:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stopper l'Orage [mission rang A]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue820/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (820/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Stopper l'orage !×
Head
× PV.Hyûga Yume, Shun, Hiruma Tozen×Mission de rang A×



Alors  que j'essayais de me faire le plus discrète possible, j'entendis les aboiement d'un chien que je n'avais pas vu. Ainsi, il y avait des guetteurs. Maudit soit mon impatience. J'aurais dus mieux scruter les alentours. Et puis cette configuration n'avait pas été des plus optimum pour la communication. Yume avait dû sûrement les voir avec son dojutsu. Si elle avait pu nous prévenir au moins.
Alors que je me demandai ce que j'allais faire, une boule de poil se jeta sur moi. Heureusement que j'avais encore mon sharingan d'activé. Ainsi je pus éviter l'attaque du chien. J'observai le chien avec attention et je pus voir qu'il s'agissait d'un chien ninja. Son maitre n'était surement pas très loin. Je n'aimais pas ça, mais pour ma survie j'allais devoir me débarrasser du chien.

L'idée de tuer me répugnait, mais en même temps, je sentais l'excitation du combat me gagner. Cette même excitation que j'avais ressenti contre le déserteur Uchiha. De plus, je ne devais pas faillir. Je devais terminer cette mission. Je n'avais pas le droit d'échouer. Je fixai du regard  le loup. Je ne comptais pas me laisser manger par un chien quand même. Utiliser le katon ici ne serait pas très discret, mais j'avais d'autres cordes à mon arc. Je pris trois kunai dans ma sacoche et sautai en l'air.

Puis après une pirouette j'envoyai mes projectiles vers le chien-ninja. Cette technique était assez difficile à éviter. Grâce à mon sharingan, la précision que je pouvais atteindre était impressionnante.

Ensuite, j’insufflais mon chakra dans mes pieds pour me maintenir sur une branche d'arbre, à l'abri des crocs du toutou. De plus, de cette position, je pourrais peut-être voir l'arrivée de son maitre et ainsi anticiper ses actions.
récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité

Le temps s'écoule-t-il à la même vitesse pour tout le monde ? La vie semble rythmée par une succession de cycles inlassables. Le temps s'écoule si lentement lorsque tout est calme. L'on en oublierait même de compter les jours. Ceux qui n'ont jamais connu la guerre ont bien du mal à ressentir la relativité du temps. Car pendant que certains regardent les grains glisser dans le sablier, d'autres souffrent à l'idée même de laisser échapper la moindre seconde. Le temps est en fin de compte quelque chose dont on manquera forcément un jour ou l'autre. Emporté par les songes, il m'a fallu quelques instants pour réaliser la situation : Baransu est assiégée, tandis que moi, je me repose dans les quartiers privés. Quel étourdi je fais !

Bien trop fier pour m'autoriser à le suivre partout, comme mon poste de garde-du-corps le suggérerait, Senshi m'avait obligé à me détendre et de ne pas faire attention à lui. Résultat des classes, le festival est pris dans une effroyable tempête, manifestée par le courroux de tout un peuple. C'est là que le temps semble s'accélérer. L'ennemi a bien préparé son coup, et en quelques minutes déjà, tout semble à feu et à sang. Agissant seul, je n'ai eu aucun mal à me déplacer discrètement, et à enquêter sur la situation actuelle. Apparemment, le haut-conseiller s'est fait capturer. Comme si on n'avait pas déjà assez de problèmes comme ça ! Ah, si seulement j'avais suivi Senshi malgré sa contre-indication ! Si seulement je pouvais glaner quelques minutes pour le retrouver, avant qu'il ne soit trop tard ! De fil en aiguille, je remonte une piste, me menant non loin d'une forêt. Là, je tombe sur une petite troupe de samouraïs qui ne m'a pas vu. Profitant de la surprise, je m'entiche à les mettre hors d'état de nuire afin de leur poser quelques questions.

C'est là que le Kazekage m'apparaît. Empressé, comme à son habitude, il prend la pause devant moi et me fait part de la situation. Je décèle néanmoins dans son regard et l'intensité de sa voix qu'il est pressé. Lui aussi, court après le chronomètre... Tentant de mettre de côté mes songes axés autour du temps, je me replonge dans l'instant présent et exécute les ordres de l'Ombre du Sable.

Le groupe se trouve à l'est. En contournant par le Nord, j'éviterai sans souci les poursuivants de Senshi et pourrai rejoindre les autres. Sans plus attendre, je me mets en route, d'une course vive et agile. L'adrénaline commence enfin à monter en moi. Jusqu'ici, tout a été trop facile... Cela cache forcément quelque chose. Ma grande parano oblige : je dois me méfier. En quelques instants, j'arrive enfin à proximité de Kaori. Un chien la charge. Sa gestuelle trahit son éducation aux arts ninjas : il ne s'agit pas d'un animal sauvage. Il est formé à tuer et aurait pu la déchiqueter. Contre toute attente, la jeune fille fait preuve d'une agilité hors-norme, et esquive en contrant à l'aide d'une technique de bukijutsu de grande maîtrise. Ce n'est pas n'importe qui.

Sans perdre plus de temps, je charge le chien pendant qu'il encaisse les armes blanches et viens y ajouter une petite touche personnelle. Le doigt chargé en chakra, je viens l'empaler dans la gorge du chien afin de m'assurer qu'il ferme les yeux à tout jamais.

Dans le cas où le chien mourrait.

La main ensanglantée, j'essuie mon doigt sur ma veste en me tournant vers Kaori.

- Je viens en renfort, de la part du Kazekage. Joli mouvement, au passage. Je regarde autour de moi, ayant détecté une présence sans pouvoir la définir. J'imagine que le chien avait un maître... Il rôde dans les parages. Éliminons-le rapidement, afin de venir en aide aux autres.

Je reste là afin d'attirer l'attention du maître pendant que Kaori reste cachée. Qu'il sache que je sois seul ou pas ne changera rien, mais je préfère lui permettre d'être en sécurité. Je ne veux cependant pas attendre d'avoir vaincu le maître du chien pour rejoindre les autres. La solution la plus sage s'avère être l'usage du ninjutsu. Bien que je sois un expert du taijutsu, n'employant que très peu d'autres disciplines lors de mes combats, je n'en reste pas moins un grand maître en techniques de chakra neutre. C'est d'ailleurs pour ce genre de situations que j'en suis venu à déployer de telles compétences.

D'une mudra, je fais apparaître à mes côtés ce qui s'apparente à un clone. Loin d'être une illusion, l'on entend le bruit de ses pas, de l'herbe se pliant sous ses pieds, et sa chevelure être bercée par le vent. Il court, toujours dans la même direction. Son but, retrouver le reste du groupe. Tant qu'à faire, éliminer les autres ennemis pendant que je m'occupe de celui-là.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue987/500Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Senshi & Shun

Le lion d'encre avait fais un minimum d'effet, il avait détourné l'attention de deux guetteurs, mais le chien avait fais en sorte que le reste ne soit pas déconcerté par cette arrivée d'encre. En même temps, un chien entraîné devait posséder un odorat plutôt élever et c'était pas forcément un peu d'encre qui allait attirer son attention. Je ne comprenais pas trop ce qui se passait par la suite des événements. D'un coup le Kazekage apparaissait et se mit à rayonner comme un soleil, un véritable soleil de chakra et d'or. Par la suite, il se mit à courir et pleins de personnes se mirent à le suivre c'était une véritable diversion à la hauteur de la magnitude du grand et vieux Kage.

Dans un second temps, le chien semblait se diriger vers l'endroit où était la petite aux sharingans et devant nous se présentait un vieil homme possédant une énorme lance. Il ne semblait pas, nous avoir remarqué. L'avantage était que Yume pourrait aisément l'assommer ou tuer avec une flèche, mais vu sa posture malgré son âge qui avait petit à petit esquinté sa silhouette, il devait être un guerrier aguerri. Une flèche ne serait pas mortelle et puis il est aux aguets, il est même possible qu'il puisse esquiver la flèche au dernier moment. Le meilleur moyen était d'immobiliser cet homme pour que Yume puisse le frapper sans avoir un problème d'esquive ou non. Je devais me servir de l'effet de surprise pour utiliser un genjutsu. Je regardais Yume et lui fait un bref signe indiquant que j'allais m'avancer vers cet homme et que j'allais l'immobiliser avec un gen. Bon en langage des signes ça ressemblait à une main qui désignait devant moi, une autre qui montrait mes yeux et une sorte d'accolade. Bref, espérons qu'elle comprenne où je voulais en venir. Je me jetais en dehors d'un buisson profitant de l'effet de surprise pour espérer créer un contact oculaire. Je formais un mudra et créer l'illusion de mort Narakumi. J'attendais de voir si l'illusion fonctionnait ou non afin de faire signe à Yume de tirer ou non. Si, elle n'avait pas besoin de montrer sa position, je me débrouillerai autrement que par un genjutsu.

[spoiler="Résumé du tour"]
Récap: Shun sort du buisson et essaye de prendre son adversaire dans un genjutsu.
PV : 100%
Chakra : 88-2= 86%
Force : D
Vitesse : B
Intelligence : B
Constitution : C
Chakra : C


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 418
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 125
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue345/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (345/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Comment une situation pouvait dégénérer aussi vite ? En réalité j’avais la réponse : Suna. Enfin pour moi. J’avais l’impression qu’en quelques secondes nous nous étions retrouvés une nouvelle fois en enfer… Le lion de Shun n’avait pas suffi, il y avait les ninjas qui avait suivit le Kazekage, au moins nous serions moins voyants, mais il fallait rester discret. Je crois qu’il y avait d’autres ninjas. Je respirais à fond et observai la scène d’un coup d’œil rapide : Kaori se chargeait du chien avec un allié ? Et Shun… fonçait pour immobiliser d’un genjutsu, j’avais une belle vue sur lui, mais ma précision ne serait pas au rendez-vous sans mon Byakugan. Tant pis. Je ne pouvais pas non plus me risquer d’être handicapé tout le reste de la mission. Même si les branches me généraient un peu… je devais y aller et rapidement. Nous devions continuer de profiter de l’effet de surprise qu’avait causé le sunajin. En attirant les défenses, il nous donnait une chance, il fallait qu’on continue. Je lâchais mon trait et attrapais aussi un kunaï. Huit flèches. À moins que j’en trouve je devais faire attention. Heureusement que l’autre archer était mort. Dommage pour lui il n’avait pas choisis le bon camp. Si Shun avait besoin j’utiliserais mon Juken. À voir si nous avions réussis à l’éliminer.


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Jaillissant des fourrés humides, un chien de guerre bondit gueule en avant pour happer les mollets de Kaori.
Mais aidée par son légendaire sharingan, la petite kunoichi du clan à l'éventail bondit immédiatement en l'air et les crocs baveux claquèrent sur le vide.
Avec une précision diabolique, la genin de Kononha expédia aussitôt une volée de projectiles sur la canidés qui hurla de douleur, transpercé par les dards d'acier.
Elle atterrit souplement sur une branche d'arbre, s'y accrochant avec son chakra afin d'éviter tout risque sous cette pluie : toute la préparation du petit génie du clan Uchiha.

Entendant son fidèle compagnon couiner de douleurs et de rage, Izaya le maître-chien de Tetsu se rua à travers les buissons, deux larges couteaux à dépecer en mains, bien décidé à secourir son ami de toujours.
Il n'arriva que pour voir un inconnu jaillir de la forêt à une vitesse ahurissant, chargeant son pauvre animal déjà blessée. Son sang se mit à bouillir de rage et le chasseur utilisa un des arts secrets que lui avait enseign son père.
"Oh non, pas question !" beugla-t-il, bondissant en avant pour se substituer à son compagnon à quatre pattes.

Le coup précis de Tôzen qui venait en renfort n'égorgea donc pas le canidé, mais son index surchargé de chakra se planta douloureusement dans les chairs de son maître qui avait pris sa place.
Enragé, le traqueur de l'Empire du Fer ne remarqua même pas Kaori dans son arbre : il avait sa cible, le mécréant qui avait voulu s'en prendre à son chien !
"Crève sale ninja ! On ne fait pas de mal aux miens ! Kiba no Odori !" hurla Izaya, ses couteaux dessins des arabesques complexes à la fois précise et violentes, profitant de son apparition surprise pour tenter de dépecer le ninja du désert.
Ce dernier avait juste eut le temps de former son clone et de l'envoyer en renfort que les couteaux de boucher s'abattait déjà...

Kagi, un forestier expérimenté de Tetsu, avait été enrôlé plus ou moins de force dans cette joyeuse aventure militaire.
Le fumeur préférait passer son temps en forêt et loin du monde et de son agitation. Il soupira, voyant cette affection déjà bien pourris sous cette fichu pluie se transformait en cauchemar.
Leur guetteur avait été abattu, ce qui signifiait qu'y'avait encore au moins un gars en plus du vieillard bizarre qui avait chargé à travers les buissons avec presque toutes les patrouilles du coin au cul.
Et y'avait eut ce machin blanc bizarre dans les fourrées. Et le fichus chien d'Izaya qui arrêtait pas d'aboyer.

Kagi se tâta, sa lance vaguement pointée vers les broussailles dégoulinantes d'humidité. Il était moyen-chaud pour se lancer à la recherche d'éventuel autre shinobi.
Allez savoir quels assassin psychopathes et doté de pouvoir monstrueux pouvait se dissimuler dans les sombres fourrées. Chasser du sanglier, voir de l'ours, OK. A l'occasion, quelques malandrins ou pauvres hères qui auraient déplu à un seigneur de Tetsu... Mais des ninjas ? Il n’avait pas signé pour ça !
Ouais, bon enfin, il avait pas vraiment signer et les Yeux Vigilants auraient sa tête s'il se défilait.

Une idée lui vint : il lui suffisait de rester là, sur ses gardes, lance pointée en avant pour faire peur (ahah... espérons…) à l'ennemi ou embrocher ceux qui le chargerait. Défendant le camp. Ouaip. Personne n'y trouverait rien à redire, il aurait fait son job. Bon, niveau honneur ce n’était pas ça, mais il n'était pas un samouraï...
Il ne se battrait que s’il y était obligé.

Si ça se trouve, les ninjas avait fuit, à part ceux qui s'en prenait au corniaud d'Izaya...
Soudain, un jeune homme jaillit des buissons et il n'avait rien d'un soldat de Tetsu.
"Bordel, c'est bien veine !" pesta-t-il en crachant son mégot déjà éteint et se préparant à porter un coup vieux au shinobi. Sa lance lui donnait l'avantage de l'allonge...

Mais le ninja se transforma soudain, sa chair se nécrosant, mutant horriblement. Le coup de lance victorieux se transformant à agitation mollassonne alors que le tetsujin mouillant ses chausses face à l'Oni terrifiant qui se tenait à présent devant lui.
Son haleine puait la mort et le sang. Dans ses bras de monstre, il reconnu le corps déchiqueté d'Izaya le maître-chien, déjà en partie dévoré.
"Nonnonnonnon !!" balbutia le lancier en reculant, chancelant mais ne voulant pas tourner au monstre issu des terribles légendes de son enfance.  

Et puis soudain, la douleur, terrible. Un instant, Kagi pensa que la créature échappée des Enfers l'avaient eut, lui arrachant le coeur.
Mais non, une flèche l'avait vilement frappée, l'empalant à demi. Il cracha du sang et empoignant le projectile pour le briser, mais sans l'ôter de sa chair.
Le monstre avait disparu, tout comme les corps mutilés de ses amis. Un piège ! Un sale tour ninja !
Promptement, le lancier de l'Empire bondit en arrière malgré la douleur cuisante pour s'écarter de Shun et éviter une nouvelle attaque.

Il traça promptement un demi-cercle dans la boue et les feuilles devant lui, adoptant une posture bien plus martiale que sa nonchalance précédente.
"Fichus ninja..." siffla-t-il, sa respiration rendu douloureuse par sa blessure. "Vous ne pouviez pas rester dans cette cité condamnée ? Ou fuir... Mais nooon, il a fallut que vous veniez me faire chier dans ma forêt, dans ma mission... Un pas de plus et c'est la mort pour vous ! Et n'espérez pas que vos attaques sournoises marchent à nouveau !"
Mais étrangement le tetsujin n'attaqua pas Shun, ni n'avança, se contenant de le défier du regard, lance en avant.


Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 UdQpUo3
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 EELgl6S
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 YATtdiJ
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue820/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (820/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Une nouvelle équipe !×
Head
× PV.Hyûga Yume, senju Daiki et Aburame Hako×Rencontre de la team 2×



Ako lors que je gardais un œil sur le chien que je venais de blesser, un homme portant le bandeau de suna jaillit comme un diable sort de sa boite et attaqua l'animal. Mais ce ne fut pas le chien qui prit l'attaque mais un homme. Cela devait être surement son maitre. Il avait utilisé une sorte de technique de substitution.

Alors que le Tetsujin affrontait le ninja de Suna, mon sharingan perçu des mouvements venant du maitre-chien. Il avait fait un léger signe de main au chien-ninja que je vis sortir des buissons. Visiblement, il allait contourner le sunajin pour l'attaquer ou le gêner au pire moment. Ca il n'(en était pas question. Tout le monde devait revenir en vie de cette mission et on devait la réussir. J'allais prouver à mon père que j'étais aussi douée que Tensai même si je n'étais pas encore chuunin.

Déjà il fallait que j'empêche le chien d'arriver auprès du Sunajin. Je concentrai mon chakra dans ma bouche et envoyait une multitude de boule de feu qui encerclèrent le chien sans exécuter aucun mudra. Puis je me saisit de nouveau de quelques kunai et sautai de mon arbre. En l'air, j'exécutai une pirouette et envoyai de nouveau des shuriken sur le chien ninja. Étant enfermé dans le cercle de flammes, même si à cause de la pluie, cela ne durerait pas, il devrait avoir du mal à esquiver cette attaque. Grâce à mon sharingan, je ratai rarement ma cible au shuriken. J’atterris non loin du chien en me plaçant stratégiquement entre lui et le ninja de Suna.

récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Rapide comme le vent, je ne parviens pas à achever le canidé. C'est son maître qui, en héros, s'érige sur mon chemin afin de s'empaler sur mon doigt. Cela m'aurait presque surpris... Sans perdre un instant, celui-ci enchaîne en dégainant une courte lame qu'il agite dans tous les sens. Bien que l'attaque puisse être très dangereuse, je ne sens monter aucune pression. En effet, je suis un grand expert du combat rapproché, spécialisé dans le combat à mains nues. J'ai particulièrement l'habitude de faire face à des adversaires armés, aussi, je m'apprête à faire parler l'expérience au travers de mes poings.

Faisant preuve d'une extrême rapidité de mouvement, je déplace mon buste avec légèreté et souplesse, tantôt en creusant le dos, en me cambrant, ou me voûtant latéralement. Sa lame papillonna dans le vide, tranchant l'air sans ne jamais menacer ma peau. Un petit sourire mesquin vient alors étirer mes lèvres, tandis que mes mains viennent saisir les poignets de mon adversaire. À cet instant résonne le crépitement des flammes du jutsu de la jeune Uchiha qui couvre mes arrières. Vient alors s'ajouter à l'écho le bruit des impacts de ma jambe droite dans les côtes du maître-chien, le coup ayant largement la puissance nécessaire pour l'envoyer valdinguer sur plusieurs mètres, en lui laissant quelques os fêlés.

Parfaitement concentré, je reste sur mes gardes en évaluant la situation, tant vis-à-vis du chien que de l'humanoïde. Nous devons rapidement en venir à bout ! Pendant ce temps, mon clone s'aventure plus profondément encore dans la forêt, à la poursuite du reste de notre groupe. Peut-être que les bruits générés par leur affrontement l'aiguillera, en espérant qu'il arrive avant qu'il ne soit trop tard !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue987/500Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun


Le combo avait marché, l'enchaînement, c'était plutôt bien déroulé, mais d'un coup, j'avais un peu honte d'avoir frappé un pauvre papy. Il avait la force de l'âge avec lui, il avait dû en voir des guerres, il avait dû en faire des batailles et surtout, il devait en avoir un peu marre de combattre sans penser à rien d'autre. La flèche s'était logée dans son buste, je reste vague, car je n'appréciais pas forcément regarder le sang coulé d'une plaie, c'était désagréable et peu esthétique. Je le regardais, il me faisait en quelque sorte de la peine. Je me demandais s'il voulait réellement combattre, il parlait de notre fichu mission, du fait qu'on venait le déranger dans sa mission. Je ne pus m'empêcher de me mettre à parler : 

« - Vous voyez très cher, je vous comprends, mais il faut savoir que certains de nos amis, de nos compagnons se battent pour qu'on avance. Je ne comprends guère le sens de cette guerre, mais on m'a demandé de venir ici et c'est notre mission. Il faut avouer que je n'éprouve aucune hostilité émanant de vous et la mienne n'est pas forcément la plus élevée, ne pourrions-nous pas traverser sans avoir besoin de se battre ? À votre âge, profitez d'une retraite aisée dans un endroit remplie de jeunes femmes et de Thalasso ? Je pourrais vous trouver ça, non ? Vous en pensez quoi ? Arrêtons de verser du sang inutilement, ça ne sert à rien. » 


J'attendais sa réponse et j'aviserai, ce n'était guère ma façon de voir les choses, surtout que je ne voyais pas pourquoi un homme dont la sagesse pouvait se compter sur ses rides méritait qu'on le tue. Je ne voulais pas le tuer, je ne comprenais pas le sens de tout ça. Il me fallait prévoir le coup, si le monsieur attaquait. Je repérais non loin une souche et je savais qu'au pire des cas, j'utiliserais la permutation. De plus, le fait qu'il est créé cet arc de cercle avec sa lance, ne me disait pas forcément quelque chose de bien. 


Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 418
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 125
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue345/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (345/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l’orageHuit flèches. Je ne pouvais pas en gaspiller plus pour l’homme. Il fallait que je les garde pour plus tard, j’ignorais encore si je pourrais en trouver d’autres ou non. J’entendis des jappements au loin, mais aucun bruit de corps tombant au sol. Juste un hurlement de douleur. Merde… On repassera pour la discrétion et entre les branches je devinais une odeur de flammes. Kaori… Il fallait vraiment s’arrêter là… La discrétion n’était pas du tout de notre côté. Que faire ? Tuer le type que je distinguais entre les branches avec un coup de Jûken ? Simple et efficace… Mais dans le même temps, il était déjà blessé et tenait une lance et Shun tentait de le calmer. Je glissais mon arc dans mon dos avant de fermer les yeux et de les rouvrir. Mon Byakugan m’offrit les visions des chakras. Je me tendis en observant les scènes et je bandai mes muscles prête à intervenir…Je pouvais compter sur ma vitesse pour au besoin de protéger Shun. J’avais l’impression que Kaori et l’autre se débrouillaient bien… Je ne savais pas quoi faire, pour l’instant rester cachée et observer l’endroit et la scène. Aller Shun… Si on pouvait le faire sans l’achever ça serait parfait. Mais je doutais qu'il puisse vraiment réussir… L'homme était en colère…
© 2981 12289 0



Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Aveuglé par la rage d'avoir vu son compagnon de toujours menacé, le chasseur de Tetsu ne se rendit pas compte de l'énorme différence de maîtrise entre lui et le sunajin.
Malgré la surprise générée par son arrivée soudain, impossible de toucher le souple ninja du désert avec ses lames !
Cela ne fit qu’accroître sa colère. Il espérait que son fidèle compagnon jaillisse des buissons pour croquer le mollet du shinobi des sables. Une jambe en moins et il danserait moins bien, ce bougre !

Mais alors que le chien enragé bondissant pour prendre à revers Tôzen, une pluie de feu s'abattit du haut des arbres, l'encerclant complètement.
La bête glapit de peur, son élan coupé. Même s'il s'agissait d'un chien de guerre parfaitement dressé, il n'allait pas se jeter dans les flammes sans ordre explicite de son maître, son instinct primal le faisant reculer devant le feu.

Mais la petite Uchiha à l'origine du brasier n'en avait pas fini avec la pauvre bête.
La minuscule genin de Konoha bondit, trouvant l'angle d'attaque parfait avec l'aide de son puissant sharingan et expédia une volée de projectile supplémentaire vers le canidé apeuré.
Emprisonné par les flammes ronflantes malgré la pluie, le chien ne vit pas arrivé cette nouvelle attaque sournoise et jappa de douleur quand les lames s'enfoncèrent douloureusement dans sa fourrure et dans sa chair.

Tôzen de son coté se riait des assauts pathétique de l’homme au couteau. Il ne manqua pas l'ouverture que sa prompt esquive avait laissée : un barrage de coups de pied chargés de chakra s'abattit sur le forestier de Tetsu.
Le sunajin eut l'indicible plaisir d'entendre des côtes craquer alors que son adversaire ployait sous les impacts titanesques.
Le soldat de Tetsu cracha du sang, cherchant son animal des yeux, attiré par les cris de souffrance du chien.
La jeune Uchiha atterrit souplement dans le dos du maître ès Taijutsu, barrant le passage au canidé encore captif des flammes.
Ces dernières commençaient déjà à faiblir : la forêt était gorgée d'eau, les sentes boueuses et un crachin tombait de manière ininterrompue depuis des heures, voire des jours.

Deux contre deux. Homme et enfant contre maître et animal dressé.
Le tetsujin serra les dents. Cela s'annonçait difficile... Il suffisait de voir comment l'autre bougeait... Mais Pas question de reculer ou d'abandonner ! Tetsu ne pliait pas devant l'adversité !
Et puis il n'avait pas la moindre envie d'expliquer son échec à l'autre vieux hibou des Yeux Vigilants.

Heureusement, il avait plus d'un tour dans son sac !
Il leva ses deux lames pour reprendre l'attaque, sifflant un ordre d'assaut à son compagnon animal.
"Fukumi Hari !" souffla le maître-chien, expulsant deux senbons de sa bouche, espérant prendre par surprise le sunajin.
Presque immédiatement, il tenta également de le larder de coups de couteaux.

Obéissant au sifflet, le chien ensanglanté de jeta au travers du braiser mourant, chargeant Kaori en grondant. Son poil s'embrasa brièvement et il jappa de douleur. Mais il devait protéger son maître ! Et de toute manière, la pluie constante allait bien vitre éteindre les flammes...
Il semblait animé d'une véritable frénésie, une faim avide pour la chair tendre de la petite Uchiha. Sa vitesse et sa sauvagerie était impressionnante : il voulait du sang ! Il voulait déchiqueter sa proie ! Pour se venger et pour son maître !


Un peu plus loin, le lancier de l'Empire était tendu, prêt à frapper tout ce qui s'avancerait. Il essayait de repousser la douleur au fond de son esprit, concentré pour survivre.
Il ne porta aucun coup, se contentant de défier le shinobi démoniaque du regard.
Et à sa grande surprise, Shun lui répondit.
Est-ce que ce ninja, qui avait jaillit par surprise des buissons, s'était brièvement métamorphosé en monstre des récits de son enfance et lui (ou un allié) avait violemment expédié une flèche par surprise souhaiterait à présent... négocier.

Tapis dans les buissons, Yume observait la scène, prête à intervenir si jamais le tetsujin faisait mine de s'en prendre à Shun.
En activant son Byakugan, la Hyûga eut la surprise de voir combien le réseau de chakra du lancier était actif. Nul doute que derrière son immobilité apparente, il était en train d'utiliser une technique. Ou s'apprêtait à en déchainer une.
Plus elle l'observait avec ses yeux pâles à la sensibilité surnaturelle, plus la jeune fille devinait que sa posture n'avait rien d'anodine. Shun devrait faire très attention s'il franchissait la marque qu'avait tracé dans le boue devant lui le lancier de l'Empire...

Sans bouger de sa posture, la lance toujours pointé vers l'uzujin, le chasseur de l'Empire répondit.
"Oh si, j'aimerais bien une vie tranquille... Ce que j'aurais après cette guerre : on nous a promis terres et richesses. Mais mon job, c'est de garder ce bout de forêt maudit des dieux, sous cette pluie constante et glaciale malgré la saison... Hélas, je ne peux pas simplement vous laisser passer : ma tête roulerait très vite dans la poussière. Et j'y tiens..."
Toutefois, il n'avait pas vraiment envie de se coltiner un... Ou plutôt deux ninjas. Il devait y avoir un archer quelque-part. Le gamin en face de lui n'avait pas d'arc et le trait qui lui déchirait les chairs n'était pas sortit de nulle-part...

Mais leur propre guetteur s'était immédiatement fait dézingué... Donc les shinobi avait l'avantage : lui-même aurait du mal à encaisser un feu nourrit, surtout s'il devait lutter contre quelqu'un en plus.
Et vu les cris de douleurs et de bête enragée qu'il entendait derrière lui, Izaya avait ses propres problèmes... Donc, pas d'aide à en attendre.
"Vous avez quand même buter un d'mes potes..." maugréa le lancier, cherchant une solution pour éviter le conflit tout en obéissant aux ordres. "Niveau décence et honneur, j'peux pas vous laisser passer simplement comme ça. J'vous préviens : j'suis un vieux briscard et j'en ai vu des combats. J'gagnerais p't'être pas, mais ma lance en moi on peut vous faire sacrément mal. Même si vous me butiez, j'emporterais au moins un bras et une jambe avec moi, de toi ou de c'lui qui s'cache dans les broussailles avec son fichus arc..."

Il dédia un sourire de requin à Shun et baissa subtilement la voix pour que l'uzujin soit le seul à l'entendre. Il avait un marché à lui proposer...
"Toutefois, j'suis un homme bon et sensible : votre appel à la non-violence touche mon vieux cœur... Faut juste... y mettre les formes. J'veux du sang. Une vie. Votre sale archer à déglingué mon pote. Laisser moi lui rendre la pareille et lui plonger ma lance dans le coeur. Ensuite, vous m'tabassez un peu et vous m'assommer, et vous pouvez passer. Mon honneur sera sauf, personne ne pourra dire que j'ai pas tout fait pour remplir ma mission et vous pourrez continuer. Peut importe ce qui arrive à Izaya et son clébard : s'ils s'opposent à vous, c'est leur choix... Alors ? Une vie pour une vie ? Qu'en dis-tu, ninja ?"
Le choix était sien : l'uzujin accepterait-il de sacrifier Yume pour le bien de la mission ? D'ailleurs, pas dit que la jeune kokohajin se laisse faire si facilement. Il faudrait sans doute qu'il aide l’ennemi s'il passait ce sombre marché.

Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 UdQpUo3
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 EELgl6S
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 YATtdiJ
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue820/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (820/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
× Une nouvelle équipe !×
Head
× PV.Hyûga Yume, senju Daiki et Aburame Hako×Rencontre de la team 2×



Mon attaque avait fonctionné et le chien se trouva encerclé par les flammes et criblés de mes shurikens. Malgré cela, il restait encore vaillant. Je me retrouvai dos à dos avec le ninja de Suna qui affrontait le maitre du molosse. J'essayai de rester attentive au chien ninja. J'entendis le Tetsujin siffler et le chien bondit du cercle de flammes tel un diable qui sort de sa boite. Babine retroussées et crocs apparents, il était prêt à me manger toute crue. Il fallait que j'agisse vite, voire même très vite. J'exécutai un mudra et lorsque le chien planta ses crocs, ce ne fut que pour mordre un morceau de bois.

Je me retrouvai un peu plus loin, caché derrière un arbre. Cette fois je l'avais échappé belle, mais j'avais eu très chaud. Je sentais mon coeur battre la chamade et l'excitation du combat me gagner. Ce chien n'allait pas s'en sortir comme ça. Utiliser le Katon si près du sunajin serait trop dangereux pour lui; je devais réfléchir vite. Pourquoi Tensai n'était pas là quand j'avais besoin de lui ? Bon, la seule chose à faire était de lui envoyer de nouveau une volée de projectiles. Je pris de nouveau des shuriken dans la sacoche. Prenant appui sur un arbre je bondis en l'air et avec l'aide du Sharingan, je pus voir plus précisément une ouverture. Je lançais alors mes projectiles mortels sur l'animal.

J'atterris non loin du sunajin et garda mes yeux rouges sang fixés sur le chien-ninja. Allait-il s'en sortir ? Qu'est-ce que son maitre allait faire ? Et dire que c'était juste le début de la mission. La suite allait-elle être tout aussi intense ? Était-ce cela la réalité de la vie des ninja ? Je n'avais pas le temps de répondre à ces questions. On devait réussir la mission quoiqu'il en coûte. La cité de Baransu ne devait pas tomber. Je devais protéger ma famille et défendre mon village. Je devais faire honneur à mon clan. Mon père serait-il fier de moi ? Les muscles tendus, j'attendis nerveusement la réaction du chien.

récapitulatif :
 
©️Wayke
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité

À mesure que des trombes d'eau embourbent le sol, le temps presse, et chaque seconde qui passe rend la situation plus dangereuse encore. Les flammes de Kaori qui donnent une teinte chaleureuse à l'obscurité de ces bois humides en pleine tempête s'éteignent peu à peu, ramenant le silence et un froid crispant. Il va falloir faire vite. Bien que la kunoichi de Konoha regorge de ressources, ce dont elle fait preuve depuis quelques instants, je pense être la personne la plus appropriée pour mener ce combat.

En effet, je déduis par sa gestuelle et son attitude qu'elle n'est pas une guerrière pure. De la même manière que je suis en général la force de frappe du groupe, elle doit savoir jouer son propre rôle au sein d'une équipe. Raison de plus pour la ménager : l'avoir en forme pour plus tard pourrait s'avérer avantageux.

Positionné face au guerrier de Tetsu, je reste sur mes gardes, prêt à agir au moindre de ses mouvements. Je prends une grande inspiration. Mon pouls, accéléré jusqu'ici, semble se tranquilliser. Je bloque ainsi un infime instant... Mes sens en alerte, ma concentration au maximum, j'expire enfin en orientant mon attention sur mon adversaire afin de décrypter le moindre de ses mouvements. Tandis que le chien bondit subitement sur la jeune Uchiha, deux senbons sont crachés vicieusement dans ma direction. D'un vif bond sur le côté, je laisse les projectiles me passer dans le dos, m'apprêtant à réceptionner mon assaillant lors de son prochain assaut. Le voilà justement qui arrive.

Je lis chacun de ses gestes en observant ses appuis, ses postures. À force d'affronter à mains nues des adversaires armés jusqu'aux dents, j'ai développé une grande capacité de lecture. Mon expérience du combat rapproché a de plus aiguisé mon esprit tactique, de façon instinctive, si bien que je sais d'autant plus esquiver tout en me plaçant de manière à créer des ouvertures. Ainsi, le vent siffle au rythme de ses coups de lame. Mais plus agile que le vent lui-même, je me glisse hors de sa portée à deux reprises avant d'enchaîner avec un puissant uppercut du droit, tandis qu'il terminait l'un de ses gestes du bras.

En cas de hit.

L'impact du coup se veut violent, voire assommant. Il vise directement le menton, renversant totalement mon adversaire et le faisant décoller du sol littéralement. Alors qu'il est à deux ou trois mètres du sol, son corps se tient enfin à l'horizontale avant qu'il ne penche totalement en arrière pour avoir la tête en bas. C'est à cet instant précis que je me retrouve dans son dos suite à une vrille souple et agile, accompagnant sa chute. J'ai toutefois la tête vers le haut, et j'enlace ses jambes à l'aide de mes bras ainsi que ses bras à l'aide de mes jambes afin de l'immobiliser totalement jusqu'à son atterrissage. Nous tenant droit comme des I, le piqué se veut fluide et l'écrasement au sol, des plus virulents.


- Boum.

Pendant ce temps, mon double est toujours en quête du reste de la troupe. Les quelques bruits qu'il a entendu ne résonnent plus. Il a néanmoins su les repérer avec suffisamment de précision pour partir dans la bonne direction. Ayant ouvert l’œil et le bon, il remarque Shun de dos et se précipite afin de le rejoindre. Il remarque que celui-ci est à l'arrêt depuis quelques instants, semblant même être en pourparler avec son opposant. Que faire, dans ce cas ? Se planquer pourrait créer l'effet de surprise afin d'éliminer la cible rapidement. Toutefois, s'il est en pourparler, il peut potentiellement lui soutirer des informations. Se dévoiler afin de peser plus lourd lors de nos négociations est une bien meilleure idée. L'ennemi ne sait pas qu'il s'agit d'un clone, il prendra sa présence comme une réelle menace. De plus, une discussion lui évitera de subir des dégâts et d'exploser. Pour finir, cela permettrait même de temporiser le temps que j'affronte les deux autres chiens... C'est décidément la meilleure solution.

- Désolé de vous interrompre, dis-je en arrivant d'un pas discret dans le dos de Shun. L'expression de vos visages indique la gravité de votre discussion, toutefois, j'ai des impératifs. Jeune homme, je remplace le Kazekage pour cette petite escapade, je prends donc le commandement. Si les circonstances le permettent, j'aimerais que vous me fassiez un topo de la situation.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue987/500Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun


Il était rongé par le poids des années, tout comme le fait qu'il était un être puissant et fier, il ne pouvait pas accepter aucune contrepartie, en même temps ça se comprenait, il était un vieux baroudeur et il était d'une puissance avérée malgré son âge avancé. Le cercle sur le sol, montrait forcément qu'il y avait un souci quelque part. Soudain, un être apparu, une sorte d'homme qui pétait plus haut que son cul. Il m'adressait la parole comme s'il était mon chef, il me disait de lui faire un topo. J'arquais un sourcil, depuis quand à Suna une personne pouvait se mettre à me donner des ordres. Je regardais le vieil homme devant moi et m'adressais à lui : 

«- Vieil homme, je peux comprendre que vous demandiez une contrepartie pour la mort de votre ami. Cependant, je m'excuse fortement d'avoir attaqué cet homme. Il était au final, notre plus grosse menace et on n'a simplement pas pensé à nous et c'était égoïste. À votre âge, je veux dire, je comprends votre réticence, mais vous-même l'avez dis vous tenez à votre tête et qu'elle soit toujours rattaché à votre cou. Ne pouvons nous pas trouver un arrangement quelque part. Ce qui vous fait peur, c'est de perdre votre tête, ce qui est en quelque sorte compréhensible, mais si je peux vous promettre qu'en continuant vers le Sud demandez à rejoindre Uzushio. Je vous promets de vous héberger dans mon orphelinat. La guerre a pris trop de vie, a tué trop de gens. Le sang amène le sang n'est ce pas désuet ? Ne pouvons-nous pas simplement essayer de donner une importance à nos vies et à celle des autres et dans ce cas éviter toute mort inutile ? Transformer vous en moi, rentrez chez moi et je vous donnerais une rédemption et une vie de retraite paisible ? Si, non, je vous donne le nouveau venu et son cœur si cela vous permet d'assouvir votre vengeance ! » 


Je me tournais vers le nouveau venu : 

« - Le topo est simple, j'essaye d'éviter toute mort inutile et tu n'es pas forcément notre chef, nous ne venons même pas du même village. De plus, je te prierai de nous sauver et à la rigueur d'accepter d'échanger ta vie avec celle de notre camarade. » 

Je me doutais qu'il ne fût pas venu en étant faible et s'il devait s'approcher de manière très proche de cet homme, il pourrait sûrement se défendre comparer à moi ou à Yume. 


Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 418
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 125
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue345/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (345/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l’orageEuh… c’était quoi tout ce bordel ? J’aimerais vraiment qu’on arrête de vouloir me tuer toutes les dix minutes… D’accord, là il y avait une excellente raison : je n’aurais peut-être pas dû tuer son pote…Mais… je tenais à la vie ! Merci ! Et Shun avait pas intérêt à me vendre. Bon, au pire un bon coup de Jûken et on en parlait plus… Mais j’aimerais éviter. Mon regard fouilla dans les branches et le paysage pour voir comment allait Kaori et l’autre. Je ne savais pas quoi faire. J’observais les alentours avec inquiétude. Un clone nous rejoints. Shun n’avait rien vu. Et il ne pouvait pas non plus voir le chakra que le lancier emmagasinait dans le sol. Je me tendis, prête à user de ma vitesse pour protéger Shun. J’étais inquiète, plus que d’habitude, u’est ce qui allait se passer maintenant…
© 2981 12289 0



Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Souple et vif comme un crotale du désert, Tôzen esquiva la pathétique surprise du maître-chien de l'Empire.
Il sentit portant filer dans un sifflement strident un des senbon non loin de son visage. Il avait eut de la chance, son instinct de guerrier l'avait prévenu à temps. Et il n'aimait pas dû tout l'aspect luisant et suintant du projectile qui l'avait manqué d'un cheveu. Du poison ?
En tout cas, pas question de laisser le tetsujin recommencer !

En un instant le combattant des sables fut sur lui, lui balançant un colossal uppercut qui l'expédia en l'air.
Le choc terrifiant ramena le maître-chien à la réalité, dissipant sa rage alors que sa mâchoire se brisait sous l'impact titanesque. Quel fou il avait été de s'attaquer à des ninjas !
Ce simple coup de poing lui prouvait qu'il était complètement surclassé... Alors que la forêt tourbillonnait autour de lui, il sentit sa mort apparaître dans son dos, en plein vol.
Impossible ! Personne ne pouvait être aussi rapide !

Les membres puissant du sunajin l'immobilisèrent, alors qu'il chutait la tête la première vers le sol.
Malgré la mollesse du sol boueux, la chute allait être terrible ! Peut être même mortelle...
Mais le maître-chien eut alors une pensée pour son cher compagnon à quatre pattes. Même s'il y restait, il se devait de lui donner une chance de s'enfuir en emportant ce monstre avec lui !
Grognant de douleur et se démontant l'épaule sous l'effort, le soldat de l'Empire parvint à bouger la main malgré l'étreinte mortelle de Tôzen, pour tenter un derniers va-tout.
Du mouvement sec de poignet, il brisa un fiole d'un de ses poisons, s'infectant au passage de la toxine. Le fluide malsain couvrit sa main, son arme.
"Uragiri o Kakeru !" siffla-t-il entre ses dents déchaussé malgré la souffrance, tout en tentant de planter son arme dans la chair de son bourreau d'un geste heurté.

L'instant d'après, les deux combattants s'abattait sur le sol bourbeux de la forêt douchée par la bruine constante.
L'impact fut terrible et Tôzen eut la joie d'entendre des os craqués.
Le tetsujin avait survécu, mais à peine. Rampant et tremblant, incapable de se relever, il n'était plus une menace et allait probablement agoniser d'ici peu...

De son coté, le chien de guerre jaillit, cherchant la gorge de la petite fille... Pour se retrouver à déchiqueter un banal bout de bois moussu !
De rage le canidé furieux explosa la pauvre souche entre ses dents, son odorat prodigieux malgré la pluie cherchant déjà où était passée sa proie.
Il repéra bien vite la petit kunoichi bondissante, mais à peine le temps de s'élancer que déjà une nouvelle volée de projectiles à la précision mortelle vint se planter dans sa chair.
Il glapit sous l'impact, hurlant sa rage animale alors que son sang éclaboussé à nouveau les alentours.

Cependant, l'animal avait le cuir épais. Même transformé en porc-épic bardé de douloureux métal, il ne s'avouait pas vaincus.
Le chien de guerre poussa un long hurlement guttural, semblait exprimer toute sa rage primale et sa détermination. Il sembla même grandir sous les yeux de Kaori, ses muscles d'animal gonflant sous l'afflux de sang et de haine.
A nouveau, il se rua vers Kaori, bave aux lèvres.
Cette fois, il semblait encore plus rapide et déterminé à déchiqueter la gorge de la jeune genin.


Alors que Yume, soigneusement dissimulée, observait la scène à l'aide de son Byakugan, Shun essayait toujours de convaincre le lancier immobile de l'Empire.
Cependant l'appel à la paix (et à la survie, ce dernier point touchant une corde sensible chez le guerriers de Tetsu) de l'uzujin resta lettre-morte.
Le soldat, concentré, ne bougea point, n'attaquant toutefois pas le ninja habituellement honnit. Il se contentait de lui barrer la route.
"Putain, tu parles comme une espèce de moine fou d'un culte louche..." souffla alors le forestier, sans que sa lance ne quitte la direction du cœur de Shun. "J'en ai rien à foutre de ton Uzushio, du Sud et de ton orphelinat. J'sais pas si t'as remarqué, mais y'a une putain d'armée autour des environs. P't'être que chez les couilles-molles de ninja la désertion on en rit, mais à Tetsu, c'est tête au bout d'une pique. Si on a de la chance. Alors, même si j'ai vaguement une chance de me glisser entre les mailles du filet impérial et de me tirer d'ici, je doute pouvoir distancer les chevaux de guerre des Chasseurs Funestes. Vous êtes condamné : l'Empire va déferler sur la région, innarrêtable. Et j'tiens à rester dans les p'tits papiers des gagnants... Moi aussi j'suis pour éviter de verser du sang inutilement, d'où mon marché : une vie pour une vie et j'vous oublie..."

Mais soudain, un inconnu sortis des broussailles, la démarche souple mais l'air menaçant.
Le clone de Tôzen apostropha assez sèchement Shun, réclamant un topo et la direction du groupe.
La lance tendue du forestier de l'Empire hésita entre les deux ninjas, mais à nouveau le soldat du Fer n'attaqua pas.
"Ah, voilà ton enfin ton collègue ! On dirait qu'il y a de la bisbille entre vous..." ricana nerveusement le lancier, un peu de sueur coulant de ses membres rigides à force de rester en posture martiale et de brandir sa lance. "Se porterait-il volontaire pour notre marché ? Dans ce cas, je retire ce que j'ai dit sur les couilles-molles de shinobi. P't'être qu'y'en a chez vous qui ont de l'honneur..."

Trop troublé face à deux ninjas, le tetsujin croyait avoir affaire à celui qui avait occis son collègue guetteur... Ne remarquant pas que le sunajin n'avait pas d'arc.
Cette erreur ne durerait pas longtemps, mais pendant ce temps là, Yume avait le champ libre.
Les yeux lavandes pâle de la Hyûga continuaient à remarquer la tension dans le flux de chakra du soldat impérial. Vu ses muscles tendus, sa sueur... Le doute n'était plus permis : le lancier maintenait une technique utilisant du chakra.

Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 UdQpUo3
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 EELgl6S
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 YATtdiJ
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue820/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (820/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Titre de mon sublime et intéressant RP
Je n'en revenais pas. Le chien-ninja était toujours debout malgré les projectiles qui transperçaient son corps. Il avait même plus l'air d'un porc-épic qu'autre chose. Mais ce fut son regard qui m'impressionnait. Il était chargé d'une telle haine envers moi. Alors que je réfléchissais à quoi faire pour me débarrasser de lui, je vis l'animal gonfler et grandir sous mes yeux.

Il se rua de nouveau sur moi, la bave aux babines et avec l'air de vraiment vouloir me bouffer. De plus il était très rapide. Heureusement que je l'étais aussi. Pas question de me prendre une de ses morsures. J'exécutai un mudra et je disparu, laissant de nouveau ma place à un morceau de bois.

C'était une technique de base, mais franchement elle était vraiment utile. Je me retrouvai à quelques mètres derrière lui et je n'avais pas le temps de réfléchir. Je devais agir et vite.  

"Katon : Gôkakyû"

Sans exécuter aucun mudra, une énorme boule de feu jaillit de ma bouche pour se diriger vers le chien-ninja. Ca allait encore sentir le poil griller. L'euphorie du combat était en train de me posséder et j'avais cette unique idée en tête. Je devais réussir cette mission. Je devais rendre fier mon père et prouver à tout le monde que je pouvais égaler mon frère jumeau même si je n'étais pas encore chuunin.
          

          
Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité

Notre voltige se termine par un atterrissage des plus fracassants. Le sol meuble s'affaisse sous le poids du choc, et l'impact résonne par un bruit sourd au travers des bois pluvieux. L'humidité du sol aura certainement sauvé la vie de ce mesquin guerrier, qui, vicieusement, aura réussi à m'entailler légèrement avant son supplice.

Je laisse tomber son corps, désormais inerte, tandis que je me réceptionne avec souplesse. Grâce à la pluie, la chute n'a pas été mortelle pour lui. Toutefois, il ne nous embêtera plus dans son état. Durant ce temps, le chien charge à nouveau la jeune kunoichi, qui parvient d'une substitution subtile à échapper au pire : ses crocs voient encore leur cible s'envoler tandis qu'ils se claquaient pour lui ôter une vie. Profitant de l'ouverture que la bête lui a laissée, la détentrice du fameux Sharingan souffle alors sa boule de feu, dont le vif rayonnement vient échauffer l'air frais et humide des lieux. Mais pendant que j'observe en silence la scène d'action, une étrange douleur attire mon attention. De l'écorchure à ma cuisse, causée précédemment par le maître-chien, émane une étrange odeur, tandis qu'une sensation de brûlure intense commence à m'envahir la jambe. Du poison ? L'enfoirée !

Réprimant un juron de frustration, je crache un petit mollard, qui vient s'écraser contre une basse branche.

- Peuh.

La muqueuse coule le long d'une feuille, s'égouttant longuement en s'étirant. Il finit par glisser jusqu'au sol, où il s'étale et se dilue dans la boue. Pendant ce temps, le chien a subi ou non le Katon qui lui était destiné. Kunai en main, je fais face à la bestiole, prêt à réagir s'il tente de retarder l'inévitable. De son côté, mon clone tente de comprendre la situation. Son coéquipier d'infortune s'avère moins coopératif qu'il n'en a l'air. Son explication ne m'avance pas grandement. Eviter toute mort inutile ? Il ferait mieux de baisser d'un ton, sinon, il risquerait justement de mourir inutilement.

Tentant de réprimer un sourire provocateur, je fais mine de sourire amicalement à Shun, tout en plaçant ma main sur son épaule. Feignant une accolade amicale, je lui enfonce discrètement les doigts sur l'articulation, assez fort pour lui causer une légère douleur. Bien que je ne laisse rien entrevoir au lancier, je regarde Shun de manière à ce que, s'il me regarde également dans les yeux, il puisse déceler un regard démoniaque. Mes intentions sont particulièrement bien masquées, de sorte à ce que ma soif de sang ne soit pas perceptible d'un point de vue extérieur, mis-à-part pour celui que je regarde avec une tendre attention. Une mimique qui se veut être une mise en garde implicite.

- T'inquiète pas va, je m'occupe de tout, dis-je sur un ton des plus innocents.

Je me tourne désormais face au guerrier Tetsujin. Il déblatère deux trois inepties à propos des ninjas, et évoque finalement un certain marché. Bien que je ne me soucie que très peu de ce dont il peut bien me parler, la curiosité et mon esprit taquin me poussent finalement à me laisser prendre au jeu. Dans mon inconscient, les différentes pièces du puzzle s'assemblent alors : sacrifier ma vie, sauver un camarade,  et un certain marcher, le tout dans la même conversation... Le schéma se profite soudain. Ils étaient en train de négocier pour éviter le combat ! Et en l'occurrence, ce foutu lancier essaie de négocier ma vie pour sauver celle de l'autre faiblard... Quelle aubaine !

Lâchant l'épaule de Shun, je plonge mon regard dans celui du lancier en me tenant droit, dévoilant fièrement ma carrure. Non loin l'envie de montrer ma puissance ou de jouer au coq - je préfère d'ailleurs les actes aux parades, toutefois, j'essaie d'attiser son inspiration. En effet, je déduis de son discours qu'il est du genre à croire en un code d'honneur, et qu'il se bat par devoir moral. Sa façon de complimenter mon courage en pensant que je me rendais ne fait qu'accentuer l'expression de ses croyances. Je décide donc d'en profiter, jouant le rôle du fier guerrier qu'il s'imagine de moi en bombant le torse.

Pointant mon buste du pouce, je lui fais signe de venir jusqu'à moi.

- Je te préviens, je suis plutôt dur à cuire. Si tu penses pouvoir m'abattre, envoie-moi donc ta meilleure technique : je jure sur l'honneur que je ne riposterai pas.

La vie, pleine de rebondissements, allait très certainement lui jouer un joli tour.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue987/500Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun


Ce nouvel ennemi, enfin qu'il était un ennemi ou un allié. Je regrettais ce foutu Kazekage il n'avait moins pas cette allure de fou sortie d'un asile. Le vieil homme me traitait de moine fou, c'est vrai que depuis que j'avais rencontré Bakuren. J'essayais de voir le bonheur partout. Je ne comprenais guère ce qui se passait. Le nouveau venu Tozen m'écrasait l'épaule. Il me toisait d'un air animal, je le fixais d'un air vide, il ne m'intéressait pas. Je détournais la tête de son regard, car je le trouvais tellement ennuyeux et inintéressant. Il jouait le coq, mais par chance il acceptait le dilemme. Je regardais le vieux monsieur :

« - Je suis peut-être une chiffe molle comme vous dites. Cependant, je ne souhaite juste pas blesser inutilement. Cependant, mon ami accepte. Je vous laisse avec alors. »

Je m'éloignais un peu afin de m'asseoir sur une souche de bois. Le combat qui allait se dérouler pour le moment ne me concernait pas, il voulait faire le beau. J'allais lui laisser avoir le premier rôle, je pris mon petit calepin et me mettais à dessiner, c'était peut-être la seule fois que je voyais ce vieux monsieur et je trouvais que cet homme, couvert de rides, avait un charme artistique assez dévorant.

Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h



Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 418
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 125
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue345/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (345/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je sentais mon cœur cogner avec violence contre ma poitrine. Qu’allait faire le lancier ? Je ne savais pas… Je clignais des yeux et éteignis mon Byakugan, j’avais une jolie vue sans pour autant détendre mes muscles. J’ignorais ce qu’allait faire cet homme, mais j’avais intérêt à me préparer à fuir en cas de besoin. Je ne pouvais pas bouger pour l’instant. Le sunajin se porta en avant en insultant Shun, va te faire voir Sunajin, et je vis Shun partir. Parfait, lui était en sécurité et le Sunajin pourrait se prendre le coup : je m’en fichais royalement : je ne le connaissais pas et je n’aimais pas plus que cela les ninjas de Suna. Je restais calme malgré mon envie de bondir pour en finir. Mais s’il voulait mourir… Il allait mourir. Enfin… L’un ou l’autre, ce n’était pas mon problème en réalité. Chacun faisait comme il le voulait. Mais c’était un Sunajin, il avait forcément une idée derrière la tête. Mais épargner la vie du vieux… Était-ce vraiment une bonne idée ? Je n’en savais rien, mais je n’interviendrais pas. Ou que si la vie de Shun, de Kaori était en danger. Pour l’instant je tendais mes muscles, prête à fuir au besoin pour me mettre à l’abri. Puis bouger attirerait l’attention du lancier. Et j’avais pas envie de me prendre sa lance dans le ventre.



Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Enragé et bavant de rage, le chien de guerre bondit sur la petite Kaori, prêt à la déchiqueter de ses crocs.
Mais une fois de plus l'animal couina de frustration, ses mâchoires d'acier ne se refermant que sur une souche d'arbre à moitié moisie. Furieux, il la broya en grognant, faisant voler le bois humide aux alentours.
Déjà, sa truffe affûtée cherchait la trace de la minuscule kunoichi. Il la localisa sans peine, mais déjà une boule de feu se ruait sur lui.
Aveuglé par la colère, le puissant canidé n'arriva pas à esquiver les flammes.

Il hurla, son poil poisseux de sang déjà roussi et balafré s'embrasant avec fureur.
Le brasier dévora les chairs du pauvre chien qui hurla en reculant face aux flammes. Peine perdue, la technique favorite du clan Uchiha l'avait changé en brandon agonisant. Néanmoins, la pluie et la boue sauvèrent la vie de molosse. Affreusement brulé, la fourrure carbonisée et la chair à vif, il chercha des yeux son propriétaire. De l'aide, il lui fallait de l'aide !
Mais il n'en trouva point : avec horreur le fidèle compagnon à quatre pattes réalisa que son maître adoré gisait dans la boue, les membres brisés...

Gémissant, la pauvre bête allait donner quelques coup de truffe molle au tetsujin agonisant.
La chasseur gémit, mais réussit à lever une main tremblant pour caresser ce qu'il restait de fourrure encore parsemé de flamme de son compagnon de toujours.
Le chien de guerre se dressa, protecteur malgré ses horribles blessures. Il poussa un long et profond hurlement de tristesse, avant de s'interposer entre son maître et les ninjas.
Il avait perdu tout désir d'attaquer et de combattre, mais ferait tout pour protéger son propriétaire.

A Tôzen et Kaori de décider quoi faire d'eux : les éliminer afin de ne laisser aucune trace ou les épargner. Visiblement, ils étaient trop blessé pour présenter une réelle menace... Mais allez savoir si une patrouille de l'Empire ne tomberait pas sur eux, surtout si le chien hurlait à la lune pour les avertir.
Mais les sauver pourrait peut être servir un jour et prouverait que les ninjas ne sont pas tous des brutes sans cœurs ne vivant que pour le meurtre... Et les gens, surtout issus d'une culture de samouraïs, n'oublient pas souvent les dettes de vie.

Sous les yeux lavande pâle d'une Yume bien cachée, Shun et le clone de Tôzen, après avoir échangé quelques piques, semblèrent se mettre d'accord. Ou plutôt, l'uzujin n'intervint pas quand le sunajin sembla accepter le sinistre marché du lancier.
Même si la guerrier du désert semblait résistant, se déplaçant comme un prédateur avec l'assurance et la grâce d'un praticien du Taijutsu, un coup de lance sur son corps offerts pourrait faire mal, très mal.

Le piquier de Tetsu fut cependant vaguement surpris de l'offre du ninja. Il haussa les épaules, remerciant silencieusement les Kami de sa chance.
Même s'il leur avait préparé une surprise, il doutait qu'il eut pu encaisser les assauts de plusieurs shinobi.
Cachant son malaise et sa suspicion, il dédia un sourire mesquin au guerrier du désert.
"Très bien, voilà quelqu'un de bien courageux et sûr de lui... Le marché est scellé : ta vie contre le libre-passage de tes amis. Si vous arrivez à claquer la gueule à cette vieille chouette des Yeux Vigilants au passage, j'en pleurerais pas... Mais vous n'avez aucune chance. Ces gens là sont pas des tendres. Et ne parlons même pas de la terrible Prêtresse de l'Orage..."

Il se tourna vers Shun pour l'apostropher.
"T'es le subtil du groupe, j'me trompe ? Un fois que j'aurais vengé mon ami et tuer ce grand escogriffe, tu m'tabasseras un brin et m'assommera. J'aurais ainsi vaillamment défendu cette forêt maudite et humide contre un escadron de ninja supérieur en nombre. Mon honneur et ma tête seront saufs. J'te fais confiance, t'as une bonne bouille et tu sembles réglos pour un ninja... Ton Uzushio doit sans doute être un chouette endroit. J'irais peut être y faire un tour quand j'serais devenu riche avec les terres et les titres qu'on m'a promis. Par contre, trahis-moi et j'te hanterais à jamais !"

Sur ceux, il désactiva la technique qu'il gardait en réserve et maintenait depuis quelques temps. La jeune Hyûga aurait pu voir son chakra se calmer et ses muscles se détendre si elle avait conservé actif son Byakugan
C'était hélas cette dernière sa plus puissante botte secrète, mais elle ne servait qu'à la contre-attaque... Mais si le shinobi de Suna ne se défendait pas, un assaut plus basique devrait bien suffire.
"C'est un plaisir de voir que même certain ninja ont de l'honneur !" déclara-t-il en se mettant en garde, lance pointé vers le double de Tôzen. "Recommandes ton âme aux Kami, ninja ! J'arrive ! Zentô Maifuku !"
Il s'élança, portant un coup violent mais sans la moindre subtilité pour empaler le faux Tôzen, sourire aux lèvres.

Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 UdQpUo3
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 EELgl6S
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 YATtdiJ
Revenir en haut Aller en bas
Uchiha Kaori
Uchiha Kaori
Konoha no Genin
Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 380
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue820/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (820/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'Orage !
Le chien-ninja encaissa mon attaque. Il était encore debout, mais bien amoché.  Mais ce fut lorsque l'animal s'approcha de son maitre, que je me rendit compte de ce que j'avais fais. Le tetsujin gisait à terre, les membres brisés et son chien restait devant lui prêt à le défendre. Aucun des deux n'étaient en état de se battre. Avait-on besoin de les achever ? Faire preuve de clémence et les aider montrerait peut-être que les ninjas n'étaient pas forcément des êtres sanguinaires.  Et puis je n'avais pas envie de tuer quelqu'un.

Attaquer pour me défendre pas de soucis, mais tuer quelqu'un qui ne pouvait pas se défendre, ça non ! Si je faisais ça, j'aurais l'impression de perdre mon âme. Même si l'Empire de Tetsu avait déclenché cette guerre, ce pauvre hère ne faisait qu'obéir aux ordres comme nous. Pourquoi nous ne pouvions pas vivre ensemble sans forcément devoir se taper dessus ? Je regardai le sunajin et désactivai mon sharingan. Puis je pris la parole :

"Ils ne représentent plus aucun danger. On a pas besoin de les tuer. On devrait les laisser en vie. Après tout, ils ne font que ce qu'on leur demande tout comme nous. Je refuse de les achever. Ils sont sans défenses et je ne veux pas devenir quelqu'un qui tue pour le plaisir. Je refuse de commettre un meutre. "

Je ne quittai pas le sunajin du regard en me plaçant entre le testsujin et lui. Qu'allait-il répondre ? qu'allait-il faire ? J'espérai qu'il allait  penser comme moi. J'avais remarqué que les adultes avaient tendances à oublier leur humanité. Je regardai dans la direction de Yume et Shun avant de reprendre  :
"Nous devrions retourner voir les autres. Nous n'avons plus rien à faire ici."

La guerre...Je n'aimais vraiment pas ça. Pourtant quelque chose en moi était excité à cette pensée. Ce que je ressentais et ce que mon cœur me disait se contre-disait et cela me perturbait.

     

          
Récapitulatif combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité

Les Tetsujin, qui avaient l'avantage sur les deux fronts, se retrouvent désormais en mauvaise posture. Il fallait avouer que mon entrée en scène avant changé la donne. Qu'il s'agisse de la représentante du prodigieux clan Uchiha ou des deux tourtereaux un peu plus loin, leur intégrité physique voire psychologique a pu rester intacte. Il faut dire que j'ai pris au sérieux cette mission ordonnée in-extremis par le Kazekage. Son ton grave et le sens du devoir que j'avais su déceler dans son regard m'ont inspiré la volonté de protéger ce petit groupe.

Pourtant, rien ne m'y oblige. Pour être tout à fait franc, j'aurais largement pu m'enfuir seul, sans me soucier du compte de qui que ce soit. Allez savoir, peut-être suis-je finalement épris d'un soupçon de scrupule. Quoi qu'il en soit, quelque chose m'a poussé à retourner auprès de Senshi - peut-être le fait que je sois en mission pour l'escorter - et notre rencontre m'aura finalement amené jusqu'ici. Un signe du destin ? Quelque chose avait finalement décidé de me placer sur la route de ce petit trio, alors que jamais ils n'en auraient eu autant besoin. Bien que tout cela puisse m'apparaître au fond comme une sorte de présage, il n'est pas question de faire ami-ami pour autant.

Accablé par la pluie battante qui s'acharne sur lui, le chien-ninja se dresse droit devant nous, couvrant son maître. Face à ce spectacle émouvant, la jeune kunoichi se laisse attendrir. Son attention désormais détournée par cette charge émotionnelle, une dissonance cognitive s'opère alors dans son esprit. Elle tente de se persuader d'une raison de ne pas achever cet ennemi qu'elle a pourtant combattu au risque d'y perdre la vie.

Il ne représente plus aucun danger ? Faux. Bien que leur sale état soit plus qu'attesté, ils pourraient être retrouvés par d'éventuelles troupes et nous griller par la même occasion. Et puis, l'argument habituel, comme quoi "on ne répond qu'aux ordres" est tellement fallacieux... Larguant un soupir, je fixe la miss d'un air semi attendri avant de dégainer un kunai.

- S'il ne voulait pas mourir, il n'avait qu'à pas s'enrôler dans un corps armé. Je veux bien imaginer qu'il ne soit pas là de son plein gré, mais il a dû choisir entre déserter ou partir au front, et il a fait le mauvais choix. Je prends soudain un air beaucoup plus sérieux. Ecoute, cela n'a rien de personnel, mais sa simple présence sur un champ de bataille justifie qu'on puisse l'achever à la fin d'un combat. C'est le risque que l'on accepte de prendre en se trouvant au front. En l'achevant, tu honores sa décision, qu'il a prise solennellement en se regardant avec honnêteté. Mais t'en fais pas va, je me doutais bien qu'il allait falloir que je me salisse les mains à votre place, dis-je finalement en haussant les épaules.

J'avance cette fois-ci en direction du limier, qui, grelottant, tient coûte que coûte sur ses pattes. Le pas décidé, l'air grave, je semble prendre sur mes épaules le sale rôle sans trop sourciller. Certainement le sens du devoir ! Je marche dans sa direction jusqu'à arriver à quelques pas seulement, avant de rapidement surgir sur son flanc droit d'un vif bond, presque accroupi sur sa gauche, bras droit armé en arrière et près à lui décocher un vicieux coup de lame. D'un slash vertical du revers du bras, je le tranche au niveau de la gorge en visant bien à toucher une partie létale : il a assez souffert jusque là pour en rajouter, vous ne croyez pas ?

Le bras recouvert d'un sang qui n'est pas le mien, je me tourne cette fois-ci en direction de son maître, juste à côté. Celui-ci n'a quasiment plus aucune force, c'est à peine s'il a compris que son compagnon était décédé... Après m'être redressé, je me tiens droit au-dessus de lui, la tête penchée pour l'observer de haut.


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 4kph


Abritant une bête démoniaque au fond de moi, c'était en repensant à sa petite tentative d'empoisonnement que je laisse une terrible pulsion s'éprendre de moi. Celle-ci vient déchirer mon visage et laisser transparaître une expression des plus dérangeantes. Mon regard plongé dans celui de mon ennemi, celui-ci qui s'apprêtait à tourner de l'oeil doit certainement ressentir instinctivement une peur soudaine le ramenant à la réalité. Et ce n'est pas anodin.

Je fléchis les jambes rapidement, armant à nouveau un coup de lame que je viens désormais planter en plein buste. Du sang gicle lorsque je retire la lame. Et tandis que je suis accroupi aux côtés de la dépouille du maître-chien, j'arme à nouveau un coup de lame avant d'enchaîner frénétiquement plusieurs entailles, transformant peu à peu ce qu'il restait de son corps en gruyère. Une étrange lueur anime alors mon regard.

- Mouhaaahahahahaha !

Je ris, tandis qu'une pluie de coups continue de s'abattre. De l'autre côté, via mon clone, j'ai fait ma part du travail. La situation a tourné à mon avantage : l'unique ennemi restant était en pourparler avec mes compagnons d'infortune, et, par la force des choses, j'obtiens rapidement une opportunité de régler cette histoire. Face au lancier, mon sang ne fait qu'un tour. Celui-ci se prépare à attaquer, avec la ferme intention de m'achever. Une montée d'adrénaline se fait alors ressentir. Son bras s'arme en arrière, la lance est pointée sur moi... Son pied d'appui s'ancre dans le sol meuble et d'un coup puissant, il envoie sa lame droit sur mon bas-ventre.

Le hara est le centre énergétique du corps. C'est également en ce point précis que se trouve le centre de gravité de toute personne doté d'un physique conventionnel. Il est dit qu'un guerrier possédant un puissant hara est invincible. C'est également cette zone que les samouraïs s'entaille lorsqu'ils se font sepukku : le fameux harakiri. Afin de mettre en avant l'aspect solennel voire honorable de la scène, je bombe le torse et mets fièrement mon hara en avant, lui offrant comme cible. C'est tout naturellement que son coup est porté dans cette direction.

Néanmoins, contre toute attente de sa part, son coup de lame ne fait que fendre le vide. Après un bond d'une vitesse surprenante, passant juste au-dessus de son arme, j'apparais dans les airs devant lui, à hauteur de ses épaules, jambes fléchies, décochant un violent coup en pleine gorge à l'aide du kunai que j'ai dégainé pendant mon bond. Je me réceptionne avec souplesse juste devant lui, trop proche pour que son arme lui soit d'une quelconque utilité. De plus, j'enchaîne sans lui laisser le moindre instant pour réagir, avant de charger d'un coup d'épaule tout en plantant mon kunai dans son foie au moment de l'impact.

Désormais renvoyé d'où il venait, le corps du garde s'affale contre le sol, tandis que j'agite ma lame de sorte à écouler le sang qui coule tout son long.

- Et en voilà un de moins qui nous fera chier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shun
Shun
Uzushio no Chunin
Messages : 246
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 25

Fiche du Ninja
Grade & Rang: CHUUNIN - RANG C
Ryos: 384
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue987/500Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (987/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Une guerre, un combat, trois pays, une même bannière !
La mort est une glorieuse défaite.

Kaori & Yume & Tozen & Shun


Un rat cet homme avait beaucoup de ressemblances avec un rat. Sa tête, m'énervait, il n'avait rien de beau, rien de charismatique. Il ressemblait à un être tout à fait normal dont le narcissisme amenait le monde à s'interroger sur l'intérêt même de l'humanité. Le Péché de l'orgueil avait un enfant et il s'était incarné dans ce sunajin. Le Kazekage me manquait définitivement. Le vieil homme m’alpaguait de ses paroles. J'écoutais d'une oreille très attentive. Il me trouvait comme quelqu'un de subtil et d'honnête. L'image du Senkage et de ses propos me revenait en tête. Nous n'étions pas comme toutes les autres nations de shinobi. Nous avions cette façon d'y aller en douceur et ainsi d'éviter les effusions de sang. Je détestais le fait de devoir tuer par honneur ou bien juste pour le fait de tuer. Il voulait venir à Uzushio une fois que tout était terminé. Je souriais, j'en serais ravi de l'accueillir dans notre village. Un homme de cet âge devait avoir une histoire, un passé quelque chose qui méritait d'être entendu et compris. Un mercenaire, il avait dans sa lame l'ensemble des maux du monde, l'ensemble des années qui s'étaient étalées dans son long manteau par sa douceur, sa saveur, mais surtout son ardeur. La vie, c'était simplement le compagnon du temps. 

Sur mon rocher, je regardais l'empalement se faire. Cependant, alors que j'imaginais le sang du sunajin coulé. Un simple nuage de fumée apparu à la place du corps. Mes dents grinçaient. Mon regard se faisait incrédule et plus dur, ce fichu sunajin s'était moqué de tout le monde. Je me levais, je savais que le vieux lancier allait s'énerver. Il n'allait guère m'écouter dorénavant, je me sentais bafoué. J'avais fait mon possible pour éviter le conflit. Il s'était désigné, il avait accepté, l'honneur ne semblait pas être quelque chose qu'il avait. Les sunajins semblaient n'avoir aucun honneur. Je ne pouvais pas imaginer avoir tout essayé pour éviter le combat, je ne pouvais guère me permettre d'imaginer devoir combattre, de nouveau : 


« - Monsieur, dont je ne sais pas le nom. Je vous jure, je n'étais pas au courant qu'il était un clone. Je ne peux pas m'empêcher que cet homme venait de casser toute cette relation qu'on avait créé. Je ne peux guère proposer autre chose, je ne veux pas me battre contre vous. Comme vous me l'avez montré vous êtes un homme au grand cœur. Un homme qui combat plus par dépit que par envie. J'ai une dernière chose à vous proposer. Je vous offre ma vie. » 


J'étais sûrement fou, mais c'était un coup de poker, il me restait l'appui d'un genjutsu pour m'échapper d'un coup fatal voire même me dire que Yume pourrait me secourir avec son arc, s'il le fallait. Je me posais devant lui à genou. Je le regardais dans les yeux : 

« - Je vous conjure, il doit bien avoir une solution pour éviter le combat. Je veux croire en cette utopie de vous voir comme un compagnon dans mon village. Enfin, vu que c'est de notre faute, je ne peux guère faire autrement. Pour mon honneur, je vous donne ma vie.»

Je posais mes longs cheveux le long de mon épaule. Ma nuque était découverte, je le regardais d'un air franc, je n'avais pas peur. J'essayais simplement de sauver ce pourparler. Finalement, j'étais simplement un grand fou qui s'était perdu sur un champ de bataille.  


Résumé du tour:
 

b l a c k f i s h


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 8rbv
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Yume
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 418
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang B
Ryos: 125
Expérience:
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Left_bar_bleue345/1200Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 Empty_bar_bleue  (345/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Un clone. Un putain de clone. Là… c’était mort pour les négociations. Shun allait se faire tuer ! À cause d’un connard de Sunajin ! Entre lui et son kage j’allais finir par en faire un putain de rapport à notre kage. Pas le choix. Il fallait que je défende Shun, je n’allais pas le laisser se sacrifier ! C’était hors de question ! Il fallait que j’intervienne. Maintenant. Je bondis vivement en poussant au maximum ma vitesse je m’interposais immédiatement entre l’homme à la lance et Shun. J’avais laissé mon arc et mes flèches dans l’arbre. Je me mis devant Shun prête néanmoins à frapper Byakugan actif. C’était parti pour un coup de bluff énorme. Fallait que Shun suive. Je déclarais d’une voix forte et presque suppliante :

« Pas mon grand frère ! Vous ne toucherez pas à mon frère, c’est la dernière famille qu’il me reste ! »

J’affichais un air furieux, garde levée, prête à le défendre à cause de ce taré de Sumajin. Il fallait qu’il parte. Maintenant. Je pouvais le tuer s’il le fallait ou le protéger sans attendre. Je pouvais défendre et tuer d’un coup, ce n’était pas le problème. Mais si je pouvais tenter une dernière fois d’empêcher un homme de mourir juste en parlant de famille. Je soutiens le regard de l’attaquant.

« Shun-Nii-san, va-t-en ! »

Sous entendu : recule je m’en charge va récupérer mes affaires merci : je gère ! Je pouvais le tuer s’il le fallait mais est-ce qu’il oserait tuer une enfant de quatorze ans ? Ou du moins tenter. Je pouvais frapper avec un jûken sans aucun problème. C’était à lui de voir.


Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 JAC2XUGh_o-1
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
Messages : 641
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Stopper l'orage

Leurs ennemis en apparence vaincus, Kaori et Tôzen s'avérèrent incapables de se mettre d'accord sur la marche à suivre.
Tuer ou épargner ?
La petite genin de Konoha, fidèle aux valeurs humanistes de son village (enfin, celles affichées, la réalité étant parfois fois un poil différente) voulait accorder la vie sauve au tetsujin à son chien.
Par opposition, lui aussi fidèle aux vues sans pitié ni concession de son village, le jônin de Suna voulait opter pour une élimination définitive.

Il essaya de convaincre la jeune naïve, mais cette dernière ne bougea pas. L'obstination et la fierté des Uchiha.
Tôzen décida donc d'en finir lui même, dégainant un kunaï.
Le chien gronda de façon menaçante, sentant ses intentions meurtrières. Kaori ne fit pas un geste pour aider le sunajin, qui dû donc se charger de l'animal tout seul.
A deux, ils n'auraient fait qu'une bouchée du tetsujin et de son animal. Seul, voilà que le ninja du désert devait affronter un fauve luttant pour sa vie et celle de son maître.

Ragaillardie par l'adrénaline, l'animal poussa un hurlement de rage, je jetant avec ses dernières forces sur Tôzen qui croyait simplement devoir achever une bête agonisante.
Il usait de ses dernières forces pour combattre le sunajin.
Sous son pelage martyrisait par le feu et les lames se trouvait un véritable cuir tanné et des muscles puissant, taillé pour la guerre et la traque de ninja.
Les coups de kunaï firent jaillir le sang, mais surtout excitèrent encore plus l'animal.
Cependant, il fini par tomber, vaincu tant par sa propre fatigue que par les hémorragies.

Kaori regardait, dégoutté, ce spectacle pitoyable d'un homme adulte jouissant du plaisir de torturer et d'achever un pauvre animal vaincu.
Sous le rire victorieux de Tôzen, la petite fille remarqua que le tetsujin tentait de se redresser pour lui aussi offrir un dernier baroud d'honneur au meurtrier de son compagnon de toujours. Il cherchait quelque-chose sous son gilet...
Devait-elle intervenir ou laisser Tôzen continuer son massacre ?


Un peu plus loin dans la forêt, le double du sunajin fit semblant de se rendre, d'accepter le marché du lancier.
Gouailleurs, il provoqua le soldat, le poussant à attaquer.
Bien que méfiant, le tetsujin s'exécuta, portant un puissant coup de lance au faux ninja du désert.
Le marché de dupe aurait pu se conclure là, dans une explosion tonitruante du clone et une pluie d'entrailles qui aurait choqué le doux Shun.

Mais, mû par son instinct sauvage et sa soif de sang, le double de Tôzen tenta d'esquiver l'assaut.
Hélas, pour se faire le pauvre Kage Bunshin tenta d'accélérer de manière foudroyante comme son créateur.
Mais il n'en était qu'une ombre, un pâle reflet, un ersatz... Ce n'est que par miracle et une humiliante roulade qu'il parvint à échapper à la lance du soldat de l'Empire.
Pire : en voulant imiter les capacités incroyables de son maître, il avait perturbé son propre chakra. Le délicat équilibre qui maintenait sa forme et sa pseudo-conscience vacillait...
De rage, il chargea sauvagement le lancier, espérant toucher des points vitaux pour l'occire promptement.

Le piquier de Tetsu enrageait de son coté. Evidemment ! Le vil ninja n'avait pas tenue parole et ne guettait qu'une occasion pour attaquer !
Et bien cet impudent allait payer ! Il avait l'avantage de l'allonge de part son arme. Il ne rentrerait pas dans la nuit sans combattre !

Le simili-Tôzen chargea, expédiant un savant coup directement à la gorge, anticipant avec plaisir le jet de sang chaud, mais le lancier désormais sur ses gardes parvint à éviter un coups fatal. Le raisiné jaillit néanmoins, une terrible balafre s'ouvrant dans la chair du tetsujin.
Le double du sunajin porta à nouveau un assaut d'une vivacité et d'une précision inouïe, espérant en finir. Cette fois, il allait l'avoir !
Le contact se fit et... Tôzen bascula en avant, emporter par sa vitesse.
Son kunaï n'avait embroché que la veste crasseuse du chasseur ! Un kawamiri !
Où était passé le tetsujin !?

Ce dernier, furieux de la trahison, ne laissa pas l'occasion au faux shinobi de se reprendre.
"Raigeki !" s'exclama-t-il, expédiant son arme dans le dos du faux sunajin avec une précision d'expert.
En un éclair, la lance jaillit, empalant le clone, le propulsant au loin avec une force terrible et le clouant contre un arbre.
Il explosa dans un nuage de fumée impressionnant, vaincu mais emportant l'arme de l'ennemi avec lui.

Restant bouche-bée devant ce spectacle et pantelant sous l'effort, le tetsujin dégaina un tantô arrochait à sa ceinture.
"Putain ! Un putain de clone ! J'aurais dû m'y attendre avec vous, saloperie de ninja ! Vous avez tenté de m'avoir ? Et bien rira bien qui rira le dernier !" s'écria-t-il, fulminant de rage en se tournant vers le malheureux Shun.
Son sourire était carnassier : plus question maintenant de petit marché en douce. Les shinobi s'étaient bel en bien comporté comme l'Empire les décrivaient : fourbes, menteurs, traîtres ! La tête de ce petit foutriquet à la langue de miel allait rouler dans le sol ! Et après, il se tirerait d'ici pour rejoindre la soldatesque. Ensemble et avec les Chasseurs Funestes, il traquerait l'original de l'autre empaffé qui avait essayé de l'entuber !

Écumant de rage, le tetsujin n'était plus en état d'être raisonné.
Shun essayant tout de même.
"Fini les jérémiades de lâche et de pleutre, ninja ! Tu avais ta chance et tu m'as trompé !" beugla le lancier (désormais réduit à se servir de son arme de secours) au comble de la colère. "Ne viens pas me parler d'honneur maintenant ! Et tu ne m'offres pas ta vie : je la prends !"
Il leva son tantô, bien décidé à décapiter l'uzujin. Bon, il allait sans doute devoir s'y reprendre à plusieurs fois. Cela n'en serait que plus doux. Vengeance !

Mais alors que son bras allait tracer un arc fatal vers la gorge offerte de Shun, Yume jaillit des fourrées à une vitesse inouïe.
Par réflexe, voyant surgir une femme (une très belle jeune femme), le tetsujin se figea.
Plus que dubitatif devant la comédie de la kunoichi de Konoha, il hésita néanmoins et écouta pendant un bref instant ses suppliques.
Puis il remarqua ses yeux.
Et réfléchit.
Son ami, le guetteur, avait été occis par un archer. Or, ni le geignard qui avait cherché à l'endormir avec des paroles de paix et de calme, ni le faux-ninja avide de sang n'en avait.
Ces yeux bizarres... Oui, comme dans les légendes. C'était un truc de ninja. Un dojutsu.
La nouvelle venue n'avait pas d'arc cependant... Y avait-il encore d'autre ninja caché dans les broussailles, prêt à le cribler de flèches ?

Non.
Sinon, ils ne feraient pas toute cette comédie.
C'était juste deux gamins, des shinobi impies qui usaient de mensonges, d'illusion et de ruse iniques pour essayer de fuir le siège et la victoire inévitable de Tetsu.
Un sourire mauvais se dessina sur son visage.
S’ils avaient tenté de négocier, c'est qu'ils ne pensaient pas pouvoir le vaincre. Il avait l'avantage.
"Mon prix vient soudain d'augmenter. L'inflation, que voulez-vous..." siffla-t-il méchamment, brandissant sa lame en direction de Yume. "Non seulement je vais prendre la tête de ton soi-disant nii-san, mais je vais bien m'occuper de toi ! Les nuits sont longues dans cette forêt humide... Si tu te montres très très gentille ma petite, tu survivras peut être. Libre à toi ensuite de partir où bon te semblera... Commences à ôter tes habits, pendant que j'égorge ce traître à la langue bien pendue. Il m'a quasiment promis le paradis. Je vais lui montrer l'enfer avant de te faire monter au septième ciel !"

Récapitulatif combat:
 
         


 
Feat.
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 UdQpUo3
Stopper l'Orage [mission rang A] - Page 2 YATtdiJ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: Le Grand Bazar et l'extérieur-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.