:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les petites choses

avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Les petites choses Sam 21 Juil - 18:39
Techniques:
 

Ageha n’était pas la plus parfaite des ninjas, loin de là, et elle était consciente. Ce n’était pas pour autant qu’elle s’en sentait coupable ou même qu’elle cherchât à améliorer la situation. Elle était ce qu’il était, qui elle était, et si c’était assez bien pour le Kage, c’était assez bien pour le reste du monde. Deux personnes avaient le droit de la critiquer : son chef d’équipe, Kayaba-san, et elle-même.
En l’occurrence, la petite blonde était déterminée à progresser. Cette envie était née de beaucoup de choses ; outre la rencontre avec une jônin du village des Vagues, elle avait enfin eu le droit à un professeur qui comprenait ses besoins. Elle était une spécialiste, une espionne-assassine. On ne pouvait pas lui imposer l’entraînement classique donné à chaque shinobi. La plupart des techniques étaient trop bruyantes, trop voyantes – Ageha ne médisait pas sur leur utilité, mai c’était comme apprendre à une couturière l’art des feux d’artifices. C’était sympa, mais absolument pas indispensable. Or Suna n’était pas une destination touristique où le surplus abondait. Le village du Vent était un organisme militaire, né des cendres de la guerre, dans le but précis d’en avoir le monopole. Donc elle se devait d’être efficace avant tout autre chose.

Cependant, avec l’expérience et peut-être la sagesse de l’âge, la jeune fille comprenait qu’à trop se fermer des portes, on perdait de vue le bout du couloir. Le trajet comptait autant que la destination. Il était temps pour elle, maintenant qu’elle maîtrisait bien les arcanes de base, d’aller chercher dans les autres domaines de compétences des idées, des outils, pour toujours pouvoir improviser. S’inspirer et faire d’une technique alien à son arsenal quelque chose qui faisait le succès d’une mission, en pensant en dehors des chemins battus.

Tôt le matin, pour éviter la chaleur torride, elle s’entraînait. Enfin, elle effectuait des enchaînements de souplesse et envisageait de continuer avec un travail sur sa pointe de vitesse. Ageha n’avait pas d’idée précise sur ce qui pourrait compléter son attirail, essentiellement parce qu’elle avait toujours eu affaire au même style de mission. Finalement, les défis n’étaient pas là où on les craignaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Encore une journée sans le moindre signe d'une équipe... Je n'avais pas particulièrement hâte de trouver des "compagnons d'arme", mais c'était le moyen le plus rapide d'être promu et donc, de gagner son indépendance... Encore une journée sensée ne m'apporter qu'ennuis. Une journée bien trop chaude, dans un pays où le soleil tapait bien trop fort sur la tête des pauvres habitants. Mais, je savais me servir de mon cerveau et je décidais de sortir de chez moi tôt le matin, là où je ne risquais pas de "fondre au soleil". Je savais m'occuper et je ne comptais clairement pas rester les bras croisés à attendre que des envies suicidaires arrivent pour me délivrer de l'impitoyable ennui que ressentaient ce qui n'avaient rien à faire. Ma première destination fut bien évidemment le terrain d'entraînement, c'était là bas que se trouvaient le plus de faiblards, cibles de choix lorsque j'avais envie de me faire détester et craindre, mais c'était aussi là bas que je pouvais croiser des personnes dignes d'intérêt, tout ce qui n'était pas faiblard, criard, vieux inutile...

Il n'y avait qu'une seule personne qui se tenait sur le terrain... Une jeune fille aux cheveux d'or... Je m'étais trouvé un endroit avec un peu d'ombre duquel je l'observais faire ses enchaînements. Je voulais voir du spectacle, moi, du vrai ! Pas un truc digne du jardin d'enfants. Je ne voyais pas l'utilité que pouvait avoir cet entraînement, cela me semblait bien plus utile qu'elle travaille ses jutsu, c'était cela qui faisait tout dans un combat entre shinobi. Après quelques minutes d'observation sans remarquer une quelconque amélioration, je m'avançais en direction de la sunajin. Le pas assuré et la tête haute, je vins me planter droit devant elle et la fixais quelques seconde d'un visage impassible, avant de sourire et de lui tendre la main.

- Bonjour, Milady. Je suis Serika Senri et je vous observais depuis un moment quand je me suis dit que je pourrais peut être vous aider dans votre entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Les petites choses Dim 29 Juil - 17:05
Ageha avait l’habitude d’être traitée comme une gamine. Elle en avait l’apparence ; au premier regard, vu sa taille et sa silhouette, on lui donnait une douzaine d’années. Elle en avait cinq de plus, mais elle entretenait soigneusement cette illusion, car la sous-estimer était une erreur dont elle savait parfaitement jouer. Aussi fut-elle étonnée quand un gamin bien plus jeune qu’elle l’apostropha, lui donna du « vous » tout en voulant la conseiller. D’autres auraient peut-être - sûrement – ricaner à l’idée qu’un benjamin pût être source d’enseignement. Ageha, toutefois, n’avait aucun sens de l’ego, donc estimait chaque situation avec un pragmatisme détaché né d’une éducation militarisée. Dans un monde où les enfants pouvaient naître avec des capacités spécifiques, il serait fort préjudiciable de ne pas faire preuve d’ouverture d’esprit. Et entre les techniques de transformation, les illusions, les marionnettes, et sûrement plein d’autres trucs dont elle n’avait même pas connaissance, on pouvait toujours douter de qui on avait réellement en face de soi. En fait, valait mieux douter. C’était un bon principe de survie. Hé, quoi ? Si ça se trouvait, elle discutait avec le Kage en personne.

- « Bonjour. » répondit-elle poliment en se dépliant de la position de contorsionniste qu’elle avait adopté l’instant d’avant – à se demander si elle avait encore une colonne vertébrale, question à laquelle beaucoup pourraient répondre que non, vu comment elle s’écrasait devant tout le monde. Mais tel n’était pas le sujet en cours. Elle prit la main tendue, avec un sourire. « Je ne suis pas une lady. Juste Ageha. Asa Ageha. » Son nom de famille ne parlait à personne, car les Asa n’avaient aucun pouvoir, politique ou ninja. De même s’ils en avaient, elle n’en serait qu’étrangère, car une fille adoptée n’avait jamais la place qu’on voulait bien lui donner. Une chance donc, d’avoir une famille banale, au sein de laquelle la blonde connaissait le bonheur et le réconfort des siens.
Son interlocuteur, par contre, était un Serika. Du coup, son hypothèse d’avoir le Kage devant elle n’était pas si hallucinante. Parfois, elle ferait mieux de ne pas penser. Ageha se devait donc de montrer patte blanche – non qu’elle fût désagréable en temps ordinaires, mais voilà, elle avait peut-être en face d’elle le petit-fils ou le cousin du Kage, et un futur dirigeant de Suna. Certes, son chef d’équipe était Kayaba, le bras droit dudit Kage, mais tout de même.

- « Enchantée de faire votre connaissance, surtout si vous avez une idée pour m’aider à m’améliorer. » Ce qui pourrait être de la langue de bois ou une tentative d’amadouage stratégique n’était chez elle que l’expression de la vérité. Ageha aimait rencontrer les gens, et depuis peu, s’améliorer. Oui, elle aurait préféré un beau garçon de son âge, plein de muscles et célibataire, mais elle savait que dépendre de ses rêves ne menait pas bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Je souris en voyant la position singulière de la jeune fille à laquelle je ne parvenais pas à attribuer un âge. Elle avait peut être douze ou treize ans... Enfin, ce n'était pas mon problème... Une fille restait une fille... Il fallait être gentil avec les filles, c'étaient des sortes de petites fleurs fragiles, des mangeuses d'argent servant de bonniches et de faiseuses d'enfants. Quelle noble tâche de donner vie aux êtres suprêmes !

« Je ne suis pas une lady. Juste Ageha. Asa Ageha. »

- Enchanté, Asa Ageha.

Je ne connaissais pas ce nom, ce devait être une fille de la plèbe, elle semblait appartenir au genre des sous-fifres s'écrasant face aux êtres supérieurs. Le genre de sous-fifre dont tout le monde rêvait... Quelle drôle de bête ! Elle avait refusé que je l'appelle "lady"... Ce devait être une ratée, une chose mi-homme, mi-femme. Enfin, encore une fois, cela m'importait peu, cette fois, cela me permettait de m'épargner cette perte de temps qui était de trouver des appellations plus agréables que "toi", "femme", "blondinette"... Il était certain que je me serait pris des baffes si l'on pouvait lire dans les pensées, hélas, j'étais bon comédiens et je jouais l'homme, ou plutôt le garçon, souriant et plein de bonnes intentions.

« Enchantée de faire votre connaissance, surtout si vous avez une idée pour m’aider à m’améliorer. »

Je tenais toujours la main de la blonde, je savais ce qui pouvait l'aider à s'améliorer, c'était tout ce qu'il  avait de plus logique : élargir son rayon de compétence en apprenant de nouvelles techniques. Evidemment, j'en avait quelques unes qui pouvaient être intéressantes et je voulais bien lui en apprendre une si elle m'offrait quelque chose en échange. Je n'étais certainement pas un bon samaritain ! Ce n'étais pas mon rôle de panser les plaies, encourager les enfants ou faire des cadeaux.

- Si vous appreniez d'autres techniques, ce serait d'une grande aide, je pense. Du Genjutsu ou du Ninpô, par exemple. Je pourrais vous apprendre une technique de Genjutsu si vous aviez quelque chose à m'offrir en compensation.

Tandis que je parlais, mon pouce caressait délicatement le dos de la main de la jeune fille, inconsciemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Les petites choses Dim 26 Aoû - 22:27
En effet, si Ageha avait été télépathe, elle aurait été pour le moins étonnée. Mais pas forcément en colère. Les hommes qui prenaient les femmes pour moindre n’étaient malheureusement pas rare. La blonde en avait rencontré plusieurs, et avait généralement réussi à utiliser ce mépris aveugle à son avantage. La shinobi ne pouvait pas combattre les idées et quelque part, elle respectait les opinions. Chacun restait libre en son fort intérieur. Elle qui détestait la guerre ne se voyait pas la porter sur le champ de l’intimité mentale.

Bien qu’incapable de lire les pensées, Ageha savait déchiffrer des visages et des intonations. Senri dissimulait parfaitement ses convictions, mais ses gestes manqués, ses manques de tic... l’assassin en elle savait que quelque chose n’allait pas. Surtout quand il continua à lui tenir la main, alors que rien ne justifiait un tel geste.
- « Ah, ainsi, vous n’êtes pas là simplement pour mon entraînement. » constata-t-elle, sans sourire ou malice. La chose n’en faisait pas moins sens. Donnant-donnant. C’était rare, les gens qui, par la pure bonté de leur cœur, s’intéressaient à autrui, et encore plus dans le monde guerrier qu’était celui des ninjas. Les shinobis du Village du Vent ne se combattaient pas ouvertement, mais il régnait dans cette oasis un climat de rivalité constante auquel Ageha avait échappé jusqu’à présent. Son côté rêveur et détaché des chose l’aidait dans ses missions de porteuse de mort. Depuis peu, toutefois, elle revenait de son plan onirique, pour se confronter à la dure réalité : devenir plus forte dépendait notamment de sa capacité à apprendre des autres, et des autres à bien vouloir la guider. Pourquoi iraient-il à l’encontre de leur nature ? Rien sans rien.

- « Je suis assez spécialisée. Furtivité et perception, en premier lieu. » Si elle ne parla pas de poison, c’était parce qu’elle n’était pas en position d’introduire une nouvelle recrue dans le monde des plantes et des substances. Elle-même restait une humble apprentie. Peut-être une compagnonne. En tous les cas, pas une experte. « Le genjutsu... j’ai commencé à travailler sur ma dissipation. Quelle sorte de technique rechercheriez-vous en échange d’un genjutsu ? » Certains pourraient s’offusquer de ce marchandage digne du zouk, comme s’il s’agissait de tapis ou d’épices. Mais Ageha pouvait être extrêmement prosaïque. De toutes les façons, elle n’avait jamais rien fait comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
- « Ah, ainsi, vous n’êtes pas là simplement pour mon entraînement. »

J'émis un petit rire, amusé par la réaction de la demoiselle qui ne semblait pas étonnée le moins du monde par mes propos. Elle devait avoir rencontré bon nombre de personnes qui partageaient ma vision des choses ou une situation semblable. Enfin, cela ne me surprenait pas, tous les êtres humains étaient les mêmes. C'était toujours "moi" qui était le plus important personne n'offrait son aide gratuitement et il fallait s'y habituer si on ne voulait pas être perpétuellement déçu ou se retrouvait dans une situation compliquée. A vrai dire, je n'avais aucun scrupule à la faire payer, quand bien même nous appartenions au même village et donc étions amenés à combattre côte à côte. De toute façon, personne n'allait me punir pour cela.

Furtivité et perception ? Ce devait être le genre de lâche à attaquer dans le dos, mais c'était bien... La fourberie faisait partie à part entière de l'identité des shinobi. Par contre, je me demandais si cette histoire de perception signifiait que cette Ageha était une ninja sensorielle, si oui, ce devait être un atout de taille en équipe.

- Vous devez être quelqu'un à haut potentiel.

«Le genjutsu... j’ai commencé à travailler sur ma dissipation. Quelle sorte de technique rechercheriez-vous en échange d’un genjutsu ?»

Le Genjutsu était un domaine que j'aimais bien, de sorte que je me demandais si je n'allais pas me pencher un peu plus dessus... Cela me permettrait de torturer psychologiquement un ennemi, ce qui, dans un sens, m'intéressait étrangement. En fait, j'étais intéressé par tout ce qui était nouveau et me permettait de passer le temps. Les illusions, c'était bien parce que ça permettait de confondre rêve et réalité. Mais était-ce bien pour moi qui ne rêvait jamais et n'avait pas le moindre objectif ? Peut être qu'il valait mieux que je me contente de mon Kekkei Genkai et du Ninjutsu affinitaire. Je lâchai enfin la main de la blonde, me rendant compte que cela faisait un moment que je la tenais, puis je commençais à m'étirer afin d'éviter déchirures musculaires ou autres blessures stupides, toujours aussi souriant.

- Je ne connais pas grand chose au Ninpô, excepté les rang E donc si vous avez un jutsu de ce genre à m'enseigner, je suis preneur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Peut-être qu’une autre personne qu’Ageha aurait éclaté de rire au commentaire qui se voulait flatteur, mais qui était à mille lieux de la réalité. Ceci dit, tout autre qu’Ageha aurait sûrement arrêté de stagner et se serait mis un coup de pied au popotin pour se motiver, d’une façon ou d’une autre. Donc la situation n’était pas cocasse, elle était, juste, était. L’ensemble des choix et conséquences de la vie de deux êtres les avait amené à se rencontrer, ici et là.

- « Potentiel ? Non, pas vraiment. » avoua-t-elle avec son habituelle franchise désarmante. Enfin, maintenant qu’il lui posait la question… si ça se trouvait, elle avait du potentiel, mais il n’aurait jamais été développé. A chaque plante ses conditions de croissance. Du terreau, de l’humidité, ou justement, pas. Ageha ne s’était jamais sentie spéciale ou particulière, mais peut-être était-elle vraiment un cas spécifique. L’exception. L’espèce en voie d’extinction aussi. Ou d’apparition, aussi. Allez savoir.

- « Ah, le ninpô.... ce n’est pas ma spécialité, mais j’appris la technique pour marcher sur l’eau. » Elle rosit légèrement. Dans un monde de pierre et de sable, ce choix semblait parfois incohérent, mais Ageha s’était intéressée à cette compétence quand elle avait compris que le monde était beaucoup plus luxurieux que Suna. La plupart de ses missions extérieures l’avait menée dans une ville ou un manoir où l’eau était présente. A croire que l’or bleu valait plus que le véritable métal.

- « Je pense qu’on a un échange équivalent. Et la technique de marche sur l’eau est très similaire à la technique d’escalade. Il faut concentrer son chakra sur ses pieds… non plus en un point précis, mais sur la globalité du pied. Les débutants commencent par créer des disques autour de leurs pieds, puis apprennent à réduire cette surface d’appui à la taille de la voûte plantaire. Le véritable point essentiel est de garder une distribution uniforme de chakra. La moindre variation va fragiliser la … semelle, et plouf. » expliqua-t-elle, en utilisant sa main pour montrer la couche de chakra, en lieu et place de son pied. C’était plus visible, moins demandeur en contorsion, et à terme, c’était exactement la même chose. Si on savait marcher, alors on pouvait le faire sur les pieds, les mains, ou à « quatre-pattes ». C’était juste la localisation de la fine couche de chakra qui changeait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Ah... Apparemment, la blonde n'avait aucune confiance en elle ou alors, elle ne trouvait rien de spécial aux différents arts qu'elle maîtrisait. Enfin, ça, c'était un problème, un blocage d'ordre psychologique que je ne comprenais pas vraiment et pour lequel je ne pouvais rien faire. Autant laisser ça à quelqu'un d'autre. C'était le problème des adultes, de son équipe plus précisément.

- « Ah, le ninpô.... ce n’est pas ma spécialité, mais j’appris la technique pour marcher sur l’eau. »

- Elle est intéressante, j'en ai déjà entendu parlé, même si je ne la maîtrise pas. Marcher sur des surfaces instables peut toujours être utile, en mission.

J'écoutais les explication de la jeune fille avec une grande attention afin de mémoriser la marche à suivre. J'étais un élève model, enfin c'était ce que j'aimais penser... Quoiqu'il en soit, pour cette raison, je me devais d'avoir une vitesse d'apprentissage époustouflante, même si, de base, c'était un peu compliqué avec une technique assez simple, une sorte d'évolution d'une technique que tous les ninjas connaissaient. Ainsi, comme elle me l'avait expliqué, je concentrai mon chakra dans l'intégralité de mes pieds, mais j'en utilisai une dose trop importante comparé à ce que cela aurait dû être. Je l'avais clairement senti... J'avais utilisé plus de chakra que lorsque je faisais appel à mon Kekkei Genkai, ce qui ne me semblait absolument pas normal.

- Croyez-moi, je ne vais pas abandonner pour si peu.

Je fis un deuxième essai, bien plus confiant que la première fois, puisqu'il n'y avait absolument aucune chance pour que je fasse deux fois la même erreur. Mais, comme elle l'avait si bien expliqué, plouf. Donc, cela signifiait que la distribution de mon chakra n'était pas assez équitable... En ces moments-là, je regrettais de ne pas avoir le moindre talent sensoriel, mais mon intelligence et ma persévérance me permettraient sans doute de pallier à ce que je considérais comme une faiblesse. La troisième fois fut la bonne, ou du moins c'était ce que je pensais, je levais donc mon regard en direction d'Asa Ageha attendant qu'elle acquiesce ou qu'elle me corrige.

- Génie ou pas ?

Tandis que je parlais, j'arrangeais mes vêtements quelque peu froissés par la pathétique chute que j'avais fait lors de ma première tentative d'utilisation du Suimen Hoko No Gyo. Tous les ninjas étaient des génies en quelque sorte... Mais moi, j'étais particulièrement doué, non ? Un membre du clan Serika, doté de bonne volonté et manipulant le sable comme une extension de son propre corps, il n'y avait rien de mieux, n'est-ce pas ? J'étais ce garçon, parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
- « Non, pas vraiment. » Il ne fallait pas demander à Ageha d’être hypocrite. Elle savait mentir, sûrement mieux que la plupart des ninjas, mais c’était une compétence qu’elle utilisait en mission exclusivement, pour récolter des informations ou faciliter son retrait. Il ne lui viendrait pas à l’idée de mentir dans « la vraie vie » et encore moins à un Sunarien. « C’est une technique assez basique, et dont la mise en œuvre est assez facile si on a de bonnes bases sur la manipulation de chakra. » Et c’était le prérequis pour tout chuunin. Sinon, on restait genin. « Cette réussite facile prouve seulement que vous avez mérité votre rang. Cela n’a rien d’exceptionnel, c’est ce qu’on attend de nous. » Comment pouvait-elle savoir que son interlocuteur, plus jeune d’elle que bien 4 ans, était encore que genin ? Il se montrait tellement sûr de lui. « Il faudra partiquer sur de l’eau mouvante, par la suite, et en courant, en faisant des mouvements de combat. Ça doit devenir quelque chose de presque intuitif, que de former et de maintenir cette semelle de chakra. » conseilla-t-elle. « Mais oui, vous avez compris le principe. Bravo. » Elle hocha la tête en son encontre. Il fallait toujours dire les choses qui devaient être dites. Trop souvent les professeurs ne complimentaient pas assez, dédaignant les petites victoires comme allant de soi.

- « Pour votre technique, faut-il un outil en particulier ? » demanda-t-elle, en se rappelant le fil conducteur fourni par Sahara-san au début de leur entraînement sur la dissipation des illusions. « Faut-il changer d’endroit ? » Parfois, certaines techniques demandaient des configurations spéciales, comme des zones de no man’s land ou des éléments. Ageha n’était pas la plus motivée, mais quand elle l’était, elle l’était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
Asa Ageha ne mâchait pas ses mots, elle ne semblait pas avoir de mauvaises intentions mais j'aurais sans aucun doute préféré qu'elle me laisse dans mes illusions, si l'on pouvait appeler ça illusion. Et puis, pour une raison que j'ignorais, elle se mit à évoquer les raisons pour lesquelles cette technique était basique et pour quoi je n'avais aucune raison d'être content de mon apprentissage que je jugeais plutôt réussi. Mon enthousiasme avait donc bien diminué.

« Il faudra pratiquer sur de l’eau mouvante, par la suite, et en courant, en faisant des mouvements de combat. Ça doit devenir quelque chose de presque intuitif, que de former et de maintenir cette semelle de chakra. »

Pour la pratique, il n'y avait pas besoin de s'inquiéter, j'aurais tôt fait de trouver un lieu où m'exercer plus en profondeur. C'était d'ailleurs ce que je comptais faire dès lors que j'aurais rempli ma part du marché qui était d'enseigner une technique de Genjutsu basique. J'avais beau être un petit peu orgueilleux, je restais quelqu'un d'humainement intelligent. Vraiment, la logique de la blonde m'échappait... Quelques secondes plus tôt, elle m'avait stoppé dans mon élan de joie et maintenant, elle me félicitait... Quel étrange spécimen. Je la remerciai tout de même avant de répondre à sa question -ou pas-.

- La technique que je compte vous enseigner est le Genso Bïnzuchen. C'est un jutsu permettant d'immobiliser quelqu'un, je vais vous faire une démonstration.

Sur ces mots, je plongeai mon regard dans le sien, en formant les mudras adéquats qui renfermaient ce que j'aimais appeler "une formule". Ainsi, je tentai de la prendre dans mon illusion, en lui faisant "voir" ma disparition et l'apparition de chaînes de haricots qui étaient sensés s'enrouler autour d'elle. Pendant ce temps, je me glissai dans son dos, kunai à la main que je plaçais contre sa gorge. Tout souriant, je repris mes explications.

- Il n' a qu'un seul véritable impératif qui est, le contact visuel aussi, il n'est possible d'affecter qu'une personne à la fois. La formule qui doit être associée aux mudras est très simple : disparition, chaînes de haricots surgissant du sol et immobilisation.

Tout en parlant, j'effectuais de nouveau les mudras pour m'assurer que la demoiselle les ait bien vu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha le regarda alors que plusieurs émotions se succédaient rapidement sur son visage. Elle avait l’habitude de susciter des réactions d’incompréhension chez les gens, et Senri n’était pas différent. Il ne dit rien mais elle pouvait sentir qu’il n’était pas à l’aise avec elle. Et en revisualisant la scène, elle pouvait voir d’où cela venait. Ce besoin de sortir la poitrine fièrement, ce n’était pas forcément de l’ego démesuré, mais un appel pour satisfaire un sentiment d’infériorité. Un besoin d’être félicité  pour être rassuré, et combler un manque d’assurance. C’était un grand classique. Généralement, les grandes gueules ne l’étaient que pour cacher qu’ils étaient timide et n’avaient pas grand-chose à dire.
- « Ce n’est pas parce que ce n’est un exploit de réussir que cela veut dire que c’est rien du tout. » se contenta-t-elle de dire. Ce n’était pas son genre – ni même ses compétences – de faire preuve de compassion. A Suna, la vie était dure, plus qu’ailleurs. Ce n’était pas juste le climat ou l’environnement, c’était l’esprit. Nul part ailleurs avait-il cette militarisation d’une société. A Suna, on n’oubliait pas que la paix ne se définissait que par la période entre deux conflits.

Elle secoua la tête, faisant voler sa haute queue de cheval. Ce n’était pas le moment de tenter d’être différente. Comment s’améliorer si on changeait de sujet d’études constamment ? Non, Ageha voulait perfectionner celle qu’elle était actuellement. Quelqu’un de plus émotif, ou social, ne pourrait pas forcément devenir l’assassin experte qu’elle se destinait à être.
Aussi se concentra-t-elle sur la leçon… et se prit une illusion en pleine poire. AIEEEE ! Elle détestait ça. Pour quelqu’un qui n’avait pas tellement d’esprit, c’était contrariant de s’apercevoir qu’en fait, oui, on en avait, mais que c’n’était jamais dans le bon sens. Avec un soupir, Ageha se focalisa sur l’idée du fil conducteur de chakra, et la technique de dissipation accompagnée par l’attaque heureusement avortée de Senri suffirent à la faire sortir de cet état second.

- « Déconcertant. J’ai vraiment eu l’impression de quitter le sol. » constata-t-il, clinique, froide, déterminée. Une enfant-soldat jusqu’au bout des ongles. Ongles qui répétèrent les mudras, une fois, deux fois, trois fois jusqu’à ce que l’enchaînement eût de relent de familier. « Je vais y aller. » prévint-elle son partenaire, en mobilisant son énergie et en plantant son regard gris dans ses yeux bicolores – détail qu’elle n’avait pas forcément noté avant – et refit les mudras… marcherait, marcherait pas ? C'était sa première tentative dans le domaine du genjutsu, après tout. Elle n'avait aucune prétention d'être un génie, elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Serika Senri
Suna no Genin
Messages : 65
Date d'inscription : 30/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang D
Ryos: 102
Expérience:
326/250  (326/250)
Voir le profil de l'utilisateur
- « Ce n’est pas parce que ce n’est un exploit de réussir que cela veut dire que c’est rien du tout. »

D'après ces paroles, j'avais du, malencontreusement, par quelques expressions faciales embarrassantes, exprimer ces idées que je n'avais pu lui dire, par politesse ou par manque de motivation. Au moins, ces quelques mots, pourtant simples et sans sens véritablement puissant, réussirent à me faire sourire. Cette fille n'était peut être pas si froide qu'elle ne voulait le laisser penser. Enfin, avait-elle seulement voulu paraître froide ? Au final, si l'on réfléchissait bien sur elle, sur ses paroles, on pouvait se dire qu'elle était peut être plus complexe que ce que l'on pouvait penser. Froideur, gentillesse... Tout ne se résumait pas à ça, même si parfois, j'avais tendance à simplifier les choses... Ce qui entraînait souvent une erreur.

- « Déconcertant. J’ai vraiment eu l’impression de quitter le sol. »

- Comme quoi cette technique est efficace bien que basique. C'est surtout pratique lorsque l'on tient à empêcher notre ennemi de fuir le combat ou d'esquiver un jutsu.

Exactement. Le Genjutsu consistait à transformer un mensonge en réalité pour une ou plusieurs personnes, les illusions reposaient toutes sur un principe plutôt simple : la manipulation des sens de sa victime. La vue et le toucher, voilà les principaux sens stimulés par la technique que j'avais utilisé. Une illusion se devait d'être réaliste pour pouvoir être utilisée d'une façon ou d'une autre. J'étais content qu'elle se rende compte de l'utilité du Genjutsu, mais... Elle me mettait mal à l'aise, ses paroles ne semblaient pas toujours coller avec son attitude, sa voix... C'était dérangeant... Cependant, une promesse était une promesse, je devais rester jusqu'à ce qu'elle ait maîtrisé la technique, puis c'était une Sunajin aux capacités intéressantes alors si je voulais pouvoir m'approcher d'elle pour l'observer, il ne fallait pas que je me fasse haïr.

Après avoir répété les mudras plusieurs fois, les mémorisant, la blonde décida de passer à l'acte. Je ne fuyais pas son regard, c'était inutile. Me plonger dans une illusion était ce qui lui permettrait de savoir si elle avait réussi ou non. Un clignement de paupières. Des chaînes de haricots apparurent sous mes pieds, s'enroulant autour de mes membres avant de m'immobiliser. L'image était un peu bancale... Je réussis à approcher mes mains l'une de l'autre et à faire appel au kai pour me libérer. C'était très bien même s'il y avait quelques imperfections.

- Tu devrais peut être tenter de visualiser les images dans ta tête car certaines d'entre-elles étaient un peu bancales et cela a fait perdre la technique en réalisme, facilitant l'utilisation de la technique de dissipation. Mais sinon, c'était plutôt réussi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 92
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 381
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha ne se rendait même plus compte de la différence entre ce qui était « normal », c’est-à-dire à la portée des habitants les plus communs, tels qu’on les trouvait par milliers et millions dans les plaines et les montagnes, et ce qui relevait de l’entraînement ninja, acquis par quelques poignées d’êtres qui se terraient au fin fond du trou du cul du monde pour protéger des secrets et des techniques dont le reste de la planète – ces millions d’individus normaux – n’en avait rien à faire.

Aussi, si elle avait su lire les infimes variations d’attitudes chez Senri, c’était juste parce qu’elle avait été entraînée dès sa plus jeune enfance à déceler la plus petite accroche. Quand les « normaux » apprenaient à jouer à chat et à ânonner des leçons d’histoires dictées par la voix du vainqueur, elle lançait des shurikens et faisait des mudras pour s’amuser. Senri était bon, mais Ageha était une professionnelle du renseignement qui avait quelques années de plus que lui dans ce domaine. S’ils avaient eu le même âge, il aurait sûrement réussi à tromper cette vigilance devenue passive à force de.

A force de.
C’était exactement ça.
La loi du plus fort.
Implacable.
Imposée jusqu’à leur moindre souffle.

Ils étaient deux adolescents, presqu’encore des enfants et surtout pas des adultes, mais ils s’étaient dans les gestes quotidiens qu’on voyait leurs différences. A l’aube déjà, ils s’entraînaient et s’échangeaient des techniques pour tromper des ennemis là où ils devraient s’échanger les billes en craignant par-dessus tout la colère de leur mère devant leurs habits abîmés.

Visualiser les haricots de façon plus réaliste, alors qu’ils vivaient dans un monde de sable et d’horizon infini, alors que le seul haricot qu’elle connaissait était cuit en sauce dans son assiette. Voilà bien un défi nouveau, mais l’herboriste saurait le relever. C’était les détails qui comptaient. C’était les jeunes comme eux qui forgeraient un jour un futur de paix, car ils auraient la force de s’auto-détruire, eux et les gens ordinaires tous ensemble, et ce statut-quo suffiraient.

Au bout du compte, et à force de, c’était les petites choses qui comptaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.