:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui vole un shinobi... [Pv - Akai]

avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 109
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 314
Expérience:
469/500  (469/500)
Voir le profil de l'utilisateur
La guerre. Le chaos. Le siège. La cité assiégée de Baransu est passée de l'excitation bienveillante du festival à un désordre sans nom face à une accumulation de bruits et de blessés. Explosions, bruit des lames s'entrechoquant entre elles, coups sourds du bélier sur la porte, voilà l'orchestre dysharmonique qui nous a accompagnés toute la journée... Une journée passée à aider les médecins et les marchands, me rendant aux quelques endroits nécessitant un ou plusieurs bras, une journée éreintante sur bien des aspects...

Mais la journée est finie ! Le vacarme ambiant s'est peu à peu tu, les assaillants comme les défenseurs prenant une pause face à l'arrivée de la nuit, obscurité qui calme les ardeurs et refroidit les cœurs. Je m'écroule en voulant m'assoir contre un mur, exténué par les efforts répétés fournis depuis le début de la journée, et enfin libéré par le médecin que j'assistais. Plus ou moins à bout de forces, mais avec le sentiment d'avoir accompli quelque chose de bien, je lance ma tête en arrière, me ressourçant un peu. Je sens peu après quelque chose tirer ma manche, et je me rappelle du pauvre Kato que j'ai un peu délaissé aujourd'hui. L'oisillon me regarde de façon accusatrice, et je lui fais un sourire d'excuse en sortant des graines d'une poche de mon manteau. Le volatile me boude un peu, mais finalement accepte mon offrande et vient se glisser contre moi. Apaisé par sa présence, je ferme les yeux, et m'endors instantanément.

Je suis au courant, ce n'est pas hyper prudent ni sensé de dormir dans une ruelle peu fréquentée, mais la fatigue a triomphé de la raison...

Je dérive donc au pays des rêves, lieu étrange depuis le départ de Kato, habité de spectres grimaçants et de rêves brisés... Je n'ai jamais dormi paisiblement, mais depuis sa disparition les choses avaient empiré. Pour beaucoup, l'esprit est le dernier sanctuaire inviolable qu'il leur reste... mais le mien n'est qu'un amas de visages et de tourment, comme si leurs âmes avaient étés fixées en moi, et n'attendaient que ce moment pour communiquer...

Connerie. Ils sont tous morts et enterrés, je l'ai vu de mes propres yeux.

Mais une petite voix en moi me murmure le contraire...

Je me réveille en sursaut, nez à nez avec un type tout en noir. Il me fixe avec des yeux paniqués, surtout en voyant mon œil blanc, et je lui rends à peu près le même regard. Il se passe un moment gênant ou personne ne bouge, tous les deux surpris, mais l'homme noir se ressaisit finalement et décampe. Je le regarde un moment, abasourdi, avant de hausser les épaules. On croise des drôles d'oiseaux avec autant de monde issu de différentes contrées. Kato me fixe, comme essayant de me faire passer un message. Je soupire. Il va grossir, à force de manger comme ça ! Je vais pour attraper mes graines... wait.

Je comprends tout en un éclair.

Le salaud, il va me les rendre !

Je me redresse d'un coup, mon énergie m'étant revenue avec l'adrénaline, et je m'élance à la poursuite du type en noir, Kato volant derrière moi. Il va voir ce qu'il va voir, ce voleur de pacotille ! Je jaillis de ma ruelle comme si le démon en personne me poursuivait, et en tentant un dérapage sur les pavés je me heurte à un type. C'est sur, les rues sont encore bondées malgré la pause temporaire... Je fais des excuses rapides au gars, qui me répond la même chose avec une expression digne d'une pierre tombale, et je remarque son bandeau d'Uzushio. Tant pis, j'ai autre chose à faire que de m'occuper des problèmes d'un genin. J’aperçois le type en noir, au loin, et je reprends ma poursuite, avant de remarquer un truc étrange...

Le genin lui cours aussi après.

Hmm, un sourire se dessine sur mes lèvres, j'avais peut-être trouvé un allié de circonstance...
Je ralentis à peine, arrivant à son niveau, avant de lui lancer, surpassant ma timidité maladive (l'adrénaline aidant) :

"Hey ! Toi aussi il t'a volé des trucs ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 138
Expérience:
498/500  (498/500)
Voir le profil de l'utilisateur

 
Qui vole un shinobi... (ft Akane Itachi)


Après une journée à courir partout, cherchant à aider le plus possible, je suis épuisé ! Je me balade alors un peu en ville quand soudain, je me fais bousculer par un individu tout habillé en noir. En me percutant, l'homme me vole la sacoche que je portais sur mon épaule gauche et me fait tomber avant de s'enfuir. Encore un voleur ?! Je commence à en avoir marre, après avoir déjà arrêter un voleur dans la journée avec l'autre Sunajin. Bien que fatigué, je tiens alors je me mets à poursuivre ce profiteur. Cela me navre, alors que nous sommes en guerre, le premier jour de combat, en pleine panique général, il y a quand même des personnes qui ne pense qu'à leur seul et unique profit.

Arrivé à un carrefour, le bandit me sème. Dépité, je continue mon chemin, un peu triste d'avoir perdu ma sacoche. Au détour d'une rue, un jeune homme, à peine plus âgé que moi, un Konohajin d'après son bandeau frontal, me percute. C'est alors, que je remarque une chose. Il poursuit le criminel de tout à l'heure. Je me mets aussitôt à courir pour tenter de le rattraper. L'adolescent ralentit à peine pour se mettre à côté de moi, et me demande :

- Hey ! Toi aussi, il t'a volé des trucs ?

- Oui, il m'a volé ma sacoche. Mais on parlera plus tard si ça ne te dérange pas, tâchons de le rattraper ! lui dis-je, accompagnant ma parole d'un clin d'oeil.

C'est alors que l'homme masqué se met à escalader un mur pour se rendre sur un toit. J'utilise alors le Ki Nobori no Shugyo pour courir sur le mur, m'accrochant mon chakra dans mes pieds. Une fois arrivé sur le toit, je remarque qu'on le rattrape peu à peu, l'escalade du mur a du le fatiguer, contrairement à nous qui sommes encore en pleine forme. Une fois arrivé à la hauteur du bandit, je lui souris et l'assomme avec la manche de mon kunai.

- Bon, désolé de ne pas avoir pu me présenter avant. Enchanté, je suis Miyamoto Akai, genin du village d'Uzushio. Au fait, qu'est-ce qu'il t'a volé ?

C'est alors que je remarque son oeil gauche, blanc. Et bien décidément, après Senri qui a des yeux de couleurs différentes, je me vois en face d'un nouveau "spécimen".

-  Je ne sais pas toi, mais je suis épuisé après cette journée ! Ça te dit qu'on aille se reposer et prendre un repas à une auberge de la ville ? On en profitera pour savourer notre victoire sur ce malfrat, haha !
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 109
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 314
Expérience:
469/500  (469/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le jeune homme me répond rapidement, lui aussi pris dans l'adrénaline de la course effrénée :

- Oui, il m'a volé ma sacoche. Mais on parlera plus tard si ça ne te dérange pas, tâchons de le rattraper !


J'acquiesce de la tête, et j’accélère de nouveau. Esquiver les passants quand on va à toute vitesse, c'est tout sauf simple, mais je n'ai pas le choix. gauche, droite, je me fraye un chemin dans la foule sans ralentir mon allure, bousculant au passage quelques personnes désœuvrées qui répondent à mes excuses par des regards courroucés...  Mais bon, nécessité fait loi, et je commence à me rapprocher du voleur, qui a commencé l'escalade d'un mur pour aller jusqu'au toit. Las, je soupire... Il était à portée de mon genjutsu, la poursuite aurait pu être un brin plus exaltante... Je commence à incanter Kotoba ga hatsuon shimasu, parfaitement adapté à la situation étant donné que mon ravisseur ne me regarde point, mais peut entendre mes paroles, mais le genin est encore plus vif et assomme le malandrin d'un coup de kunai. Je hausse les épaules, pas besoin de techniques finalement... et Kato allait pouvoir récupérer sa nourriture, donc tout le monde est content. Je me déplace au niveau du genin et du voleur, et je lui fais les poches, récupérant le sachet de graines tandis que Kato me rattrape enfin et se pose sur mon épaule. Le jeune apprenti shinobi m'adresse la parole, et je me redresse, l'observant parler :

- Bon, désolé de ne pas avoir pu me présenter avant. Enchanté, je suis Miyamoto Akai, genin du village d'Uzushio. Au fait, qu'est-ce qu'il t'a volé ?


J'esquisse un petit sourire. Le genin m'a l'air plutôt sympathique, et c'est agréable de voir que tout le monde n'est pas perverti par la rivalité des villages. Je lui rends ses présentations, toujours un peu froid avec les personnes inconnues, malgré son jeune âge et la courte expérience que nous venons de partager :

"Pas de soucis, la situation ne s'y prêtait guère... Je suis Akane Itachi, Chuunin de Konoha."
Je ponctue ma réplique en désignant du doigt mon bandeau frontal. "Quant à ce qu'il m'a volé... En réalité, c'est trois fois rien." Je lui montre le sachet de graines "Mais bon, je suis pas sur de pouvoir en retrouver par ici, et je laisserai pas Kato mourir de faim..."

Je range le sachet dans une des poches de mon manteau, et j'observe le genin. Physique assez banal si ce n'est ses yeux rouges, il semble néanmoins respirer la joie de vivre qui se lit dans ses pupilles pétillantes. Je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il me reluque de la même façon, s'attardant sur mon œil blanc. Même si voir les gens faire ça me met toujours un peu mal à l'aise, j'ai pris l'habitude de la chose, et je le laisse donc faire sans y penser réellement. Pas timide pour deux sous, il reprend la parole :

-  Je ne sais pas toi, mais je suis épuisé après cette journée ! Ça te dit qu'on aille se reposer et prendre un repas à une auberge de la ville ? On en profitera pour savourer notre victoire sur ce malfrat, haha !


Mon timide sourire de tout à l'heure s'agrandit encore. Je ne sais s'il est naïf de proposer un repas amical à de potentiels ennemis, mais pour le coup son audace me plaît bien, et je ne suis pas de la catégorie des shinobis hostiles aux autres, aspirant plutôt à la paix. Cette rencontre pourrait être intéressante, et puis je suis curieux de le connaitre un peu plus. Si une petite voix en moi me souffle d'en profiter pour soutirer des infos sur Uzu, je ne l'écoute guère. Il m'a l'air honnête, et de parler avec son cœur plutôt qu'avec sa tête, et je ne veux pas profiter d'un jeune genin pour mon profit personnel. Et puis une petite pause détente me fera du bien. J'acquiesce donc d'un mouvement de la tête avant de prendre la parole :

"En fouillant la ville, j'ai trouvé un petit établissement situé à l'est... C'est pas forcément la porte à côté, mais on sera assez tranquille, et le patron est un vieil homme qui vit pas dans le luxe, ce sera l'occasion de l'aider un peu".

L'imitant, à croire que sa bonne humeur est contagieuse, je ponctue ma réplique d'un clin d’œil. Et puis une idée passe par ma tête... Si j'ai bien cerné mon camarade, ça devrait lui plaire aussi.

"Ça te dirait une petite course sur les toits ? Je te laisse un peu d'avance et on voit qui de nous deux arrive avant l'autre à la taverne... La poursuite de tout à l'heure m'a donné envie de tester mes capacités, et tu m'as l'air de bien te débrouiller..."
J'ajoute, souriant toujours "Prends ça comme un entrainement pour ton examen Chuunin !"

Si avec ça, je l'ai pas convaincu, je comprends plus rien. A vrai dire, je sais pas vraiment pourquoi je lui propose ça... Lieu inconnu, envie d'extérioriser ce qui me traverse ? Ou encore le fait de voir un jeune aussi innocent, pas encore marqué par la vie ? Va savoir.
De toute façon il va perdre. Héhé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 138
Expérience:
498/500  (498/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Qui vole un shinobi... (ft Akane Itachi)


- Pas de soucis, la situation ne s'y prêtait guère... Je suis Akane Itachi, Chuunin de Konoha. Quand à ce qu'il m'a volé... En réalité, c'est trois fois rien. Mais bon, je suis pas sur de pouvoir en retrouver par ici, et je laisserai pas Kato mourir de faim...

- Ah je vois, tu as un compagnon animal !

Un sourire apparait sur le visage d'Itachi quand je lui propose d'aller se reposer et manger un bon coup à une auberge. Après tout, même s'il est un ninja de Konoha, nous ne sommes pas rivaux, et il est toujours utile d'avoir des alliés à Konoha. Il acquiesce donc et me propose d'aller à une taverne à l'est de la ville, selon lui, elle est assez tranquille et son patron gagne difficilement, donc on pourrait lui accorder un peu d'aide ! Il me retourne mon clin d'oeil puis me fait une proposition :

- Ça te dirait une petite course sur les toits ? Je te laisse un peu d'avance et on voit qui de nous deux arrive avant l'autre à la taverne... La poursuite de tout à l'heure m'a donné envie de tester mes capacités, et tu m'as l'air de bien te débrouiller... Prends ça comme un entrainement pour ton examen Chuunin !

- Bien sur, ce serait génial ! Le premier qui arrive à la taverne !

Sur ces mots, je me précipite sur les toits et crée trois clones, dont là qui prend discrètement ma place pendant que je descends du toit et prends des raccourcis au sol. Je cours et me précipite peut-être un peu trop, étant donné qu'en arrivant sur une flaque d'eau, je dérape et tombe au sol. Aïe, je me suis fait mal ! Tant pis, je continue, une douleur lancinante à la jambe. Merde, j'ai pas vu devant moi et me suis pris un mur ! Il est beau le ninja d'Uzushio là ! Allez, je m'approche de la fin et sent que mes clones s'approchent aussi, je repars donc sur le toit et fais disparaître mes clones. Je remarque alors qu'Itachi est juste derrière moi, une distance infime nous séparant. C'est alors que j'ai une idée, un peu fourbe certes, mais nous sommes des shinobis après tout. Je prépare alors une technique, le Fuuinka no Torappu, un Fuinjutsu d'emprisonnement. Je pousse alors un peu sur mes jambes pour aller plus vite et le plaque d'un coup sur le sol, espérant que mon adversaire du moment s'embourbe dedans.

Une fois arrivé devant la taverne, j'ai failli gagner en y entrant mais le Konohajin lança une trombe d'eau qui me fit glisser et lui permit de gagner.  Je me relève donc et lui tend ma main en le félicitant :

- Bravo, t'as gagné pour cette fois, haha !

J'entre alors dans l'établissement et remarque que le cadre est accueillant, bien que pauvre. Je me dirige vers une table et dit alors à Itachi :

- Choisis pour nous deux, je te fais confiance Akane-san !
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 109
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 314
Expérience:
469/500  (469/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- Bien sur, ce serait génial ! Le premier qui arrive à la taverne !

Comme prévu, le jeune homme se laisse emporter par son enthousiasme et fonce sans plus attendre, se divisant en trois clones pour brouiller les pistes... Ingénieux ! Mais je ne me laisserai pas déstabiliser par sa stratégie. Personnellement, j'opte pour une course par les toits, esquivant ainsi la foule, et permettant d'aller plus vite vers la taverne en question. Si je suis un peu lent au démarrage, manque de pratique sans doute, je trouve assez vite ma vitesse de pointe et je saute de toit en toit très rapidement, causant la stupeur des passants par-dessus lesquels je passe, et offrant une distraction qui serait peut-être le sujet des conversations de ce soir. Un sourire m'échappe à cette idée, si ça permet à ces gens de penser à autre chose qu'à la guerre, c'est encore plus bénéfique.

Je cours donc, faisant preuve d'adresse et suivi par Kato qui prend également son pied à cet exercice, mais j'ai l'impression qu'il me faudra faire encore mieux pour rattraper mon adversaire. Je décide donc de... tricher.

Je fais signe à Kato de se poser sur mon épaule, et l'oisillon obéit, intrigué, tandis que je mets mon plan à exécution.

J'effectue un rapide Mizu Rappa qui me fournit assez d'eau pour lancer un Suigun Suima que je chevauche littéralement, concentrant mon chakra dans mon pied. L'exercice est extrêmement difficile, mais se relève très efficace puisque ma trombe d'eau me porte un léger instant à une vitesse incroyable, me permettant de parcourir une grande distance en très peu de temps. Fatalement, n'étant pas entrainé à telle manœuvre, je me rétame lamentablement sur un toit et reste étendu un instant, sonné. Mais voilà que j’aperçois l'auberge au loin ! Ni une ni deux, je descends de mon promontoire, et me retrouve dans une ruelle... juste derrière Akai. Aha, rien n'est joué ! J'essaie d'accélérer le terme tandis que Kato reprend son envol, voletant joyeusement autour de nous, lorsque ma course est interrompue d'un seul coup, et je tombe face contre terre, sur le menton exactement.

Je vois des chandelles, le choc se répercutant à l'infini dans ma tête, concert improvisé mais désagréable... Je secoue ladite caboche, chassant les images hallucinatoires de ma vision, et observant le sceau en question. En une fraction de seconde, je le reconnais... Un classique sceau d'emprisonnement. Je relance donc Mizu Rappa, me permettant de lancer un simple Suigun Suima qui détruit le piège, et je profite de l'eau accumulée pour en lancer sur Akai, sur le pas de l'auberge. il avait tenté de m'arrêter, alors je pouvais bien faire de même, non ? Ma tentative est un succès, et il glisse à son tour. Je me relève, et sur un sprint final je lui passe devant, juste sur le seuil de l'auberge. Ouff, c'est pas passé loin. Le genin se redresse, avant de me tendre la main pour me féliciter :

- Bravo, t'as gagné pour cette fois, haha !

Je lui rends ses félicitations, impressionné par ses ruses malgré sa défaite in extremis :

"Aha merci, mais c'est vraiment pas passé loin ! Ton sceau à bien failli me perdre..." Je hausse les épaules "Mais bon, de nombreux shinobis de ton village maitrisent cet art, j'aurai du me méfier ! C'était bien tenté."

La faim se faisant sentir, nous n'attendons pas plus pour rentrer dans la taverne. Le bâtiment assez ancien en extérieur se révèle très agréable en intérieur, la salle assez grande pour accueillir une dizaine de convives était répartie de manière conviviale, quatre tables basses dotées de coussins sur de grands tapis servant de siège donnent un cachet ancestral mais pas désagréable à la scène, et l'on sent une volonté de bien faire, malgré la pauvreté manifeste des décorations murales.

- Choisis pour nous deux, je te fais confiance Akane-san !

"Hmm, on va prendre la table au fond à droite, on y sera bien"

Stratégiquement, c'est le meilleur emplacement. Loin de la porte pour éviter les courants d'air frais, pas au centre pour éviter d'attirer l'attention d'éventuels clients, et proche de la cuisine pour se mettre en appétit. Nous nous installons l'un en face de l'autre, et j'attends la venue du propriétaire comme à mon habitude...

Ce n'était pas la première fois que je venais ici, et nous sommes accueillis par le tenant du modeste établissement, un vieil homme autrefois droit du nom d'Itô, dont le dos croule sous le poids des années, mais qui possède un regard bleu océan reflétant une malice toujours intacte. Modestement vêtu, il s'incline à notre vue, et je vais immédiatement le retenir, l'aidant à se relever en plaisantant :

"Ne descendez pas plus bas, vous risqueriez de ne pas vous relever et personne ne nous ferais de quoi manger !"

Le vieil homme relève la tête, les yeux pétillants, et me répond sur le même ton :

"Oh, c'est pas ma vielle carcasse qui manquera à cette cité... Et puis vous n'avez qu'à pas me donner plus de boulot, c'est de votre faute si je suis en mauvais état !"


Il brandit sa louche, faisant mine de me frapper avec, mais son sourire dément ses propos. Il abaisse sa louche et porte son attention sur Akai.

"Je le connais pas lui... Le gosse d'une de tes conquêtes Itachi ?"


Je pars d'un éclat de rire avant de lui répondre :

"Nah, ça serait trop beau. C'est un genin assez talentueux avec qui je viens de coincer un voleur, donc on vient fêter ça ici."


Le vieil homme le fixe d'un regard perçant, et fait la moue :

"Mouais, ça m'a tout l'air d'être une tête brulée pas très futée.."
Il fait un tour sans plus attendre avant de reprendre la parole instantanément :

"Bon, tu connais Itachi... appelle moi quand vous voudrez manger !"
Et il retourne dans sa cuisine. Toujours le sourire au lèvres, j'explique à Akai :

"Prête pas attention aux affirmation d'Itô, il aime taquiner mais il ne le pense pas vraiment..."
sur un ton de confidence, je me penche vers Akai et lui murmure :

"Lui dis pas mais en vrai c'est un type au grand cœur et très sympathique"
Je me rabats vers l'arrière, et je demande enfin à Akai, désireux d'assouvir ma curiosité :

"Bon, nous y sommes... je suis curieux de te connaitre un peu plus ! ta maitrise des sceaux n'est pas anodine, et tu m'as l'air d'être quelqu'un de droit... alors..." Je laisse le alors un peu en suspens, avant de rependre. "Alors, dis moi. D’où tu viens, qui tu est, et où tu vas !" J'ajoute, conscient que c'était peut-être un peu trop "Enfin si tu le veux, si tu préfère parler d'autre chose, je comprends !" J'ajoute encore, marmonnant dans ma barbe et pris dans mes pensées "Où si tu préfère manger avant, ça se comprends aussi..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 138
Expérience:
498/500  (498/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Qui vole un shinobi... (ft Akane Itachi)


Une fois assis à la table qu'avait choisi Itachi, le gérant de la taverne vient nous voir. C'est un homme d'un certain âge, que le poids des années n'avait que difficilement épargné, on le remarque à ses nombreuses rides, et à ses épaules affaissées, et son dos légèrement courbé. Face à nous, il veut se courber mais le Konohajin l'arrête sur le coup, plaisantant sur le fait que si le cuisinier se blesse, qui donc nous ferait à manger ? Le vieil homme lui répondit sur un ton similaire, en disant que ce n'est pas sa vielle carcasse qui va manquer à la ville, et que c'est notre faute aux shinobis qui lui donnons trop de travail.

Il demande ensuite à mon compagnon du moment qui je suis, supposant que j'étais le fils d'une de ses conquêtes. Héhé, la vue de l'aubergiste a dû régresser avec les années, comment aurais-je pu être le fils de quelqu'un qui n'avait que 2 ans de différence avec moi ? Le Chûnin rit alors et explique notre rencontre et notre petite mésaventure de toute à l'heure. Le vieillard dit alors que j'avais l'air d'être une tête brulée pas très futée, ce qui me fit hausser un sourcil. Sans attendre, il indiqua à Itachi de l'appeler dès qu'on voudrait manger et repart sur le champ en cuisine.

L'Akane se retourne vers moi et m'explique :

- Prête pas attention aux affirmation d'Itô, il aime taquiner mais il ne le pense pas vraiment... Lui dis pas mais en vrai c'est un type au grand cœur et très sympathique.

- Ah d'accord, je vois, ce n'est pas un mauvais bougre donc !

- Bon, nous y sommes... je suis curieux de te connaitre un peu plus ! ta maitrise des sceaux n'est pas anodine, et tu m'as l'air d'être quelqu'un de droit... alors... Alors, dis moi. D’où tu viens, qui tu est, et où tu vas ! Enfin si tu le veux, si tu préfère parler d'autre chose, je comprends ! Où si tu préfère manger avant, ça se comprends aussi...

Et ben dis donc, ça fait beaucoup de questions d'un coup ! Mieux vaut qu'on commande déjà alors je propose à Itachi ceci :

- Commandons déjà notre repas comme ça on profite de l'attente pour parler, si tu n'y vois pas d'inconvénient !

Après avoir passé notre commande auprès du restaurateur, je réponds donc aux questions du ninja à l'oeil blanc :

- Alors, concernant le Fuinjutsu, je ne suis qu'un débutant dans cette matière, et il faut dire que je l'ai choisi un peu par hasard. D'où je viens ? Et bien, je viens d'Uzushiogakure, du clan Miyamoto ! Qui suis-je ? Je suis Miyamoto Akai, un genin du village des tourbillons ! Et où est-ce que je vais ? Là où me guideras le vent je présume ! Mais je peux te promettre une chose, le prochain Senkage, ce sera moi !

Je laisse alors un petit temps d'attente, puis lui demande :

- Et toi ? À toi de répondre à tes propres questions, haha ! J'aimerais aussi en apprendre plus sur Akane Itachi !

Le Chûnin commence à repondre, mais il est interrompu par l'arrivée des plats. Mmmmmh, un bon unagidon, l'odeur des anguilles grillés me vient jusqu'aux narines et chatouille mes sens olfactifs. Une envie pressante de les manger m'envahit, mais je me retiens, jetant un coup d'oeil au plat qu'Itachi vient de recevoir quelques instants après moi. Qu'a-t-il donc pris ?  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 109
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 314
Expérience:
469/500  (469/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- Commandons déjà notre repas comme ça on profite de l'attente pour parler, si tu n'y vois pas d'inconvénient !

C'est vrai que cela rendra l'attente plus supportable... Nous passons notre commande, et j'écoute  ce qu'il a à me dire, attentif :

- Alors, concernant le Fuinjutsu, je ne suis qu'un débutant dans cette matière, et il faut dire que je l'ai choisi un peu par hasard.

Hasard ? Tiens donc, son village est pourtant réputé dans la maîtrise des seaux, donc son choix aurait-il été influencé par ses ainés sans qu'il ne s'en rende compte ? Ou alors il aurait de bonnes raisons d'avoir suivi un tel entrainement mais ne souhaite point m'en parler ? Intrigué, j'observe un peu mieux le genin, mais il ne semble pas me mentir... Intrigant.

D'où je viens ? Et bien, je viens d'Uzushiogakure, du clan Miyamoto !

Le clan Miyamoto... Un grand clan d'Uzu, connu notamment pour son maniement du sabre... Je remarque que mon jeune interlocuteur n'en possède pas, peut-être trop jeune ?..

Qui suis-je ? Je suis Miyamoto Akai, un genin du village des tourbillons ! Et où est-ce que je vais ? Là où me guideras le vent je présume ! Mais je peux te promettre une chose, le prochain Senkage, ce sera moi !


Ses paroles m'arrachent un sourire. Senkage, ni plus ni moins... Ses ambitions fantaisistes font écho à celles d'une grande partie des genins, faut croire que le dirigeant du village ninja à un grand pouvoir de fascination sur les plus jeunes... Je commence à lui parler :

"Senkage ? J'espère que tu y arrivera, mais t'as encore du chemin devant toi..."


- Et toi ? À toi de répondre à tes propres questions, haha ! J'aimerais aussi en apprendre plus sur Akane Itachi !


Je reste un instant perdu dans mes pensées, le chaud plat de ramen au porc attendant devant moi, et son fumet éveillant mon appétit déjà mis à mal. Malgré tout, je reste les yeux perdus dans le vague, plongés dans la soupe... avant de me reprendre.

"Pardon, j'étais perdu dans mes pensées !"
Je dégaine mon sac de graines, et j'en donne à Kato, jouant avec une sans vraiment y prêter attention, mes yeux se reperdant dans le vague.

Qui suis-je, ou vais-je, d'où viens je ? Question simple et efficace pour connaitre quelqu'un possédant une identité et des racines bien précises, mais étonnamment complexes à expliquer dans mon cas, relevant presque de la torture mentale, à trop y réfléchir... Mais ce n'est pas la première fois qu'on me le demande, et j'avais donc forgé une réponse :

"Je viens de quelque part près de Konoha, je crois... Mais j'ai grandi en majorité au village. Je ne suis pas issu d'un clan, où tout du moins je ne le sais pas vu que je ne garde que peu de souvenirs de mes géniteurs, si ce n'est le nom, Akane. J'avais un frère jusqu'à peu, mais il est parti, me laissant seul représentant de ce nom..."

Un sourire froid, fataliste, remplace celui qui était sur mon visage. Même si j'y suis préparé, parler du passé que je fuis en permanence me remplis toujours d'un sentiment glacial. Je secoue un instant la tête, chassant le froid qui s’installe dans mes os et retrouvant la chaleur du lieu, et du plat.

"Quand à qui je suis... Eh bien je suis Akane Itachi, Chuunin de Konoha, et j'espère bien devenir de plus en plus fort pour défendre mon village du mieux que je le peux... Et à terme, j'aspire à une paix généralisée, un havre de paix où les gens ne s'entretueront plus, hors des guerres et de tout ce qu'elles engendrent..." Je hausse les épaules, avant de commencer mon plat "Mais bon, faut être réaliste, et la situation actuelle le prouve, c'est pas pour demain !"

Je mange un peu plus avant de lui poser une autre question, plus légère :

"Et sinon, tu est venu dans cette ville pour quoi faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miyamoto Akai
Uzushio no Genin
Messages : 127
Date d'inscription : 01/06/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 138
Expérience:
498/500  (498/500)
Voir le profil de l'utilisateur

Qui vole un shinobi... (ft Akane Itachi)


Itachi a pour sa part choisi des ramens au porc. Un choix plutôt classique, et judicieux, car c'est une valeur sûre partout où l'on va. Après tout, je n'ai jamais goûté de ramens au porc affreux. Le Konohajin semble être perdu dans ses pensées mais il se reprend aussitôt, tout en s'excusant. Il donne alors quelques graines à son compagnon animal tout en répondant à mes questions. Il faudrait que je lui demande des précisions par rapport à cet oiseau, Kato, je crois, cela m'intéresse.

- Je viens de quelque part près de Konoha, je crois... Mais j'ai grandi en majorité au village. Je ne suis pas issu d'un clan, où tout du moins je ne le sais pas vu que je ne garde que peu de souvenirs de mes géniteurs, si ce n'est le nom, Akane. J'avais un frère jusqu'à peu, mais il est parti, me laissant seul représentant de ce nom...

Apparait alors sur son visage un sourire froid, résigné, comme si ce sourire représentait l'inévitable fatalité du destin, auquel on ne peut se résoudre. Il secoue sa tête puis reprend :

- Quand à qui je suis... Eh bien je suis Akane Itachi, Chuunin de Konoha, et j'espère bien devenir de plus en plus fort pour défendre mon village du mieux que je le peux... Et à terme, j'aspire à une paix généralisée, un havre de paix où les gens ne s'entretueront plus, hors des guerres et de tout ce qu'elles engendrent... Mais bon, faut être réaliste, et la situation actuelle le prouve, c'est pas pour demain !

- J'espère que tu y arriveras. La paix est effectivement le meilleur des objectifs, j'aspire au même dessein que toi pour le monde, mais je préfère plutôt être optimiste, je pense qu'un jour, nous réussirons à installer une paix durable !

Il commence alors à manger, et ravi, je me mets aussi à entamer mon plat. Un rictus apparait sur mon visage. La première bouchée est un désastre. Les anguilles sont sèches, fades, sans goût. Elles ne ressemblent en rien aux unagis d'Uzushio. J'aurais dû m'en douter, nous sommes loin d'un point d'eau ici, alors forcément, les serpents marins ne sont pas de bonne qualité. Par respect pour notre hôte et pour ne pas gâcher de nourriture, je décide de continuer à manger, mangeant l'anguille petit-à-petit, le mélangeant suffisamment avec le riz pour ne pas être dégoûté du goût. J'ai alors une occasion de respirer un peu en m'arrêtant de manger, le Chûnin m'ayant posé une question.

- Pourquoi je suis venu ici ? À la base, je suis venu en accompagnant ma senseï pour le Festival des Ombres et Lumières de Baransu, mais nous nous sommes vite retrouvés séparés quand le siège commença. Depuis, j'essaye d'aider au mieux la ville, effectuant les missions qu'on m'attribue. Et toi ?

Tout en écoutant sa réponse, je bois un peu d'eau et reprends le combat gustatif contre l'unagidon. J'alterne entre une bouchée d'anguille et une gorgée d'eau pour faire passer. Une fois nos deux plats finis, le vieil aubergiste revient nous voir, nous proposant à chacun un mochi en cadeau pour notre aide apportée à la ville. Cependant, je ne peux pas accepter cela sans payer. Je lui tends donc un ryo, comme payement pour ce délicieux repas. Il ne veut pas d'argent, mais à force d'insistance, Îto-san accepte et nous remercie tout en repartant en cuisine. Je me mets alors à déguster ce mochi au thé vert, qui est d'une qualité nettement meilleure par rapport au plat précédent. Tout en le savourant, je demande à Itachi :

- Au fait, ton compagnon animal, il t'accompagne partout ? C'est un animal entraîné ?

J'écoute alors soigneusement ses réponses, en apprenant plus sur mon acolyte du jour, tout en pensant à la guerre qui sévit dehors, quel misère... Cependant, je n'ai pas la force de rendre service, ce soir, je suis épuisé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akane Itachi
Konoha no Chunin
Messages : 109
Date d'inscription : 19/07/2018
Age : 17
Localisation : Somewhere

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 314
Expérience:
469/500  (469/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- J'espère que tu y arriveras. La paix est effectivement le meilleur des objectifs, j'aspire au même dessein que toi pour le monde, mais je préfère plutôt être optimiste, je pense qu'un jour, nous réussirons à installer une paix durable !

Comme je l'avais pensé, le gamin parle avec son cœur avant de parler avec sa tête. Une chose rare, très rare chez les shinobis, mais pas forcément négative. Néanmoins, dans ce cas, ça prouve toute la naïveté dont il fait preuve, en croyant que la paix généralisée est possible... Il n'a pas encore été marqué par la vie comme nous autres, ou du moins pas assez. D'un autre côté, est-ce vraiment un mal ? Peut-être que s'il garde sa croyance, il pourra faire avancer les choses ? Il est encore bien jeune... mais qui sait de quoi l'avenir sera fait... Enfin bref, encore une fois, je réfléchis trop.

Mon plat, loin d'être un chef-d’œuvre, est bon malgré tout, et on sent la volonté de bien faire qui réside dans les plats. Et puis, le plat est encore meilleur quand on sait qu'on aide quelqu'un... Je mange donc avec bon appétit, Kato picorant à coté de moi, et je profite de la chaleur que procure le bouillon, rien de mieux pour réchauffer son être. Le genin mange également un peu, puis répond à ma question :

- Pourquoi je suis venu ici ? À la base, je suis venu en accompagnant ma senseï pour le Festival des Ombres et Lumières de Baransu, mais nous nous sommes vite retrouvés séparés quand le siège commença. Depuis, j'essaye d'aider au mieux la ville, effectuant les missions qu'on m'attribue. Et toi ?

La vraie raison de ma présence ici est, à la base, assez personnelle. Mais je pense ne rien risquer en lui révélant mon idée, un peu folle certes...

"Eh bien, comme depuis quelques années, je viens au festival pour essayer de rencontrer des shinobis ayant pu rencontrer des membres de ma famille ou de mon clan... Vu le rassemblement de personnes ici, je me dis que quelqu'un doit bien avoir rencontré un Akane un jour... Un œil comme le mien, ça ne s'oublie pas."


Je hausse les épaules, avant de reprendre une gorgée de bouillon.

"Pour l'instant, c'est infructueux, à croire que les Akane n'ont jamais existé sur cette terre... Mais j'y crois, et j'espère bien trouver les traces de mon clan un jour"


Je ponctue cette phrase d'un clin d’œil. Si mon premier objectif est de protéger Konoha, retrouver les traces de mes ancêtres est quelque chose d'important pour moi, et ce serait un bon moyen de ne plus fuir mon passé, de savoir d'où je viens. Le silence se fait un peu, et, songeur, je continue à manger mon plat... Mine de rien, ça fait du bien de parler à quelqu'un de ce pourquoi l'on vit, même si c'est un inconnu, un étranger... Ce siège aura au moins eu l'avantage de rapprocher les villages cachés, même un peu...

Nous finissons, nos plats, et Itô nous apporte un mochi au thé vert en cadeau, et nous payons nos plats un ryo chacun. Itô refuse dans un premier temps, fidèle à lui-même, mais c'est un plaisir de voir le jeune genin insister et finalement obtenir gain de cause. Le thé en question est un délice, et il est parfait pour conclure notre repas. Akai me demande alors :

- Au fait, ton compagnon animal, il t'accompagne partout ? C'est un animal entraîné ?


Inconsciemment, je caresse une aile de Kato, avant de lui répondre, choisissant mes mots avec soin :

"C'est un oisillon que j'ai adopté, et, oui, il me suit partout.  Il n'est pas entrainé, et je préfère qu'il ne le soit pas pour sa propre sécurité."


Je ne rentre absolument pas dans les détails, passant sous silence le fait que son nom soit le même que celui de mon frère, le rapport que j'ai avec lui, le pourquoi de son adoption... C'est tout un pan émotionnel que je préfère garder intime, et une douleur que je ne veux pas raviver. Ma réponse assez brève et évitant les détails jette un silence, qui s'épaissit peu à peu, tandis que nous finissons nos breuvages. L'adrénaline redescendant dans mes veines, je commence à piquer du nez, avant de me ressaisir :

"Excuse moi, je crois que ma journée commence à peser sur mes épaules... ce fut agréable de te parler, et de passer un moment en ta compagnie, mais demain sera une autre journée harassante... Je te propose donc de repartir chacun de notre coté."


Une voix trotte néanmoins dans ma tête. Ce genin à du potentiel, et une personnalité vraiment rare... Mais je dois le mettre en garde. Je prends donc un air grave, et je commence à lui parler, lentement :

"Écoute, je ne suis qu'un shinobi d'un village différent du tien, mais j'aimerais te mettre en garde... le monde est bien cruel et violent, surtout le notre... Tu seras sans doute confronté à des choix draconiens, à la mort de proches, à la perte de ce qui compte pour toi... Mais reste comme tu est. Continue à croire à tes idées, et peut-être que tu arrivera à faire de grandes choses dans le futur. les shinobis comme toi sont trop rares, et, même si tu est encore jeune, crois en toi..." J'ajoute, à mi-voix, plus pour moi que pour lui : "Ne deviens pas comme moi..."

Gêné par la leçon que je viens de donner, et peut-être parce que, trop exposé et trop fatigué, je me sens soudainement mal et pas à ma place, je me lève précipitamment, faisant sursauter Kato, qui monte sur mon épaule. Je salue rapidement Akai, encore abasourdi par mon brutal changement de comportement :

"Au plaisir, Akai-san."


Et je sors de l'auberge. Quel enfer... Je ne sais pas vraiment quel est mon problème, mon passé trop présent ? Mes émotions doivent rester en moi, ainsi elles ne m'atteignent pas... Dès que j'en dis trop, je panique... Et Kato n'est plus là pour me canaliser...
Je regarde le ciel, sombre chape recouvrant la ville et ses habitants, et je souffle, calmant mes ardeurs et la tempête qui fait rage en moi.
Au moins, j'avais pu dire à Akai ce que je pensais réellement, et j'espère que mes paroles pourront l'aider dans le futur, et que nous nous reverrons. Et qu'il ne sera pas hanté par son passé.
Et que nous nous reverrons.

Je pars donc, dans une ruelle, vers l'auberge qui me sert de lieu de repos, mains dans les poches, Kato me suivant doucement en volant, et nous avançons dans un silence presque complet, rompu uniquement par mes bruits de pas, et le battement de ses ailes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.