:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UZUMAKI Otohime

Uzumaki Otohime
Uzumaki Otohime
Uzushio no Chunin
Messages : 34
Date d'inscription : 25/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang C
Ryos: 50
Expérience:
UZUMAKI Otohime  Left_bar_bleue260/500UZUMAKI Otohime  Empty_bar_bleue  (260/500)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM: Uzumaki
PRÉNOM: Otohime
GROUPE: Uzushio
GRADE: Chuunin
RANG: C
SEXE:
ÂGE: 17 ans
SITUATION: Amante de "dommage collatéral"
FAMILLE : Parents : Toujours vivants. Ils sont en bons termes avec elle et l'aiment beaucoup; c'est elle qui est en mauvais termes avec eux, à cause de reproches sur son attitude.

Grand frère : Mauvaise relation des deux partis. Elle est "trop vulgaire et méchante", il est "un incapable et un enculé sans colonne".


Petite soeur : Belle relation. Elle a un cancer à l'un de ses poumons, mais son état n'est pas inquiétant pour le moment. Otohime devient très agressive quand on parle d'elle.

Personnalité
QUALITÉS
Extravertie
Imaginative
Prévoyante
Expressive
Beaucoup d'humour
Énergique
Authentique
Franche
Compatissante
Déterminée
Passionnée
Chaleureuse
DÉFAUTS
Acharnée
Rancunière
Indiscrète
Vulgaire
Mèche courte
Extrème
Réplique facile
Détachée
Sensible
Hargneuse
Entêtée
Rebelle
Confrontatrice
Parle TRÈS FORT
Explosive
Orgueilleuse
Impatiente
Insécure
AIME
Les Pâtisseries
Les Feux d'Artifices
Danser
"Je te l'avais dit!!"
Les Promenades
L'Authenticité
N'AIME PAS
Les temps froids
Son sale caractère
Qu'on l'ignore
Les Gentleman
L'indifférence
"Je ne sais pas"
AUTRES
"Mes yeux sont plus hauts, gros con!"
"Je ne suis pas une femme ordinaire"
"JE CRIE SI JE VEUX, TA GUEULE"
PHYSIQUE
TAILLE :
1m65
POIDS :
61kg
PEAU :
Claire
CHEVEUX :
Roux (...Ambre?)
Looooongs
YEUX :
Ambre vert
Rondelets
VISAGE :

Lèvres charnues, petit nez pointu, assez jouflu, peut être qualifié de "juvénile". Son visage est très dégagé, ses cheveux le cachent rarement. Sa peau est très reluisante, probablement au fait de son appartenance au clan à la vitalité de renom.
CORPS :

Beaucoup de courbes, épaules peu voutées, deux très beaux et très gros morceaux de personnalité et un beau fessier. Corps très beau à regarder et maintenu fin et en santé par la danse et l'entraînement. Un corps à tomber à la renverse, à damner n'importe quel saint, mais ne vous risquez pas d'y toucher.
AUTRE :

Elle a toujours sur elle une broche en forme d'étoile à six branches, elle n'est pas à l'aise avec les hauts amples en public puisqu'ils la font paraître grosse. Elle adore la laine. Ses habits sont plus décontractés que traditionnels lorsqu'elle est en public, et ils sont parfois plus sophistiqués. Il lui arrive de porter des robes, concept peu vu à son époque qui la fait ressortir du lot, mais apparement, de ce qu'elle entend, ça lui va plus que bien.
Histoire
Sortie du ventre de ma mère une arme à la main, je criais très fort. De toutes ces bougresses qui venaient vider leur engrossement, ma bougresse avait touché le gros lot; elle est tombée sur la chose la plus agitée que la clinique n’ait jamais vu.

Quand je suis née, le village était un petit Rien. C’était tranquille, chez nous.

Avant que j’apprenne à parler. Avant que j’apprenne à mordre et grafigner. Mon frère, deux ans plus vieux, était la cible de mon trop plein d’énergie. Du plus loin que je me rappelle, j’ai toujours eu un mauvais tempérament, et c’est le frère qui en a le plus payé le prix. On jouait au “ninjitzu” (impossible à prononcer et à comprendre, ce machin) quand j’avais environ cinq ans. Lui, il a eu la chance d’être ninja en bas âge. Moi, par contre...

«Non Otohime, pas de ninja maintenant. Toi, tu dois apprendre à rester calme; apprends à danser, tu as besoin de discipline!» . . . Si j’avais su répondre à cet âge-là, j’aurais probablement - Fuck you papa t’es pas ma mère!

Au moins, j’avais déjà des notions de base pour différencier papa de maman, hein. Un bon début. La seule chose que je ne pouvais pas comprendre, à l’école, c’est ce que la maîtresse voulait dire par “IPÉRAKTIV”... Si ça se trouve, cette conne m’insultait dans ma face et je ne le savais pas.

J’ai eu beau faire de la danse pendant des années, et finir par aimer ça, je n’ai jamais réussi à canaliser mon agressivité et toute mon énergie. Et la discipline, «c’est pour les morveux de bacs à sable (Suna.) et pas pour les ninjitzu.»

J’avais huit ans, je regardais mon frère lancer des shuriken sur une cible en bois (comme une grosse lopette; ça, je lui ai déjà dit. Pas foutu de frapper une cible immobile à courte portée avec le vent dans le dos.), et je voulais vraiment essayer. Je ne lui aurais pas demandé, mais il y avait quelques étoiles de ninjitzu à côté de moi, alors j’en ai profité.

J’ai lancé. Je visais les yeux de l’homme en bois.

J’ai frappé le nez de l’homme en bois. De plus loin que lui.

Mon frère n’était pas content; c’est dangereux, c’est pas pour les filles, c’est -- «VA CHIER J’AI FAIT MIEUX QUE TOI». Après une grosse crise, Maman est arrivée. Je criais que je voulais lui montrer que j’étais meilleure que lui, que je voulais qu’on essaie de lancer les étoiles ninjitzu encore. J’ai hurlé assez fort pour prouver mon point et avoir ce que je veux; comme d’habitude. Maman était fâchée, elle avait une face à claque quand elle était agaçée.

Il a lancé; il a raté.

J’ai lancé; j’ai gagné.

Oh, et à côté, il y avait ma soeur, trois ans plus jeune que moi. Elle regardait la scène et elle était cool. Elle me trouvait cool. On était cool.

***

Douze ans. «Eh gros con, regarde-moi ce bandeau, moi aussi j’suis Ninja! Je te l’avais dit que j’allais l’avoir REGARDE LE BANDEAU OKAY REGARDE.» ... Le début d’une rivalité malsaine entre moi et le fraternel. Jouer au Ninjutsu, c’était fini depuis longtemps. D’ailleurs, l’humiliation que j’ai eu à l’académie quand j’ai appris que je ne savais pas bien parler...

N’empèche, je suis devenue Genin plus rapidement que mon frère. C’était ça, l’important.

À l’académie, les simulations de combat se finissaient souvent comme mes sacs de croustilles; extra salées avec les larmes de mes ennemis. J’avais beaucoup de réussites, mais peu d’amis avec qui les célébrer; on m’a souvent dit que j’étais forte, mais que je ne suis pas la plus gentille. C’est vrai, je ne suis pas gentille. J’étais contente d’en finir avec l’académie et de pouvoir partir en mission; je ne perdais pas de vue le peu d’amis que j’avais, mais au moins, j’étais débarassée de ceux qui pleurnichent que “Madame! Otohime m’a frappé!”

«Peut-être que s’il ne me riait pas à la gueule parce que “les filles c’est faible et c’est nul”, j’aurais pas à lui coller mon pied au cul!» Je veux bien essayer de me retenir, mais s’ils ne sont pas foutus d’apprendre à respecter les autres, pourquoi est-ce que moi j’aurais à me priver.

C’était pareil avec mes parents; ils ne sont pas méchants, et j’étais coincée dans l’enfer de la puberté. On dira que ça n’aide pas, mais j’ai souvent été critiqué parce que je parle trop, j’ai une grande gueule, je suis langue de vipère, je ne sais pas me comporter...

Pourtant, je fais des efforts. J’essaie de changer, mais ça ne marche pas. Ma relation avec mon frère est mauvaise parce qu’il n’aime pas ce que je suis, et que moi je n’aime pas qu’il ne puisse pas être ce que je suis. On est toujours en confrontation, et c’est à chaque fois pour des broutilles parce que je suis trop bruyante, je ne fais pas attention aux autres.

Au fond de moi, ça me blesse de ne pas être capable; c’est plus fort que moi, soit je me la ferme et je me détache pour ne pas me faire remettre sur le nez que j’ai un problème face à l’autorité, un problème face aux critiques, un problème de prétention... pourtant, pour moi ce ne sont pas ça, mes problèmes. Mon problème, c’est que je réagis au quart de tour, et que je ne sais pas m’arrêter.

J’ai quatorze ans, et la seule personne qui ne me critique pas, c’est ma petite soeur de onze ans. Tu parles de normalité. «T’es pas si méchante, tu sais. Si les autres te comprennent pas, moi je suis fière de toi!» J’adore ma soeur, mais il y a une partie de moi qui a peur. J’espère sincèrement qu’elle ne va pas me ressembler quand elle sera plus grande. Plus elle grandit, plus je me vois en elle, et plus j’en ai peur.

***

Quinze ans; je deviens Chuunin, et mes relations à la maison sont au point mort; ma soeur est malade, mes parents carburent au stress, et mon frère est un con jaloux qui n’arrive pas à obtenir le grade que moi j’ai obtenu. C’est tendu, c’est toxique. Ma soeur, ça passe toujours; elle ne va pas mourir, mais ça n’aide pas au moral. Mes parents, ça passe mal; très traditionnels, ils essaient de comprendre que “je suis jeune, je ne vis pas la même réalité que vous avez vécu à mon âge, c’est pas pareil”. Je sais qu’ils veulent bien faire, mais je sens qu’on n’apprécie pas que je sois aussi énervée. Mon frère, ça ne passe pas; on essaie de ne pas se croiser, il n’accepte pas que “quelqu’un d’aussi irresponsable que moi soit passée Chuunin.” ... Pas mon problème. Dans le domaine du clan, on me connaît bien; une belle jeune femme, très forte de caractère, mais pas spécialement méchante.

Durant les deux dernières années, j’ai essayé de me calmer, en m’occupant de ma soeur et en faisant mon devoir de ninja. Je n’ai pas progressé comme je le voulais, et je compte bien me reprendre maintenant que l’état de ma soeur est stable. Ce que je veux, c’est aider Uzu à prospérer, assurer à ma famille une situation stable, et surtout apprendre à me connaître moi-même; ce n’est pas en restant assise que je vais me croiser.
Test RP

Ce n’est pas facile de grandir dans un village comme Uzushio. D’abord, on fait en majorité du marchandage, et pour quelqu’un comme moi, c’est pas évident. Parce que j’ai une colone, moi. Je sais ce que je veux, moi. À l’intérieur de moi, y’a un ouragan qui tourbillonne; y’a la force cachée de notre bébé village qui apprend à mordre la vie à pleine gencives. C’est ça que le Grand Papy a vu en moi, et c’est ce qui fait que je suis meilleure que toi.

Je suis rentré tôt à la maison; je suis rentrée changée. J’avais rencontré Papy Kage, rafflé mon titre de Chuunin; j’acceptais tout ce qui venait avec. J’allais les honorer, tes attentes, le vieux, je te le promets! Donne-les, les papiers. Envoie-les, les nouvelles recrues. Dans les deux cas, je passerai au travers; j’abattrai du travail comme pas deux, et j’abattrai la prétention des nouveaux choisis pour qu’ils apprennent à être de vrais bons ninjas. Comme mon frère ne l’a jamais été. Je donnerai ma putain de vie, mais crois-moi, je ne te décevrai pas!

J’arrive dans la cuisine. «JE L’AI EUE M’MAN! JE T’AI DIT QUE J’ALLAIS L’AVOIR!» Je suis super fière. Non seulement j’ai été gentille avec le Papy, mais j’ai été félicitée pour mon enthousiasme. Et il n’a pas critiqué mes mots un peu trop crus. C’est comme si pour une fois, je faisais quelque chose de bien! Pour moi, ce poste vaut beaucoup; ça me prouve que je suis capable, digne de confiance. C’est valider qu’au fond de moi, j’ai assez de valeur pour qu’on m’écoute, qu’on me laisse enfin faire. C’est beaucoup.

«Pis tu ne le mérite pas!»

...

T’es là. Juste là. Mon frangin jaloux et trop bouché pour croire que je suis la meilleure de notre famille décomposée. «Parce que toi tu t’es rendu jusque là!» J’ai à peine eu le temps de mettre le pied dans la maison que j’ai déjà envie de foutre le camp. «Faut bien qu’un de nous deux ne fasse pas déshonneur à la famille!»

Si j’étais méchante, c’est parce qu’il y a toujours quelqu’un pour venir me faire chier. Pourquoi je ne peux pas avoir un compliment de temps en temps? C’est trop difficile? Je m’approche de la table; tu es en pleine dégustation de potage de la matriarche. Je te l’ai renversé dessus. «TU M’FAIS TELLEMENT CHIER! PAS CAPABLE D’AVOIR QUELQUE CHOSE DE BON À DIRE POUR UNE FOIS?!» Bien sûr que non; monsieur doit absolument jouer à l’adopté aussitôt que quelqu’un d’autre que lui est un poil de bonne humeur. Toujours comme ça.

«T’es folle ou quoi?! Ça brûle!! C’est pour ça que t’es pas faite pour être une Chuunin! T’es pas capable de te contrôler!»

«MOI AU MOINS JE SUIS CAPABLE DE LE DEVENIR! J’suis peut-être pas prête pour l’être, mais toi tu le seras jamais!»


***


Maman nous a séparé.

Je suis dans ma chambre.

Je tuerais cette tapette d’Itsuki moi-même si ce n’était pas de ma soeur, je le jure. C’est juste un gâchis de sperme et d’ovule. Je crie dans mon oreiller, je mords et je cogne mon mur. J’entends mon poing réverbérer jusque dans le couloir. Il cogne, plus fort.

C’était pas comme ça, avant que je découvre ce que c’était d’être une ninja. J’ai vraiment l’impression que c’est ce qui nous a tué. Il a beaucoup d’orgueil, et je pense qu’être battu par sa petite soeur le démoralise. Par contre, c’est exactement l’inverse qu’ils m’ont dit, les co-dirigeants en attendant le Kage. «C’est pas sensé être comme ça...» Mon travail, c’est de l’aider à devenir meilleur. Mon travail, ce n’est pas de le blesser. J’essaie de comprendre ça, mais c’est plus fort que moi. Je déteste avoir à dire ça, mais on est faits du même bois. Je ne suis pas là pour l’humilier, mais c’est lui qui se blesse avec son propre égo.

Je vais essayer.

Je vais essayer de laisser nos différents de côté. Je réussis à lever mon corps engourdi par le choc de l’adrénaline de tout à l’heure, et je remonte le couloir de notre étage jusqu’à sa chambre. Je sens ma colère monter, j’essaie de la contenir; c’est ça, être une Chuunin. Faut accepter de faire des erreurs, et apprendre au plus vite si on ne veut pas y rester. Je cogne.

Je n’ai pas l’intention de passer par quatre chemins.

Il ouvre. Il a l’air aussi enragé que moi, et je vois très bien les prochains instants se dessiner tout seul, sans que je puisse y faire grand chose. Pour une fois, je l’accepte. Essaie d’être sincère. Otohime... essaie d’être sincère... «Je m’excuse..!» Ma joue me brûle, sa main est dans les airs. Je le savais.

Oh que non.

Je lui ai mis mon poing en plein dans la gueule, saus autre alternative. Je lui ai fermé sa propre porte au nez, pendant que j’y étais, puis j’ai rebroussé chemin. Il cogne dans le mur.

Je cogne dans le mur.

J’ai juste envie de foutre le camp d’ici, de partir et de ne jamais revenir. J’en ai assez de son putain de gros égo! On penserait qu’après 4 ans minimum à essayer d’avoir le rang que je viens de chopper, il aurait pensé que j’aurais pu lui être utile, puis l’aider! Mais non, demander de l’aide, c’est pas ninja!

Je sais que notre relation va juste empirer si je reste; c’est pour ça que je compte passer le moins de temps possible ici. Trop borné pour reconnaître que quelqu’un peut faire mieux que lui, et moi trop enragée pour et prétentieuse pour réussir à le frotter dans le bon sens du poil, pour faire ma lèche-cul, ou “être moins sauvage”, comme mon père dit toujours. Ils sont pareils. C’est pas ma faute si j’ai la corde sensible et si je suis vulgaire.

À croire que se soucier de sa famille, c’est un crime. Ça change quoi que je sois bruyante et que je déplace de l’air? Bon, ras le bol. Je sors de ma chambre une deuxième fois; je passe le couloir rapidement. j’ignore la porte de l’autre con, je cogne à celle de ma soeur. J’ai besoin de parler.

«Hey... tu vas être fière de moi; j’ai été promue! Tu veux qu’on aille s’acheter des petits gâteaux pour fêter ça?»

Derrière l'écran
PSEUDO : Amika
ÂGE : 23 ans dans environ une semaine
CONNU PAR : Sayuri
AUTRE CHOSE ? DC DE YAMANAKA AO LESGOW
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
L'heure du Test RP est venu, tu as deux semaines à partir de maintenant, bonne chance !

Test RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Otohime
Uzumaki Otohime
Uzushio no Chunin
Messages : 34
Date d'inscription : 25/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - rang C
Ryos: 50
Expérience:
UZUMAKI Otohime  Left_bar_bleue260/500UZUMAKI Otohime  Empty_bar_bleue  (260/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Mon test est terminé! Il ne reste plus qu'à voir le résultat; vous me dîtes s'il manque des mots, au cas où mon logiciel de traitement de texte soit différent!
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Messages : 1128
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur

   
   
UZUMAKI Otohime  Pq2c


   
Respect test-rp et originalité

Tu nous présente ici une tranche de vie assez courte mais bien rendue, ton style colle bien au caractère de ton personnage, explosif et qui ne passe pas par quatre chemins, ce qui nous plonge assez bien dans le texte.

La consigne est respectée, tu fais l'emphase sur la relation avec ton frère mais tu mentionne quand même les autres points du test, ce n'est donc pas un hors sujet.

Par contre, tu utilise des changements de personne assez troublants, notamment lorsque tu parle du frère. Lors de votre premier accrochage, tu utilise la deuxième personne du singulier, le "tu" pour le désigner, ce qui place indirectement le lecteur dans son point de vue, en soit pourquoi pas. Pourtant, lors de votre confrontation suivante (le pain dans la tronche), tu sors de cette personne pour parler de lui à la troisième personne du singulier, le "il", ce qui nous exclut de son point de vue après nous avoir mit dedans et qui cause un décalage avec la globalité de ton test.



   
Orthographe et grammaire

Niveau orthographe, c'est globalement bien.

Tu saute volontairement des négations : "Ce n'est pas > C'est pas" mais je ne considère pas ça comme une faute car c'est cohérent avec le style de ton personnage, tant que c'est quelque chose que tu garde constant, sinon ça crée un décalage.

Attention toutefois aux accords, je suppose que c'est parce que tu as l'habitude de jouer un personnage masculin, donc n'oublie pas de rajouter un "e" lors de tes accords :
Je suis rentré > Je suis rentrée

Après, ce sont des erreurs qui restent minimes, rien d'alarmant.



   
Avis général et verdict

Le test est respecté et plutôt agréable à lire malgré quelques confusion à droite à gauche et des petits problèmes de style.
Mais tu as un niveau largement suffisant pour un ce que tu demandes, c'est donc avec plaisir que je te valide Chuunin de rang C à Uzushio.

Je t'invite à recenser ton avatar par ici ainsi qu'a te créer une fiche technique !

Bon jeu sur DoN o/



   
Correction par quelqu'un qui corrige.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.