:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Académie Ninja Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Viens tâter de la justice de Konoha ! [entrainement solo]

Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Viens tâter de la justice de Konoha ! [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Viens tâter de la justice de Konoha ! [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Viens tâter de la justice de Konoha !

La chambre d'Hako était à son image : petite, surchargée et pleine de bordel. Shuriken fichés dans des poutres, vêtements éparpillés, notes volantes et actuellement tout un tas de rouleaux de technique déroulés.
La petite Aburame soupira, se massant douloureusement la mâchoire où un splendide bleu s'épanouissait.
Elle avait encore perdue contre sa mère, sa principale cibl...partenaire d'entrainement dans le domaine du Taijutsu, en dehors de Yum-Yum.
Kagome la connaissait trop bien, elle et ses techniques, ses pièges et autres fourberies. Du coup, impossible (ou presque) de la surprendre !
Il lui faudrait un autre instructeur... Yume ?
Mais sa belle Hyûga ne pouvait lui apprendre les arcannes secrets du clan aux yeux blancs. De toute façon, il fallait le Byakugan pour en tirer la quintessence...

Les yeux de la kunoichi vert-pomme tombèrent sur un des vieux parcjhemin, décrivant le style de combat basique de l'Académie de Konoha. Ah, le bon vieux temps où tout était simple... Hum... C'était y'a pas si longtemps en fait.
Mais cela donna une idée à la petite Aburame qui bondit sur ses pieds, un grand sourire aux lèvres.
Pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant ?
L'Académie !
Maître Hokage l'avait récemment fait rénover et encourageait les clans à reverser les techniques qu'ils connaissaient (sauf bien sûr leurs arcannes les plus secrets) dans une bibliothèque commune. Pour former de meilleurs shinobi, pour la grande gloire de Konoha !
Ce serait bien le diable si elle ne dégottait pas une techniques de corps à corps efficace !

En bonne Aburame (ça lui arrivait de temps et temps), Hako s'empara d'un carnet de note. pour griffonner, réfléchissant à ses lacunes.
Alors... Elle maîtrisait déjà quelques arcannes du Taijutsu propre à Konoha. Des assauts surprises, des balayages, du désarmement... Et sa plus puissante technique offensive : le Heddo Batto. Puissante, mais un peu simple et pas très versatile... Et surtout, consommant beaucoup de chakra.
Elle avait besoin d'une technique de combat à la fois efficace, mais adaptable à différente situation...

Notant ces informations, Hako s'élança bien vite hors de sa chambre et du domaine Aburame, pour gagner à toute vitesse l'Académie de Konoha.
Après un premier sprint, elle dû revenir en toute hâte à la maison, jurant de manière impie et blasphématoire sur tout le chemin.
Dans l'excitation, elle avait oublié son bandeau-ninja et son identification, sésame absolument nécessaire pour pénétrer dans la bibliothèque de l'Académie, comme lui avait rappeler un diligent mais intransigeant préposé.

Une fois revenue sur place, le lutin vert de Konoha put enfin pénétrer dans le saint des saints.
C'était un lieu de silence et d'étude, peu fréquenté (la plupart des ninja empruntés des rouleaux et allait s'entrainer dehors). Il faut dire que les clans s'avéraient encore assez frileux sur cette idée de partage des connaissances et souvent se contentaient d'enseigner eux-mêmes à leur membre. Même les jônin et les chuunin qui encadraient leurs disciples leurs enseignaient plutôt les techniques qu'ils connaissaient eux-mêmes...

Du coup, vu que c'était l'heure des cours, la petite Aburame se retrouvait seule, à part le chuunin qui supervisait cette section de la bibliothèque.
Se dernier ne se passionnait visiblement pas pour son travail, étudiant une partie ou un problème de go d'un air à moitié endormi sur son comptoir.
Sautillant, Hako s'approcha, sourire aux lèvres. Elle aurait pu se servir, mais l'idée de passait des heures à farfouiller au milieu de rouleaux poussiéreux ressemblait à une perte de temps. Autant demander. C'était son job.

Boulot qu'il ne semblait pas réellement vouloir faire. Même avec la très voyante Aburame à froufrou sautillant devant lui, il ne l'avait pas les yeux.
C'était un jeune homme, sans doute guère plus agée que la petite kunoichi. Et visiblement, très visiblement, un membre du clan Akimichi.

"Je t'ai vu, tu sais. Je termine juste ce coup." laissa tomber le chuunin de garde, après un petit moment et moult raclement de gorge impétueux de la part d'hako.
"Ici." déclara la petite Aburame, agacée, posant un doigt (sale) sur le goban. "ça va forcer noir à jouer là, et donc on va pouvoir attaquer ici..."
Le préposé soupira et poussa de coté son jeu.
"Je sais... Je cherchais justement un moyen de ne pas employer cette solution évidente." expliqua-t-il d'un ton las. "Bon, il te faut quoi, mademoiselle je-sais-tout."
"Une nouvelle technique de Taijutsu !" s'exclama Hako avec enthousiasme, trop heureuse d'avoir capté son attention pour relever l'insulte. Et de toute manière, il devait juste être jaloux qu'elle ai trouvé la solution si vite.

"Certes. Tu vois le gros panneau de bois au dessus de ses étagères là. Y'a écrit Taijutsu. CQFD."
"Je n'ai pas envie de farfouiller des heures là dedans ! Y'a des tonnes de rouleaux et surement plein de trucs que je connais déjà ou qui ne me seront pas utile..."
"C'est pour ça que je pourrais peut être t'aider si tu avais une demande plus précise, gamine... Ah ! Tu es genin en fait, je n’avais pas vu le bandeau, je te prenais pour une étudiante."
"Eh ! Je suis juste petite pour mon âge ! Et j'ai des idées très précise !"

Hako sortit alors ses notes et explicita son désir. Curieusement, la demande sembla amuser l'apathique Akimichi.
"Tu veux donc une technique à la fois puissante, versatile et qui ne consomme pas trop de chakra ?"
"C'est ça !"
"C'est un doux rêve... Si pareille technique existait, tout le monde n'utiliserait plus que ça..."
"Ce serait super ennuyeux..." maugréa la kunoichi vert-pomme.
L'objection surprit et fit rire le shinobi obèse. Son rire était tonitruant, surtout dans l'espace silencieux de la bibliothèque. Un garde passa la tête à la porte pour voir si tout allait bien.
Hako lui dédia un sourire timide et enchaina.
"Pas besoin que ce soit parfait, non plus ! Je veux juste en moduler la puissance pour l'adapter à différente situation..."

Le préposé allait à nouveau la rembarrer quand ses yeux s'arrêtèrent sur le costume bigarrée de la petite genin.
Cette tenue voyante provoqua un déclic.
"Je crois que j'ai justement ce qu'il te faut. En plus, c'est une technique que je connais... C'est bientôt ma pause déjeuné et je ne suis pas de garde cet après-midi. Si tu me payes quelques bols de ramen, je pourrais même te la montrer..."
"Génial ! C'est entendu ! Merci...euh..."
"Akimichi Kurata."
"Aburame Hako ! Enchanté, senseiiii !"
"Une Aburame ? Ils en font des en couleur, maintenant ? Et qui parlent ?"
"Eh !"
"Silence, nous sommes dans une bibliothèque, jeune fille..."
"Mais y'a personne !"

Il ne savait pas pourquoi exactement li aidait cette gamine surexcitée. Peut être que son enthousiasme était contagieux. Ou peut être (et plus probablement), parce qu'il s'ennuyait comme un rat mort (et elle était amusante à taquiner : pour une ninja, encore plus une Aburame, elle ne savait absolument pas masquer ses émotions). Être chuunin ne voulait pas toujours dire parcourir le monde en mission pour la plus grande gloire de Konoha. Il y avait aussi des tâches ingrates, comme gérer et surveiller la bibliothèque de l'Académie et s'occuper des petits lutins vert hyperactifs.

Il se leva en silence, tranquillement, mouvant sa masse imposante avec une aisance et une agilité surprenante.
Hako le remarqua et sût aussitôt que l'homme était un spécialiste en Taijutsu. Kurata remarqua son attention et lui dédia un rapide sourire de connivence.
Lentement (beaucoup trop lentement pour la jeune Aburame survoltée), il se traina jusqu’aux étagères à parchemins. Après quelques minutes (heures subjective en temps Hako), il prit un vieux rouleau et le compulsa quelques instants (jour selon Hako) avant de le tendre à la kunoichi vert-pomme.


Revenir en haut Aller en bas
Aburame Hako
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 279
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 891
Expérience:
Viens tâter de la justice de Konoha ! [entrainement solo] Left_bar_bleue1458/500Viens tâter de la justice de Konoha ! [entrainement solo] Empty_bar_bleue  (1458/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Viens tâter de la justice de Konoha !

Attablée à un restaurant de ramen non-loin de l'Académie (un succès garantie), Hako compulsait d'un air dubitatif le rouleau de parchemin que le chuunin lui avait laissé emprunter. A coté d'elle, trois bol vides, contre les sept de Kurata, qui attaquait allégrement son huitième et les économies de la kunoichi vert-pomme. Même avec son appétit de jeune fille en pleine croissance et sa fierté mal placée pour relever le défi, la jeune Aburame avait dû déclarer forfait contre l'Akimichi (logique, mais Hako et la logique...) qui était en train de la ruiner.
Il fallait espérait que cette technique en vaille le coût...

"Shihô no Ken... Le Poing de la Justice ?" s'étonna la petite Aburame, circonspecte. Même pour une vantarde exaltée comme le lutin vert de Konoha, le nom de l'attaque ressemblait une plaisanterie.
Kurata eut le bon goût de paraitre gêné et de rosir légèrement.
"Ne fait pas attention au nom, il n'est pas important." se justifia-t-il en essayant de garder son sérieux. "Tu connais les Milles Ans de Souffrances ?"
"Oui ! D'ailleurs, je sais m'en servir." pépia gaiement le lutin vert de Konoha, un sourire de requin aux lèvres.
"Génial, manquait plus que quelqu'un apprenne ça à une fille..."
"Eh !"
"Ce que je veux dire, c'est que certaines techniques ont des noms...euh... imagés. Apparemment, il y a eut un maître de taijutsu légendaire qui a inventé tout ça et qui avait un... certain humour."

"Mmmhhh... Et elle est utile au moins cette technique ?"
"Oui, je ne l'ai pas apprit pour rien." contra l'Akimichi, un rien vexé que l'on mette en doute ses recommandations.
"Tu parles connaissant les garçons, tu l'as apprise parce qu'elle avait un nom qui sonnait super cool !" plaisanta Hako en s’esclaffant bruyamment.
"..."
"Non, sans rire ?"
"J'étais jeune... Bon ! Trêve de bavardages ! J'ai promis de t'aider et j'ai fini mon dernier bol. Si j'en prend un de plus, tu seras sur la paille de toute manière et j'ai pas envie qu'on m'accuse de dérober la paye d'une genin."

Après que la kunoichi vert-pomme se soit acquittée de sa dette monstrueuse (pourquoi elle avait acceptait ça avec un Akimichi !), le chuunin grassouillet la conduisit à l'un des terrains d'entrainement derrière l'Académie.
Il était vaguement à l'écart, ce qui leur permettrait de s'entrainer sans déranger les étudiants.
"Bon, tu as lu le parchemin pendant le déjeuner et tu as vu que ce n'était pas la technique la plus subtile du monde et..."
"Shihô no Ken !" beugla Hako, balançant un poing chargé de chakra dans un pauvre mannequin d'entrainement.
L'attaque brutale fit voler un peu de bois, mais ne fit guère plus de dégats qu'on des coups de taijutsu habituel de la jeune Aburame survoltée.
Kurata soupira. Évidemment, il fallait qu'il tombe sur ce genre de genin. Ceux qui n'écoutaient rien et fonçaient tête baissée. Lui qui comptait régler ça rapidement pour retourner paresser... garder la bibliothèque.

"Holà, t'enflamme pas, petite..." intervint-il, alors que la petite Aburame contemplait son poing serré d'un air perplexe.
"J'suis pas petite..." se récria aussitôt le lutin vert de Konoha, boudeuse.
"Techniquement, si, un peu. Bon, on va commençait par un échauffement au corps à corps. Je veux voir ce que tu vaux. Après tout, je ne vais pas t'enseigner les arcanes secrets de Konoha si tu n'en ai pas digne..."
Évidemment, la provocation fonctionna et Hako se mit en garde.

Les deux ninja échangèrent pendant un moment une série de coups violents et rapide, dans le plus pur style du Taijutsu de Konoha.
L'Akimichi fut étonné : il voyait les Aburame comme des ninja discrets, peu expansifs, voire peu dynamiques et au style de combat tout en fourberie et en finesse. Rien à voir avec l'âpreté et la violence du Taijutsu de la gamine.
Après quelques passes, l'obèse se demanda même si elle ne serait pas en mesure de le vaincre, s'il n'utilisait pas les techniques secrètes de son clan. Ils étaient de vitesse sensiblement égale mais il avait l'avantage de la force. En revanche, la gamine semblait inépuisable et d'une résilience à toute épreuve.

"Bon, ça suffit." laissa-t-il tomber après un moment. Ils étaient tous les deux en sueurs. "Ok, je l'admets, tu es plutôt balaise pour une petite fille..."
"Eh ! J'ai quatorze ans ! Je ne suis plus une gamine... Et à quoi servait tout ça ?"
"Quatorze ? J'aurais dit mo..." commença l'Akimichi, qui n'avait que quelques années de plus. Vu comment la genin était susceptible, mieux valait ne pas insister là-dessus. Il enchaîna donc. "Cela a servit à préparer ton corps pour la suite. A ouvrir ton esprit : tu es maintenant en mode combat et non plus en mode Oh mon dieu une nouvelle technique, chic chic, essayons de la maitriser en faisant n'importe quoi !. Et ce petit échauffement à aussi fait circuler ton chakra dans tes pieds et tes poings, l'idéal pour préparer la suite. Enfin, comme tes réserves ont baissé, tu seras plus réceptive à la manipulation du flux de celui-ci, qui est au cœur de ce jutsu."
Hako maugréa dans sa barbe, mais ne dit rien. Ce que disait Kurata avait un peu trop l'accent de la vérité.

La jeune Aburame se replongea donc dans l'étude de sa future technique, essayant de reproduire les schémas et mouvements du rouleau.
Le temps passa, mais sans progrès visible, à la surprise de Kurata. Le lutin vert de Konoha semblait futée, déterminée et douée en Taijutsu. Cette technique n'était pas la plus compliquée du monde et pourtant, elle s'obstinait à échouer. Il voyait pourtant une lueur bleutée de chakra envelopper la main de la kunoichi...

"Ôtes tes vêtements." intervint-il alors, estomaquant le lutin vert de Konoha sous la demande.
"QUOI ?!"
Kurata soupira. Les kunoichi...
"Pas tous. Juste toutes ces... fanfreluches. J'ai du mal à lire tes mouvements et te dire ce qu'il cloche... Oh, c'est fait exprès en fait, hein ? Pas mal !"
Hako lui dédia un grand sourire. En effet, sa tenue froufrouteuse et voyante n'était pas que une provocation envers le sobre et discret clan Aburame.
Elle lui permettait aussi de rendre ses postures de combat et ses enchainements de coups moins lisible pour l'adversaire.
La genin s'exécuta néanmoins, retirant quelques couches et nœud à sa tenue, à la fois vaguement gênée de faire ça sous les yeux d'un jeune shinobi et flattée qu'il se soit rendu compte de sa fourberie vestimentaire.

Après quelques autres essai infructueux, Kurata dû se rendre à l'évidence : ce n'était pas la posture ni le déclenchement du mouvement qui clochaient. La petite Aburame exécutait cette partie de la technique à la perfection, avec une précision étonnante même, pour quelqu'un qui commençait juste l'apprentissage.
Du coup, pourquoi échouait-elle ?

"Hummm... Fais voir ?" l'interrompit-il à nouveau en prenant le bras de la petite Aburame pour l'examiner, faisant vaguement rougir l'adolescente. Elle avait réellement des mains minuscules, comparées à ses battoirs d'Akimichi. Est-ce que cela pouvait y jouer ? Non, probablement pas.
"Alors ? Un soucis avec ma ligne de vie ?" ricana (un rien amèrement) le lutin vert de Konoha. Une de ses mains porté une fine cicatrice, témoignage de son sauvetage malgré lui du père de Yume.
"Humm... Rien d'anormal. Tu as des insectes dévoreurs de chakra dans ton corps, non ? Est-ce qu'ils pourraient perturber le flux d'énergie dans ton bras et ta main ?"
"A l'origine, oui. J'ai bien galéré à l'Académie à cause de ça et pour certaine technique. Mais maintenant, mon essaim a pigé le truc. Je suis sûre qu'il n'intervient pas, là..."

Autant pour cette théorie. Qu'est-ce qui pouvait bien la gêner ?
"Essaye de concentrer ton chakra dans ta main, comme indiqué sur le rouleau..." demanda le Chuunin enrobé.
Hako s'exécuta et bientôt un voile de chakra bleuté pulsa autour de la pogne de la jeune fille.
Le jeune obèse Akimichi ressentit alors un petit picotement, qui n'avait rien à voir avec l'effet habituel de la technique.

"Dis-moi, tu maîtrises d'autres technique où tu enveloppes tes membres de chakra ?" demanda-t-il, certain que c'était un indice.
"Hum... Oui. Je sais me servir du Heddo Batto. Ah ! Et mon père ma aussi apprit une technique de drain de chakra..."
"Récemment ?" coupa soudain l'Akimichi, les yeux pétillants. Oui, c'était ça, ce picotement !
"Euh, oui, y'a quelques semaines..."
"Bingo !" s'exclama le chuunin, fier d'avoir enfin trouvé. "Tu manipules instinctivement ton chakra de la même manière. Or, il ne s'agit pas d'une technique subtile et délicate. Il ne s'agit pas de libérer du chakra pour détruire ou dérober celui de son adversaire. Il te faut le concentrer, le condenser au maximum, pour le libérer d'un coup en un éclair."

Hako réfléchit un instant puis éclata de rire.
"En gros, j'ai été trop sophistiqué et délicate ? C'est une première !"
L'Akimichi se joint à son rire de manière tonitruante, avant de lui donner quelques conseils et de lui faire une ou deux démonstrations de la technique.
Il n'était pas facile de désapprendre, mais le lutin vert de Konoha avait un don naturel pour la violence et la destruction.
Une fois le problème mis en évidence, il ne fallut pas longtemps à la jeune Aburame pour le corriger : moins d'une heure plus tard, son poing luisait de chakra doré hautement condensé.
Le mannequin de bois explosa sous l'impact violent.

"Joli !" siffla l'Akimichi, fier de son élève d'un jour qui bondissait de joie autour des débris de la cible. C'était donc ce que ressentaient les sensei... Agréable et flatteur.
"Et efficace !"
"Je te l'avais dit. Essayes maintenant de concentrer davantage de chakra..."
Hako s'exécuta, lentement. Son poing se mit à luire de plus en plus intensément. Au final, elle l'abattit sur un autre mannequin quand elle ne put plus retenir son énergie dans sa poigne. Le pauvre pantin d'entrainement fut littéralement transformé en copeaux de bois.

"Bon, t'as pigée le truc. En bon et généreux sensei, je me dois de t'avertir sur les limites de cette technique. D'abord, ce n'était qu'un entrainement et..."
"Ouais, ouais, je sais..." coupa sans gêne Hako. "Rien à voir avec un véritable combat ou je devrais bouger et esquiver tout en préparant la technique. Je dirais qu'il me faudra une semaine pour pouvoir m'en servir en condition réelle... Non, cinq jour !"
Kurata resta un moment silencieux. La jeune Aburame l'avait surpris, à être si mature et prévoyante sur ce point. Il s'attendait à devoir lui rabâcher moult avertissement. Beaucoup de genin qui apprenaient une nouvelle technique s'en servait tout de suite, à tord et à travers, juste pour prouver qu'ils en étaient capables... Et mettant en danger leur équipe par leur inexpérience.

"Il y a aussi d'autres désavantages à cette technique." poursuivit-il néanmoins en souriant. "D'abord, elle est extrêmement voyante. Le chakra condensé ainsi dans ta main vaporise ta sueur si vite et fortement qu'il luit de manière éclatante et ce d'autant plus fortement que tu concentres d'énergie. Donc abandonnes d'office toute idée d'être discrète avec ça. Ce n'est peut être pas très ninja, mais c'est une technique de pur combat, sans fioriture ni sournoiserie."
"J'ai toujours été un peu rentre-dedans de toute manière..." déclara la kunoichi vert-pomme avec un sourire taquin. Kurata soupira exprès bien lourdement.

"Ensuite, il y a des limites à la puissance dégagée. Même si tu pompes du chakra à foison dans ton poing, tu ne pourras pas le libérer d'un coup. On raconte qu'un utilisateur de cette technique à abattu d'un coup un château seigneurial avec. Je n'y crois pas le moins du monde."
"C'était peut être un petit château..."
"... Enfin, comme tu passes ton temps à concentrer ton chakra, de manière bien visible... L'ennemi aura toute liberté pour te contrer ou contre-attaquer, vu que tu ne pourras rien faire d'autre. Il te faudra bien choisir le moment pour employer cette technique et combien de temps tu dois passer à la préparer. Seule l'expérience pourra t'apprendre cela."
"Compris. L'idéal serait de l'utiliser sur un ennemi déjà immobilisé..." marmonna Hako, réfléchissant déjà aux interactions possibles avec son arsenal ninja. Le sourire qui vint au lutin vert de Konoha ne disait rien qui vaille.
"Bien. Tout ça m'a donné faim et c'est l'heure. Par chance, comme tu m'as si gentiment invité ce midi, j'ai encore mon bento..."
"Tu vas encore bouffer ?!" se récria Hako. "Et l'entrainement ?"
"Eh, c'est toi qui t'entraines. Aller, au trot, démolis moi ces mannequins en variant la quantité de chakra à chaque fois. Rien de tel qu'un bon massacre pour ouvrir l'appétit, non ? Si tu les abats tous, je te filerais peut être un onigiri..."



La semaine suivant en fin d'après-midi, Hako affrontait une fois de plus sa mère.
Le duel était serré et l'ex-Inuzuka avait dû fusionner avec son chien géant pour se défaire des clones de sa fille, qui était aujourd'hui une vraie savonnette.
Au dernier instant, la kunoichi vert-pomme étendit les bras, envoyant ce qui lui restait de son essaim en vrilles vicieuses pour enserrer le gigantesque canidé à deux-tête.
"Bôsui no Jin !" s'écria Hako en souriant de manière vicieuse. Voilà ! Kagome était piégée ! Avec les drains de chakra et les attaques suicides de ses clones qui l'avait forcés à utiliser beaucoup de techniques, il ne devait pas lui restait beaucoup de réserves pour se libérer !
Mais l'ex-Inuzuka n'était pas vaincu. Certes les rets de kikaichuu l'immobilisé pour l'instant... Mais bientôt il céderait face à la force du canidé bicéphale. Sous cette forme, elle pouvait sans grand mal encaissé le coup de boule titanesque qui allait sans doute venir...
La mère d'Hako se prépara donc à encaisser le Heddo Batto de sa fille...

Qui ne vint pas.
Hako s'était rapprochée, certes, mais elle n'attaquait pas, se mettant juste en garde. Son point luisait.
Kagome commença à ressentir une certaine inquiétude. Sa fille souriait méchamment et la lueur doré augmenté de plus.
Non, elle ne le sentait pas du tout, finalement ! Sa fille avait une nouvelle technique ! Une qu'elle ne connaissait pas !
Grognant, elle tenta de se dégageait, sentant que les vrilles d'insectes noirs se relâchaient peu à peu, cédant sous la force purement animale.

Se dégager ? Encaisser ? Annuler la technique de fusion avec son compagnon canin ?
Kagome hésita juste un peu trop longtemps.
"Shihô no Ken !!!" hurla la kunoichi vert-pomme en abattant son poing surchargé de chakra sur le monstre bicéphale.
L'impact fut terrible, arrachant l'animal fusionné à sa prison d'insecte et l'expédiant au loin. Il s'écrasa violemment contre une rangée d'arbre.
Sous le choc, sa mère et son chien géant furent séparés. Yama était KO.
Quand à Kagome, elle se redressa péniblement, un bras un écharpe, brisé.

"Non mais c'est quoi ce bordel !" réussit-elle à beugler sur sa fille qui venait de lui expédier un coup presque mortel avant de s'évanouir.
Hako resta bouche-bée.
Elle l'avait fait.
Elle avait vaincu sa mère en combat !
Oh zut, elle ne se relevait pas… Et merde, elle y était allée un peu fort !
"P'paaaaaa !" cria la petite kunoichi, cessant sa danse de la victoire pour aller chercher son ninja-médecin de père.
Elle allait avoir des ennuis, c'est sûr...

Technique acquise:
 

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Académie Ninja-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.