:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu :: Domaine de Clan :: Le Temple du Bois Bleu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Croyances et prières [Pv Bakuren]

Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ayant envoyé une requête à l'Ocertan de Karo du Temple du Bois Bleu et celui-ci m'ayant envoyé une invitation, j'ai immédiatement pris le chemin pour le domaine où ils séjournaient, lui et les autres moines qui partageaient les mêmes croyances. Cet homme était l'un des plus puissant, LE plus puissant adorateur de Karo. Je me devais donc de témoigner un temps soit peu de respect et donc montrer de la retenue si je ne voulais pas attirer des problèmes à mon village ou à mon clan. Cependant, sa lettre me laissait penser qu'il s'agissait de quelqu'un de bien et qu'il saurait faire preuve de calme et de sagesse, lui permettant de passer au-dessus de mes défauts afin de comprendre mon coeur et mon esprit.
Par précaution, je m'étais vêtue convenablement, avec un yukata légèrement orné que je portais lors de grandes occasions. Et, si je portais le symbole du clan Uzumaki ainsi qu'une tenue à ses couleurs, je n'avais pas oublié de prendre le bandeau ninja d'Uzushio qui était bien attaché autour de mon bras droit.

Invitation:
 

Je croyais sincèrement que me rendre auprès de ces moines pour me plonger dans leurs croyances et dans leurs coutumes pourrait m'aider. De nombreuses interrogations germaient dans mon esprit et je pensais que pour régler cela, il fallait que j'en revienne à mes racines, aux racines des Uzumaki. De nombreuses rumeurs circulaient sur les miens et, la plupart d'entre-elles en arrivaient à la conclusion que nous descendions de moines. Certains membres du clan validaient cela, faisant d'une rumeur un fait réel. D'autres se prétendaient carrément descendants du Sage des Six Chemins. Mais déjà, ce type avait-il vraiment existé ?
Quoiqu'il en soit, ces liens que nous avions avec les religieux, je voulais les approfondir afin de revenir à nos racines, comprendre comment nous en étions arrivés là et, finalement, faire briller les Uzumaki comme jamais. Quelles croyances avions-nous ? Nos jutsu étaient-ils tirés de celles-ci ? Pourquoi les avions-nous laissé derrière nous ?

Après un moment de course, j'arrivai à l'entrée du Temple du Bois Bleu... Je m'immobilisais quelques secondes pour rechercher, sous mes vêtements, l'invitation d'Ôni Bakuren, puis je la présentais à un homme qui était à l'entrée pour confirmer mon identité. Evidemment, je ne manquai pas de montrer le symbole de mon clan et le bandeau de mon village.

-Uzumaki Haruka du village d'Uzushio.
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Croyances et prières

J'ai été surpris par la demande de l'Uzumaki, au début tout du moins. En général, c'est nous qui amenons l'Osmiétisme aux autres, et non des personnes externes qui viennent s’intéresser à notre culture. Une telle requête fait bruler de joie l'énergie contenue dans mes os, c'est presque une première. Rares ont étés ceux qui ont voulu nous connaitre plus en profondeur, comprendre notre foi, apprendre de nous, et l'une de ces personnes ne tarderait guère a se montrer. En plus, elle avait titillé mon envie d'apprendre. Certes, je ne suis point disciple de Mino, mais j'apprécie particulièrement être confronté à l'art d'autrui.

Je n'avais pas donné de délai à l'auteure de la lettre, mais je m'attendais à une arrivée rapide. Sa lettre transpirait la soif d'apprendre, et le Temple n'est guère loin de son village. Ainsi, dès ma lettre envoyée, j'avais profité des dernières lueurs du matin pour effectuer un entrainement physique complet, indispensable pour la pratique de l'art du combat. Il faut dire que j'ai toujours pris un malin plaisir à me surpasser dans cette discipline, et qu'un entretient régulier est obligatoire pour garder mon corps fonctionnel en toute circonstance. Ainsi, je m'étais installé dans un jardin interne du temple, occupé en général par mon acolyte, l'Ocertan d'Amenko. Je l'apprécie bien, il me jauge comme un adversaire digne de ce nom, et c'est très souvent mon sparring-parter. Mais cette fois, le terrain était libre.

Seul, j'avais enchainé les mouvements tranquilles, pour finalement monter dans des exercices plus acrobatiques, avant de redescendre tranquillement vers des exercices plus simples. Mouvoir son corps parfaitement est un art, surement l'un des plus difficiles à maitriser, mais il procure le plaisir unique, immense et incroyable de se sentir vivant. Sentir la moindre parcelle de son corps en mouvement, en union avec son entourage, voilà qui définit ma vision de l'art du corps, l'art du tai. Mais, comme toute bonne chose, les efforts doivent se finir un jour.

J'ai donc stoppé l'entrainement pour me consacrer à un passe temps bien plus reposant pour le corps, mais très exigeant sur le plan intellectuel : La méditation. Contrairement à ce qu'on enseigne autour de nous, la méditation pour un prêtre n'est pas l'art de ne faire plus qu'un avec son entourage, de se détendre entièrement. Enfin, si, ça l'est, mais pas pour moi. Être Ocertan, c'est innover dans son domaine, et j'ai repensé la méditation pour atteindre mes fins. La méditation est un catalyseur à créativité. Lorsque je médite, mon corps ne bouge plus, la réalité disparait, et j'ouvre mon esprit à son environnement, pour qu'il interagisse par lui même avec toute chose. Cela ouvre une nouvelle vision sur le monde, une vision colorée, sentie, touchée, où la représentation des objets en temps qu'images ne peut être définie, mais uniquement représentée en temps que ressenti. La méditation, c'est l'art de rendre abstrait ce qui est concret.

Sur une jambe, l'autre étant repliée sous moi, les bras tendus, index touchant les pouces, je me dresse au milieu du jardin, mon visage reflétant une totale décontraction... J'étais loin. Mais je suis ramené à la réalité par un jeune prêtre, accompagné par une jeune femme très belle, dont les formes et le déhanché... Hum, bref, une jeune femme aux cheveux roux caractéristiques de son clan. J'ouvre un œil, montrant que j'ai notifié leur présence, et le prêtre nous fait les présentations :

"Ocertan, voici Uzumaki Haruka, Jônin. Uzumaki Haruka, je vous présente Ôni Bakuren, Ocertan de Karo."

Le prêtre nous salue d'un geste, avant de repartir d'où il vient. C'était un disciple de Jashin, je l'ai déjà croisé de temps en temps. J'attends un instant avant de m'adresser à la nouvelle venue, 'une voix grave mais non rauque :

"Médite tu, Haruka ?"


Il aurait été trop attendu de la saluer, de lui parler comme on parle à quelqu'un de son rang. J'ai un problème avec les conventions, j'adore les contourner. Et rien de tel que d'aborder un sujet anodin pour mieux comprendre à qui on a affaire.

Et surtout, ça m'amuse.


 

 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Un prêtre qui ne devait avoir que deux-trois ans de plus que moi m'accompagna auprès de l'Ocertan de Karo qui semblait en pleine méditation... Je n'avais plus qu'à espérer que ce n'était pas un moment essentiel de sa journée, qui faisait partie d'un rituel sacré. Car, même si je ne m'étais jamais vraiment intéressée à la religion jusqu'à présent, je savais ce que cela représentait pour certains et je me sentais un peu coupable... Si l'homme face à moi ne broncha pas, j'inclinais légèrement le buste pour le saluer. C'était quelqu'un d'important et je faisais une visite officielle, alors il y avait des codes à respecter... J'avais un grade important certes, mais plus courant qu'Ocertan et j'étais jeune... Par conséquent, je partais du principe qu'il était supérieur hiérarchiquement parlant... Je me demandais s'il rencontrait des problèmes au combat... Son âge avancé ne devait pas aider et malgré ça, il restait le meilleur des disciple de Karo... En plus, il avait l'air d'un papy normal... Je m'interrogeais donc sur son cas. Le prêtre nous laissa seul, je pris une grande inspiration et souris. Puis, je me préparais à prendre la parole lorsque l'homme brisa le silence.

"Médite tu, Haruka ?"

Hein ? Je... Non, là je ne comprenais absolument pas ce qu'il se passait... Enfin, ce qu'il disait... Pourquoi parler de méditation ? Je... Même pas de bonjour ? Enchanté ? Euh... C'était ça vieillir ? Perdre la tête ? En tous cas, si c'était une des conséquences de la vieillesse, je voulais pas vieillir, non, jamais... Je refusais de finir comme ça ! Je préférais mourir au combat que perdre la tête... Quoiqu'il en soit, cette question provoqua chez moi un mouvement de recul accompagné d'une grimace d'incompréhension totale, brisant ce sourire qui était apparu sur mon visage quelques secondes plus tôt. Mais, même si j'étais restée bloquée quelques secondes, je répondis le plus sérieusement du monde, bien que ma voix fut quelques peu tremblante, manquant d'assurance.

- Euh... Je... Je médite mais ce n'est pas vraiment mon truc... Je préfères l'action et l'étude de sceaux... Pourquoi ?

Mais, en fait, il n'était peut être pas totalement fou... J'avais entendu parler de moines mangent des champignons hallucinogènes ou humant des encens faits à bases d'herbes... Spéciales. J'avais entend dire que c'était pour se connecter au monde du divin, pour percevoir des signes, ce genre de trucs. Je tentai de sentir le parfum, ou plutôt l'odeur de mon aîné. Cependant, il n'avait pas d'odeur qui me paraissait louche... Décidément, ces vieux étaient des créatures déstabilisantes ! Mais, celui-ci me semblait pas trop détestable comparé à ceux de mon clan.

- Je vous ai peut être dérangé ?

Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Un vieux taquin

Je prends un plaisir très vicieux lorsque je vois le sourire de la nouvelle venue se transformer en un visage perturbé, grimaçant d’incompréhension, accompagné d'un mouvement de recul. Mon stratagème prend forme, c'est en prenant la jeune femme de court que je pourrai percevoir ce qu'elle à dans le ventre. Sa réponse se fait instantanée, hésitante à cause de la surprise :

"- Euh... Je... Je médite mais ce n'est pas vraiment mon truc... Je préfères l'action et l'étude de sceaux... Pourquoi ?"


Hm, elle médite donc. Voilà qui est intéressant, si une telle pratique se poursuit à Uzu c'est que notre influence à du les toucher quelque peu. C'est un point à noter. Ma question anodine était loin d'en être une, en réalité. Je réponds à sa question par un éclat de rire taquin :

"Oh, pour rien, rien du tout..."


En fait si, c'est pour quelque chose. Mais ne crois pas que je vais te le dire si facilement. Elle interprète ma réaction étrange en me demandant ensuite :

"- Je vous ai peut être dérangé ?"


Oh, la belle perche. Dois-je la saisir, et convaincre l'Uzujin de ma folie ? Un oui autoritaire et bougon ? Je lui jette un regard et je remarque qu'elle s'est déjà plus ou moins remise, mon intervention déstabilisante ne lui a pas donné envie de s'enfuir d'ici en courant. Peut-être qu'il vaudrait mieux que je me calme, pour éviter une telle fin. Je déclare donc, abandonnant ma posture :

"Du tout, je t'attendais. De toute façon, je déteste méditer."

Sur cette remarque en contradiction avec ce que ma demande pouvait suggérer, je m'approche d'elle et je remarque avec satisfaction que je la dépasse de quelques centimètres, me donnant une belle vue sur l'ensemble de sa personne. Même si certaines parties m'attirent plus que d'autres, elle semble rayonner de santé dans l'ensemble. Et puis, je n'oublie pas que je dois me contrôler, Mei est dans le bâtiment. Je l'observe un instant avant de tourner les talons, et de lui lancer un :

"Suis-moi !"


Nous quittons la pièce dans laquelle nous étions, et passons dans un couloir assez long. Ça et là, des peintures ornent les murs, éclairées par des torches. Si l'on prends le temps d'examiner les toiles en profondeur, on remarque immédiatement le côté hypnotique de ces dernières, faisant passer divers sentiments à celui qui les observe. La jônin marche à mon niveau, mon pas étant lent, et je décide de lancer la conversation, abordant enfin le sujet qui lui brule les lèvres depuis son arrivée :

"Bien, ici nous ne seront pas dérangés. Que veux tu donc savoir ?"


 

 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
"Oh, pour rien, rien du tout..."

Ce vieux... Est-ce qu'il a complètement perdu la tête ou est-ce qu'il prend plaisir à me faire tourner en bourrique ? Avec un peu de concentration, je regagnais mon calme. Il ne fallait pas que je m'énerve, j'étais dans un temple, face à un moine... Ne pas montrer le moindre signe de faiblesse, garder le contrôle de soi... Oui, c'était ce que je devais faire. Pour que tout se passe bien, il fallait que j'imagine cette situation comme un entraînement.

"Du tout, je t'attendais. De toute façon, je déteste méditer."

... GRRR... Il se moquait de moi, y avait pas d'autres possibilité... Mais... Pourquoi aborder le sujet de la méditation sil n'aimait pas ça ?! Ce n'était pas du tout logique. Ces vieux... Qu'y avait-il de si drôle à faire tourner en bourrique plus jeune que soi ?! Je ne comprenais pas, je ne comprenais pas, je ne comprenais pas ! Enfin, au moins, il n'avait pas oublié ma oublié ma visite. Mais franchement, si j'étais rattachée à ce temple, j'aurais peur pour mon futur avec un Ocertan pareil... Euh... C'était quoi ce regard ? J'eus quelques frissons, sans vraiment prendre conscience de leur origine. Il était vraiment pas net.

"Suis-moi !"

Nous sortîmes de la pièce pour nous enfoncer dans un couloir, plutôt long. J'observais avec attention la décoration et les torches, me demandant s'il y avait une signification à tout ça, un objectif précis. Mais, je n'eus pas vraiment envie de poser la question au moine, de peur qu'il ne divague et que cela m'agace avant même que l'on entre dans le vif du sujet. Pourquoi devais-je tenir mon caractère, souvent problématique, de ma mère ? Je savais qu'il fallait que je fasse des efforts, que je lutte contre ces mauvaises ondes, mais c'était souvent plus fort que moi... Je calais le rythme de mes pas à celui du vieillard, mes mains étaient cachés par les longues manches de mon yukata. Je soupirai.

"Bien, ici nous ne seront pas dérangés. Que veux tu donc savoir ?"

Est-ce qu'il était sérieux ? Aucune idée... Il me semblait être quelqu'un d'imprévisible... Mais, de toute façon, il fallait que j'aborde le sujet à un moment ou à un autre alors je ne perdais rien à essayer maintenant. Mais comment en venir là où je le souhaitais ? En plus, ce n'était pas sûr qu'il puisse m'aider... Non, non, non ! Allez, positivité ! Je me lançai donc, d'une voix peu assurée, un peu tremblante.

- Est-ce que vous avez déjà rencontré des créatures spéciales ?

Je marquai un silence, puis je repris en précisant mes propos, j'étais sérieuse, ma voix était claire, nette... Je me souvenais de cette expérience désagréable dans plein de sens... Sur cette île maudite... Mon visage s'était endurci, comme si je menais un combat contre quelqu'un ou quelque chose, contre des pensées, des souvenirs.

- Comme des animaux qui parlent ?
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


L'heure n'est plus à la rigolade

La jeune femme avait repris consistance, démontrant une certaine maitrise d'elle même. Tant mieux, elle en a dans le ventre, et quitte à révéler des secrets, autant que ça soit à quelqu'un qui en vaut la peine. Faisant mine de regarder devant moi, je l'observe d'une vision périphérique, me concentrant sur son visage que je vois trembler d'hésitation, perdant la superbe qu'elle avait réussi à montrer. Mon visage reste neutre, mais je comprends qu'elle s'apprête à aborder un sujet qui lui pèse. J'écoute donc avec attention ses propos, tout en faisant mine d'être détaché :


"- Est-ce que vous avez déjà rencontré des créatures spéciales ? "

Spéciales, oui. Plus que spéciales mêmes, différentes, pensantes, artistiques. Mais je la laisse développer un peu son propos, tandis que nous continuons notre lente marche, nos pas résonnant dans le couloir. Son visage devient plus dur, ce qui confirme mon intuition.


"- Comme des animaux qui parlent ?"


Je me stoppe soudainement, et mon visage devient dur, à l'image du sien. J'aime bien faire le bouffon, mais ce serait blessant pour le jeune fille devant moi. Elle cherche des réponses à un souci qui la travaille, et je préfère donner de l'engrais à une jeune pousse plutôt que de l'écraser sous de mauvaises plaisanteries. En plus, le sujet qu'elle aborde est loin d'être anodin pour notre ordre, mais surtout pour moi :

"J'en ai déjà rencontré, plusieurs fois même. Tu dois surement faire référence à ce qu'on appelle des Kuchiyose."


Je recommencer à marcher, d'un pas un peu plus vif. Ce souvenir m'a donné un coup de fouet, ranimant la flamme tempétueuse qui sommeille en moi. La jônin recommence à me suivre, à côté de moi.

"Ces créatures sont des reliques du passé. Elles sont nombreuses, et, si elles vivaient dans notre monde autrefois, elles ont évolué pour atteindre un autre pan de l’existence. Comment ? Pourquoi ? Ce sont des questions qui restent encore sans réponse aujourd'hui. Toujours est-il que certaines d'entre elles reviennent dans notre monde grâce à des individus capables de les invoquer, et bien souvent elles sont esclaves du bon vouloir de cet individu. Ce qui crée parfois une harmonie incroyable... Ou un carnage sans nom."


Je me stoppe devant un portrait, représentant un homme brun souriant, rayonnant, une lumière dans une grotte sombre, entouré d'ursidés de différentes tailles.

"J'ai rencontré cet homme, par exemple... Kemono Yoshirô, maitre des ours. Il contrebalançait les pulsions parfois meurtrières de ses bêtes pour éviter les dégâts, et vivait en ermite pour éviter tout débordement, se bêtes étant rattachées à lui... Un grand homme."


Je passe sous silence sa folie grandissante, et sa fin misérable. je préfère garder le souvenir de l'homme de paix qu'il a été, et non le déclencheur de guerre inutile qu'il a pu devenir. Il m'a inculqué un grand respect des valeurs que partagent les ursidés, mais un maitre arrogant ou avide de pouvoir pourrait utiliser leur mauvais coté pour provoquer des massacres. Cette réflexion me fait conclure :

"Enfin, comme toute chose dans ce monde, de telles créatures possèdent une dualité, un côté bienveillant et un côté malveillant. Je ne sais si leur présence doit être encouragée ou non..."


Je laisse ma phrase planer un moment, avant de questionner plus en détail la jeune femme :

"Tu aurais donc rencontré des Kuchiyose ? Et leur maître ?"



Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Le changement de comportement de Bakuren ne m'échappa pas. Il n'était pas ignorant, c'était un fait. Il détenait des informations et prenait ces créatures très au sérieux. Comme quoi je ne m'étais pas trompée en me tournant vers les moines du Temple du Bois Bleu, mais encore fallait-il qu'il accepte de me dévoiler ce qu'il savait... Peut être que ces informations avaient une certaine valeur pour les religieux et que les diffuser seraient mal vu.

"J'en ai déjà rencontré, plusieurs fois même. Tu dois surement faire référence à ce qu'on appelle des Kuchiyose."

Apparemment, il ne voyait aucun problème à évoquer le sujet. C'était une bonne chose. Je hochai la tête puis nous reprîmes notre marche à un rythme un peu plus soutenu. Kuchiyose, hein ? Jusqu'à cette mission, j'avais simplement entendu des rumeurs, des légendes. Et cette technique que ma mère m'avait enseignée... Cette technique m'avait permis de renvoyé une de ces créatures chez elle, je savais que ce Fuinjutsu était spécial... Mais je ne pensais pas que ces créatures existaient réellement alors je n'y avais jamais vraiment prêté attention...

Le vieillard reprit. Reliques du passé, nombreux mystères à leur sujet, personnes capables de les invoquer, arme à double tranchant... Il s'agissait des informations qui me semblaient essentielles, la base à savoir. Je ne pouvais pas mémoriser toutes les paroles du sage, je faisais donc une sorte de tri. Cet homme était la preuve que les anciens pouvaient se montrer utiles, même s'il était franchement louche et beaucoup trop taquin à mon goût.

"J'ai rencontré cet homme, par exemple... Kemono Yoshirô, maitre des ours. Il contrebalançait les pulsions parfois meurtrières de ses bêtes pour éviter les dégâts, et vivait en ermite pour éviter tout débordement, ces bêtes étant rattachées à lui... Un grand homme."

Il a été en contact direct avec un maître de Kuchiyose ! De ce que je comprenais, cet homme tentait de garder les créatures sous son contrôle... Et sa vie en ermite... Un effet secondaire de cette alliance ? Peut être apportait-il la mort à ceux qui étaient proches de lui, le poussant ainsi à abandonner la vie en communauté... Etait-ce un si lourd poids pour les épaules d'un homme ? Non... Ce n'était pas une excuse, cela n'expliquait pas ses agissements... Je me permis d'interrompre l'histoire de l'Ocertan pour l'interroger. S'il connaissait cet homme, il devait savoir comment c'était arrivé.

- Comment est-il devenu leur maître ?

Un côté bienveillant et un côté malveillant... Le maître devait impacter la créature... Corrompre leur nature ou au contraire les élever et ceci devait avoir des conséquences sur les prochains maîtres. Si ces êtres pouvaient avoir plusieurs maîtres... En soit, ces animaux aux pouvoirs mystiques pouvaient s'avérer utiles, mais entre de mauvaises mains, il était sûr qu'ils représentaient une très grande menace...

"Tu aurais donc rencontré des Kuchiyose ? Et leur maître ?"

Malheureusement... Mais, je n'en savais pas autant que lui... Je n'avais eu qu'un contacte, alors que je doutais de leur existence même... Une bien mauvaise rencontre. Je m'arrêtai, et me mis à regarder dans le vide... Quelques secondes de silence, un soupire et je répondis en reprenant la marche.

- Des lézards... Leur maître est un ancien shinobi qui se fait passer pour un prêtre et qui dirige une société de cannibales. Je suis allée sur leur île... Ils attaquent des bateaux et font des prisonniers pour les sacrifier... J'y suis allée pour sauver un noble et je me suis battue contre deux de ces créatures. Elles étaient puissantes... Je n'ai pas pu vaincre leur maître, j'ai préféré me concentrer sur ma mission.

J'en avais vécu de bien mauvaises choses avec ces monstres... Je joignis mes mains, camouflées par mes manches, et je les serrais... J'allais y retourner, ça oui... Je ne pouvais pas laisser ça comme ça... Je voulais ma revanche et je ne serais contente que lorsque ce brigand serait derrière les barreaux ou qu'on l'aurait privé de sa tête.

- Et vous ? Avez-vous déjà été en contact avec l'une de ces créatures ? Votre religion les mentionne-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


Sombre culte

Lors de l'évocation du maitre des ours, je sens la curiosité de mon interlocutrice grimper d'un cran. Elle me demande innocemment :

- Comment est-il devenu leur maître ?


C'est une question qui peut avoir plusieurs sens, implicites comme explicites. Peut-être souhaite t'elle faire sienne une telle puissance, et l'utiliser dans un but précis. En soit, ce n'est pas gênant, chaque individu possède un objectif ultime, qu'il sert dans ses intérêts. Moi même, je souhaite atteindre un monde sous l'influence positive de l'Osmietisme, et je le fais de façon pacifique. C'est une chose personnelle, et surement très égoïste, mais je la continue car je crois que c'est pour le bien commun, et par dérive mon propre bien. Si l'Uzumaki obtient un tel pouvoir, 'est pour l'utiliser selon son escient, comme tout homme pacifique le ferait, comme tout dictateur le ferait. C'est le droit suprême de tout individu, et c'est une constatation contre laquelle je ne peux lutter. On appelle ça le libre arbitre. Néanmoins, j'ai le sens pour repérer les individus foncièrement mauvais de ceux qui brillent de pureté. La jeune femme en face de moi semble plus appartenir au deuxième groupe qu'au premier, mais c'est encore une jeune shinobi... D'un autre côté, lui expliquer l'histoire d'un homme que je considère comme un modèle en la matière ne pourra que la guider. C'est pourquoi je prends la décision de lui raconter son histoire, et lui livrer le secret du pacte :

"C'est assez simple en soit. Yoshirô s'est renseigné, a remonté des légendes, chassé les informations, et finalement trouvé leur sanctuaire. Il a réveillé cette nation, et scellé son alliance avec eux à travers ce qu'on appelle un pacte."


Je pointe du doigt un grand parchemin roulé que l'on voyait sur la peinture, derrière l'homme.

"C'est un parchemin très intéressant, calligraphié d'une manière unique... On y voit les empreintes des anciens possesseurs du pacte, et celles, plus visibles, du possesseur actuel. enfin bref, je m'égare..."


Je me retourne de nouveau vers la kunoichi aux cheveux de feu :

"Un pacte n'est pas quelque chose à prendre à la légère, d'après ce que m'a dit Yoshirô. C'est la représentation physique d'un accord entre le possesseur et les animaux concernés. C'est donc un engagement pris par les deux partis, et qui n'est en général pas bénin. La race concernée prête son concours au possesseur si il s'engage à accomplir quelque chose pour eux, c'est donnant-donnant... Enfin, en théorie."


Mon ton devient plus dur, et, si je m'efforçais à rester neutre jusqu’à présent, une sombre rage s'empare de moi à présent, lorsque j'aborde un aspect de la chose qui me répugne :

"Car en réalité, ces animaux ne peuvent survivre sans détenteur de pacte. Ils interagissent avec le monde par lui, survivent par lui, l'utilisent pour se manifester. Pas de maitre, pas de Kuchiyose. Bon nombre de maitres l'ont compris, et utilisent uniquement leurs Kuchiyose pour servir un intérêt détestable, détruisant toute réciprocité du pacte, et condamnant les victimes du pacte à servir, refuser une telle servitude reviendrait à la mort d'un peuple, avec sa culture, son art, sa vie..."

Son amour. Tant d'expression d'art seules, uniques, vibrantes, magiques, disparues à jamais. La confrontation avec les ursidés parlant et pensants m'avait fasciné, la réalité du pacte m'avait horrifié. C'est pourquoi je ne peux que prôner l'exemple de Yoshirô, véritable modèle dans la matière, une partie de sa vie tout du moins.

"C'est pourquoi j'ai un grand respect pour cet homme. Avant de se saisir d'un tel pacte, il a recherché à comprendre le peuple en question, et il a accepté de sacrifier son intérêt personnel pour trouver un but commun entre ses Kuchiyose et lui même, tout en tempérant l'ardeur guerrière des ours par une approche pacifique et calme. Et, même si tout détenteur de pacte ne doit pas obligatoirement devenir l'esclave de ses Kuchiyose, il faut comprendre qu'elles sont conscientes, et ne sont point une ressource guerrière, une arme, mais bel et bien des compagnons qui prêtent main forte. Ce que malheureusement certains shinobis semblent avoir oubliés sur ce bas monde."


Je calme la rage qui était monté en moi, prenant une grande inspiration, avant de demander à la kunoichi dans quelles circonstances elle avait pu rencontrer des Kuchiyose. Visiblement mal à l'aise, elle livre les circonstances de sa rencontre :

- Des lézards... Leur maître est un ancien shinobi qui se fait passer pour un prêtre et qui dirige une société de cannibales. Je suis allée sur leur île... Ils attaquent des bateaux et font des prisonniers pour les sacrifier... J'y suis allée pour sauver un noble et je me suis battue contre deux de ces créatures. Elles étaient puissantes... Je n'ai pas pu vaincre leur maître, j'ai préféré me concentrer sur ma mission.


Des lézards, hein ? J'avais entendu parler de cette sombre affaire, et je sais qu'une jônin avait eu un accrochage avec ces derniers. Je ne pensais pas qu'il s'agissait d'elle. De ce qu'on m'avait raconté, et ce que semble confirmer l'Uzujin, c'est que le possesseur du pacte utilisait son influence sur des esprits faibles pour faire régner un culte immonde, abject. Si proche du Temple... J'ajoute donc à l'explication de la Kunoichi :

"En effet, j'ai entendu parler de cette histoire, et je ne savais pas que c'était toi qui avait eu affaire à eux. C'est fort dommage que tu n'ai pas éliminé le chef, ça m'aurait retiré une belle épine du pied... il faudra que je m'occupe d'eux, un jour. Une bonne fois pour toute."


La kunoichi aux cheveux rouges joint les mains, dans un geste qui traduit son malêtre.  Nul doute, cette expérience l'avait marquée, et ça me donne encore plus de motivation pour mettre fin à de telles pratiques. Cet art abject ternissait l'art de la jeune femme en face de moi, et ça m'est intolérable. Elle me demande alors, toujours au sujet des lézards :

- Et vous ? Avez-vous déjà été en contact avec l'une de ces créatures ? Votre religion les mentionne-t-elle ?


Je reste songeur un instant, avant de lui répondre :

"Je n'en n'ai jamais encore vu par moi même, mais ça ne saurait tarder je pense. Notre religion n'en fait point part, car leur installation dans cette île est quelque chose d'assez récent. Et puis l'Osmietisme est bien plus un courant de pensée qu'une folklore divin, en réalité. Toujours est-il que la consommation d'êtres humain n'en fait pas partie."


J'avais ajouté une pointe d'humour à ma dernière remarque, histoire de détendre l’atmosphère devenue un peu trop grave à mon gout. Je me remet en marche doucement, comme pour chasser les émotions négatives que nous venions de nous transmettre. Je pourrai enchainer sur l'exposition de l'Osmietisme dans toute sa longueur et largeur, mais je pense que l'attention de l'Uzumaki est centrée sur ces créatures, et que tant que l’abcès ne sera pas crevé, elle ne sera pas à l'écoute de ce que je pourrais lui dire. Rien ne sert de se presser, nous avons l'après midi devant nous, après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
"C'est assez simple en soit. Yoshirô s'est renseigné, a remonté des légendes, chassé les informations, et finalement trouvé leur sanctuaire. Il a réveillé cette nation, et scellé son alliance avec eux à travers ce qu'on appelle un pacte."

Un pacte... Vu la façon dont le vieillard contait les choses, son ami a du rencontrer bon nombre de difficultés pour localiser les animaux avec lesquels il souhaitait pactiser. Mais, que voulait-il dire par réveillé cette nation ? Les empruntes des anciens possesseurs, du nouveau possesseur ? On pouvait donc hériter d'un tel accord ? Contrat physique... Est-ce que cela signifiait qu'on pouvait le voler ou le détruire ? Est-ce qu'un marché pouvait vraiment tenir sur cela uniquement ? Donnant-donnant... L'Ocertan de Karo avait beaucoup d'expérience et beaucoup d'informations... Est-ce qu'il m'était possible d'atteindre un tel niveau de connaissance, un jour ?

Étrangement, je faisais preuve d'un calme et d'une concentration remarquables. Mon habituelle énergie, mon sale caractère, tout s'était éclipsé pour laisser place à Bakuren et à ses explications. Je continuais à l'écouter. Je ne laissais aucune information importante se perdre. Mais, plus je l'écoutais et plus je me disais que ces créatures étaient terrifiantes. Je priais pour que Suna ne soit pas dotée de compagnons pareils car si les anciens craignaient les Uchiha, j'étais bien plus préoccupée par ce village à la politique plutôt agressive, qui avait de fortes chances de les transformer en arme. Quoiqu'il en soit tous ces discours me firent éprouver un semblant d'admiration pour ce Kemono Yoshirô.

Nous changeâmes de sujet. Le moine voulut en savoir plus sur moi, savoir si j'avais rencontré des Kuchiyose ou leur maître et oui, j'avais rencontré les deux. Lorsque je reparlais de cette expérience, je regardais droit devant moi, dans le vide, me souvenant de sa mort et des mauvais choix que j'avais pu faire... Me souvenant de tous les traits de son visage à lui, à ce faux prêtre, à ce sale cannibale qui ne méritait rien de mieux que la mort.

"Je n'en n'ai jamais encore vu par moi même, mais ça ne saurait tarder je pense. Notre religion n'en fait point part, car leur installation dans cette île est quelque chose d'assez récent. Et puis l'Osmietisme est bien plus un courant de pensée qu'une folklore divin, en réalité. Toujours est-il que la consommation d'êtres humain n'en fait pas partie."

Pour une fois depuis le début de notre entre-vue, j'avais l'impression d'avoir un peu d'avance sur mon aîné, bien que je doutais profondément de l'aspect positif de la chose. Mon visage se tourna vers le vieillard et je lui offris un sourire, répondant à la touche d'humour qu'il avait ajouté à ses paroles. Puis, séparant mes mains et en levant une au niveau de mon visage, je me mis une baffe. Pas de pessimisme ! Allez, changement de sujet !

- Si l'Osmietisme est d'avantage un courant de pensées qu'un folklore, que prône-t-il ?

Laissant un certain temps au vieillard pour qu'il réfléchisse et me réponde, je renchéris avec une nouvelle question, revenant sur le sujet des créatures spéciales. Evidemment, je pensais aux Bijuu qui étaient plus des légendes qu'autre chose. Des monstres effrayant et punissant les mauvais enfants.

- Et les Bijuu, ces monstres dont on parle parfois dans certaines légendes, existent-ils vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Osmietisme et Bijuus

Il faut croire que crever l’abcès était nécessaire, car je vois Haruka se détendre un peu, s'autorisant même un sourire, expression qui avait disparu de son visage depuis le début de l'évocation de sa sombre encontre. Sourire que je lui rends, pas un sourire éclatant mais un sourire léger, serein. En vérité, mon sourire dissimule la pulsion qui était montée en moi lors de l'évocation de ce culte a-artistique au possible. Cette affaire n'a que trop trainé, c'est intolérable que quelque chose d'aussi abject existe si près de mon foyer, comme une charogne dans son salon. Leur influence s'était comme glissée dans les murs du Temple, et je sens que je n'aurai de cesse de remarquer de discrets signaux de leur activité tant que je n'y aurai pas mis un terme.

M'enfin, l'heure n'est pas encore à l'action, mais à la discussion. Si la jônin veut changer de sujet, je me dois de l'imiter, que ces sombres agissements soient derrière nous pour nous concentrer sur d'autres sujets. C'est avec amusement que je la vois se mettre une baffe, témoignant sans doute l'agitation qui avait traversé son corps et son esprit, pour lui permettre de se concentrer de nouveau sur d'autre sujets. Et, quand elle change de sujet, elle ne fait pas semblant, car elle aborde non pas "un" sujet, mais "LE" sujet :

"- Si l'Osmietisme est d'avantage un courant de pensées qu'un folklore, que prône-t-il ?"


Que prône l'Osmietisme, quelles valeurs cherche t'il a partager, quelle magnifique création artistique et humaine représente t'il... Je pourrai disserter à ce sujet pendant des heures, notre religion étant quelque chose de très amovible et libéral, rien n'est vraiment imposé, exigé, hormis certains points. mais je m'arrange pour tenter de faire comprendre ce qu'est, pour moi, l'Osmietisme. j'ai un léger rire, avant de commencer par un avertissement :

"Je te préviens, ça risque d'être un peu long, et pas forcément simple à saisir ! Mais je vais faire de mon mieux."


Je tousse un peu, m'éclaircissant la gorge, avant de commencer :

"Je vais commencer avec un paradoxe, que je vais développer ensuite : L'Osmietisme, c'est la religion d'être libre de culte, de croire en la valeur que l'on souhaite, dans un but non violent. Je m'explique... Comment faire simple ? Je vais commencer par les bases. "


J'ouvre la main, fermant un doigt à chaque affirmation, toujours en marchant dans le couloir aux nombreuses toiles :

"Nous croyons en l'équilibre. Pour cela, nous croyons en l’existence de 5 divinités. Amenko, représentante de la vie, de la santé et de la force. Shinsei, qui représente la nature, les animaux et la vie sauvage, Mino, qui est la connaissance, les sciences et le changement, Jashin, qui correspond à la guerre, le massacre, et le meutre... Et enfin Karo, qui représente la créativité, l'amour, et l'art. C'est ce que nous inculquons aux fidèles, ce que nous tentons de faire partager au sekaiMais réduire l'Osmietisme à ça serait tellement réducteur et difforme de la réalité... Nous croyons en ces divinités, mais surtout nous croyons en les valeurs qu'elles véhiculent. Je crois en Karo, mais j'ai une passion immuable pour la créativité, pour l'art, pour l'amour. Karo n'est que la représentation de ces valeurs, la surface d'une courant de pensée."


Je marque une pause, nous sommes arrivés au bout du couloir, devant une grande porte sombre en chêne. Avant de l'ouvrir, je termine mon explication :

"Ce que je souhaite par dessus tout, c'est que ces valeurs soient respectées par les gens. Karo, la volonté du feu, la croyance d'Elune... Toutes ces religions ne sont pas en opposition, dissociables. Elles véhiculent toutes les mêmes valeurs, seuls les noms diffèrent. Alors, dans une approche tolérante et pacifique, nous tentons de faire comprendre au monde que si tout le monde respecte les valeurs de L'Osmietisme, les valeurs humaines, alors le monde ne pourra que se porter mieux. C'est pourquoi nous ne menons pas de guerre sainte, pourquoi nous discutons plutôt qu'imposons, pourquoi nous démontrons plutôt que perdons notre entourage dans des écrits volontairement obscur. Notre foi est notre arme, mais une arme pacifique."


J'ai su sourire, presque enfantin :

"L'Osmietisme, c'est un courant de paix profonde, une paix spectaculaire dont j'ai fait mon cheval de bataille depuis fort longtemps, une paix qui me sert pour me battre pour mes idéaux !"

Et, sur cette exclamation, j'ouvre la porte d'un grand coup de pied. Les portes se rabattent sur les côtés de la pièce révélée, claquant dans un vacarme grandiose, et nous montrant une pièce énorme, remplie de toiles en tout genre, de statues, d'écrits divers, avec un amoncellement d'objets en tout genre dans chaque coin de la pièce. Au centre, un tatami tout ce qu'il y a de plus standard, avec une table et quelques coussins de sol. La pièce est loin d'être sombre, les murs extérieurs étant fenêtrés, donnant sur l'extérieur du temple pour le côté droit de la pièce, tandis qu'à gauche on a la vue sur un jardin interne, couplé à un ruisseau. Malgré la diversité manifeste des objets entreposés, on y ressent une atmosphère calme, agréable, reposante. Je lance à la jônin, content de mon petit numéro pour appuyer mes propos :

"Bienvenue dans mon bureau, et accessoirement lieu de créativité ! Je n'y suis pas souvent, mais quand j'y passe c'est souvent lorsque j'ai une idée particulière... On y sera bien pour poursuivre notre discussion. "

J'ouvre la fenêtre donnant sur le jardin, et un léger bruit ruisselant vient s'ajouter en fond sonore, tandis que j'écoute une autre question de l'Uzujin.

"- Et les Bijuu, ces monstres dont on parle parfois dans certaines légendes, existent-ils vraiment ?"


J'ai un soupir contrarié. j'aurai aimé lui faire part de mon savoir, mais pour le coup je ne peux pas inventer des choses dont je ne suis pas certain :

"Pour le coup, je t'avoue que je n'en sais rien. J'ai beaucoup voyagé, et j'ai entendu de nombreuses personnes en parler, mais personne ne semble vraiment fixé sur ce qu'ils sont réellement. Certains parlent de gigantesques animaux, d'autres de shinobis surpuissants, d'autres de petites divinités. Je pense qu'ils existent, mais je ne saurai dire avec exactitude leur nature... Mon confrère l'Ocertan de Mino en saura peut être plus que moi, mais je n'en suis pas sur. La seule chose que je peux à peu près te conseiller de faire est d'éviter leur chemin. Tout le monde est d'accord sur un point : Ce sont des calamités. En attendant de les comprendre, évitons des morts inutiles. "

Une idée me vient, je tape du poing dans ma main droite.

"Je ne suis pas doué pour m'exprimer avec des mots, mais je sais ce qui pourra t'aider !"


Je fonce dans une pile de tableaux sur ma droite, remuant la pièce de fond en comble, faisant voler des objets inutiles, et causant un vacarme assez abominable. Finalement, je finis par tomber dessus :

"Tiens, regarde !"


Je lance un tableau à Haruka, qui le rattrape en vol. Celui ci représentais une espèce de créature à 4 queues, avec un tête plus ou moins simiesque. Mais surtout, hors de l'aspect physique, c'est surtout la psychologie qui se dégage de la toile qui la rend terrifiante. Lorsqu'on la fixe, on se fait comme happer par les émotions qui s'en dégagent, une espèce d'aura destructrice et de meurtre combinées à une violence toute puissante. je retourne auprès de l'Uzujin :

"C'est une peinture que j'ai faite d'après les témoignages d'un clan, le clan Sarutobi. ils ont étés attaqués par cette créature, qui se fait appeler Yonbi. Je ne peux garantir qu'il ressemble bel et bien à ça, mais le plus important est ce qu'il dégage. Quand je vois ce portrait, je vois de la haine à l'état pur... Ce qui me fait dire que ce sont des puissances qui nous dépassent, et qu'il faut sans doute qu'on les laisse dans leur antre."

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
L'Osmietisme, hein ? Une liberté de culte ? Mais pourtant, il s'agissait d'une croyance... Un équilibre reposant sur cinq divinités comme les affinités élémentaires ? Katon, Futon, Raiton, Doton, Suiton... Cela faisait aussi cinq... Peut être qu'en plus des aspects de la vie qu'elles représentaient chacune était affiliée à un élément, or ces éléments formaient le monde comme on le connaissait. Dans ce cas, est-ce que cela signifiait que chaque shinobi descendait, de base, d'une de ces divinités ? Une approche tolérante et pacifique ? Mais, le dieu Jashin n'était pas la représentation de la guerre, du massacre et du meurtre ?  Une paix qui sert à se battre pour ses idéaux... Je ne comprenais pas... Cela faisait beaucoup de paradoxes. Comment pouvait-on croire en quelque chose de si contradictoire. J'avais tout écouté, mais cela ne m'empêchait pas de me poser toujours plus de questions ne saisissant pas toutes les informations que l'on m'offrait pourtant si généreusement.

- Le pacifisme que vous prônez n'est-il pas en désaccord avec Jashin lui-même ?

Comment pouvait-on transformer sa foi en arme ? Est-ce que les techniques Uzumaki avaient été créé par la foi de quelqu'un ? Mon clan était généralement en bonne entente avec les moines, était-ce lié à ce genre de croyance ? A une origine similaire, peut être ? Alalalalalala... Toujours plus de questions, toujours plus de mystères... Mais je comptais m'en arrêter là, pour le moment, ce sujet de discussion était bien trop vaste et complexe, nous pouvions certainement y passer des heures et des heures. Je fus surprise du coup de pied qu'il envoya dans la porte, l'ouvrant brutalement. Nous nous installâmes. Mon regard parcourrait la pièce, attiré par le bric-à-brac de l'ancien. Je m'arrêtai plus précisément sur les écrits. Après quelques temps d'observation, je recommençai mon interrogatoire, me demandant si Ôni Bakuren ne commençait pas à en avoir marre de moi.

Là, il n'avait aucune preuve tangible, que des "on m'a dit". Gigantesques animaux, ninjas surpuissants, petites divinités. Tout cela laissait penser que si ces créatures existaient, elles devaient être bien plus puissantes que les Kuchiyose. L'Ocertan de Mino, hein ? Si j'avais eu la chance de rencontrer celui de Karo, je n'étais pas sûre d'avoir un jour l'opportunité d'en rencontrer un autre. Des calamités... Jusque là, c'était à peu de choses près ce que j'avais pu entendre ou lire au sein du village...

"Tiens, regarde !"

J'attrapai le tableau en plein vol et l'observais avec attention. Qu'est-ce que c'était que cette chose, cette créature immense à quatre queues ? Cette créature rouge semblait avoir des pulsions meurtrières d'après les couches de peinture et le mélange effectué dans le fond, autour de cette chose. Une peinture faite à partir de témoignages ? Le clan Sarutobi avait vu l'un de ces démons ? En tous cas, ça donnait clairement pas envie de croiser sa route...

- Je comprends...

Posant le tableau à côté de moi et y jetant un dernier coup d'oeil, je me demandais comment ce genre de monstre pouvait passer inaperçu s'il existait vraiment. Puis, je posais mes main sur mes cuisses et me mis face au vieil homme. En fait, les anciens n'étaient pas tous des abrutis, il y avait des exceptions à la règle.

- Et est-ce que, dans votre vie, vous avez croisé ou entendu parlé d'autres phénomènes "extraordinaire".
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


Jashin, et le retour du vieux relou

Je vois bien que mon discours sur l'Osmietisme perds un peu la jeune femme. Pourtant, j'avais essayé d'être clair, mais à vouloir trop clarifier, je l'ai peut être un peu trop fait. Pour moi, c'est pourtant évident, simple, mais je vis en plein dedans depuis ma plus tendre enfance. L'Osmietisme, je l'ai cultivé, et il m'a transcendé, devenant une pensée naturelle pour ma personne... Tandis qu'une personne extérieure aura forcément des difficultés à comprendre toute la bienveillance et la richesse d'un tel courant de pensée, qui se base sur les valeurs transmises par les dieux, et non les dieux en eux même. Mais bon, même avec toute la bonne volonté du monde, je n'arriverai pas à faire comprendre une telle religion avec des mots. Ma spécialité, c'est la démonstration, le spectacle. Peut être que si nous combattons un jour, elle comprendra ce que je veux dire, à travers l'art de nos corps... Mais je vois bien qu'un point la dérange, comme ce point dérange toutes les personnes envers qui je prône notre courant de pensée :

"- Le pacifisme que vous prônez n'est-il pas en désaccord avec Jashin lui-même ?"


J'ai un sourire, ça signifie que malgré la difficulté de compréhension des notions abordées, mon interlocutrice suivait. Je lui réponds :

"C'est ce qu'on pourrait croire dans un premier temps... Mais, comme les Kuchiyose, toutes choses en ce monde ont une dualité, et les divinités n'échappent pas à la règle. Les 4 divinités "positives" ont toutes une part d'ombre, tandis que Jashin possède une part de lumière, méconnue mais que nous tentons de cultiver, ici même : On l’appelle £egok-Jacin, reflet de Jashin, dieu de l'honneur des chefs et des guerriers. Résumer Jashin à une entité guerrière sauvage est une hérésie, et c'est d'ailleurs pourquoi nous tentons de mettre un terme aux diverses sectes barbares qui se nomment Jashinistes, elles oublient justement ce reflet que les disciples de Jashin au Temple tentent de mettre en lumière. Nous préfèrerons bien sur n'avoir que des divinités "positives", mais Jashin et sa part de violence existe bel et bien, et nous ne pouvons l'ignorer, ce serait se mettre des œillères quand à la réalité du monde. Alors nous lui rendons hommage, mais de façon pacifique, les disciples de Jashin peuvent même se montrer être les plus pacifistes d'entre nous."


Nous rentrons ensuite dans la pièce, j'effectue mon petit numéro, la toile, ect... Et je vois qu'une représentation artistique d'un Bijuu est bien plus efficace que les mots que j'avais pu prononcer. je devrai peut être songer à représenter l'Osmiétisme en peinture, tiens ? Mais je réprime cette idée, surréaliste. C'est comme essayer de représenter l'amour, ou l'art... Ses manifestations sont bien trop multiples pour réussir à les partager sur une toile. Peut être sur mon lit de mort, j'essaierai un tel exercice, un héritage de ma vie ? M'enfin, je m'égare. Je m'assois à mon bureau, et l'Uzumaki s'assoie en face de moi, mains sur les cuisses... Absolument délicieuses. Je chasse cette pensée de mon esprit, Mei va m'étriper sinon, pas au Temple ! Je me reconcentre sur ce que la jeune femme a à me demander de nouveau :

- Et est-ce que, dans votre vie, vous avez croisé ou entendu parlé d'autres phénomènes "extraordinaire" ?


Extraordinaire... Un mot à ne pas prononcer, enfin pas en ma présence. Car il me lance immédiatement, réveillant mon amour, ma passion pour la vie. Car je me dresse, animé par la passion qui me brule les os :

"Extraordinaire... Tout est extraordinaire ! Le sekai est extraordinaire, les gens qui le composent le sont tout autant, chaque personne pense, vit différemment, chaque animal est extraordinaire ! Le coucher de soleil qui se reflète sur l'eau est un spectacle extraordinaire, une mère qui apprends la vie à son enfant est extraordinaire... Chaque chose sur laquelle je pose mon regard est extraordinaire. Toi même est extraordinaire."


Je me rassoie, aussi brusquement que je me suis levé, amusé par mon numéro. Je sais pertinemment ce qu'elle à voulu dire, mais je n'ai pas pu m'empêcher de jouer avec elle. Eh, la créativité, ça se manifeste aussi dans le langage et l'interprétation ! Bon, je réponds finalement à sa question, après un toussotement pour reprendre mon sérieux :

"Plus sérieusement, hormis les Bijuus et les Kuchiyose, je ne connais rien de surnaturel inexpliqué dans le Sekai, ou alors je n'ai pas croisé leur route."

Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Wow... C'était compliqué leur truc... La dualité des divinités... Si l'autre aspect de Jashin était bienveillant, alors Karo et les autres avaient un aspect malveillant ? Dans ce cas, il devait y avoir d'autres cultes que les fou furieux de Jashinistes prônant la destruction, non ? Et moi qui pensait que la religion était un sujet d'études facile, je me trompais totalement. D'ailleurs, cette double nature des dieux ne voulait-elle pas dire que l'Osmietisme n'aspirait pas au bien ou à la paix mais à une sorte d'équilibre entre le bien et le mal ? Ce qui voulait dire que la guerre, la mort et la destruction étaient essentielles en ce monde. C'était curieux, vraiment curieux... En tous cas, je notai dans un coin de ma tête que tous les Jashinistes n'étaient pas des bêtes assoiffées de sang et que je ne devais pas mettre les psychopathes dans le même panier que les autres.

Je continuais à questionner le vieillard. Mais, peut être que c'était une erreur, finalement... Je soufflai. La conversation déraillait un peu... Voilà le retour de l'ahuri que j'ai perçu au début de notre rencontre... Il était redevenu un vieux casse-pied surement digne de rivaliser avec les vieux croûtons du clan Uzumaki. Coller le terme extraordinaire à tout élément composant le monde faisait perdre du sens au mot qui devenait alors synonyme de banal. Et puis, je ne voulais pas dire ça dans ce sens et j'étais sûre qu'il l'avait compris mais qu'il souhaitait juste me faire tourner en bourrique ce vieil excentrique. Il s'était levé avec tellement d'énergie... Ça, c'était un dinosaure qu'en avait encore pour long. De ce côté là, il devait pas avoir grand chose à envier à mon clan. J'espérais qu'il avait pas de gosses, les pauvres.

"Plus sérieusement, hormis les Bijuus et les Kuchiyose, je ne connais rien de surnaturel inexpliqué dans le Sekai, ou alors je n'ai pas croisé leur route."

Le pire, c'était sans aucun doute ce passage de la débilité la plus extrême à un grand calme et à un grand sérieux. Franchement, j'avais du mal à m'imaginer comment on pouvait lui témoigner du respect, c'était plus un pitre qu'autre chose, j'espérais qu'il soit au moins capable de se battre plus que correctement. Sinon, son titre d'Ocertan, il l'avait surement gagné dans une pochette surprise du même type qu'on pouvait gagner dans les loteries d'Uzushio.

- Je vois...

A vrai dire, j'avais appris tellement de choses en si peu de temps que j'étais un peu perdue. Je savais plus trop quoi dire ou penser... Pour les questions du type religion ou phénomènes paranormaux, j'allais m'arrêter là... Mais bon, partir aussitôt aurait surement été mal vu, alors je changeai totalement de sujet.

- Uzushio n'est pas très loin, ça vous arrive d'y passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


Voyage voyageeee
"- Je vois..."

Je hausse un sourcil, voyant bien qu'elle ne vois pas tout. En même temps, je lui ait donné une énorme masse d'informations, que j'aurai pu continuer à agrandir, augmenter, charger... mais ça n'en vaut plus la peine. la curiosité dont elle a fait preuve se tarit peu à peu, commençant à s'ennuyer de notre discussion. Normal, ceci étant dit, je préfère également l'action aux longues discussions, mais malheureusement le savoir ne peut se transmettre que de cette façon, il faut donc faire avec. Je vois bien qu'elle est perdue, donc je n’insiste pas, ne voulant pas ajouter encore plus de confusion dans son esprit. Au contraire, je ferme les yeux, me concentrant sur le doux clapotis de l'eau ruisselante afin de me détendre, et de me calmer également.  

£egok-Karo... la dépravation, la perversité et les idées détournées. Oui, Karo à un côté négatif, et il est vraiment pesant. Dans ma jeunesse, j'ai été horrifié par ces pensées qui me parcouraient, ces envies perverses incontrôlables qui me saisissaient, au fur et à mesure que je m'approchais de la compréhension de l'art, de la créativité et de l'amour. En effet, plus j’atteins le côté positif de Karo, plus son côté sombre m’appelle. Tout est dualité, on ne peut échapper à un côté de sa divinité. Mais j'ai fait un travail de titan sur moi même pour contrôler une majorité de ses pulsions, pour les dépenser de manière intelligente, jouant le ridicule plutôt qu'agressant des femmes (voire des hommes) tel un dépravé sexuel. Ma fausse folie est un moyen de me contrôler, paradoxal, non ?

Car en réalité, voilà le poids que doit supporter un Ocertan, subir de plein fouet tout ce qu'est sa divinité, et contrôler donc réussir à posséder un self contrôle incroyable. A ce petit jeu là, notre grand prêtre est un maitre, mais je ne m'en sors pas trop mal non plus. Un vieux pitre, c'est ennuyeux mais pas dangereux... Et je vois bien dans le regard de mon invitée que le petit vieux débile l'a embêté, et qu'elle commence à en avoir marre de mon cirque. Oh, ça ne me dérange pas, j'ai depuis bien longtemps passé le cap de la tristesse pour en rire. C'est pourquoi sa prochaine question ne me surprends pas plus que ça :

"- Uzushio n'est pas très loin, ça vous arrive d'y passer ?"


Le sujet change totalement, on parle de son foyer dorénavant. Une invitation à partir, peut être ? Ou alors elle souhaite avoir mon avis sur son village, avis que je vais lui donner, d'ailleurs. je passe ma main dans ma barbe, avant de lui répondre :

"Oh, tu sais, j'ai parcouru le Sekai de fond en comble pendant 36 longues années, donc oui, je suis passé à Uzushio plusieurs fois depuis sa fondation. C'est un village ninja assez tranquille comparé aux autres, et j'avoue que ses proches archipels créent des paysages d'une assez rare beauté. D'ailleurs, pour l'anecdote, c'est a Uzushio qu'a eu lieu ce qu'on a appelé plus tard le "Concours mondial de peinture", que j'ai remporté haut la main. Tiens, ça tombe bien, le thème final c'était Uzushio, justement ! La peinture est juste là..."


Je tend mon doigt au dessus de ma tête, pointant une peinture accrochée au dessus de moi. Comme d'habitude, elle est abstraite, mais en la fixant on ressent ce qu'Uzu m'a inspiré, lors de ce concours. Une paix tranquille, un enthousiasme pour l'art et du respect pour les artistes, une formidable compétition, en somme... Un tel sacre, ça ne se range pas au placard, bien qu'en y réfléchissant mon placard soit un peu mon bureau. J'en profite pour demander à la jeune femme :

"Et toi alors, es-tu déjà venue sur nos terres auparavant ?"



Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Trente-six années de voyage... Cela me paraissait énorme, mais c'était surement du à mon jeune âge... Toutes mes années de vie ne correspondaient qu'à la moitié de la durée pendant laquelle il avait voyagé. Mais, sa famille, son Temple... Tout cela ne lui avait pas manqué ? Le monde était-il si grand pour qu'il faille voyager si longtemps afin d'en faire le tour ? Un concours de peinture, hein... Je n'avais pas vraiment une âme d'artiste, le seul art que je pouvais pratiquer sans être sûre d'être une catastrophe était la danse mais cela se trouvait bien loin de la peinture. Et, même si j'arrivais à comprendre ce que les tableaux, que l'ancien me montrait, véhiculait comme idée, il y avait toujours quelque chose qui m'échappait. Pour moi, ces oeuvres étaient une reproduction d'un élément de notre monde avec quelque chose en moins... Je trouvais que ces représentations faisaient perdre de la saveur à ce qu'on pouvait voir en vrai... Elles n'étaient pas exactes, elles déformaient la réalité comme un Genjutsu. La toile qu'il me montra, celle qui lui avait fait remporter un concours, ne m'inspirait pas grand chose. C'était beau ou étrange, mais ni plus ni moins.

"Et toi alors, es-tu déjà venue sur nos terres auparavant ?"

En tant que Chunin, je n'avais jamais voyagé ou visiter pour le plaisir, cela avait toujours été dans le contexte d'une mission. Ce n'était que depuis ma nomination en tant que Jonin que j'avais commencé à m'intéresser véritablement à l'extérieur, mais le village passait avant tout. Il n'y avait donc que peu d'endroits où j'avais pu aller par volonté, par attrait. C'était la première fois que je venais à ce temple, ayant été dissuadée de venir parce que j'étais persuadée que si je venais, j'aurais affaire à une armée de vieillards aussi casse-pied que ceux de mon clan... Et dire que ce territoire était plutôt proche d'Uzushio...

- Non, jamais. C'est la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Ôni Bakuren
Ôni Bakuren
Indépendant
Messages : 40
Date d'inscription : 04/10/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendant - Rang A
Ryos: 50
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue123/2000Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (123/2000)
Voir le profil de l'utilisateur


La richesse d'une cité
"- Je vois..."
Je ne la sens pas convaincue par ma peinture... C'est compréhensible, bien que dommage. Pour apprécier de telles œuvres, il faut un certain sens artistique, une fibre. Bien que je m’efforce de créer des peintures qui parlent à tous, certains restent hermétiques à de telles représentations. C'est pourquoi j'ai plusieurs cordes à mon arc. Si la peinture ne lui parle pas, je peux faire parler mon corps, que ça soit en danse, ou en tai.

Faire passer des connaissances par la peinture, c'est simple. On peut a peu près tout montrer. La danse et le tai, au contraire, ne peuvent transmettre un savoir. Par contre, c'est un excellent moyen de démonstration, de prouver que, guidé par la foi, même un papy peut être compétent, et montrer cette foi par l'appui de Karo. Peut être qu'un tel duel lui permettra de mieux saisir ce que je voulais dire par un combat dans un but pacifique ?

M'enfin, pour l'instant elle réponds à ma question qui était de savoir si elle était déjà passée par chez nous. Question simple, mais qui m'intrigue. En effet, le Temple est un bâtiment imposant, joli, mais en soit il ne déborde pas d’intérêt, hormis un documentaire... mais bon, les documents, c'est pas intéressant. Alors que la ville, dehors, cet amas de gens qui se sont installés en provenance du Sekai entier, cette richesse humaine unique, elle, vaut le coup. La kunoichi réponds donc :

"- Non, jamais. C'est la première fois."


Ha ! je m'en doutais, et c'est tant mieux. Je lui fait instantanément cette proposition, bien que comprenant qu'elle n'accepte pas. Néanmoins, je pense que c'est quelque chose qui peut être enrichissant pour elle, donc je lui dis, avec un grand sourire, transporté par ce que m'inspire cette ville :

"Dans ce cas, tu ne connais pas la ville qui s'étend autour du Temple ! Ce bâtiment est comme un symbole, mais la vraie richesse de notre religion se voit chez ceux qui habitent autour de ce dernier. Ils sont des centaines, des milliers, venus du Sekai entier, à venir loger près de chez nous, dans nos valeurs ! Je te propose d'aller y faire un tour, ça sera bien plus concret que tout ce que j'ai pu te dire."


Je me suis déjà redressé, mais je ne veux pas insister. J'ai bien conscience d'avoir mis à mal sa curiosité et exacerbé sa lassitude... Donc je veux voir. Je ne veux surtout pas la dégouter, une soif de connaissances c'est bien trop rare, il ne faut pas l'étouffer.

A trop vouloir arroser une fleur, la fleur se fane.

Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 441
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 82
Expérience:
Croyances et prières [Pv Bakuren] Left_bar_bleue2152/1200Croyances et prières [Pv Bakuren] Empty_bar_bleue  (2152/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J'avais obtenu les réponses que je cherchais et je tentais de remettre un semblant d'ordre dans ma tête...  Et voilà que l'ancien me fit une proposition : faire une petite visite des environs, il voulait sans doute me faire découvrir de toutes nouvelles choses. Cependant, pour le moment, l'architecture et les coutumes d'un village et d'un temple n'étaient pas ma priorité et ce, même si ce temple avait une grande renommée. Je n'avais pas de mal à me figurer ce qu'il disait, la religion avait le don de rassembler un tas de personnes d'horizons différents. Même si je ne croyais en rien de spécial, je ne pouvais pas nier l'existence d'une divinité ou de quelque chose s'en rapprochant et de ce fait, je comprenais ce genre de phénomènes. Parfois, la religion pouvait avoir un aspect mystérieusement attirant. Mais, j'avais d'autres choses en tête, pour le moment, bien que j'envisageais de revenir par là.

- Je suis désolée, mais je vais devoir décliner votre offre. Cependant, cela me plairait effectivement de découvrir cet endroit, guidée par vous, ultérieurement.

D'un rapide geste de tête, sans ajouter le moindre mot, je me levai et me dirigeai moi-même vers la porte marquant l'entrée et la sortie de son mini sanctuaire. Pressée de rentrer pour coucher à l'écrit et organiser ces informations -que je comptais bien garder précieusement- mais également pressée de me débarrasser de ces vêtements et de cette attitude bien trop soumise à mon goût, je me précipitai vers la sortie. Après avoir écouté parler quelqu'un aussi longtemps, j'avais besoin de m'aérer l'esprit et accessoirement de bouger -je ne pouvais plus tenir en place... A peine fus-je dehors que je me mis à courir à mon allure, standard, de kunoichi. Peut être que je pouvais faire un peu de chasse et de cueillette sur le chemin du retour, cela m'épargnerait d'avoir à faire quelques courses après avoir constaté l'absence d'aliments dans la cuisine familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu :: Domaine de Clan :: Le Temple du Bois Bleu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.