:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Hyûga Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diner en famille

avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Diner en famille Jeu 12 Juil - 20:33
Dîner en famille

En sous-vêtements étonnamment sexy (et un brin déplacé sur son petit corps de rêve un poil jeune) pour un kunoichi de son âge (encore plus une du sobre clan Aburame), Hako se dandinait devant son armoire, hésitante.
Cette dernière était étrangement bien rangée et organisée comparée au capharnaüm qu'était la chambre de l'adolescente. Elle contenait certains de ses plus précieux trésors (non, pas la boîte à parchemin explosif) : ses tenues froufrouteuses et voyantes qui était sa marque de fabrique. Et aussi d'autres vêtements, plus sobres (enfin, pas tous…), pour d'autres occasions.

Et c'est justement à ce propos que le lutin (pas encore) vert de Konoha tergiversait en dansant d'un pied sur l'autre.
Tenue ninja ou un yukata plus sobre, plus solennel ? Ou une tenue d'été plus relâchée ? Ou encore une robe sexy (oui, elle avait ça, qu'elle avait achetée  en prétextant que ça pourrait servir en mission, ce qui avait beaucoup fait rire sa mère) ?
D'ailleurs, est-ce que cela avait la moindre importance ? Le père de Yum-Yum était aveugle, du coup peu importe ce qu'elle portait...
Ouais, mais il était du style à être toujours formel et guindé...

Hako était sûre que Yume apprécierait de voir la petite Aburame se la jouer grande dame sexy dans sa belle robe... Mais probablement pas sous le toit familial, avec son père et sa petite sœur et les regards trop curieux (et traversant les murs !) du clan Hyûga.
Quant à la petite Nyuuwa, elle adorerait voir Hako dans sa tenue de kunoichi vert-pomme et s'amuserait comme toujours à lui faucher son bonnet ou à tirer sur ses nœuds froufrouteux...
Raaah ! Pas facile de choisir !

La jeune Aburame et son père avait été formellement invité à un dîner chez Hyûga Hi et sa petite famille.
Malheureusement, le père d'Hako ne pourrait être de la partie. Le ninja-médecin avait en effet reçut une mission urgente et la vie de konohajin passait avant tout.
Dommage, il aurait occupé le père de Yume, laissant les adolescentes et la petite s'amuser (enfin, pas trop, c'est quand même le clan Hyûga) en paix.
L'invitation suintait de périphrases et de langue de bois, mais on y comprenait que Kagome, la mère d'Hako n'était pas vraiment conviée.
Même si Hi n'aimait guère cette dernière, dont le caractère affirmé ressemblait un peu trop au remuant et irrévérencieux lutin vert de Konoha, il l'aurait probablement invité part lui-même.
Cependant, le clan Hyûga, même dans la branche secondaire, était strict et peu accommodant. Convier une ex-Inuzuka, une traitresse potentielle dans leur domaine était... délicat.

Bien sûr, Kagome aurait pu s'imposer, sans doute discrètement suivie par une escorte Aburame. Mais elle avait préféré éviter ce faux-pas politique. Elle ne voulait pas mettre à mal les relations entre les deux nobles clans.
Du coup, Hako se retrouverait seule.
D'un certain coté, elle aimait ça : passer une soirée avec sa belle Yum-Yum et son adorable peste de sœur allait être divin !
Surtout si elle pouvait coucher Nyuuwa tôt, peut être qu'elles pourraient... Non ! Ne pense pas à ça, Hako ! Il y aura ce vieux rabat-joie de Hi, de toute manière...

Par contre, peut être que sur le chemin du retour, si Yume la raccompagnait... Il y avait un parc discret où elle pourrait à nouveau goûter ses lèvres et...
"T'as choisie ? Tu risques de prendre froid à rester en culotte en souriant comme une bécasse. Tu va être en retard..." coupa soudain la voix de sa mère.
"M'man ! Frappes !"
"Sur toi ? Ok..." plaisanta l'ex-Inuzuka en se mettant ne garde pour de faux.
"Nan ! La porte ! J'ai plus six ans, respecte un peu mon intimité."
"Eh ! ça fait des heures que tu te pomponnes et traînes là-haut..." contra sa mère, tout sourire. "Fallait bien que je monte voir si tu n'avais pas fait un choc épileptique en regardant de trop près tes habits flashy..."

Hako maugréa dans sa barde et s'empara d'une de ses tenues vert-pomme à froufrou.
"Non." intervint alors sa mère. "C'est un dîner habillé. Hi a été très clair. Mets un joli kimono pour te faire bien voir des Hyûga..."
"Mais c'est juste la famille de Yum-Yum ! Et de toute manière Hi ne voi..."
"Ne termine pas cette phrase."
"... Ouais."
"Tu devrais comprendre la façon de penser des Hyûga depuis le temps. T'inviter chez lui influera sur le statu de Hi, même s'il est de la branche secondaire. Même si tu va juste dîner avec ta camarade d'équipe et sa famille. Il s'agit d'une rencontre entre les membres de deux nobles clans fondateurs de Konoha. Il faut un certain décorum ..."

Hako soupira lourdement, mais se rangea à l'avis de sa mère et choisit un kimono d’un vert doux, orné de motif floraux blancs.
Puis le demande de l'aide pour s'habiller, serrer se fichus obi s'avérait encore plus compliqués que faire les nœuds fanfrelucheux de sa tenue habituelle. La ceinture était d’un jaune d’or, avec des symboles du clan Aburame d’un noir d’encre.
Quand elle eut fini, Kagome lui confia un petit paquet finement entouré de tissus aux armes du clan Aburame.
"Un peu de mon sake favoris et quelques douceurs pour la fin du repas." expliqua l'ex-Inuzuka. "Essaye de bien te comporter, même si Hi...hum... t'agace un peu. Ne le provoque pas sous son toit."
"Je sais, je sais..." maugréa Hako, blessée dans sa fierté et n'aimant pas qu'on la prenne pour une gamine irresponsable. "Tu es sûre de ne pas vouloir venir ?"
"Non, pas tout de suite. Pas pour la première invitation. Montrons que je sais être raisonnable - et toi aussi - pour maintenir de bonne relation entre les Hyûga et les Aburame. C'est politique."
"C'est con !"
"Langage ! Et même si tu as raison, il faut parfois jouer selon les règles, même pour nous, les kunoichi..."

Hako promit une nouvelle fois d'être sage et diplomate (l’œil pétillant de sa mère en doutait) et se mit en route.
Il ne fallut que quelques pas hors de vue de la surveillance maternelle pour que l'espiègle petit lutin vert de Konoha n’ait  une idée géniale...
Elle fit un détour par le jardin et siffla doucement Yama, le gigantesque partenaire canin de sa mère.
Les Hyûga tiquaient pour inviter une ex-Inuzuka ? Très bien, elle ne viendrait pas.
Mais pas question d'oublier son existence !
Hako attira "en promenade" le titanesque canidé. Elle viendrait avec le chien de sa mère.
Les Hyûga n'avaient rien dit à ce sujet ! Et elle pourrait toujours arguer qu'en l'absence de son père et de sa mère, une jeune fille (fut-elle une kunoichi portée sur la violence comme Hako) se devait d'avoir un chaperon pour arpenter les rues de Konojha, non ?

Ricanant entre ses dents, la petite Aburame franchit les portes du domaine Hyûga avec son molosse, se retenant de féliciter les gardes de la branche secondaire pour leur stoïcisme face à l'étrange équipage.
Elle était sûre que Nyuuwa allait l'adorer. Yume... Moins, elle comprendrait surement la provocation de son amante.
Aucune idée de ce qu'en penserait Hi (mais il ferait probablement la gueule. C'est ce qu'il faisait pour tout ou presque).
On verrait bien.

L'air de rien, Hako était un peu nerveuse l'idée de dîner avec le père de Yume. Peut être était-ce parce qu'elle était secrètement la petite amie de sa fille ? Ou parce qu'il était juste... impressionnant, malgré son infirmité.
Ou alors, c'était peut être aussi à cause du sombre secret qu'il partageait.
Nerveusement, Hako tritura la fine cicatrice qui barrait sa main, vestige de cette triste soirée où elle avait saisie à pleine mains le tantô avec lequel Hi avait voulu ôter sa propre vie...
Chassant ces noirs souvenirs, la petite kunoichi frappa à la porte, toujours suivit par son mastodonte canin.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Diner en famille Jeu 12 Juil - 22:44
Je coince Nyuuwa fermement entre mes jambes pour finir d’attacher ses beaux cheveux noirs en chignon. Ma petite sœur se tortille dans tous les sens, honnêtement si on me trouve souple les gens n’ont jamais vu ma petite sœur tentant de fuir une séance de coiffure forcée. Je finis néanmoins par réussir à lui attacher les cheveux assez joliment et j’arrive même à glisser quelques épingles représentant quelques petites fleurs de cerisier. Je n’ai même pas finis, commencé oui, à me préparer, j’ai dû aider mon père et ma petite sœur à le faire, en plus de préparer le repas et la maison. J’ai fais porter à ma petite sœur un joli kimono d’un beau violet tendre avec des motifs de lierres, mon père en porte un bleu sombre sans motif. La maison est décoré et plusieurs grands bouquets de fleurs et les fenêtres sont grandes ouvertes pour laisser entrer les bonnes odeurs du jardins. Le repas été fait avec les légumes et les fruits du jardins et avec du poissons frais. Je suis assez fière de moi. Et même mon père m’a donné un petit coup de main : depuis quelques temps, mes relations avec mon père vont beaucoup mieux.

Je laisse ma petite sœur avec mon père, je n’ai plus peur qu’ils se sautent à la gorge ou presque, pour aller me préparer. J’ai envie de me faire belle parce que Hako-chan vient. Je me demande comment elle va être habillée. Je paris sur une de ses tenues à froufrous que ma sœur affectionne. Je passe un peigne dans mes cheveux pensive. À quoi va ressembler Hako ? Je me demande bien ! Je remonte ma longue chevelure en un lourd chignon dans lequel je glisse une pique en bois rose avec une petite clochette au bout sculpté en forme de fleur. Je passe un kimono rose pale couvert de fleurs aux emmanchures avant d’accrocher la pierre que m’a offert Hako autour de mon cou. Je suis fin prête. Je me fais belle comme ça parce que je sais que Hako vient seule, s’il y avait eut son père … Qu’est-ce que j’aurais fait ? Je ne sais pas. Je lisse mon kimono avant de me lever pour descendre.

En ouvrant la porte je me fige devant Hako … Et le chien géant. Et … Je retiens même mentalement un juron et attrape ma sœur par le col de son kimono pour qu’elle n’aille pas se jeter au cou du chien. Je lui fais gentiment les gros yeux et je souris à Hako avant de m’approcher, mon père se tient dans l’embrasure de la porte, portant toujours son bandeau sur ses yeux, il a l’air … perplexe … Je souris à Hako-chan.

« Bonsoir Hako-chan, bonjour le chien. Si tu veux il peut aller dans le jardin, mais il a interdiction d’aller dans le potager. Comment vas-tu ? Tu es en beautés ce soir ! »

Elle est vraiment belle dans son beau kimono, je me penche pour lui déposer un baiser amicale sur la joue avant de laisser ma petite sœur lui sauter au cou. Bon, ça ne sert à rien sur ce coup là de la gronder, autant la laisser faire. Mon père attend avec patience que ma sœur lâche notre invité avant de s’approcher d’elle. Il la « fixe » avant de lâcher un sobre

« Bienvenu chez nous, tu es la bienvenu Aburame Hako. »

Père glacial/20. Enfin c’est ce qu’il peut faire de mieux. Je hausse les épaules et pousse légèrement ma sœur vers la maison pour qu’elle surveille que mon père ne tombe pas. Je n’ai pas un enfant, j’en ai deux à la maison. J’invite Hako à entrer d’un geste de la main. La soirée s’annonce bien. Je me penche vers Hako pour lui souffler :

« Le chien, c'était vraiment obligé ? »




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Rien que voir la tête de Yum-Yum et la quasi-envolée joyeuse de Nyuuwa quand elles découvrirent la montagne de canidé qui accompagnait Hako valait le détour et le risque de voir sa belle et douce petite amie se transformer (en privée) en furie.
La jeune Aburame se força (mal) à ne pas ricaner de sa "farce", se demandant comment sa splendide Hyûga pouvait arriver à pâlir encore plus.

Bien évidemment, la kunoichi aux yeux pâles si bien élevés se reprit immédiatement, saluant poliment l'inctrôlable petite Aburame et son chien géant.
Hako se retint à grand peine de danser et virevolter pour se faire admirer par les magnifiques yeux lavande crème.
Elle siffla le compagnon canin de sa mère (le vieux chien géant semblait presque un peu amusé pour toute cette agitation) et lui indiqua le jardin.
La kunoichi vert-pomme (enfin, pas aujourd'hui à cause du kimono spécial grandes occasions) savait qu'il n'abimerait en rien les chères plantations des Hyûga. Il était bien élevé (peu être même plus que Hako et sa mère) et futé.
Et il constituerait une source d'amusement sans fin pour Nyuuwa avant ou après le repas. Elle pouvait même le chevauchait, Yama ne dirait rien, bien au contraire (il avait survécu à l'enfance d'Hako après tout).

Hi salua de façon fort protocolaire (voire glaciale) l'arrivée de la petite Aburame.
Le père de Yume aurait sans doute préféré que Hideaki annule carrément la soirée plutôt que d'envoyer seule son turbulent lutin vert.
Bon, allez, enterrons la hache de guerre pour ce faire pardonner de l'invasion canine.
"Merci de me recevoir dans votre demeure, Hyûga Hi." répondit d'un ton poli (mais un peu trop forcé et toujours du plus haut suspect dans sa bouche) Hako en s'inclinant. "Mon père vous renouvèle ses excuses pour son absence impromptue. Le devoir d'un ninja n'attends pas, surtout quand des vies sont en jeu."

Elle en avait un peu rajouté, vaguement fière que son père soit mandé en urgence pour des tâches importantes (enfin... sans doute un autre couillon qui avait voulu jouer avec un poison d'une bestiole).
Voir Nyuuwa se précipiter veiller sur son père (qui bien sûr faisait mine de ne pas avoir besoin d'aide) suite aux "ordres" de Yume fit chaud au coeur de la petite Aburame.
Yum-Yum pouvait être si... maternelle. Si parfaite. A croquer. Ah non, ne pas penser à ça en public...

En beau kimono cérémoniel, reçut dans la famille de sa petite amie secrète, Hako ne pouvait s'empêcher de cogiter.
Pourquoi n'était-elle pas un homme ? On l'avait déjà traitée de garçon manqué, alors... Quel dommage qu'elle ne soit pas née mâle !
Pas qu'elle est envie de changer de sexe : elle adorait être une fille (malgré certains foutus inconvénients), mais si elle avait été un garçon, elle aurait pu librement courtiser Yum-Yum...
Même Hi aurait approuvé ! Il s'entendait bien avec son père et un mariage (oui, tant qu'à faire) entre un Aburame et une membre de la branche secondaire des Hyûga était parfaitement envisageable. Comem ça Yum-Yum n'aurait pas à épouser quelques bellâtre aux yeux pâles dont l'arbre généalogique croisait le sien plusieurs fois sur les dernières générations.

Que se passerait-il si là, soudain, au milieu du joli salon bien propret des Hyûga, elle se mettait à genoux, sortait une bague et demandait officiellement la main de Yume à son père ?
Hummm... Quasiment sûr qu'ils prendraient ça pour une blague de mauvais goût. Hi la balancerait dehors à coups de pieds aux fesses, aveugle ou pas.
Et Yum-Yum serait encore plus terrible quand elles seraient en privé toutes les deux.
Pourtant, elle avait une envie quasi-irrésistible de le faire...

Heureusement, Yume se pencha sur elle, la distrayant de ces pensées et désirs inavoués.
"Le chien, c'était vraiment obligé ? " s'enquit sa belle Hyûga avec un brin de reproche dans la voix.
L'oeil du lutin vert de Konoha pétilla et un sourire espiègle barra son visage mutin.
"Maman ne pouvant être là pour des raisons politiques idiotes, j'ai voulu néanmoins affirmer son existence." rétorqua la jeune Aburame d'un ton d'abord sérieux qui vira très vite à la plaisanterie. "Et il faut aussi songer à ces pauvres gardes Hyûga de faction qui s'ennuient aux portes de votre domaine. Les voir paniquer et hésiter tout en essayant de garder bonne figure est... délicieux. Ton cousin te dit bonjour d'ailleurs. Je crois que j'ai fais leur journée..."

Elle suivit sa coéquipière à l'intérieur presque en sautillant, se déchaussant nonchalamment au passage.
"Yama ne posera aucun problème. Ce gros patapouf est une crème et quand M'man n'a pas besoin de lui, il passe son temps à dormir ou se dorer au soleil." affirma la jeune Aburame.

Du coin de l'oeil, elle aperçut Hi, toujours aussi rigide. Etait-il mal à l'aise à cause d'elle ? Bien évidemment, de caractères opposés, le lutin vert de Konoha et le père de sa petite amie ne s'entendait pas. Mais il n'y avait pas que ça. Un lourd secret existait entre eux, inconnu de Yume. Peu après qu'il est perdu la vue, l'outil shinobi Hyûga par excellence, Hi avait tenté de mettre fin à ces jours d'infirme qui se voyait comme un inutile, un fardeau pour son clan et sa famille.
Hako, qui revenait de chez Yume, était arrivée juste à temps pour l'en empêcher, stoppant la lame rituel à quelques pouces de l'estomac du membre de la Bunke.
Comme à chaque fois quelle y resonger, Hako se gratta nerveusement la fine cicatrice qu'avait laissé la lame sur sa paume.

Cependant les deux étaient assez ninja pour mettre de coté leur rancœur et leur lourd passif le temps d'une soirée.
Hako déposa respectueusement les quelques présents que lui avait confiait sa mère.
Vint alors un petit moment gênant : si Aburame Hideaki avait été là, il aurait pu discuter avec Hi et prendre un peu de sake ou une collation avant le repas pendant que les filles discutaient dans leur coin...
Mais sans son père, Hako ne savait pas trop quoi dire...

Néanmoins, elle était dotée de la volonté du Feu, alors elle essaya malgré tout.
"Merci pour l'invitation, Hi..." commença-t-elle, cherchant ses mots et sachant pertinemment que le rude Hyûga ne l'avait conviée qu'en échange de l'invitation de l'hiver dernier. "Euh... Mon père a enfin reçu les travaux du moine Mendelu et il a même réussit à avoir l'avis, bien qu'en partit censuré, d'un Omura à la retraite dessus. Il pense que vous le trouverez intéressant et il vous l'apportera quand il aura fini de l'examiner..."
Ouais, tu parles, c'est encore elle qui allait se taper la corvée.
Son père semblait bien s'entendre avec celui de Yume et il échangeait fréquemment des journaux sur des sujets pointus.
Et devinait qui était envoyée (bon, le plus souvent en punition... Et le plus souvent méritées) pour faire la lecture à l'aveugle ? Eh oui, c'est la dévouée (humm...) Hako-chan !
Bon, ça lui permettait aussi d'avoir une excuse pour voir sa délicieuse Yum-Yum.

Elle dédia un regard énamourée à cette dernière quand Nyuuwa ne regardait pas (la cécité de Hi étant parfois pratique... Oh, c'est mal de penser ça ! Méchante Hako !).
"Tu crois qu'on va bientôt avoir l'autorisation de passer l'examen Chuunin ?" s'enquit à haute voix Hako. "On réussit toutes nos missions ensembles. Et j'ai presque battue M'man à un entrainement et tu es encore plus forte que moi !"
Un peu de flatterie (en vrai, la jeune Aburame voyait Yume aussi comme une rivale en plus d'une petite amie géniale et désirable), destinée avant tout au père de Yume. Hako espérait qu'il était fier d'elle.
En tout cas, Nyuuwa l'était, bondissant autour de sa grande sœur avec toute l'ardeur de la jeunesse.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Diner en famille Dim 22 Juil - 11:59
Je me retiens de lever les yeux au ciel face à Hako. Bon ! C’est pas pour tout de suite qu’il va la serrer dans ses bras et lui faire un bisous sur la joue. De base… il ne le fait pas avec moi, alors avec Hako, c’est clairement pas pour ce millénaire. Même si le père de Hako a une super excuse, j’aurais vraiment aimé qu’il soit là, pour mon père cela aurait été plus facile je pense. Enfin, on ne va pas s’énerver, on va respirer longuement et on va tous passer une bonne soirée tous ensemble. Voilà ! Tout vas bien se passer. Je me suis mordu les joues pour ne rien dire face à la raison de Hako. Parce que… quelque part elle a raison ! Mais, je ne veux pas parler politique ce soir, un rire m’échappe quand elle m’affirme qu’elle a fait la soirée aux gardes du clan et qu’un de mes cousins me passe le bonjour et que Yama sera une crème.

« Je vois… Bien, de toute manière on va faire avec. »

Je prends les petits cadeaux que Hako a apporté et les porte à la cuisine la laissant seule un peu avec mon père et ma sœur. Je reviens avec un peu de saké pour mon père et des jus de fruits pour moi, Hako et ma petite sœur. Je n’aurais peut-être pas dû au vu du lourd silence qu’il s’était installé le temps de cinq petites minutes d’absences. Je retiens un toussotement gêné et sers tout le monde guidant la main de mon père jusqu’à sa coupe de saké. Néanmoins Hako réussit à trouver un sujet de conversation et mon père braque ses yeux aveugles sur elle pour montrer qu’il l’écoute avec attention. Pensif il reste immobile, la coupe de saké à quelques centimètres de ses lèvres avant de la reposer.

« Si ma mémoire est exacte le moine Mendelu avait un frère jumeau, bien qu’il ne soit pas aussi connu que son frère, il avait fait de nombreux travaux. Mais puisqu’il n’était pas dans la droiture de la moral on a tout fait pour le faire oublier. Bien qu’il ait commit des choses affreuses, je pense qu’il est utile de lire ses travaux si on arrive à mettre la main dessus. Rien que pour se préparer au pire. Quand aux Omura… »

Mon père reste silencieux. Je sais qu’il pense à partir à Uzu pour voir des spécialistes de l’iroujustu mais je m’y oppose fermement. Je sais que nous sommes alliés avec Uzu, mais la tentation d’avoir des Byakugan est toujours présente. Et je pense qu’ils, les Omura, seraient capable de lui dire qu’il est impossible de ravoir ses yeux, mais de lui prendre le Byakugan. Je rends son sourire à Hako avant que ma sœur qui observe Yama ne revienne prendre son verre. Qu’elle manque de me renverser dessus face à la bonne nouvelle de Hako. J’attrape ma sœur et réussis à l’obliger à s’asseoir pour boire alors que mon père, miracle de la soirée !, sourit à Hako.

« Yume a encore beaucoup de chemin à faire, mais effectivement elle est douée. Je pense qu’ils attendent d’avoir encore quelques preuves de vos compétences et de voir si vous êtes capables d’évoluer avec d’autres partenaires que ceux habituelles. »

Mon père m’a fait un compliment. Je dois avoir une drôle de tête parce que Nyuuwa enfonce son indexe dans ma joue. Je me reprends aussitôt et lui fais gentiment les gros yeux en souriant. Je me tourne vers Hako

« De ce que je sais, je dois encore faire quelques missions sans toi. Peut-être que mon père a raison et que c’est voir la manière dont nous évoluons sans nos partenaires habituels qu’ils essaient de voir ? Après tout notre duo marche plutôt bien… Mais il faut savoir s’adapter à tous ! Et que veut dire ce « presque » ? »

Je fais un sourire malicieux à Hako laissant ma sœur s’échapper pour aller chercher l’apéritif pour tout le monde. Elle réussit à porter le plateaux sans rien renverser. Je jette un œil à mon père : il sourit. D’accord tout va bien. Je fais signe à Hako que je lui expliquerais un jour le changement de comportement de mon père.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Hako soupira (intérieurement) quand son aimée accepta (vaguement et surement contre son gré) les raisons de la présence de la monstruosité canine Inuzuka qui était présentement conduit dans le jardin par une Nyuuwa hilare.

La soirée débuta, et malgré leur gêne visible et leur... ressentiment l'un pour l'autre Hi et la jeune Aburame arrivèrent tant bien que mal à discuter poliment.
Grâce en soit rendus aux Kami et aux ninja-médecin et leurs écrits.
Hako frissonna néanmoins lorsque le regard vide du patriarche Hyûga se fixa sur elle. Non pas qu'elle soit répugné par sa blessure, au contraire, la kunoichi vert-pomme (mais pas aujourd'hui) était plus du genre à arborer les cicatrices de guerre comme autant de médaille.
C'était juste qu'il était si... distant et froid. Même avec ses propres filles. Ou envers elle. Hako aurait presque préféré qu'il lui balance des remarques sarcastiques ou tempête contre elle.

Inconsciemment, elle compara son propre père à celui de sa chère Yum-Yum. Aburame Hideaki était lui aussi peu expansif et paraissait distant même avec sa propre famille... Mais il y avait de petits détails, de petits gestes et attentions qui prouvaient chaque jour à Hako que sous ses dehors neutre et silencieux, son père l'aimait profondément.
Etait-ce la même chose avec Hi ?
Est-ce que les magnifiques yeux lavandes pâle de son amante décelaient eux aussi des preuves d'amour paternel dissimulé sous le masque du père Hyûga rigide et froid ?

Elle n'en était pas sûre. Pourtant, aujourd'hui... Elle semblait remarquer une légère différence dans le comportement de l'âpre Hyûga envers ses filles et son invitée...
S'adoucirait-il avec le temps ? Etait-ce ce que signifiait le clin d'oeil de sa douce ?
Le lutin vert de Konoha resta tout de même bouche-bée (heureusement que Hi ne pouvait pas s'en rendre compte) et ouvrit de grand yeux quand le père de Yume complimenta réellement et visiblement sincèrement sa fille.
Aussitôt un sourire éclatant apparut sur le visage de la petite Aburame, qui lança un regard profondément énamourée à sa coéquipière.
Heureusement que Nyuuwa était encore trop jeune pour comprendre le sens de ce genre de regard...

Rougissant légèrement en se rendant compte de son "enthousiasme" en rien trop débridée pour son amante, Hako se calma en buvant d'un coup le jus de fruit servit par sa douce Yum-Yum.
Elle balbutia quelques banalités sur leur entrainement à elle et cette dernière, afin de tenir Hi au courant (et l'inciter à complimenter plus Yume. Ce genre de chose faisait du bien à l'estime de soi de sa belle Hyûga).
La lutin vert de Konoha plaisanta aussi avec Nyuuwa en lui demandant de suivre l'exemple "super génial" de sa grande sœur et de la "brillantissime, bientôt chuunin voire Kage, Hako-sama."

Yume se tourna alors vers elle, rebondissant sur une de ses déclarations.
"De ce que je sais, je dois encore faire quelques missions sans toi. Peut-être que mon père a raison et que c’est voir la manière dont nous évoluons sans nos partenaires habituels qu’ils essaient de voir ? Après tout notre duo marche plutôt bien… Mais il faut savoir s’adapter à tous ! Et que veut dire ce « presque » ?" taquina la belle aux yeux lavande pâles.

Hako soupira, mais répondit (plus ou moins... surtout moins) sérieusement aux questions. Cela lui permettait de meubler un peu sans trop parler directement avec l'impressionnant Hi.
"C'est vrai que tu ne peux pas toujours compter sur mes boucliers impénétrables d'insectes ou mes ravissants petits clones ou mes poings redoutable. Sans parler de mon génie tactique, bien sûr. Et je ne dois pas non plus toujours compter sur tes yeux magiques pour déceler les ennemis qui n'ont pas le courage de m'attaquer directement ou tes flèches pour clouer les lâches qui fuient hors de la portée de mon juste courroux... Mais je suis sûre qu'on va pas tarder à être promues. Je suis en forme en ce moment et j'arrive même désormais à écouter vaguement l'avis de mes coéquipiers avant de le négliger et d'agir à ma façon !"

Elle s'esclaffa, pour bien montrer qu'elle plaisantait (enfin...). Surtout pour Hi.
Soudain, elle prit conscience de combien cela pouvait être dur pour un parent, de savoir son enfant en équipe avec... et bien, il fallait bien l'avouer, une petite excitée à l'apparence au-delà de l'excentrique.
Forcement, sans connaître Hako, on pouvait douter de ses compétences...
Bah ! Pas grave ! Peu à peu, elle se forgerait sa légende !

La kunoichi Aburame poursuivit, avec force gestes (au grand plaisir de Nyuuwa) pour décrire ses derniers combats d'entrainement contre son ex-Inuzuka de mère.
"Ouais, presque... hélas." grogna la genin aux insectes, repensant à ses douloureuses défaites et s'enflammant aussitôt. "Non mais tu te rends compte, non seulement elle utilise le Taijutsu comme moi, mais maintenant elle se sert de son chien et aussi du Katon ! C'est de la triche ! Tu sais combien mes légions détestent les pyromanes ! Mais un jour, je l'aurais ! J'ai plein d'idées pour la vaincre..."
Suivit un rire machiavélique qui aurait tellement fait plaisir à un Omura au fin fond de son labo secret.

Après ces histoires, Hako applaudit en riant, voyant la petite Nyuuwa s'escrimait à faire le service.
D'ici quelques années, elle serait sans doute aussi belle et douée en cuisine que sa soeur. Les filles Hyûga avaient toute cette espèce de noble grâce (ouaip, même la pimbêche en chef d'héritière) qui fascinait le lutin vert de Konoha, plus adepte du rentre dedans et du laisser-faire.

Cette petite démonstration de savoir-vivre piqua Hako au vif. Elle proposa donc à sa petite amie de créer quelques clones d'insectes pour (amuser Nyuuwa) faire le service.
"Après tout, pourquoi s'en priver ? Cela m'entrainera et ça nous permettra d'être tous ensemble à table !" s'enthousiasma-t-elle. Bon, peut être que Yum-Yum voudrait tout de même superviser tout ça.
Même si l'essaim était généralement plus sage, calme et obéissant que la véritable Hako, cela restait une manifestation de son imagination et de son chakra... Donc, aurait dit ça mère, une catastrophe potentielle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Diner en famille Dim 29 Juil - 10:25
Je souris en secouant la tête en écoutant Hako raconter des bêtises à ma petite sœur qui se tord de rire. Je vois les lèvres de mon se tordre dans un petit sourire. Mon père sait sourire… Mon père sait sourire. D’accord, première informations capitale de la journée. C’est Hako qui le fait rire ? Enfin, je suppose que mon père est véritablement entrain de rire à gorge déployée. Et la suite finit de me décrocher la mâchoire.

« Vous Hokage ? Je crains que les infrastructures ne tiennent pas. »

Est-ce que quelqu’un à changer mon père en… est-ce que quelqu’un à prit sa place ? Ce n’est pas tellement dans ses habitudes d’être « drôle ». Cependant il haussa un sourcil en entendant ma petite amie raconter notre fantastique duo. Je souris quant à moi en faisant les gros yeux à Nuuywa qui commence à dire qu’elle serait pareil que Hako plus tard. Je l’attrape pour la serrer contre moi en lui pinçant le nez. Elle se débat un peu et je finis par la lâcher et elle retourne s’asseoir. Je souris à Hako en répliquant calmement, même si je sais qu’elle plaisante en partie… Ça n’a pas l’air de faire rire mon père.

« Je suis sûre que si tu prenais véritablement en compte l’avis de tes coéquipiers… Tu serais déjà chuunin. »

J’observe avec appréhension Hako s’agiter dans tous les sens pour décrire ses combats avec sa mère. Ce n’est pas qu’elle manque de tout renverser, mais un peu quand même. J’aimerais éviter de devoir détacher en urgence des kimonos. Je hausse un sourcil en écoutant Hako râler contre sa mère et je secoue la tête en l’écoutant rire de manière démoniaque, mon père hausse un sourcil à peine surpris. Je lui tire la langue profitant que Nyuuwa détourne un instant la tête pour surveiller Yama.

« Je suis sûre que tu as oublié l’un des talents de ta mère. À savoir la technique suprême du « Coup de poing sur le crâne de ma fille trop turbulente » »

Nouveau sourire de mon père… Il est malade ? Mon attention est détourné par Nyuuwa qui tente de faire le service. Et là… Ce n’est pas la catastrophe puisqu’elle se débrouille bien, mais je surveille quand même : on sait jamais. Les Kimonos c’est cher et difficile à laver. Je me sens pâlir quand Hako propose de faire le service et je secoue fermement la tête.

« Non ! Non ! Non ! Je ne veux pas que toi ou tes clones fassiez le service.
- Pourquoi ?
- Disons que pour le ménage ça serait bien mieux.
- Trop d’enthousiasme ? »

Je laisse Hako répondre avant de moi-même créer des clones, oui je lui pique son idée sans honte aucune, pour débarrasser la table et faire rapidement la vaisselle. Mon père se redresse lentement et se dirige à pas rapide vers la salle à manger pendant que ma sœur le surveille pour qu’il ne se prenne aucune chaise dans les jambes. Je profite que mon père et ma sœur soit loin pour glisser un coup d’œil à Hako et caresser discrètement ses cheveux.

« Au fait Aïsha m’a raconté une drôle d’histoire entre toi, un frelon, et Sa majesté, j’aimerais ta version. »

Du venin pourrait jaillir de ma bouche quand je prononce « Sa majesté » le passif entre Ashira et moi est connu par Hako. Si je peux avoir quelques petits informations sur elle… C’est à prendre immédiatement. Je regarde mes clones passer pour mettre la table et gérer mon père et Nyuuwa nous laissant cinq minutes tranquilles. Je n'accuse nullement Hako, et même si elle l'avait fait exprès je n'aurais rien dis.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Hako haussa un sourcil surpris et dédia un coup d'œil surpris à Yume.
Qu'arrivait-il à son rustre de père, le bloc de glace rigide qui jusqu'à présent jaugeait ne serait-ce qu'un ton un brin joyeux comme outrageusement déplacé ?
Les yeux d'émeraudes de la jeune Aburame ne lâchaient plus ceux de son amante. Oui, il fallait qu'elles discutent de ça ensemble au plus vite !

Le lutin vert de Konoha se dandinait assise (oui, Hako pouvait faire ça), se retenant de formuler son hypothèse à haute-voix, ou ne serait-ce que de la mimer ou de l’épeler.
Pour Hako, une seule explication logique à ce changement de comportement chez le patriarche Hyûga coincé.
Il avait une maitresse, bien sûr !

Cela surprenait un peu la jeune Aburame : elle s'était toujours représenter Hi comme un homme de principe, à défaut de romantisme, fidèle à ses promesses même par delà la mort. Du genre à faire des pèlerinages chaque année sur la tombe de feu sa femme, la mère de Yume et de ne jamais envisager de se remarier.
Mais en fait, à part à temps qu'ombre menaçante ou croque-mitaine voire punition (oui, son propre paternel l'envoyait lui faire la lecture), Hako se rendit compte qu'elle ne le connaissait pas vraiment.
Que pouvait-il y avoir derrière le masque des convenances Hyûga ?

"Vous Hokage ? Je crains que les infrastructures ne tiennent pas." déclarait Hi, pince sans rire.
Hako haussa les épaules un petit sourire aux lèvres, surprise pas l’intervention mais sans se démonter.
"Oh, le Village est solide... C'est le cœur des jônin qui risque d'en prendre un coup !" plaisanta-t-elle, les yeux rieurs. "Mais c'est peu probable que je sois élue, même si j'aurais bientôt - sans nul doute - la puissance de maître Hokage : je n'ai pas vraiment... la fibre politique."
Bien évidemment, Yum-Yum renchérit, soulignant le coté rentre-dedans et un brin autocentré de la petite Aburame.

Hako raconta ensuite ses derniers entrainement contre son ex-Inuzuka de mère, avec forces gestes et descriptions imagée qui enthousiasmèrent Nyuuwa et... même Hi, qui eut un rictus à l'intervention (logique) de sa fille.
Cette dernière repoussa (comme attendu) l'aide pou le service du lutin vert de Konoha, qui aurait sans nul doute transformé la cuisine en champs de bataille.
Enfin, même pas dit : les doubles de la kunoichi Aburame s'avéraient souvent plus calmes, concentrés et obéissant que leur tourbillonnant original.

Hako fit un peu la moue (de manière exagérée pour faire rire la petite sœur de sa douce et tendre) mais n'insista pas. Yume savait ce qu'elle faisait et la kunoichi vert-pomme (pas ce soir) suivait souvent son avis. Toujours (hum... presque), dans le cas des convenances sociales.
Hako balança quand même un "Copieuse !" en tirant la langue à son amante.

Le diner c'était étonnamment bien passé. Ils avaient réussit à briser la glace et chose stupéfiante, Hako avait presque réussit à s'entendre avec Hi et même à le faire sourire.
Il y avait là anguille sous roche et le lutin vert de Konoha se promit de torturer à coup de chatouille sa belle Hyûga pour essayer de savoir qui avait lobotomisé son rude paternel.

Profitant d'un moment où elles étaient seule, Yume lui frôla amoureusement les cheveux, amenant un sourire affectueux sur les lèvres de la petite Aburame, qui fit semblant de ronronner de plaisir.
"Au fait Aïsha m’a raconté une drôle d’histoire entre toi, un frelon, et Sa majesté, j’aimerais ta version." siffla soudain sa belle, laissant paraître sa haine de l'héritière de la branche principale.

Hako essaya de ne rien laisser paraître, mais se raidit tout de même un peu. Et zut ! Forcement, Yum-Yum l'avait apprit.
Elle parlait donc à l'autre petite excitée... Pour une fois, Hako tourna sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.
Elle avait promis à l'autre pimbêche... Et même envers les gens qu'elle détestait (coup d'oeil rapide vers Hi... Même si après cette soirée, l'opinion de la kunoichi vert-pomme avait un peu changé), Hako tenait ses promesses.

Elle soupira et fit un geste nonchalant de la main.
"Aïsha est marrante. Un rien.. décalée. Et vachement excité pour une Hyûga, si j'peux me permettre !" commença la jeune Aburame, essayant de dire la vérité sans trop entrer dans les détails. "Et apparemment elle aime beaucoup les insectes. Elle a affolé un frelon, qui est allé se perdre dans les cheveux de cette sympathique Ashira qui se ramenait comme par hasard à ce moment-là. Comme je voulais pas de scandale, ni devoir planquer le corps de l'héritière des Hyûga si elle était allergique... Alors j'ai pris sur moi et endosser ma brillante armure de samouraï-servant. J'ai glorieusement ôtée la bestiole de la coiffe princière d'Ashira, qui du coup n'a pas put trop se plaindre. Fin de l'histoire, mais j'ai rien contre une statue chryséléphantine célébrant mon acte héroïque et mon sauvetage glorieux de la fine fleur Hyûga contre ce lâche attentat fomenté par Dame Nature..."

La petite Aburame n'avait pas réellement mentit. Juste passé sous silence pas mal de chose, comme la terreur abjecte et les larmes d'Ashira et noyer le reste sous ses rodomontades habituelles. Hako n'aimait pas (du tout) l'héritière du clan aux yeux pâles, mais elle n'était pas du genre à enfoncer un ennemi à terre. Se moquer des phobies des autres était (distrayant. Non !) mal.

"En tout cas, la p'tite marrante avait l'air de t'idolâtrer." continua Hako, un sourire taquin aux lèvres. Elle jeta un coup d'œil rapide pour confirmer que Hi et Nyuuwa n'écoutaient pas et elle baissa la voix. "J'en serais presque jalouse. Ne va pas faire des trucs consanguins avec une autre !"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je réponds au coup d’œil surpris de Hako par un haussement d’épaules. Qu’elle ne me demande pas ce qu’il se passe avec mon père : je ne pourrais même pas lui expliquer. Une prise de conscience, une acceptation de la situation, une révolution surprise qui se prépare dans le clan ? Je ne sais pas, il ne m’a rien dit ! De toute manière il ne quitte que rarement la maison, c’est plus les gens qui viennent le voir que l’inverse, il n’a jamais aimé sortir, mais depuis sa cécité c’est encore pire qu’avant, ce que je peux comprendre. Enfin, elle pourrait m’élaborer un millier de raisons, je crois que nous n’aurions jamais le fin mot de l’histoire. Et ce n’est clairement pas mon père qui nous donnera la moindre once d’explication.

Je fais un clin d’œil à Hako quand elle me traite de copieuse. Et pourtant je ne suis pas une ninja du clin Uchiha qui copie les techniques plus vite que son ombre. Mais quand on a une bonne idée, autant l’utiliser. Ce n’est jamais désagréable que de rester à table et de faire faire le service à des clones, c’est même une idée que je réutiliserais à l’avenir ! Histoire d’être un peu plus présente. Le repas s’est déroulé dans la bonne humeur, entre Hako et Nyuuwa qui ont fait la conversation toutes les deux… Et ma petite sœur m’a, sans le vouloir, offert un petit moment d’intimité avec Hako. Que je sens très mal à l’aise quand elle me parle de l’incident.

Elle se raidie et me décris une Aïsha que je connais bien. Je hoche simplement la tête. Oui c’est une Nyuuwa âgée, mais ça je n’ai pas besoin de le savoir, Aïsha est ma sœur de lait je la connaît suffisamment bien pour ne pas être inquiétée de son comportement. Même si … j’ignorais qu’elle s’intéresse aux insectes… Est-ce que c’est parce que je lui ai parlé une ou deux fois de Hako qu’elle essaye de s’y intéresser ? Je hoche la tête en écoutant mon amante. Ainsi… Ashira peur des frelons ? Du moins c’est l’impression que j’ai en écoutant Hako. Voilà une excellente nouvelle que je vais garder pour moi. Je secoue la tête en riant et, après vérification, me penche pour mordiller l’oreille de Hako, sensuelle, je lui chuchote à l’oreille :

« Je ne suis pas sûre que cela soit possible pour la statue, mais sois sûre que la consanguinité n’est clairement pas ma tasse de thé et que tu n’as pas à être jalouse. »

Je la lâche juste avant que ma petite sœur repasse la tête pour nous appeler pour boire le thé au jardin. C’est vrai qu’il s’agit de la saison idéal. Je file m’asseoir et servir le thé à tout le monde alors que Yama s’approche pour voir si on a pas quelque chose à lui donner à manger. Mon père à un petit mouvement de recule avant que ma sœur ne lui explique que c’est simplement Yama. Je hausse un sourcil en tendant ta tasse à Hako, Nyuuwa observa le chien avec attention.

« Hakooooooooooo ? On peut lui donner à mangeeeeeer ? »

Misère de petite sœur.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Hako essaya de se dépêtrer de la curiosité de sa douce et tendre (enfin, pas envers Ashira) Hyûga, racontant vaguement l'incident sans trahir sa promesse faite à l'héritière des Hyûga sur sa phobie et son comportement indigne d'une jônin sans peur ni émotion.

Pas sûr qu'elle y soit complètement arrivée, les yeux blanc du Byakugan pouvait se montrer diablement inquisiteur...
En tout cas, Yume n'ajouta rien à ce propos et c'était tant mieux. Hako n'aimait guère Ashira, surtout à cause de ce qu'elle faisait subir à Yum-Yum, mais elle n'avait rien contre la petite excitée d'Aïsha.
Et le lutin vert de Konoha essayait toujours de tenir ses promesses.
Elle n'avait toujours pas parlé à sa Hyûga de la tentative de suicide de son père... Et elle ne le ferais jamais, à moins que Hi n'aborde le sujet.

Du coup, la kunoichi vert-pomme (mais pas aujourd'hui) noya un peu le poisson sous ses vantardises habituelles.
En réponse, son amante la taquina sensuellement, lui mordillant gentiment l'oreille en profitant qu'elles étaient seules.
"Je ne suis pas sûre que cela soit possible pour la statue, mais sois sûre que la consanguinité n’est clairement pas ma tasse de thé et que tu n’as pas à être jalouse." murmura doucement sa belle Hyûga.
Hako frissonna de plaisir sous la caresse, hésitant à enlacer sa plus-que-coéquipière, voire à lui voler un baiser.

Non !
Trop dangereux !
Hi était là, ainsi que la petite Nyuuwa... Mais par contre, si Yum-Yum réussissait à convaincre son père de laisser le lutin vert de Konoha passer la nuit ici... Pas sûr que la bouillante petite Aburame reste sage !
Il faudrait peut être un jour qu'elle se plonge dans l'étude du Fuinjutsu.
D'après le peu qu'elle en savait, il existait des sceaux capables de préserver l'intimité d'une pièce, même contre le trop curieux Byakugan. Yume saurait peut-être...

A regret (et les joues un peu rouge pour Hako qui se faisait des films dans sa tête), les deux amantes se séparèrent trop vite quand la petite Hyûga les appela pour prendre le thé et déguster les friandises offertes par la famille d'Hako.
La jeune Aburame suivit ses hotesses pour rejoindre Hi au jardin. Hako inspira à plein poumon, ravis de se retrouver à l'extérieur.
La kunoichi à froufrou (présentement en kimono formel, hélas) appréciait plus que tout la nature. Elle montait dès son plus jeune âge des "expéditions" dans les parties les plus sauvages et les plus reculé du domaine Aburame. Hako adorait aussi quand une mission l'envoyait hors de Konoha.
Cela changeait tellement des demeures ou salles de classe qui l'étouffait, qui forçait une attitude retenue.

"C'est toujours aussi beau, ici !" s'exclama joyeusement la petite Aburame en admirant le jardin. Il avait été entretenu par feu la mère de Yume et la tradition était visiblement restée.
La kunoichi vert-pomme (habituellement) eut un petit sourire de diablotin en voyant le recul instinctif de Hi quand le non-yoyant sentit arrivé le mastodonte canin, attiré par le bruit de la petite famille.
La petite Nyuuwa rassura son père (qui n'en avait nul besoin, Hako se souvenait de son puissant junken, même porté à l'aveugle), ce qui amena un petit sourire attendrit sur les lèvres de la jeune Aburame.
Sans trop savoir pourquoi, un poid en elle la quitta. Hi irait bien. Aussi austère et sec qu'il soit, le patriarche Hyûga était aimé de ses filles, qui prendraient soin de lui et réciproquement.

Hako s'assit, ses yeux émeraudes lorgnant entre le jardin et sa belle Hyûga qui faisait le service.
Comme prévue par le lutin vert de Konoha, le chien distrayait la petite Nyuuwa. Il faut dire qu'il avait plus le gabarit d'un ours que celui d'un toutou... Elle pourrait sans doute le monter sans soucis et sans même que Yama n'en souffre.
Hako, le savait, elle l'avait fait dans sa jeunesse, chargeant partout en chevauchant sa titanesque monture canine. Sans doute au grand désespoir muet des Aburame, probablement réprobateur derrière leur lunettes noires devant tant de... d'énergie.

"Hakooooooooooo ? On peut lui donner à mangeeeeeer ?" s'exclama alors la plus petite des Hyûga.
La jeune Aburame sourit et s'apprêta à répondre. Yama avait déjà mangé, sa mère s'en était occupé. Ce vieux goinfre ne dirait pas non à un peu plus, mais il serait bien capable de dévorer les réserves de la petite famille.
C'est un chien-ninja, un combattant, un fauve. Il aimait la viande cru.
Bon, et les sucreries. Une ou deux ne lui ferait pas de mal et ça amuserait sans doute Nyuuwa de se faire lécher un peu par sa gigantesque langue râpeuse en remerciement.

Mais elle tint sa langue, une idée (idiote) lui venant à l'esprit. Si Yume n'avait pas été occupé à servir le thé à son père, elle aurait immédiatement envoyé bouler le lutin vert de Konoha loin de sa famille...
"Bien sûr !" pépia-t-elle gaiement en s'approchant de l'innocente fillette. "Merci de te proposer ! Car... il mange... des petites filles !"

Se déplaçant avec la vivacité dont seul était capable un ninja, Hako saisit la gamine. Parodiant de manière très attenué sa technique de projection Hayanie, elle expédia en l'air le petit bout de choux.
"Yama ! Attrapes !" s'écria alors l'impossible kunoichi Aburame.
Le chien massif aurait sans doute soupiré (s'il avait pu) devant les bêtises de la fille de sa maîtresse, mais il connaissait Hako depuis si longtemps qu'il était (presque) immunisé.

Le titanesque canidé sauta en l'air avec grâce et saisit au vol la petite fille entre ses babines, avec une douceur et une délicatesse contrastant avec son apparence de fauve massif.
D'un mouvement de cou, il déposa délicatement la gamine sur son dos et se redressa, toisant magistralement Hako de toute sa hauteur.
On lisait dans les yeux du fauve une désapprobation (ou une consternation) silencieuse digne d'un parent.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Diner en famille Mer 15 Aoû - 16:31
Pourquoi je sens que ça va mal finir entre Hako et Nyuuwa ? Pourquoi je le sens gros comme Yama ? Ah oui : parce qu’elles ont le même caractère. Je retiens un soupire en aidant mon père tout en lui servant une tasse de thé et en lui glissant une des douceurs que Hako a apporté. Le temps que je me tourne, j’entends Nyuuwa pousser un cris de joie et … Du coin de l’œil je la vois voler… Et cet immense chien l’attraper au vol pour la déposer sur son dos. Je me mords fermement les joues pour éviter qu’une salve d’insulte ne sorte d’entre mes lèvres. Hako va bientôt me faire faire avoir un arrêt cardiaque. En quelques mots j’explique la situation à mon père qui pousse un profond soupire.

J’observe avec soin ma petite sœur qui fait des papouilles au chien qui semble juger du regard Hako. Et j’approuve totalement. Je caresse doucement sa grosse tête avec un soupire avant de jeter un œil à Hako. Mon père écoute les sons, il est plongé dans ses pensées alors que Nyuuwa continu de papouiller cet immense chien. Je souris et attrape les épaules de ma petite amie en lui serrant avec un peu trop de force.

« Je te jure que tu me refais un truc comme ça… Je te balance en pleine hiver dans la rivière de Konoha. Je me suis bien fait comprendre ? »

Je lui fais un grand sourire malicieux, elle sait que j’en suis parfaitement capable. Nyuuwa a bien l’air décidé à passer la soirée sur le dos de Yama. Je donne une pichenette sur l’oreille de Hako en lui désignant mon père d’un mouvement de tête. Qu’elle discute un peu avec lui. Je vais m’occuper de ma petite sœur. Je m’approche du chien géant et de ma petite sœur qui me fait déjà les yeux doux pour en avoir un pareil. Hakoooooo je vais te tuer. Je joue un peu avec ma sœur quand je sens la grande ombre de Yama me couvrir et ses crocs m’attraper délicatement pour me poser derrière ma sœur. Je m’agrippe à ma petite sœur qui éclate de rire. Hako… Je vais doublement te tuer. Tu le sais ça ! Je jette un œil à Hako qui doit discuter avec mon père. Yama se déplace lentement jusqu’à Hako et la pousse du museau l’air de dire « Bon, et alors ? » Je soupire en tapotant l’imposant chien avant de poser les yeux sur Hako.

]« Tu m’explique ce qu’il veut ? J’ai pas demandé à être là haut ! »


Moi ? Mal à l’aise ? Non ! Pas du tout !




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Un air glacé et meurtrier sembla soudain souffler sur le cou du lutin vert de Konoha.
Elle n'aurait pas dû faire ça. Elle le savait. Elle l'avait fait quand même.
Nan, mais les rires et cris de joie de Nyuuwa valaient le coût, non ?
Yume ne semblait pas de cet avis et Hako déglutit nerveusement en la sentant approcher avec un air pincé. Elle lui broya les épaules en toute pseudo-innocence.
"Je te jure que tu me refais un truc comme ça… Je te balance en pleine hiver dans la rivière de Konoha. Je me suis bien fait comprendre ?"
"Eh...eh..." ricana nerveusement la jeune Aburame, sachant très bien que sa délicieuse petite amie n'hésiterait pas à mettre sa menace à exécution. Fichu vantardise de Hako-sama, l'invulnérable genin de Konoha. Yum-Yum semblait toujours en vouloir tester les limites.
"Promis !" maugréa l'insupportable kunoichi vert-pomme (pas aujourd'hui) d'un ton (plus ou moins faussement) contrit. Elle tenta tout de même de se dédouaner un peu. "Nyuu-Nyuu ne risquait rien, tu sais : Yama est un chien ninja très doué..."
*aboiement appréciateur, bien que teinté d'un tantinet de reproche*
"... Il a déjà subit bien de mes... farces. Et j'aurais moi aussi pu la rattraper. Je pense."

Il faudrait qu'elle évite de parler à Yume des séances de conseils et d'entrainement (certaines mauvaises langues diraient de jeux) qu'elle dispensait parfois aux apprentis de l'Académie, dont Nyuuwa.
Ou alors, en des termes choisis et très évasifs.

Sous le regard lavande courroucé, Hako alla sagement s'installer auprès de Hi, pour l'aider avec le thé (et faire bonne figure après qu'elle eut propulsé sa seconde fille en l'air pour la jeter dans la gueule d'un chien géant), pendant que sa petite amie furibonde (mais qui ne le montrait pas en public et allait sans doute fondre devant le spectacle de Nyuuwa papouillant la montagne canine) allait récupérer sa petite sœur.

Un silence tendu s'installa entre le bouillant (mais forcé de se tenir à carreau sous le regard perçant de Yume) lutin vert de Konoha et le père de sa belle.
Ils n'avaient rien en commun et pas grand chose à ce dire. Hako soupira, puis inspira profondément pour se gorger du parfum des fleurs tout en dévorant quelque douceur.
"C'est vraiment un endroit magnifique..." s’émut la kunoichi Aburame, toujours amoureuse de la Nature (même si elle la préférait plus sauvage).
Elle se mordit la langue aussitôt. Avec sa cécité, le pauvre Hyûga ne pouvait même plus profité autant qu'elle du splendide jardin réalisé par sa femme (c'est Yume qui lui avait apprit ça).

Elle hésita, mais décida de poursuivre néanmoins. Ce soir, Hi avait relativement... n'allons pas jusqu'à sympathique. Ni ouvert. Hmmmm... cordial. Il avait même complimenté ses filles, ce qui aux yeux d'Hako valait milles pardons.
Hako se laissa aller à rêver, s'imaginant plus agée, indépendant et installée dans un appartement petit mais douillet en périphérie du Village. Et en couple (secret ou non) avec sa belle Yume. Se faisant disputer alors qu'elle donnerait des conseils grivois à une Nyuuwa adolescente. Un doux rêve.
Elle coula un regard en coin complètement énamourée à Yume qui essayait vainement de faire descendre sa sœur du mastodonte canin. Comment serait Yum-Yum dans quelques années ? Elle était déjà si belle, si... femme.

Cette pensée suscita une certaine curiosité chez la jeune Aburame.
Elle s'éclaircit la gorge et oser demander.
"Je... Je n'ai pas connue la mère de Yume. Je l'ai juste entre-aperçue à l'hôpital, juste avant que..." déclara-t-elle, un peu mal à l'aise, ne sachant pas trop comment aborder le sujet avec l'homme froid et impressionnant si durement frappé par le sort à temps de reprise. "C'est son jardin, n'est-ce pas ? Est-ce que... elle ressemblait à Yume ? Ou à Nyuuwa ?"
Hako rougit, ne sachant pas trop où se mettre. C'était des questions plutôt intimes. Elle voulait inclure Hi dans leur soirée, après tout. Vu qu'il était le père de Yume, l'élue de son cœur, il était... de la famille.

Yama décida alors de sauver Hako de l'embarras, s'emparant de Yume pour l'asseoir elle aussi sur son dos. Visiblement sa Hyûga n'aimait pas son nouveau perchoir.
"Tu m’explique ce qu’il veut ? J’ai pas demandé à être là haut !"
"Il veut jouer ! Et te rassurer... Il veut que tu comprennes que Nyuu-Nyuu ne risque rien. Ils vous aiment bien. Vous êtes..."
Elle sourit. Elle y revenait.
"Vous êtes comme faisant parti de la famille pour lui."
Et pour moi.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Diner en famille Mer 29 Aoû - 13:13
Je sais que je suis sans doute un peu trop sévère avec Hako et Nyuuwa, mais j’ai tellement peur qu’il arrive quelque chose à l’une ou l’autre… Je ne veux pas brider ma petite sœur que j’adore, mais la voir se faire lancer dans les airs et attraper par un chien géant à raison de ma non inquiétude quand je la vois jouer avec ma petite-amie. Je vais finir par leur interdire de se fréquenter pour éviter que je ne meurs d’inquiétude pour l’une ou l’autre. Et même si Hako me jure que ma petite sœur ne risquait rien… Je me méfie un peu. Pour Hako beaucoup de choses sont sans danger alors qu’en réalité…

Je caresse un peu Yama en tenant ma petite sœur contre moi. Je ne suis pas particulièrement rassurée assise sur le dos d’un chien géant… Disons que ça bouge plus que ce qu’on pourrait s’y attendre. Beaucoup, beaucoup plus. Ou alors c’est ma petite sœur qui est trop remuante pour ce pauvre chien qui a déjà dû subir ma petite amie dans sa plus tendre enfance. Et visiblement Yama av décidé que nous étions tous une grande famille. Je le flatte à nouveau en me détendant un peu, rassurée par l’explication. Je note le visage fermé de mon père sans comprendre avant que le chien ne se mette à faire le fou pour divertir ma petite sœur et finalement : je me détends.

***

Hi fixe Hako puis tourne la tête vers le son que font ses filles en riant sans rien répondre. Il réfléchit en réalité à quoi dire, rassemblant ses souvenirs. Discrètement il se demande comme sa fille aînée puisse être amie avec cette tête brûlée qu’est Hako Aburame. Il lui devait bien la vie pour l’avoir sauvé, il s’est vengé à sa manière et sans le vouloir en lui envoyant un coup de Juken dans l’estomac. Il retient un soupire et porte à ses lèvres sa tasse de thé avant de enfin répondre.

« Nyuuwa… Ne ressemble pour l’instant pas à sa mère, elle n’a pas un caractère que je connais vraiment, je ne sais pas de qui elle le tient, mais je sais qui l’excite. »

Il jette un regard qui veut tout dire à Hako avant de poursuivre toujours aussi calme, paisible et … glacial.

« Yume ressemble beaucoup à sa mère. Autant physiquement que mentalement. Pourquoi vouloir savoir ça ? Y a-t-il un homme qui regarde de trop près ma fille ? »

Si c’est cela, Hi allait devoir rapidement mettre les choses au point pour éviter le moindre incident. Les précédentes fiançailles de Yume avait été rompu sur un caprice du jeune homme de la branche principale, mais on lui a promis qu’elle serait importante pour nouer des alliances. Il fallait qu’il surveille sa pureté et que aucun garçon ne lui tourne autour.




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 320
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Dîner en famille

Hako soupira, voyant finalement sa douce (mais parfois un brin trop autoritaire ou coincée, c'est son clan et son éducation qui voulait ça) se détendre.
Yama faisait son cirque, amusant la jeune Nyuuwa. Le monstrueux canidé regrettait-il le temps où Hako était elle aussi un adorable petit bout de choux remuant (encore pire que la jeune Hyûga) ?
Privé de mission, le titanesque chien Inuzuka s'ennuyait-il ? Est-ce que les trop rares sessions d'entrainement entre la jeune Aburame et sa mère suffisaient-elles à le divertir ?
En tout cas ce soir il semblait beaucoup s'amuser, oubliant son âge (et un peu sa masse imposante. Hako espérait qu'il ne casserait rien, sinon Yum-Yum allait encore bouder).

Hi prit son temps pour répondre aux interrogations inattendues du lutin vert de Konoha.
La jeune Aburame ne put s'empêcher de ricaner gentiment face à l'accusation implicite du patriarche Hyûga.
"Il faut bien que les jeunes se dépensent." contra Hako d'un ton faussement docte de quelqu'un qui croit savoir de quoi il parle. "Les gens ont tendance à confondre l'exubérance avec le manque de sérieux... Alors que c'est juste un moyen de célébré la vie et de profiter de notre énergie..."

Bon, pas sûr quelle réussisse à convaincre Hi de son point de vue (un peu tiré par les cheveux, mais ce n'était pas comme si Hako reculait face à l'utilisation d'un peu de mauvaise foi) mais elle aurait essayé.
Ainsi, Yume ressemblait à sa mère... C'est vrai qu'il y avait un coté maternel chez son amante. Hako se demanda si c'était dur pour Hi de percevoir ainsi le reflet de sa femme décédé chez sa fille.
Cela pourrait expliquer en partie leur relation un peu (beaucoup) bancale...

La jeune Aburame jusqu'alors songeuse éclata d'un rire franc et joyeux face aux inquiétudes du patriarche Hyûga.
D'un coup, il passait d'un noble froid et sec à un père inquiet pour la chasteté de sa jeune et (trop) belle adolescente.
Oh, s'il savait !

"Rassurez-vous, aucun homme n'oserait être inconvenant ou trop entreprenant avec Yum-Yum !" ricana-t-elle. Une femme par contre, une belle et splendide (ok, ok...) Aburame, c'était une autre histoire. "Bien sûr, mignonne comme elle est, Yume attire le regard des hommes... Mais rien de trop insistant : c'est une kunoichi et une Hyûga, elle sait remettre à sa place les gens. Et puis elle a moi comme chaperonne !"
Et petite amie un brin jalouse et possessive. Mais ça, hors de question de l'avouer à Hi.
"De toute façon, je crois pas que Yum-Yum ne soit très portée sur la bagatelle..." poursuivit Hako, ne réalisant pas vraiment qu'elle parlait en fait avec le très strict père de son amante. "Elle est trop sérieuse pour ça. Puis, c'est une Hyûga, hein... Niveau coincé du... aheum ! Oublions ça..."

Pour se donner contenance et rougissante un poil de ses propos auprès du père de son amante, Hako termina son thé.
Elle décida de dévier la conversation.
"Je cherchais juste à connaître un peu mieux votre famille..." balbutia-t-elle, répondant à la première question de Hi. "Je n'ai pas vraiment connue la maman de Yume... Je suis de sang-mêlé et fille d'un docteur : je sais combien son importante nos racines. Un jour, j'aimerais bien rencontré des membres du clan Inuzuka..."

A l'évocation du clan de sa mère, le cerveau survolté de la petite Aburame pondit une nouvelle idée géniale.
Comme Yama qui n'avait plus l'occasion de servir de chien de guerre, il était probable que Hi s'ennuit un peu avec sa blessure et son handicap. Il était douteux que le clan Hyûga confit des missions d'importance à un aveugle. Connaissant ces obsédés du paraître de yeux blancs, y'avait même de forte chance qu'ils le confinent ou le cachent plus ou moins sciemment. Un peu comme sa mère.

"Eh, j'ai une idée !" s'exclama la petite excitée Aburame, faisant de fait frissonner l'univers.
"Hi-san, pourquoi vous ne passeriez pas à l'occasion vous entrainez avec M'man ? Elle ne peut plus faire de mission depuis qu'elle a rejoint Konoha et s'ennuie un peu. Je pense que ça lui ferait du bien d'affronter quelqu'un d'autre que moi..."
Et ça ferait peut être du bien à Hi. La mère de Hako savait se battre avec d'autre sens que la vue (ce qui était une immonde tricherie !), essentiellement l'odorat, mais elle pourrait peut être donné quelques astuces au Hyûga aveugle.
On peut apprendre à tout âge après tout.
Et puis Kagome avait une personnalité presque aussi dynamique que sa fille, tout en étant quand même beaucoup plus professionnelle et expérimentée. Cela décoincerait peut être un peu le père de Yume.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 273
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 20
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 253
Expérience:
613/500  (613/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne sais absolument pas de quoi discutent mon père et ma petite amie, mais à la tête de mon père le franc parler de Hako l’étonne. Je me demande comment il fait pour être encore étonné ? Après tout cela fait bien deux ans que je côtoie Hako. Au bout d’un moment il devrait connaître la manière dont elle parle et comment elle est, non ? Du moins c’est l’impression que j’ai. Enfin, pour l’instant je ne peux pas vraiment écouter cette conversation, je joue avec Yama et Nyuuwa. Je le reconnais volontiers : une fois habituée c’est assez amusant d’être sur le dos d’un chien géant. Je peux maintenant comprendre pourquoi le clan Inuzuka a des chiens géants. C’est très amusant ! Et Nyuuwa continue de me faire les yeux doux pour en avoir un. Ce qui est absolument hors de question. Nous n’avons pas la place, puis… quand elle va partir en mission personne ne pourra s’en occuper comme il se doit. Elle devrait se contenter de voir parfois Yama.

Je suis surprise de voir mon père « regarder » Hako l’air chamboulé. Il repose avec lenteur sa tasse de thé et reste parfaitement immobile en fixant mon lutin vert puis nous toujours sans bouger le moindre muscle. Allons-bon… Elle lui a dit quoi ? Je fronce les sourcils sans pourtant dire le moindre mot attendant la suite de la conversation. Pourquoi je sens que cette conversation va très mal se finir ? Pourquoi … J’entends finalement mon père parler et sens ma mâchoire se décrocher.

« Pour une fois que j’entends quelque chose de censé sortir de votre bouche Hako, voilà un jour à marquer d’une pierre blanche. J’accepte votre proposition, à voir si votre mère est d’accord. Je reviens. »

Mon père se lève et disparaît dans la maison. Aussitôt je me laisse glisser à terre pour m’approche de Hako l’air plus surprise que en colère. Elle n’a peut-être pas réussit à faire sourire mon père, J’ignore s’il est même possible de le faire sourire, mais elle a semblé lui inspirer une bonne humeur. Je souris à ma petite amie

« Tu lui as dis quoi pour qu’il soit si heureux ? Tu lui as proposé quoi avec ta mère en fait ? »

Connaissant le caractère de la mère de Hako, proche de celui de sa fille, j’aimerais beaucoup récupérer mon père entier et en bonne santé si c’était possible. Déjà qu’il retrouvait à peine une certaine joie de vivre , alors j’aimerais éviter qu’on me l’abîme plus qu’il ne l’est déjà. Joueuse j’attrape les joues de mon petit lutin.

« Tu sais que tu vas finir par rendre mon père aussi énergique que toi petit lutin ? Si je le vois sourire je te jure de prendre une photo. »

Je lâche ma petite amie et vas prendre une tasse de thé avant d’aller cueillir quelques prunes et de les lancer à Hako pour la taquiner un peu. Yama aboi et je finis par lui lancer quelques prunes à son tour. C’est qu’il a l’air d’aimer ça. Mon père finit par revenir avec une petite lettre pliée maladroitement qu’il donne à Hako avant de reprendre sa tasse de thé. Qu’est ce qu’il se trame sous mon nez ?




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Domaines des Clans :: Domaine Hyûga-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.