:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuit étoilée... [Pv-Yuriko]

Akane Itachi
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 204
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 18

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 512
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1027/500Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1027/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Un jour de plus... Un jour de moins.

Comme d'habitude, j'ai passé une journée dans la nature, autour du village caché des feuilles. Mes allées et venues ont fait de moi un grand connaisseur de la forêt près de Konoha, et j'ai mes repères dans cette majestueuse verdure qui protège notre village, telle une entité bienveillante. Mes pas me mènent là où le vent me porte, et je suis suivi par mon oisillon qui vole autour de moi, joignant ses battements d'ailes à l'harmonie globale et tranquille de la puissante végétation. Et pourtant, cet environnement ne me permet pas de fuir mes démons.

Ils me suivent partout, dans chacun de mes pas, dans l'eau que je bois, dans la solitude qui ne me quitte pas. Ils me font douter, me prennent le cœur dans les moments les plus critiques, remettant en cause mes plus fondamentales convictions, comme celle concernant le village caché des feuilles...

Konoha... Un mot si controversé dans ma mémoire, dans mon être. Cette patrie que je protège et que je fuis, ces villageois que je défends et évite... Et comme toujours, la même conclusion. Je défend un cercueil, je me bats pour mon frère tombé. Je n'existe pas de moi même, je ne suis que le prolongement de son action, finalement... Je l'étais de son vivant, et je continue à l'être dans sa mort. Qui suis-je réellement ?

Un bec me tape le crane, me sortant de mes noires pensées. Kato. Il a le don pour me faire sortir de ma torpeur, reprendre gout à la vie. Il me rappelle un élément essentiel, fondamental à tout ceux qui souhaitent rester en vie.

Avancer.

Alors je me remet en marche, mes démons suivant mes pas comme le choléra suivant la peste. J'avance dans la majestueuse forêt, j'avance dans la vie, et je sème ceux qui collent à mes basques. Je m'évade, trouvant la paix dans la rosée sur les feuilles, dans les rayons de soleil perçant la canopée, dans le doux bruissement des feuilles, dans l'harmonieux concert d'un ruisseau, et dans la paix nocturne du village caché...

Car, après une journée passée à crapahuter dans la nature, je rentre toujours à Konoha. Même si les souvenir régnant dans chaque pavé de la route me scient toujours l'âme, je ne peux abandonner le symbole de tout mon être. Je me suis dédié à Konoha, comme Kato avant moi... Et même si j'évite la foule, ou encore mes confrères en dehors des missions, la paisible atmosphère s'installant dans un village si actif de jour à un effet apaisant sur mon être, comme si mon devoir est accompli.

Alors, comme de nombreuses fois dans le passé, je monte en haut d'une maison en plein centre ville du village endormi, éclairé uniquement par les étoiles et l'astre lunaire. La maison en question est un peu plus haute que ses congénères, et donne une belle vue sur le Konoha de nuit, et sur la voute céleste. Je m'allonge donc sur le bord de ladite maison, les yeux rivés sur les étoiles, et les mains dans les cheveux... Lorsque je perçois un bruit, un mouvement.

Quelqu'un ? Qui à Konoha viendrait dans un tel lieu, à une telle heure ? Je me redresse, intrigué, et je passe rapidement mon bandeau frontal, que je descends un peu afin de me couvrir l’œil droit, cachant son étrange blancheur. Je n'ai que peu de contacts avec mes frères d'armes, ça serait dommage qu'un Konohajin prenne peur à cause d'un œil non dissimulé... je lance donc un "Qui va là ?" interrogatif.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 310
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 234
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1272/2000Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1272/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit étoilée
feat. Akane Itachi

" Les étoiles parmi les étoiles ne donnent que peu de lumière et pas davantage de chaleur. ”




La journée de Yuriko avait été longue, entre ses études et ses entrainements, sa rigueur et son exigence la mettait à rude épreuve. Généralement, c'était à ces moments là qu'elle se retrouvait avec son frère afin de se raconter leur progrès mutuel, de leurs rencontres ou tout autre banalité familiale. Ils se retrouvaient autour d'un repas, le plus simplement du monde comme s'ils n'avaient rien oublié de leurs origines terriennes. Mais à la tombée de la nuit, c'était l'instant où tout différait entre les jumeaux. Kyoshiro avait ses amis et ses compagnons, Yurikô retrouvait les bras calmes des soirées étoilées de Konoha. La jeune femme n'avait jamais aimé la foule et le brouhaha, cela l'incommodait. Elle avait toujours préféré la lune, le chant mélodique des oiseaux, le bruit du vent et le balancement des feuilles. Cela la réconfortait et la rassurait. Ce qu'elle chérissait? C'était par dessus tout les étoiles. Observer un ciel constellé dans le silence et en apprécier toute la grandeur.

Cette soirée là était censée être comme toutes les autres. Pendant un temps, avant qu'il n'y ait trop de monde dans les rues, la jeune femme profitait des lumières de la ville pour se promener, voir même se prendre quelques douceurs à manger de temps à autre. Elle se cherchait un coin calme pour se sustenter avant de reprendre une marche digestive. La shinobi patientait seulement assez pour que la nuit se fasse plus sombre afin de mieux distinguer les cieux. Par la suite, elle se cherchait le point culminant de la ville pour pouvoir admirer le spectacle dans sa solitude. Mais les choses furent différentes cette fois-ci.

Yuriko emprunta ses chemins habituels, grimpant avec légèreté sur les toits de la ville. Elle savait exactement où elle allait et y aurait pu s'y rendre les yeux fermés. Personne ne venait généralement à ces heures tardives et on ne lui en ferait pas le reproche. Ce fut donc sans inquiétude qu'elle traça sa route... jusqu'à se faire surprendre. La logique aurait voulu qu'elle soit sur ses gardes ou qu'elle en eut le réflexe, mais elle avait confiance en son village et à sa sécurité que cela ne lui traversa pas l'esprit. De plus, elle ne ressentit aucune forme d'agressivité mais la surprise n'en demeurait pas moins là. Elle se sentait comme une enfant que l'on aurait surpris en train de voler des bonbons, et ses joues rosirent légèrement de honte. Elle s'était montrée bien trop insouciante.

D'un pas cependant assuré, elle s'approcha afin de se mettre en lumière et que l'on puisse la discerner. Elle se présentait comme à son habitude, vêtue d'un élégant kimono, rouge cette fois-là. Ses longs cheveux noirs étaient négligemment détachés et ondulèrent au vent quand celui-ci se leva timidement. La nuit commençait déjà à se rafraîchir? Elle ne tressaillit pas et alla au devant du jeune homme qui avait décidé de se retrouver au même endroit qu'elle.

" Une habituée... qui n'a jamais eu le loisir de voir quelqu'un profiter de cet endroit de la même manière que moi. "

Le ton avec lequel elle s'adressa à ce dernier était tout à fait solennel et semblait sure d'elle. Mais plus elle se rapprocha, plus elle fronça des sourcils comme pour mieux discerner le visage de son interlocuteur.

" Votre visage me semble familier. Veuillez m'excuser si je ne suis pas capable de vous reconnaître. Je me nomme Tadake YuriKô. Enchantée. "

Les bonnes manières de la jeune femme furent-elle qu'elle le salua en se penchant légèrement, avant qu'elle ne prit soudainement place sur les abords du toit. Elle ne guetta pas la moindre réponse, elle était là pour le ciel. Si ce dernier avait les mêmes intentions, il ne pouvait être définitivement mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Itachi
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 204
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 18

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 512
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1027/500Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1027/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La présence se manifeste sous la forme d'une femme, de grande taille. Elle s'avance, et la lune éclaire son visage clair, soigné, ainsi qu'un long kimono rouge. Un léger vent se lève, faisant mouvoir ses cheveux aussi noirs que la nuit et ébouriffant les miens. Je devrais peut-être me méfier, mais rien n'indique une agressivité, et j'ai l'impression que la paix et le calme imposés par la nuit ne peut être troublée...

Elle répond donc à ma question, calmement :

" Une habituée... qui n'a jamais eu le loisir de voir quelqu'un profiter de cet endroit de la même manière que moi. "


Ainsi, elle venait souvent par ici.... je ne réplique rien, elle cherche surement la solitude, comme moi. D'ailleurs, ça éveille ma curiosité. Je pensais que tout mes compatriotes étaient de joyeux lurons, occupés à faire la fête, partageant une cohésion indéfectible, festoyant ensemble dès que l'occasion se présente, membres d'une équipe soudée... Je pensais être l'exception qui confirme la règle, mais tout semble indiquer que finalement, je ne suis peut-être pas le seul loup solitaire du village caché des feuilles...

Elle se rapproche petit à petit, puis fronce des sourcils. J'ai un soupir. Elle m'a déjà reconnu, et s'apprête à me demander de partir ? Mais au contraire, elle me demande, perplexe :

" Votre visage me semble familier. Veuillez m'excuser si je ne suis pas capable de vous reconnaître. Je me nomme Tadake YuriKô. Enchantée. "


Hm, elle n'aurait donc pas tilté ? En même temps, ce qui me caractérise est couvert, elle n'a donc pas directement compris mon identité. Par contre, je connais cette femme. les jounins de Konoha ne sont pas légion, et ont tous un grade mérité, et respectable. J'ai toujours cette sensation de vertige face à un aussi haut gradé. Elle est tellement plus fondamentale pour notre village que moi... Je ne réponds rien un long instant, laissant le vent jouer une mélodie, et animer nos chevelures, perdu dans mes pensées. Je me décide finalement :

"Je vous connais, comme tout le village, mais je n'ai que rarement eu l'occasion de vous rencontrer en personne... Enchanté."


Reste le plus angoissant à faire. Je remonte mon bandeau, que je met simplement sur mon front, découvrant mon œil blanc, qui a fait tant jaser sur ma personne... Je la regarde entièrement, tournant mon visage en direction du sien, et je dis d'un ton fataliste :

"Cela devrait vous aider... Akane Itachi, frère de Akane Kato."


Mon ton qui se voulait simple et déclaratif n'a pas résisté à la prononciation du nom de mon guide, et j'ai une infime hésitation, un léger tremblement dans la voix lorsque je prononce son nom... Akane Kato. Son départ pour l'autre monde m'est toujours autant insupportable, et cruel... Je sens mes démons raffermir leur prise sur mon cœur. Mais je les repousse, retrouvant la paix dans l'infinité du firmament. Mes émotions contraires m'ont fait inconsciemment attraper mes jambes avec mes bras, et je laisse le vent nous emporter de nouveau avant de reprendre la parole, une fois que l'océan tumultueux se tait en moi :

"J'avoue mon étonnement... Je ne pensais pas qu'un shinobi de Konoha, et encore moins une Jounin, ait un jour voulu échapper à la compagnie des autres... Est-ce indiscret de vous demander ce qui vous amène à vous réfugier par ici ?"


Ce n'est pas forcément très adroit, mais ma curiosité l'emporte sur mon bon sens. Les occasions de parler avec un shinobi de mon village sont extrèmement rares, et dans ce genre de circonstances, c'est du jamais vu. L'ambiance presque irréelle du lieu, et de la luminosité des astres, me donne comme l'impression de partager un moment propice à ce genre de questions, peut-être un peu trop intimes en temps normal. Mais c'est comme si les frontières entre Jounin et Chuunin, entre shinobis, n'avaient plus leur importance, et qu'un court instant, nous n'étions plus que de simples personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 310
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 234
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1272/2000Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1272/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit étoilée
feat. Akane Itachi

" Les étoiles parmi les étoiles ne donnent que peu de lumière et pas davantage de chaleur. ”




Yurikô n'était pas connue pour être une personne particulièrement sociable, ce qui en étonnait certains car elle avait choisi une branche qui l'obligeait à se rapprocher d'autrui. Elle n'avait cependant jamais caché que ce désir était né uniquement pour aider son frère Kyoshiro et de sa volonté de lui rendre la vue. Mais l'âge et la maturité, et sans nul doute les tristes expériences qu'elle avait pu vivre autrefois, avait fini par ouvrir un champ plus large à ses ambitions, sans pour autant oublier celles qui les avaient animées. D'ailleurs, on ne pouvait pas lui faire le moindre reproche sur la dévotion qu'elle avait pour son métier, et le temps qu'elle sacrifiait pour toujours étudier plus. Seulement, elle avait du mal à créer des liens avec son entourage. Cela ne lui venait jamais naturellement quand ce n'était pas dans un contexte de sauvetage ou de soin. Elle était habile de ses mains, bien moins avec le cœur.

Alors qu'elle venait de s'excuser de ne pas connaître son cadet, elle cherchait néanmoins dans ses souvenirs la raison pour laquelle il lui semblait familier. Alors qu'ils se tenaient assis l'un à côté de l'autre, les regards perdus vers l'horizon dans leur propre réflexion, le chunin brisa le silence qui s'était imposé à eux.

"Je vous connais, comme tout le village, mais je n'ai que rarement eu l'occasion de vous rencontrer en personne... Enchanté."

Elle était... connue? A vrai dire, elle n'avait jamais porté de grands intérêts à sa propre réputation ou son étendue. La kunoichi n'avait nullement réfléchi à sa position sur ce domaine là. Elle fut complètement surprise que sa notoriété soit aussi développée. Voilà bien un fait de plus qui prouvait qu'elle n'était pas reliée au reste du monde. En tout cas, cette surprise se dessina sur ses traits, sourcillant légèrement alors qu'elle tournait la tête vers son interlocuteur. Il fit de même lorsqu'il retira son bandeau de devant son œil, mais il semblait plus déprimé.

"Cela devrait vous aider... Akane Itachi, frère de Akane Kato."

La réaction de Yuriko resta neutre lorsqu'il déclina son identité.... jusqu'à ce que ce nom lui évoqua la triste histoire de sa famille. Elle n'en rajouta pas plus cependant, ni ne le questionna sur le sujet et le regarda dans les yeux sans les détourner. C'était sa manière de lui montrer qu'elle n'en avait que faire, qu'elle ne le jugeait pas. Il n'était pas une bête curieuse pour elle, elle ne voyait pas le monde ainsi. Elle devait sans nul doute cette attitude à son frère et la manière dont ils avaient vécu son handicap. Puis un nouveau silence s'imposa et le vent ponctua ce dernier d'un léger souffle, balayant leur chevelure à tous les deux de manière gracile.

" J'avoue mon étonnement... Je ne pensais pas qu'un shinobi de Konoha, et encore moins une Jounin, ait un jour voulu échapper à la compagnie des autres... Est-ce indiscret de vous demander ce qui vous amène à vous réfugier par ici ? "

Yurikô laissa alors échapper un léger soupir.

" C'est en effet indiscret. "

Voilà que le ton était donné. Sa méfiance refaisait surface, mais n'était-elle pas inutile à cet instant?

" Mais pour vous répondre, j'aime beaucoup la vue du ciel que l'on a par ici. Et je n'aime pas beaucoup la foule non plus. Je suppose qu'il en est de même pour vous? "

La jeune femme le regarda à nouveau, droit dans les yeux, plongeant ses pupilles noires dans les siennes sans chercher à regarder ailleurs. Il lui était facile de deviner le malêtre de son compagnon des étoiles et peut être était-ce la raison qui la poussa à lui sourire. Ce n'était pas dans son tempérament mais ce dernier fut spontané. Voyait-elle le point commun qui les liait? Sans doute. A cet instant là, elle choisit de s'étendre et de s'allonger sans faire le moindre chichi, le regard vers la voûte.

" Je suppose que vous n'êtes pas de permanence, n'est-ce pas? Dans ce cas là, veuillez oublier nos grades... et ne soyons que de simples gens. "

A ces paroles, elle tourna la tête vers son cadet, tout en demeurant couchée sur le toit.

" Nos seuls maîtres sont les étoiles. "

Elle se tourna à nouveau vers le ciel et afficha un léger sourire sur le visage. Elle tendit un bras comme si elle désirait attraper les astres, laissant tomber négligemment la manche de son kimono.

" Elles arrivent presque à tout nous faire oublier lorsqu'on les contemple... même si leur lumière est froide et sans chaleur. Qu'en pensez-vous? "

Ce n'était pas parce qu'elle n'aimait pas le monde qu'elle n'appréciait pas la conversation. De plus, la nuit l'apaisait et en une façon, lui adoucissait le caractère... ou peut-être cherchait-elle à changer à faire des efforts pour se dépasser?

Revenir en haut Aller en bas
Akane Itachi
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 204
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 18

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 512
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1027/500Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1027/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Plutôt que de me regarder comme on regarde un phénomène de foire, de compatir par devant puis juger par derrière, la jeune femme reste neutre, me fixant même dans les yeux...  Je n'ai pas la sensation de n'avoir plus qu'une comédienne devant moi, me murmurant des condoléances lorsque mon seul désir est de passer à autre chose... Non... Elle n'est pas comme tout le monde.
J'ai entendu son histoire de la bouche de Konohajins, lorsque je les écoutais de loin. On raconte que son frère est aveugle, et pourtant shinobi... Peut être est-ce qui la rend si particulière ?
Toujours est-il que nous nous fixons du regard, comme si, pour une fois, nous regardions vraiment notre interlocuteur. Pas de faux semblants, pas de mascarade.

Mon œil blanc dans son œil noir...

Un coup de vent fait danser nos cheveux, noirs contre blancs encore une fois, ce qui à pour effet de rompre la liaison entre nous. Un ange passe, je détourne le regard et je pose ma question indiscrète... Qui à une réponse indésirable :

" C'est en effet indiscret. "


Évidemment... Quelle autre réponse aurait-pu t'elle donner ? Nous autres, solitaires âmes perdues dans l'immensité du ciel, préférons garder nos démons en nous, là où un partage aurait pu nous décharger un peu d'un immense poids... L'incohérence humaine à son paroxysme. Mais la jeune femme finit par me répondre, cherchant de nouveau mon regard que je lui cède, un peu plus à l'aise :

" Mais pour vous répondre, j'aime beaucoup la vue du ciel que l'on a par ici. Et je n'aime pas beaucoup la foule non plus. Je suppose qu'il en est de même pour vous? "


Un sourire serein se dessine sur mes lèvres, répondant au sien. Elle a vu juste... Et, comme moi, préfère s'isoler afin de trouver une paix relative. Je lâche un "Effectivement..." que je murmure plus que je ne dis, et ma camarade d'observation s'allonge, afin de perdre son regard d'ébène dans la voute céleste :

" Je suppose que vous n'êtes pas de permanence, n'est-ce pas? Dans ce cas là, veuillez oublier nos grades... et ne soyons que de simples gens. "

Elle se tourne vers moi :

" Nos seuls maîtres sont les étoiles. "


J'acquiesce d'un mouvement de tête, ses paroles faisant écho à mes pensées... Je ne suis donc pas le seul fou possédant d'étranges lubies, il existe d'autres personnes dont les repères peuvent ressembler au miens. Une légère curiosité monte en moi... je suis passé par tellement d'étapes pour en arriver là où je suis, quels terribles chemins a t'elle bien pu parcourir durant son existence ? je ne suis pas le plus bavard des compagnons, et mon interlocutrice l'a bien compris, car elle se tourne de nouveau vers les étoiles, tendant son bras un court instant, avant de le laisser retomber dans son kimono :

" Elles arrivent presque à tout nous faire oublier lorsqu'on les contemple... même si leur lumière est froide et sans chaleur. Qu'en pensez-vous? "


Une question bien plus philosophique que censée, et qui mérite réflexion... Je laisse négligemment une de mes jambes pendre dans le vide, l'autre toujours repliée contre mon torse. Je préviens la kunoichi, mes yeux se rivant vers les étoiles :

"Laissez moi réfléchir un instant..."

Avant de reprendre, après un léger instant :

" Un jour, quelqu'un m'a dit que nos âmes finissaient toutes par s'inscrire parmi les étoiles, et que lorsque nous levions la tête en de telles nuits, nos ancêtres en profitaient pour nous communiquer leur amour..."


Je hoche la tête horizontalement, conscient de la bêtise apparente de la légende. Malgré tout, je reprends :

"J'ai beau savoir que c'est un conte qu'on raconte sur les berceaux, pour rassurer les nourrissons, cette pensée m'est rassurante..."


C'est à mon tour de tourner la tête vers mon interlocutrice :

"C'est comme si, l'instant d'une nuit, je ne suis plus seul..."

Je conclus, sur un ton presque acerbe :

"Et les étoiles, contrairement aux vivants, ne jugent pas, n'ont pas d'attitudes volontairement biaisées, complaisantes à souhait, et ne disparaissent pas... Alors, certes, leur lumière n'est ni chaude, ni particulièrement resplendissante... mais elle est là..."


Et ne partira jamais. J'ajoute la fin en moi même, sombre écho de ma déplaisante vie. Un frisson me parcourt, et il n'est pas du au léger vent... la solitude peut rendre volubile, et dans ces cas là on parle trop. Je détourne le regard, laissant le silence se prolonger avant de continuer, reprenant le contrôle :

"Et vous alors ? je suppose que c'est indiscret, mais quelles sont les pensées que vous tentez d'oublier ?"


Je vais pour ajouter une justification... la curiosité me prends et menace de me dévorer si je n'ai pas de réponses, qui est elle, pourquoi se retrouve t'elle seule, comme moi ? Par quoi est-elle passée ? Pourquoi se sent elle obliger de venir par ici ? Pourquoi ne me considère t'elle pas comme une erreur, un déchet ? Pourquoi ?
Il y a plus de questions dans ma tête que de feuilles dans le village caché, et pourtant je n'ajoute pas de justification. Le cadre se prête à ce genre de questions, et elles semblent légitimes. Dans le pire des cas, un simple "je ne veux pas en parler" fera l'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 310
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 234
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1272/2000Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1272/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit étoilée
feat. Akane Itachi

" Les étoiles parmi les étoiles ne donnent que peu de lumière et pas davantage de chaleur. ”




Les pensées de Yurikô étaient vagabondes, elles allaient et venaient. Ses songes étaient capable de l'emmener très loin, hors du temps et de la réalité, dans un monde qui n'appartenait qu'à elle. Jusqu'à présent, elle ne partageait pas ses réflexions personnelles. Il lui arrivait d'imaginer que ce n'était qu'uniquement parce que c'était futile,parfois tout simplement que cela ne regardait qu'elle. Néanmoins, même si elle souhaitait en discuter avec quelqu'un, elle n'avait personne de son entourage qui pouvait lui ressembler un peu - hormis Kyoshiro. La jeune femme n'était pas connue pour ses grandes amitiés et on la voyait très peu entourée. Toute sa vie tournait autour de son travail. Elle avait vingt-cinq ans, et ce fut comme si elle n'avait rien vécu socialement, contrairement à son frère. L'amour ou l'amitié, elle n'y connaissait que peu de chose... ou elle l'esquivait. Toutes ces vagues à l'âme ne faisait jusque là pas partie de son univers.

Ce fut donc au cours de cette improbable rencontre qu'elle se permit de s'exprimer un peu. Elle écouta avec une attention toute relative les propos de son cadet, elle en saisissait le sens profond malgré tout.

" Un jour, quelqu'un m'a dit que nos âmes finissaient toutes par s'inscrire parmi les étoiles, et que lorsque nous levions la tête en de telles nuits, nos ancêtres en profitaient pour nous communiquer leur amour... J'ai beau savoir que c'est un conte qu'on raconte sur les berceaux, pour rassurer les nourrissons, cette pensée m'est rassurante. C'est comme si, l'instant d'une nuit, je ne suis plus seul. Et les étoiles, contrairement aux vivants, ne jugent pas, n'ont pas d'attitudes volontairement biaisées, complaisantes à souhait, et ne disparaissent pas... Alors, certes, leur lumière n'est ni chaude, ni particulièrement resplendissante... mais elle est là.."

Toujours allongée sur le toit, elle fut prise par une nouvelle vague de souvenir. Elle se rappelait les reproches que l'on avait pu lui faire sur son attitude, trop froide, trop distante... trop protectrice ou trop prétentieuse. Yurikô avait toujours fait mine que cela ne l'atteignait pas et sans nul doute que cela fut vrai pendant longtemps avant la perte de son camarade Tetsuo lorsqu'elle était chunin. C'était d'ailleurs la principale personne qui osait lui dire en face toutes ces choses, et le seul qui osa également dépasser une frontière qu'elle n'avait jamais dépassé. Si elle persistait à vivre dans le déni, elle dirait sans doute que tout était de sa faute si elle se sentait plus "vulnérable". Elle ne saurait jamais ce qui aurait pu se passer, elle n'aura jamais à finir leur conversation, elle n'avait pas pu le sauver.

Comme dans toute conversation, Itachi se permit de lui renvoyer une question. Il lui aurait facile d'éviter de répondre, tout comme de l'envoyer balader froidement. Au lieu de se montrer sèche, la kunoichi se redressa lentement, comme une marionnette dont on tirait les fils pour la redresser. Elle ramena ses jambes vers elle, et posa négligemment sa tête sur ses genoux. Son regard pointait en direction du jeune homme à l’œil blanc alors que ses cheveux glissaient comme une cascade de jais sur ses épaules.

" Je ne vous imaginais pas si curieux. "

Marquant une pause sans détachée son attention du chunin, elle laissa un petit silence s'installer comme si elle réfléchissait à la réponse à donner. En réalité, elle l'observait dans son ensemble, donnait l'impression qu'elle cherchait à se faire une opinion.

" Mmmm... je ne dirais pas que je cherche spécialement à oublier. Je me questionne plus sur le sens de certaine chose. Cela me sert à me recentrer sur moi-même ou me remettre en question. Parfois je viens uniquement pour arrêter de penser, tout simplement.  "

La jeune femme resta toujours dans la même position, impassible et toujours dans l'observation.

" Je connais votre histoire. Ne vous laissez pas dévorer par les remords. Faites-en des leçons pour devenir un grand shinobi. Vous en avez le potentiel. "

C'était comme trouver un cheveu dans sa soupe. Yurikô se montrait franche et directe, choisissant de ne pas mettre plus de forme. Pour une raison ou une autre, elle avait ressenti le besoin de lui dire les choses de cette manière.... avant de lui sourire à nouveau. En réalité, elle voulait être comme une étoile. Elle n'était pas resplendissante, elle ne dégageait pas une lumière chaleureuse, mais elle était tout simplement là.

Revenir en haut Aller en bas
Akane Itachi
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 204
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 18

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 512
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1027/500Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1027/500)
Voir le profil de l'utilisateur
" Je ne vous imaginais pas si curieux. "

Un sourire s'étire sur mes lèvres. En effet, je ne m'imaginais pas si curieux non plus. Mais la solitude a des effets étranges sur les gens, même sur ceux qui y sont habitués. Marcher seul, dans la pénombre, ne permet pas l'échange, si important pour nous autres, simples humains.

Alors, quand l'occasion se présente, que je suis à l'aise, et que ce qui me bloque habituellement est mis de côté un instant... Alors les paroles sortent de mon intérieur, filaments de pensées trop longtemps confinées qui ne demandent qu'à s'évader... Alors je parle. Alors j'écoute. Alors je remplis mon âme d'autre chose que de sombres pensées... Et je pense à d'autres choses.

Yuriko m'observe durant mon introspection, repliant ses jambes sous ses bras, tandis que me jambe se balance dans le vide au rythme du vent, qui anime nos chevelures de couleur opposées. Elle finit par répondre à ma question :

" Mmmm... je ne dirais pas que je cherche spécialement à oublier. Je me questionne plus sur le sens de certaine chose. Cela me sert à me recentrer sur moi-même ou me remettre en question. Parfois je viens uniquement pour arrêter de penser, tout simplement.  "

Arriver à ne plus penser... C'est peut-être là le véritable sens de l'observation de la voute céleste. Perdus dans ce qui nous dépasse, notre condition n'a plus d'importance face à l’immensité des étoiles... Je comprends ce que la Konohajin vient chercher dans une telle splendeur...

Puis, brisant les illusions, les paroles détournées et les allusion poétiques et tragiques, la kunoichi me parle directement, allant droit au but :

" Je connais votre histoire. Ne vous laissez pas dévorer par les remords. Faites-en des leçons pour devenir un grand shinobi. Vous en avez le potentiel. "

Je cligne des yeux, revenant sur terre. Comment réagir ? Je la regarde, décontenancé. je cligne encore des yeux, encore une fois. Ma jambe arrête son tranquille balancement, et je me resserre dans mon manteau, mal à l'aise. je bredouille :

"Euh.. Je.. euh......."


Sous le sourire amusé de la jeune femme, je rougis, ne savant plus vraiment où me mettre. la dernière fois que quelqu'un m'avait encouragé, c'était il y a plus d'un an, et c'était mon frère. Quelqu'un d'étranger à la famille ? 10 ans peut-être ? Je croise mes mains, avant de les décroiser, les posant en arrière, et me penchant un peu vers l'arrière. Finalement, je prends la parole :

"C'est très gentil... Enfin je veux dire, merci."


Merci de m'encourager, merci d'apporter un peu de lumière dans mes ténèbres. Je laisse le vent jouer avec nos cheveux, avant de reprendre :

"Un grand shinobi... Je n'aspire pas à mieux."
Ces paroles ravivent ma passion, et je me lève, animé d'une énergie nouvelle, faisant un arc de cercle du bras gauche et désignant le village caché encore endormi "Vous voyez, le départ de mon frère m'a appris une chose. Lorsqu'on perd tout, amis, famille... il ne vous reste qu'une seule et unique chose chère à votre cœur. Votre foyer. Et ce village est mon foyer, la cause à laquelle j'ai dédié ma vie."

Je marque une pause, le bras toujours tendu vers le village des feuilles, parlant beaucoup trop :

"Alors j'ai appris à défendre mon foyer en étant un inconnu pour ceux qui le composent, préférant l'ombre à la lumière... Choix discutable, je l'entends. Mais c'est comme ça que j'ai décidé de vivre. Et j'ai longtemps cru qu'un jour, je serai un grand shinobi. Car j'en ai le potentiel, comme vous dites."


Mais c'est comme si toute ma passion me quitte d'un coup. Je baisse mon bras, et me rassoie, avant de dire :

"Sauf que, même si c'est une gentille idée d'essayer de m'encourager, vous vous bercez d'illusions en croyant en moi. J'ai réalisé qu'une telle chose n'est pas à ma portée. Je l'ai durement payé, croyez moi."


Je marque une pause, amer, avant de reprendre :

"Vous semblez être une personne de cœur... Et je vous remercie de vos paroles, elles m'ont touché, peut-être un peu trop... Mais ne perdez pas de temps avec moi. Croyez en quelqu'un qui en vaut la peine, pas en un shinobi de moyenne classe qui ne peut se défendre face à un unique adversaire."


Et voilà... Comme d'habitude, dès que je me met à trop parler, je finis toujours par en révéler plus que je ne le voudrais, et par gâcher l'ambiance irréelle du moment. Je commence à me sentir mal à l'aise, mais au lieu de fuir comme je le ferai en temps normal, je me force à rester.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 310
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 234
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1272/2000Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1272/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit étoilée
feat. Akane Itachi

" Les étoiles parmi les étoiles ne donnent que peu de lumière et pas davantage de chaleur. ”




Yurikô ne s'attendait pas à ce que sa remarque fasse rougir son compagnon, mais cela la fit sourire une nouvelle fois. Était-il si sensible au final? Sans doute... ou plutôt mal dans sa peau comme elle le soupçonnait un peu. Le manque de confiance en soi pouvait être un véritable fléau pour un shinobi. Ne l'était-il pas tout les deux assez pour se retrouver sur le toit du monde après tout.

" Euh.. Je.. euh......C'est très gentil... Enfin je veux dire, merci."

Dans sa simplicité, Yurikô n'eut qu'une chose à dire.

" De rien. "

Puis brusquement, Itachi se releva comme s'il se sentit pousser des ailes par le seul compliment de la jeune femme. Il tint alors un discours qui laissait entrevoir la manière dont il voyait le village. Son foyer. Pour la kunoichi, autrefois, son seul foyer se composait de son frère et d'elle-même. Mais venir vivre à Konoha, d'en voir la construction et l'épanouissement, devenir une shinobi et servir son prochain, lui avait ouvert un nouvel horizon, plus large.... mais cela ne l'empêchait pas de se sentir seule. Et au fur et à mesure que le chunin discutait, son émerveillement et ses convictions s’effondraient pour tenir des propos fatalistes. Il semblait encore plus isolé que la jeune femme et dans un total manque d'assurance. C'était peut-être là leur grande différence, elle ne baissait jamais les bras. Elle eut déjà douté bien entendue, mais elle se refusait d'abandonner, ce serait un comble pour un médecin de ne pas tout tenter.

Agacée par la résignation du jeune homme - bien que cela ne se vit pas sur son visage, elle se rapprocha subitement de lui et l'obligea à se trouver face à face, nez à nez, les yeux dans les yeux. L'expression de Yurikô avait quelque chose d'aussi sévère que doux, mais elle demeura ainsi quelques secondes avant de s'exprimer.

" Je ne suis pas spécialement une personne de cœur, je cherche à être honnête. Vous, vous ne l'êtes pas avec vous même. Si vraiment vous pensiez tout ce que vous dites, vous ne porterez pas ce bandeau sur votre tête. Pourtant, vous êtes là. Vous êtes toujours un shinobi et vous venez de tenir un discours dans lequel vous désirez protéger le village et ses habitants. Avez-vous menti sur vos intentions? Non. Je vous regarde droit dans les yeux et je n'y vois pas de mensonges. Elles étaient sincères. Le problème n'est pas vos compétences, c'est l'assurance que vous n'avez pas en elles. "

Yurikô s'écarta de son camarade pour reprendre sa place sereinement à ses côtés.

" Je ne suis pas le genre de femme à m'accrocher à des causes perdues... mais uniquement à celles en laquelle je crois. Votre avenir est encore devant et je suis persuadée que vous deviendrez mon égal bien assez vite. Prenez simplement le temps qu'il vous faut. "

Une douce brise s'éleva à nouveau, balayant le parfum de Yurikô ainsi que ses cheveux de jais. Cette dernière prit une grande inspiration et sourit. Elle aimait l'air frais de la nuit, bien qu'elle frissonna légèrement pour la première fois.

" Si vous n'êtes pas capable de croire en vous... alors je le ferais à votre place jusqu'à ce que vous en soyez capable. Ne limitez pas vos ambitions. Vous aussi avez le droit de vouloir plus. Il n'y a aucune barrière à cela, si ce n'est celle que vous vous dressez vous même. "

Elle ne savait pas trop pourquoi elle lui montrait un tel intérêt. Peut-être avait-elle vu en lui quelque chose qui lui rappelait ces propres faiblesses, peut-être voulait-elle être l'étoile de quelqu'un, peut-être voulait-elle simplement aider. N'était-ce pas la raison pour laquelle elle était devenue shinobi, aussi?

Revenir en haut Aller en bas
Akane Itachi
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 204
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 18

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 512
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1027/500Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1027/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Un silence gênant aurait du s'étirer. Le silence aurait du devenir une muraille titanesque, imbattable, inexorable, tirant un trait sur toute tentative de communication. C'est ce qui aurait du se passer. Mais, encore une fois, je fais erreur.
Yuriko décide de réagir à mes paroles, se plaçant devant moi, me forçant à plonger mes yeux dans les siens, et dévisager son expression dans laquelle une sévérité se devine. J'ai l'impression de rétrécir, sentant que j'ai dépassé les bornes, comme un enfant le ferai devant son professeur après une bêtise. Situation étrange... Elle me fixe un instant, me jugeant de face et devant moi, tandis que je lui rends son regard, une certaine angoisse en découlant. Elle me dit, et me force a bien tout assimiler :

" Je ne suis pas spécialement une personne de cœur, je cherche à être honnête. Vous, vous ne l'êtes pas avec vous même. Si vraiment vous pensiez tout ce que vous dites, vous ne porterez pas ce bandeau sur votre tête. Pourtant, vous êtes là. Vous êtes toujours un shinobi et vous venez de tenir un discours dans lequel vous désirez protéger le village et ses habitants. Avez-vous menti sur vos intentions? Non. Je vous regarde droit dans les yeux et je n'y vois pas de mensonges. Elles étaient sincères. Le problème n'est pas vos compétences, c'est l'assurance que vous n'avez pas en elles. "


Peut-être a t'elle raison... Ma récente humiliation et mon bras devenu un bâton rigide ont durement affecté le peu de confiance que j'avais... Peut-être ferai-je mieux de relever la tête, et d'arrêter de fuir les missions et les responsabilités en passant la pluspart du temps hors du village... Peut-être ferai je mieux de m'occuper sérieusement de ma vie, plutôt que de rester prisonnier du passé.

Peut-être.

" Je ne suis pas le genre de femme à m'accrocher à des causes perdues... mais uniquement à celles en laquelle je crois. Votre avenir est encore devant et je suis persuadée que vous deviendrez mon égal bien assez vite. Prenez simplement le temps qu'il vous faut. "


Elle retourne s'assoir, et je l'observe avec plus d'attention. Elle a l'art de lire dans les gens... Elle vise juste, tirant dans les points sensibles et trouvant les mots clefs pour panser en partie les blessures à vif de mon esprit. Elle m'offre du temps, et un espoir. Je lève la tête vers les étoiles un court instant, relativisant... Après tout, mon bras finira par retrouver sa vigueur d'antan un jour, et au moins il me permet de toujours faire des mudras... Et je trouverai un moyen de gagner en puissance sans pour autant avoir besoin d'utiliser ma force.

" Si vous n'êtes pas capable de croire en vous... alors je le ferais à votre place jusqu'à ce que vous en soyez capable. Ne limitez pas vos ambitions. Vous aussi avez le droit de vouloir plus. Il n'y a aucune barrière à cela, si ce n'est celle que vous vous dressez vous même. "


Mes ambitions... Autrefois, c'était simple, être près de mon frère. Mais aujourd'hui, j'ai fait le serment de défendre Konoha du mieux que je peux, et je ne peux plus me défiler. J'ai longtemps fui, il serait peut-être temps de me montrer digne du bandeau que j'ai reçu ?

Finalement, tout me sépare de cette kunoichi. Elle se dresse là où je plie, elle se bat là où je fuis. Elle sait comprendre les gens, là où le comportement d'autrui m'a toujours paru obscur. Elle affronte ses ténèbres à bras le corps et les envoie dans un lieu où ils ne pourront pas la déranger, là où je les embrasse de mon être.

Et pourtant, elle insère de la lumière en moi, quand rien ne l'y oblige. Elle me tend la main, me proposant de la rejoindre du bon côté.

La brise fait voler nos chevelures, et nous enveloppe dans sa légère mélodie. Comme si je lachais un poids enfermé en moi, je me détends, laissant passer un long moment. Ce n'est pas le silence inexorable que j'attendais, mais un calme serein, agréable. Je me sens mieux, apaisé par ses paroles. Elle m'a redonné une détermination, et me montre la voie, comme les étoiles l'ont fait pour moi autrefois...

Dans certains cas, il vaut mieux ne rien dire. Lors d'un moment gênant, lors d'un drame sans nom... mais aussi lorsqu'on est apaisés. Je n'ai pas à rajouter de remerciement, je n'ai pas à lui expliquer à quel point ses paroles m'ont soulagé, fait du bien, à lui montrer une reconnaissance excessive. Le vent s'en charge pour moi. Mon attitude s'est calmée, et je me suis à peine redressé, inconsciemment, rejoignant ma compatriote dans la calme sérénité du moment et de l'esprit.

C'est donc ça que ça fait d'être compris par quelqu'un ?

Le silence dure, dure encore. Nos vêtements rejoignent nos chevelures lors de coup de vent un peu trop puissants, et ma jambe se balance au rythme des bourrasques. Une idée me traverse l'esprit, une idée culottée, un peu folle peut-être... une idée lumineuse... Qui va, qui vient. Et qui, petit à petit s'impose à moi.

Je me tourne vers la kunoichi, traversé de nouveau par une énergie nouvelle, je m'agenouille devant elle, le poing gauche au sol et je m’exclame :

"Apprenez moi ! Apprenez moi à devenir votre égal. Devenez ma sensei, et laissez moi devenir votre disciple."

Un sourire s'étire sur mes lèvres, et une étincelle de malice passe dans mes yeux.

"Vous m'avez bien dit d'avoir des ambitions non ? Je veux devenir un shinobi aussi respectable que vous."

Pour une fois, je ne reste pas dans l'ombre, je ne fuis pas. Pour une fois j'écoute ce que me suggèrent mes pensées les plus folles. Qui de mieux qu'elle pour m'apprendre à me dépasser, à prendre confiance en moi, tout en m'apprenant à m'améliorer ?... Je reste agenouillé devant Yuriko, en attente de son verdict.

Si je tremble, ce n'est que de détermination.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Yurikô
Tadake Yurikô
Konoha no Jonin
Messages : 310
Date d'inscription : 20/09/2018
Localisation : Peut-être derrière toi, je suis une ninja.. TchiTcha!

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin - A
Ryos: 234
Expérience:
Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Left_bar_bleue1272/2000Nuit étoilée... [Pv-Yuriko] Empty_bar_bleue  (1272/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Nuit étoilée
feat. Akane Itachi

" Les étoiles parmi les étoiles ne donnent que peu de lumière et pas davantage de chaleur. ”




La plupart du temps, on s'attend à ce que les aînés épaulent leurs cadets. Que les plus anciens qui ont appris de leurs erreurs enseignent aux plus jeunes à ne pas les reproduire. Peut-être que Yurikô se sentait en un sens redevable au village, qu'elle souhaitait à sa façon faire preuve de gratitude et offrir une chance à ceux qui pensaient ne pas en posséder. Après, c'était la création de Konoha qui lui avait permis d'accéder à tout ce qu'elle savait maintenant. Sa rigueur et sa détermination avait fait le reste. Transmettre au nouvelle génération, voilà une belle avancée pour une jeune femme qui avait des difficultés sociales.

La voûte céleste au dessus de leur tête devint le témoin principal de l'engagement que ces deux là étaient près à se faire. Itachi semblait retrouver courage, Yurikô venait peut-être de trouver sans s'en rendre véritablement compte un nouvel objectif qui la pousserait à se dépasser encore. Puis les secondes passaient, et le silence s'imposa aux deux konohajins. Ce n'était pas l'un de ces mutismes lourds et pesants qui rendaient pénibles l'instant présent. Ce n'était qu'un moment de paix entre deux êtres que rien ne prédestinaient réellement à se rencontrer.

Puis d'un seul coup, Itachi vint arracher Yurikô de sa contemplation afin d'affirmer sa volonté nouvelle. Il se mit à genoux devant elle, le poing au sol et l’œil brillant.

" Apprenez moi ! Apprenez moi à devenir votre égal. Devenez ma sensei, et laissez moi devenir votre disciple. Vous m'avez bien dit d'avoir des ambitions non ? Je veux devenir un shinobi aussi respectable que vous. "

La jeune femme posa son regard sur son cadet, écarquillant les yeux de surprise. Puis elle se mit soudainement à rire, un rire cristallin et délicieux qui n'avait rien de moqueur. Ses yeux brillaient d'une lumière différente et son visage s'adoucit lorsqu'elle reprit son calme. Elle afficha alors un sourire, et posa sa main sur le poing de son camarade.

" Vous n'avez pas à être aussi formel. Relevez-vous. "

Elle sentit qu'il tremblait légèrement, avant de reprendre.

" Il est bien rare qu'un élève choisisse son professeur. Mais vous me rappelez quelqu'un qui n'était pas effrayé à l'idée de s'imposer de cette façon. "

Son sourire s'étira. Elle pensait bien évidemment à elle lorsqu'elle était plus jeune et qu'elle voulait étudier la médecine, bien avant d'intégrer l'académie et qu'elle n'était qu'une enfant sans doute trop idéaliste.

" Sachez ce pendant une chose : je suis exigeante. Si vous êtes bien sûr de vous, vous devrez faire preuve de discipline et de rigueur. Je ne vous lâcherais pas une seule seconde lors de vos entrainements. Je ne serais pas forcément aimable d'ailleurs.... mais je vous encouragerais. Et si votre souhait est de vous élever, alors je vous accompagnerais le temps qu'il vous faudra. Je ne vous abandonnerais pas. "

A cet instant là, Yurikô tendit sa main pour serrer la sienne, comme s'ils scellaient un pacte sous les étoiles.

" Si vous êtes toujours sûr de vous, alors appelez-moi Yurikô-senseï. "

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.