:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu :: Demandes et rapports de missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demande et rapport de mission de Hyûga Hiroko

avatar
Hyûga Hiroko
Konoha no Genin
Messages : 7
Date d'inscription : 23/07/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Comme beaucoup de ninjas, Hiroko avait été invité à participer au festival d’ombre et de lumière, mais il y avait eu là trop de faste et d’opulence pour combler la jeune désintéressée qu’elle était. Aussi, après avoir pris quelques consommables, elle s’était rendu là où la satiété manquait ; soit dans la vallée d’Enoziku, dans un des petits villages que bordait la cité de Baransu. Au calme, elle avait ainsi mieux apprécié ce voyage, loin de son village. L’impassible s’était même un peu ouverte aux autochtones, partageant leurs labeurs comme leur repas.

Ainsi quand le typhon balaya la région, la kunoichi était déjà bien loin de la Cité ; et quelques villageois l’avait invité à partager leur bicoque. Hiroko était présente quand Tetsu envahit la vallée, et sans doute d’autres shinobis qui n’eurent pas sa prudence. A la foudre se mélangeait les cris, les coups, les larmes, puis le silence. L’essentiel des troupes avait continué sa marche vers Baransu, pendant que sa suite continuait à mettre à sac le village. Très vite, sous la surveillance de l’empire, la vie avait repris son rythme.  

Les chevaux avaient été perquisitionné, mais c’est toujours les villageois qui avait la charge de s’en occuper. Certains avaient d’ailleurs été démembrés pour avoir tenté de les libérer. Pareillement, ça travaillait dans les champs, mais une majorité des provisions revenait aux occupants. Les caravanes entrantes étaient bien souvent invitées à faire demi-tour et les sorties ne comptaient que des files de prisonniers aux visages cagoulés et aux mains ligotées.

Dans cette ambiance de pillage, il n’y avait guère de place pour les blessées. Ils étaient pour ainsi dire parqué dans ce qu’ils appelaient les « maisons de la mort ». Avec tant de malades et si peu d’hygiène, peu de personnes souhaitaient s’en approcher ; pas mêmes les samouraïs. C’est peut-être pour cette raison qu’Hiroko y trouva refuge. Mais il est plus probable que sa sensibilité ait eu à cœur à amoindrir tout ça. Ainsi durant cette occupation, elle s’occupa de nettoyer ces taudis, laver les malades, leur ramener de l’eau propre et changer leurs couvertures.

Pour ces hommes et femmes, elle était une lueur d’espoir, et parce qu’ils en avaient besoin, la jeune fille s’efforçait même quelques sourires crispés. Habillée comme une gueuse, nulle n’imaginait son métier ou ses origines. On n’aurait même pu penser qu’elle-même l’avait oubliée. Cette résignation n’était toutefois pas anodine. Hiroko avait profité de chacune de ses pérégrinations, pour identifier les déplacements de prisonniers alors qu'elle ramenait de l'eau, la fréquence des réunions alors qu'elle lavait le linge, et surtout pour se tenir prêt à toute tentative de contact entre Baransu et l’extérieur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 16/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Soudain, en pleine nuit, Hiroko entendit de l'agitation à l'extérieur. Cris et râles d'agonie.
Une silhouette se glissa maladroitement dans la pièce, visiblement blessée et en soutenant une autre
Un reflet de lumière lunaire attira l'attention de la jeune Hyûga : l'intrus portait un bandeau métallique au bras... ornée du symbole de la Feuille !

L'intru repéra immédiatement la Hyûga au milieu de blessés, comme s'il avait toujours sût qu'elle était là.
"... Jeune... Trop jeune..." souffla alors le ninja épuisé. Lui, même n'était d'ailleurs guère plus agé : il ne devait pas avoir la vingtaine. "Chuunin Aritsune Banpei, de Konoha... Tu es Hyûga, je le vois à tes yeux. J'ai eu un sensei Hyûga une fois..."
Visiblement l'homme était blessé, voire mourant. Son bras avait quasiment était tranché net par un sabre et son garrot sommaire n'était qu'un pansement sur une jambe de bois. Aux yeux de la jeune genin qui avait vu défiler tant de mutilés de guerre, rien ne pouvais plus le sauver à part un expert en Iroujutsu.
Le chuunin de son village ne tenait debout que par la force de la Volonté du Feu. Derrière lui, dans l'encablure de la porte se tenait un groupe, majoritairement des enfants à l'air épuisés et effrayés.

"Je... Je suis Senseur. C'est comme ça q-que je t'ai trouvé... J'ai... tué les samouraïs alentours, mais c'est... c'est fini pour moi. M-ma mission était de ramener en v-ville tous les j-jeunes incapables de se défendre et qui...qui ont une aptitude pour le chakra.... Les... hommes en noir... de l'Empire... Ils les traquent... Ils les tuent.... Intolérable."
Il tendit un parchemin de mission poisseux de sang à Hiroko.
"Je t'en prie... Poursuit ma mission ! J'ai n-noté un chemin... presque sûr... discret... moins gardé... Amène les enfants derrière les remparts... Amène aussi ceux qui veulent ou peuvent te suivre... Le Seigneur Chûritsu a promit de s'en o-occuper...P-Pour Konoha ! Pour Baransu !"

Parchemin de mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La citadelle Chûritsu :: Demandes et rapports de missions-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.