:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tir suppressif [entraînement solo]

avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 291
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 200
Expérience:
141/1200  (141/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Technique à apprendre:
 

C'est à l'aube que je me traîne dans l'armurerie du clan, pour préparer mon matériel en prévision d'une expédition à venir dans quelque temps. D'ordinaire je m'y prends toujours un tout petit peu avant, de façon à être sure d'avoir tout ce qu'il me faudra pour mon expédition, ne rien omettre. De plus plus le temps passe, plus on en sait plus sur les objectifs de la mission ; que faire, quoi faire, quand le faire et surtout, comment le faire. Mais aujourd'hui est différent ; il s'agit purement de se souvenir des bases en passant plusieurs jours dans la forêt en autonomie totale, avec juste une tente et des vivres.
Des choses qu'un ninja est censé savoir faire, même si les conditions lui dicteront rarement de faire un bivouac pour plusieurs jours.

-Bonjour Benkei.
-Salut.

Je tombe sur Nobushi et Hisao, en train de préparer leur matériel ; Nobushi attache par groupe de quinze ses shurikens à un câble noué, de sorte à pouvoir les répandre en vitesse derrière elle si elle doit fuir. Hisao lie ses kunaïs avec une bande de tissue, pour quelle raison, je l'ignore. Je m'assois en face de lui et pose ma tête contre l'épaule de ma cousine en guise de salut, encore trop endormir pour formuler correctement mes pensées. Je mets un certains temps à émerger, profitant de mon état brumeux pour plier mes vêtements sans que personne ne me pose de question.

-Bonjour tout le monde, c'est nouveau ça Hisao. La bande de tissus.

Avant, quand il se battait encore à mes côtés il liait ses kunais avec un câble en acier, avant de se livrer à de savantes manipulations dont même mon intelligence n'avait pas réussi à percer le secret. Je le regarde remplir tout les étuis en tissu avant de replier la bande plusieurs fois sur elle même, avant de la poser sur un parchemin de stockage et de l'assimiler dedans.
Il compacte ses munitions avant de les entreposer bien à l'abri.

-Réserve de kunaïs? Il secoue la tête.
-Préparation d'une technique ; le tir de milles lames. Qui consiste très simplement à envoyer beaucoup de ferrailles sur l'adversaire. Très basique, mais très puissant. J'imagine bien. Viens je vais t'apprendre, ça te servira pour plus tard. Il me fait signe de le rejoindre.

Je me glisse à côté de lui comme seule une ninja encore un peu amoureuse peut le faire, avec un pincement au cœur je ne peux que constater à quel point la maladie est en train de le dévaster. Ses gestes sont précis mais peu assurés à cause de la fatigue. Nobushi nous laisse, ayant terminé et ayant distingué mon regard un peu fébrile.
Je reproduis les mouvements de mon second avec assiduité, cherchant à comprendre le pourquoi du comment je ne peux m'empêcher de lui poser une question.

-Pourquoi ne pas juste incorporer tout de force dans le parchemin avec du chakra? Ce serait beaucoup plus rapide à préparer.
-Le but de la technique est de délivrer des attaque à une bonne cadence, pour forcer l'ennemi à s'abriter sinon le tuer. Le problème de tout bourrer en masse est qu'en plus d'avoir une dispersion plus élevée, les kunaïs risqueraient de se gêner mutuellement ou de ne pas avoir une assez bonne pénétration pour perforer des armures. Je vois.
-Tu peux toujours t'en servir? Silence.
-Ça devrait aller.

Je sais qu'il est malade et que je ne devrais pas trop m'inquiéter de son état de santé, qu'il est stable depuis un long moment, mais je ne peux m'empêcher de veiller sur lui. Il a été à mon service un long moment, peut-être que si nous n'avions pas été en campagne tant de fois dans des conditions aussi infectes que les moussons, il n'en serait pas là. Je me sens un peu coupable de ce qui lui arrive, même si c'est peut-être quelque chose qui devait arriver malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 291
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 200
Expérience:
141/1200  (141/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
-Comment ça, à quel point un kunaï peut faire mal? Vindic me regarde d'un air mauvais.

J'ai demandé à Vindic de m'aider à comprendre comment faire un usage pertinent de cette technique, parce que parmi tout les assassins, mercenaires, guerriers et samouraïs non assumés qui traînent à la forteresse, Vindic est l'un des résidents permanent le plus dangereux de tous. Non pas qu'il soit aussi fort qu'un Akimichi, aussi intelligente que moi, patiente comme Nobushi ou même aussi rapide que d'autres. Non, ce qui le distingue des autres est l'aura putride et malsaine de malveillance qui émane de lui, certains voient le meurtre comme un art, d'autre comme un sport, Vindic tue parce que c'est sa façon d'exister. Il massacre ses victimes, brandit la tête de ses cibles en hurlant des malédictions sur ses prochains adversaires puis perpétue la grande tradition du clan qui est de toujours honorer un contrat.
Contrairement à ce que certains voudraient bien faire croire, mon éminent collègue et professeur n'est pas qu'un psychopathe, c'est surtout un virtuose de la mort.
Il sort sa dague.

-Avec un couteau tu niques n'importe qui au contact, pas de problème de manœuvrabilité comme avec une naginata, pas de problème de discrétion comme avec un sabre. Tu lui plantes dans le cœur, tu fais un quart de tour pour rendre la blessure impossible à refermer et tu retires. Ensuite tu lui fais sauter les yeux hors des orbites avec l'aide des pouces, t'enchaînes sur un coup de coude à l'avant de la gorge pour lui défoncer la trachée, tu frappes les couilles avec le genou.
-Si c'est une femme?
-Tu lui tires les cheveux à cette pute. Ensuite tu frappes au plexus solaire pour vider ses poumons et le faire tomber au sol. A partir de là le crétin sur ton chemin doit être mort, tu lui sautes à pied joint sur la gorge pour lui briser les vertèbres et tu le décapites avec un kunaï. Bravo tu viens de tuer un mec avec un couteau.
-Et l'attaque des milles lames?


Vindic hausse les épaules, il sort un parchemin de son brelage de combat et me le montre très nettement.

-Le Shurikenjutsu est un art qui emprunte beaucoup au fuin, tu me diras que je n'ai rien à t'apprendre dessus mais si. Vous êtes là à tracer vos petits sceaux au calme, à distance de l'adversaire, alors qu'il y a tellement plus simple pour détruire son ennemi. Il se retourne et hurle la technique en tirant la ceinture de kunaïs à une vitesse que je pensais impossible à atteindre. Je ne vais pas t'apprendre à sceller ou desceller du matériel car tu sais déjà le faire puisque tu maîtrises le fuin, je vais surtout t'apprendre à utiliser correctement un parchemin en situation de combat.
-Par les kamis! Comment?

J'arrive à déballer assez vite mes parchemins de scellement pour faire face à un ennemi, mais déployer avec autant d'aisance le papier me semblait impossible. Mais Vindic' me prouve le contraire, ce n'est pas pour rien que tout le monde le surnomme ainsi, Vindicateur de son surnom complet. Parce qu'il n'a jamais raté un assassinat.
Par contre rater les contrats, ça, c'est une autre affaire. Enfin, techniquement il n'en n'a raté aucun, il est juste aussi poète que moi, voire plus, à déformer la réalité et les mots pour leur donner le sens qu'il souhaite. Il a beau avoir un verbiage plus proche du taré de première que du romancier, il sait parfaitement lire ses contrats. Un peu trop même, puisque lors de la négociation de la paie il arrive toujours à prouver à ses employeurs qu'il a respecté le contrat à la lettre.
Pas de témoins = personne ne peut témoigner = personne ne peut témoigner si tout le monde est mort.
C'est comme ça qu'il a décimé tout un château, basse-cour, serviteurs, valets, samouraïs, gardes, seigneur et vassaux compris. Après tout, si personne ne peut confirmer avoir vu un assassin commettre le carnage, l'implication du clan ne pas être prouvée. Ensuite les rumeurs disent que c'est lui qui a poutré tout un village de pêcheurs sur le chemin avant de retourner à la maison.
Heureusement qu'il s'est illustré à Omui, je n'ose pas imaginer la réputation que nous aurions eu s'il travaillait à l'Enclave. Parce que la situation décrite se répète à chaque fois qu'il prend une offre.

-C'est tout le bras qui travaille, le coude, le poignet, les doigts. Il faut lancer le parchemin en l'air tout en lui donnant une rotation, comme ça les munitions contenues dedans partent d'autant plus vite. Il réitère sa démonstration à vitesse réelle.

Les kunaïs partent tellement vite qu'on les entend à peine se matérialiser, le bruit est constant, comme si on déchirait du tissu.

-A ton tour. Je teste sa méthode.

Je fais circuler mon chakra dans mon bras et envoie une grande quantité d'énergie dans le parchemin qui se déroule en l'air, les projectiles se matérialisent et sont projetés à haute vitesse vers la cible. Celle-ci encaisse les premiers couteaux avec une certaine facilité avant de se faire déchiqueter par le nombre. L'intensité de la technique est telle que j'ai un petit mouvement de recul, toute l'énergie déployée à propulser les kunaïs fait un jolie carnage.
L'entraînement se poursuit ainsi sur quelques jours, Vindic m'obligeant à tirer tout ce que j'ai et à reconstituer moi-même les ceintures de kunaïs pour m'habituer à toute la procédure. L'assassin fait de même avec les siens, au bout d'une petite semaine le ninja semble satisfait de mes performances et surtout des kilos de ferraille que j'ai tiré. Deux milles lames en tout, un arbre réduit à l'état de sciure et un autre qui mettra quelques années à s'en remettre ; les écureuils et les oiseaux seront content d'avoir une planque pour l'hiver. Le chêne que j'ai mis à mal ainsi par contre lui, ne doit pas être du même avis.
Enfin, moi j'ai de la corne plein les mains en plus des ampoules, à force de manipuler à longueurs des parchemins qui ont finit par se froisser, se gorger de transpiration et certains ont même quelques tâches de sang. Si ce n'est pas de l'entraînement intense je ne sais pas ce qu'est la définition d'entraînement.

-Parfait, maintenant la prochaine étape c'est de tuer quelqu'un avec cette technique, histoire de se faire les pieds avec. Se battre pour sa survie c'est encore le meilleur entraînement, parce que tu peux le rater qu'une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 291
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 200
Expérience:
141/1200  (141/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ayant souhaité ne pas suivre le dernier conseil de Vindic' (nous aurions déjà vidé l'Enclave de sa population si nous nous entraînions comme il le suggère), j'opte pour une méthode beaucoup plus simple : l'application en duel.
En partie pour ça que je me retrouve face à lui ; quand il a appris que je voulais m'exercer à l'usage de cette nouvelle technique, il s'est énervé et a insisté pour que je sois son adversaire. C'est en partie pour ça que je me retrouve face à lui, à devoir le démolir dans un duel de distance. Nous serrons chacun nos parchemins, le dos rempli d'ouvrages remplis à craquer de lames à tirer. Nous nous jaugeons un instant avant de bondir.
J'ouvre mon parchemin et le laisse se dérouler en crachant du plomb dans sa direction. Il fait de même en répliquant juste après avoir trouvé couvert derrière un arbre. Je plonge au sol, le métal afflue au dessus de moi et je garde la tête baissée un long moment, le temps que les rafales se terminent. Je réplique à mon tour et après un tir qui a failli le toucher, m'interrompt un instant derrière ma cachette ; mon bras droit est beaucoup plus chaud que le gauche. J'ai déjà utilisé tant de chakra que ça?

-Stop, stop! Vindic s'arrête. Mon bras il...
-Il est chaud? C'est normal. C'est toujours ce qui arrive avec cette technique quand on s'en sert trop ; il y a une accumulation de chakra dedans et il se dissipe en générant de la chaleur. Tant que ce n'est pas désagréable tu peux continuer à te battre. Vraiment?
-Autre chose à savoir?

Silence.

-Ouais. Il réfléchit. N'utilise pas le même parchemin pour cette technique ; la plupart des gens en utilisent deux parce qu'on leur a dit d'en utiliser deux. Mais évite d'aligner les sceaux de tir sur le papier ; tout le chakra qui circule et les armes qui se matérialisent fait que les parchemins peuvent chauffer. Si le papier prend feu tu vas avoir l'air idiote à ne plus pouvoir utiliser cette technique. La surchauffe tue.
Enfin, cela dit ça te donne l'occasion d'envoyer du feu au visage de ton adversaire.


Dit comme ça évidemment.

-Je pense que tu es prête à faire un usage intensif et violent de cette technique. Mes félicitations Benkei.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.