:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Portes du village Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre au passage

Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Rencontre au passage Jeu 6 Sep - 18:40
Sahara Denya

Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

La jeunesse

de l'âge des conquêtes






An 15,


été


En l'an 8 vivait dans le Pays du vent une femme dont la mort compta parmi les nombreux décès que les tempêtes de sable causaient. C'était son fils dont j'étais la nouvelle professeure dès aujourd'hui. Il s'appelait Serika Senri et si son nom était proche de celui du kazekage, ce n'était pas de lui que s'inspirait ce garçon désinvolte, excentrique et courtois, mais plutôt celle d'un artiste de la haute société voyant l'être humain comme un sujet d'observation plus que comme de réels compagnons de vie. Tel état le premier rapport que j'avais lu de l'énergumène.

Le second de mes élèves était le jeune Shinsei, dont j'étais depuis peu la tutrice et que j'étais chargée de former par le chef du village en personne. À l'époque dans laquelle nous vivions, il régnait dans les villages une atmosphère de méfiance et de rancoeur facilement imaginable pour les anciens. Les académies enseignaient moins la paix qu'auparavant, les terrains d'entrainement étaient plus ardemment fréquentés, les tours des kage n’accueillaient plus volontiers les émissaires des autres nations. Paix, entente cordiale, accords pacifiques, ceci était menacé par un parfum que reniflaient certains hauts dirigeants et qui envahissaient la tête de certains jounins, dont la mienne : celui de la conquête. Du sud-ouest venait un souffle habité d'une fragrance forte gorgée d'avenir et d'espoir, celui de faire flotter son étendard sur les autres régions.

Et c'était tout naturellement à Suna que l'envie était la plus grande, car Suna était le village caché le plus belliqueux du monde shinobi. Et au sein de ses murs il était un endroit où l'arôme était entretenu et diffusé, c'était l'académie. Pendant certaines années, on avait relâché le niveau sous prétexte de la paix, mais la fragilité de la géopolitique se faisant ressentir, l'on avait vite compris que cela eût été une grossière erreur et la machine éducatrice du vent resta guerrière.

Les menant à l'extérieur, vers le désert de Suna, qui continuait au sévère désert du vent et pénétrait les dangereuses plaines désertiques étaient de hautes falaises qui protégeaient les habitants des folles tempêtes. Hauts, les murs disposaient toutefois des chemins les traversant. Dans ce désor, j'avais invité Senri et Shinsei sans jamais avoir parlé au premier ni enseigné au second. À l'ombre de la roche, je posai ma main gauche sur une paroi solide et rassurante. Ils allaient arriver et avant qu'is ne fussent présents, j'appliquai du chakra dans mes pieds et entamai une marche à la verticale afin de les attendre depuis le haut.


Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Seiren
Akatsuki Seiren
Suna no Genin
Messages : 93
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 4
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue422/250Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (422/250)
Re: Rencontre au passage Jeu 6 Sep - 21:02
Akatsuki Seiren
Je ne savais pas si c'était parce que je me rendais tous les jours dans le bureau des missions et que cela commençait sérieusement à énerver le dirigeant de Suna, de me voir arriver, tous les jour, avec les mêmes expressions d'hypocrite fini, mais en tous cas, il m'avait envoyé dans une équipe. Enfin, j'avais reçu une invitation de Sahara Denya qui prétendait être ma Sensei et je voyais mal quelqu'un d'autre que le Kazekage ou, à la limite, le Haut Conseiller, pour gérer quelque chose d'aussi important que les équipes ninjas... Evidemment, fallait déjà que cette histoire ne soit pas une mauvaise blague de quelques abrutis finis que j'avais pu humilier et qui souhaitaient avoir leur revanche. De toute façon, j'étais prêt à les accueillir, à les écraser et à les humilier de nouveau. Je n'avais pas peur, je croyais en la force de mon clan et en ma propre force, même si j'avais conscience qu'il existait des êtres plus puissants que moi.

C'était un Senri tout souriant qui se dirigeait vers les portes du villages car, peu m'importait que la personne m'attendant soit la femme censée m'enseigner ou que je me retrouve face à quelques idiots, dans tous les cas, cela allait animer ma journée. Enfin, si je devais passer ma journée avec une kunoichi, j'espérais qu'elle soit dotée de quelques autres talents que la cuisine, la couture ou le ménage. Enfin, au pire, je pouvais clairement en faire ma bonne, à condition qu'elle soit jolie bien sûr, je n'allais pas accepter un laideron à mon service, c'était une question d'honneur. Hors de question de salir le nom des Serika ! Et pitié, que je me retrouve avec d'autres jeunes talentueux... Je n'avais pas vraiment envie de voir ma progression ralentie par des boulets incapables de se tenir debout seuls.

Je venais tout juste d'arriver à destination... Personne à l'horizon, je m'installai donc contre une paroi, puis je levais la tête pour observer le magnifique ciel bleu... Hum... Que faisait cette personne là-haut ? Etrangement, je pensais immédiatement que cette... femme... devait être liée à l'équipe que je devait rejoindre. Et, tout aussi bizarrement, je me dis que c'était un bon signe, très bon signe. Je décidais donc de rejoindre la créature de type ninja, en usant du Ki Nobori No Shugyô pour atteindre le sommet de la paroi, puis, arrivée à sa hauteur, je m'inclinais, tout souriant, avant de prendre la parole.

- Bien le bonjour, Milady. Je me présente, Serika Senri. Je suis à la recherche de ma Sensei, Sahara Denya. Sauriez-vous où je puis la trouver ?


Rencontre au passage 1570952838-gukiihgj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Rencontre au passage Dim 9 Sep - 16:20
Invité
Lorsque je m'étais éveillé ce matin-là, Denya n'était pas là. Heureusement j'avais appris à me débrouiller seul chez les moines du temple du vent. Ce fut ainsi que je me fit un petit déjeuné se composant d'un bol de riz et de légumes.  Naoko vint réclamer sa part et je lui donnai en souriant. Un fois mon repas du matin pris, j'allai me préparer, enfilant ma tenue de moine et mettant mon bandeau de ninja autour de mon bras. Ce fut en redescendant que je vis le mot sur la table. Je le dépliai et pus y voir l'écriture de Denya. Visiblement, j'avais été intégré dans une équipe de genin.

De ce que l'on m'avait expliqué, 'il s'agissait d'équipe composée de 3 genin sous la direction d'un jonin qui devenait ainsi leur sensei. J'allais donc faire des missions et m'entraïner avec eux. Je lu le mot avec attention. Elle nous donnait rendez-vous aux portes du village.  Je pris mon bâton volant et sortis de la maison. Il y avait un léger vent et j'appréciai cela.  Je concentrai mon chakra dans mes pieds et montai sur le toit de la maison que j'occupais avec Denya depuis quelques jours.

Naoko me rejoignit assez vite. Je laissai le vent me toucher le visage puis je concentrai mon chakra dans ma main.  A son contact avec la bâton,  des ailes se déployèrent d'un coup. Voilà un moyen bien pratique de se déplacer. Naoko monta sur mon épaule et je pris mon envol : direction les portes du village. Je m'élevai un peu dans les airs, me servant des courants aériens pour faire planer mon bâton volant.

Il y avait juste assez de vent pour me permettre de voler tranquillement. J'arrivai assez vite en vue des portes de Suna. J’aperçus alors Denya sur un des chemins de garde.


*Tiens, il y a quelqu'un d'autre.*

Je reconnus Senri de suite. Il faisait aussi partit de l'équipe ? Je me posai en douceur à côté de ma tutrice. J'insufflai une infime partie de mon chakra dans le bâton et les ailes se refermèrent. Toujours le sourire aux lèvres je regardai Denya :

"Bonjour Denya. C'est chouette que tu sois aussi ma sensei"


Puis je me tournai vers Senri et lui tendit la main :

"Bonjour Senri. Content d'être dans la même équipe que toi."


Naoko descendit de mon épaule et sauta sur celle de Denya. Depuis qu'on habitait chez elle, il avait vite accepté ma nouvelle tutrice. Souriant de plus belle je repris :

"Bon, on va faire quoi ? "

J'attendis patiemment la réponse de Denya. Je trouvais Senri bizarre à parler comme s'il était issu du grand monde et je n'avais pas l'habitude de fréquenter ce genre de personne, mais il devait surement avoir un bon fond.
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Senshi et Shinsei Jeu 20 Sep - 0:59
Sahara Denya

Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

Senshi et Shinsei





Les pieds fixés à la paroi, j'avais calmement observé de mes deux yeux la porte naturelle par laquelle allaient et venaient des collègues, certains partant sans doute en mission, d'autre rentrant au bercail et qui n'étaient, de l'endroit où je me tenais, des insectes que je voyais circuler. Un spectacle nullement divertissant, point de son et lumière, le sombre dominait et me rappelait l'atmosphère renfermée de cette zone de jeux dans laquelle je m'étais autrefois infiltrée, un lieu souterrain fréquenté par les paris sur les cartes et les combats clandestins, un cloaque dans lequel se réunissait non pas la crème du crime, mais un panel diversifié de la forfaiture et de la magouille qui n'avait pas à rougir devant les caïds de la pègre. L'air vint alors caresser mon visage et le souffle du ciel me rappela à ma place, à l'extérieur.

Mes bras se croisèrent alors que j'observais le calme paisible dont je n'avais pas besoin actuellement. L'action était pour bientôt, je devais être concentrée, liée au terrain et à mon programme, pas esseulée. De toute manière, une silhouette plus petite que les autres  et sur laquelle se fixa mon regard arriva depuis les habitations. Elle s'adossa au mur. Des grains de sable volants arrivèrent alors et me piquèrent les yeux, non sans prendre la peine de salir mes cheveux. Saleté de vent du désert, je pouvais m'habituer à cela mais en aucun cas apprécier le climat lorsqu'il était tempétueux, même si ma jeunesse m'avait fait connaitre bien pire et plus rude, voire plus dangereux. Carrément mortel, il fallait regarder la réalité en face, j'étais exposée à la mort et le désert avait à moult reprises pu devenir mon tombeau. En y regardant de plus prêt, je trouvais même surprenant que je ne fusse pas décédée depuis longtemps et que j'eusse la possibilité d'atteindre l'âge adulte.

Quels grains persistants. Et alors que je croyais avoir réglé le problème rapidement, je constatai que quelqu'un approchait. Ces yeux ! Cette hétérochromie entre les deux iris, singularité visible sur la photo du jeune Serika, dont je reconnus aussi le reste du visage, ne laissait place à aucun doute. Arrivait vers moi l'un de mes nouveaux élèves : Senri. Tout se mettait en place et il était proche. Voici donc l'un de ceux dont j'allais superviser le parcours. À mon niveau maintenant, il s'adressa à moi de fort bonne façon.



Bien le bonjour, Milady. Je me présente, Serika Senri. Je suis à la recherche de ma Sensei, Sahara Denya. Sauriez-vous où je puis la trouver ?



J'étais surprise de son approche point timide et surtout originale. Aller chercher si haut une information comme si j'étais une passante qui avait simplement décidé de se poser là, à un endroit du passage nullement fréquenté et au demeurant étrange, car il fallait le reconnaitre, il n'était pas fréquent de grimper ce pan naturel ici-même. M'était posée une question originale s'il en était, une approche surprenante que je me devais d'égaler par un action surprenante à mon tour, car il était inconcevable que je fusse considérée comme une professeure ordinaire et fade, pas moi. On me reprochait trop mon humour et mis en lumière certaines particularités peu exacerbées chez moi mais qui faisaient montre d'une certaine envie de me démarquer pour que j'acceptasse d'être noyée dans la masse des maitres. Clignant de l'oeil droite, une légère larme en coin, je lui indiquai du bras gauche la direction du village.


Pour la trouver, prends la direction du village en longeant la falaise, fais le tour de Suna, reviens sur le rebord d'en face, descends au sol et continue d'avancer, grimpe à nouveau et tu la trouveras.



Face à lui, le visage ravi par cette première réplique qu'il m'avait été donné d'entendre, je n'allai pas le laisser partir. Il eût suffit qu'il me prît au sérieux ou qu'il voulût me prendre à mon propre jeu et j'eusse été bien maline, plantée là à attendre un jeune envoyé sur la mauvaise route par sa professeure. Je me décalai d'un pas vers sa droite et sans crier gare, lâchai l'emprise de chakra sur la roche, tombant alors. Mais à peine étais-je descendue plus bas que lui que j'appliquai à nouveau le ninjutsu en mon pied droite et effectuai un demi-cercle pour me retrouver derrière lui.Face à lui, le visage ravi par cette première réplique qu'il m'avait été donné d'entendre, je n'allai pas le laisser partir. Il eût suffit qu'il me prît au sérieux ou qu'il voulût me prendre à mon propre jeu et j'eusse été bien maline, plantée là à attendre un jeune envoyé sur la mauvaise route par sa professeure. Je me décalai d'un pas vers sa droite et sans crier gare, lâchai l'emprise de chakra sur la roche, tombant alors. Mais à peine étais-je descendue plus bas que lui que j'appliquai à nouveau le ninjutsu en mon pied droite et effectuai un demi-cercle pour me retrouver derrière lui.


Sahara Denya, enchantée. Tu dois être Serika Senri. Nous attendons encore quelqu'un.




Mon protégé n'allait pas tarder à arriver. Et justement, il arrivait ! Quelle synchronisation ! Je me tins prête à accueillir son atterrissage, impressionnant car sur un sol vertical. Belle prouesse ! Mes deux élèves faisaient montre l'un d'une courtoisie bizarrement choisie et l'autre de talents dans la haute voltige que je me devais de reconnaitre !


Bonjour Denya. C'est chouette que tu sois aussi ma sensei.




C'était flatteur.


Bonjour Senri. Content d'être dans la même équipe que toi.




Ils se connaissaient tous deux ? Chouette, leur collaboration risquait ainsi d'être plus aisée, ce qui n'allait pas être un luxe au vu de l'exercice que j'allais leur demander. Je voulais les voir se donner à fond, les voir transpirer, les observer et les connaitre. J'allais me faire une idée de leurs compétences particulières en situation peu favorable. Pour cet exercice, nous allions commencer à l'entrée-même du passage dans la roche. Cela tombait bien car Shinsei souhaitait justement connaitre la suite.


Je suis Denya, je vais être votre professeure pour plusieurs mois, voire surement années. Sachez que certains ninjas, même jounin, restent sous la supervision d'un maitre s'ils sont jeunes. Et pour commencer, je souhaite vous voir à l'oeuvre. Rendez-vous cette fois à l'entrée véritable, du côté du désert.



Je pris mon élan et courus en direction du désert sur la pan du mur, puis relâchai légèrement le chakra dans mes pieds, puis arrêtai de courir, commençant à glisser, descendant et avançant simultanément. Un sport de l'extrême, en quelques sortes. Approchant une branche qui était là, je sautai et adressai une phrases aux deux jeunes, poussant à pleines poumons :


Je vous attends !




Puis je repris ma glissade. J'attendis patiemment mes deux élèves, ressentant l'atmosphère calme. Ils arrivèrent et je croisai les bras derrière le dos.


Ma consigne est simple. Retournez au village ! Faites-le le plus vite possible, car je tenterai de vous en empêcher. Utilisez le bukijutsu, le ninjutsu, le genjutsu ou tout ce que vous voulez pour parvenir atteindre votre but. Kunai, shuriken, parchemins explosifs, tout est autorisé. Mais n'oubliez pas, l'objectif est d'atteindre le village.




Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Seiren
Akatsuki Seiren
Suna no Genin
Messages : 93
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 4
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue422/250Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (422/250)
Re: Rencontre au passage Sam 22 Sep - 11:35
Akatsuki Seiren
"Pour la trouver, prends la direction du village en longeant la falaise, fais le tour de Suna, reviens sur le rebord d'en face, descends au sol et continue d'avancer, grimpe à nouveau et tu la trouveras."

J'écarquillais les yeux. Je ne m'étais pas préparé à ça quand j'avais décidé d'aller parler à cette personne. Je pensais qu'il s'agissait d'une kunoichi quelconque, mais apparemment, j'étais tombé sur la bonne personne et, qui plus est, une Sensei haute en couleurs. C'était un bon point si, cette fois, je ne me trompais pas, car au moins, je ne risquais pas de m'ennuyer avec quelqu'un de pareil à la tête de l'équipe dont je faisais désormais partie. Je l'observais avec une grande attention. Je la regardais faire sa prestation sur le mur, surpris pour la deuxième fois pendant cette discussion, avant de me retrouver devant elle -ou avant qu'elle ne se retrouve derrière moi. Un léger rire sortit de mes lèvres que je tentais de cacher derrière ma main droite.

"Sahara Denya, enchantée. Tu dois être Serika Senri. Nous attendons encore quelqu'un."

Je m'inclinais devant la Jônin avant de lui répondre avec un "Ravi de faire votre connaissance". Il ne manquait plus qu'à connaître l'identité de mon camarade qui devait être, lui aussi, un Genin. Mon regard avait suivi celui de la jeune femme, j'aperçu alors Hasekawa Shinsei, un garçon que j'avais auparavant eu la chance de rencontrer alors que je m'ennuyais, en train de tournoyer dans le ciel. Impressionnant... Cette équipe était plutôt spéciale, mais ce n'était pas mal, au contraire, passionnant, je ne risquait pas de m'ennuyer si j'avais droit à de pareils spectacles tous les jours. Après son atterrissage arrivèrent les salutations où il m'énonça qu'il était heureux de travailler avec moi, je lui renvoyais la balle en lui glissant un "Moi de même", puis je me tournais vers notre Sensei pour qu'elle nous donne ses directives.

"Je suis Denya, je vais être votre professeure pour plusieurs mois, voire surement années. Sachez que certains ninjas, même jounin, restent sous la supervision d'un maitre s'ils sont jeunes. Et pour commencer, je souhaite vous voir à l'oeuvre. Rendez-vous cette fois à l'entrée véritable, du côté du désert."

Elle fila à toute vitesse en direction du désert. J'émis un soupire, puis je cherchai le regard du petit moine au crâne brillant. Je descendis, ensuite, du mur avant de me mettre à courir, le plus vite que je le pouvais, en direction du désert pour rejoindre mon aînée. Les pirouettes et autres idioties techniques et physiques à la fois, très peu pour moi. Physiquement, j'étais dans la moyenne, mais je n'allais pas chercher à atteindre un niveau supérieur à la moyenne, je préférais largement user de mes aptitudes cognitives ou de mon chakra.
Ne tardant pas à arriver auprès de Sahara Denya, je m'immobilisai face à elle, attendant ses nouveaux ordres. Atteindre le village en sachant que notre Sensei comptait bien nous barrer le chemin ? Cela risquait de s'avérer fatigant, mais je n'en perdis pas le sourire. J'aimais bien les défis. Tous les coups étaient permis ? Parfait, même si cela ne changeait absolument pas le fait que j'étais un Genin et elle, une Jônin. Evidemment, comme je n'aimais pas perdre, je ne comptais pas me lancer seul dans cet exercice et finir en morceaux à cause d'un adversaire trop puissant pour moi. Certes, même si Shinsei et moi travaillions en équipe, nous n'avions aucune chance de vaincre cette personne, mais là, il s'agissait d'atteindre le village alors ce n'était pas une épreuve infranchissable.

- Shinsei, le travail de groupe, ça te dit ?

Sans attendre la réponse de mon partenaire, j'activai mon Kekkei Genkai, laissant des marques sombres apparaître autour de mes yeux tandis que je soulevais un peu de sable. D'un geste de bras, j'envoyai du sable en direction de la chef d'équipe comme j'aurais envoyé des shurikens sur elle, puis je lançai des senbon en espérant que ma première attaque aie pu les camoufler. Tous les coups étaient permis, je n'allais donc pas me gêner et si elle était blessée, c'était sa faute, même si je ne pensais pas que cela soit suffisant, je comptais donc sur la participation du petit moine et de son ami. Dans la foulée, je me jetai en avant, tentant de contourner la Sensei par la droite.

HRP:
 


Rencontre au passage 1570952838-gukiihgj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Rencontre au passage Sam 26 Jan - 21:55
Invité
Une fois que j'eus atterri auprès de Denya et Senri, notre sensei prit la parole nous expliquant ce qu'on allait faire. Pour commencer, elle nous donna rendez-vous à l'entrée du village, du côté du désert. Sur ces mots, ma tutrice descendit des remparts et fila comme une flèche. Je vis le sourire de Senri qui se lança à sa poursuite. Je ne perdis pas de temps et partis à mon tour, Naoko sur mon épaule. Je rattrapai assez vite Senri et on fut vite tous deux au-devant de Denya. Tout comme mon comparse j'attendis patiemment la suite.

Notre Sensei nous donna alors ses instructions et ces dernières étaient assez simples : retourner à Suna. Quant à elle, elle allait nous empêcher de le faire et nous devrions utiliser n'importe quel moyen pour atteindre notre objectif. Voilà bien une épreuve bien étrange, mais je devais m'adapter où pratique du village. Je ne connaissais toujours pas la raison de ma présence à Suna, mais je comptais bien servir le Kazekage aussi loyalement que je l'avais fais avec les moines du Temple du vent.

Je regardai le jeune Serika lorsque ce dernier me demanda si le travail d'équipe me disait quelque chose. Il me prenait pour un idiot ou quelqu'un ayant vécu toujours dans une grotte ou quoi . S'il y avait bien une chose que je connaissais, c'était bien le travail en équipe. De toute façon, il n'attendit pas ma réponse et je vis le sable agir sous sa volonté. Les pouvoirs du clan Serika étaient vraiment impressionnants, mais moi aussi j'avais une capacité particulière. J'allais lui montrer que je n'étais pas un boulet. Nous allions passer et regagner l'intérieur de Suna.

Bon il était temps de passer à l'action !

"Tiens-toi bien Noako"

Senri lança des senbon et partit en avant en tentant de contourner notre sensei par la droite. Je décidai donc de partir vers la gauche et d'agir à mon tour. Le mieux pour passer était d'immobiliser notre sensei. Personnellement, je n'avais pas envie de verser le sang. Je frappai le sol avec mes deux mains et un mur de terre apparu devant moi. J'eus un petit sourire. J'espérai que la surprise que je réservais à Denya allait lui plaire.

D'un coup mes bras sortirent de la terre pour attraper les jambes de notre sensei et ainsi l'enterrer dans le sol. Peut-être que cela n'allait pas durer longtemps, mais au moins ça nous ferait gagner du temps.


récapitulatif :
 
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Pas le temps de niaiser Dim 10 Fév - 19:34
Sahara Denya

Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

Pas le temps

de niaiser





Pour une première rencontre, j'avais choisi la rudesse. Une épreuve dont la consigne était simple mais l'objectif n'était à priori pas le plus aisé à atteindre. Pas le plus aisé ? Mais cela ne sembla pas gêner Senri, au contraire, le sourire était affiché sur son visage à ma grande surprise. J'ignore à quoi il s'attendait, mais j'eusse été contrariée si, à son âge, j'avais été défiée de la sorte. L'absence de frustration se lisait très clairement sur son visage. À vrai dire, le garçon annonçait la couleur et semblait carrément se réjouir, tel un petit insouciant qu'il semblait alors être. Mais la suite me montra que non, car il proposait immédiatement un travail d'équipe. Le jeune Serika était digne des siens, courageux et mettant les chances de son côté avec une alliance, mais comme instigateur de la collaboration. Plus prometteur que je le croyais. Mais je n'eus pas le temps de considérer les choses sous un tel angle d'appréciation car déjà Senri était entré en action en me projetant du sable. La fameuse capacité des Serika en action ! Intéressant. Je mis mes bras en bouclier par réflexe et sentis un douleur au niveau de la côte gauche. Baissant le regard, je les vis, ces senbons. Il avait projeté des aiguilles de métal ? Une ruse, car je l'entendis courir. Une diversion intéressante pour passer par ma gauche, mais je n'entendis que les pas d'une personne. D'un geste de bras, j'écartai la poussière et alors que passait le jeune Senri, un mur de terre fut érigé. C'était stupide ! Cette technique le protégeait, certes, mais mon pupille allait avoir du mal à sortir de sa cachette sans se faire voir. Mais là était la ruse, car si son ami aux yeux vairons parvenait à atteindre le village, il pouvait revenir sans souci. Aussi décidai-je de concentrer les efforts sur le coureur. Je plongeai ma main droite dans ma veste afin d'en sortir quelques senbons à clochettes, mais alors que je voyais ma cible s'éloigner à une distance convenable pour un lancer, je me sentis m'enfoncer dans le sol. En moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, seule ma tête émergeait. Une attaque surprise. J'avais été pris comme une débutante par un piège aussi simple pour la simple raison que j'avais regardé mes deux élèves de haut. Telle étais prise qui croyait prendre, à sous-estimer son adversaire, un ninja pouvait bien vite connaitre la défaite. Je n'en étais ps là, mais quelle humiliation ! Il avait osé ! Ceci dit, chapeau, belle opération de la part de Shinsei, j'aimais bien la mise à profit de la diversion.


Eh, les jeunes ! Vous voulez sécher la leçon sur le travail d'équipe à utiliser une tactique pareille ?




Pas le temps de niaiser avec ces deux-là, ça démarrait aussi abruptement que notre rencontre-même. Ni d'une, ni de deux, j'abandonnai mon air malicieux pour me concentrer sur la terre. Gênante mais pas insurmontable si je me concentrai suffisamment et poussai assez fort. Mais la résistance du sol était plus grande que ce à quoi je m'attendais et je ne pus facilement me sortir de ce guêpier. Le trou était étroit, c'était qu'il l'avait taillé à son gabarit, le petit moine. Ah, il était malin ! Trop malin, même, c'en était gênant. Tellement gênant qu'à force de pousser pour tenter de séparer la terre en deux, j'étais ridicule. Écartant les jambes afin de contracter les muscles du bas de mon corps, je tirai mon bras droit d'un coup sec du sol et réussis alors à m'extirper du cadeau offert par mon pupille. Pas bête, l'idée. Je filai alors à toute blinde contre la paroi droite, appliquant du chakra au niveau de mes pieds. Voyant mes élèves courir, les observant de haut et profitant de ma pointe de vitesse, je fonçai vers le jeune Serika afin de lui attraper le bras droit pour tout de suite courir à nouveau contre la paroi, tirant Senri avec moi. J'avais hâte de voir comment les garçons allaient réagir. Empêcher ainsi Shinsei de dégrader la roche au risque de blesser son compagnon était un risque, mais je voulais absolument savoir s'il allait sauver son partenaire ou tenter d'accomplir seul l'objectif.

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Seiren
Akatsuki Seiren
Suna no Genin
Messages : 93
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 4
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue422/250Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (422/250)
Re: Rencontre au passage Jeu 14 Fév - 20:25
Akatsuki Seiren
Bien que je courrais vers l'objectif à atteindre, je m'autorisai à jeter quelques coups d'oeil en direction de Shinsei. C'était la première fois que nous utilisions nos capacités devant l'autre. Il était donc logique que je désire voir ce dont était capable le petit moine qui m'avait l'air bien trop doux pour un ninja. Je fus cependant tellement étonné de le voir à l'oeuvre que je me permis de siffler un coup pour témoigner mon étonnement. En fait, il était peut être pas si nul que ça ou alors, j'étais moins bon que je le pensais, ce qui signifiait dans tous les cas que j'allais devoir me surpasser.

Sécher la leçon sur le travail d'équipe de notre Sensei ? Cela m'arrangeait certainement et me donnait une raison supplémentaire pour faire des efforts durant cet exercice qui semblait être une démonstration de puissance ou un test de capacités. Je me concentrai de nouveau sur ma course et sur le but à atteindre. Un bruit, derrière. La femme devait s'être libérée de l'emprise du jutsu de mon partenaire mais je ne me retournai pas, jugeant que ce serait une perte de temps, lorsque je la vis courir sur les remparts, nous loin de moi. Elle nous avait rattrapé à une vitesse extraordinaire et, avant que je n'ai le temps de me rendre compte de quoique ce soit, elle m'avait saisie le bras et me traînait avec elle sur la paroi.

Je déglutis. Je m'étais fait capturé avec une aisance effroyable. Mon sourire se transforma et devint nerveux, j'étais bien embarrassé. J'étais vraiment dans une sale position et je me sentais minable même si je doutais que j'eus été capable d'esquiver la kunoichi... Maintenant... Deux choix s'offraient à moi : me laisser promener par Denya ou tenter quelque chose pour me libérer. Après, la question était : comment me libérer ?

N'arrivant pas à trouver une idée me semblant réalisable et sans danger pour moi ou pour l'autre, je me résolus à prendre quelques risques puisque ma Sensei ne semblait ni vouloir me frapper ni vouloir me lâcher. Les marques noires, symbolisant mon appartenance au clan Serika n'avaient pas disparues et, je me servis de ma aptitude à manipuler le sable pour en envoyer une certaine dose sur la kunoichi en espérant qu'elle me lâche. Vint ensuite, ce que l'on aime appeler la cerise sur le gâteau, avec le parchemin explosif que j'envoyai quelques mètres devant la femme. Si libre, je formai les mudras nécessaire à l'emploi du Suna Boru.

HRP:
 


Rencontre au passage 1570952838-gukiihgj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Rencontre au passage Mer 20 Mar - 12:44
Invité
Mon attaque surprise fonctionna à merveille. Il faut dire que la diversion de Senri m'avais bien aidé aussi. Notre sensei arriva à se sortir de mon piège assez facilement, enfin pour moi. Mais elle n'était pas un jonin pour rien non plus. Sécher la leçon sur le travail d'équipe ? Pourquoi Denya nous disait cela. Mais j'allais lui montrer que je ne refusais pas de travailler en équipe.

Alors que je continuais à courir vers l'entrée du village, je vis Denya se diriger vers mon équipier. Elle l'attrapa par le bras et continuait à courir sur la paroi. Elle avait agit à une telle vitesse que je n'avais rien pu faire. Notre sensei était vraiment rapide, très rapide même. Je m'arrêtai instantanément et observai Senri. Qu'allait-il faire ? Et moi qu'est-ce que je pouvais bien faire ? Je ne pouvais pas passer les portes de Suna tout seul. Je devais venir en aide à Senri.

Il fallait que je stoppe la course de notre sensei en espérant que cela aide mon coéquipier à ce sortir de là. Justement je le vis faire prendre vie au sable et le projeter sur notre sensei. Cette attaque fut suivit d'un lancé de parchemin explosif à quelques mètres devant notre sensei. J'allais pouvoir me servir de l'explosion du parchemin pour mon attaque Doton. De suite je sus ce que j'avais à faire. Je m'approchai de Denya et Senri. J'exécutai un mudra, invoquant une rivière de boue Juste sous les pieds et devant notre sensei. Puis je pris quelques shuriken que j'envoyai vers elle, visant plus son bras qui maintenait Senri. J'exécutai de suite de nouveau une série de mudra, faisant cette fois appel à mon affinité futon. Je frappai dans mes main etle vent se transforma en une puissante bourrasque. Je me servis de cette dernière pour propulser mes shurikens et ainsi augmenter leur vitesse et leur puissance.

Si Denya voulait éviter cette attaque, elle allait devoir lâcher Senri et la rivière de boue allait surement la ralentir quelque peu. J'attendis patiemment de voir ce que mon enchainement de techniques allait donner. Je ne voulais pas passer les portes du village de Suna sans Senri. Soit on réussissais cette exercice tous les deux, soit on le raté ensemble. Notre sensei voulait du travail d'équipe, elle allait en avoir. Noako était toujours sur mon épaule, attendant tout comme moi la suite des évènements.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Techniques coordonnées Ven 19 Avr - 6:44
Sahara Denya

Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

Techniques

coordonnées





Ce deux garçons avaient agi avec une redoutable efficacité et je devais reconnaitre ne pas m'attendre à les voir si bien collaborer au début-même de nos rencontres. J'avais prévu de leur enseigner le combat en équipe mais fort était de constater qu'il n'allaient pas joueur en solo à aller de leur propre initiative, non, ils étaient deux et agissaient en duo, un duo fort appréciable à voir. La seule zone d'ombre au tableau était la motivation derrière ce procédé ; ils me semblaient avoir choisi le travail de groupe par amusement, ce qui posait la question : se rendaient-ils compte que la coordination des techniques était capitale en situation réelle ? Si j'avais la possibilité de leur faire se rendre compte qu'ils avaient grandement tapé dans le mille, j'allais en profiter.

Le jeune Serika semblai contrarié, mais en vint rapidement à adopter une attitude posée qui me surprit là où je pensais qu'il allait tenter de se débattre. La situation était pourtant à son avantage et je savais le garçon peu disposé à se faire ainsi porter, même par sa professeure, aussi étais-je étonnée d'une telle tranquillité qui n'annonçait rien de favorable pour moi. Je fronçai les sourcils tout en serrant la main afin de tenir plus fort mon élève et le tins à l'oeil. Mais je savais qu'il ne fallait oublier Shinsei et dès que je tournai légèrement la tête pour le regarder, par une intuition que je ne pus m'expliquer, Senri profita de l'instant précis pour se servir de son héritage génétique et m'envoyer un beau paquet de sable dans la figure. Rien de bien violent, une surprise que je vis arriver dès que je sentis dans mon bras l'agitation d'un enfant appliquant des mudras. Rien d'insurmontable, juste la vue obstruée pendant un court moment. Je souris et lâchai :



C'est bien pensé, mais un peu léger, Senri, cependant…




Je m'étais interrompue. L'éclat de sable avait été conséquent et je ne m'étais pas doutée une seconde du stratagème malin de mon élève. Sur la paroi se trouvait à présent une note explosive que je ne vis que trop tard. Prise par surprise, je me protégeai le visage de mon bras libre, mais fus touchée de près tandis que mon corps protégeait le garçon malicieux que je tenais. Trop peu pour me dérouter, mais suffisamment pour agiter le mur, dont des débris commencèrent à chuter, venant s'immiscer dans mes cheveux ; une sensation fort peu agréable. Alors que je regardais vers le haut afin de m'assurer que rien n'allait me tomber dessus, une sensation d'humidité me prit le bas des jambes. De la boue ! Puis un caillou chuta sur mon visage mais à peine pus-je me retourner vers mon pupille que déjà deux shurikens se logèrent dans le bois de mes bras. L'occasion de surprendre mes élèves était trop belle ! Je lâchai Senri qui, immédiatement, se servit des billes de sable. Le moment était tout trouvé.


Permutation !




Quelques mudras avaient suffi, car si mon élève avait voulu utiliser la manipulation d'un élément, il avait aussi du effectuer les gestes, me laissant le temps de répliquer. J'avais laissé derrière moi une pierre, mais avais à peine eu l'occasion de sortir de la boue, cet élément gênant utilisé par les garçons. Je leur adressai un sourire de satisfaction.


Vous me mâchez le travail, les garçons ! Je ne peux même pas vous enseigner le travail de groupe. Par contre, est-ce que vous savez pourquoi il est essentiel ?




Les saisir n'eût pas été pertinent, aussi me contentai-je d'attendre leur prochaine action. Après tout, le but n'était pas de les combattre d'égal à égal.

Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Seiren
Akatsuki Seiren
Suna no Genin
Messages : 93
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 4
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue422/250Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (422/250)
Re: Rencontre au passage Sam 27 Avr - 22:51
Akatsuki Seiren
Je ne pu m'empêcher de sourire lorsque la femme dit que mon attaque était un peu faible puisqu'il s'agissait en vérité d'une diversion, seul moyen pour que je puisse l'atteindre et espérer échapper à son étreinte. Enfin... Ce fut insuffisant et je dû compter sur l'aide de Shinsei pour me sortir de là, pour mon plus grand malheur... Cela ne me faisait franchement pas plaisir de devoir partager la vedette avec lui, je ne pouvais espérer qu'une chose : qu'il ne prenne pas la grosse tête et ose me dire que j'avais une dette envers lui. C'était l'une des raisons pour lesquelles j'avais enchaîné sur un jutsu du clan Serika qui n'avait pas abouti puisque l'autre avait employé un Kawarimi.

- Vous me mâchez le travail, les garçons ! Je ne peux même pas vous enseigner le travail de groupe. Par contre, est-ce que vous savez pourquoi il est essentiel ?

Denya s'était dangereusement approchée de nous mais n'avait pas cherché à nous atteindre, cette fois, se contentant de nous interroger sur la notion de travail d'équipe. Cela ne m'intéressait pas vraiment, mon seul objectif était clairement de finir cet exercice barbant que je devais effectuer en duo avec l'apprenti moine, être que je n'aime pas tant que ça... Je formai quelques mudras et malaxai mon chakra tandis que j'attirais l'attention de ma Sensei en prenant la parole.

- Il est essentiel car si l'ennemi nous dépasse physiquement, nous le dépassons par le nombre.


Genso Bïnzuchen. La réponse m'importait peu. Sans vérifier que mon Genjutsu fonctionnait, je me précipitai vers l'objectif en courant aussi vite que mon corps de Genin me le permettait. La méthode m'importait peu, seul le résultat comptait, à mes yeux. Si l'autre crâne brillant refusait de me suivre, alors tant pis pour lui. Le travail d'équipe, c'était pour les faibles de toute façon.

HRP:
 


Rencontre au passage 1570952838-gukiihgj
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Re: Rencontre au passage Mar 28 Mai - 18:39
Invité
Rencontre au passage [pv Serika Senri et Sahara Denya]


Mon enchainement de techniques porta ses fruits. Bon je n'aimais pas particulièrement faire usage des armes ninja car pour moi la vie était trop précieuse, mais je savais que les bras de Denya étaient en bois donc mes shurikens ne lui feraient pas grand mal.  Bon cela eut l'effet escompté et notre sensei lâcha Senri. Puis elle disparut laissant une pierre à sa place. Une technique de permutation. Une technique de base, mais très efficace.

De toute façon je savais très bien que l'on ne gagnerait pas contre une jonin et là n'était pas mon but. Denya se rapprocha de nous et nous regarda avec un sourire de satisfaction. Elle nous posa ensuite une question. En quoi le travail d'équipe était essentiel . Vaste sujet que voilà. Cela me rappelait les questions que les moines me posaient lors des entrainements.


Je me mis à réfléchir à la réponse, ne m'étant jamais posée une telle question. Pour moi, il était essentiel que l'on s'aide et donc que l'on travaille en équipe. Je l'avais toujours fait au monastère, que ça soit pour les entrainements ou les activités de la vie quotidienne. Senri prit la parole en premier. Il n'avait pas tort, mais j'avais l'impression qu'il manquait quelque chose, mais quoi .

Avant que je ne puisse réponse, je vis mon coéquipier exécuter une mudra et partir en courant. Personnellement, je ne vis rien se passer. Qu'avait-il bien pu faire ? Là j'étais complètement perdu. Au Temple du Vent, les moines avaient toujours attendu que je réponde aux questions avant de passer à la suite. Je pris quand même le temps de répondre :

"Le travail d'équipe est essentiel car cela nous permet de se soutenir, de mettre en commun nos compétences et de surpasser des difficultés qu'il serait impossible d'affronter seul. De plus, cela nous permet de coordonner nos techniques et ainsi pouvoir surprendre notre adversaire. "

Bon je ne savais pas si Denya avait pu entendre ma réponse et je me demandais encore quelle technique Senri avait utilisée. Mais pourquoi était-il si pressé de finir l'exercice. Il était important de faire travailler son corps, mais l'esprit était tout aussi essentiel. Notre Sensei ne nous avait pas posé cette question par hasard. Bien décidé à soutenir le jeune Serika, je le suivis dans sa course en direction de l'entrée de Suna.

      
Récapitulatif combat:
 

      
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Incomplet Ven 21 Juin - 19:39
Sahara Denya

Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

Incomplet





Dans la tête de mes deux élèves, il se passait quelque chose. Il ne pouvait s'y dérouler l'absence d'une pensée, même s'ils ne pouvaient pas nécessairement tout reformuler de manière rationnelle, mais ils étaient, comme chaque être humain, animés par une envie, une passion quelconque. La peur de mourir ? Le désir d'être admirés ? Le jeune moine n'était pas dans ce cas, mais Senri, lui, avait plus de chances d'être d'une de ces catégories. Le détachement dont les rapports faisaient mention ne mettaient en lumière aucune ferveur à mes yeux, à moins qu'elle ne fût égoïste. Du moins, c'était ce qui ressortait et cette rencontre avec lui ne me donnait pas de quoi développer un quelconque avis sur la question. Cependant, tout détaché qu'il était, il faisait preuve d'un certain pragmatisme et d'une rapidité d'exécution car au lieu de simplement répondre à ma question, il lança une technique.


Il est essentiel car si l'ennemi nous dépasse physiquement, nous le dépassons par le nombre.




Il n'était plus là. Ni à gauche, ni à droite. Lui ? Ce n'était pourtant pas sa rapidité que celle-ci et pourtant, il avait échappé à ma vue sans crier gare. Il ne pouvait être bien loin, l'épreuve ne pouvait être une réussite pour lui, pas déjà ! Je regardai la destination et ne vis rien mais sentis que mon bras gauche était entravé. Une plante sortie du sol bloquait mon mouvement mais je savais bien qu'il s'agissait d'une illusion. Basique et connue, elle était pourtant tenace et continuait à restreindre les gestes de mon bras tandis que d'autres haricots poussaient. Ils semblaient si réels que je me demandais s'il ne s'agissait pas réellement de ninpo destiné à me retenir physiquement. J'avais beau avoir entendu parler de ce genjutsu à la portée de tous, j'étais bloquée et sentis mes jambes prises dans la plante qui s'insinuait le long de mon corps. Joignant ma main droite à la gauche pour exécuter le mudra du tigre. Je bloquai la circulation de mon chakra durant une, deux, trois secondes et le relâchai violemment, les yeux fermés.


Kai !




Les deux garçons fuyaient ! L'illusion avait fonctionné. Je ne lui avais pas laissé le temps de vraiment me prendre, mais elle avait fonctionné. Bondissant à la poursuite de mes élèves, je réfléchis. J'avais entendu Shinsei donner une autre réponse, plus philosophique, basée sur l'entraide. Ce n'était pas faux, mais pas ce que j'attendais non plus. Peut-être ma question était-elle compliquée pour un jeune moine. La réponse de Senri, elle, me plaisait mais était, elle aussi, trop optimiste. J'espérais leur inculquer plus d'humilité. Alors que je les rattrapais, je hurlai :


Ta réponse n'est pas mauvaise, Senri, mais incomplète ! Lorsque l'adversaire est trop fort, tu risques de ne pas surpasser ! Par contre, être à plusieurs multiplie les possibilités tactiques et donc les possibilités de réussite d'une mission. Ici, votre but est d'atteindre un point, mais dans un cas concret, le nombre ne permet pas seulement de l'emporter ! Vous disposez de plus d'atouts que si vous êtes seul ! Il ne s'agit pas seulement de surpasser un ennemi mais surtout de ne pas le laisser gagner ! Alors que vous auriez pu choisir de la jouer perso, vous vous entraidez et m'empêchez ainsi de vous avoir un par un. Mais c'est en cela que le travail d'équipe est essentiel : ne pas laisser à l'adversaire l'occasion d'agir contre vous ! Ne rien donner à l'adversaire si ce n'est pour le tromper. Donner tout ce que l'on a pour les siens mais ne rien céder à son adversaire, telle est la Volonté du vent que je veux vous enseigner ! Être en équipe n'est qu'un moyen de mettre cette Volonté en action !


Je fonçai vers eux, bras tendus vers l'avant alors que l'écart ressaisissait. Mais ils n'étaient plus si loin de réussir. Cependant, je disposais encore de plusieurs cartes et parmi elles, une technique qui me donnait envie de mettre à l'épreuve leur esprit d'analyse. Shinsei connaissait certaines des techniques de taijutsu que je maitrisais. Sans savoir les contrer, il savait les identifier. L'idée que j'avais en tête était vicieuse mais marrante et que de joie en cas de réussite. Que de joie ! Moi-même, à leur place, je ne pensais pas réussir à deviner mes propres intentions mais l'expérience méritait d'être tentée. Bondissant derrière eux, je m'apprêtai à prendre mon élan.


Shinsei ! Tu sais parfaitement quelle technique je prépare. Senri. Je vais tenter de voir jusqu'où va votre esprit d'équipe. Et n'oubliez pas : ne cédez rien à l'adversaire.



Jambe en arrière, je m'apprêtais à frapper un grand coup pour une belle bourrasque.


Suna Toppû !



Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akatsuki Seiren
Akatsuki Seiren
Suna no Genin
Messages : 93
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 4
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue422/250Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (422/250)
Re: Rencontre au passage Ven 12 Juil - 21:21
Akatsuki Seiren
Je n'avais pas eu le moindre scrupule. Tous les moyens sont bons tant que l'on parvient à s'emparer de la victoire. C'est bien beau de parler, mais encore fallait-il garder en tête que nous sommes en plein exercice. Je me mis à courir dès lors que j'eus lancé mon Genjutsu. Shinsei me suivait, mais ne se priva pas d'exposer sa thèse à notre sensei. Je devais lui apprendre le goût de la victoire ou quoi ? En tous cas, il devait absolument apprendre à économiser sa salive.

Mon jutsu semblait marcher, mais cela ne m'empêchait pas de courir aussi vite que possible. Piéger un Jonin avec une technique de rang D était bien beau, mais il était bien naïf de penser qu'il ne saurait s'en défaire et, comme je l'avais anticipé, la femme se libéra d'un Kai. Je dois cependant avouer que j'espérais qu'elle reste bloquée un peu plus longtemps. Je lâchai un juron.

Voilà que Sahara Denya se lança dans une longue tirade pour corriger nos réponse. Ah... Voilà une sensei bien trop bavarde, mais je pensais que cela causerait sa perte un jour ou l'autre, en entraînement ou en mission. Je crus d'ailleurs halluciner quand elle nous prévint qu'elle allait lancer un jutsu tandis qu'elle s'élançait à notre poursuite, aussi vive qu'une panthère courant après quelques gazelles -bien que je n'apprécie guère cette comparaison-. Evidemment, comme elle nous prévint qu'elle allait attaquer et que je n'avais point envie de me prendre un coup, je m'approchai de mon "camarade", formai quelques mudras et employai une redoutable défense Serika : le Suna no Tate.

La créature démoniaque qui nous servait de maître avait employé une technique de Taijutsu plutôt puissante. Mais, mon jutsu me permit de ne prendre aucun dégât bien que je fus tout de même envoyé en l'air. Normalement, si je n'avais pu protéger totalement le moine, j'espérais avoir limité les dégâts. Mais, quelque fut le résultat, j'attendais le moment où je toucherais le sol pour reprendre ma course, si la femme ne nous avait pas réservé quelques surprise supplémentaires.
HRP:
 


Rencontre au passage 1570952838-gukiihgj
Revenir en haut Aller en bas
Sahara Denya
Sahara Denya
Suna no Jonin
Messages : 385
Date d'inscription : 13/12/2017
Localisation : À Suna

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang B - Arsenal Ambulant
Ryos: 915
Expérience:
Rencontre au passage Left_bar_bleue1133/1200Rencontre au passage Empty_bar_bleue  (1133/1200)
Course folle Ven 11 Oct - 22:39
Sahara Denya



Serika Senri,


Hasekawa Shinsei &


Sahara Denya

Course folle





Belle éducation que celle qui avait été prodiguée, car un jeune membre du clan le plus prestigieux du village avait lâché un mot approprié au monde de la guerre mais qui ne faisait pas montre d'une extrême courtoisie. Shinsei était bien plus poli que son camarade Serika, cela ne faisait aucun doute et l'éducation du jeune moine n'était pas pour rien dans cette attitude. Cependant, je devais bien reconnaitre que le jeune ninja aux yeux vairons allait de l'avant avec l'âme d'un vrai guerrier et sa propension à attaquer efficacement me plaisait. Il ne perdait pas de temps en parlote et n'avait pas oublié l'objectif de l'exercice. Son illusion était bien pensée et il me plaisait en ce sens. Si seulement la politesse du moine pouvait se lier totalement à la fougue du Serika, tout ne pouvait qu'être parfait.

Les deux garçons filaient à présent vers leur objectif, tout proche. Senri avait été celui qui avait réagi et mieux que je ne l'espérais. Il avait protégé son coéquipier et subi le coup de vent qui les avait projetés de l'avant. Sans le vouloir, il avait profité de mon attaque pour prendre de la vitesse et me distancer. Senri était donc un stratège de type intuitif. Capable de répondre à l'instant tout en gardant le plus important en vue. Il ne se perdait pas en longues reflexions pour quelqu'un de son age dans ce genre de cas et militairement, il représentait une ressource dont il allait falloir prendre soin car en grandissant, je l'imaginais bien devenir lui aussi chef d'équipe voire, en cas de guerre, chef d'escouade.


Ton bouclier est costaud, Senri, mais il faudra courir plus vite pour espérer m'avoir.




Je n'avais pas l'intention de les laisser atteindre la fin du parcours sans aucun frisson, aussi accélérai-je. Ils ne pouvaient me battre dans une épreuve de pure rapidité mais plutôt que de jouer à ce jeu, je me jetai au sol afin de sortir de mon parchemin de stockage un shuriken Fuma. Cette arme à la base propre à ce clan lointain n'était pas réservée au village d'Uzushio et même sans être déployé, il était une arme redoutable. Cependant, c'était bien au lancer que j'allais m'amuser et sans ménager les jeunes. Je sortis de mon pull un parchemin explosif et repris ma course. Attachant la feuille à l'arme, je souris avant de lancer le projectile en avant, qui fendit l'air et arriva entre mes deux cibles, puis passa devant elles. Puis d'un mudra, je fis sauter le tout.


Katsu !




L'explosion fut violente et les repoussa en arrière mais ils continuèrent leur course sans perdre le moral. À terre, mon arme, en mauvais était. Je pris le temps de la ranger et regardai les galopins se diriger vers la ligne d'arrivée. J'avais confiance en eux. Pas besoin de leur enseigner le travail. d'équipe. De plus, ils avaient du répondant et savaient quand attaquer et quand ne pas agir inutilement. Ils ne pouvaient que progresser. En particulier Senri, qui avait quelque chose de spécial. Bravo, les jeunes. Je levai la jambe pour violemment l'appuyer sur le sol et me propulser en avant. Avec une pointe de vitesse, je leur courus après en criant :


N'espérez pas vous en tirer si facilement ! Courez comme si votre vie en dépendait ! Je ne vous lâcherai pas !



Attendre pour leur donner une avance considérable, voilà ce qui manquait. Puis les forcer à se dépasser dans les derniers mètres. Cela fonctionna, car je les vis accélérer comme jamais, forcer sur leurs jambes et s'élancer tels des fauves et alors que j'allais les toucher, je ne pus constater qu'une chose : nous étions dans l'enceinte du village. Ils avaient réussi. Ils étaient épuisés et Shinsei se tenait appuyé sur ses rotules, debout. Ils transpiraient, mais rien de bien étonnant au vu de leur dépense d'énergie. Alors qu'ils reprenaient leur souffle, je respirais plus intensément que d'habitude, car courir sous ce soleil était toujours éprouvant et ces garçons n'avaient pas lésiné sur les moyens. Le jeune Serika avait été violent et je l'avais pris avec tant de légèreté que j'avais accepté de me faire bien plus mal que de raison.


Bravo, les garçons. Vous y êtes parvenus. Vous n'avez rien lâché et n'avez rien cédé, sans accepter que votre coéquipier se fasse blesser. Vous n'avez pas autorisé votre adversaire à s'en prendre à votre équipe et cet esprit d'équipe est tout à votre honneur. Protéger nos forces est capital pour les futures missions que vous accomplirez. Je suis fière de vous. Vous avez mérité de vous reposer. Que dites-vous d'un repas au Délice des dunes ? C'est moi qui offre.


Ils acceptèrent sans se faire prier et nous passâmes un sympathique moment autour d'un bon repas. Oui, sympathique, car malgré son caractère, Senri sut se montrer souriant. Surement que se voir offrir quelque chose flattait son ego. Bon appétit, chers élèves. Vous m'avez impressionnée.

Récapitulatif:
 


Code repris à MISS AMAZING et Aburame Hako.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Portes du village-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.