:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Rentrée des Classes. !

avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 136
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Rentrée des classes


*Esprit *
*Akrillo*


Assis au pied d'un cerisier, en positions de méditation. Face à l'océan et dos aux responsabilités. Le coeur léger, l'esprit libéré, je suis prêt à m’envoler...
*Hey oh, si tu veux faire de la poésie, prends une feuille et écris, mais j'veux pas entendre des trucs comme ça moi !*
*... Je me disais bien que cette méditation n'allait pas durer. Fallait bien que quelqu'un la gâche ! Qui es-tu pour être aussi puéril, c'est à croire que tu n'es même pas de mon clan..*
*J'en ai entendu des idioties dans ma vie, mais celle là les dépasse toutes. Je voulais juste t'avertir que le soleil commence à être haut dans le ciel, et que tu as un cours de Stratégie avec Senseï Tashi avant midi, non ?*

Ce qui m'énervait le plus, c'est que cet esprit avait toujours raison. Et que même lorsqu'il m’embêtait, c'était au final pour une bonne raison. Comment voulez-vous être zen avec quelqu'un comme ça dans votre tête ?
*Tu ne peux pas, par contre tu peux au moins devenir meilleur en stratégie, alors file à ce cours !*
*Trés bien chef ! *

En ouvrant les yeux et en commençant à me relever, je sentis la liaison se couper. C'était tout à fait normal. Seuls les Senseïs et grands Senseïs arrivaient à parler à leurs esprits à tout moment ou presque.
Pour nous, les simples membres du clan, il nous fallait obligatoirement méditer ou bien être en situation de stress pour réussir à parler avec celui ci...
Une fois debout, je lissai mes vêtements une dernière fois, pour leur redonner un aspect soigné, et remis mon sabre accroché à ma taille. Un dernier regard vers l'océan, avant de partir en contrebas, vers le domaine de mon clan.

Je me trouvais en ce moment sur une des petites îles reliées à une plus grande par un long pont de bois, où se trouvait le village d'Uzushio. Une partie de mon clan se trouvait déjà ici avant même la construction d'Uzushio. Il nous fallut juste nous regrouper, et remettre des infrastructures aux niveaux de nos ambitions, et le tour était joué ! Il y avait aussi des bâtiments sur la grande île qui nous appartenaient plus ou moins : la caserne. En effet, nos membres du clan composaient principalement la Garde D'uzushio (comme la police de konoha stu veux izi), et ces quelques bâtiments étaient mit à leurs dispositions pour stocker armes, armures, fichiers et servaient à d'autre besoin logistique. Cependant, leurs austérités contrastaient totalement avec le confort proposé dans notre domaine de clan.

Je saluai Lhama et Kirrito en passant, ils aillaient surement parfaire leurs arts du combat à main nue. Faisant partie de cette école, leurs études étaient maintenant focalisées sur ça. Je passai sous une arche en bois rouge, avant de traverser notre petite place en pavée de pierres rondes et lisses, où le bruit de mes bottes fit en retourner plus d'un. Certains étaient justes des membres sans castes, ils avaient échoué ou abandonnés l'apprentissage. Certains avaient de la rancœur envers eux, mais ce n'était pas mon cas. Je levai ma main pour les saluer de loin et leur fit comprendre que j'étais assez pressé.
Je passai sur un petit pont, pris le temps de regarder deux poissons se chamailler une libellule, avant de repartir vers les bâtiments de la caste des Coqs.

Grand Senseï Tashi était une femme calme et forte. Elle se tenait toujours droite, autant dans sa posture que dans ces actions. Elle avait prouvé à nos membres les plus machistes que les femmes pouvaient aussi atteindre ce grade de Grands Senseïs. Il n'y avait qu'une seule autre femme à ce grade actuellement, dans la caste des Chiens. Je me précipitai vers la porte, en enlevai mes chaussures avant de rentrer dans le bâtiment. De nombreuses décorations murales ornaient l'extérieur, mais aussi l'intérieur du bâtiment qui était entièrement composé de bois. De nombreux vases se trouvaient sur les tables et armoires, et le parfum des fleurs qui les composaient embaumait la pièce d'une agréable odeur.
Je pris tout mon temps pour traverser cette pièce avant de faire coulisser une porte et de voir Senseï Tashi assise en Seiza devant une tasse de thé, à l'autre bout de la salle. Lorsque je rentrai, elle me fit un léger sourire, et je ne perdis pas de temps à lui rendre, avant d'aller m'asseoir en face d'elle. Je vis qu'elle avait un cahier ainsi que de quoi écrire, à côté de sa tasse. Le cours allait surement commencer.


▬Bonjour Grand Senseï Tashi, je suis prêt à recevoir votre enseignement.




Cette phrase faisait partie du protocole et la prononcer avant chaque début de cours faisait partie de la rigueur que chaque Miyamoto doit avoir. Normalement, elle devrait répondre par "Et je suis prêt à te l'accorder" suivis de mon nom.


Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Je souris lentement en finissant de ranger la pièce. Le tatouage du coq sur mon omoplate dont des plumes remontait jusque dans ma nuque ondulait à chacun de mes mouvements. Mon esprit était à moitié occupé à discuter avec l'esprit de ma tante morte bien avant ma naissance. Elle m'était d'une aide précieuse. Mais pour l'instant, je lui demandais de se retirer, j'avais besoin de concentration. LE jeune Akrillo, futur chef de clan, allait bientôt arriver et je me devait d'être prête. Que ce soit sur les questions que j'allais lui poser mais également la leçon que j'allais lui donner. Je finis de nouer mes cheveux en chignon et y glissais deux aiguilles. Autant des armes qu'autres choses. Je posais la théière sur la table avec deux tasses. Les cartes étaient posées de mon côté dans leur étui et un cahier était près de moi. J'avais dedans toutes les idées qu'il me fallait si j'avais besoin. Je lissais ma tenue d'un mouvement de main et m'assis pour attendre les yeux mi-clos

« Tu sais qu'il va être en retard Tashi ?
- Miko, je t'en pris. Laisse moi espérer que notre futur chef n'est pas un jeune idiot.
- Tu sais ce que je pense de l’espoir ma nièce ?
- Je le sais Miko, je le sais. Mais ce jeune homme est puissant.
- Pour un Miyamoto. Dis moi, c'est vrai ce que j'ai entendu ?
- Qu'as tu entendu Miko ?
- Que le clan de Howaki a rejoint le village.
- C'est vrai. Leur cheffe est bien jeune.
- Ils ont fait une séparation avec les Howazuru ?
- Il est exacte.
- Pourquoi ?
- Divergence d'opinion. Je sais que tu as été tué par un Howazuru mais …
- Je le sais aussi ! Je ne te dis pas d t'en méfier, mais de toujours le prendre dans tes calculs Tashi.
- Nous pouvons leur faire confiance.
- Seulement en so…
- Il est là. »

Je relevais la tête et clignais des yeux. D'un coup d'œil j'avisais l'horloge. Quatre minutes et dix neuf secondes de retard. Je plissais légèrement les yeux en fixant le jeune homme. N'avait-il donc aucun idée de l'importance de l'heure pour un stratégie ? Une minute de retard de réaction ou de présence pouvait causer la perte d'importantes unité de combat. Et dans un combat solo, la mort. Je le saluais d'un mouvement de tête très lent. Il prononça la formule rituel. J'y répondis.

« Je suis prête à te l'accorder Akrillo. Voici ma première leçon. Un bon stratège n'arrive jamais en retard. Tu as quatre minutes et dix neuf secondes de retards. Beaucoup de choses peuvent se passer en ce court laps de temps. Je suppose que tu as flâné en chemin. Un stratège ne doit jamais être en retard. À la rigueur pile à l'heure, dans le meilleur des cas, en avance. D'au moins une minute. Sinon cela peut en être finit de lui et de ceux qui l'accompagnent.
- Et après c'est moi qui suis dur Tashi ?
- Miko s'il te plaît.
- Pardon. Je te laisse continuer.
- Merci. »

Je lui servis une tasse de thé avant qu'il ne le fasse lui même. Je le fixais toujours droit dans les yeux et attrapais au vol un de mes crayons qui roulait au bord de la table. Je le fis tourner entre mes doigts et reposais le récipient brûlant.

« Tu as une minute pour me citer inconvénients et avantages de Uzushio. »

Avantage : une ribambelle de petites îles, toutes défendues, des accès par la mer, de très bonnes connaissances théorique. Inconvénients : un nombres très élevé de petites îles facilement prise, peu de connaissances pratiques, et la mer justement, coupé du monde par cela. Du moins c'était souvent les premier qui venaient à l'esprit il y en avait bien d'autres.  Comme l'unité précaire pour l'instant du petit village, la jeunesse du Uzukage … À voir ce qu'il pouvait me dire. C'était la base pour un stratège de voir rapidement inconvénients et avantage d'une situation. Tant qu'il y avait au moins un avantage rien n'était perdu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 136
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Rentrée des classes


*Esprit *
*Akrillo*

Il ne servait à rien de m’excuser. Nous nous excusions très peu dans notre clan. Le fait de s’excuser montrait surtout que nous étions faibles et avec de la mauvaise foi. En effet, je l’avais cherché, j’étais parti en retard exprès, et je ne m’étais pas hâté sur le chemin. M’excuser pour ça me servirait juste à recevoir un plus gros sermon de la part de Senseï Tashi, rien de plus. Par contre, à l’extérieur, nous nous excusons, bien que nous fassions tout pour que ça n’arrive pas. Nous ne voulons pas passer pour des rustres…
Je pris la tasse de thé, et au moment où elle arrivait à mes lèvres, elle me sortit la première consigne.
Sans paniquer, je plantai mes yeux dans les siens, et continuai de boire tout en réfléchissant. Lorsque je fus arrivé à la moitié de mon temps, je posai la tasse délicatement sur la table, puis j’attendis encore une infime poignée de secondes pour être sûr de ce que j’allais dire.
Enfin, dans les ultimes secondes, je lui décrivis les avantages et inconvénients, en la regardant dans les yeux.



▬ Pour ce qui est des avantages, notre position en tant qu’île en est un, notre port ainsi que notre accès à la mer aussi. Notre connaissance du terrain et des différents de l’état de la mer sont surement le plus gros. En contrepartie, il y a trop d’îles différentes pour que nous puisions les défendre toutes, et y avoir une garnison. Le fait aussi que notre Kage n’est toujours pas instauré une marine digne de ce nom reste un mystère, mais un mystère qui pourra nous coûter très chère en cas d’attaque. L’éloignement d’autre culture à cause de la mer est le revers de l’avantage d’être sur une île.
Enfin, vu qu’il me reste huit secondes, je voudrais rajouter : notre manque d’expérience en tant qu’organisation commune, en tant que village et je compte dedans notre Uzukage, peux nous porter préjudice. Ah, et votre thé est délicieux.



Je venais de finir pile à temps, je le savais, elle le savait. Ma dernière phrase n’était ni une provocation, ni un manque de respect, mais tout simplement un témoignage de ma différence avec les autres Miyamoto.



▬Je vois sur votre droite qu’il y a des cartes et autres dossiers. Nous allons travailler sur quoi aujourd’hui ?


J’avais repris mon sérieux. Après être arrivé en retard, je devais essayer de me montrer digne de la caste des Dragons. Plus d’une trentaine d’années sont passées sans qu’un Dragon soit nommé. Et depuis ma nomination, personne d’autre ne le fut. Je pouvais dire que j’étais le futur du clan, sans faire preuve de vantardise. Néanmoins, j’étais encore à des années-lumière de potentiellement prendre la place de chef…



Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Miko ricana dans mon esprit en voyant le jeune homme prendre tout son temps pour répondre. Indigne d'être un dragon me souffla t-elle. Je restais de marbre. C'était bien de prendre son temps. Mais trop le prendre était mauvais. Tout était une question de dosage et d'ingéniosité. Sa réponse était correcte dans l'ensemble mais je frappais le bord de la table de mon crayon.

« Réponse en partie correcte. Mais tu es trop lent. Prendre le temps est bien, mais trop prendre le temps comme tu l'as fait est mauvais. Tu aurais dû finir de me répondre à quarante trois secondes. Je te donne le temps maximum, mais aller plus vite n'est pas un mal si tu réfléchis bien. Tu as oublié quelques détails. Point positif : le Uzukage est jeune et dynamique, il instaure donc un vent d’énergie sur le village, mais il manque d'expérience sur la vie. De plus le village est très riche grâce au commerce et ainsi nous possédons beaucoup d'informations grâce au commerce. Mais c'est également un point faible. Sans le commerce le village est en danger. Sommes nous d'accord ? N'oublie jamais : un inconvénient peut devenir un avantage, mais l'inverse est vrai. Ne crois jamais que tout est acquis. Pour le thé je te remercie. »

Je bus moi même une gorgée de thé en portant une main à ma tempe et en ordonnant une nouvelle fois à Miko de se taire. Bavarde. C'était sa le problème de ma tante. Mais si elle ne l'avouerait jamais. Je bus une nouvelle gorgée de thé avant de tirer la dernière carte de la pile et la dépliais d'un mouvement souple du poignet. Une carte très simple, une forêts avec des teintes plus clairs et plus foncée pour indiqué les collines et autres. Avec plusieurs lignes bleus : les rivières. Je sortis une feuille et la tendis au jeune Dragon. La situation : un groupe d'une trentaine de ninjas adverses, dont seulement quatre incapable de se battre. Il y avait une base dont le groupe d'Akrillo, douze ninjas entraînée et puissant, mais malheureusement blessé dont deux incapables de se déplacer sur de longues distancer. Les caractéristiques de chaque ninjas étaient inscrites sur la feuille. Je joignis mes mains et posais mon menton dessus. Une fois qu'il eut prit connaissance de la feuille je dis :

« Je te laisse dix minutes pour établir un plan et me le dire uniquement à la fin des dix minutes sur ce coup là. Je ne répondrais à aucune question. C'est partit. »

Je fermais de nouveau à moitié les yeux laissant ma conscience entamer une nouvelle discussion avec Miko qui elle avait ses propres idées. Un léger sourire étira mes lèvres fines et mes yeux se rivèrent à l'horloge. Qu'il ne trouble pas ma concentration ni la sienne. Un stratège ne se laisse jamais distraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 136
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Rentrée des classes


*Esprit *
*Akrillo*

Je n'hésitai pas une seconde avant de plonger ma tête dans la carte. Les cartes, elles en avaient en plusieurs exemplaires, parfait ! Le travail qu'elle me demandait était presque impossible. 10 minutes, trouver un plan, en étant moins nombreux et blessés... Cependant, tout ceci pouvait arriver dans la réalité, et je devais alors montrer de quoi j'étais capable.

Je pris un crayon, et commençai a gribouiller sur la carte, je plaçai mon groupe par des ronds. Les blessés, eux étaient colorés en rouge. Les ennemis étaient déjà placés dessus. Je lus rapidement la fiche de mes effectifs. Une fois mémorisé, je re examina la carte de plus près, pendant une minute, avant de partir à l'assaut de ma stratégie.


carte 1:
 

La situation de départ était comme celle-ci. J'envoyais au centre deux shinobis manipulant le suiton et le combat au corps-à-corps (kenjutsu ou tailjutsu) , ainsi que moi-même. Il y avait un senseur sur chaque colline, ainsi que des combattants expérimentés, et un lambda.
L'objectif était de faire foncer tout droit mon petit groupe de trois. Une fois que l'ennemi est attiré par nous, nous devons tenir une petite minute. Une fois la minute passée, certains shinobis présent sur les collines descende pour les prendre sur leurs côtés, afin de les désorienter et les repousser, voir les éliminer. Pendant ce temps, les senseurs continuent leur chemin avec un shinobis en soutient, pour débusquer tout retardataire et les prendre à revers.

Une fois cette attaque menée, ils faut enchaîner rapidement les trois autres étapes. Tout se joue sur la rapidité d’exécution, et l'impression que nous donnons à l'ennemi. Il faut paraître nombreux, les attaquer partout au même moment, avant de se retrancher sur nos positions.

carte 2:
 


La deuxième étape consiste à créer une ligne de shinobis pour empêcher tout percé de l'adversaire sur nos blessés. Les membres du groupe sur les collines continuent encore leurs percées et se tiennent prêt a attaquer dans la suite du plan. Au centre, nous devons retrouver les plus forts et ceux maîtrisant le suiton. Nous ne devons pas aller loin, car étant blessés, nous ne pouvons pas être aussi mobiles que nos adversaires.


carte 3:
 

LE gros de l'attaque se trouve ici. Nos maîtres du suiton attaque le front ennemis, avec la rivière à côté pour appuyer leurs maîtrises. Les autres shinobis les plus puissants se jettent dans la mêlée, tandis que nos moins forts restent légèrement en retrait pour appuyer nos troupes, et regagne rapidement les collines après la fin de l'attaque. Les senseurs se retrouvent aussi en centre, et se sont juste les shinobis assez forts qui les accompagnaient qui poursuivent leurs routes dans le camps adverse. Tout se passe lors de ce mouvement. Il faut attaquer rapidement, submerger l'ennemi en attaquant de tous les côtés, et s'appuyer avec la rivière. Une fois que les renforts ennemis arrivent, il faut vite se replier en arrière sur des positions favorables.

carte 4:
 

Ici nous nous retrouvons alors dans un statu quo favorable. L'ennemi est effrayé, ils viennent de se faire attaquer de tous les côtés, ont perdu de nombreux hommes, mais ne savent pas où se trouvent l'ennemi.
Nous nous sommes retranchés sur les collines avoisinantes, et aussi proches de leurs blessés grâce a notre diversion.
S'ils veulent nous attaquer, ils doivent traverser la rivière, mais avec nos shinobis suiton, nous pouvons les maintenir en respect, ou leur blesser de nombreux individus avant qu'ils passent entièrement. À ce moment là, nous fonderons sur eux en attaquant leur front, et les côtés, pendant que nos shinobis se trouvant à l'arrière les attaques de leurs positions, semant le trouble et la peur dans leurs rangs.
Néanmoins, il faut leur laisser une échappatoire, pour qu'ils puissent fuir. Nous n'avons pas forcément la force et le nombre nécessaire pour les tuer et vaincre tous. Notre plan marche sur la peur et l'effet de surprise, ainsi que l'attaque de toute part. Si nous les encerclons entièrement, ils n'auront nul part ou fuir, et se mettront à se battre de manière enragée. J'avais lu ça quelque part dans un écrit assez ancien, dans la bibliothèque du clan " Un rat acculé mord. Laisse-lui une sortie et il fuira."
Ma stratégie était au point, les dix minutes finies pile-poil ! J'allais pouvoir décrire à mon interlocutrice tout ce en quoi résidait mon plan...
J'espère qu'elle sera satisfaite de mon plan assez réalisable à mon gout, mais étant de nature peu sûr de moi, je ne pouvais pas savoir !


▬Bien, alors regardez ces cartes, tout réside en plusieurs étapes ....



[je ne re-explique pas tout car j'ai déjà tout dit avant , ça fera trop lourd ! si tu as des questions dis moi Smile ]




Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Je battis des cils un instant avant la fin du temps. J'avais un bon mal de tête et je me massais les tempes. Mmmh … Miko était réellement bavarde. Elle était parfaitement fatigante parfois. Je pris tranquillement les cartes en écoutant avec attention ce que voulait Akrillo. Je hochais calmement la tête en tapotant la table de mon ongle en observant l'état des cartes. Il avait de bonnes idées, c'était bien. C’était effectivement un bon plan, un excellent même. Mais …_

« C'est un bon plan. Efficace. Tu te sers bien du territoire c'est vrai. Tu aurais pus également utiliser tes ninjas et toi même en vous éparpillant dans la forêts pour les attaquer par l'arrière et les harceler de tout les côtés rapidement pour les déstabiliser. Et en premier … Sûrement achever les blessé et vous servir de leur corps comme avertissement. Bien que je n'approuve pas cette méthode … Il faut parfois laisser les principes de côté pour sauver les siens. Utiliser vos vêtements pour tromper l'adversaire, faire du bruit partout. Enfin, tu dois bien comprendre l'idée. Bien pour le temps. Prochaine fois plus rapide. »

Je roulais les cartes. Je devrais les nettoyer. Tant pis. Miko ricana en disant que la carte avait été bien simple. Trop simples. Je fis claquer ma langue en marmonnant un « Stop Miko j'ai dis. » Elle marmonna et se retira une nouvelle de mes pensées. Je ne répondrais pas à une question au sujet de Miko. Il devait bine se douter ce que c'était. À cause du bavardage insipide de ma tante je perdais le fil de mes propres pensées et donc du cours que je voulais donner au jeune homme. Je jetais un œil à mes notes histoire de me les remettre en tête. Bien la suite. Je me massais de nouveau les tempes.

« Les points clés pour tenir une bataille longue. »

À savoir le ravitaillement en premier, le moral des troupes, la distraction donc, la surveillance, le terrain, les renforts .… Lui laissant le temps de réfléchir pour une fois, puisque ce genre de décision se prenait en aval d'un long conflit. Je notais avec soin ce qu'il avait dit et fait en attendant sa réponse. Je lui laissais malgré tout seulement trois minutes et douze secondes de réflexion avant de relever la tête et de le fixer droit dans les yeux. Miko se taisait véritablement pour l'instant. J’eus un léger sourire. Que j'aimais le calme et le silence. Je le vis ouvrir la bouche je tendis la main pour le couper avant qu'il ne parle. Je bus une longue gorgée de thé et attendis qu'il me serve

« J'ai un trous de mémoire. Rappel moi quelle est la difficulté principale pour un stratège ? »

Je reposais ma tasse sur la table et me redressais encore un peu. Parfaitement droite. Même dans mes principes. C'était ainsi. La fierté d'une grand sensei. Peu de femmes arrivaient à ma place je me devais de faire honneur à toutes.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 136
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Rentrée des classes


*Esprit *
*Akrillo*

Mon interlocutrice enchaîna rapidement, ne voulant pas trop me féliciter de mon plan. Elle avait même plutôt pointé les défauts, mais j'avais l'habitude, c'était comme ça que fonctionnaient les Miyamoto.
J'eus à peine le temps de respirer qu'elle enchaîna directement sur une autre question. Il me semblait que je disposais de quelques secondes, voir minutes pour y réfléchir. Tant mieux.
L'esprit en moi se taisait, comme à son habitude lorsque je ne méditais pas. Dommage, il m'aurait pu être utile, cette fois...
Bien, alors, elle voulait savoir les points clés pour tenir une bataille longue... Il y en avait plusieurs, comme par exemple, et en premier lieu, l'éloignement et l'usure des troupes. Des troupes éloignées d'un camp, épuisé physiquement et moralement, usés, et sans ligne directe de ravitaillement avec l'arrière, n'allait pas durer longtemps lors d'une bataille se passant sur des jours entiers. Il fallait toujours prévoir une ligne de ravitaillement avec l'arrière, autant pour la nourriture et matériels, mais aussi pour transporter les blessés, faire tourner l'effectif, et aussi pouvoir distraire ceux se reposant... La connaissance du terrain était aussi importante ! Il fallait reconnaître les environs pour ne pas tomber dans un piège, savoir ou positionner le camp de base de façon optimale, etc... Mais aussi, il faut avoir des renseignements sur l'ennemi : leur moral, leur taille, qui les diriges... Tout ça peut mener à un changement de la stratégie initial... Elle leva la tête, l'heure était à la réponse :


▬Je ...!



Pourtant, elle me stoppa net. Ah ! Une autre question ? Comment ça ? Hum, surement une question piège. On nous avait rabâché encore et encore qu'il y en avait plusieurs, pendant mes études passés.


▬Je pense que vous voulez dire les difficultés principales, non ? Elles sont au nombre de deux : savoir gérer le temps. Tout bon stratège sait maîtriser le temps à la perfection, que se soit le sien, ou celui de l'ennemi. Ensuite, se connaître soit même. Nous avons vu dans un cours précédente que se connaître soit même, c'est gagner la moitié de la guerre. Le stratège doit savoir parfaitement quelles troupes est avec lui, qu'elles sont leurs qualités, défauts, pourquoi... Qui sont aussi les autres généraux, pour qu'elles causent ils sont en guerre, les soldats suivent-ils la causes, en ont-ils marre ? Voilà les deux plus grandes difficultés pour un stratège. Il doit réussir a connaitre parfaitement son groupe, tout en réussissant a gérer le temps !


J'avais réussis à passer outre son piège. J'en était pas fier pour autant, et je gardais l'humilité de tout élèves avait face à un grand Senseï.



▬Si vous voulez, je peux répondre à la question précédente... Tout d'abord... [rebelote, ça fera trop lourd, mais en gros je dis ce qui était au début du texte]




Je baissai la tête, en attente de son jugement. Ma timidité et mon insécurité me rattrapaient à grands pas. Autant j'étais persuadé de la première question, autant cette dernière pouvant manquer de précision...


Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
J'écoutais avec attention ce que me disait le jeune Akrillo, il avait vu mon piège. Un fin sourire étira mes lèvres. Il avait parfaitement compris ce qu'il fallait pour un stratège et une bataille longue. Je l'inscrivis avec soin sur mon carnet. Histoire de faire des cours sur mesure pour lui et pour d'autre. Je tapotais pourtant la table du bout de l'ongle. Je voulais tester ses nerfs. Je repris enfin la parole

« Tu as oublié une condition importante pour être stratège. Avoir des nerfs d'aciers. C'est l'une des plus importante. Un bon stratège a de bons nerfs. Sinon il craquerait sous la pression et serait incapable de se concentrer en pleine bataille. »

Je lui fis un petit sourire presque moqueur et continuais mon tapotement sur la table en intensifiant le bruit. Cela avait pour but à voir s'il était déstabilisé par un simple petit bruit. Bien qu'il soit particulièrement insupportable. Ma sensei me l'avait fait subir des heures durant pendant que je travaillais longuement sur des cartes ou d'autres choses importantes pour un stratège. Je fermais un instant les yeux avant de lancer une série de questions courtes. Les premières choses à faire quand on établit une place forte ? , Comment faire passer discrètement des messages sans radios ? , Comment réussir à faire passer son point de vue pour celui de l'ennemie ? Comment se rendre compte rapidement des défauts et des avantages de chaque terrain ? Le meilleur terrain pour affronter de petits groupes de ninjas dispersés ? La pire techniques face à nous ?, Le sens du sacrifice ce genre de chose. Je ne lui laissais jamais plus de dix secondes pour me répondre. Il devait en être capable. Je sortis à la fin de l'interrogatoire une nouvelle carte et lui tendis avec un dossier.

« Tu as vingt et un ninjas, tous en bonne santés, tu dois construire une place forte dans le rond rouge trace sur la carte, malheureusement cette position est très convoité. Tu as environ trois jours pour te préparer avant l'arrivée de tes ennemies. Tu dois tenir en plus de ces trois jours dix jours. Ton plan. Un quart d'heure. »

Je pris délicatement ma tasse entre mes longs doigts et bus une longue gorgée avant de la reposer et de fixer mon élève.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akrillo
Uzushio no Chunin
Messages : 136
Date d'inscription : 15/03/2017
Localisation : Uzushio

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin Rang B
Ryos: 392
Expérience:
356/1200  (356/1200)
Voir le profil de l'utilisateur










Rentrée des classes


*Esprit *
*Akrillo*
Le bruit incessant que faisait le senseï commençait à me déranger. Le faisait-elle exprès ? Aucune idée, mais ça ne m’étonnerait pas, connaissant toutes les méthodes tordues des senseïs…
Après m’avoir rappelé un oubli, elle me pose une série de questions que je sue répondre du tac au tac, sans trop de difficulté. Observer le terrain, passer de nuit ou grâce à un fuinjutsu, grâce à des espions intégré ou des rumeurs…
La suite, et surement la fin promettait d’être plus intéressante. J’étais dans une équipe de plusieurs shinobis, une vingtaine.Le tapotement continu était presque devenue une habitude.
Le tapotement continu était presque devenue une habitude. Une mauvaise certes, mais je m’y habituais, j’arrivais à réfléchir sans problème.
Nous devions d’abord regarder le terrain, enquêter sur l’approche ou la présence d’éventuels ennemis. Une fois le territoire sous contrôle, nous commencions à monter la place-forte, à l’aide de Doton et de suiton, afin de créer des murailles et des douves, mais aussi en coupant du bois pour créer des protections. Nous allons parsemer tous les environs de parchemin explosif, afin de créer un périmètre de sécurité. Il faut cependant que ces parchemins ne créent pas de relation en chaîne, afin qu’ils ne soient pas tout détruits à la première approche. Nous pouvons aussi créer des sortes de butte, qui seront en fait des bunkers où certains shinobis seront pour surprendre l’ennemi, et leur lancer jutsu et armes de jet. Enfin, nous devons avoir une vue à 360° pour prévenir toute attaque, et les hommes doivent alors se trouver dans une position d’attaque circulaire, assez éloignée pour ne pas se gêner, mais assez proche pour se venir en aide.
Piège, bunker, vue sur tout. Nous pouvons aussi rajouter des assassins planqués dans le territoire ennemi en retrait, qui reviendront les prendre par surprise au bout que quelques jours après le début de l’attaque, afin de créer de la panique dans leurs rangs.
Le tapotage commençait vraiment à devenir lassant, heureusement, j’arrivais à la fin du quart d’heure et du cours. Je lui transmis alors ma carte et mon plan. Basique, mais efficace.


▬Alors, voyons...







Récapitulatif combat:
 


© NAELY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Je hochais la tête en regardant Akrillo m'expliquer son plan. C'était bien, vraiment bien. Basique mais efficace. Parfois il valait mieux faire simple mais efficace que complexe et impossible à mettre en place. C'était pas mal. Je hochais la tête doucement avant de rouler les cartes et de l'inviter à finir sa tasse de thé d'un geste de la main. Je notais tranquillement tout ce qu'il avait dit et proposé sur le carnet que je ferais passer à d'autres pour qu'ils y notent les progrès du jeune dragon.

« C'était très bien jeune Akrillo. Mon enseignement est finit pour aujourd'hui. Retourne à tes autres occupation, nous nous reverrons. »

Je me levais et repris mes cartes sous le bras laissant la théière sur la table pour l'instant. Je retournais dans mon bureau en appelant un genin du clan pour qu'il porte le carnet au prochain grand sensei que devait avoir Akrillo. Posant les cartes sur mon bureau je retournais dans la pièce principale pour nettoyer le thé et arranger un ou deux bouquet. Je retournais dans la pièce de travail et après avoir nettoyé les cartes, e me remis à composer avec Miko des scénarios pour les prochains cours. Plus tordus les uns que les autres. Il fallait e mettre à l'épreuve, montrer qu'il était digne du dragon qui ondulait sur son dos. À moi de l'aider sur cette voies.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Territoires d'Uzu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.