:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Terminé] "Nous resplendissons tous comme la lune et les étoiles et le soleil..." | Sayaka

avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 13
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Kusaribe
PRÉNOM : Sayaka
GROUPE : Suna
GRADE : Genin
RANG : C
SEXE :
ÂGE : 13 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Comme toutes les femmes du clan, est la fille de la Matriarche

Personnalité
QUALITÉS
Affectueuse
Autonome
Déterminée
Disciplinée
Juste
Idéaliste
Pragmatique
Romantique
Rusée
DÉFAUTS
Angoissée
Bornée
Désorganisée
Fière
Franche
Inculte
Misandrie légère
Rancunière
Sans gêne
AIME
Son clan
Ses traditions
Manger
Le Soleil
Son collier
L’art
N'AIME PAS
Le froid
Les garçons
Dormir
La guerre
Suna
Les meurtriers
AUTRES
Est une bonne danseuse
Mais une horrible chanteuse
Rêve de voir l’océan
PHYSIQUE
TAILLE :
1m58
POIDS :
42 kg
PEAU :
Clair
CHEVEUX :
Platine
Court, stylisé
YEUX :
Bleu
Amende
VISAGE :
Elle possède un visage plutôt ovale, avec un menton légèrement pointu. Son petit nez trône au milieu de son visage, qui possède bien souvent une expression amicale. Ses lèvres fines de couleurs pêche semble toujours étirer un léger sourire affectif. Pourtant, derrière cette gentillesse, ses yeux peuvent de temps à autre trahir une dureté qu’elle camoufle la plupart du temps, car elle sait que le monde n'est pas un endroit aussi joyeux que cela. Mais il n’empêche que sa petite bouille est adorable à regarder pour les autres.
CORPS :
Elle possède un corps élancé, légèrement musclée de par son entraînement, mais sans excès. Elle possède une démarche aussi bien qu’agile que gracieuse, comme un félin. Son corps est dans des proportions habituelles pour une humaine. Cependant, on peut remarquer les traces d’un stigmate issu d’une brûlure sur sa hanche droite.
AUTRE :
Les vêtements de Sakaya sont légers, pour échapper à la chaleur du désert. Cependant, elle peut aussi bien plus s’équiper pour se protéger des tempêtes de sable courante de la région. La plupart du temps, elle possède un kimono bleu tenue par un ruban rouge, bien que celui-ci possède une coupe spécifique qui l'aide dans son métier de ninja. Vous pouvez aussi remarquer un collier avec une conception particulière dans son artisanat, qui est probablement très important pour elle. Enfin, elle semble adorer donner un style unique à sa coupe de cheveux, au lieu de les laisser simplement au naturel.
Histoire
Racontez nous votre histoire en listant les événements importants de votre personnage. Ce que nous voulons voir est votre imagination, votre originalité ainsi que votre cohérence
Attention, vielliez lister les événements marquants de votre personnage dans le bon ordre chronologique, ne listez pas ses événements dans le désordre !

► Une nouvelle étoile dans la nuit, An 2

Une nouvelle fois, la Lieuse de Vie avait mis au monde une nouvelle tête dans le clan. Au grand soulagement du père qui lâcha un soupir de soulagement, l’enfant était enfin une fille. Cela faisait deux essais qu’il avait dû tuer ses propres enfants de ses mains, car ils ne correspondaient pas au critère du clan. Lui-même était un cas unique dans le clan, un des rares hommes autorisés, et encore, c’était uniquement pour donner naissance à de nouvelles filles pour le clan. Ça serrait d’ailleurs peut-être l’unique fois qu’il pourrait voir le fruit de leur accouplement. Déjà la matriarche lui reprenait l’enfant des mains, s’assurant du sexe de la jeune fille, avant de lui caresser la joue. Elle était silencieuse, mais le père pouvait voir dans les yeux de la femme une once de réflexion dans les yeux de la mère. Finalement, elle prit la parole, à la surprise de l’homme qui ne s’y attendait pas.

- Sayaka.

- Huh?

- C’est son nom. Le désert émet une douce odeur en cette nuit. « La fragrance du sable», c’est un magnifique prénom pour cette dernière.

Sayaka… Il ancrerait le nom de l’enfant dans son esprit, et cette image unique qu’il ne pourra revoir. Oui, elle avait raison, c’était en effet un beau nom. Un qui montre son succès de ne pas avoir à tuer un autre fils, et donc à ne pas imprégner de sang l’odeur du sable.

► L’adoration d’un enfant, An 6

Quatre ans avaient passés depuis, et la jeune Sayaka grandissait de jour en jour, commençant déjà à imprégner dans son corps et dans son esprit les enseignements et les codes de son clan. Encore un peu trop jeune pour commencer l’entraînement sur la maîtrise de son chakra, et à terme, des techniques du clan, tout ce qu’elle pouvait faire était, entre deux parties de jeux ou des cours, observer les femmes déjà adultes faire leur travail, ou ses grandes sœurs en apprentissages, ne pouvant que construire une excitation et une impatience quant à ses futures tâches en tant que Fille de la Lune.

Cependant, durant une journée particulièrement ennuyante à ses yeux, étant une des rares jeunes enfants du clan, les enfants ne naissant que de la Matriarche, ce qui, mise à part dans le cas de jumeaux, signifiait qu’il n’y avait pas tant d’autres enfants avec lesquelles jouer, Sayaka se mit à suivre une fille plus âgée qu’elle, de nom d’Aoi. Pensant assister tout d’abord au très classique entraînement des autres prêtresses du clan, elle fut très surprise quand l’adolescente commença à créer des éclairs avec ses doigts. Émerveillée, elle sortit de sa cachette comme un shuriken pour demander à l’adolescente surprise, ce que c’était, et comment elle faisait.

Aoi lui expliqua les bases concernant le chakra, et qu’elle essayait de maîtriser la nature de son chakra, qui était le Raiton, mais elle avait encore un long chemin à faire. Toujours dans les nuages, Sayaka lui demanda évidemment si un tel pouvoir pouvait sauver des gens, émerveillé devant la persévérance de l'adolescente à s'entraîner dans cet art. Le regard de l’adolescente se figea un peu, et baissa légèrement des yeux, avant de répondre oui, qu’il pouvait sauver des gens. Devant un tel talent unique dans son clan, il n'en fallut pas plus pour la jeune fille de prendre en adoration Aoi, et essayer d’apprendre d’elle…

C’est bien des années plus tard qu’elle comprit qu’Aoi ne lui avait pas menti, mais elle ne lui avait clairement pas dit toute la vérité sur la capacité du Raiton à sauver les gens. Après tout, à cette époque, elle n’était pas encore consciente que son clan s’était affilié à Suna.

► L’apprentissage difficile d’une bornée, An 8

À l’âge de ses six ans, il était temps pour elle de commencer à apprendre les arts claniques, même si ça commençait, comme chaque ninja, par l’apprentissage des bases, et un entraînement physique pour apprendre à manifester le chakra. Sous la tutelle des différentes Filles de la Lune du clan, Sayaka a eu beaucoup de professeur différents, mais malgré tout, elle avait un mal fou à réussir à maîtriser son chakra. Des capacités différentes de celles de ces sœurs, ou bien une distraction continuelle ? Difficile à dire, mais pour beaucoup des femmes du clan, c’était son attitude bornée et sa tendance à être une fille désordonnée qui lui faisait défaut dans les arts médicaux. Comment progresser quand on perd les parchemins tout le temps après tout ?

Trop têtue pour changer, elle avait plutôt préféré persévérer, et après de nombreux efforts, puisant dans sa détermination, elle avait fini par avoir un niveau acceptable, bien qu’elle eût encore de nombreuses améliorations à faire. Mais elle parvint au bout de quelques années à maîtriser son chakra, avait commencé à apprendre les bases des arts médicaux. Mais son rythme était très ralenti, car elle voulait constamment que ce soit Aoi qui l’entraîne, et aucune autre. Après tout, elle voulait aussi apprendre à faire des éclairs avec ses mains !

Cependant, son état borné lui valut très vite une punition, et c’est le monde lui-même qui la lui infligea.

► Un baptême du feu marqué à jamais, An 10

Âgée de huit ans, elle avait une nouvelle fois quitté les alentours du domaine du clan, contre les indications de ses sœurs aînées, pour se promener dans les déserts aux alentours, pour voyager dans le monde, et essayer de trouver cet océan dont de nombreux livres parlaient. Après tout, qui n’as pas envie de voir un ciel, mais sur terre ? C’est comme ça qu’elle s’imaginait l’océan à vrai dire, une grande surface bleue avec une couleur si proche du ciel qu’on ne pourrait faire la distinction entre les deux. Mais le désert est un endroit dangereux.

En effet, elle tomba sur des bandits des grands chemins, qui bloquaient une des rares routes qui allaient vers Suna. Évidemment, la jeune fille ne pouvait pas faire grand-chose contre des adultes, surtout qu’elle avait aucun réel entraînement dans les arts de combats, son éducation étant principalement axée sur la médecine. Si Aoi n’était pas venue à son secours, elle serait probablement morte ce jour-là.

Mais peut-être que c’est le cas. La petite fille naïve était morte, et elle venait de voir pour la première fois que pas tous les humains qui habitent ce monde veulent la paix, certains veulent apporter la mort et le malheur aux autres. Elle venait de comprendre le pourquoi le Raiton pouvait sauver des vies, mais le prix à payer était bien terrible. Elle avait ressenti dans son corps la morsure du feu, d’une boule de Kaiton qui l’avait touché. Elle s’était mise sur son chemin avec son corps pour protéger sa grande sœur Aoi, qui avait le dos tourné contre un autre adversaire. C’était la seule chose à laquelle elle avait pensé, qu’elle pouvait faire… Et son éducation lui poussait à protéger les autres, au péril de sa vie…

C’était donc dans un état critique qu’elle fût ramenée aux domaines du clan pour être soignée de toute urgence. Bien que sa vie fût sauvée, son corps était désormais marqué à jamais d’un stigmate. Mais pour Sayaka, ce n’était pas une honte, mais une fierté. Cette journée, marquée dans son corps, est la preuve qu’elle devenait petit à petit plus mature, bien qu’elle fût encore jeune. Et, plus que tout, cette cicatrice prouvait que ce qui ne te tuait pas, te rendait plus fort.

► La disparation d’une idole, An 13


Le jour où Aoi décida de partir du domaine du clan pour rejoindre les forces de Suna, laissant derrière elle son clan et la jeune Sayaka avec qui elle avait fini par établir un lien presque maternel, était marqué dans la mémoire de la jeune Kusaribe à jamais. Après tout, c’est à ce moment que son objectif, sa lumière pour avancer et se perfectionner avait disparu de sa vie.

Tout ce qu’elle le lui laissa était le collier qu’elle porte désormais autour de son cou, et une promesse comme quoi elles se reverront très vite, car elle se doutait très bien que la jeune Sayaka voudrait la suivre dans l'armée une fois que la Matriarche jugera sa fille assez forte pour cela. Elle avait évidemment pleuré, ne voulant pas la laisser partir. Mais elle n’eut pas le choix finalement, car elle ne pouvait pas l’empêcher de vivre sa vie comme elle entendait. C’étaient les dernières paroles que Sayaka avait entendues d’Aoi, de vivre pour le clan, mais à sa propre façon.

Ce fût la dernière fois que les deux avaient parlés. Des mois plus tard, la nouvelle fit comme l'effet d'une bombe sur Sayaka. Aoi était morte en mission. Dans sa tristesse, elle s'est fait une promesse qu'elle avait bien l'attention de tenir...

► Sa propre vision de la paix, An 15

Finalement, une partie de son entraînement terminée, et apte à affronter le monde extérieur, elle fut autorisée à rejoindre Suna en tant que Genin, sous la tutelle d’un sensei, pour apprendre de ce dernier, explorer le monde pour gagner de la culture. Bien évidemment, pour la Matriarche, cela lui permettait de bien se faire voir par le Kazekage et montrer sa bonne foi.

C’est ainsi que Sayaka commençait de plus en plus à quitter le domaine du clan pour aller vivre dans Suna. Évidemment, sa loyauté restait majoritairement vers son clan, et comme l’alliance en fait part, si elle devait faire une chose dans son hameau, alors elle devrait le prioriser. Pourtant, au fond d’elle, ce n’était pas le plus important. Une chose qu’elle avait finie par accepter, c’était que le monde entier était en proie de guerre… Et elle ne pouvait pas l’autoriser. Les méthodes de son clan sont certes louables, mais contre des belligérants, elles ne valent rien. Mais c’est peut-être parce que les Kusaribe ont l’habitude de vivre recluent du monde et de ne pas penser aux soucis des autres… Mais ce n’était pas son cas. Sakuya voulait une ère de paix dans le monde. Une idéaliste beaucoup diraient… Mais ne vous trompez pas. Si elle avait rejoint les troupes de Suna, ce n’était pas juste pour jouer à la soigneuse d'un groupe sans se salir les mains…

Tout comme Aoi à l’époque, son entraînement est là pour sauver des vies… Au prix du sang des autres. Tout ça pour que le monde tombe dans une nouvelle ère de paix, pour que jamais un drame comme celui d'Aoi se reproduise dans son futur.
Test RP

Une fois votre fiche complétée, le staff vous confiera un test RP sur la base des éléments donnés. Ce test RP déterminera votre grade.
Faites nous rêver ! 
Pour un rang D : 500-2000 mots minimum
Pour un rang C : 1000-2000 mots
Pour les rang B/A : 1500-2000 mots
 

Bonjour à vous Matriarche,

J’espère que cette lettre vous trouvera vous, ainsi que notre clan, en excellente santé. Oh que j’aurais apprécié venir vous voir en personne et vous annoncer de façon orale les mots que vous trouverez dans cette lettre, cependant, je ne le peux, l’adaptation au mode de vie du village militaire de Suna me prend toute mon énergie, et c’est bien pour cela que je vous envoie des nouvelles pour la première fois seulement maintenant, des semaines après mon intégration aux forces de l’armée du pays du vent… Bon, j'admets volontiers qu’il y a aussi une once de crainte quant à vos réactions, à vous Fille d’Elune, mais aussi de toutes les Filles de la Lune, concernant mes choix de vie, que je sais très critiqués au sein de notre clan. Mais je ne peux tenir plus longtemps ainsi sans coucher les mots dans cette missive que je vous envoie.

Par quoi commencer ? Probablement par le plus basique : Je vais bien, du moins en grande partie, si on omet la fatigue et le pourquoi je vous écris. Bien que je ne doute pas que vous ayez déjà reçu des informations me concernant grâce aux hauts gradés de l’armée, je tiens à vous dire moi-même que l’installation s'est fait sans aucun souci, que ce soit concernant le logement ou bien mon intégration en tant que kunoichi. J’ai d’ailleurs rejoint un groupe constitué d’autres jeunes comme moi et d’un professeur, qui nous entraîne et avec lequel nous effectuons des missions pour le compte du village de Suna, me permettant ainsi de gagner de l’expérience dans le régime militaire et le fonctionnement de l’armée. Adieu le calme de notre domaine, chaque jour à Suna offre une tâche à faire, que ce soit des entraînements, des missions, ou de la survie dans ce milieu hostile. Je trouve que l’on possède bien trop peu de jour de repos, mais je n’ai pas à me plaindre, j’aimerais suivre un rythme comme celui du domaine, mais je sais que c’est impossible, aussi bien par le système militaire… Que par ce que j’ai envie d’accomplir !
Bien que les deux premières semaines furent difficiles, je me suis finalement fait au rythme de l’armée. Cependant, tout n’est pas merveilleux, loin de là, et voici la raison pourquoi j’ai envie de vous écrire, pour libérer ce poids sur mes épaules, car je m’attends très bien à votre conseil si j’en demande un : « Rentre Sayaka, ce n’est pas une vie pour toi, tu n’es pas obligé de faire tout cela... » ou ce genre de chose. Ce n’est pas ce que je veux. Bien que vous pourrez m’y forcer, je sais au fond de moi que vous ne le ferrez pas, peut-être parce que vous souhaitez que je me rende compte par moi-même que je me trompe, ou bien vous me pensez assez grande pour faire mes propres choix.

Pour dire vrai, je me souviens beaucoup en ce moment, avec un sourire très ironique, de ma demande envers vous pour intégrer les forces de Suna, et toutes les réactions en chaîne que vous avez eu à ce sujet. Que ce soit mes sœurs aînées ou vous-même, vous sembliez si déçu que j’aille vers le village caché du vent. Vous me disiez que ce n’était pas ma place, qu’une Kusaribe ne serait pas heureuse dans un tel environnement et qu’on ne devait rien au village de Suna. Vous connaissez mon caractère, il était évidemment que je réagisse de façon très passionnelle, et malgré le dialogue de sourds que nous avions eu, mes sœurs aînées et moi-même, vous avez fini par accepter mon choix vu que dans votre sagesse vous avez vu que je n’en démordrais pas.

Tout comme moi, vous l’aviez sûrement vu et compris ma raison de choisir cette voie… Non, vous ne l’avez peut-être pas compris, peut-être même vous ne la comprendrez jamais. Même si je venais à vous l’écrire maintenant, mes propos n’auront aucun sens pour vous, et je pourrais le comprendre, car je ne peux pas comprendre la vôtre non plus. Je ne remets pas le désir de paix de notre clan en cause, loin de là, c’est même tout l’inverse à vrai dire. Je veux la paix, je la veux peut-être trop. Car là où votre regard Matriarche est portée vers les vôtres, le mien est porté vers le monde. Je ne peux pas tolérer que le monde soit en guerre et souffre, alors qu’on possède le pouvoir et les moyens de changer le monde ! Cependant, et la mort d’Aoi me la fait comprendre, nous avons le moyen de changer les gens, mais pas tous vont l’accepter… Certains… Certains veulent se battre à tout prix, comme des bêtes sanguinaires. Des bêtes qu’on ne peut pas contrôler et avec lesquelles on ne peut parlementer. C’est horrible, mais… Ils sont comme une maladie, il faut les éliminer du monde. Mais moi, je ne suis qu’une Kusaribe, je ne suis pas une grande combattante, et seule, je ne peux rien faire… Mais Suna, bien que je déteste cette vision militaire et conquérant de village auquel nous sommes affiliés, peut le faire. Ils peuvent éliminer une bonne fois pour toutes les maladies qui rongent notre monde, même si pour cela, on doit les détruire par la force. Mais de cette force et du règne du Suna naîtra une paix unifiée, et plus une goutte de sang ne coulera dans le monde une fois cette croisade menée.

Cependant, je peux enfin comprendre, après ces premières semaines, ce que vous vouliez dire, ainsi que ce que vous me mettiez en garde. Je pensais être prête à vivre comme une guerrière, je pensais que je pourrais faire des entorses sur nos traditions sans aucune difficulté, garder le regard haut, et être prête à me salir les mains. Je me trompais. C’est difficile, des fois, j’ai du mal à dormir, et pourtant, je n’ai pas fait de chose si horrible que cela pour le moment. Mais vivre au milieu de ce peuple, qui pour la plupart ne veut que la guerre et la grandeur de la nation… Rien que ça me fait imaginer les pires scénarios et me rend anxieuse. Je n’ai pas encore tué. Est-ce que je le pourrais ? Je connais déjà la réponse, car je sais ce que je veux pour tous les pays du monde. Je sais que je le pourrais, même si ça me rongera de l’intérieur. Je pourrais ôter une vie pour en sauver beaucoup plus. Une vie pour en sauver cent, c’est mieux que d’en sauver dix et d’en laisser mourir des milliers, car on s’isole dans notre clan non ? Peut-être qu’à force, ça me fera plus rien que je m’y habituerai, même si cette perspective m’effraie.

Mais je ne pense pas avoir fait une erreur à vrai dire. Je sais toujours que mon choix est le bon… Pourtant, je n’arrive pas à intégrer la façon de réfléchir de Suna, ou même des autres personnes en générales. Je ne comprends pas pourquoi ils veulent faire la guerre et non pas la paix. Pourquoi vouloir vivre dans la violence quand on peut avoir la tranquillité ? Pour posséder des choses qu’on n’a pas ? Par vengeance ? À vrai dire, au début je ne le comprenais pas, et bien que forcer à vivre dans un monde cruel comme le nôtre, j’avais décidé de ne pas m’y intéresser plus que ça, tout comme le clan à vrai dire. Mais depuis que je suis forcée de voir tout ça de mes propres yeux sans le voile que notre domaine met devant nos regards, je dois le reconnaître. C’est dans la nature des hommes d’être ainsi. Ils veulent la gloire, le pouvoir, ils veulent se sentir supérieurs. Je ne comprends pas cette vision des choses. Le pire dans tout ça, c’est qu’ils arrivent petit à petit à corrompre les esprits des gens aux alentours, et à les transformer comme eux.

Mais ne vous inquiétez pas Matriarche, le temps que je porte le nom de Kusaribe, je ne tuerais pas sans aucune raison. Si je dois tuer, c’est uniquement dans la finalité de voir mon rêve s’accomplir, de créer un monde en paix. Une fois que ça sera fait, où que j’en aurais fait assez, je rentrerais au clan et je poserais les armes une bonne fois pour toutes, je vous le promets. Je crois en nos préceptes, même si je sais que j’ai ma propre manière de faire les choses, mais c’est peut-être ce que j’ai hérité d’Aoi… Tout comme elle, je veux faire bien plus. Mais pour cela, ça demande à faire des sacrifices, qu’on le veuille ou non. Mais je suis sûre que les entorses aux traditions du clan que je fais rendront le monde bien meilleur.

Je pense avoir dit ce que je voulais exprimer, et je me sens bien plus légère après avoir écrit cette lettre pour vous, Sainte Mère. Je n’ai rien de plus à confesser, si ce n’est que j’espère avoir de vos nouvelles très vite. J’essayerais de venir vous voir tous dans le domaine du clan d’ici les semaines qui viennent, si je peux trouver un temps dans mon emploi du temps.

Mon adoration la plus respectueuse,

Sayaka

PS : Si tu pouvais me dire quand tu donnes naissance à notre prochaine sœur maman, ça serait génial ! Je ne veux pas rater ça pour rien au monde ! Merci, prend soin de toi ! 
Derrière l'écran
PSEUDO : Luce Hyfer
ÂGE : 22 ans
CONNU PAR : Une certaine tête de tomate
AUTRE CHOSE ? Un style bien épuré, j’aime beaucoups !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 636
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja.

Ce sera eut-être un détail pour toi, mais si le talent du raiton est unique chez les Kusaribe, cela rendra incohérents les prochaines Kusaribe plus âgées qui maitriseraient cette affinité.

Je précise aussi que je ne t'ai pas oublié, simplement que j'ai consulté le créateur du clan Kusaribe, qui a pris le temps de lire ta fiche lorsqu'il a été disponible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 13
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Salut et merci !

J'ai modifié la phrase que je pense avait donné cette impression d'unicité concernant Aoi et son Raiton ! Et pas de soucis concernant la lecture de la fiche, c'est tout à fait normal !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 636
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai discuté avec le créateur du clan à propos d'un point que je n'avais pas mentionné, concernant le fait que quitter le domaine. Je te cite sa réponse : « Elle peut être affiliée à une équipe sur simple demande du Kage. De la à aller voir le monde, vu comment le clan tient à restreindre la propagation du gène etc etc… »

Il va donc falloir trouver autre chose pour le départ d'Aoi. Les possibilités sont nombreuses, mais pas aller vagabonder. Je préfère l'idée de rejoindre une équipe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 13
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Voila, modifié !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 636
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ta patience !

Voici ton test RP:
 

Tu disposes de deux semaines pour remplir le test. Courage !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 13
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Salut par ici ! Je viens demander un délai supplémentaire pour finir mon test RP. Suite à ma rentré dans mon nouveau taf, j'étais vraiment pas au meilleur de ma forme pour finaliser le test RP !

Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 338
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 256
Expérience:
633/500  (633/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Coucou ! Pas de soucis ! Nous te donnons jusqu'à lundi prochain !




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 09/11/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: GENIN - RANG C
Ryos: 13
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je vous annonce que j'ai fini mon test RP ! Merci pour le délai !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 636
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Respect test-rp et originalité

Tant de conviction pour une si jeune fille, bien que l'on puisse penser que le contexte l'ait fait grandir en maturité rapidement, cela permet de dire que la consigne est respectée.

L'idée de rédiger une lettre te permet une logique rétrospective et permet de bien reprendre l'histoire en ajoutant à cela des éléments propres à la communication sans nécessiter l'intervention d'un personnage non-joueur à faire parler, car il n'y a qu'une kunoichi qui s'exprime : toi.

Le fait d'exprimer ton désir de respecter ton clan de manière personnelle, avec insistance, donne du poids à une certaine jeune Kusaribe.



Orthographe et grammaire

J'ai trouvé quelques fautes d'accord. Certains ont été oubliés, d'autres sont mauvais.

"Bien que" doit être suivi du subjonctif.

Le verbe "faire", au futur simple de la deuxième personne du pluriel, ne prend qu'un seul "r".

"Ainsi que ce que vous me mettiez en garde" se formule "ainsi que ce dont vous me mettiez en garde, car elle met en garde de."



Avis général et verdict

Une jolie lettre qui fait bien son office et qui est assez bien écrite pour le rang que tu demandes. Je te valide genin de rang C à Suna. Félicitation !

Je t'invite à recenser ton avatar ainsi qu'attaquer ta fiche technique. N'oublie pas que tu bénéficies d'une promotion : une technique ou un objet de ton rang gratuit/e.



Correction par Correcteur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.