs années auparavant. Sayuri si tu as bonne mémoire. Ou peut être que, consciente des charmes dont elle est dotée, elle a simplement jugé bon d'éviter d'être de surcroît trop avenante ou trop enjouée, sous peine de devoir passer son temps à repousser d'innombrables prétendants. Elle est la seule à connaître la réponse.

Hésitant, tu fais plusieurs fois voyager ton regard de la bouteille à la jeune femme avant de finalement sortir un second verre de ton sac et  le lancer dans sa direction, à hauteur de visage en lui adressant un sourire taquin.

-Hey, comment vas tu glaçon-chan ? Tu veux m'accompagner pour un verre de saké ?

Briser la glace est tout un art, et il serait mentir de dire que la réussite d'une telle entreprise est à chaque fois au rendez-vous. Si, vu de l'extérieur, ta démarche peut paraître abrupte et totalement inappropriée, tu vois la chose autrement. La jeune femme a une réputation glaciale au sein du clan, soit. Tu ne pars pas du principe qu'elle est stupide ou sourde, donc elle est probablement au courant du ressenti de ses congénères à ce propos. Elle et toi vous êtes connus à une époque où ce surnom n'était pas encore de mise, il est donc légitime de sa part de s'interroger sur les échos la concernant parvenus jusqu'à tes oreilles. Tu n'as aucunement envie que ce questionnement puisse la mettre mal à l'aise et occulter l'importance de votre échange, ni le fait que tu comptes sur elle. Au moins avec cette première accroche marquée par la franchise, elle est fixé et tu espères qu'elle comprendra que tu lui proposes là une relation de confiance.
C'est comme cela que tu vois les choses. A elle ensuite d'en retenir ce qu'elle veut. Tu étires un peu plus largement tes zygomatiques, puis d'une voix chaleureuse.

-C'est bien comme ça que les autres t'appellent non ? Personnellement je crois que j'aurais plutôt choisi ''crème glacée''. La crème glacée, c'est ce dessert étonnant qui dissimule une multitude de saveurs plus délicieuses les unes que les autres derrière des allures qui ne donnent pas du tout envie de s'y glacer les dents...d'accord, la métaphore est un peu tirée par les cheveux, mais ''Ice cream d'Inari'' ça sonne pas mal non ? Bon en même temps c'est vrai que ''le glaçon d'Inari'' ça claque aussi, et en plus ça impressionne l'ennemi...et puis tu sais, fais comme tu préfères, mais les ''chef'' solennels comme ça, je ne sais jamais quoi en faire...avant tu m'appelais Shika donc n'hésite pas à continuer...d'ailleurs, je ne sais pas si tu as remarqué, mais à une lettre près, ''chef'' est un anagramme de ''cerf''...tu crois que c'est un signe ?

Pas un cygne, un cerf...enfin non, un signe...crétin, tu t'y perds toi même ! Cette fois-ci, elle risque vraiment de te croire complètement ivre ! Tu te redresses pour de bon, les traits de ton visage tendant désormais vers l'expression d'une certaine neutralité.

-Ceci dit, ce n'est pas pour ça que je t'ai proposé de venir...je te remercie d'ailleurs d'avoir accepté l'invitation. J'avais envie que l'on partage un entraînement ensemble comme avant...

Soudainement, tu étends ton ombre en direction de la sienne pour essayer de la saisir.

-...curieusement on m'a dit que tu ne maîtrisais pas encore le kagemane...donc si ça te tente de t'y coller ici et maintenant...

Ton visage se ferme un peu plus.

-...et en même temps, en tant que membre de notre clan et fervente admiratrice de nos mythes et de nos forêts, j'aimerais que tu me dises sincèrement ce que tu penses d'inviter ici les représentants de plusieurs clans indépendants...dans le but de faire avancer les projets que j'ai signalé lors de la première réunion ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Towa
Indépendant
Messages : 43
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 7
Expérience:
187/500  (187/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Il boit... Non seulement Shika fume une quantité effroyable d'herbes mais en plus, il boit du sake... J'aime le sake, mais je ne bois pas en journée quand j'ai du travail et encore moins quand j'ai rendez-vous avec quelqu'un. Malgré tout, je ne le juge pas ou j'essaie de ne pas le faire. Je le connais. Il est gentil et sérieux, un peu...

-Hey, comment vas tu glaçon-chan ? Tu veux m'accompagner pour un verre de saké ?

Je regarde Shika avec une expression de surprise, ça, je ne l'avait pas vu venir. Décidément, je ne peux pas rester de marbre avec lui... Il mériterait amplement le titre de ninja le plus imprévisible ou surprenant. C'est un spécimen rare, une espèce en voie de disparition qu'il faudrait protéger. Et voilà que ma colère s'en va au profit d'une certaine douceur. J'ai l'impression que mon humeur est changeante comme celle d'un félin, c'est dérangeant. En fait, c'est surtout avec cet homme que cela m'arrive, il a le don de m'énerver ou de m'apaiser en quelques secondes... C'est peut être parce que nous nous connaissons depuis longtemps.

- Comment ?

Comment peut-il être au courant de ce surnom que l'on m'a attribué ? Qu'est-ce qu'il a pu apprendre de moi ? Et de qui a-t-il pu apprendre cela ? Pourquoi a-t-on parlé de moi ? J'ai fait quelque chose de mal ? Voilà que le Nara se lance dans une longue explication dans laquelle il s'éparpille un peu... Crème glacée, glaçon d'Inari... C'est embarrassant, très embarrassant... J'ai envie de me cacher sous terre... Et pourquoi parle-t-il de saveur ? Le revoilà parti sur un autre sujet : ma façon de m'adresser à lui. Certes, c'est positif puisqu'il m'autorise à l'appeler par son prénom mais son débordement sur "chef" "cerf" me met un peu mal à l'aise. Est-ce qu'il essaierait de se comparer à l'une des créatures sacrées de notre forêt ? Ce serait un peu arrogant... Cela l'élèverait au rang de divinité ou homme choisit par les dieux et destiné à tous nous guider. Ce n'est pas impossible, mais personne ne peut l'affirmer ainsi. Cet entretient vient à peine de commencer et pourtant, je commence déjà à fatiguer.

-Ceci dit, ce n'est pas pour ça que je t'ai proposé de venir...je te remercie d'ailleurs d'avoir accepté l'invitation. J'avais envie que l'on partage un entraînement ensemble comme avant...

Un entraînement ? Ici ? Là où nous avions l'habitude de nous entraîner ? Alors, il s'en souvient vraiment... En l'espace d'un instant, une expression de nostalgie et un sourire apparaissent sur mon visage. Je suis nerveuse, je me demande si je suis de taille face à lui. Je ne me suis pas beaucoup améliorée depuis le temps alors que lui, il doit être devenu beaucoup plus fort. Il en est arrivé à devenir le chef du clan après tout. Il faut que je sois sérieuse et que j'y mette tout ce que j'ai.

- Je ne te décevrai pas, Shika. Et en effet, je ne maîtrise pas le Kagemane, je serais heureuse que tu me l'enseignes.

Je l'ai écouté. Je l'ai appelé par son prénom, comme avant. J'ai affirmé que je ne le décevrai pas, mais il s'agit plus d'un charme, d'une tentative de persuasion envers moi-même que d'une certitude. Alors que je me prépare psychologiquement à dévoiler quelques unes de mes capacités à mon camarade, il décide d'aborder un sujet plutôt sensible. Le sujet qui m'avait mise de mauvaise humeur après la réunion qu'il avait organisé, je n'ai pas vraiment envie d'en parler mais je ne peux ignorer mon ami. Cela semble important pour lui et concerne l'avenir du clan. Je me dois de lui répondre avec le plus grand sérieux et la plus grande sincérité qui soit.

- Je ne vois pas de problème s'il s'agit de conclure une sorte d'alliance mais je ne veux pas que le clan déménage. Je suis également contre la destruction de nos forêts ou le massacre des daims cerfs ou autres créatures sacrées qui vivent. S'il y a le moindre cervidé blessé par un quelconque invité, je le tuerai sans hésiter. Tant qu'ils respectent la nature et qu'ils ne tentent pas de dérober nos secrets, je n'y vois pas d'inconvénient.

En vrai, je n'aime pas cette idée pour la simple et bonne raison que je crains que les invités mentent à Shika et se servent de nous. Comment définir les alliés des ennemis ? En s'ouvrant aux autres, on risque de se mettre en danger car si entre nous personne n'avait d'intérêt à mentir, les autres n'avaient pas d'intérêt à être sincère. Seul le profit à d'importance dans ce monde. Mon visage s'assombrit....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
La jeune femme face à toi fait preuve d'une humeur pour le moins changeante, les traits de son visage trahissant par instant quelques émotions nouvelles. Si bien que tu en viens à te demander d'où peut bien provenir cette réputation qui lui colle aux basques. De ton côté, tu conserves une certaine neutralité d'expression en écoutant sa réponse et ses ressentis à propos de tes intentions pour le clan. Ne notant aucun refus catégorique, tu te relâches un peu, soulagé, bien que tu relèves tout de même de légères inquiétudes, sommes toutes légitimes de sa part au regard de la dangerosité supposée des invités ainsi que des débordements relatifs à ton discours d'intronisation. D'un sourire tout autant désolé qu'amusé, tu amorces une tentative d'apaisement en espérant être suffisamment convaincant pour qu'elle croit en tes propos.

-Je vois je vois...et je comprends...mais tu me connais, j'ai parfois du mal à contrôler les paroles qui sortent de ma bouche et du coup il m'arrive de dire des conneries aussi grosses qu'un Akimichi sans vraiment les penser. Comme je l'ai dit pendant la réunion, et malgré mon dérapage verbal sur la fin qui tenait d'ailleurs plus d'un humour incompris ou mal placé selon les points de vue que d'une réelle intention, j'aime cet endroit et nos animaux autant que vous tous...je n'ai aucunement l'intention de demander au clan de bouger de ces forêts...et il est hors de question que je laisse quiconque s'attaquer à nos cervidés sans réagir. Je trouve d'ailleurs ta réaction plutôt saine sur le sujet, ce qui ne fait qu'appuyer la confiance et l'estime que je te porte...

Tu reprends un air plus sérieux avant de continuer.

-J'ai bien conscience des forces qui seront en présence lors de ce rassemblement, ainsi que des risques encourues...mais je connais déjà parmi nos futurs invités quelques personnes, rencontrées au cours de mes voyages à travers le sekaï, qui partagent la même ambition...je peux me tromper bien sûr, mais à ceux là, je leur fais confiance. Quant aux autres...disons que cette réunion sera un bon moyen de rapidement différencier nos alliés potentiels des autres...je pense également qu'une telle alliance ne pourrait qu'être bénéfique à tous vu la façon dont le sekaï est en train d'évoluer...seul un fou ne le comprendrais pas...mais c'est vrai que des fous il y en a toujours et c'est pour cette raison que j'espère pouvoir mobiliser un maximum de personnes du domaine pour nous assurer du bon déroulement de ces deux journées, de jour comme de nuit...

Tu t'adosses à l'arbre le plus proche, sort de ta poche ta blague à tabac et entreprends de te rouler une cigarette gavée de salvia.

-Et surtout je ne comptes pas faire des objectifs de clan un frein aux envies de chacun. Je considère chaque membre du clan comme une cellule indispensable au bon fonctionnement du corps qu'il représente...chaque cellule devant s'épanouir individuellement pour éviter que le tout ne se cancérise progressivement. En résumé, si j'espère que chacun s'investisse dans un projet global, je souhaite également que le projet global s'investisse pour chacun si tu vois ce que je veux dire...je crois me rappeler que l'histoire du monde et du clan t'intéressaient fortement il y a huit ans. C'est toujours le cas ? Accepterais-tu de m'en dire plus sur tes priorités personnelles ?

Tout en observant attentivement ses réactions en même temps que tu écoutes ses réponses, tu te redresses et te mets en position, prêt à dispenser ton premier cours au sein du clan, te rappelant avec nostalgie de la dernière et seule fois où tu as eu l'occasion de t'adonner à ton plaisir pour l'enseignement. C'était à Uzushio, et ton élève s'appelait Haruka...Uzumaki Haruka. Tu te demandes d'ailleurs ce qu'elle a bien pu devenir depuis tout ce temps. Un large sourire plus tard.

-Aller, c'est parti pour le kagemane, je vais faire appel à ta finesse maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Towa
Indépendant
Messages : 43
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 7
Expérience:
187/500  (187/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Mon visage est toujours plus sérieux et strict. Mais c'est étrange, avec lui, avec Shika, je suis plus ouverte qu'avec les autres... Peut être parce que nous nous connaissons depuis longtemps et que nous avons toujours entretenu de bonnes réactions. Oui, nous nous sommes connus avant cet événement...

Je l'écoute parler, sans rien commenter. Humour incompris ou mal placé, hein ? Je l'espère bien, sans quoi je n'aurais aucun scrupule à faire comme si cette personne n'a jamais existé. De l'estime ? Comment peut-il si simplement parler d'estime ? Il ne connait pas celle que je suis devenue. Je pourrais être une personne abominable. Enfin, je suppose que c'est dans sa nature de porter tant d'espoirs en ses connaissances, cela fait partie de son charme je suppose. N'empêche, il est difficile de le suivre, comme toujours. Et pourtant, je mobilise toute ma concentration et mes connaissances pour l'écouter et tenter de le comprendre, restant de marbre face à ses propos.

Je n'aime pas ça, mais je n'y peux rien. Je sais pourtant qu'il n'a pas totalement faux et que ses idées pourraient sans doute influencer le monde, car Shika, c'est ce genre de personne. Je ne veux pas être dans la lumière mais cela ne me dérange pas d'être dans son ombre tant que notre forêt et nos protecteurs sacrés sont indemnes.

Comment veut-il répondre aux désirs de chaque membre du clan et, en même temps, intervenir sur le plan mondial en répondant aux envies de nos potentiels alliés ? Je n'en sais rien. Cependant, il a un point de vu tout a fait médical, à l'image de ses compétences. Je ne sais pas où tout cela peut nous mener car il suffit de peu de chose pour que tout se brise, mais j'ai envie de croire en mon vieil ami, d'observer ses actions et les conséquences qu'elles auront. Je ne veux pas agir si cela signifie que je pourrais être coupable d'un péché inexpiable, mais s'il me le demande en tant qu'ami et pas en tant que chef, je pourrais peut être effectué un sacrifice.

- Oui, je m'intéresse toujours à l'histoire du monde, du chakra et du clan. Ma priorité est la protection d'Inari et du clan Nara, puis je souhaite, si les dieux me le permettent, rassembler les rouleaux du Sage des Six Chemins pour retracer son histoire et découvrir l'origine du chakra, en espérant trouver ainsi une explication voire un sens à notre existence. Je ne pense pas que le hasard puisse exister, je pense que tout à un sens.

Je ne pense pas avoir besoin de questionner Shika, je ne pense pas qu'il cache quoi que ce soit au clan. Au contraire, il se montre et ouvre son esprit, il nous fait part de ses idées et espère que l'on se joigne à lui. C'est quelque chose de rare dans ce clan. Cependant, s'il souhaite me parler de lui ou me préciser ses idées, je ne compte pas le repousser.

-Aller, c'est parti pour le kagemane, je vais faire appel à ta finesse maintenant...

Ma finesse ? De quelle finesse parle-t-il ? S'il s'agit de la finesse intellectuelle, je pourrais peut être me débrouiller, mais si la finesse est autre, il s'agit d'une autre paire de manches. Mon expression n'a pas changée. Je reste silencieuse, me contentant d'un simple hochement de tête pour lui montrer que je suis prête et j'attends ses consignes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Spoiler:
 

Bien que ce ne soit pas forcément flagrant, tu n'es pas suffisamment stupide pour ne pas remarquer que ta vision de l'orientation à donner aux Nara tient plus de l'utopie que de la réalité du contexte. Mais tu as envie de croire en cette utopie, croire qu'une entente en bon et due forme est possible entre les clans indépendants qui parsèment les régions du sekaï. La plupart sont en quête de soutiens face à la menace grandissante de Tetsu et à l'émergence des villages cachés, dont l'évolution reste difficilement décelable sur le moyen terme.
Les villages sont une chose et si ton clan entretien de bonnes relations avec le Senkage et l'Hokage, si leurs politiques respectives semblent plutôt tendre actuellement vers un maintien durable de la paix, qui peut réellement prétendre qu'aucune poussière ne viendra enrayer les rouages établis ? Sans parler de Suna, déjà enclin à aller au front si l'occasion se présente. Au final, la structure importe peu, ceux qui la composent beaucoup plus, et si un nuage vient à s'élever au dessus d'un ou plusieurs villages, les indépendants seront heureux de pouvoir compter sur d'autres confrères pour assurer leurs arrières.
Ce rassemblement, c'est l'un de tes espoirs. C'était aussi l'un de ses rêves. Tu secoues brièvement la tête pour chasser l'image de Mayä de ton esprit, lorsque, ironie du sort, Towa te la remet dans le crâne en t'expliquant qu'elle ne croit pas au hasard, que chaque chose à un sens. Ton visage se fige quelques secondes, devient plus sombre. Elle a touché un point sensible. Tu es d'ailleurs à deux cordes vocales de l'interroger sur le sens qu'elle met derrière l'assassinat de ta meilleure amie, mais tu te retiens, arguant pour toi même que ce n'est ni l'endroit, ni la situation pour ça.
Tu notes dans un coin de ta tête le reste de sa tirade, puis reprend un sourire qui sied mieux au plaisir d'être ici en sa compagnie.

Retour sur l'affaire qui t'occupe désormais. L'enseignement du kagemane. Quelques peu perturbé par l'attention portée à son décolleté, après tout la dernière fois elle n'avait que seize ans et tu l'as jusqu'ici toujours considéré comme une sorte de petite sœur, tu observes les réactions de ton interlocutrice face à tes actions histoire de voir ce qu'elle va en faire.
Tu sautilles plusieurs fois sur place avant d'enchaîner par quelques génuflexions, puis sans crier gare, tu bondis sur la branche placée face à la kunoïchi et lances trois kunaïs dans sa direction. Le premier se plante à ses pieds, le second cinquante centimètres sur sa droite et le troisième à la même distance sur sa gauche. Dans le même temps, tu étires lentement ton ombre jusqu'à la sienne dans l'idée d'entremêler les deux, en contournant la jeune femme par l'arrière. Le mudra du rat maintenu actif, tu lui adresses un sourire espiègle.

-Toi qui aimes bien le shoji, on appelle ça une ouverture de base. Le kagemane est une technique lente à utiliser et facilement esquivable. Deux solutions pour la rendre la plus efficace possible, soit accepter de se jeter sur l'adversaire et de l'agripper pour le maintenir collé à toi en risquant d'en prendre plein la tronche au passage, ou alors le guider vers un endroit que tu auras choisi à l'avance et d'où tu sais qu'il ne pourra pas dévier.

Ton ombre fait son chemin dans le dos de Towa.

-Toute diversion est la bienvenue afin d'optimiser la réussite de la technique. Pour la réaliser, il suffit d'un unique mudra, celui du rat qu'il faut maintenir en permanence si tu veux que le jutsu reste actif. L'utilisation demande pas mal de chakra sur le long terme. Pour ce qui est du chakra justement c'est là qu'intervient la finesse. Manipuler une ombre ne requiert pas la force brute du Doton par exemple. Il faut maintenir un flux de chakra constant mais pas forcément puissant, le diriger vers tes pieds et créer une communion avec ton ombre. Une fois que ton ombre accepte d'accueillir ton chakra, tu maintiens le flux et tu étires ta nouvelle alliée en lui donnant la direction que tu veux.

Tu avais toujours vu une forme de poésie dans les techniques liées à l'hiden du clan et ne te faisais pas prié pour retransmettre tes pensées sur le sujet.

-Une fois cette étape réussie, il faut te démerder comme tu veux ou comme tu peux pour faire en sorte de lier ton ombre à celle de ton adversaire. Tes connaissances en shoji te seront utiles. Une fois le contact établi, tu mêles les deux, ton chakra devant se répartir de façon égale sur l'ensemble obscur, jusqu'à ce que l'ombre adverse ne soit plus qu'un prolongement de la tienne, une continuité de ton âme et de ta propre volonté. Il ya une forme de sensualité là dedans...

Tu casses ta technique en relâchant le mudra qui l'a initié, puis redescends de ton perchoir.

-Finalement, la suite revient à apprivoiser un animal sauvage. Une fois le tout accompli, c'est comme si tu domptais l'obscurité de ton opposant, tu laisses son cerveau agir à sa guise pendant que son corps est sous ton contrôle...

Tu te tournes vers le tronc le plus proche, dos à la kunoïchi, clos tes paupières et places ton avant bras en visière devant tes yeux. Revenant soudainement sur les dernières phrases de la Nara aux cheveux blonds.

-Il ne tient qu'à chacun de déterminer le sens qu'il veut donner à son existence, que ce soit dans la simplicité d'un quotidien ou dans l'implication d'une vision plus vaste. Partager des sourires, des rires, des pleurs, des bonheurs...des émotions en sommes...avec tout ce qui m'entoure, c'est le sens que j'ai envie de donner à la mienne...d'un ton chaleureux et amusé à la fois...on joue à cache cache ? Tu as dix minutes pour t'exercer au kagemane et partir te cacher en forêt. Après quoi je partirais à ta recherche. Aucune attaque de ma part. De ton côté ton objectif est de lier ton ombre à la mienne. Si tu réussis à la faire s'approcher à moins de deux mètres de moi je considérerais que tu as réussi, je m'immobiliserais et te laisserais m'attraper. Apprends cette technique, apprends m'en une de ta connaissance ensuite si tu le veux bien, protégeons Inari ensemble, et même si je suis loin d'être l'un des dieux dont tu parles, laisse moi t'aider à ma manière dans ta quête...

Le décompte commence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Towa
Indépendant
Messages : 43
Date d'inscription : 14/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: RANG C
Ryos: 7
Expérience:
187/500  (187/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je respecte Shika pour son petit échauffement. Ce n'est clairement pas moi qui risque de faire ce genre de chose de ma propre initiative, je sais que c'est important mais c'est tout aussi barbant or le barbant l'emporte sur l'important... Surprise par les lancés de kunai du Nara, j'effectue quelques mouvements maladroits avant de me rendre compte de son piège. Alors comme ça, on commence directement par la pratique ? Et moi qui pensait que la première approche serait théorique... Il est sérieux et me connait, il aborde donc une explication qui me parle avant de me donner deux possibilités d'usage du Kagemane. Etrangement, il n'a pas parlé du travail d'équipe et de l'usage d'une personne comme d'un leurre pour capturer une cible, bien qu'il ait parlé de diversions.

Niveau mudra, pas de problème, il s'agit d'un véritable jeu d'enfant. Pour ce qui est du chakra, cela risque d'être un peu plus difficile étant donné qu'il faut qu'il soit constant, demandant donc une grande concentration ce qui risque d'être problématique dans une situation de pression intense où dans laquelle on est harcelé par l'ennemi. C'est donc véritablement une technique nécessitant de la réflexion si l'on cherche à en tirer le meilleur, élément que mon camarade confirma plus tard avec ses propos. Je découvre, au cours des explications du Nara, que celui-ci a une âme d'artiste, quelques dons poétiques qui ne m'avaient jamais frappés. J'aime ce genre de chose, toujours découvrir un peu plus une personne.

Après m'avoir libérée, il m'explique les consignes de l'exercice. Simples, mais efficaces. Il a même pris la différence de force entre nous deux...

- Je peux t'enseigner le Kageshibari, en échange, si tu ne l'as pas.

Evidemment, je ne vois pas d'inconvénient à lui enseigner une technique puisqu'il a généreusement accepté de m'en apprendre une et donc, de perdre du temps pour moi. C'est sans doute cette gentillesse qui le perdra mais je ne peux et ne veux le blâmer. Car, c'est cette même gentillesse qui en a fait ce qu'il est même si cela s'est également joué sur sa force et son intelligence. Alors que je lui tourne dos pour m'enfoncer dans la forêt, en courant, je chuchote quelques remerciement à son encontre qui ne lui parviendront sans doute jamais. Il est parfois difficile d'être sincère.

En dix minutes, je n'ai pas vraiment le temps de chercher une quelconque cachette surtout que je dois vérifier que je suis en capacité de réussir le Kagemane. Je prends quelques secondes pour réfléchir à la meilleure option, joignant mes mains tandis que je m'éloigne de Shika. Je ne cours pas droit afin d'éviter une quelconque prévisibilité de mouvement. Assez loin, je m'arrête et je m'essaie au jutsu désiré pendant trois minutes, me basant sur la technique que je maîtrise déjà pour obtenir un résultat plus rapidement. Ayant perdu trois minutes de déplacement, il me reste quatre minutes. Je mets deux minutes à profit pour créer un leurre avec le matériel à disposition. Maîtresse du Shurikenjutsu, je sais comment en faire, les pièges sont ma spécialité après tout. Il me reste donc deux minutes pour effacer les traces de pas qui pourraient trahir le subterfuge et me cacher quelques mètres plus loin, dans des buissons, prête à déclencher le Kagemane à la vue du Nara.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Le kageshibari, pourquoi pas. C'est vrai que c'est une technique Nara que tu ne connais pas. A dire vrai, tu n'as jamais trop compris l'intérêt de t'astreindre à l'apprendre tant tu la considères comme similaire au kagemane que tu maîtrises déjà. Ceci dit, dans l'optique d'un contrôle total ou quasi des jutsus composant l'hiden de ton clan avant de t'essayer à en créer de nouveaux, tu approuves la proposition. Tu attends bien deux minutes, histoire d'être sûr que Towa est hors de vue, pour te retourner et poser tes fesses sur le tapis d'herbe sous tes pieds. Tandis que les secondes continuent de s'égrainer, tu réfléchis à la marche à suivre pour la suite des opérations.

Deux options s'offrent à toi. Laisser le temps s'écouler puis te rendre en forêt pour y flâner en attendant que la kunoïchi ne t'emprisonne dans son ombre, car après tout c'est pour un simple entraînement qu'elle est ici, ou tenter de corser la chose en t'impliquant un peu plus que prévu et profiter de ces instants pour en apprendre d'avantage sur la façon de combattre de celle qui fait désormais partie de l'équipe une du clan, l'équipe Kuroi Hana. Et ainsi voir ce qu'il est possible d'envisager pour l'avenir en terme de travail d'équipe. Tu roules rapidement une clope de salvia puis la fumes tout en approfondissant ta réflexion. L'attente prend fin dans le temps imparti. Ta décision est prise, tu vas la mettre à l'épreuve et prendre soin de lui donner un peu de fil à retordre.

kage bunshin no jutsu

Deux clones te ressemblant traits pour traits apparaissent devant toi. Le premier reste tel quel, pendant que le second se transforme en un cerf majestueux par l'intermédiaire d'un henge. Tu donnes tes consignes à tes deux créations, en leur expliquant notamment que quelle que soit l'offensive de la Nara il leur est interdit de répliquer, puis t'armes de quelques glands récupérés sur un chêne voisin, la formation définitive étant la suivante.
Le clone à ton effigie a pour mission de arpenter les chemins, d'un air suspicieux, pendant que le henge l'accompagne en le serrant au plus prêt, avec pour instruction de simuler une panique exagérée à la moindre attaque. Certes, l'initiative est fourbe et il y a de grande chances pour que ta camarade t'en veuille en découvrant le stratagème. Mais tu ne sais que trop bien que si la maîtrise technique du chakra représente les fondations de toute bonne construction, si la stratégie permet de se munir des outils les plus utiles pour faire évoluer l'édifice, la maîtrise de soi en toute circonstance est sans aucun doute le ciment indispensable à l'épanouissement de tout shinobi qui se respecte et tend à jouer un rôle, quel qu'il soit, dans ce monde.

Grimpant en quelques sauts sur la cime de l'arbre le plus proche, tu bondis de l'un à l'autre en restant le plus discret possible mais en suivant à distance respectable la progression des deux copies, ton regard braqué sur elles, bien que se permettant quelques allers retours furtifs en périphérie, prêt à saisir le moindre mouvement alentour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.