:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nara Sayuri [Terminé]

avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 29/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Nara
PRÉNOM : Sayuri
GROUPE : Indépendant
GRADE : Chef du Clan Nara
RANG : A
SEXE :
ÂGE : 33 ans
SITUATION : Divorcée
FAMILLE : Nara Shikashi, son vieux père dont elle prend soin avec zèle et plaisanteries. Nara Souji, son ex-mari avec qui elle n'a plus de contacts. Nara Shigure, son fils décédé dont le souvenir est encore très présent. Et ses ex-beaux-parents, Nara Hideyoshi et Nara Sorako, qui habitent avec elle.

Personnalité
QUALITÉS
Maternelle
Cultivée
Taquine
Sage
Curieuse
Intègre
Charismatique
Indépendante
Perfectionniste
DÉFAUTS
Lente
Égoïste
Exigeante
Sarcastique
Sensible
Franche
Entêtée
Solitaire
Paresseuse
AIME
Les kimono
Sa famille
L’enseignement
La musique
La poésie
Le Go
N'AIME PAS
Avoir froid
Le passé
Les idiots
L’arrogance
Combattre de jeunes ninjas
La forte humidité
AUTRES
Bisexuelle
Se défoule dans son travail
En deuil
PHYSIQUE
TAILLE :
1m82
POIDS :
78kg
PEAU :
Claire, mais qui bronze facilement.
CHEVEUX :
Noir profond
Une frange droite.
YEUX :
Bleu
Vifs et intelligents
VISAGE :
Un visage en cœur, un petit nez et de belles lèvres.
CORPS :
Très grande pour une femme, possédant des courbes féminines et matures.
AUTRE :
Le symbole du clan Nara tatoué sur la cheville droite
Histoire

► - 18 : Naissance de Sayuri au sein du clan Nara. Sa mère périt trois ans plus tard lors d’une confrontation avec un autre clan. À partir de ce jour, Sayuri est élevée par son père. Il est très aimant et se remarie rapidement pour permettre à sa fille d’avoir une présence maternelle dans sa vie.

► - 11 : Début de l’entraînement ninja de Sayuri. Elle n’est pas très douée et ne prend pas cela au sérieux. Elle préfère de loin la calligraphie et la musique, le Go s'ajoutant un peu plus tard à ses passe-temps.

► - 9 : Sayuri fait la connaissance d’un autre jeune garçon du clan Nara : Nara Souji. Il est de trois ans son aîné, est le fils du chef du clan et est bien plus avancé qu’elle dans les arts ninjas. Cela la motive à redoubler d’efforts. Elle ose même lui demander de l’aider dans ses entraînements, ce qu’il accepte. Ils deviennent rapidement amis.

► - 4 : La guerre des clans s’est terminée il y a un an. Sayuri est âgée de 14 ans et Souji de 17 ans. Maintenant que le contexte politique est moins tendu et qu’ils vieillissent, la relation du duo commence à évoluer, prenant une dimension romantique. Ils cachent bien évidemment ce fait à leurs parents, effrayés par leur réaction potentielle.

► 1 : C’est une Sayuri totalement perdue et paniquée qui annonce à Souji qu’elle est enceinte. Elle est âgée de 19 ans et lui de 22 ans. Souji décide de prendre ses responsabilités et de faire d'elle sa femme. Leurs familles sont d'abord réticentes vu la position que sera bientôt amené à prendre Souji dans le clan, mais la nouvelle fini par être acceptée.

► 2 : C’est à la fin de l’automne qu’est né Shigure, leur fils, quelques semaines après la prise de pouvoir de Souji. Tout semble aller pour le mieux et Sayuri décide de se retirer temporairement de la vie de kunoichi pour prendre soin de son fils.

► 7 : Shigure débute son entraînement ninja, sous la supervision de sa mère. Sayuri reprend lentement ses fonctions de Kunoichi, prenant majoritairement plaisir à enseigner aux jeunes ninjas du clan et à les voir grandir. Elle se mêle également très fréquemment des affaires de son mari, présente pour le motiver, le conseiller et l'écouter.

► 13 : Shigure, jeune ninja âgé de onze ans, décède dans des circonstances tragiques lors d'un entraînement dans la forêt du feu qui a mal tourné. C'est un véritable choc. Souji sombre dans la dépression et consomme de plus en plus de saké. C'est Sayuri qui, dans l'ombre, se remonte les manches pour gérer le clan et oublier sa peine.

► 14 : Souji décide de quitter définitivement ses fonctions, qu'il n'arrive plus à assumer. Il choisit du même coup de se séparer de Sayuri, à qui il ne parle pratiquement plus, et de quitter le domaine Nara. Suite à tout cela, c'est Sayuri qui est désignée pour reprendre la tête du clan, elle qui occupe déjà cette fonction de manière officieuse depuis un moment. Ses beaux-parents emménagent avec elle après le départ de leur fils. Ils espèrent l’aider à se remettre des récents événements et lui apporter soutien et conseils vis à vis de ses nouvelles fonctions. La promesse de l'implication de Nara Hideyoshi sert également à rassurer certains membres du clans à la vision plus arriérée, ce qui facilite l'entrée en fonction de Sayuri.
Test RP

L'une des choses que l'on nous dit, lorsque commence le deuil, c'est que les choses vont s'améliorer. Que ce sera moins douloureux, que le temps guérit toutes les peines. De plates formules employées pour se distancer de la douleur d'autrui. Des mots vides qui ne comprennent guère les maux d'une mère. Telle était la réflexion que je me faisais en fixant la porte d'entrée de notre résidence personnelle. Malgré qu'elle fut faite de bois, malgré que je l'aie fait coulisser des centaines de fois, elle me paraissait bien trop lourde. C'était comme ça tous les jours, lorsque je rentrais après avoir passé mon avant-midi avec les jeunes Nara du clan à qui j'apprenais les bases du ninjutsu. Cet endroit qui, autrefois, était mon refuge le plus sacré était devenu un lieu malsain, inconfortable, que j'évitais dès qu'il m'était possible de le faire.

Et, lorsque ce ne l'était pas, je prenais une grande inspiration avant d'entrer d'un coup, comme une enfant qui se jette dans un lac glacé au début de l'été. Je m'arrêtais dans l'entrée, refermant derrière moi en me sentant investie d'une sensation de lourdeur, des picotements dans les doigts et dans la gorge. Je demeurais à l'affut et, ce jour-là, le seul bruit perceptible était le bourdonnement de mes oreilles. Une certaine angoisse se glissait contre moi, une caresse de soie empoisonnée qui me retournait le coeur. Mon esprit qui se vidait systématiquement, requérant un effort conscient de ma part pour me souvenir du pourquoi de ma présence. Souji, j'étais venue chercher Souji.

Je gagnai notre chambre, celle où je ne dormais plus. J'avais plutôt pris l'habitude de prendre le thé en soirée, assise aux côtés de notre plateau de shogi, sur le balcon donnant sur notre cour arrière. Je m'y assoupissais souvent, terminant mes nuits dans la chambre d'ami lorsque j'en avais l'occasion. Souji était le seul résident de notre chambre à présent et je ne fus guère surprise de le trouver assoupi en compagnie de bouteilles de saké vides. En ce sommeil sans rêves, il semblait paisible. Le visage dans l'oreiller, le bras hors du lit, la respiration lente et profonde. Je me surpris à esquisser un sourire, cette vision me rappelant vaguement l'homme qu'il avait jadis été. Malheureusement, cette époque était révolue, à présent, et nous étions attendus pour une rencontre importante avec les anciens du clan. J'ignorais de quoi il en retournait, mais j'avais encore assez la tête sur les épaules pour savoir que le clan devait passer avant toute chose.

Je m'assis au bord du lit, chassant des mèches sombres du front de Souji avec tendresse. Et ce fut la fin de mon moment de répit. Fronçant les sourcils, il se retourna, s'éloignant de moi pour mieux s'appuyer sur son coude, se redressant en me tournant le dos. « Même pas moyen de dormir ici... fais chier... » Charmant. Je me relevai, lissant les pans de mon yukata comme pour ravaler mes émotions et reformuler ma façade. Nous avions des priorités et j'étais la seule à pouvoir les lui rappeler. « Nous avons été convoqués par les anciens. Il faut aller te laver, il serait inacceptable de te présenter à eux en puant autant l'alcool. » Avais-je ajouté en me dirigeant vers la fenêtre que j'ouvris justement, pour laisser entrer l'air et la lumière. Bien évidemment, cela ne m'attira qu'une opposition plus grande encore. « C'est pas mon problème. Si ça te déplaît autant, alors j'ai qu'à pas y aller. »

Et cette attitude était précisément le problème. La raison pour laquelle j'évitais la maison, la raison pour laquelle je ne pouvais supporter d'être à l'arrêt et de ne pas m'impliquer quelque part, en dehors de ces murs. Nous n'avions échangé que quelques paroles et, déjà, tout s'enchaînait rapidement sans que nous ne puissions y faire quoi que ce soit. « Tu agis comme un gamin, un vulgaire adolescent mécontent. Arrête de penser à toi-même un peu ! » Ma sympathie pour lui s'amenuisait. Son attitude m'apparaissait si injuste. Pourquoi se permettait-il tous ces excès, cette paresse et cette douleur alors que j'étais forcée de mener la barque, de rendre des comptes et de m'assurer que les choses continuent de bien tourner ? La vérité, c'est que j'étais profondément jalouse. J'aurais aimé être à sa place, j'aurais aimé permettre à mon chagrin de me ruiner la vie et repousser les gens, mais cela m'était impossible.

« Le clan par-ci, les anciens par-là. Lâche-moi à la fin ! Qu'est-ce que je t'ai fait pour que tu viennes me faire chier ? » Je serrai les lèvres. Si j'avais été plus jeune, plus impulsive, plus passionnée, sans doute lui aurais-je répondu. Sans doute aurais-je sauté les pieds devant dans cette dispute. Le poids des années avait toutefois laissé ses traces sur mon caractère, m'avait apprit à choisir mes batailles et à faire preuve de sagesse. Je tournai donc les talons, quittant la pièce sans plus rien ajouter, lui laissant le loisir des derniers mots. Il ne s'écoula que quelques secondes avant que je n'entende le claquement de la fenêtre, qu'il venait probablement de refermer. Poings serrés, je quittai les lieux. J'étais attendue ailleurs.

***

Sur place, je fus accueillie par Hideyoshi lui-même, mon beau-père. Sa queue de cheval était devenue poivre et sel depuis longtemps. Son sourire franc, mais calme, inspirait la sérénité et ses rides joyeuses au coin des yeux m'avaient toujours incitée à la réjouissance.  En toute honnêteté, j'étais fort soulagée de le croiser, quand bien même sa mine s'assombrit en réalisant que j'étais venue seule. Il n'avait guère besoin de me formuler ses pensées, nous nous comprenions au moins sur ce point, partageant la même déception. Au lieu de cela, il posa une main chaleureuse sur mon épaule, m'adressant un sourire désolé. Je le remerciai sobrement et le vieux ninja m'invita à passer devant, ce que je fis. Les circonstances m'avaient conduites à avoir un léger retard, valait mieux ne pas traîner d'avantage. Je fus accueillie par trois anciens, trois hommes, assis en seiza et vêtus de kimonos de haute facture. Chacun portait la traditionnelle queue de cheval et au moins l'un d'entre eux semblait un peu ennuyé d'avoir dû se mettre sur son trente-et-un. Immédiatement, je savais que quelque chose se tramait. Hideyoshi me quitta pour aller s'asseoir aux côtés des anciens, son statut d'ancien chef de clan lui octroyant sans mal ce privilège. Pour ma part, je pris position, en seiza également, face au quatuor. Je devais rester calme, digne et droite. Il était de ma responsabilité d'excuser les bévues de mon mari, de rendre des comptes et de les rassurer.

Néanmoins, il n'était pas à moi de débuter la conversation. Je relevai également l'absence d'autres membres du clan, comme il en aurait été d'usage pour prendre des notes ou servir le thé. Un entretien à huis clos. Je déglutis. Souji était destitué. Hideyoshi allait reprendre la tête du clan. C'est tout ce que je voyais. C'était la seule explication logique. « Nous vous remercions de vous être déplacée, Sayuri-san. Sans doute connaissez-vous déjà les raisons de votre présence ici alors évitons de faire s'éterniser cette rencontre. » Quand bien même j'étais convaincue qu'il ne le méritait pas, au plus profond de mon coeur, c'était plus fort que moi. Je posai mes mains au sol, devant moi, et m'inclinai avant de prendre la parole, n'osant guère lever les yeux vers eux. « Pardonnez-moi, mais il n'est pas nécessaire de prendre de telles mesures. Mon mari souffre énormément, mais j'ai foi en sa capacité à se ressaisir. Je comprendrais votre décision de le remplacer temporairement, mais de grâce, ne le privez pas de la seule chose qu'il lui reste. Le clan compte énormément pour lui, je suis certaine qu'il n'est qu'une question de temps avant qu'il ne revienne sur le droit chemin. »

C'est un long silence qui me répondit. Une hésitation qui ne fut interrompue que par la voix d'Hideyoshi lui-même. Je relevai les yeux, intriguée par la colère et la frustration que j'entendis dans sa voix, remarquant qu'il avait serré le poing et clos les yeux en signe de profonde déception. « Il ne t'a rien dit... Redresse-toi, Sayuri-san. Il ne mérite pas ta dévotion. » Je m'exécutai doucement, le regard empli de questions. Souji m'avait caché quelque chose ? Que se passait-il ici ? C'est l'un des autres anciens qui éclaira ma lanterne. « Nara Souji ne s'est plus présenté à aucune de ces réunions depuis près de cinq semaines. Nous ne sommes pas dupes, nous savons que vous êtes celle qui gère les affaires du clan depuis cette date, et peut-être même que cela remonte à plus loin encore. La vérité, c'est que votre mari nous a présenté sa démission. Il a choisi d'abandonner ses devoirs de chef de clan. Hideyoshi-san s'est vu offrir le poste, mais l'a décliné en raison de son âge avancé et de sa volonté de laisser la génération suivante reprendre le flambeau. Après de longues délibérations, il a été décidé que vous étiez la personne la plus à même de remplacer votre mari. Bien sûr, Hideyoshi-san s'est porté garant de votre succès et s'engage à vous conseiller. Ainsi appuyée, nous osons espérer qu'une femme de qualité telle que vous soit à même de remplir ces fonctions avec brio. Évidemment, vous n'êtes pas forcée de nous présenter une réponse immédiate. Vu les circonstances récentes, il semblerait normal que vous préfériez vous consacrer à offrir votre support à votre mari en ces moments difficiles. »

Traduction : Hideyoshi avait insisté suffisamment pour faire de moi leur premier choix. Néanmoins, si je manifestais le désir de plutôt me concentrer sur mon rôle de femme, sans doute avaient-ils déjà plusieurs jeunes hommes à qui proposer le poste, eux qui avaient la faveur des anciens de par leur appareil génital. Traduction supplémentaire : si je choisissais d'effectivement bénéficier de ce délai de réflexion, sans doute en profiteraient-ils pour approcher d'autres candidats, prétextant par la suite qu'ils avaient été pressés par la nécessité de remplacer Souji. Si je désirais cette position, je devais l'annoncer dans l'instant alors que toutes les conditions étaient réunies. Sans doute n'aurais-je pas de seconde chance. Quelle alternative avais-je de toute façon ? Mon fils n'était plus de ce monde et mon mari... Si je refusais, j'allais sombrer avec lui.

« Maintenant que tout a été dit, nous allons nous retirer pour vous permettre de— » Oh que non. « J'accepte. J'accepte de remplacer Nara Souji à la tête du clan Nara, ce serait un immense honneur. » Conclus-je avant de m'incliner respectueusement de nouveau. Le soupir de l'ancien ne m'échappa pas, rapidement suivit d'un court rire de satisfaction en provenance de mon beau-père. « Bon... Qu'il en soit ainsi. Vous pouvez vous retirer, nous allons nous entretenir seuls à présent. Vous reviendrez nous voir demain, pour que nous puissions débuter la planification de la passation de la tête du clan. Nous devrons également vous mettre au courant de plusieurs dossiers qui étaient préalablement gérés par votre mari. J'espère que vous ne regretterez pas votre choix, Sayuri-san. » Des dossiers gérés par Souji ? Visiblement, j'allais me heurter à une bonne dose de mauvaise foi avec eux. Même après avoir avoué savoir que je gérais le clan depuis plusieurs semaines, il osait tout de même remettre en question ma connaissance des affaires urgentes. Qu'à cela ne tienne, il n'y avait qu'une façon de prouver ma compétence. « N'ayez craintes, j'ai toujours aimé les défis. »

Derrière l'écran
PSEUDO : Sayuri
ÂGE : 24 ans
CONNU PAR : Top site
AUTRE CHOSE ? Je ramène un autre joueur avec moi ! (Maybe ? Probably !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 296
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Sayuri !

Sans plus attendre, voici ton test RP :

Test RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 29/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Bonne lecture à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.