:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fumetsu Mikoto et les aventures du TBB

avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Fumetsu
PRÉNOM : Mikoto
GROUPE : Indépendant
GRADE : Prêtre
RANG : S - B si possible, sinon C
SEXE :
ÂGE : 22 ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Ses parents sont tous deux prêtres au Temple du Bois Bleu, sa mère sert Amenko alors que son père est au service de Shinsei.

Personnalité
QUALITÉS
Ambitieux
Protecteur
Affectueux
Indépendant
Endurant
Sensible
Studieux
Dévoué
Qualités
DÉFAUTS
Impulsif
Caractériel
Condescendant
Vulnérable
Désordonné
Indécis
Contradictoire
Défauts
Défauts
AIME
Mino
La nuit
S’instruire
Dormir
Méditer
La mer
N'AIME PAS
L’hérésie
Ne rien faire
Les fanatiques
Être vulnérable
L’incompétence
Aime pas
AUTRES
Autre
Autre
Autre
PHYSIQUE
TAILLE :
1m72
POIDS :
77kg
PEAU :
Blanche
CHEVEUX :
Violets
Longs
YEUX :
Bleu foncé
Légèrement en amende
VISAGE :
Un visage plutôt banal quelque peu triangulaire, mais pas de façon très prononcée. Des lèvres très minces, presque effacées de son visage. Un nez fin et pointu tout en douceur comme le reste de son visage. Plus délicat que viril, son visage impressionne peu sans pour autant être désagréable à regarder.
CORPS :
Un corps athlétique, avec une bonne musculature sans être pour autant costaud. Des muscles taillés comme le marbre, mais solides comme le roc. Une série de tatouages sur ses deux avant-bras en l’honneur de Mino.
AUTRE :
Lorsque que Mikoto n'est pas dans ses parures de prêtre, celui-ci préfère se vêtir simplement. Il porte alors un long kimono noir qu'il maintient fermé à la taille grâce à un long morceau de tissu blanc et complète le tout à l'aide d'une longue écharpe liliale fait du même fil que la ceinture.
Histoire
Racontez nous votre histoire en listant les événements importants de votre personnage. Ce que nous voulons voir est votre imagination, votre originalité ainsi que votre cohérence.
Attention, vielliez lister les événements marquants de votre personnage dans le bon ordre chronologique, ne listez pas ses événements dans le désordre !

An  3 :  - Bon, maintenant qui pourrait me traduire la phrase suivante, qui est aussi une de nos maximes les plus fréquemment utilisées : Les dieux le veulent ainsi ?

Suite à la question de Kabayashi Toshi, un des prêtres servant Mino, qui passait la plupart de son temps à enseigner aux enfants du temple, aucun de nous n’osait lever la main pour lui répondre. Cela était très facile à comprendre, pour des enfants d’environ neuf ou dix  ans, l’osmietien était une langue très complexe et difficile à maitriser, même si elle était partie intégrante de leur vie quotidienne.

Après une quinzaine de secondes, période qui avait semblé durer une éternité compte tenu du silence accablant dans la pièce, Toshi reprit la parole.

- Mikoto, tu es bien plus silencieux qu’à ton habitude, pourquoi n’essaies-tu pas de traduire cette phrase pour nous ?

Il venait de dire que j’étais plus silencieux, quelle surprise! Il était évident que je n’allais pas dire un mot lors d’une leçon d’osmietien. Autant j’adorais m’instruire et impressionner les prêtres avec mes connaissances à un si jeune âge, autant cette langue était mon talon d’Achille, peu importe le temps que je passais à la réviser et tenter de la maitriser je n’avais jamais les résultats désirés. Cependant, après avoir été apostrophé devant tous par notre professeur, il était inimaginable que je ne tente pas de répondre à la question.

- Et bien, euh… Je dirais que cela se dit Haen ocil miet kiese, non ?
- Non, malheureusement ce n’est pas bon, mais je dois t’avouer que tu n’es pas loin. La bonne traduction est plutôt : Haenuil ocil mietek man kiese. Laisse-moi t’expliquer pourquoi, en plus je suis persuadé que tu n’es pas le seul qui aurait fait cette erreur.

À peine sa phrase terminée, notre instructeur s’était déjà retourné vers le tableau pour écrire de sa main blanche comme la craie qu’il tenait la phrase qu’il venait de prononcer en plus de la décortiquer.
[ Haen/uil oc/il miet/ek man kiese ]

- Comme vous le savez, dans cette langue le verbe est placé au début de la phrase et s'ensuit normalement le sujet. Les mots dans la traduction de Mikoto sont donc déjà dans le bon ordre, cependant leur conjugaison est erronée.  D’abord, le verbe haen  signifie bel et bien savoir, donc la traduction est exacte, cependant n’oubliez pas qu’en osmietien si la phrase est sous une forme inaccomplie le verbe doit prendre la terminaison –uil, donc haenuil. Je dois admettre que dans cette phrase il n’est pas facile de concevoir que le verbe est sous sa forme dite inaccomplie, cependant n’oubliez jamais que la volonté des dieux est constante et que jamais ce qu’ils désirent sera réellement accompli, car tant que le futur existera, leur désir existera aussi.

Ensuite, le choix du déterminant étant impeccable, nous passerons donc directement au sujet de la phrase : les dieux. Comme vous l’avez déjà appris par le passé, le terme miet est le terme cor à utiliser pour parler de l’ensemble de nos divinités. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’à l’inverse de notre langue courante où le verbe est conjugué au temps approprié, dans notre langage divin c’est plutôt le sujet qui porte la marque du temps. La phrase étant une maxime c’est la terminaison gnomique –ek qui doit être ajoutée au nom miet pour former le mot mietek.

Enfin, il ne manque plus que l’objet de la phrase à analyser. Dans le cas ne l’espèce, parlant des divinités nous devons employer le pronom supérieur accusatif pour remplacer le terme le de notre langage courant  dans la phrase par la traduction appropriée soit man. Finalement, comme Mikoto l’avait souligné avec justesse que le terme ainsi se traduit par kiese et nous obtenons donc, tel que mentionné un peu plus tôt, la phrase : Haenuil ocil mietek man kiese. J’espère que vous avez tous compris cette explication.


En toute honnêteté, je n’étais pas certain d’avoir saisi le quinzième de tout ce qui avait été expliqué par notre professeur, cependant j’avais noté presque mot à mot l’entièreté de cet exposé et m’étais juré de relire mes notes une fois la tête reposée, car pour le moment les dernières minutes avaient épuisé mes capacités cognitives.  

An 11 : Dans les faits, nous prions toutes les puissances divines de notre religion, peu importe notre dieu d’attache, cependant avec ce dernier se crée un lien puissant et mystique qui n’existe qu’entre un être de cette puissance et ses adorateurs les plus dévoués. Des détracteurs diront qu’à seize ans il est trop tôt pour se faire attribuer un patron céleste, ils n’ont pas complètement tort, mais oublient qu’à seize ans personne n’est obligé de se rejoindre à une branche particulière du temple, même que les prêtres à ce moment sont très conservateurs sur leurs invitations et ce n’est qu’une minorité des apprentis du temple qui se joigne à ce moment à une divinité particulière.

En l’an 9, au cours d’une première cérémonie, j’avais été choisi pour devenir initié de Mino et celui-ci était dès lors devenu ma divinité titulaire, en l’an 11 c’était plutôt ma réelle cérémonie d’acception à titre de compagnon au sein du Temple du Bois Bleu qui avait eu lieu. Cette cérémonie, une des plus importantes dans la vie de tous membres de notre ordre religieux, n’était possible qu’une fois que l'apprenti atteignait l’âge de 18 ans. À cette occasion, le disciple du temple se voyait admis à part entière comme compagnon du temple et non plus comme simple apprenti et, si ce n’était pas déjà fait, se voyait attribuer sa divinité titulaire. Pour ma part, ayant déjà fait une partie de cette cérémonie plus jeune, cette journée servait plutôt à venir consolider et officialiser mon rôle au sein de la branche du temple dédié à Mino.


Je m’étais réveillé ce matin-là très fébrile et  fatigué, toute la nuit d’avant, je m’étais fait des dizaines de scénarios dans ma tête sur le déroulement de la cérémonie et je n’avais pas succombé à l’étreinte de mes draps avant les premières lueurs du jour. Une fois sortie de mon lit après un long moment de réflexion, j’avais enfilé, de manière excessivement solennelle pour un acte si intime, ma tenue de cérémonie qui consistait en une robe blanche sans manche semblable à une djellaba et un châle brun simplement déposé sur les épaules qui ne devait pas être noué de quelques façons que ce soient.

L’heure qui avait suivi était étonnamment banale pour cette journée si spéciale, j’avais mangé seul mon petit-déjeuner tout en feuilletant mes notes sur la célébration à laquelle j’allais assister. Si d’autres apprentis prenaient plus à légère cet évènement, en tant que disciple et futur servant du dieu des connaissances et du savoir, je ne pouvais pas me permettre de faire un seul faux pas au cours de la cérémonie, sachant que notre section du temple était notamment responsable de veiller au bon déroulement des cérémonies et était gardienne des rites osmietistes. Après cette révision, je m’étais directement dirigé vers le sanctuaire des divinités,  nom donné au temple le plus important sur notre site et où se déroulent toutes les cérémonies communes à tous les dieux ou simplement d’envergures.

La célébration était présidée par le Grand Prêtre du Temple du Bois Bleu et placer sous la protection divine de tous les êtres supérieurs du panthéon osmétiste comme le laissaient paraitre toutes les runes dessinées  sur le bâtiment pour l’occasion.  J’avais eu tout le temps nécessaire pour les analyser une à une, car les apprentis étaient invités, pour ne pas dire obligés, de rester à l’extérieur du sanctuaire jusqu’à ce que leur tour d’être fait compagnon arrive.

Une fois que mon tour arrivé, c’est d’un pas ferme et décidé que j’étais entré dans le lieu de culte, avant de marcher jusqu’au centre de l’allée principale où m’attendait un brasier ardent que j’avais dû contourner avant de m’arrêter dos à celui-ci et de regarder le Grand Prêtre.

- Minoa ! Nel utilep anrease £iorad orse.  

Au même moment que ces mots étaient sortis de la bouche de notre chef, j’avais laissé tomber mon étoffe dans le feu comme le voulait la tradition. Selon la légende, le tissu était empreint de l’odeur et du chakra de l’initié qui étaient alors transmis grâce à la fumée au dieu, interpellé le prêtre, pour qu’il puisse reconnaitre son nouveau servant.

Une fois la cape brûlée, je m’étais avancé vers le maitre de cérémonie qui m’attendait pour déposer une étole mauve et indigo, couleurs des disciples de Mino, sur mes épaules avant de finalement saisir mes bras laissés à découvert par l’absence de manche de la robe.

- Jeune compagnon, profite cette nuit de tes bras, de ta peau, car demain tu seras à Mino.
- Bien sûr, Grand Prêtre, je saurai profiter une dernière nuit.

Cette dernière phrase que tous les nouveaux compagnons du temple entendaient servait à leur rappeler que le lendemain de cette cérémonie, ceux-ci se faisaient tatouer les bras en l’honneur de leur divinité titulaire. Pour ma part, j’avais décidé depuis des mois des motifs que je voulais avoir sur ma peau. J’avais opté pour mon bras gauche de recouvrir l'avant de celui-ci d’un moine méditant sur une roche et de mettre sur mon biceps un cycle lunaire en forme de spiral partant de mon épaule et finissant à mon coude. Mon bras droit était pour sa part recouvert d’un arbre et ses racines sur l’avant-bras et était surplombé par un visage dans un soleil qui couvrait la partie supérieure de ce membre.

Suite à cet échange trop court, mais chargé d’émotion, je m’étais dirigé à l’arrière du Grand Prêtre pour rejoindre les autres disciples qui venaient eux aussi d’être faits membre à part entière du temple et pour assister en silence à la suite de cette journée mémorable.

An 14 : C’est finalement au printemps de cette année-là que j’ai obtenu officiellement le titre de prêtre de Mino après avoir porté successivement le titre d’initié et puis servant dans les années précédentes. Également au cours de l’été suivant ma promotion, l’Ocertan de Mino m’avait approché, après avoir eu vent de mon enthousiasme pour le combat au corps à corps et l’art des sceaux, pour m’offrir de m’entraîner avec lui. De ce que j’avais compris à l’époque, celui voulait faire de moi un vrai Kaigtan. Même si ce terme se traduit littéralement par guerrier, il sert aussi à désigner les prêtres qui décident de développer leurs capacités martiales au-delà des exigences minimums et qui peuvent donc un jour rêver de porter à leur tour le titre d’Ocertan.
Test RP

Une fois votre fiche complétée, le staff vous confiera un test RP sur la base des éléments donnés. Ce test RP déterminera votre grade.
Faites nous rêver !
Pour un rang D : 500-2000 mots minimum
Pour un rang C : 1000-2000 mots
Pour les rang B/A : 1500-2000 mots

Derrière l'écran
PSEUDO : Mikoto
ÂGE : 2X ans
CONNU PAR : Top site
AUTRE CHOSE ? Autre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Un petit message pour dire que j'ai enfin terminé mon histoire et que j'attends mon test RP!

Par ailleurs, vu que je ne fais pas un Shirogane finalement pourriez-vous modifier mon nom pour : Fumetsu Mikoto svp,ce serait très apprécié. Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 429
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja.

Il est à noter que parmi les fondateur, deux administrateurs sont à Konoha, alors en effet, ce village bénéficie d'un privilège sur le plan historique. Un privilège d'un an qui n'aura pas permis au village ninja du Pays du feu faire mieux que le renforcement de ses murailles, ce qui montre que les sujets du hokage ne sont pas capables de profiter du temps à disposition vu que leur autre projet a été acheté.

Avant de te donner ton test RP, j'aimerais être éclairé sur ton père. Tes parents ont ouvert un commerce à Suna et toi tu es resté dans le désert avec le reste de ta parenté mais ton père a été blessé par l'attaque des brigands. Ce n'est pas clair. Est-il resté à Suna ou non ? Comment se fait-il qu'en suite vous appreniez qu'il est malade alors qu'il est censé être avec vous et que vous devez, depuis sa blessure, avoir constaté son état empirant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour l’accueil.

En ce qui concerne Konoha, j'ai réalisé que cela était mal indiqué, mais la critique était de mon personnage. J'ai ajouté un petit épilogue pour expliquer comment mon personnage se sent face à Konoha, étant quelque peu jaloux Mikoto ne le prend pas très bien que Konoha soit souvent mieux perçu que Suna. Même le message s'adresse au lecteur, c'était par l'entremise de mon personnage et ce n'est pas ce que moi je pense.

Je suis désolé si ce passage pouvait sembler être un critique envers les admins ou le staff, ce n'était pas le cas. Je trouve totalement logique que tous les villages n'aient pas été fondés en même temps et que ce soit Konoha en premier ne me pose aucun problème, c'était cependant quelque chose que je voulais exploiter INRP/dans mon histoire. Je suis encore navré si cela fut perçu autrement, cela n’était pas mon intention.

En ce qui concerne mon père, j’ai modifié l’an 14 qui est rendu l’an 13, ajouté l’an 15 et modifié l’an 18, outre l’épilogue supplémentaire le reste de l’histoire n’a pas été changée.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour !

Suite à ma période de réflexion concernant mon personnage, j'ai finalement opté pour un membre du Temple du Bois Bleu. Un merci particulier à Nozomi pour son aide concernant l'osmietien.

Je veux donc vous signaler que cette nouvelle  présentation est terminée et que j'attends donc mon test RP.

Désolé encore de ce petit inconvénient et du délai occasionné, mais je vous remercie pour votre patience et compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 429
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur Dawn of Ninja !

Il ne m'est pas possible de t'accorder un grade qui n'est pas mentionné dans la fiche du Temple du Bois Bleu.

Afin que les joueurs puissent te décrire en cas de rencontre, je souhaite que tu dises comment tu es habillé. Nous voyons le haut de ton corps mais pas le bas.

La langue que tu parles et ses règles ne sont pas présentes sur la fiche du clan. Ce clan étant prédéfini, tu ne peux pas créer de toute pièce un langage que toi seul connaitrait.

Lorsque ces points seront corrigés, je te donnerai ton test RP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: D
Ryos: 1
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Merci!

J'ai modifié mon grade pour qu'il soit conforme à la fiche. (Si le titre de prêtre est trop générique, simplement de pas m'accorder de titre.)

J'ai ajouté ma description physique dans la description tel que demandé. En ce qui concerne l'osmietien vu la MÀJ de la fiche de clan je crois que cette modification n'est plus nécessaire?

En espérant que le tout est conforme, merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 429
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Hello MIkoto !

Voilà donc ton test RP :

Test RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.