:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stopper l'Orage [mission rang A]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 280
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 570
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue672/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (672/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun



Rien ne s'était forcément passé comme je l'espérai, les molosses n'avaient pas bougé suite aux différentes explosions. Ma main se posait par réflexe sur mon menton, je m'asseyais à même le sol en tailleur et je cherchais une solution de repli, mais il n'y en avait pas. La solution était de laisser la jeune demoiselle qui semblait exceller dans l'art de la furtivité s'occuper toute seule de pénétrer dans la tente et je me devais d'aller aider les autres demoiselles qui devaient combattre les deux monstres de chakra. En même temps, c'est qu'avec l'intérêt que pouvait avoir les deux soleils de Chakra, il serait possible d'utiliser l'effet de surprise. Bref, c'était la seule chose que je pouvais tenter de faire quelque chose ou une autre solution serait d'aller s'asseoir sur une tente devant tout le monde faire comme si de rien était ou faire le couard et me cacher dans un coin et attendre que le temps passe. Je ne pouvais pas, je ne pouvais pas entacher le bandeau que je portais, puis mine de rien la vieille peau qui se trouvait être de la famille de Hatsumomo ne m'était pas assez antipathique pour l'abandonner à son triste sort. 

J'attrapais un kunai dans ma poche et me dirigeais vers l'endroit où s'était dirigé Kaori et Mifuyu. Je me demandais s'il était possible de la frapper par surprise. Je ne me retrouvais pas loin du combat quand un immense flash venait d'apparaître. Je me calais contre un mur d'une tente. La respiration qui devenait haletante, la puissance de leur chakra était énorme, j'avais un sentiment de suffocation et de poids juste par la puissance et l'épaisseur de leur chakra. Ce duel était un duel de monstre. Pouvais-je faire quelque chose dans ce combat ? 

J'attrapai le kunai plus fortement et j'utilisais la technique du chakra nagishi avant de me jeter vers la plus jeune des deux afin d'essayer de trancher dans le vif du sujet. 



Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 110
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue840/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (840/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'Orage [mission rang A]
Le combat allait commencer. La première partie de notre plan avait fonctionné. On avait réussis à faire sortir les deux tetsujins de la tente. Mais le plus dur restait à faire. Je les avais déjà vu à l'oeuvre et elles possédaient une puissance certaine. Celle qui manipulait la foudre annonça qu'elle allait lancer une attaque. Mes pupilles purent voir les signes, mais je n'arrivais pas à savoir quelle type de technique elle allait utiliser. Lorsque je vis Mifune se cacher les yeux, je fis de même, mais avec un temps de retard. Cela fit que je fus partiellement aveuglé. J'étais légèrement éblouis, mais je n'allais pas me laisser faire ainsi. Je devais absolument réussir cette mission.

Cette technique fut suivis d'une seconde que j'arrivais malgré tout à percevoir, mon acuité visuelle revenant peu à peu. Cette dernière semblait très rapide et je savais que j'allais avoir du mal à l'esquiver. Partiellement aveuglé, mon sharingan ne m'était pas utile. Je me pris donc la panthère de foudre de plein fouet. Je ressentis la douleur parcourir tout mon corps, mais je devais continuer. Je ne devais pas abandonner. La vieille pie y aller aussi de ses techniques et je vis de nombreuses  armes déferler sur nous. Il fallait que je les évites. J'excutai quelques mudras et disparu en laissant à ma place un morceau de bois. Je réapparu quelques mètres plus loin. Je vis Mifune se charger de la fille à l'orage. J'allais donc m'occuper de la vieille pie.  Sans exécuter aucun mudra, je fis appel à mon feu intérieur.

"Katon : Hôsenka"

Une multitude de petite boule de feu sortirent de ma bouche. La petite surprise fut que chaque boule de feu contenait un shuriken.  J'avais de quoi répondre face à cette vieille femme et j'allais lui prouver qu'elle avait eu tord de me sous-estimer. Le vieux moine en avait fait les frais même si le combat avait été ardu. Et je sentais que cela allait être de même à cet instant. Il fallait juste que l'on tienne le temps que Yume et Shun puisse désactiver le fuinjutsu qui alimentait l'Orage. Je devais protéger mon clan, ma famille et mon village.


Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 688
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Alors que Yume se glissait sournoisement entre deux gardes un peu trop service-service pour pénétrer dans le saint des saints du campement caché de l'Empire, Shun décida que ses talents seraient sans doute mieux employé au dehors, à soutenir les deux kunoichi affrontant les terribles gardiennes de l'endroit.

L'uzujin resta un instant abasourdis par la violence du combat qu'il découvrit.
Après une déflagration lumineuse, une vieillarde faisait pleuvoir la mort sous formes de lames sur le champs de bataille alors que deux loups de foudre noirs fondaient sur la petite Uchiha et la terrible doctoresse du clan Omura.
Cette dernière esquiva au dernier instant d'une torsion de son corps minuscule et d'un prompt shunshin se rua à l'assaut pour engager la Prêtresse de l'Orage au corps à corps.

Des années, voire des décennies d’entraînement guidaient les assauts de Mifuyu. La jônin d'Uzushio porta un coup vicieux et d'une précision mortelle, voulant détraquer le système nerveux de son opposante.
Mais au moment où la poigne de la Sorcière s'abattait, un parchemin se déploya soudainement en un bouclier impénétrable protégeant le torse de Dame Akeru en encaissant l'attaque.

Vive comme un serpent, la Prêtresse de l'Orage se retourna pour faire face à la petite uzujin.
Leurs yeux se croisèrent et la lueur habituellement méprisante dans les pupilles d'Akeru se fit respectueuse. Elle avait reconnu un esprit pair. Un monstre qui n'avait ni scrupule, ni morale.
Un mince sourire dévora le fin visage de la tetsujin en charge du mystérieux campement.
"Petite impudente... On voit que tu sais danser. La gamine a ramené des gens... intéressants." siffla la Prêtresse de l'Orage d'une voix étonnant douce. Visiblement, elle s'amusait de la situation mais cette fois sans plus sous-estimer son adversaire.

Voyant une ouverture, Shun fonça après avoir enduit de chakra sa lame pour porter assistance à sa camarade d'Uzushio.
Toute concentrée à son duel avec la Sorcière d'Uzushio, Akeru ne vit pas arriver le coup et le sang jaillit.
"Misérables insectes !" grogna la Prêtresse de l'Orage, furieuse d'être interrompue dans son combat. "Comment osez-vous porter la main sur moi ! Raiton : Raijû Nagashi !"
Une onde de foudre explosa du corps de la tetsujin pour électrocuter ses ennemis qui l’assaillir au corps à corps.
D'un geste impérieux, la Prêtresse de l'Orage balaya une main impérieuse dans un geste destiner à repousser ses adversaires.
"Mourrez, pauvres fous ! Raiton : Raijû Senbon !" s'exclama-t-elle, envoyant une terrifiante volée de senbon vers les deux uzujins.
Comme approbateur, l'orage éternel gronda de façon menaçante.

La minuscule konohajin n'avait pas la vivacité reptilienne de l'Omura et se fit dévorer par le loup de foudre sombre.
Mais cela ne suffit pas à éteindre sa flamme de la Volonté du Feu.
D'un prompt mudra, elle échangea sa place avec une caisse du camps, qui se fit déchiqueter par la pluie de kunaï envoyé par la vieille pie des Yeux Vigilants. Vu le sifflement qui s'en éleva, la jeune fille avait bien fait de s'esquiver...
La vieillarde lui dédia un sourire torve, prenant bien soin de ne pas croiser le regard de la jeune l'Uchiha.
Un nouvel duel s'engagea.
La minuscule genin souffla aussitôt une boule de feu vers l'Inquisitrice de Tetsu.

L’ancêtre railla Kaori, reproduisant la technique précédente de la jeune Uchiha : le kawamiri ! En un instant elle s'effaça et shuriken et flammes ne déchiquetèrent qu'un morceau de bois.
"Ne crois pas m'avoir aussi facilement petite..." caqueta la vieillard d'un ton aigre, désactivant ses dons sensoriel pour se concentrer sur l'offensive. "Voyons combien de lames tu pourras éviter sans tes yeux maudits de mutante : Enbu : Ni no Dan !"
D'un saut qui ne trahissait pas son âge, l'Inquisitrice sauta en l'air et expédia dans un tourbillon terrible une nouvelle pluie de kunai ciblant la petite Uchiha.


Alors que les ninjas de l'Alliance de Baransu se confrontaient aux deux gardiennes du campement secret, Yume se glissait habilement à l'intérieur de l'endroit le plus protégé du camp.
La jeune fille découvrit de vastes glyphes couvrant les murs, qui rendaient les lieux impénétrables à son Byakugan.
Les sons étaient aussi étouffé mais malgré ça la genin aux yeux pâle entendait parfois des hurlements de douleurs.
L'endroit regorgeaient de parchemins, visiblement de Fuinjutsu mais également de notes diverses écrites en pattes de mouches qui trahissaient le scientifique ou le médecin. Des fioles remplies de liquides écœurant glougloutaient ça et là.

Il flottait par ailleurs une odeur prenante d’hôpital, mais aussi de sang.
Des cages de fer étaient stocké ça et là, à la taille humaine. Et ce n'était sans doute pas de la rouille qui en couvrait les barreaux.
La jeune Hyûga réussit à esquiver les quelques tetsujin qui traînaient dans ces lieux inquiétants. De toute façon, ces hommes frêles et nerveux ne semblaient n'être intéressés que par leurs notes et leur études, indifférents même aux combats et aux cris.

Au détour d'une tenture, la konohajin déboucha dans une pièce ronde, centrale.
Un réseau extrêmement complexe de calligraphie (sans nul doute du Fuinjutsu) remplissait toute la pièce, entourant un autel de pierre noire.
Et sur ce dernier, un homme nu était empalé par des pieux de pierre noire qui transperçait ses mains et ses pieds.
C'était lui qui a intervalle régulier lâchait de puissant cris de souffrance, à peine étouffés par l'étrange masque de fer qui masquait ses traits et l'aveuglait.
La peau pâle et maladive, maigre à faire peur, il suait et du sang sourdait doucement de ses étranges blessures.
Yume n'avait pas besoin d'être médecin pour voir que cet homme était mourant. Des fioles vides de médicaments et des bandages usagés traînaient dans un coin de la pièce.

Peut-être l'homme avait-il sentit la présence de la jeune fille, mais il sembla s'animer.
La Hyûga sentit soudain un afflux de chakra et l'air se chargea de l'odeur piquante de l'ozone. La pièce sembla un instant saturé d'électricité statique alors que le captif hurlait de nouveau sa douleur. Un vent froid et méphitique souleva la poussière.
Puis, aussi soudain qu'il avait commencé, le phénomène cessa. La poitrine de l'homme aux cotes saillantes se souleva, affolé. Il respirait difficilement... Et pleurait peut-être. Yume tendit l'oreille pour capter ses murmures.
"...Père... père... pourquoi... m... abandonné..." geignit le torturé d'une voix infiniment lasse et désespérée.



Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 445
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 285
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue365/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (365/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J’avançais d’ombres en ombre en retenant mon souffle. J’esquivais les gardes en écoutant les explosions. Les autres devaient déguster, il fallait que je me dépêche… Vraiment ! Il fallait que je ne me fasse pas prendre simplement. Je retenais mon souffle entre deux passages de gardes. Il fallait que j’y arrive. Des hurlements de douleurs sortaient d’une tente. Allez Yume…

Je m’y glissais, le cœur battant et observais l’endroit. Ça puait le sang et la souffrance, médicament, bandages, calligraphie, fuinjutsu sans doute, homme crucifié au centre, nu. J’avalais ma salive. Il ne me voyait pas et je le contournais en silence. Son hurlement me fit sursauter et ses gémissements me firent pitié. J’arrêtais mon byakugan d’un clignement de paupière et sortis un kunaï. Je m’approchais doucement de lui et posais ma main sur sa bouche.

« Chut… chut… Tout va bien… Ça va se finir. Tout va bien, d’accord… Tout va bien, ta douleur va cesser… C’est fini. »


J’enfonçais mon kunaïe dans sa nuque d’un geste vif et précis pour abréger ses souffrances. Détruire cet endroit ? Mmh… Ça renforcerait sans doute la sécurité autour des autres points… Que faire ? Pour l’instant ceux qui s’occupaient de l’endroit étaient… un peu occupés. Je me fondis dans les ombres avant de sortir de l’endroit et de continuer à me faufiler entre les gardes. Il fallait que je réussisse… Que je trouve les autres endroits et que j’arrête tout cela. Leur diversion ne tiendrait pas éternellement. Je m’éloignais le plus vite possible de l’endroit pour continuer à chercher le reste des endroits. Quitte à tuer quelques personnes en plus pour abréger leurs souffrances.


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 125
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 25
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue358/2000Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (358/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

La femme, à laquelle il fallait reconnaître un certain charisme, ce qui faisait d'elle quelqu'un de respectable, avait préparé ses défenses avant d'engager le combat, et la doctoresse s'était faite avoir. Quand elle s'apprêta à frapper, et ce quand bien même sa contre-attaque fut admirable, elle se heurta à un mesquin fuinjutsu qui protégea le torse de sa cible, laissant ainsi la vieillarde vulnérable à toute vengeance.
Elle laissa ainsi dégager un râle de déception mélangé à de la colère, car dans le cas où son attaque aurait été efficace, elle aurait bénéficié d'un bon avantage dans ce combat. Mieux encore, la femme aurait complètement été à sa merci.

Quelle ne fut toutefois pas sa surprise quand elle vit son compatriote, Shun, surgir sur le côté et réussir à perforer la chair de leur ennemie de sa lame. Voir le sang jaillir illumina le visage de Mifuyu, mais celle-ci se demanda quand même ce qu'il se passait. Que faisait-il là ? Pourquoi avait-il laissé Yume seule ? Leur diversion avait-elle été efficace ou leur plan venait-il de s'effondrer ?

Pas le temps de demander puisque la contre-attaque de la Prêtresse de l'orage était déjà prête et la vieillarde n'avait aucun moyen de l'éviter. Il n'était pas aisé – voire impossible – pour une Omura de prendre l'avantage au corps-à-corps contre une manieuse de foudre et elle allait en être rappelée aujourd'hui même.

Elle ne put esquiver la quantité d'électricité qui émana du corps de son adversaire et sentit l'énergie se répandre dans son corps, lui causant une légère douleur. L'effet vicieux de la technique employée ne se trouvait pas là, mais elle le compris bien vite quand, voulant s'éloigner afin de parer à la seconde attaque – car il y avait toujours une seconde attaque, c'était une règle de base chez les shinobis – elle sentit ses muscles s'engourdirent au moment où elle contracta ses quadriceps. Connaissant mieux son corps que n'importe quel autre shinobi, elle comprit immédiatement qu'elle ne pourrait pas fuir comme elle espérait.  

Tant pis, elle n'avait pas le temps de réfléchir. Quand on est plus capable de se défendre, plus qu'une seule option n'est valable : l'attaque. Elle serait touchée, c'était certain, alors autant que cela ne soit pas pour rien. Il fallait limiter la casse et retourner l'offensive à l'envoyeur. Ils avaient l'avantage d'être à deux contre elle, alors, s'ils veillaient à ne pas relâcher la pression, ils parviendraient forcément à la toucher.

Au moment où les mudras furent composés par Akeru, le corps de la vieille rafistolée se déstructura, se ramolli et s'entortilla rapidement sur lui-même. Elle s'orienta sur la gauche et tenta progressivement de s'enrouler autour de son adversaire afin de l'immobiliser. On aurait dit une toupie frénétique et les quelques senbons de foudre qui la touchèrent ne changèrent rien à sa trajectoire, bien que la douleur se fit vivement ressentir. Elle parvint heureusement à éviter quelques projectiles grâce à la flexion de son anatomie, qui la rendait malléable et plus fine.

Passant outre la douleur, l'objectif était d'immobiliser la femme pour permettre à Shun d'attaquer à son tour. Si puissante soit-elle, il lui serait compliqué de résister à tous leurs assauts.



Résumé :
 

ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 280
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 570
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue672/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (672/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun



Le sang giclait, le kunai avait perforé la peau de la femme. Je m'étonnais d'avoir réussi à faire une chose pareille, mais j'avais toujours du mal avec le sang des gens, mais en même temps, je n'avais clairement pas le choix. Je me devais de protéger cette personne qui provenait du même clan que moi. Par contre, aller au Corps-à-corps quand on me connaissait était clairement une tentative de suicide. J'étais plutôt faible quand je m'approchais des gens, j'étais plus à l'aise à distance. Je n'avais clairement pas attendu de réaction et avais effectué habilement mes muscles pour effectuer diverses pirouettes en arrière. Alors que mon corps qui se trouvait en extension et dans une grâce féline se posait contre le sol, un courant électrique se mettait à me piquer le corps à plusieurs partie. Les muscles s'ankylosaient dû à ce courant plus qu'étrange. Je relevais la tête, mais mon corps se sentait extrêmement fatigué, je ne savais guère si j'étais en état de pouvoir combattre, je ne comprenais pas grand-chose. J'étais beaucoup plus lent que d'habitude, alors que je voyais ma camarade s'enrouler autour de mon adversaire, mais au préalable l'ennemi avait effectué une sorte de toupie digne des attaques oursins. Je n'avais rien pour me protéger, j'essayais simplement de me cacher le plus rapidement possible derrière une caisse, mais plusieurs senbons avaient déjà pénétrés ma chair et mon corps semblait avoir une forte douleur de nouveau qui lui parcourait le corps. Je me mis à regarder mon épaule et une dizaine de senbons semblaient s'être plantés à gauche. Mon épaule commençait à devenir de plus en plus rempli de fourmis, mon corps était d'une lenteur folle, mais Mifuyu semblait s'enrouler auprès de l'ennemi. 

Par contre, aller au Corps-à-corps quand on me connaissait était clairement une tentative de suicide. En espérant que Mifuyu ne subissent pas trop de dégâts. Les lions se dirigeaient vers la cible de mon attaque, je croisais les doigts que mon attaque fonctionne, j'avais dû m'exposer de nouveau à une contre-attaque en sortant de derrière la boîte. Je détestais user de mon talent devant des ennemis, ce talent rare avait parfois le don pour que les gens essayent de me le récupérer. Mon cœur battait la chamade, l'adrénaline du combat, mais également mon souffle se coupait de plus en plus dû au fait que la douleur était forte. 




Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 688
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Alors que la jeune Uchiha poursuivait son duel lointain, la fouge de la jeunesse contre la vilenie de l'âge (plus que mur), un combat inverse (sauf en apparence) se déroulait entre la grande et belle dirigeante du camp et la fausse jeunette Omura.
Arrivant par surprise, Shun profita de l'occasion pour se mêler à la bataille et s'offrir le premier sang.

La réaction de la Prêtresse de l'Orage fut, dans tous les sens du terme, foudroyante.
Sa protection de Fuinjutsu avait encaissé la fourberie de la Sorcière Omura, mais voir couler son sang tout en étant présurée par deux adversaires étaient intolérable.
Un flux de foudre terrifiant jaillit de son corps pour électrocuter les deux uzujins. Puis d'un geste, Dame Akeru fit jaillir de ses mains tendu un essaim bourdonnant de senbon électrique.

Cela ne découragea guère les deux ninjas des Tourbillons.
Usant de la vitesse fulgurante et de l'imprévisibilité de son corps contrefait, Mifuyu ignora la douleur et les spasmes de ses muscles pour se jeter sur la cheffe du campement secret et tenter de l'enserrer, son corps transformé en tentacules de chair.
"Maudite gamine !" peste la Prêtresse de l'Orage,en voyant arrivée la minuscule assaillante transformée en monstre de chair diforme. "Une Omura ! Vous devriez comprendre ce que nous faisons ici !"

Mifuyu se savait rapide, son corps contre-nature, son vaisseau d'immortalité, ne payait pas de mine mais avait été raffinée par une maîtrise parfaite du chakra, les arts secret de son clan, un entraînement poussée et une science impie.
Dame Akeru fut foudroyante, faisant honneur à son titre. Au dernier instant, ses réflexes surhumains trompèrent la Sorcière et lui permet d'éviter l'étau de chair qui se refermait sur elle.
"Désolée, docteur, mais je n'ai pas l'intention de me laisse examiner aussi facilement !" siffla la Prêtre de l'Orage d'un ton venimeux tout en tendant une main chargé de chakra vers la fausse petite fille. "Soignez donc votre propre fièvre ! Ro no Jaakuna Shîru !"
Un symbole maléfique se forma sur sa paume, prêt à s'abattre sur la chair tendre de Mifuyu...

La Prêtresse de l'Orage n'avait pas oublié son autre adversaire. Du coin de l'oeil, la cheffe du camp secret de l'Empire cherchait son adversaire, prête à déchaîner de nouveau la foudre.
Le petit insolent avait disparu dans la confusion, mais il ne pourrait pas être bien loin... Elle lui ferait payer cette estafilade !

Mais au lieu de Shun, ce fut d'étranges lions stylisées qui jaillirent de derrière une caisse.
Prise par surprise et au corps à corps avec la Sorcière Omura, Dame Akeru ne put éviter les crocs d'encre et l'explosion de l'étrange technique.
Dans un cri, elle maudit l'uzujin qu'elle avait enfin repéré avant de se redresse, le regard luisant de haine.
L'impact l'avait temporairement séparer de la minuscule Omura, elle ne pourrait donc pas l'achever... De toute façon, il lui fallait châtier le manieur de fauve d'encre.
Il avait la sale manie de la prendre à revers.

"Tu aimes te cacher et jouer avec les bêtes, gamin ?" grogna-t-elle en se relevant, ses pupilles luisantes comme si des arcs électriques y dansait. "Et bien on va voir si tes bestioles aiment jouer à la baballe ! Raiton : Raiga !"
Au centre de ses mains se forma un orbe crépitant de foudre, qu'elle lança vers Shun dans un rire démoniaque auquel fin écho l'orage qui surplombait Baransu.

Si les shinobi, tout à leur combat, avaient levé les yeux, ils auraient découvert un spectacle d'apocalypse.
Le ciel avait la couleur d'une ecchymose, parcouru de violents courants, telles les veines impies de quelque dieu du tonnerre. Le vent hurlait et des éclairs menaçant formaient d'inquiétante arabesques entre les nuages menaçants.
La tempête jusqu'alors figée au dessus de la citée Baransu semblait se tordre, comme agonisante... Ou comme quelque dragon céleste à la recherche d'une nouvelle proie.
Une terrible cellule orageuses tourbillonnantes se formait au dessus du campement secret.
Au sol, les dizaines de kunaï et autres lames rependues par les techniques de Shurikenjutsu de l'Inquisitrice des Yeux Vigilant grésillait parfois, lâchant un éclat d’électricité statique.

Dame Akeru, Prêtresse de l'Orage arborait un sourire mauvais et triomphateur. La maîtresse du campement secret semblait littéralement rayonner de puissance.
Se pouvait-il que son titre autoproclamé soit véridique ? Avait-elle dans ses mains plus que du banal Raiton ? La puissance d'un orage, d'une tempête à son service ? Allait-elle les annihilait dans un déferlement d'éclair et de puissance divine ?

Le ciel se déchira et un éclair frappa le centre du campement dans un roulement de tonnerre terrifiant.
Dame Akeru tomba soudain à genoux comme estomaquée, alors qu'un réseau de calligraphie d'une complexité inouïe de Fuinjutsu recouvrait soudain son corps.
"Non, nooooon ! Pas maintenant !" hurla la Prêtresse de l'Orage, visiblement en proie à une terrible douleur et une contrarié plus grande encore. "Gardes ! Gardes ! Le Fils du Ciel ! On s'en prend au Fils du Ciel !"
Hélas pour la cheffe du campement secret, ses troupes s'étaient éparpillés fassent à la fureur des éléments et des combats contre les ninja. Autour du camp, la tempête faisait rage, incontrôlable.
Le tonnerre masqua heureusement l'appel de la Prêtresse de l'Orage.
Dame Akeru se redressa, couvertes de sceaux impies, plus furieuses et dangereuses que jamais.
"QU'AVEZ-VOUS FAIT !?" tonna-elle, impérieuse et presque folle furieuse. Les deux uzujins pouvaient lire la promesse de milles morts ignominieuses dans son regard.


Un peu avant, Yume se glissait au coté de l'homme masqué de fer au centre d'un étrange dispositif de Fuinjutsu.
Rien que pénétrer dans le cercle de symbole mis mal à l'aise la jeune konohajin. Ses long cheveux noir rebiquait, l'étrange pièce regorgeant d'électricité statique.
Rien qu'en marchant sur la calligraphie maléfique de l'Empire, la Hyûga souleva des petits arcs électriques crépitants. Douloureux, mais pas gênant pour une kunoichi.
Néanmoins, l'endroit regorgeait de... puissance.
Au point que conserver son Byakugan actif était douloureux : des éclairs et onde de chakra pulsait de manière aléatoire dans le cercle impie, synchrone avec les hurlements de douleur de l'inconnu casqué et empalé sur l'autel de pierre noire.

Désactivant son légendaire dôjutsu, Yume s'avança. Ce n'était pas vraiment une super idée de franchir les lignes calligraphié d'un Fuinjutsu inconnu...Peut être que le fin film de chakra qu'elle utilisait pour couvrir le bruit de ses pas et son chakra la protégerait... Mais elle n'était pas spécialiste et la kunoichi de Konoha avait réalisé ce qui se trouvait là et son importance vitale pour la mission.
La Source.
Nul artefact ou pilier monolithique. Pas que, tout du moins. Si l'autel de pierre jouait sans doute un rôle, nul doute n'était permis : la Source était une personne, un homme torturé et cloué comme un insecte au milieu de cette technique infernale.

La jeune Hyûga s'approcha, bâillonnant le captif de sa main. C'était difficile à cause de son masque imposant et de son agitation. Il tremblait. De douleur, de peur, mais aussi traversait par un flux d'énergie terrible qu'elle ressentait même sans son Byakugan.
La douce konohajin murmura quelques paroles réconfortante au supplicié.
"M-Mère... Non,non,non....V-vous m'avez...avez t-toujours h-haïs... N-nourrisse ? M-m-on Sho... P-Père ! Je n'ai ja-jamais v-voulu ce... ce... pouvoir !" cracha le captif entre les doigts de la Hyûga, de plus en plus agité.
Décidant de mettre un terme aux souffrance du prisonnier torturé et d'abattre dans le même temps la Source (il fallait l'espérer du moins, Yume n'y connaissait pas grand chose en Fuinjutsu, surtout à cette échelle), la jeune genin de la Feuille abattit son kunaï.

Le sang frai jaillit, se mêlant déjà à celui écroûtant les épieux de pierre sombre qui maintenant le supplicié.
Au grand étonnement de la Hyûga, il grésilla en touchant l'autel ténébreux.
Le captif poussa un hurlement d'agonie déchirant, hoquetant dans son propre sang, le kunaï de la kunoichi aux yeux pâles encore planté dans sa nuque.
Le prisonnier se tordait en proie à de terrible souffrance, alors que l'air se chargeait d'ozone. Pourquoi n'était-il pas mort ? Etait des spasmes d'agonie.
Les yeux lavande pâle de la Hyûga s’écarquillèrent en remarquant que son arme fichait dans la chair de l'inconnu grésillait et semblait chauffé au rouge. De minuscule éclair la parcourait.

Yume recula, bien décidée à se fondre dans les ombres et à échapper à l'agonie de l'homme... créature ? Qui sait ce qui se cachait sous ce masque de fer...
Mais alors qu'elle reculait prudemment, la kunoichi de Konoha ressentit soudain un accès incongrue de fatigue et de douleur.
Les calligraphies sur le sol et la roche sombre luisaient d'un violine inquiétant, pulsatile, vivant et maléfique. Spécialiste de la manipulation de chakra, la Hyûga sût que ce maudit Fuinjutsu lui avait dérobé une portion de son énergie et même de sa vitalité.

Elle recula, prête à quitter l'endroit maudit. Avec un kunaï dans la nuque, le malheureux captif ne tiendrait pas bien longtemps... Autant trouver un moyen de détruire de fond en comble cet endroit !
Mais à peine sa résolution prise qu'un explosion déchira le toit de la pièce centrale du campement.
A deux pas du captif qui tressautait dans les affres de la mort, un éclair tonitruant venait de s'abattre.
Des arcs électriques parcoururent les calligraphies qui luisaient de plus en plus. Puis dans un craquement sinistre une silhouette féminine se dressa comme un serpent à la recherche de sa proie.
Les pulsations des écritures maléfique cessèrent, alors que les râle du captif diminuait peu à peu.
"Quiiii oooosee..." grinça l'apparition inquiétante, prête à foudroyer tout intru. "Nourrriiiirr... Fiiils du Ciiiel !" Elle ressemblait à la Prêtresse de l'Orage... Mais en plus... sauvage. Moins humaine. Une sorte de clone ?
En tout cas, Yume se maudit d'avoir marché sur ce fichu Fuinjutsu !

Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 445
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 21
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 285
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue365/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (365/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Mais quelle crétine ! Mais quelle crétine ! J’aurais dû faire beaucoup plus attention et pas foncer dans le tas. Hako-chan… Tu déteins sur moi ! Mais puisque j’avais fait l’abrutie, il fallait que je réussisse et que je fonce m’occuper des autres poteaux. Je restais cachée et fermais un instant les yeux avant d’attraper mon arc en rouvrant les yeux, mon byakugan actif. Du raiton ? Dommage, le fûton était supérieur au Raiton. Et puis quoi encore. Je grimaçais quand même à cause de la douleur des coups de jus que je m’étais prise. Je me redressais brusquement de derrière la caisse où j’étais cachée, l’arc bandé et ma flèche emplit de chakra. Je visais le nœud de chakra de la créature de foudre et lâchais mon trait. Je fonçais à nouveau pour me cacher sans toucher le fuin. Cette mission allait me faire faire des cauchemars pendant des années. Je restais très attentive, prête à détaler en courant pour trouver un moyen de faire faire le maximum de dégâts à ce camp grâce à cette créature de foudre. On allait voir qui était bon. Et j’allais détruire chacun des piliers avec plaisir. À coup de flèche cependant pour les prochains. J’avais retenu la leçon. Et, si je survivais, je notais d’acheter des parchemins explosifs ou quoi. Elle avait raison sur un point : les explosions pouvaient être très utile.


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
Omura Mifuyu
Omura Mifuyu
Uzushio no Jonin
Messages : 125
Date d'inscription : 26/12/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: JOUNIN - RANG A
Ryos: 25
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue358/2000Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (358/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

La Prêtresse de l'orage était incroyablement agile, elle aussi, et esquiva sans trop de difficulté la riposte de la doyenne des médecins. Eh merde. La voilà qui se retrouvait à nouveau vulnérable de la contre-attaque, qui arriva aussitôt. D'ordinaire, avec son incroyable vitesse pour son âge, la Sorcière du village des tourbillons n'aurait eu aucun mal à éviter cela et elle aurait même pu prendre l'avantage. Malheureusement, depuis qu'elle avait été touchée par les senbons de foudre, elle se sentait légèrement engourdie et savait qu'elle ne pourrait pas se reculer à temps.

Pour esquiver, elle dût alors faire une nouvelle fois confiance à ses réflexes pour se contorsionner. Cela ne marcherait pas à tout les coups, mais cela avait suffi pour cette fois.

Bien, voilà maintenant que son adversaire était déstabilisée par l'attaque de Shun, qui faisait depuis le début de l'affrontement un beau travail. Elle la distrayait et lui parvenait à l'attaquer. Cette fois-ci, elle comptait profiter de sa diversion pour prendre l'avantage. Les deux femmes s'étaient retrouvées éloignées par l'impact, mais heureusement ce n'était pas cela qui arrêterait une Omura. Voyant ainsi que le regard de Dame Akeru avec quitté le corps macabre de l'infâme vieillarde, elle s'apprêta à lancer son prochain assaut lorsque la foudre frappa. Vu d'ici, on aurait dit qu'elle venait de sa battre sur le campement central où se trouvait la petite Hyûga. Elle devait y avoir fait de sérieux dommages si l'on en jugeait à la réaction de la Prêtresse, affolée et enragée.

La voilà d'ailleurs qui se retrouvait maintenant recouverte de marques de Fuinjutsu. Ce n'était clairement pas bon signe. Que faire ? Il n'y avait pas le temps de penser, il fallait repasser à l'attaque. La vieillarde bondit vers sa cible comme une panthère fondait vers sa proie. En même temps, elle allongea ses bras à grande distance pour contourner le corps de la femme et ainsi rendre son attaque moins prévisible. Elle espérait que cet effet de surprise, couplé à sa grande vitesse, suffirait à la toucher cette fois. Ses mains se chargèrent alors de chakra médical, d'apparence inoffensif, et étaient dirigées vers la partie inférieure des omoplates. Le but était, comme lors du premier assaut, de détraquer le système nerveux de la dame pour rendre les prochaines attaques plus faciles, à la fois pour elle et pour Shun. C'était le seul moyen qu'elle voyait pour affaiblir sa cible et l'achever.

Comme elle bondissait en même temps dans sa direction, elle souhaitait laisser penser à son ennemie qu'elle l'attaquait de front et que le danger venait d'elle, alors qu'il fallait en réalité se méfier de ses mains qui venaient de contourner son noble corps. Elle espérait que cela suffirait, inquiète vis-à-vis de ces maudits sceaux qui venaient d'apparaître sur son corps.



Résumé :
 

ASHLING POUR EPICODE

Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 280
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG B
Ryos: 570
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Left_bar_bleue672/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 Empty_bar_bleue  (672/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Mifuyu & Shun



Je commençais soit à avoir beaucoup de chance, soit c'était juste une question de timing. Mes deux attaques avaient fonctionné par contre mon corps avait beaucoup souffert. Je me demandais parfois comment je pouvais encore me sortir dans ce genre de technique. La plupart de mes blessures saignaient à forte dose, en même temps des senbons électrisés cela ne faisait clairement pas du bien. Elle semblait s'énerver contre moi, car j'étais quelqu'un qui attaquait en fourbe. En même temps, je n'étais pas fait pour le combat au corps-à-corps, si on voyait mon pauvre corps de lâche. Une boule de foudre se dirigeait à toute allure vers moi  Bordel, j'étais encore dans mes pensées. Bouge-toi, une souche, un truc, quelque chose qui pouvait me permettre de me rapprocher. BINGO, une caisse. 

Le mudra de la permutation et je me retrouvais à la place d'une caisse qui se mit à exploser suite au choc avec la petite boule de foudre. Je me retrouvais non loin de la femme. La vieille semblait s'être couverte de fuinjutsu, mais mon intérêt était de battre cette jeune femme. Elle était d'une véracité et assez puissante, mais avec Mifuyu étrangement même si nos caractères n'étaient pas forcément en parfaite harmonie on se retrouvait plutôt bien dans l'harmonie de notre manière de combattre. La seule chose est que j’espérai qu'elle puisse avoir une technique qui permettrait de tuer cette femme. Je me rapprochais très rapidement et posais ma main sur le sol afin de faire apparaître différents signes qui se mirent à se développer vers la jeune femme. La technique de Mifuyu servirait parfaitement le temps que mon sceau puisse se former sous la femme. Un fuin, j'espérai qu'elle aimerait l'art qui nous avait amené ici. Si cela ne marchait pas, sur un, il ne me resterait pas énormément de chakra et de deux, je me retrouverai exposé aux dégâts. 





Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 4 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.