:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Taper l'embrouille [PV Hafu]

avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 224
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 300
Expérience:
72/1200  (72/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Une histoire de chair.

C'est ce qui m'amène dans le village de burakumins, petit patelin puant la mort dans tout les sens du terme, quelque part dans les montagnes de l'Enclave, sur le chemin qui mène à la forteresse de clan. Les paysans viennent y jouer de l'argent parce que ici, personne ne surveille personne, l'influence du clan s'en fait ressentir alors que les moins que rien qui vivent sont venus nous quêter.
Nous, le clan Kisho.
Un tanneur empuanti par les miasmes de ses saloperies, à moitié crevé par son travail aussi dangereux que nécessaire aux ninjas qui souhaitent du matériel durable : un mort ne craint pas la mort, parce qu'une existence de plusieurs dizaines n'a cure de quelques mois qui lui restent. Certains tanneurs à l'Enclave essaient de se protéger, mais lorsqu'on vit une existence de Burakumin il n'y a pas grand chose  faire, le simple fait qu'ils vivent près de la forteresse en dit assez long.

-C'est hideux. Je lâche une piécette à une gamine qui me fait pitié tout en écoutant le tanneur qui m'accompagne au village.

Une collectivité moitié village, moitié camp de guerre : des putes, des forgerons, pas mal de mineurs et quelques bûcherons, une tannerie, une boucherie et que sais-je encore. La plupart des villages sont composés de paysan, ici ils ne forment qu'une petite minorité et cultivent en terrasses tout ce qu'il faut pour nous nourrir. L'économie du coin s'est adaptée à la forteresse : les ninjas sont très bien payés, ils ont les moyens de s'acheter de la viande, de consommer des femmes et de s'acheter des babioles. Le village accepte tout le monde et aujourd'hui, il subit un rappel de sa condition, ou du moins, de pourquoi ils se sont installés juste à côté de nous.
Je débarque dans l'auberge ou a eu lieu la bagarre, d'un côté Minene qui garde une bouteille froide collée contre sa joue, de l'autre un étranger. Yuki Hafu si je me souviens bien de lui : un traîne savate qui a eu le don de se cumuler l'ire de Konoha et celle de l'Empire selon les rumeurs. J'écarte ces pensées stupides d'un geste de main : comme si de toute façon, ça avait une importance aujourd'hui. J'ai des problèmes à régler, il fait partie de ses problèmes.
Qu'importe qu'on me délivre une marque de respect ou pas, mon introduction est la même.

-Vous êtes pitoyables de vous battre en présences d'intouchable, à vous réduire à des loqueteux qui se battent pour divertir une basse-cour. Le clan Kisho a une image à tenir, les étrangers un devoir de respect envers le clan. Une bagarre est inacceptable pour l'un comme pour l'autre. Va a la forteresse Minene, sort en quand tu seras calmée. Je suis lasse de ce spectacle de chiffonniers. Ma cousine quitte l'établissement. Je lâche un ryos à l'aubergiste. Pour les dégâts à votre établissement et le dérangement. Je me tourne vers l'étranger. De ma bouche sort la plus glacée des salutations. Mon peu de respect. Tout mes respects est une formule trop tendre. J'espère que vous avez une explication convaincante, moi Kisho Benkei, intendante du clan Kisho, je n'ai pas pour intention d'arbitrer des conflits aussi misérables en tout temps. Donc soyez juste et précis dans votre verbiage, sinon je veillerai à ce que vous soyez un exemple qui s'apposera aux esprits futurs pour quelques générations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuki Hafu
Indépendant
Messages : 19
Date d'inscription : 27/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Indépendant rang B
Ryos: 0
Expérience:
87/1200  (87/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
J'étais dans un petit village à proximité de la forteresse du clan Kisho, un village pour le moins morbide, rien à y faire, à part peut-être manger, dormir et y mourir. Cependant, la dernière option ne me tente guère. La vérité, c'est ce que je passais juste par ici pour me rendre plus au nord, vers la ville d'Hirochiji, dans laquelle je pourrais peut-être trouver du boulot et débarrasser cette terre de quelques vermines. En effet, j'avais entendu par le biais de rumeurs, qu'un groupe de bandits régnait là-bas.

Je me baladais donc dans la cité, en quête d'un endroit potable où dormir. Non pas qu'il y ait que très peu d'auberges ici, mais la plupart étaient des lieux de dépravation, remplies de prostituées, ou d'ivrognes, que des burakumins. Je ne dis pas que les plaisirs de la chair me laissent indifférents, mais ils doivent pour moi venir d'un sentiment, et pas d'une bourse de ryos.

Enfin ! Je remarquais enfin une auberge qui me paraissait de bonne allure. Ni d'une, ni de deux, je pénétrai dans l'établissement, qui est aussi à l'intérieur, assez accueillant. Je sentis alors une gêne au niveau de ma ceinture. J'avais décidé de porter Aisu à l'air libre, sans fourreau, pensant que cela découragerait quelqu'un de m'attaquer. Mais non, une petite garce tentait de me voler ma lame. Je la poussai alors plus loin.

- Que crois-tu faire ? On ne t'a jamais appris que voler c'est mal ?

- Et toi, on ne t'a jamais appris qu'une épée en glace, c'est pas une épée, mais un jouet ? Et tu me dois le respect étranger, tu es sur notre territoire ici, me dit-elle tout en se relevant.

- Oh je vois, tu es donc une Kisho. Et bien figures-toi que je passe par ici pour faire affaire avec vous, mais j'imagine qu'une idiote et sous-fifre comme toi ne peut guère le comprendre.

- JE SUIS LA COUSINE DE L'INTENDANTE DU CLAN KISHO, KISHO MINENE ! ALORS L'AVORTON, JE TE CONSEILLE DE REVOIR CE QUE TU AS DIS !

Ce fut sur ses mots qu'elle dégaina un kunai, en me fonçant dessus, voulant me poignarder. Je pivotai sur le côté, la saisis au poignée et la forçai à lâcher son arme. Ne voulant pas aller plus loin dans le combat, je repartis m'asseoir, espérant qu'elle fasse de même. C'est alors qu'un nouveau client entra dans la taverne, ou plutôt une nouvelle cliente.

-Vous êtes pitoyables de vous battre en présences d'intouchable, à vous réduire à des loqueteux qui se battent pour divertir une basse-cour.

Je haussai un sourcil à l'écoute de ce qu'elle vient de dire, étant donné que je n'avais jamais désirer me battre. Et puis qui est-elle pour nous dire cela ?

- Va a la forteresse Minene, sort en quand tu seras calmée. Je suis lasse de ce spectacle de chiffonniers.

Je vois, ce devait être la fameuse intendante du clan Kisho, J'observai alors sa cousine partir, tout en espérant que malgré les mauvaises bases, on pourrait partir sur une meilleure relation.

- Mon peu de respect. J'espère que vous avez une explication convaincante, moi Kisho Benkei, intendante du clan Kisho, je n'ai pas pour intention d'arbitrer des conflits aussi misérables en tout temps. Donc soyez juste et précis dans votre verbiage, sinon je veillerai à ce que vous soyez un exemple qui s'apposera aux esprits futurs pour quelques générations.

Je fus légèrement décontenancé par le manque de respect de Benkei, mais passons, je n'allais pas m'offusquer pour cela. Même si ça paraissait quand même étrange dans la bouche de l'intendante du clan le plus puissant aux alentours.

- Bonjour, et je permets de vous dire, tout mes respects. Voyez-vous, je n'ai pas pour objectif de vous nuire.

Je réfléchis alors à ce que j'allais dire, pesant soigneusement mes mots.

- Je suis désolé de ce désagrément, un malentendu s'est produit entre moi et votre cousine, mais je veillerai à être plus discret la prochaine fois. Comme je vous l'ai dis, je ne suis pas ici pour vous causer des soucis, au contraire, j'aimerais discuter avec vous de certains sujets qui pourraient vous intéresser tout autant que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 224
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 300
Expérience:
72/1200  (72/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Il s'excuse, il parle.
Je vois la lame à sa ceinture.
Je soupire. Parce que le tableau n'est pas beau, ni laid, il sonne faux, je gratterais la peinture de la pointe de mon kunaï qu'il en émanerait une autre oeuvre, comme si on avait passé un coup de peinture blanche pour faire table rase de ce qu'il y avait avant. Comme si rien ne coulissait et ne s'emboîtait normalement.
Le Yuki s'excuse du désagrément, pas de son comportement, ce qui n'arrange pas vraiment son cas. Non pas quelles soient malvenues, tout simplement que c'est une faute de politesse lorsqu'on est un gentilhomme, il aurait mieux convenu de s'excuser platement sans donner de justification. De sorte à me laisser le doute et à pouvoir simplement répondre des banalités, comme par exemple que ma cousine a un tempérament aussi chaud qu'une forge ou que l'aubergiste est de toute façon un idiot qui ne méritait pas le ryo à son attention. Mais soit. Ce qui ne coule pas bien dans ma gorge, c'est le petit rajout après, le fait qu'il veillera à être discret ; j'ignore s'il sous entend que la prochaine bagarre n'arrivera pas à mes oreilles ou s'il compte ne plus se battre, et je pince les lèvres.

-Soit. J'écarte d'un revers de main l'idée de le chasser. Venez avec moi dehors. Je tourne les talons et m'éloigne du village en sa compagnie, vers la forteresse à quelques kilomètres d'ici. Je suis navrée qu'il y ait eu une altercation entre vous et ma cousine. Avant que vous ne me fassiez cette proposition... Je m'assois sur un gros rocher à côté du chemin et lui fait signe de se poser sur un autre, en face. Avant de me faire une offre, je souhaiterai que vous décliniez votre identité et que vous formuliez ensuite votre proposition, mon clan ne pactise pas avec les inconnus. Encore moins suite à une altercation. Il s'appelle Yuki Hafu, sa famille adoptive a été décimée par l'empire et il vit en traîne savate depuis ce temps.

Je le sais parce qu'il faut qu'il soit un Yuki pour pouvoir brandir une arme de glace ainsi composée, que les dates se recoupent entre elles et que les rumeurs vont vite à l'Enclave, surtout à propos de l'Empire qui n'a aucun scrupule à décimer partout sur son passage. Quant à son existence de traîne savate, il n'a ni famille ni planque connue, il doit passer son existence sur les routes. Mais bon, rien de bien nouveau à l'horizon.
Si je lui demande son identité, ce n'est même pas pour savoir s'il va mentir ou pas, c'est définitivement arrondir les angles et faire semblant de rien. C'est comme lorsqu'on embrasse un homme et qu'on lui dit que c'était un moment extraordinaire, là où le précédent (avant que mon second en chef ne choppe la lèpre et ne s'exile) faisait bien mieux avec un simple câlin, bien plus tendre, bien plus romantique, bien plus plaisant.
Je sors mon cure-dent et me le glisse entre les lèvres avant de rajouter quelque chose,

-Si l'offre est suffisamment alécheante, nous continuerons cette discussion à la forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yuki Hafu
Indépendant
Messages : 19
Date d'inscription : 27/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Indépendant rang B
Ryos: 0
Expérience:
87/1200  (87/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
-Soit. Venez avec moi dehors.

L'intendante du clan Kisho sortit, et commença à s'éloigner du village. Sans plus attendre, je la suivis, d'un pas rapide et décidé. J'espérais pouvoir trouver un terrain d'entente et proposer mon plan. Il est temps que certains payent et le clan Kisho serait d'accord avec moi, enfin je l'espère. La jeune femme s'assit alors sur un gros rocher, et m'invita d'en faire de même sur un autre, directement en face, ce que je fis.

- Je suis navrée qu'il y ait eu une altercation entre vous et ma cousine. Avant que vous ne me fassiez cette proposition... Avant de me faire une offre, je souhaiterai que vous décliniez votre identité et que vous formuliez ensuite votre proposition, mon clan ne pactise pas avec les inconnus. Encore moins suite à une altercation.

Les circonstances ne m'aidaient pas mais il faut avoir espoir si on va réussir...

- Si l'offre est suffisamment aléchante, nous continuerons cette discussion à la forteresse.

- C'est vrai, excusez-moi de mon impolitesse ! Yuki Hafu, mais j'imagine que vous me connaissez déjà. Il faut dire qu'une épée comme la mienne ne m'aide pas à passer inaperçu. D'abord, sachez que je ne veux que le bien de l'Enclave et de ses habitants, y compris les Kisho. En suite, j'aimerais me proposer à vous, en tant que mercenaire, gratuitement. J'aimerais seulement savoir votre avis sur l'empire de la Chrysanthème.

Je ne savais pas si ce que je disais est politiquement correct mais je tentai quand même ma chance. Pourquoi pas ne pas révéler le fond de ma pensée.

- Je vais être honnête, je veux mettre à mal l'empire de Tetsu et je demande votre aide, rajoutai-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kisho Benkei
Indépendant
Messages : 224
Date d'inscription : 20/11/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Intendante - B
Ryos: 300
Expérience:
72/1200  (72/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire gratuit? Il veut se mettre à mon service pour tuer des samouraïs?
Quant à mon avis sur l'Empire... A-t-il vraiment une importance? Bien sûr, je déteste les samouraïs du chrysanthème et je souhaite la fin du Shogunat pour la toute simple raison qu'ils ont retenu ma cousine en otage, qu'ils ont donné la chasse aux shinobis car nous sommes selon eux des hérésies et car ils veulent soumettre tout le monde à l'autorité impériale. Mais... L'or change toutes les affiliations, les expériences personnelles biaisent les jugements et la mort est mon métier, qui me dit qu'un jour ne travaillerai pas pour un riche noble de l'Empire, en quête d'un paiement et d'une nation pour laquelle tenir? Nobushi s'est entichée d'un bretteur qui combattait pour l'ennemi ultime, l'Empire n'est dans ma liste d'amis potentiels que le pénultième, parce que la famine est la dernière, celle avec qui je ne pourrais jamais m'allier.
L'Empire lui, dans son hypocrisie suintante sera toujours tenter de m'appeler, parce qu'un clan de mercenaires c'est toujours bon à prendre quand il faut grossir les rangs, éclaircir ceux de l'ennemi, en savoir plus sur une région.
Mais malgré ça, malgré ces considérations philosophiques je ne peux m'empêcher de cracher avec acidité mes pensées.

-L'empire a rançonné ma cousine, a fait pendre la famille de mon amant et l'a condamné à l'exil, terrorise ma région de naissance et compte exterminer mon clan. Je veillerai personnellement à ce que les instigateurs des rafles et des pogroms soient jugés et exécutés séance tenante. Quitte à faire pendre tout le pays du chrysanthème.

Mettre à mal l'empire est une idée tentante.
Mais un mercenaire gratuit? Il veut rejoindre le clan à ce stade.

-J'ai de vieilles rancœurs avec l'empire mais... J'hausse les épaules, tout cela semble si précipité. Mon clan n'envoie pas des gens au casse pipe sans rien donner en retour, l'idée d'avoir des dettes morales me semble bien cavalière pour un clan de mercenaires. Que souhaitez-vous en retour de... Votre aide? Et surtout d'où vient cette haine immodérée envers l'Empire? Je veux qu'il le dise.

Qu'il mette des mots sur ses souffrances et sa haine, que je puisse savoir si nous avons un être en quête de vengeance ou un motif plus... Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Nord-Ouest :: L'enclave-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.