:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nara Shika (test rp terminé)

Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
Nara Shika (test rp terminé) Left_bar_bleue1475/2000Nara Shika (test rp terminé) Empty_bar_bleue  (1475/2000)
Nara Shika



Matricule ninja
NOM : Nara
PRÉNOM : Shika
GROUPE : Indépendant
GRADE : Leader du clan Nara
RANG : A
SEXE :
ÂGE : 26
SITUATION : Célibataire
FAMILLE : Tami et Yukimaru: mère et père, Ranmaru: frère, 7 ans

Personnalité
QUALITÉS
Motivé
Pédagogue
Adaptatif
Méthodique
Serein
Sociable
Chaleureux
Juste
Bienveillant
DÉFAUTS
Ambivalent
Insomniaque
Hyperactif
Taciturne
Froid
Décalé
Perfectionniste
Obstiné
Rancunier
AIME
Enseigner
Les drogues
La faune et la flore
Les grands espaces
Les rencontres
Echanger
N'AIME PAS
Les chats
L'enfermement
Parler de lui
Les esprits étroits
Les jugements
La routine
AUTRES
Expert en assassinat, infiltration, exfiltration et capture
Sépare obsessionnellement les aliments qui se mélangent dans l'assiette
Devient un fin stratège sous l'effet psychotrope d'une herbe, la salvia divinorum
PHYSIQUE
TAILLE :
1m76
POIDS :
65kg
PEAU :
Le teint halé
CHEVEUX :
Bruns
Mi-longs, le plus souvent détachés
YEUX :
Marrons
En amandes, regard doux et décidé
VISAGE :
Plutôt ovale, des traits fins et un menton descendant un pointe
CORPS :
Peu musclé, et pas bien épais non plus. Elancé, il se confond aisément au sein de la masse
AUTRE :
Il est habituellement vêtu d'une tunique bleue. Pour les missions d'assassinat il revêt une toge noir à capuche. Garde une photo du visage souriant de Mayä
Histoire


► Un Nara motivé

-Dès tes premiers cris, tes parents comprirent qu'il y avait quelque chose de dissonant chez toi, du moins pour un nouveau né du clan Nara. Tu braillais clairement plus que la moyenne.

-Ce fait ne fit que se confirmer au cours de tes premières années de vie. En avance pour marcher, tu faisais preuve d'une motivation nouvelle et inhabituelle. Tant et si bien que tes aînés, te croyant atteint d'un mal inconnu, t'analysèrent. Au grand dam de Yukimaru, ton paternel, le verdict tomba, implacable, alors que tu t'apprêtais à souffler les bougies de ton quatrième printemps: hyperactivité chronique...et incurable bien entendu. ''Et merde...'' n'avaient pu s'empêcher de lâcher en cœur les membres d'un clan désabusé par cette annonce.

-A cinq ans tu manipulais déjà les ombres, à six tes premiers jutsus, et en demandait toujours plus, harcelant les Nara jusqu'à ce qu'ils acceptent d'enrichir tes connaissances.

-Les gens du clan restaient autant que possible à l'écart par crainte de se laisser embarquer dans tes frasques, mais au fond, tout le monde aimait ton sourire communicatif. Ta meilleure amie était la gamine de la hutte voisine, Mayä, de un an ta cadette. Tu la faisais rire quand son calme et sa bienveillance t'apaisaient. Vous étiez inséparables et elle n'hésitait pas une seconde à te suivre quand tu lui proposais les jeux les plus farfelus.

-Autre fait inhabituel, tu ne semblais développer aucun sens de la stratégie. Pas que tu étais idiot, mais ton incapacité à canaliser ton énergie empêchait toute construction logique, quelle qu'elle soit.


► L'ombre de ton ombre

-Tu participas à ta première mission à l'aube de tes douze ans. Une mission diplomatique auprès des voisins Inuzuka et Yamanaka, afin de mesurer l'évolution des relations avec ces clans qui se disaient rivaux, surtout pour les seconds, alors que pour les tiens tout cela tenait plus du jeu que d'un réel antagonisme. Tu revins de cette échange avec une envie accrue de nouvelles rencontres ainsi que la conviction que les Nara pouvaient cohabiter avec d'autres clans et avaient un rôle à jouer dans ce monde.

-A seize ans, alors que tu faisais déjà parti de l'élite, Maya et toi partirent en mission dans le but de développer un peu plus la pharmacopée du clan, cette mission tenant particulièrement à cœur à ton amie de toujours. Experte en Iroujutsu c'est elle qui t'avait appris tout ce que tu connaissais dans ce domaine. Ces longs moments ensembles furent l'occasion de vous rapprocher un peu plus, la relation amicale évoluant progressivement vers un amour véritable, un de ceux qui vous font battre le cœur à en perdre son ombre, sans trop savoir pourquoi et sans d'ailleurs y chercher aucune explication logique. L'instant ne se déroula pas comme prévu puisque c'est en tombant du haut d'une falaise que Mayä succomba, suite à l'attaque de quelques shinobis. Toi, tu fus laissé pour mort. Les Nara partis à votre recherche finirent par te retrouver puis te soignèrent, mais un lien s'était indéniablement rompu. Du jour au lendemain tu devins taciturne, ne lâchant que quelques mots ici et là et te désintéressant de ceux qui t'entouraient. Tu pestais contre la paresse du clan, mais aussi et surtout contre toi. Tu ruminais de n'avoir pas pu anticiper, de n'avoir pas su être assez attentif, de n'avoir pas assez réfléchi ! Tu te juras de retrouver les coupables et de leur faire payer.


► Le voyageur

-Une année entière à ronger ton frein quand vint enfin l'heure de la décision. Tu allais quitter le clan afin de voyager à travers le monde avec en tête un triple objectif:  terminer la mission qui vous avait été allouée à Mayä et à toi, retrouver et éliminer ses assassins et faire évoluer tes techniques au contact d'autres clans.

-En l'honneur de la jeune fille disparue, tu récoltais un nombre incalculable de plantes diverses et variées, créant différentes drogues en les mélangeant les unes aux autres, jusqu'à tomber par hasard sur une herbe qui t'ouvrit de nouvelles perspectives. Roulée dans une feuille de papier enflammée à son extrémité, l'herbe fumée ainsi agitait ton esprit en même temps qu'elle détendait ton corps, jusqu'à te faire débattre avec toi même des multiples futurs envisageables. C'est à partir de cet instant que tu assimilas la notion de stratégie et canalisas ton hyperactivité, du moins tant que tu restais sous l'effet de cette drogue.

-Tu n'avais pas tout à fait dix neuf ans quand tu accomplis ton premier contrat d'assassin. Calculateur, méthodique et vif, tu exécutas ta mission avec un tel sang froid que les contrats se succédèrent. Tu devins rapidement un expert en infiltration, exfiltration, capture et assassinat. Connu sous le nom de l'ombre éphémère, personne ne connaissais ton visage, du moins pas que tu saches, les rares personnes qui avaient pu l'observer reposant désormais six pieds sous terre.

-Sept années d'une inlassable traque avaient été nécessaires pour retrouver les meurtriers de Mayä, sept années à vagabonder d'assassinat en assassinat, d'ombre en ombre, mais cette fois tu avais enfin accompli ta vengeance. Les cadavres ensanglantés de tes victimes gisant à tes pieds, tu prenais la décision d'emprunter le chemin du retour.

-Une année plus tard tu retrouvais les forêts qui t'avaient vu naître, rencontrant pour la première fois un petit frère né à la suite de ton départ. Tes voyages t'avaient mené aux quatre coins de la planète en passant par les trois grands villages déjà en place. Ils t'avaient amené à croiser la route de nombreux clans auprès desquels tu avais intégré de nouvelles approches et tissé des liens plus ou moins forts, gardant l'espoir d'un jour réunir tout ce beau monde sous une même bannière et de transmettre les savoirs acquis au cours des huit dernières années.

-Peu de temps après tu accédais au rang de leader du clan Nara.
Test RP


-neuf...dix...onze...douze...treize...

Tandis que tu fais rouler une pièce de puzzle entre les doigts de ta main droite, de l'autre tu t'attaches à scinder en trois tas bien distincts tous les ingrédients composant ton plat en les dénombrant soigneusement.

-quatorze...quinze...seize...

-Le saké que vous avez commandé monsieur...

Concentré sur les diverses tâches entreprises, l'esquisse d'un remerciement peut se lire dans ton hochement de tête. Tu saisis le verre pour en avaler le contenu alors que la jeune femme, toujours présente, semble attendre quelque chose. Dégageant la mèche de cheveux qui obstrue ton champ de vision, tu lui adresses un regard furtif. De taille moyenne, fluette, ses bras recroquevillés sur un plateau aux teintes argentées et ses joues encore rougies par la chaleur régnant dans les cuisines, tu t'attardes plus particulièrement sur sa tignasse brune, tirée vers l'arrière puis nouée en une interminable queue de cheval. Elle t'observe d'un regard bleu pâle à la fois curieux et gêné. Profitant d'un timide sourire de ta part, elle t'interpelle avec légèreté:

-Comme elle est belle !

…........................................................................................................................

-Dis Shika...on joue à celui qui court le plus vite en gardant les bras tendus vers l'arrière ?

Une voix excitée. Un sourire complice. Un regard impatient.

…........................................................................................................................

-Pourquoi ne posez vous pas la dernière pièce, vous ne voulez pas le terminer une bonne fois pour toute?

C'est vrai ça, pourquoi? Ça fait combien de temps que tu n'as pas hésité? La dernière fois c'était le jour où elle est morte. Maintenant ils sont là, si proches. Qu'attends tu? N'est ce pas ce que tu as toujours souhaité? La raison pour laquelle tu as joué les assassins le temps d'une rédemption? Alors pourquoi? Pourquoi hésiter ainsi? Pourquoi ta jambe s'agite t-elle frénétiquement sous la table? Pourquoi ton poing se serre t-il jusqu'à t'en faire saigner la paume? Et que se passera t-il ensuite? Sept ans. C'est pas rien dans une vie.
La main tenant la pièce se dirige en tremblotant vers l'unique forme libre du puzzle, interrompt son mouvement, rebrousse chemin puis reprend sa route vers la table sur laquelle est posé le cadre avec les mille quatre cent quatre vingt dix neuf autres pièces. Après trois tentatives infructueuses, tu déposes enfin le morceau de carton, complétant ainsi l'image débutée il y a bien longtemps. Du bras, tu repousses le plat que tu n'arrives pas à terminer, avant de te lever pour quitter l'endroit.

-Merci mademoiselle. Gardez-le et prenez-en bien soin s'il vous plaît.

…........................................................................................................................
-Ino-Shika-Cho...et voilà, encore une combinaison gagnante...ralala Shika...quand est ce que tu joueras sérieusement au Koï-Koï ?

Une voix blasée. Un sourire désabusé. Un regard accusateur.

…........................................................................................................................

L'enclave. Et dire que tout était parti d'un morceau d'étoffe arraché à l'un de tes assaillants. Sorte de lot de consolation qui t'avait permis d'établir, après enquête, que le tissu provenait de fabriques des plaines fertiles.
Ça faisait un bout de temps que tu savais où les trouver, que tu connaissais à peu près tout d'eux. Pas loin de quatre mois en fait. Il faut croire que tu avais besoin de laisser encore un peu plus la colère t'envahir. Leurs noms...Lily, Yuki, Mao, Tao et Kaito, cinq frères et sœurs appartenant à un clan de mercenaires ayant élu domicile au milieu des arbres gigantesques de l'enclave. L'information t'avait été donné par Kotaro, un marchand de la vallée de la foudre, en récompense de l'assassinat d'un rival gênant. Cependant, contrairement aux apparences, la rencontre n'avait pas été le fruit du hasard. Tu avais procédé comme à ton habitude, vaquant de contrats en contrats au gré de tes besoins personnels.
Dès que tu entendais parler de quelqu'un qui pourrait avoir une information en lien plus ou moins étroit avec l'affaire qui t'occupait, tu prenais le temps de l'observer dans l'ombre, nuit et jour. Pendant un mois entier tu assimilais ses habitudes, analysais ses compétences ou encore te renseignais sur son entourage, proche ou lointain. Il est d'ailleurs notable de remarquer que parmi ses connaissances, tu finissais toujours par dénicher une personne qui recherchait les talents d'un shinobi pour accomplir un contrat d'assassinat, de sauvetage ou d'espionnage. Une fois le contact avec le commanditaire établit, tu lui demandais, comme compensation, la divulgation de l'information détenue par son camarade, si ce n'était par lui-même, ce qui te menait vers un nouvel indic avec lequel tu reproduisais le même processus, inlassablement. C'est de cette façon là que tes pas t'avaient menés jusqu'à Kotaro, un homme robuste, taillé pour le transport de marchandises lourdes. C'est lui qui t'avait donné ta dernière mission d'assassinat puis l'information qui allait mettre un terme à une traque longue de sept années.

…........................................................................................................................

-Hé Shika...c'est notre première mission ensemble, tu trouves pas ça excitant toi? Tiens, pour l'occasion et pour tes progrès en Iroujutsu, je t'offre ces scalpels...

Une voix amusée. Un sourire mutin. Un regard frondeur.


…........................................................................................................................

-Yaaaaaaaaarrggghhhhh...

De déplacements furtifs en déplacements furtifs, tu orchestres un massacre. Le scalpel à la main, l'ombre frappe. Inexorablement.

-Non...pas moi...nan...naaaannn...

Tu restes stoïque. Tes sentiments sont totalement absorbés par la sauvagerie d'une vengeance aveugle. Comme si rien ne pouvait t'atteindre. Aux premières loges, tu ne manques rien d'un spectacle qui semble s'éterniser.

-J'ai...j'ai...j'ai essayé de l'aider quand elle a glissé...c'est...c'est pas ma faute...Tao...qu'est ce que tu fous ? Arrêtes ça, tu vas...

-Sœurette...pardon...je n'arrive plus à contrôler mon corps...pardon...je...je...

*switch*

Tu les fais s’entre tuer, se taillader. Tu te délectes du sang qui se répand jusqu'à recouvrir entièrement le tapis de feuilles qui leur servira bientôt de tombeau. Tu prends du plaisir à chaque blessure infligée, n'éprouves aucune forme de pitié.

-Enfoiré...comment as tu pu...ma sœur...je l'ai décapitée...je vais te...huuuurghhh...

Tu contrôles leurs mouvements afin de mieux les étrangler. D'une main froide. Ferme et définitive ! Tu regardes leurs visages se tordre de douleur,  gonfler, s'étouffer.

-Han han...salopard...han han... j'vais t'buter comme j'ai buté la p'tite...han han...j'm'en souviens bien ouais...elle criait comme une pucelle...

-RRRRRRAAAAAA...IM-PAR-DON-NABLE

Et ton visage. Déformé par la haine ! Possédé par un mal bien plus profond que tu ne le pensais. Tes gestes sont grossiers, malhabiles, brutaux. La souffrance ! Tu n'as que ça en tête. Sept années d'une souffrance qu'il te faut partager avec eux, comme si cela pouvait aider à atténuer la tienne. Tu n'as même pas eu le temps de t'excuser ce jour là. De lui dire un dernier mot.

..............................................................................................................................

-Shika...je...je...pardonne-moi...

Une voix résignée. Un sourire désolé. Un regard triste.


..............................................................................................................................

C'est à cet instant, alors que ta dernière victime n'est plus reliée à la vie que par quelques soubresauts aléatoires, qu'apparaît cette satanée gamine. Son regard terrorisé te renvoie à la mesure de ta décadence. Bien que tu ais pris les précautions nécessaires pour n'impliquer personne d'autre que vous six, elle est là et elle t'a vu! Devrais-tu la supprimer, comme tous ceux qui ont un jour été capables de t'identifier? Lorsque Kaïto, l'aîné de la fratrie glisse à tes pieds en lâchant son dernier souffle, tu entreprends de te déplacer vers la môme, les traits encore marqués par une rage tenace. D'une voix stridente elle hurle plus fort. Au loin, sur ta gauche, une silhouette se dessine. Plus elle approche, plus elle paraît affolée, criant quelques paroles inaudibles en direction de l'enfant. A présent identifiable comme étant une femme d'une trentaine d'années, elle accélère encore un peu sa course, s'essouffle, puis trébuche lourdement, avant de se relever tant bien que mal en tendant un bras vers la fillette :

-Ma...Mayäääää...sauve toi...viiiite...

Ton corps se tétanise. Plusieurs fois tu bredouilles ce prénom qui fait écho à tant de souvenirs. Ton visage se fige avant de reprendre progressivement sa moue d'origine. L'instant s'étire au moins cinquante secondes qui paraissent des heures. Tes bras précédemment crispés retombent, comme vidés de toute énergie. Les yeux embués, tu tentes d'articuler :

-Mayä...je...je...pardonne-moi...

D'abord interloquée par ce changement d'attitude, la gamine rejoint sa mère avant de s'enfuir en sa compagnie. Encore groggy, tu poses ton cul au milieu des cadavres et plonges la tête entre tes mains tremblantes. Un filet de larmes glisse subrepticement entre tes doigts, pour venir rouler le long de joues rosies par la honte. D'un geste habile tu saisis la blague à tabac attachée à ta ceinture et en sors une feuille à rouler ainsi qu'une inhabituelle quantité de salvia divinorum, cette herbe dont tu t'es volontairement sevré avant l'affrontement afin de laisser ton instinct agir au mieux, mais que ton corps réclame désormais avec insistance. Tu aspires plusieurs bouffées successives avant de t'effondrer au sol.

..............................................................................................................................

-Aïe aïe aïe Shika... tu feras comment si je meurs avant toi?

Une voix tendre. Un sourire bienveillant. Un regard malicieux.


..............................................................................................................................


Ça fait quoi ? Quatre jours ? Peut être cinq...tu ne sais plus très bien.

*Yaaaaaaaaarrggghhhhh...*

Ces cris résonnent encore dans ton crâne. Ils tambourinent leur marche funèbre à t'en faire éclater les tympans. Tandis que tu restes là, étendu de tout ton long sur le dos, les bras en croix et les vêtements maculés d'un sang qui n'est pas le tien, la faim commence sérieusement à te retourner l'estomac. Au dessus de toi, quelques traits de lumière, tantôt lunaires tantôt solaires, parviennent à se frayer un chemin au travers d'une accumulation de branchages et de feuillages tous plus denses les uns que les autres. Souple et épais en même temps, le carré d'herbe sur lequel tu reposes t'offre un matelas pas si désagréable que cela malgré l'odeur de plus en plus nauséabonde dégagée par les cadavres qui t'entourent. La quiétude de l'endroit n'est rompue que ponctuellement par les chants mélodieux de quelques grives et autres étourneaux qui parviennent à t'extraire un léger sourire lorsqu'ils décident de s'aligner en rangs serrés sur tes bras immobilisés par le sentiment de vide qui t'habite. Égaré, tu te remémores cette violence, ce sentiment d'avoir accompli un acte que tu n'assumes pas vraiment. C'est fini! Ils sont mort tous les cinq et si tu gardes une  amertume certaine de ce moment, tu n'en as pas moins rempli ton objectif, du moins l'un de ceux que tu t'étais fixé en quittant le clan. Que faire maintenant? Rester allongé ici? Attendre la mort ou que quelqu'un te trouve et t'interne pour aliénation? Le temps est comme suspendu à des choix que tu es incapable de faire, submergé par des sensations multiples et contraires.  Qui es tu vraiment? Quelles sont tes envies? Vas tu continuer à vagabonder? Mérites tu encore de vivre? Quel sens donner à tout ça? Et à ce qui suivra? Est-ce forcé que quelque chose suive? Je crois que c'est dans ces moments là que tu me manques le plus.

..............................................................................................................................

-Mayä...tu crois qu'on vivra un jour dans un grand village avec d'autres gens comme nous? Ce serait vraiment bien, tu trouves pas? Hmmm...on pourrait même créer notre propre village tous les deux, et rassembler tout un tas d'autres clans.

-Oh oui, ce serait comme une grande famille...

Une voix enjouée. Un sourire espiègle. Un regard volontaire.

..............................................................................................................................

Il est temps de rentrer chez toi, de retrouver les tiens et de t'accrocher à ce rêve!

L'histoire raconte que quelque part dans la région de l'enclave, il existe un petit restaurant au milieu duquel trône fièrement, sur le pilier central, un puzzle de mille cinq cent pièces représentant une jeune fille au sourire radieux. Dans l'angle inférieur droit, une inscription manuscrite.

Nara Shika (test rp terminé) 08883a11
Mayä...que tes sourires accompagnent les vivants pour longtemps encore!

Derrière l'écran
PSEUDO : Votre Pseudo
ÂGE : Votre âge
CONNU PAR : Top site ? Google ? Une personne ?
AUTRE CHOSE ? Autre ?
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
Nara Shika (test rp terminé) Left_bar_bleue1475/2000Nara Shika (test rp terminé) Empty_bar_bleue  (1475/2000)
Nara Shika
Bonjour!

-L'histoire est terminé. Sauf changement nécessaire j'attends donc mon test rp.

-Si vous pouviez me changer mon pseudo en Nara Kanamaru (ou m'expliquer pour le faire moi-même) ce serait bien aimable à vous car je ne sais pas comment faire. Merci d'avance.

- Dans les règles j'ai vu que le leadership du clan était libre, je me suis donc octroyé la place. Si ce n'est pas possible j'enlève ça.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1973
Date d'inscription : 16/03/2017
Correcteur
Salut et bienvenue Kanamaru sur Dawn Of Ninja !

Voilà sans plus attendre ton test RP :

Test RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shika
Nara Shika
Indépendant
Messages : 292
Date d'inscription : 07/09/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A - Chef du clan Nara
Ryos: 2624
Expérience:
Nara Shika (test rp terminé) Left_bar_bleue1475/2000Nara Shika (test rp terminé) Empty_bar_bleue  (1475/2000)
Nara Shika
Test RP terminé donc. J'ai essayé de tailler dans le vif, mais il est possible qu'il y ait quelques mots en trop. Sinon merci encore pour le changement de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Correcteur
Correcteur
Messages : 1973
Date d'inscription : 16/03/2017
Correcteur


Nara Shika (test rp terminé) Pq2c


Respect test-rp et originalité

Le test Rp était assez simple et explicite, tu en as donc profité pour développer une panoplie de choses qui n'étaient pas demandées et qui ajoutent un vrai plus au test !
L'introduction est très belle, tu compare ta traque avec le puzzle que tu est en train d'achever et utilise les remarques de la serveuse pour les mettre dans ta réflexion, c'était intelligent.
Les petits flash-backs avec Mayä sont bien placés et intégrés dans le récit, servant de transition, c'est là aussi très bien joué.

Pour ce qui est du test en lui même, la consigne est respectée à 100% et le récit est mené de manière originale, on est emportés avec toi dans ta traque et ta vengeance, c'était fort, bravo.



Orthographe et grammaire

Rien à dire.

Quelques très rares fautes d'inattention (un t à la place d'un s), tellement rares que j'ai du relire très attentivement pour les voir, je te tire donc mon chapeau en t'encourageant à continuer sur cette voie.



Avis général et verdict

Déjà, bravo.

Ce test est mené d'une main de maître, le récit est très maitrisé et tu nous emporte sans aucun mal. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce texte, et tu as sans doute pris plaisir à nous montrer ce que tu savais faire à travers ce Test Rp.
Le fond et bon, et la forme l'est aussi vu la quasi-absence de fautes.
Pour moi, le travail est fait, très bien fait même. Je n'ai rien à te dire de plus si ce n'est que je prendrai plaisir à voir ton personnage IRP et à suivre ses aventures !

Je te valide chef du clan Nara, rang A, félicitations !

Je t'invite à faire recenser ton personnage par ici, et à créer une fiche technique.

Désolé de l'attente, et amuse toi bien sur DoN o/



Correction par Akane Itachi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.