:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mission de rang D] Le rêve du jeune maître [solo]

avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 61
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Comme toujours, le Kazekage s'était montré froid et moqueur avec moi et, même si au début cela me glaçait le sang, j'avais fini par m'y habituer trouvant même cela agréable. C'était une marque d'attention comme une autre, certain montraient leur amour d'une façon singulière et je comprenais parfaitement cela. Les peluches, l'amour et les petits gâteaux ne plaisaient pas à tout le monde... Par contre, même si j'appréciais cette marque d'affection de la part du dirigeant de Suna, je n'aimais pas tellement le travail qu'il m'avait confié. Le baby sitting n'était pas vraiment mon truc et là, je devais me coltiner Raiko, le petit fils du grand Serika Senshi. Le bon point dans cette histoire était le fait que ce truc tout baveux et bruyant aimait les ninjas. Enfin, je cessai de penser qu'il s'agissait là d'un bon point lorsqu'il me demanda d'affronter un autre shinobi, ou plutôt, me l'ordonna...
Evidemment, je n'étais pas suicidaire et je ne comptais donc pas affronté un type bien plus fort que moi. Un homme de type musclé et de niveau Jônin n'était pas un adversaire que je voulais affronter, j'étais arrogant mais la bêtise avait des limites et j'en avais parfaitement conscience. De ce fait, une fois au terrain d'entrainement, le sale gosse pourri gâté posé dans un coin à l'ombre, je parti à la recherche d'un adversaire à ma taille.

Round 1, ready, go !

Un petit blondinet comme entrée, c'était nickel. Au passage, j'avais choisi et provoqué ce type en l'insultant de tous les noms après m'être rappelé qu'il s'agissait encore d'un élève de l'académie. C'était méchant, c'était vicieux, c'était shinobi. En plus, c'était un naze de première qui avait échoué quatre fois à l'examen. Du coup, le simple fait d'utiliser mon Kekkei Genkai pour soulever un peu de sable le fit trembler. C'était un spectacle dont je me délectais. Un sourire sadique apparaissant sur mon visage lorsque l'autre me supplia de l'épargner, mais c'était loin de pouvoir m'arrêter et le faiblard se retrouva à manger du sable avant de s'en rendre compte.
Sorti victorieux de l'affrontement à sens unique qui avait eu lieu, je jetai un regard triomphant en direction du gamin, qui, était pathétiquement en train de se curer le nez... Pour ça que je détestais les gosses... Oui, j'en étais un mais j'étais différent... Je retournais donc auprès du bambin, un mouchoir, que j'avais moi-même brodé, à la main, invitant le gros porc qu'était le fils du Kazekage à s'essuyer les doigt et à se moucher si besoin. Bien sûr, comme tous les gamins, il était capricieux et demanda un autre affrontement, sous prétexte qu'il avait pas regardé le premier... Si ce minus n'avait pas un statut spécial, je me serait fait un plaisir de l'enterrer -ou plutôt ensabler- vivant, mais je n'avais pas vraiment envie de me faire lyncher par tout le village. Par conséquent, je partis provoquer le type qu'il m'avait demandé d'affronter...

Round 2, ready, go go go !!!!!!!!!

Cette fois, un Shirogane de mon rang... L'affrontement risquait de s'avérer un peu plus tendu alors je fis de la réflexion ma priorité et non pas l'action, mettant au point une stratégie me permettant de l'emporter sans avoir à passer par la case hôpital. Malheureusement, je remarquai, en plein milieu du duel, que l'autre abrutis avait décidé de faire une petite balade sans me prévenir, me poussant à abandonner un affrontement, ce que je n'avais jamais fait auparavant. Je fouillais tous les recoins du terrain d'entraînement, retrouvant le mioche avec shuriken et kunai à la main, apparemment, il voulait jouer au ninja...
Comme je ne pouvais pas utiliser la force face au bambin et que celui-ci avait une voix insupportable, je décidai de me conformer à ses ordres et tentais, vainement, de lui apprendre le lancé de projectiles. Pour une raison que j'ignorais, les kunai qu'il envoyait arrivaient toujours derrière lui, à quelques millimètres de moi et non pas devant, sur la cible. Cependant, pour éviter de garder un gosse frustré, je lançais des kunai sur la cible, mais pas au centre pour éviter qu'il prenne la grosse tête, pour qu'il soit heureux. Enfin, il se lassa au bout d'une heure et me demanda de retourner combattre, sauf qu'il y avait un gros problème... Cette fois, il était allé, lui-même, provoquer mon opposant, évidemment, il avait choisi un Jônin...

Round 3, ready, go...

Ceci n'était pas un combat, mais un massacre, une punition, une humiliation... Evidemment, j'avais pas la moindre chance face à un adversaire pareil, la seule chose que je pouvais faire était de rester sur la défensive pour éviter qu'il me brise les os comme une brindille. Même mon bouclier de sable était insuffisant. Le pire étant certainement que le minus criait à l'autre de me frapper encore plus, plus fort, d'utiliser des jutsu plus spectaculaire. Résultat, il me malmena pendant un quart d'heure avant de se lasser et de partir. L'autre était en train de se rouler dans le sable de rire et nous fûmes obligés de passer par l'hôpital pour que je puisse recevoir un minimum de soins.

Le reste de la journée fut plutôt calme, puisque nous nous rendîmes dans le centre ville faire un peu de shopping -bien que je perdis de vu le gosse pendant quelques secondes-, puis nous allâmes manger dans un restaurant, avant que j'utilise le sable pour créer un mini spectacle. Finalement, je ramenai le bambin en un seul morceau à sa famille, tandis que tous mes muscles me faisaient souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.