:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si les temps changent... [ft. Shika]

avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 126
Date d'inscription : 24/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 618
Expérience:
820/2000  (820/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





... Les hommes restent les mêmes.
ft. Shika
« Tu n'as pas changé! »




Même s'il fallait l'appui de ma fratrie pour me permettre de passer sur le territoire Nara, rien ne pourrait me stopper. On commence à tomber dans les temps froids, et ça nous gêne pas, moi et ma petite délégation. Je viens d'une des rencontres les plus ternes et tendues de ma vie, et je ne serais pas surpris que le clan mercenaire de l'enclave, ou du moins leur représentante, m'ait déjà mis de côté parce que mes conditions d'aide étaient trop extrèmes. Si c'est le cas, parce que je ne suis pas sans coeur, c'est tant mieux pour elle que je passe ici. Elle n'était pas au courant (parce que je me dois de garder mes intentions pour moi, et peut-être parce qu'elle me croit un peu plus stupide que je ne le suis), mais la réalité est que j'ai vu en elle une femme de grande valeur, et je place une certaine foi en ses idéaux autant que sa stratégie.

Ma visite hâtive sur le territoire mitigé entre les ombres dansantes et les brûlants animalistes ne devrait pas surprendre personne; j'ai besoin de parler, d'un autre avis, et je sais que Kirei n'est pas le seul concerné. «Il ne me reconnaîtra pas...», me dis-je. C'était inquiétant; je n'ai pas vu l'homme que je cherche depuis belle lurette, et à l'époque, je n'étais pas bleu, et je n'étais pas aussi expressif que je ne le suis aujourd'hui. Peut-être qu'il se trompera comme à l'époque, que je serai encore "une petite fille", ou peut-être se souviendra-t-il de la plus oubliable des fleuristes prépubères.

Leur domaine est plutôt sobre, surtout si je fais la comparaison au mien; par contre, les boisés environnants rendent bien avec l'air typique des Nara. La forêt cache les Onryou, je le sais très bien; les bêtes qui se glissaient dans mes histoires d'enfant sous la bougie qui me servait de veilleuse. Si j'en ai la chance, il faudrait que j'essaie d'en dénicher un, pour au moins me vanter d'avoir rencontré un homme-loup, ou un homme-ours, ou un homme-tortue. Autrement, maintenant, je sais bien que ma priorité est de me faire guider dans le petit clan jusqu'au nouveau chef inconnu.

Il y avait une femme à l'extérieur d'une des habitations proches du sentier que j'empruntais à travers le petit domaine. En l'interpelant, je m'approche tranquillement, essayant de ne pas donner d'impressions obscures ou suspectes; quelqu'un qui demande à parler au chef, ça ne devrait pas passer facilement, mais vu mon titre, je ne devrais pas m'inquiéter plus que ce qu'il ne le faut.

«Excusez-moi... Je suis un émissaire du clan Yamanaka; j'ai été délégué pour venir rencontrer votre nouveau chef de clan. Croyez-vous que c'est possible de m'indiquer ou le trouver, ou de me guider jusque là?» Plus ma demande s'étale, plus le visage m'est familié.

...C'est son fils. Le chef, c'est son fils. Elle doit aller le chercher.

«Oh... D'accord! Je vous suis, ou je reste ici?» Elle m'a fait un signe de la main, signifiant d'attendre. Vraiment, je sais que je l'ai déjà rencontrée, mais je n'arrive pas à la replacer. Elle n'a pas l'air méchante. Ainsi, j'attends son retour en expliquant à ma petite équipe qu'ils peuvent déposer leurs sacs, s'étirer un peu et se détendre.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

Deux clans, un lien.

   
Si tes voyages t'ont rendu plus forts, il t'ont également montré la voie d'une indépendance encore plus aboutie que celle d'un clan. Ils t'ont appris à vivre seul, à profiter de l'environnement sans intervention extérieure et à prendre en main les besoins propres à ton quotidien. C'est exactement pour cette raison que lors de ton retour, tu as refusé de réintégrer la demeure familiale, préférant t'ériger un petit chalet à l'opposé de leur emplacement, sans toutefois interdire l'entrée à qui que ce soit, bien au contraire, les portes de ton abri restant ouvertes à toute heure pour chaque habitant qui exprimerait la nécessité de s'entretenir avec toi. Les nombreuses heures allouées à la construction te firent d'ailleurs songer à l'utilité d'avoir des amis Senju, ce qui n'était pas encore ton cas. Fabriquée de tes mains, la bicoque, simple d'aspect, est composée de quatre pièces aménagée à ton convenance pour t'offrir un havre de paix te correspondant.
En cette fin de matinée, étendu de tout ton long sur ton matelas et encore à moitié endormi, tu goûtes un repos bien mérité après un mois entier passé à répondre aux différentes sollicitations inhérentes à ton nouveau statut. Évidemment, en te proposant la place de leader, les autres, connaissant ton peu de goût pour la paperasse, se sont bien gardé de te parler des exigences administratives de la fonction. Bien sûr tu as contesté, faisant entendre ta voix à qui ne voulait pas. Intimant même avec aplomb la création d'un bataillon exceptionnel pour t'assister voire te remplacer dans ces tâches ingrates. Cette organisation étant censée s'appeler ANBU ou Association des Ninjas de Bureau Ubiquistes, tu as même même proposé, argumentation à l'appui, de créer une branche d'étude spécifique afin de développer le Koumuin no jutsu, art plus spécifiquement ciblé sur la pratique du clonage, la calligraphie et la possibilité d'être à plusieurs endroits en même temps. Mais rien n'y a fait et l'inhabituelle pugnacité du conseil a fini par te faire céder.

Un bâillement puis tu t'étires largement, esquissant un mouvement vers la position assise avant de te raviser en ouvrant un œil distant pour constater la position du soleil dans le ciel et finalement juger qu'il n'est pas encore temps de te lever. Ta paupière se rabaisse et tu laisses vagabonder tes pensées au gré des objectifs que tu t'es fixé, pour ton clan et toi, quand s'invite à la porte un tambourinement continu et d'une ardeur croissante au fil des secondes, en réponse à ta volonté de ne pas ouvrir, jusqu'à ce qu'une voix que tu connais trop bien ne s'ajoute au vacarme.

-SHIKA...c'est Tami, ta mère ! Tu t'souviens, la femme qui t'a mis au monde, nourri et supporté !?!

Le ton inquisiteur employé ne présage pas grand chose de bon pour la suite.

-Au nom d'Inari, OU-VRE CETTE POR-TEEEEEE !!! T'as des responsabilités maintenant mon fils, t'as voulu l'poste, tu l'assumes !

Tu presses sur ta tête un oreiller, tentant vainement d'étouffer les braillements de ta mère. Espèce de vieille harpie ! Ça les a tous bien arrangé que tu le prennes ce poste. Y en a pas un seul qui voulait l'assumer. Et merde, voilà, tu m'as pourri ma grasse matinée. Morue !

-Y a quelqu'un qui te demande dehors ! Il attend devant chez nous ! Un Yamanaka en plus ! Déjà qu'ils sont bizarres eux, mais alors celui là il a des allures encore plus curieuses. Il dit qu'on l'a envoyé ici pour te rencontrer, alors bouge toi les fesses un peu !

Un Yamanaka ici ? Tu n'en connais que deux qui peuvent rentrer dans la catégorie ''des allures encore plus curieuses'', Sayuri et Ao. Après ils ne sont peut être pas les seules étrangetés de ce clan chaque jour plus surprenant que la veille. Titillé par l'idée que ce puisse être l'un de ces deux là, tu sautes dans ton pantalon d'un bond agile, puis enfiles une chemise de manière désordonnée, ouvres la porte avec entrain, salues ta mère d'un geste bref et te rues vers l'endroit indiqué. Il te faut tout juste quatre minutes pour rejoindre au pas de course le lieu de vie de tes parents et découvrir le visage de ton visiteur. Il n'est pas seul mais c'est lui...Ao.
Depuis le temps. La première fois que tu l'avais croisé c'était il y a quatorze ans lors de ton périple avec Sayuri dans le domaine du clan Yamanaka. Cette fois là, tu l'avais juste observé quelques instants, sans échanger, mais déjà il t'avait interpellé, baignant d'un bien être simple au milieu de son jardinet. Puis tu l'avais réellement rencontré onze ans plus tard au cours de l'une de tes missions auprès de la guilde des marchands de l'ouest. Le contact avait été rapide et tu avais aisément adhéré à ce qui fait de chaque être vivant un être unique...sa différence.
Tu lui adresses un sourire de bienvenue, initiant un mouvement préalable à une poignée de main virile avant de te raviser et de l'enlacer pour lui signifier ta joie de le revoir, tout en prenant bien soin de ne pas toucher à ses cheveux de peur de revivre le souvenir d'un précédent des plus douloureux pour le garçon.

-Ao-san...comment vas tu depuis tout ce temps ? Et dis moi qu'est ce qui t'amène ici ? Tu cherches des plantes rares ? Je peux peut être t'aiguiller ? Justement j'ai découvert une fleur étonnante il y a quelques jours...la psychotria Elata...tu verrais, elle est constituée de deux énormes pétales rouges vifs ressemblant à une bouche pulpeuse prête à embrasser tout ce qui passe. On est en train d'étudier ses vertus en ce moment...oh mais d'ailleurs j'y pense, j'en ai un spécimen à la maison, tu veux venir voir ? Aller je t'interdis de dire non, je t'offre le déjeuner en prime, et comme ça tu pourras profiter du chemin pour me dire la raison de ta présence ici et pourquoi tu désires t'entretenir avec moi...et oui c'est moi le nouveau leader du clan Nara...ça claque hein...en pointant les compagnons du Yamanaka...tes amis peuvent venir aussi bien sûr...Oh là là, t'as pas changé toi, toujours la mèche parfaite. Il a dû t'en arriver des choses ces trois dernières années. Et puis faut que je te raconte aussi toutes les personnes que j'ai encore rencontré sur la fin de mon voyage, c'était incroyable.

Tu déclenches le premier pas en direction de ta demeure en espérant que l'autre va te suivre en même temps que tu tends l'oreille pour lui prêter l'attention que le temps t'as appris à accorder à tes interlocuteurs au prix d'un effort de concentration considérable.
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 126
Date d'inscription : 24/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 618
Expérience:
820/2000  (820/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





... Les hommes restent les mêmes.
ft. Shika
« Tu n'as pas changé! »




Il n’a pas tant changé, mais je suis surpris qu’il arrive à me replacer si vite. Il est vite arrivé, c’est bien ce que j’attends d’un homme comme lui, même si je ne m’attendais pas à la bombe qu’il allait me larguer. Je lui rends son câlin en posant mes bras assez haut dans son dos; je ne suis pas chez moi, et même s’il s’agit de quelqu’un que je connais, je veux éviter que quiconque pouvant nous voir ne pense que je pourrais sortir une arme. Non seulement ça, mais ça m’assure un peu, sachant que la majorité des hommes auxquels je dois m’approcher s’attendent à ce que je sois assez déplacé pour toucher avec autre chose que les yeux. Je lui rends son sourire avant de lui répondre.

«Ça fait longtemps Shika! Ça va bien, et t...- J’ai b... -Non, j...» Essayer de répondre semble être une meilleure façon de le dire. Honnêtement, ça ne me dérange pas trop; j’ai l’habitude d’écouter et d’attendre mon tour, et je me souviens que c’est l’un de ses traits. Il parle beaucoup, il est comme ça, et c’est tout. Au moins, il savait comment acheter toute mon attention; me faire offrir me force toujours à accepter. Dans mon cas aussi, c’est comme ça, et c’est tout.

La plante à bisous. Broyée et mise en crème, on l’applique sur un peu de coton et on laisse ça dans une oreille pour guérir les otites. Elle n’a pas un bon goût, mais utilisée en composition de thé avec un peu de miel, elle dégage les voies nasales. Si tu en fais une pâte avec un peu de lavande, elle calme les rougeurs, piqûres et irritations graves. On peut dire que c’est une plante Maman qui soigne les petits problèmes. Par contre, on n’en trouve que très peu, c’est une plante rare.

Le nouveau chef du clan Nara. Ça promet d’être une bonne discussion!

Je regarde rapidement mon équipe. «Bon! Vous avez champ libre! On se retrouve ici dans une douzaine d’heures, c’est bon pour vous? Promenez-vous, mais ne faites pas de bêtises!» Je ne leur en dit pas plus, mon air enjoué est sûrement bien assez pour comprendre que  contrairement à notre rencontre avec les Kisho, ici, on peut se permettre de déambuler. Tant qu’on ne nuit pas aux affaires des Nara.

«Hey! Attends-moi!» Rapidement, j’utilise ma technique de déplacement pour le rattraper. «En fait, je passais dans le coin parce que je rentre au domaine, et je suis allé à l’enclave pour conclure une entente avec les Kisho. Ils veulent que mon clan les aide dans tout conflit défensif et avec Tetsu, mais j’ai expliqué que c’est impossible s’ils n’ont pas plus d’alliés. Je viens pour savoir si toi, tu avais des ententes ou une alliance avec eux, et si ça tient toujours. Faut vraiment que j’arrange ça avant tout, mais après, on peut discuter et manger des crêpes, si tu es assez confiant pour en faire.»


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons


Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

Deux clans, un lien.

   
Tandis que ton pas se fait de plus en plus rythmé, le Yamanaka te rejoins à une vitesse qui ne peut être due qu'à l'utilisation d'une technique qui te fait baver d'envie. Associé à ta rapidité originelle, ce type de jutsu ferait assurément un malheur. D'un ton aussi léger que ton pas.

-Wooohh...Yamanaka san...la grande classe...c'est comme si tu t'étais téléporté, j'adore. Faut absolument que tu prennes le temps de m'enseigner ça ! Tu crois qu'il existe des jutsus qui permettent de traverser la planète d'un coup? Ce serait magique. T'imagines si on pouvait franchir des frontières comme ça, juste en claquant des doigts...on pourrait se frotter à la rudesse des pays du nord et l'instant d'après profiter d'un bain dans les sources chaudes...ah voilà, on y est...

Après un peu plus de cinq minutes de marche, vous arrivez enfin au chalet qui te sert d'abri, tandis qu'Ao profite du trajet pour t'interroger à propos des Kisho et de la politique envisagée par ce clan. Sans fioritures, il va droit au but pendant que tu poursuis tes élucubrations vagabondes, faisant mine de ne pas l'avoir entendu

-...franchement, qui ne serait pas heureux d'habiter un endroit pareil. Un endroit qui permet à l'homme de vivre en harmonie parfaite avec son écosystème. Tiens, d'ailleurs l'autre jour je me disais qu'on pourrait en faire une sorte de site touristique. On accueillerait des familles pour les sensibiliser à la forêt, les faire grimper aux arbres et observer la vue, perchés sur les cimes. On pourrait aussi fabriquer des cabanes en hauteur pour qu'ils y passent la nuit. Oh...et la daim thérapie ! C'est pas une idée de génie ça ? Imagine la publicité...mimant un geste censé matérialiser les écrits d'une banderole...''vous en avez assez du stress de la ville ? Vous avez besoin d'une cure de détente ? Venez à la rencontre des animaux de nos forêts''...et le slogan qui claque pour aller avec ''A Inari, les cervidés servent d'idée à qui ne rit !'' Bon ok, c'est un peu tiré par les cheveux mais t'en penses quoi de tout ça Ao san ?

Fort heureusement, si toutes tes pensées tiennent leurs origines d'une conviction aussi réelle que spontanée, tu en rejettes généralement une bonne partie après quelques minutes de remise en question.

Ta main saisit la poignée et tu fais coulisser le Fusuma de l'entrée, sorte de panneau opaque monté sur deux rails en bois servant de glissières, et au centre duquel est calligraphié en grand l'emblème des Nara. La porte s'ouvre sur la pièce principale de l'habitation, un salon de taille moyenne, d'une profondeur à peu près égale à la moitié de sa largeur.
En son centre trône une table basse en acajou autour de laquelle sont disposées une dizaine de coussins proposant une large gamme de couleurs aux fessiers qui s'y posent. Au dessus de la table, une guirlande lumineuse recouvrant l'ensemble du plafond est composée de plusieurs bougies entourées d'abats-jours aux teintes toutes différentes les unes des autres. Lorsqu'elle est éclairée, elle baigne l'endroit d'une douce chaleur, créant ainsi une zone de confort et de réconfort que tu investis volontiers lorsqu'une introspection plus approfondie l'exige.
Contre le mur de gauche, un bar regroupant les alcools régionaux les plus appréciés au cours de tes voyages, et contre celui de droite, une petite commode de rangement dont la multitude de tiroirs permettent d'organiser les échantillons de chaque spécimen de plante répertoriée par le clan.
Tout en te déchaussant, tu invites Ao à prendre place autour de la table sur laquelle tu poses deux verres sortis du placard à vaisselle qui orne un angle de la pièce. Tu ouvres ensuite l'un des tiroirs de la commode, plus grand que les autres et gavé de salvia divinorum, puis pioches dans cette réserve pour te rouler une cigarette, posé en tailleur face à ton interlocuteur.

-Hmmm...Kisho tu dis...j'en ai rencontrée une il y a un an, c'était juste avant que je ne prenne le chemin du retour. Elle s'appelait Benkei si je me souviens bien. Une sacré femme, j'avais l'impression d'être un nain à côté d'elle. Et ce ninjutsu qu'elle manipulait, une merveille...le shoton il me semble. On a partagé une bagarre de saloon ensemble...une partie de pêche aussi...c'est d'ailleurs elle qui m'a pêché au bout du compte, juste avant de s'en aller...

Tu marques une pause forcée alors que tes cordes vocales tentent encore de vibrer. La clope enfin prête à être fumée, tu l'allumes et aspires silencieusement plusieurs tafs, jusqu'à canaliser ton agitation. Tu reprends avec calme, ton regard, plus grave, plongé dans le sien.

-...après de là à dire que nous avons une entente ou une alliance, il y a un pas que je me garderais de franchir. Nous avons discuté oui mais sans approfondir car elle avait à faire...

L'air pensif, tu tires une latte supplémentaire puis tapotes le bout de la tige pour en faire tomber les cendres.

-Je suis curieux d'en savoir plus sur ce que tu nommes conflit défensif. De quoi s'agit il exactement ? En tout cas, si cela réfère à une espèce de pacte de soutien entres clans, l'idée suit son cours de mon côté. Je ne te cache pas mes inquiétudes quant à la montée en puissance des villages cachés ou de Tetsu et même si la politique est d'un ennui mortel, je peux difficilement fermer les yeux là dessus maintenant que je suis à la tête du clan...

Tu hésites un instant, t'empares d'une bouteille de saké provenant d'un clan de distillateurs du pays de la foudre et en remplis ton verre tout en en proposant à ton compagnon du moment.

-...d'autant plus si l'on considère notre situation géographique, à la croisée des trois villages. En cas de conflits entre eux, et même si nous ne nous impliquions pas, je crains les dommages collatéraux dans lesquels nous pourrions être impliqués...il en est d'ailleurs de même pour vous, les Yamanaka...ne me dis pas que ça ne vous a pas traversé l'esprit...

D'un trait tu vides ton verre avant de le reposer en le claquant bruyamment sur la table. Tu fixes plus franchement Ao, un sérieux inhabituel inscrit sur ton visage.

-C'est pourquoi je suis convaincu qu'il est grand temps que des clans indépendants comme le tien, le mien et tant d'autres, cessent leurs querelles de cours de récré et commencent à s'entendre sur une organisation politique bénéfique à tous ! J'ai d'ailleurs ma petite idée pour y parvenir mais je ne pourrais y arriver seul...
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 126
Date d'inscription : 24/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 618
Expérience:
820/2000  (820/2000)
Voir le profil de l'utilisateur







... Les hommes restent les mêmes.
ft. Shika
« Tu n'as pas changé! »




Les cervidés serv...

«...» Non. Hors de question que j'entretienne son idée, surtout que je sais qu'elle va disparaître de son espris dans dix secondes, à moins que je n'en reparle. Auquel cas, je ne pourrais même pas dire dans quoi je serais embarqué, et je compte bien éviter.

Très hospitalier. L'endroit me plaît, je ne serais pas surpris qu'il ait tout décoré lui-même; c'est en plein dans les goûts que je lui imagine. En tout cas, la personne qui a construit le bâtiment savait bien s'y prendre! J'enlève mes souliers avant de m'installer, en louchant un peu sur les petits détails que je pouvais grapiner du coin de l'oeil. Son salon est déjà très bien illuminé, et toute la décoration ne fait que me crier l'idée que c'est sa salle de relaxation. Je le vois fouiller dans son armoire, se préparer un petit quelque chose à fumer. Dans mon souvenir, c'est ce qui réussit à calmer ses tics au mieux, fumer.

Le nom de la femme me fait ouvrir un peu plus les yeux; ça m'a donné un petit coup de vif. «... Okay.» Au moins, ça me rassure que je n'ai pas été mis sur une mauvaise route, mais c'est la suite de son histoire qui me pose problème.

Elle n'a pas d'alliance avec les Nara. Ça me dit qu'effectivement, mon clan a été le premier sur sa liste d'appel, et que je devrai surveiller mon courrier. Je ne saurais dire si ça m'enchante ou si ça me déplaît; sachant cela, je vais devoir rentrer à mon clan, donner un rapport sur la situation à Kirei, repartir jusqu'à Inari, puis essayer de tomber sur un Onryou... Si la rencontre d'un homme-bête me tente, la paperasse et le voyagement me donne déjà envie de crever.

Je mets la main sur mon verre pour le couvrir; je ne veux pas qu'il me serve, je n'aime pas l'alcool du tout. Ça pourrait sembler impoli pour certains de refuser, mais je ne crois pas que ça poserait de problème ici. Ce n'est pas que je ne peux pas boire, c'est que je n'aime pas ça. Une seconde avant, j'étais en train de peser mes mots. «Justement, c'est Benkei que j'ai rencontré. Au début, j'ai compris qu'elle demandait de l'aide en cas d'attaque. Je lui ai répondu que c'était envisageable, mais que je voulais savoir exactement ce qu'elle attendait. Elle m'a dit que... "nous nous attendons à ce que vous nous rejoigniez dans toute guerre défensive quelle qu'elle soit", et si je me souviens bien, "ce qui sous entend de nous venir en aide si Tetsu attaque". Elle a promis de faire de même si mon clan était attaqué, mais je sais que nos situations sont différentes.»

Je ravale ma salive. Je regarde la bouteille; ma gorge est sèche. Puis merde.

Je me suis servi une demi-gorgée de son saké, juste pour la peine de dire que j'en ai pris. Je l'ai vite bu avant de reprendre.

«Je lui ai répondu que ce qu'elle demandait, c'était pratiquement un pacte de suicide. Si on doit l'aider parce qu'elle se fait des ennemis qui ne sont pas Tetsu, et ce parce que j'ai accepté trop vite, ça revient à jeter la réputation des Yamanaka sur notre neutralité et nos valeurs diplomatiques, tu comprends? Alors, je lui ai demandé d'organiser des rencontres avec des alliés à elle pour moi, que je puisse jauger si sa situation n'est pas trop mauvaise avant d'accepter de l'aider. Je lui ai dit de recontacter le clan Nara pour une alliance officielle, et d'après ce que tu me dis, j'ai bien fait. Par contre, pour ce qui est des villages; on en reparle plus tard, c'est une autre discussion, et nos terrains ne sont pas exactement dans la même situation, mais sache que j'y ai pensé.»

Visiblement, il prend beaucoup plus la situation à coeur que moi, et j'avoue que sur le coup, je n'étais pas préparé à ce qu'il me largue son idée aussi rapidement. «De mon côté, j'avais pensé proposer de former un conseil de clans pour donner la chance à tout le monde d'entretenir de bons rapports et de faire des échanges qui seraient bénéfiques à chacun. Ce que je veux éviter, par contre, c'est justement de créer une organisation, puisque ça forcerait une relation de pouvoir; et je le sais déjà, ce sera toxique, surtout s'il faut choisir quelqu'un en haut de tout ce beau monde.»


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

Deux clans, un lien.

   
Tout en gardant ton regard planté sur lui, tu écoutes ton compagnon avec attention et c'est avec un rictus de satisfaction que tu accueilles ses propos et plus particulièrement les dernières phrases. Conseil des clans, bénéfiques à chacun, organisation, relation de pouvoir toxique, voilà bien des mots qui font écho à tes propres raisonnements, et au fond, ça fait un bail que tu te dis que les valeurs intrinsèques de tes voisins Yamanaka ne diffèrent pas tant que ça des tiennes, malgré l'étrange antagonisme entretenu par les anciens. Tapotant la table d'un doigt régulier, tu reprends.

-Je comprends Ao-san...et je te rejoins sur bien des points...je n'ai aucune intention de mener les miens au suicide, ni de donner à quiconque une raison de venir saccager Inari...c'est pourquoi je tiens à choisir nos alliés avec le plus de discernement possible...s'agissant des Kisho, je ne peux honnêtement pas m'avancer plus. Benkeï m'a semblé être une personne de confiance au premier abord, mais une rencontre supplémentaire serait nécessaire...comme pour d'autres clans déjà croisés...il y a quelques années j'ai rencontré un Onryou ici à Inari, j'ai besoin de le revoir lui aussi pour lui soumettre mes idées...de plus j'ai cru comprendre que les Akuma avaient posés leurs valises pas loin et qu'ils seraient en bonne entente avec les métamorphes d'Inari...

Tu te laisses tomber en arrière. Allongé, les mains croisées derrière la tête et les jambes fléchies à quatre vingt dix degrés, ton regard se fige sur la volute de fumée qui s'élève de ta clope et s'en va recouvrir le plafond d'une brume légère.

-J'aime l'idée d'une organisation comme tu la décris ! Je n'ai aucune envie d'être dirigé par une seule tête pensante et je n'ai pas plus envie d'être cette unique tête pensante...Un tel projet ne permet cependant pas la moindre erreur...c'est comme jongler avec des œufs, on ne sait pas quand ils se briseront ni quels poussins en écloront. C'est pourquoi je pense que la question des villages ne peut être occultée. Assurer nos arrières en conservant des relations saines avec Konoha et Uzushio me paraît indispensable si l'on veut pouvoir développer sereinement cette organisation. En premier lieu j'aimerais offrir aux représentants des différents clans indépendants l'hospitalité des Nara le temps d'une journée de réflexion autour d'un projet commun.

Tu te redresses puis disparais de la pièce par un haut vent, avant de revenir quelques secondes plus tard, équipé d'un parchemin, d'une plume, d'un encrier et du tampon sur lequel est inscrit l'emblème de ton clan. Tu te diriges ensuite vers le bar pour en sortir une bouteille d'eau et une autre de jus de goyave fraîchement pressé que tu poses devant le Yamanaka en lui indiquant de se servir si c'est plus à son goût que l'alcool. Tu te rassoies face à lui, te remplis un nouveau verre de saké et commences à griffonner quelques phrases sur le morceau de papier tout en reprenant.

-Penses tu que vous en seriez ? Ton chef de clan ou une personne de confiance à lui ? Cette première rencontre n'engagerait à rien, si ce n'est à débattre à plusieurs des envies et projets de chacun et voir sur quelle structuration d'une telle organisation nous pourrions ou non nous mettre d'accord...en gros, mettre la main dans l'eau pour en estimer la température...
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 126
Date d'inscription : 24/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 618
Expérience:
820/2000  (820/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





... Les hommes restent les mêmes.
ft. Shika
« Tu n'as pas changé! »




«Bien sûr, que j'en suis. J'informerai Kirei, mais sache que si ton plan se met en place et qu'on en vient véritablement à une rencontre commune, le clan Yamanaka sera présent. Je suis l'émissaire principal, tu pourrais pratiquement dire que je suis intendant, alors, crois-moi j'y serai.»

J'affirme cela sans crainte, puisqu'à ma discretion, c'est la démarche qu'il faut entreprendre. Je suis venu ici pour avoir une meilleure idée de la personne qui voulait mettre en branle ce projet, et le fait que tu plies sur le même côté me confirme que j'ai bien fait de ne pas refuser drastiquement la proposition du clan mercenaire. Je ne peux promettre la réponse de mon chef, mais je peux confirmer que moi, ayant aussi cette idée, je me présenterai.

Je me penche sur la question la plus importante dans l'immédiat: l'eau, ou le jus.

La bouteille d'eau sous les doigts, j'en fais couler un verre. J'observe les instruments, je vois bien où tu veux en venir, et pourquoi pas? «Si ton plan est d'écrire une lettre maintenant pour les autres clans, je veux bien t'aider. Ça ne sera pas en mon nom, mais je crois que j'ai assez fait de paperasse dans le genre depuis les six ou sept dernières années pour être qualifié!» Je souris, mais en réalité, je repasse dans ma tête ces différentes époques; quand j'essayais du plus profond de mon âme de bien faire, qu'on me regarde et qu'on dise que "ce petit prend de bonnes décisions". Je me suis fait passer tellement de salades sous le nez, à être trop tendre devant des demandes encombrantes, j'ai été obligé de me forger ma propre manière de faire, à apprendre comment aligner les mots et en comprendre le sens. La différence entre "probablement" et "potentiellement", et le fondement de la pareilleté entre "je ne veux que ça" et "je veux tout", pour moi, ça ne cache plus rien. Il faut peser les mots au milligramme près, si on ne veut pas se retrouver à lécher les bottes de menteries déguisées et de flagorneries douteuses.

«D'abord, on précise une période dans laquelle peut se tenir l'assemblée. Trois jours, c'est bien; ça évite généralement que le petit nombre de ceux qui "veulent venir mais sont occupés" -mensonges- soient forcés de manquer la rencontre. En envoyant l'invitation, on précise qu'il faut renvoyer une missive, ou un contact direct pour les Onryou suffirait, et qu'il faut mentionner quel jour nous rend indisponible, si c'est le cas. On n'écrit pas que c'est une obligation, et tu ne dois en aucun cas permettre une nuit complète de sommeil, tant avant qu'après la rencontre, pour t'assurer que personne ne puisse se faire assassiner en pleine nuit sur ton territoire. Si on ne veut pas parler de nos implications au niveau des villages, je dirais que c'est une bonne chose à préciser; on est là pour Tetsu, et à moins que l'on ait déjà le soutien directe de certains villages cachés, rien ne sert de les mêler à cela maintenant. Malgré ce sujet à éviter, on peut dire que quiconque peut quitter à tout moment la rencontre, qu'elle n'obligerait à rien, sous la promesse de ne pas montrer de mauvais comportement.» C'est beaucoup, mais c'est tellement peu comparé aux termes que je considère importants. Je prends une bouffée d'air. Comme ce n'est pas ma lettre, je n'impose pas mes idées, malgré mon ton peut-être un peu pointu.

«Désolé si ça fait beaucoup, mais je dis tout ça seulement par précautions; je ne veux pas te forcer à dire n'importe quoi, c'est ton initiative après tout, mais je voulais au moins donner mon avis sur les petites attentions importantes pour éviter le trouble. Sinon, qui veux-tu inviter? En ce moment, on a en tête nos deux clans, celui de Benkei, peut-être les Onryou s'ils le veulent bien... peut-être le clan Kaguya, aussi?»

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nara Shika
Indépendant
Messages : 72
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 368
Expérience:
211/2000  (211/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

Deux clans, un lien.

   
Un rictus de satisfaction illumine ton visage au fur et à mesure de la réponse du Yamanaka. Les idées semblent se rapprocher, se rejoindre, s'entrechoquer puis se mêler. Plus qu'à espérer que tel consensus soit réalisable en plus grand nombre. Ton cerveau s'agite en même temps que tu rédiges ta lettre. Tu aimerais tellement réunir tous ces gens autour d'un projet commun dans un cadre le plus possible tourné vers des sentiments propres à une communication saine et pacifique, bien que n'étant pas suffisamment naïf pour croire que le débat sera de tout repos, quoiqu'il en soit.

-Pour la période, je dirais au début de l'automne...c'est à cette époque qu'Inari est la plus belle...les feuilles s'y colorent de plusieurs teintes et commencent à tapisser le sol. Tu verras c'est de toute beauté...ça laisse moins d'un mois pour tout préparer et faire en sorte qu'aucun invité ne se sente lésé, mal à l'aise ou agressé !

Une pause. Tout en te chatouillant les tempes avec la plume du stylo dans un mouvement mécanique, tu relèves la tête vers ton interlocuteur.

-Trois jours ? Oui, ça me paraît bien ou même deux, en fonction de la richesse du débat. Par contre je ne suis pas sûr de comprendre ta proposition ne permettant pas une nuit de sommeil complète avant ou après. J'espère faire en sorte que chacun puisse se sentir suffisamment serein pour garder son esprit ouvert à la discussion et pour assurer la sécurité, s'il le faut, je proposerais la mise en place d'une faction de veilleurs de nuit...une dizaine de motivés du clan devrait suffire...d'autres prenant le relais en journée...

''Motivés'' n'est peut être pas le mot le plus approprié pour définir d'éventuels volontaires au sein de ton clan, mais tu espères bien qu'Ao saisira le fond de ton propos, sans quoi tu risques plutôt de lui faire peur en disant ça. D'un trait, tu finis ton verre avant d'en scruter l'intérieur d'un œil curieux, tout en le pointant vers ton compagnon.

-Pour ce qui est des invités, j'ajouterais juste les Akuma car j'ai entendu dire que Maho, le chef des Onryou que j'ai déjà rencontré, aurait eu des enfants avec une fille du clan Akuma qui traînerait pas loin. Et les Sarutobi également. J'apprécie la prestance de ce clan et nous sommes voisins en plus de cela. Après libre à chacun d'accepter ou non l'invitation. Pour les autres et tout le reste, je suis d'accord avec toi et je te remercie pour ton aide...hey...t'as vu, ça fait un effet grossissant quand tu regardes au travers...

D'un geste amical de la main, tu t'excuses pour ton égarement ludique avant de te pencher à nouveau sur ton écrit.

-Pour ma part c'est bon...si tu as d'autres recommandations à me faire je t'écoute...

Un silence accompagné d'un sourire franc. Tu regardes ton interlocuteur avec malice.

-...sinon je boucle...mais ne crois pas que je vais te laisser filer comme ça...ta technique qui ressemble à de la téléportation là, faut absolument que tu me l'apprennes. Et faut aussi que je te montres la dernière technique que j'ai mémorisé...en plus ça peut peut être t'intéresser, je crois que tu as quelques maîtrises en sensorialité...et l’œil invisible en fait parti...

Tu termines ta lettre, te lèves, saisit une enveloppe sur le rebord de la commode sur ta droite, puis insère le papier à l'intérieur avant d'y appliquer le cachet des Nara. Tu sors ensuite du même meuble, le spécimen de plante à bisous que tu gardes précieusement rangé, avant de déposer la fleur devant Ao en même temps que tu lui tends la lettre.

-Tiens Ao-san...chose promise chose vue...la Psychotria Elata...et tiens aussi, cette lettre à confier à ton chef de clan, je sais qu'elle est en sécurité avec toi!
     
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Nara-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.