:: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journée de repos ? [entraînement pour la technique du Shunshin] [ft. YAMANAKA Ao]

avatar
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 55
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 59
Expérience:
49/2000  (49/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Techinque que Sayuri tente d'apprendre:
 


ft. YAMANAKA Ao

Une longue matinée, une idée pas si brillante, une nouvelle technique

Journée de repos ?




Tu étais allongée de tout ton long sur ton lit. Le soleil entrait par l’unique fenêtre et t’atterrissait en plein visage. Une agression bien désagréable de l’astre, mais tu n’avais tout de même pas l’intention de bouger. C’était l’une des rares journée que tu t’octroyais de congé, où tu n’étais pas à supplier pour une mission. Tu étouffais alors que l’air d’été chaude et moite d’enveloppait, te faisant suffoquer. Dans le vain espoir de te rafraichir, tu te retournas sur ton futon. Encore et encore, et encore, cherchant une position où ton corps serait plus confortable, mais tu n’y arrivais tout simplement pas. Ce n’était pas une température adéquate pour le genre humain. Tu envisageas une baignade dans le lac à l’arrière du domaine, mais, bien que rafraîchissant, tu n’en avais pas tant envie, surtout que tu étais certaine de croiser d’autres personnes à qui il faudrait prendre bien vouloir leur parler …
Étalée sur ton lit, les jambes et les bras en étoile, tu laissas ton esprit déambuler jusqu'à ta dernière mission avec Ao. Tout c'était bien pensé, mais tout aurait été plus simple si tu avais pu utiliser le Shushin lorsqu'Ao eut à l'exécuter, la manœuvre aurait été bien plus efficace, mais ce n'était pas comme si tu connaissais cette technique et ...
D'un bond tu te retrouvas assise sur ton futon, les yeux grands ouverts. Eurêka ! semblait crier ton visage. Tu allais demander à Ao de t'enseigner cette technique voilà tout ! En quelques secondes tu étais debout, la tête penchée dans ta commode, choisissant des vêtements plus adaptés à l'effort physique que ce vieux yukata que tu portais. Finalement, ton choix se porta sur une paire de legging noire et une camisole blanche. D'un geste précis tu nouas tes cheveux en une queue de cheval sur ta tête, plaçant rapidement les quelques mèches que tu n'arrivais pas à emprisonner dans ta coiffure. Tu sautas dans tes sandales de services et quittas ta chambre à grandes enjambées à la recherche de ton équipier en bleu.
Bleu et rose ... Quelle drôle d'équipe d'ailleurs. Ni l'un ni l'autre aviez l'allure habituel d'un Yamanaka et pourtant vous en étiez tous deux les représentants.

Tes pas te guidèrent à jeune homme, tu avais tellement de mission avec lui qu'instinctivement tu savais où le trouver. Tu arrivas dans le jardin qui faisait la fierté des Yamanaka. Quelques têtes blondes et rousses étaient penchées au-dessus des différentes fleurs et arbustes, arrachant les mauvaises herbes, mettant l'engrais et les arrosant.

L'endroit était relativement silencieux, que les murmures des jardiniers venaient troubler la tranquillité du lieu. Tu pris une seconde pour apprécier cette paix que tu ressentais en mettant le pied ici, pour te rappeler le visage de ta mère alors qu'elle te racontait gentiment comment prendre soin d'une fleur.

Inspirant un bon coup, tu éloignas de ton esprit cette vision et les pensées qui l'accompagnaient. Tu te remis en marche pour trouver l'unique tête bleue de la demeure Yamanaka et ce fut plutôt rapide, considérant qu'il détonnait du décor.

«Ao.» dis-tu d'une voix plutôt neutre, simplement tentant d'attirer son attention sur ta personne.

Tu n'allais pas passer par mille chemins.

« Apprends-moi le Shunshin. Pour nos missions, se sera plus efficace. »

Tes yeux bleus plongèrent dans les siens, alors que ton expression se voulait insistante.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 11
Expérience:
50/2000  (50/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





Je suis un mauvais professeur
ft. Sayuri
« ... J’adore quand tu te sens pourrie. »


En vrai petits traîtres, mes pupilles observent les jeunes apprenties. L’époque où j’étais à leur place, à apprendre à trier, couper, arroser, me semble déjà si loin. La chaleur du jardin m’enchante toujours autant; j’y ai versé tout mon amour, tout mon coeur. Ma mère m’a toujours dit que c’est ici qu’on apprend le plus, que les pensées de tous se frôlent, et que les morts chuchottent leurs sourires par dessus nos épaules.

J’ai pris quelques fleurs sur le point de rendre l’âme, j’avais envie de tenter ma chance à faire une couronne. Après cinq heures de pur et total dévouement, j’aboutis finalement à quelque chose de plaisant; j’ai une patience d’ange... Pour ce qui captive mon attention. Couvé par l’ombre d’un arbre, je m’applique à tresser les tiges, les mains rougies par la raideur de celles-ci. J’avais très probablement quelconque paperasse à remplir, mais le monde continue de tourner et les fleurs continuent de pousser, même s’il y a 25 missions à répéter. Ça peut attendre.

***

C’est après une petite pause que je finis par t’entendre, à ma portée. « Hn...? » Par petite pause, on devrait dire sieste, mais c’est du pareil au même. J’ai bien compris ce que tu demandais, mais j’étais bien plus centré sur le fait que tu crevais visiblement de chaud, et que tu t’étais bougée avec une grande presse pour venir jusqu’ici. Je n’étais pas forcément équipé pour la tâche, habillé d’un kimono d’été et de beaucoup de chevelure libre, mais j’étais prêt à faire un effort.

« Tu veux de l’eau? » Ma main sur ma gourde, je la fais rouler après m’être redressé. Je tends mon eau vers toi, me doutant fortement qu’une trivialité comme la santé ne t’aurait absolument pas empêché de te ramener jusqu’à moi. « Je peux t’aider, c’est facile à apprendre. Regarde dans l’arbre. » C’est sitôt sur mes pattes que je finis par disparaître, maintenant vautré sur une branche assez sécure pour me supporter. « Tu fermes les yeux, tu te concentres, tu cumules ton chakra. Tu le laisse couler dans les muscles et les membres dont tu as besoin, et au moment de bouger, tu relâches. C’est tout. Ne laisse pas ton chakra se glisser dans le sol si tu veux sauter; tu vas te faire mal et tu peux briser ce qui est en dessous de toi, en plus de perdre de l’élan. »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 55
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 59
Expérience:
49/2000  (49/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

ft. YAMANAKA Ao

Une longue matinée, une idée pas si brillante, une nouvelle technique

Tests




L’offre d’Ao ne te laissait pas de marbre. En fait, l’idée d’un rafraichissement avant de commencer ton apprentissage impromptu du Shunshin t’alléchait. Tu acceptas et pris quelques grosses gorgées. Pourquoi n’y avais-tu pas pensé toi-même ? Peut-être parce que tu venais tout juste de sortir du lit ? Car, bien que l’après-midi fût bien entamée, jusqu’à très récemment, tu dormais encore.
Lorsqu’il reprit sa gourde, il exécuta sa technique de téléportation que tu observas avec attention. Les mudras, la position de son corps, quels muscles étaient tendus. Il termina sa technique pour se retrouver dans l’arbre un peu loin devant toi. Vraiment, cette technique t’allait être utile à un point tel. Tu évaluas ensuite la distance qu’il avait parcouru, c’était court, mais tu savais qu’avec le Shunshin tu pouvais faire plus, mais que c’était inutiles de trop en faire lorsqu’il était question de pédagogie.
Tu répétas les mudras, une, deux et trois fois. Les apprendre par cœur, les graver dans ta tête, histoire de ne pas rencontrer de difficulté de ce côté. Lorsque tu eu l’impression d’être prête, tu inspiras et fis les mudras, cette fois-ci tu relâchas ton chakra, tentant de rejoindre ton équipier dans l’arbre.
L’espace qui t’entourait perdit sa consistance et se mit à tourner autour de toi. Tu avais réussi ! Tu te sentis transporter et tu sentis que le sol sous tes pieds n’avait pas la même consistance. Le décor qui t’entourait se précisa. Non, tu n’étais définitivement pas dans l’arbre. Tes pieds étaient sur la terre fraîchement retournée, autour de toi, une espèce rare de fleur que l’on cultivait dans un recoin du jardin. Quelques-unes d’elle avaient été écrasée par ton apparition.
Bon. Ce n’était pas un succès. Oh non, pas du tout. Tu fis un pas devant toi pour sortir de cette situation précaire, mais tu ne réussis qu’à détruire davantage de fleurs. Tu roulas les yeux puis exécutas la technique à nouveau. Cette fois-ci, tu te retrouvas dans un buisson. C’est un soupir agacé qui quitta tes lèvres. Cette technique s’avérait plus compliqué à utiliser que tu croyais. Tu repassas en révision les instructions d’Ao. Ce n’était pourtant pas difficile non (en fait probablement que tu n’avais tout simplement pas compris ce qu’il te disait et que tu ne voulais pas te l’avouer) ?
Tu inspiras un bon coup, toujours étrangement perchée dans ton buisson. Ta voix résonna avec tout l’agacement que tu pouvais y mettre. Non, mais c’était quoi cette histoire ?

« Mais qu’est-ce que je fais de mal Ao ? Ça ne me semble pas sir difficile à faire comme technique ? Comment e fais pour me rendre quelque part en particulier ? »

Tu te faufilas difficilement hors des branches du l’arbuste en brisant quelques petites branches encore fleuries au passage. Dans tes cheveux, il y avait des branches, des feuilles alors que sur ton visage, on y voyait ton expression de frustration. Pourquoi avais-tu eu cette idée déjà ? Ah oui … les missions …

« Franchement … mais c’est quoi cette connerie … »

Tu t’époussetas vigoureusement pour ensuite retirer ce qui c’était pris dans tes cheveux. Quel beau spectacle tu offrais à cet instant, apparaissant et disparaissant semant la zizanie dans le jardin du clan.
Un soupir naquit sur tes lèvres, alors que tu plongeais ton regard azur dans celui de ton équipier. Apprendre une technique ne se faisait pas en une seule journée. Il faudrait du temps et tu ne voulais pas rester ici et déranger plus longtemps les pauvres jardiniers qui n’avaient pas demandé que leur œuvre soit détruite, même par accident par une kunoichi en plein entraînement.

« Je vais rentrer. Je reviens demain. Ici, même heure ? »

Tu pris ensuite le chemin du lac où tu poursuivis ton entraînement jusqu’à tard dans la nuit, pour ensuite revenir le lendemain à la même heure.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 11
Expérience:
50/2000  (50/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





Je suis un mauvais professeur
ft. Sayuri
« ... J’adore quand tu te sens pourrie. »


C’était... c’était un bel effort. Loin de moi l’idée de te bombarder d’instructions, puisque je savais que malgré tous tes efforts, le résultat serait peu encourageant. Les dégâts ne me fâchent pas, bien au contraire; on peut certainement récupérer les fleurs et en faire des bouquets ou même tenter d’en faire de nouveaux plants, si tu as eu assez de bonté pour les déraciner avec tes pieds volatiles et incontrôlés.

En y repensant, je comprends vite que mon explication n’était pas bonne; ce n’est une téléportation que sur papier. C’est comme ça que la technique m’a été enseignée. Je me prépare à sauter pour redescendre, apparaissant subitement au bas de l’arbre, sans bruit et sans chichi. Je comprends que tu veuilles partir, ça peut devenir éreintant, même ennuyeux. «C’est bon, je t’attends demain ici, à la même heure!»

Je te regarde partir, un grand pressentiment dans le ventre que tu vas peu dormir ce soir. Moi, une fois mes affaires conclues, je pourrai rentrer et prendre un bon bain.

***

J’étais déjà à mon poste, entrain de m’affairer à réparer les dégâts d’hier avant que tu ne te présentes. Les filles d’hier n’ont pas eu le coeur de renterrer le tout, ou de couper les branches brisées. C’est en voyant ta mine épuisée que je réalise à quel point mon affirmation de la veille était exacte. Dangereusement exacte, en réalité. « T’as travaillé après être partie, hein? » En voyant ton visage, je me dis que si je ne t’avertis pas, tu risque de recommencer dans la mesure où tu ne complète pas ton entraînement aujourd’hui.

« Ça arrive à tout le monde, ce qui s’est passé hier, t’en fais pas. Tu y arriveras peut-être aujourd’hui. » Je souris, assez contenté de te voir faire l’effort d’apprendre; je sais que moi, dans cette situation, je ne serais probablement pas revenu. En même temps, je me dis que comme ça, tu vois où passe ma propre contribution lorsqu’on doit se faufiler quelque part à la hâte. « On reprend maintenant, je sais que tu veux pas perdre de temps. » Assis devant le tas de fleurs de la veille, je pointe l’endroit où tu t’es pour la première fois excercée.

« Tu vois, le sol s’est fissuré, y’a des trous et la terre a été travaillée. Ça arrive quand on relâche trop d’énergie. Le chakra va dans tes jambes, et il reste dans tes jambes. Ensuite, tu sautes, tu donnes ton élan dans la direction où tu veux aller et tu regardes bien l’endroit où tu dois te rendre. » Je recommence mon jeu de saute-mouton, passant au dessus de ta silhouette pour me retrouver, sans grand signal, derrière toi. « L’important, c’est de bien choisir où tu veux te rendre, et ne pas y aller trop fort sur le chakra, sinon tu risques d’atterir trop loin. Il faut jauger; je dirais coupe ta quantité d’énergie de moitié, ça sera plus facile à contenir. »

Je sais très bien que tu es entrain de bouillir dans ta tête, et je me retiens de ne pas être désagréable, parce que ce serait un peu vache surtout que tu mets tes deux pieds dans ton propre orgueil pour demander de l’aide. « Cette connerie m’a pris du temps à apprendre. Tu as déjà réussi la base; maintenant, il faut que tu me suives! », te dis-je sans me retourner. Mes enjambées s’alignent rapidement, je commence à courir, puis d’un coup, je t’observe du haut d’un bâtiment du marché en expension. C’est juste à côté, tu peux sans aucun doute me voir de ta position, si tu te retournes. En faisant des grands signes des bras, je crie pour attirer ton attention.« JE SUIS ICI! PERDS PAS DE TEMPS! »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 55
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 59
Expérience:
49/2000  (49/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

ft. YAMANAKA Ao

Une longue matinée, une idée pas si brillante, une nouvelle technique

Prise 2




Tu n’avais que très peu dormi, n’acceptant pas l’échec. Toute la soirée, tu avais répété et répété la technique sans amélioration frappante. Tu t’es penchée sur tous les aspects, mais tu n’avais pas progressé d’un poil. Tu avais vraiment envie de tout abandonner, de tout laisser tomber et de ne pas apprendre cette technique du tout, mais tu ne pouvais. Tu le savais que c’était ton orgueil qui prenait le dessus, ta fierté ou qu’importe comment tu l’appelais, mais tu n’allais pas laisser tomber si facilement.
C’est avec une tête d’enterrement que tu te présenta dans le jardin cette après-midi-là. Ton teint était un peu plus pâle qu’à l’habitude et des cernes marquaient ton visage. Ton expression était l’incarnation de ton échec de la soirée et tu avais l’impression de transpirer la frustration.
Cette histoire de téléportation t’énervait, car tu savais que tu en avais besoin. Que votre travail d’équipe – même ton travail seul – s’en tirerait simplement mieux, mais c’était frustrant. C’était frustrant d’échouer et qu’on te dise qu’il fallait le refaire. Tu le savais qu’il fallait recommencer tu ne t’étais même pas rendu la où tu le souhaitais. Non, mais …
Et il semblait en tirer tellement de plaisir. Le simple fait qu’il se téléportait derrière toi, dans l’unique but de t’expliquer la technique, comme s’il voulait te remettre à la figure que tu n’y arrivais pas et que lui le faisait presque en se mettant les doigts dans les narines.
Tes doigts ainsi que ta main entière glissèrent le long de ton visage alors que tu écoutais ce que te disais ton compagnon. Moins de chakra, compris. Un endroit en tête avant de sauter, compris. Tu fronças les sourcils tentant de te préparer pour une nouvelle tentative.
Ao se téléporta de nouveau. Où était-il maintenant ? Il t’appela, te disant de le rejoindre là-haut en employant la technique de téléportation.
Alors tu inspiras un bon coup et fermas les yeux pour te concentrer. Tu fis les mudras une fois de plus. Moins de chakra. Le toit, l’espace juste à côté d’Ao, maintenant. Un bond. Succès ? Échec ? Tu hésitas à ouvrir les yeux pour le découvrir.
Lentement tu ouvris les yeux. Deux mètres. Tu n’avais avancé que de deux mètres. Tu pinças te lèvres. T’étais-tu tout simplement téléportée ? Tu en doutais même. Ça n’allait pas. Oh non, ça n’allait pas.

« ça devait être bien moins que la moitié ça … »

Tu marmonnas, n’espérant pas être entendue. Il fallait recommencer. Recommencer jusqu’à réussir. Tu soupiras. Cette saloperie allait bousiller ta journée, si tu n’y arrivais pas. Alors tu recommenças les étapes, une à une. De la concentration à l’exécution.
Cette fois-ci, en ouvrant les yeux, tu remarquas que n’étais pas exactement là où tu l’espérais, encore une fois. Tu étais maintenant à l’intérieur du bâtiment. Non. Définitivement, ce n’était pas ça non plus. Tu sortis d’un pas pressé. Ton dos était tendu par ton énnervement. Tes mains étaient serrées poings. Tes jointures blanchies par la force que tu appliquais. Tes ongles se plantais dans tes paumes, créant une petite sensation de brule, sur ta peau à vif.

« Bon, on recommence. On réussit cette fois-ci Sayu, veux-tu. »

Tu secouas la tête fixant Ao sur son toit.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 11
Expérience:
50/2000  (50/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





Je suis un mauvais professeur
ft. Sayuri
« ... J’adore quand tu te sens pourrie. »




Plus j’observais tes tentatives, plus je me rapprochais de l’élément majeur qui empèche tous tes efforts de porter ses fruits. Le fait que tu réussisses la technique, même sans la distance, me dit que le problème vient surtout de tes mouvements.

... Ou plutôt, manque de mouvements.

J’avoue, c’était de grosses attentes de me dire que tu pourrais si rapidement me rejoindre sur le toit aussi rapidement. Je m’étire un peu, relâche mes muscles noués pas l’intensité de l’exercice que je venais d’accomplir. D’un bond, je me laisse tomber à ta portée. Je vois à quel point ça te trouble, à quel point tu considères que ces résultats sont des échecs, mais c’est bien ce que je disais: “je ne te bombarederai pas d’instructions, puisque je sais que le résultat que tu obtiendras va te décourager”. « C’est normal tu sais, on ne maîtrise pas une technique comme ça en un jour. » dis-je, tentant de te rappeler que même moi, j’ai pris du temps.

« Crois-moi, tu y arrives déjà assez bien, sachant qu’en affaire d’une journée, tu as été capable de te glisser dans un bâtiment. Très franchement, il te reste à doser ton chakra, et à utiliser tes muscles. Ce n’est pas le Jutsu qui te transporte; c’est toi qui bouge, à travers le Jutsu.» Je recommence à me déplacer, en espérant qu’une autre démonstration va te faire voir ce que je veux dire.

« Regarde bien; je vais marcher et utiliser la technique au milieu de chaque pas. C’est mon mouvement qui guide la technique, et pas l’inverse, d’accord? » Après ces paroles, j’enligne l’arbre sous lequel j’étais vautré quelques temps auparavant, marchant vers lui, employant une petite succession de la technique de téléportation. Un petit pas par en avant, et je suis soudainement un mètre plus loin. Un grand pas, cette fois-ci, et je me retrouves à trois mètres de toi. Au troisième mouvement, pour que tu vois bien que je bouge de moi-même avant de laisser la technique me porter, j’exécute un petit saut, comme quand on joue à la marelle. D’un coup, je suis à six mètres de toi, et je me rapproche de l’arbre. Je me retourne pour te parler encore une fois.

« Tu vois ce que je veux dire? Concentre-toi encore une fois, puis saute vers moi juste avant de relâcher ton chakra. Fais attention, n’y va pas trop fort sur le chakra, tu risques de te retrouver trop loin sinon. Mais chose certaine, il faut que tu bouges si tu veux que la technique te déplace bien. » Si pour toi c’est difficile à appliquer, pour moi, c’est impossible à expliquer. Pour moi, ça sonne assez clair, mais c’est peut-être plus complexe que ça en a l’air.

En même temps, c’est quelque chose que je connais depuis des années, alors peut-être que ça me vient par seconde nature, maintenant. « Si je le dis comme ça, c’est peut-être mieux; ce n’est pas une téléportation en soit, mais un mouvement extrêmement rapide! »


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Sayuri
Indépendant
Messages : 55
Date d'inscription : 21/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Rang A
Ryos: 59
Expérience:
49/2000  (49/2000)
Voir le profil de l'utilisateur

ft. YAMANAKA Ao

Une longue matinée, une idée pas si brillante, une nouvelle technique

Succès ?




Il se permis encore une fois d’apparaître derrière toi et de te faire la leçon (leçon un peu obligatoire considérant qu’il tentait de t’apprendre quelque chose et que tu ne semblais pas réussir, mais ton irritation avait, de toute façon, déjà dépassé la rationalité.) Tu l’écoutas avec agacement.
Lorsqu’il en vint à la démonstration, ton erreur t’apparue aussi clairement que le jour. Le problème que tu avais était d’une simplicité ! Tu n’avais tout simplement pas bien saisi comment entreprendre la technique. Toute la partie où tu devais effectuer un mouvement, tu l’avais interprété à l’inverse. Voilà, tu avais le secret de cette technique. Enfin, tu espérais l’avoir.
Ao fini par s’immobiliser. Bon, à toi maintenant. Tu devrais y arriver, n’est-ce pas ? Tu fermas les yeux cherchant ta concentration, tentant tant bien que mal de doser ton chakra. Tu ne voulais pas faire d’erreur. Tout les muscles de ton corps se crispèrent. Tes dents serrèrent, tes sourcils froncèrent. Tu allais réussir. Tu n’avais pas le choix.
Tu exécutas les mudras encore une fois. L’espace autour de toi se mit à bouger, à changer, alors que tu fis le mouvement pour avancer. Une fois que tu eus l’impression que tout autour de toi c’était calmé, que le mouvement du monde avait cessé, tu te permis d’ouvrir un œil, puis l’autre.
Tu figeas. Non, non, non, NON ! Ce n’était toujours pas ça (quoi que cette fois-ci tu t’étais réellement rapprocher de ton objectif, mais ce n’était pas exactement ça, tu étais réapparue un peu trop tôt)! Ta mâchoire se serra un peu plus, tes dents grinchèrent les unes contre les autres, puis tu recommenças, sautant l’étape de concentrer. Ta frustration prit entièrement le dessus sur ce que tu faisais.

Shunshin. Shunshin. Shunshin.

Tu fis la technique à répétition, jusqu'à ce que tu parviennes finalement à te calmer, car tu ressentais de plus en plus la fatigue d’utiliser cette technique. Tu inspiras un bon coup. Une dernière fois. Tu allais essayer une dernière fois pour la journée et si tu manquais, tant pis, tu le continuerais le lendemain.

Tu exécutas le mudras que tu commençais à connaître par cœur. Ton corps se tendis, mais un peu moins cette fois-ci et tu fis le mouvement pour initier ton déplacement. Tu te dirigeais vers Ao.
L’esprit plus calme, tu manipulais mieux la quantité de chakra que tu utilisais. Tes mouvements étaient plus précis.
Tu ouvris les yeux, prête à déclarer forfait. Ao se tenait à ta droite … En fait, tu étais sous l’arbre, près d’Ao. C’était toi qui se tenais près de lui. Il n’avait pas usé de sa technique pour être près de toi. Tu avais réussi.
Tu. Avais. Réussi.
L’exaltation de ton succès te monta à la tête, t’étourdissant de se fait. Un sourire naquit sur tes lèvres sans que tu pusses le retenir. Une vague de fierté se bouscula dans tes veines.
Tu avais réussi cette technique.
Tu plantas ton regard dans celui d’Ao et ouvris la bouche.

«J’ai … J’ai réussi …»

Ta voix tremblait légèrement sous l’incrédulité. Tu ne t’attendais pas à réussir. D’aucune façon. Pas aujourd’hui du moins. Ô comme cela t’enivrait de bonheur.
Tes joues étaient légèrement rougies sous l’excitation. Sur ton front perlaient quelques goûtes de sueur, mais tu n’en avais que faire. Tu avais réussi. Il n’allait pas te faire la moral cette fois-ci. Il n’allait pas non plus t’énerver en faisant cette technique devant toi, car maintenant, tu pourrais le suivre. Tu n’aurais plus l’impression qu’il jetterais du gaz sur le feu ou du sel dans la plaie.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yamanaka Ao
Indépendant
Messages : 27
Date d'inscription : 25/08/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: A
Ryos: 11
Expérience:
50/2000  (50/2000)
Voir le profil de l'utilisateur





Je suis un mauvais professeur
ft. Sayuri
« ... J’adore quand tu te sens pourrie. »




Je trépine d’impatience, je vois ta réussite quasiment certaine, je vois que tu as compris cette fois-ci. Je l’accepte, c’était mon erreur; je n’ai pas sû m’expliquer correctement, et tu aurais probablement évité un tas de tracas, moyennant le fait que j’aies ouvert ma grande gueule comme il l’aurait fallu, du premier coup.

Je vois bien pourtant que tu as le même problème que moi; la patience n’est pas notre point fort, hein? Je t’observe, ton avant-dernier essai semble vachement prometteur. Je vois que même si as la mèche courte, ta volonté est à toute épreuve, que malgré ton impulsivité, tu sais ce que tu veux et qu’il est difficile que l’on te fasse changer d’avis.

Je scrute, je décèle ton mouvement; il est un peu lent, mais rien de bien méchant. Je m’incline, tu as compris la technique, en plus ou moins une journée. Je t’accorde ce point, tu as réussi. Définitivement. « C’est bien joué! » Je souris avec toi, content de voir tes efforts récompensés, malgré ta mine horrible à en faire peur.

J’ajoute cependant un point de repère pour que tu continues à pratiquer un peu: « je ne veux pas te démoraliser, parce que je trouve ton résultat vraiment excellent, mais si tu trouves le temps, essaie de pratiquer ta rapidité d’exécution; plus tu te déplaces rapidement, plus tu deviens efficace. »

N’empèche, la fierté que je ressens d’avoir réussi à enseigner quelque chose à quelqu’un...

C’est la première fois que je ne suis pas celui qui doit s’entraîner, c’est la première fois que j’ai à superviser quelqu’un. D’habitude, j’ai tout à apprendre, et pour une fois c’est moi qui voit le dur labeur d’un autre le mener à la réussite.

« Tu apprends fichtrement vite! Si un jour je dois apprendre une technique, tu voudras bien m’aider? »

Tu acquiesces en silence; en voyant ton regard, je me dis que tu planifies déjà quelque chose au vu d’une mission dont tu me parles depuis quelques jours déjà. Je m’attends à vous voir débarquer à ma porte dans les prochains jours, toi et tes plans de précaution.

On repart ensemble, en quittant le jardin. Je sais que son état laisse à désirer, mais j’aurai toujours le temps demain matin de couvrir les dégâts. De mon côté, je vais aller tremper dans un bon bain; c’est l’idéal après un bon entraînement.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : ©️️ ForgottenPantaloons
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Autres Régions :: Clan Yamanaka-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.