:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Prison Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mission de rang C] Uzu is the new black [solo]

Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 452
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 144
Expérience:
[Mission de rang C] Uzu is the new black [solo] Left_bar_bleue2205/1200[Mission de rang C] Uzu is the new black [solo] Empty_bar_bleue  (2205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Comme à son habitude, le Senkage m'avait confié une activité qui s'éloignait de ce que j'avais l'habitude de faire ou de voir. Cette fois, il m'avait envoyé au sein de la prison pour assurer la garde d'un prisonnier devant être transféré. Il y avait apparemment un risque que celui-ci fasse une tentative d'évasion ou que quelqu'un vienne pour le libérer. Malheureusement pour ce criminel, j'étais pas prête de le laisser s'échapper. Il n'avait aucune chance de regagner sa liberté. En effet, à peine avais-je reçu ma mission que je m'étais précipitée sur les lieux de celle-ci et que j'avais fait connaissance de l'autre zigoto à surveiller de près. Je m'étais placée en face de sa cellule, adossée à un mur, les yeux rivés sur lui. Il ressemblait un peu à un animal en cage, de loin... Mais, lorsqu'on prenait la peine de le regarder, on voyait un jeune qui devait seulement avoir un ou deux ans de plus que moi... Un jeune qui n'avait pas l'air d'être fréquentable mais un jeune quand même... Si cela se trouvait, il avait passé une ou deux années à l'académie ninja... Parce qu'il me ressemblait, parce qu'il ressemblait à Kuragari et que je me disais que l'un de nous aurait pu être à sa place, je le regardais mais sans vraiment lui prêter attention. Je le regardais comme si je ne voulais pas le voir.

Apparemment, il avait remarqué ce comportement que j'avais adopté et l'avait parfaitement compris puisqu'il tenta de communiquer avec moi... "Alors c'est toi qui va me surveiller jusqu'à mon transfert ?" Aucune réponse de ma part... Sans que je comprenne pourquoi, l'autre s'était mis à sourire... J'avais l'impression qu'il prenait ça pour un jeu... Je n'avais pas changé de comportement, je faisais même comme si je n'entendais rien. "Tu sais comment je m'appelle ? Et ce que j'ai fait ?" Encore une fois, il n'eut pas de réponse. Je savais à quel point les mots pouvaient être dangereux, je savais qu'ils détenaient comme un pouvoir magique et que je n'y étais pas immunisée. Je ne voulais pas prendre le risque de deoir lutter pour rester fidèle à mon village et pour éviter de faire la moindre bêtise. "Hey, hey... Hey !" Lorsque je me mis à souffler d'agacement, il rit... Peut être était-il heureux d'avoir obtenu une réaction de mon côté. Néanmoins, je repris très vite mon sérieux et l'attitude que j'avais juste avant. Le prisonnier ne perdit pas espoir, il continuait ses tentatives, il voulait vraiment ouvrir une conversation avec moi. C'était un véritable combat mental entre nous deux. Il continua un moment à parler tout seul, jusqu'à ce qu'il prononce deux phrases qui m’interpellèrent. " Tu sais quoi, kunoichi ? Je vais m'enfuir et tu ne pourras rien faire." Evidemment, face à cela, je ne pouvais rester de marbre. Mon travail était de l'empêcher de s'échapper et pour cela, pour la réussite de ma mission, je devais tenter de le faire parler et donc, de me mettre en danger...

- Ah oui ? Et comment comptes-tu faire ?

- C'est simple, j'ai des complices...

Il ne semblait pas mentir, mais, en même temps, c'était beaucoup trop beau pour être vrai... Je ne comprenais pas qu'il me lâche ce genre d'information, il y avait peut être quelque chose caché derrière cela. Une diversion pour ses camarades ? Une volonté de me voir m'éloigner de lui pour faire une ronde ? De fausses informations ? Mais si c'était le cas cet homme devait donc être un excellent menteur... Je le fixais dans les yeux, commençant à me dire qu'il avait menti quand un bruit se fit entendre à ma gauche. Il faisait nuit... La pénombre m'empêchait de voir s'il y avait bien quelqu'un dans ce couloir. Génial... Pourquoi je devais monter la garde la nuit ? Ils avaient pas plus stupide comme idée ? En plus c'était la première fois que je venais là, ils auraient pu être gentils ! En tous cas, ça sentait mauvais, très très mauvais... Devais-je bouger et vérifier que personne n'ait réussi à passer les autres personnes de garde ou valait-il mieux que j'attende devant cette cellule ? J'avais mieux, utiliser mes capacités sensorielles pour déterminer s'il y avait quelqu'un, ce que je fis dans la foulée confirmant la présence de... D'un civil ? L'inconnu se rapprochait, je restais immobile, les sens en alerte, ma main droite en contact avec un kunai...
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Haruka
Uzumaki Haruka
Uzushio no Jonin
Messages : 452
Date d'inscription : 24/12/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Perle d'Uzushio - Jounin Rang B
Ryos: 144
Expérience:
[Mission de rang C] Uzu is the new black [solo] Left_bar_bleue2205/1200[Mission de rang C] Uzu is the new black [solo] Empty_bar_bleue  (2205/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Tous mes muscles étaient tendus, je me tenais prête à bondir... J'avais entendu parlé de certains shinobi capables de camoufler leur chakra ou de senseurs capables de tromper les sens d'autres personnes possédant ce même don. Une figure pale apparu à la lumière d'une torche... Un corps à la musculature peu développée... Mon souffle se calma et ma main s'écarta du projectile, mais je ne baissais pas ma garde pour autant, fixant l'individu.

- Oya, oya... On se calme, tout va bien.

- Je ne savais pas que certains gardes étaient de simples civils.

- Et qui vous dit que je suis un civil ?

A ces mots, je ne réfléchis pas d'avantage et me jetai sur l'homme pour le frapper d'un puissant coup. Contre toute attente, il s'effondra sur le sol, inconscient... Apparemment, je ne m'étais pas trompée... C'était bien un civil. Mais, c'était un peu de sa faute, j'avais pris ses propos comme  des aveux concernant son statut. J'étais peut être un peu nerveuse... Cependant, je ne voulais pas trahir Tsuri Meyo et la confiance qu'il portait en moi, alors j'étais en partie pardonnée, non ? En tous cas, je ne comprenais pas cet emploi de civil pour gérer des criminels, surtout quand on savait que certains étaient des ninjas. Après avoir adossé l'autre à un mur, je me remis en place, face à la "cage" de mon protégé. Il était toujours tout sourire... Cette expression, qui ressemblait à celle du triomphe, commençait vraiment à m'énerver. Le silence s'installa dans la prison, seuls quelques murmures ou ronflements de prisonniers se faisaient entendre. Malheureusement, ce calme ne dura pas bien longtemps, l'autre zigoto essayant d'ouvrir une conversation avec moi et se plaignant de la trop grande quantité de lumière qui se trouvait dans sa cellule. Mais, c'était là pour faciliter mon boulot alors, je le laissais parler dans le vent...

De toute façon, il y avait autre chose qui me dérangeait... Les civils qui étaient entrés dans ma zone de détection de chakra et qui semblaient se diriger vers moi... Evidemment, je mis les différents éléments en relation et m'imaginais, immédiatement, que ces types étaient les camarades de l'autre crétin qui se trouvait derrière les barreaux dans le but de le libérer. Malheureusement pour ces brigands, j'étais une kunoichi et je me sentais parfaitement capable de tous les prendre en même temps, sauf s'ils m'avaient réservé quelques coups fourrés. D'ailleurs, s'il y avait quelque chose qui devait m'inquiéter, c'était le risque qu'ils libèrent tous les prisonniers si je décidais de les attendre ici. Je fus donc obligée de me déplacer, en courant pour éviter de laisser l'autre seul trop longtemps. Puis, arrivée face au groupe de joyeux lurons, je lançai des senbon pour les effrayer, profitant de cette distraction pour en frapper un, deux et trois. Finalement je les enchaînais. Le tout, le plus vite possible, avant d'utiliser le shunshin pour frapper d'un violent coup de pied, en plein visage, celui qui avait fait le tour et ouvert la cellule du gars que je devais garder. Evidemment, celui-ci ayant assisté à mon magnifique coup de pied sauté, il ne souriait plus et tenta vainement de fuir jusqu'à ce que je le saisisse et le projette dans sa suite royale.

Un vrai garde ne tarda pas à passer, je lui confiais donc les cinq zigotos en lui expliquant la situation, un grand sourire aux lèvres tandis que l'autre me suppliait de le laisser sortir. L'homme en charge du transfère arriva, mission réussie, bien qu'au fond de moi, je me demandais ce que cette personne avait bien pu faire et pourquoi... Il était jeune, alors pourquoi gâcher sa vie ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Tourbillon - Uzu no Kuni :: Uzushiogakure :: Prison-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.