:: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FUBUKI Shizuka [Terminée]

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



Matricule ninja
NOM : Fubuki
PRÉNOM : Shizuka
GROUPE : Indépendant
GRADE : Aucun
RANG : B
SEXE :
ÂGE : 19ans
SITUATION : Célibataire
FAMILLE :
Père : Yukimura Noboru (Damyo du marais de Kobie) : Vivant
Mère : Fubuki Hana : Morte


Personnalité
QUALITÉS
Souriante
Bienveillante
Sang froid
Dynamique
Observatrice
Sensible
Courageuse
Honnête
Virtuose
Protectrice
Mignonne
DÉFAUTS
Égoïste
Têtu
Paresseuse
Taquine
Impatiente
Méfiante
Impulsif
Maladroite
Impitoyable
Légèrement sadique
Enfantin
Manipulatrice
AIME
La liberté
Les sucreries
Chanter
S'amuser
Le froid
L'argent
N'AIME PAS
La chaleur
Attendre
Ses parents
La nourriture amer
Les guêpes
Les riches
AUTRES
Fille cachée de Damyo
Faible face aux bels hommes
A peur des fantômes
PHYSIQUE
TAILLE :
1m64
POIDS :
53kg
PEAU :
Pâle
CHEVEUX :
Argenté
Long
YEUX :
Violet
Grand/Perçant
VISAGE :
Elle possède les traits fin et lisse, mais avec de bonne joue rosie. Ses sourcils sont court et dessiné de manière à lui donner un doux regard.
CORPS :
Elle est plutôt fine avec de belle forme de bonne taille. De longue jambe malgré sa petite taille et des muscles peut visible au travers de sa peau blanche mais une peau pourtant bien ferme.
AUTRE :
Voici la tenue qu'elle porte : clique ici (dans les tons blanc et violet)
Histoire


► Née d’un adultère, son père est le Damyo du marais de Kobie, Yukimura Noboru, et sa mère, Fubuki Hana était un shinobi nommé à son service dès ses treize ans. Seulement, Noboru humilia Hana en l’utilisant comme une servante et abusa d’elle.
Cette dernière tomba enceinte de Shizuka à l’âge de quinze ans, mais décida de cacher sa grossesse au Damyo et fuit le manoir afin de pouvoir se venger au moment venu en menaçant son titre de noblesse grâce à l’enfant.

► C’est dans un climat dépourvu d’amour que la fragile Shizuka grandie. Hana avait ramené sa fille dans le village de Shinobi dans lequel elle avait grandi, mais elle ne prêtait pas la moindre attention à cette dernière et ne lui parlait jamais. Pour elle, la blanche n’était que le fruit de son humiliation et éprouvait une grande haine contre sa propre fille. Elle ne s’était jamais occupée d’elle et ne lui avait jamais adressé la parole.

► La jeune fille ignorait l’identité de son père et ce qu’il avait fait subir à sa mère. Ce fut une vieille femme du village qui s’occupa de l’éducation de Shizuka, mais elle suivit tout de même l’entraînement de shinobi comme tous les enfants du village.

► Un jour, sa mère avait fui le domicile familial sans que Shizuka ne comprenne pourquoi. La raison était que Noboru l’avait retrouvé et qu’il avait appris l’existence de sa fille et la menaçait donc de la tuer s’il ne récupérait pas cette dernière. Shizuka fut ainsi ramené à son père au château du Damyo, mais tout comme sa mère, il ne lui apporta aucune attention et aucun amour.

► Noboru n’avait pas tué cette enfant illégitime dans le but de la marier à un grand seigneur et de construire une solide alliance avec ce dernier. Toutefois, pour cela, il dut la faire passer pour la fille de son épouse actuelle. Fort heureusement pour lui, Shizuka lui ressemblait beaucoup. Malheureusement pour lui, Hana, refit surface le menaçant de dévoiler la vérité sur Shizuka. Pour faire taire les rumeurs, Noboru se débarrassa de sa fille en l’envoyant dans une maison close à l’âge de treize ans, feintant qu’il n’avait jamais eu de fille.  

► Cette maison close avait une face cachée. Il s’agissait en réalité d’une maison de Kunoichi entraînée pour l’espionnage et l’assassinat. Mais leur rôle premier restait tout de même important et comme toutes les Geiko, à l’âge de seize ans la virginité de Shizuka fut vendue à un client. Toutefois, ce jour-là Shizuka, effrayé, tua son client avant qu’il ne la touche. Sachant qu’elle serait immédiatement assassinée pour son acte, elle tenta de fuir le quartier de plaisir avant qu’on ne la retrouve, mais fuir ses lieux était quasiment impossible.

► Elle fut rapidement neutralisée et on l’enferma dans un sous-sol en la punissant sévèrement avant sa mise à mort qui serait bien entendu des plus humiliante. Alors qu’elle pensait que c’était la fin, un jeune homme tua ses tortionnaires et la sortit de là lui expliquant que sa personne intéressait l’organisation dans laquelle il appartenait : les Karasu. Il s’agissait d’une organisation influente qui offrait divers services tels que l’assassinat, l’espionnage, mais aussi des services plus privés comme la vente d’esclave ou de drogue.

► Elle subit un entraînement difficile qui consistait à la réduire de toute humanité, cependant, Shizuka, bien qu'impitoyable au premier abord, elle était en réalité une fille très sensible et elle ne put supporter ce monde très longtemps. C’est ainsi qu’un beau jour, avec l’aide du jeune homme qu’il l’avait autrefois sauvé, elle réussit à détruire l’organisation de l’intérieur et la quitta accompagné de ce dernier. Ils finirent par se séparer et Shizuka devint un shinobi indépendant, n’appartenant à aucun clan et travaillant en freelance. Malheureusement, cette organisation ainsi que la maison close, auront tout de même réussi à retirer une grande partie de la gentillesse de Shizuka. Bien qu'elle ne tuait jamais sans raison, lorsqu'elle le faisait, elle le faisait toujours avec le sourire et avec humour.

► Dorénavant, Shizuka était une fille indépendante et bien que souriante et très taquine, elle était à l'intérieur une fille perdue et fragile qui ne savait que faire de sa vie à l'exception de survivre. Elle passe pour une fille souriante et adorable, malgré ses paroles très cassante, mais en réalité, cette gentillesse cache une grande colère et elle peut également se montrer très cruelle. Souhaitant oublier son passé, elle cache sa filiation avec le Damyo Yukimura. Aujourd'hui, elle parcours le monde accomplissant des missions qui l'intéresse et aime parfois mettre son nez dans des histoires pour s'amuser.

Test RP


An 10, le 21 février
Ce jour-là, lorsqu'ils m’emmenèrent là-bas, dans ce quartier de plaisir, le jour venait tout juste de se lever. Mon jeune esprit, à l’époque si candide et naïf, semblait curieux et excité de tout ce qui l’entourait. Tout en suivant les adultes qui m’accompagnaient, cette curiosité ne savait plus où mettre les yeux tant la couleur rouge vif des lieux et les bâtiments aux moulures si finement travaillées émerveillaient mon regard. En cet instant, mon regard d’enfant était loin de percevoir l’illusion de ses lieux… « Ne jamais se fier aux apparences », une phrase que je me répétais souvent depuis… Toutefois, en cet instant, malgré ma naïveté, ma curiosité fit de moi une fine observatrice. Ainsi, des questions commencèrent à fuser dans mon esprit alors que je marchais.  Pourquoi les commerçants fermaient-ils leur magasin alors que le soleil venait tout juste de pointer le bout de son nez ? Des questions s’assimilant plutôt à de simples commentaires dont je n’attendais aucune réponse en particulier ni aucun développement d’ailleurs. Bonjour naïveté !

Mon attention, trop occupée à observer mon environnement, ne prêta guère attention à la conversation des adultes qui m’accompagnaient, jusqu'à ce que cet homme, celui avec qui j'avais fait la route jusqu'ici, se mit à m’adresser la parole m’obligeant à tourner mon attention sur lui. Nous nous arrêtions devant un bâtiment où j’observai au travers d’une fenêtre une fille de mon âge jouer du shamisen. À ses côtés, une vieille femme aux traits tirés et sévères, semblait s’appliquer à lui rappeler qu’elle continuerait à brailler le temps qu’elle n’obtiendrait pas le résultat espéré. Une question (que j’aurais dû me poser bien avant) vint alors à mon esprit : qu’est-ce que je faisais ici ?

- C’est la gamine que le Damyo de Kobie veut me vendre, c’est bien ça ?  Souffla soudain l’homme qui nous avait invité à entrer.

Vendre ? Je ne comprenais pas de quoi il parlait... Encore une fois mon esprit avait décroché le fil de leur conversation plus tôt, mais ce mot qui sonna à mes oreilles, vint leur apporter de nouveau toute mon intention. Une discussion lourde en tension semblait s’installer entre les deux hommes dont la tonalité se voulait soudainement amoindrie par mon accompagnateur qui jetait un regard arrogant sur moi. Je n’y comprenais plus rien… ! La veille, mon père m’avait expliqué que j’allais accompagner Katsura-san dans son voyage afin d’en apprendre plus sur mes futures fonctions au manoir… Je regardai Katsura-san d’un regard confus et inquiet, à la recherche d’une réponse, mais ce dernier semblait volontairement éviter mon regard.

- Shizuka-sama, écoutez-moi bien, vous courez actuellement un grand danger. Votre père fut obligé de prendre la dure décision de vous faire garder ici, pour votre sécurité. Cette maison vous apprendra les bonnes manières, ainsi que les arts, elle fera de vous une digne compagne pour votre futur époux, comprenez-vous ? M'expliqua-t-il dans un parfait mensonge voiler d’un sublime jeu d’acteur….

An 12, le 2 juin
Deux ans s’étaient écoulés depuis mon arrivée en ses lieux. Âgée de quinze ans, je pouvais considérer cette année comme ma dernière année de « liberté », le vingt janvier, j’atteindrai mes seize ans ainsi, je deviendrai officiellement une geisha et ce que tout cela pouvait impliquer. Dont l’autorisation d’aller cueillir la fleur de mon jardin privé au plus offrant… Mon client avait déjà était choisi des mois bien avant mes seize ans. Il s’agissait d’un riche commerçant d’Uzushio, un dénommé Yuzuriha Akio. Un homme d’âge mûr, bien trop mûr pour la jeune adolescente que j’étais. Toutefois, notre établissement ne proposait pas simplement des services de distractions et de plaisirs pour nos clients, il offrait également des informations. En effet, nous ne suivions pas seulement une formation pour devenir Geisha, certaines d’entre nous (dont moi) suivaient également une formation de shinobi. Évidemment, notre spécialité se restreignait particulièrement à l’espionnage et l’assassinat dans l’ombre, nous n’allions jamais affronter directement nos « cibles » comme ses shinobi au-dehors de ce quartier. Nous jouions simplement notre rôle de « décoration » et nous attendions le moment opportun (souvent après que le client soit bien ivre ou hypnotisé par nos charmes) pour obtenir l’information ou l’éliminer… Nos clients étaient rarement des shinobi ou des samurai, mais lorsque cela arrivait, obtenir ses informations devenaient souvent plus compliqué…

Ce jour-là, mon maître de danse, Shiori, m’interpella pour improviser une danse devant toutes les autres filles. Je détestais cette matière et elle le savait… Je n’aimais pas me mettre ainsi en avant devant tout le monde, c’était comme se mettre à nu…  Je m’avançai malgré moi jusqu'au milieu de la piste, anxieuse...

- Je veux que tu te détendes, sens la musique, ouvre-lui ton cœur, laisses là entrer et quand tu seras prête, je veux que tu danses, tenta de m’encourager Shiori derrière sa voix qui se voulait sévère.

Mon corps refusait de lui obéir et je soupirai…  Pourquoi ne pouvait-elle pas se contenter de me mettre derrière un instrument lorsqu'il s’agissait de distraire les clients ? Étant encore une Maiko ma seule activité était d’apprendre en soutenant et en observant mes aînées, de servir le thé ou le saké et de faire les tâches ménagères en plus des entraînements. Malheureusement, une fois que je serais une Geisha, je serais dans l’obligation de pratiquer la danse et mon maître ici présent savait à quel point je pouvais être mauvaise dans ce domaine et que le temps pressait…

- Si tu ne danses pas, tu n’es pas indispensable, et nous ne gardons pas ici, celle qui ne sont pas indispensable. Ton compte bat pour la survie, commence ici et maintenant. Tu ne veux pas qu’on te juge ? Tu ne le seras pas. Tu ne crois pas que tu auras la force ? Tu l’auras. Tu as peur. Il ne faut pas ! Tu possèdes toutes les armes dont tu as besoin, alors bas-toi !

Ces mots qu’elle m’avait soufflés à mon oreille ce jour-là restèrent à jamais gravé dans ma mémoire tellement ils étaient encourageants. Shiori-san… bien que stricte et impitoyable, tu étais comme une mère de substitution pour nous toutes… Tu nous poussais à faire ces choses uniquement pour nous protéger. Tu préférais nous garder ici plutôt que de nous voir dehors en tant que prostituer de bas étages. Tu savais qu’aucune d’entre n’avaient plus aucun avenir, pas vrai ? Malheureusement, ton avertissement n’avait fait que nourrir en moi la motivation de fuir cet endroit…

Pardon Shiori, toi qui avais essayé de me protéger jusqu'au bout…


An 13, le 15 janvier.
- Vous êtes prête les filles ? Nous ne devons surtout pas avoir peur, pas après être arrivée jusque-là ! Aujourd'hui, l’établissement accueil un client très important, nous allons profiter que Moriboshi-san soit occupé à s’assurer que tout se passe bien pour nous enfuir d’ici ! Leur expliquai-je.

- Mais… Shizu-chan… Tu es sûre qu’il nous arrivera rien ?… Je veux dire… On va s’enfuir du bâtiment, mais le quartier est bien gardé et …

- Ne t’inquiète pas Ayane, la coupai-je, j’ai effectué des rondes dans le quartier pendant l’entraînement en tant que kunoichi, j’ai bien observé la ronde des gardes et je connais également les failles de ce quartier. Vous vous rappelez du plan que je vous ai expliqué ? Si on se fait surprendre par un garde, je m’occuperai personnellement de lui, ne vous inquiétez pas !

Cette fois-là, moi et trois autres filles préparions un plan pour nous enfuir de cet endroit. C’était moi qui avais motivé les filles à me suivre dans cette folle entreprise. Malheureusement, tout ne se passa pas comme je le prévoyais… En effet, l’une d’entre elles nous avait trahies à contrecœur. Moriboshi, le gérant de cet endroit, nous suspectait depuis nos dernières actions qui avaient mal tourné. Un jour, il prit Ayane seule dans son bureau. J’ignorais ce qu’il lui avait dit ou fait, mais je me souvins qu’elle était sortie de là aussi blanche qu’un linge propre. Alors que nous étions dans un salon, en train d’aider nos grandes sœurs à se vêtir de leur luxueux kimono, Moriboshi entra dans la salle, visiblement très en colère. Il nous expliqua rapidement qu’il savait tout de notre plan, qu’Ayane lui avait tout raconté pendant que cette dernière répétait à quel point elle était désolée auprès de nous, les larmes aux yeux. Nous étions perdues et certainement mortes aussi… Toutefois, Shiori tenta vainement de résonner Moriboshi-san.  

- Qu’est-ce qui vous prend ? Vous avez eu l’information, vous avez gagné ! Ce petit rêve de liberté, c’est tout ce qu’elles ont...
- Non, non, non, ça ne marche pas comme ça Shiori ! Dit-il en la poussant parterre, il est trop tard pour jouer les gentilles Shiori, il est beaucoup trop tard ! Tu as soudain perdu la mémoire sur ce qui se fait et qui dirige ici ?!
- Moi, je leur apprends à vivre… Pas vous !

Sur ces dernières paroles, il gifla Shiori avant de se diriger vers Rika qu’il tua de sang-froid dans le but de nous rappeler notre impuissance dans cet endroit. Quant à Sakura, il l’enferma dans une cave afin de la punir plus tard, et moi, il me garda enfermé dans cette salle, ordonnant à tout le monde de sortir afin de rester seul-à-seul avec moi. Il s’approcha de moi et mon corps se mit à trembler. Il ne s’agissait pas de la peur, non, il s’agissait de colère. Mon regard fixa les traces de sang que le cadavre de Rika avait laissées derrière elle avant d’être sauvagement traîné hors du salon. Je restai immobile, écoutant le discours tordu de ce meurtrier quand soudain, il leva la voix me plaquant sur le miroir d’une commode qui se brisa sous l’impact puis m’allongea avec brutalité sur la commode essayant de m’embrasser. Je tentai de me débattre et ma main droite atterrie brusquement sur sa joue.

- Oh, alors, c’est tout ce que tu as ?!
- Non… Mais vous êtes un imbécile...

Dans un lourd silence, un morceau de verre du miroir brisé vint se planter sous la clavicule de son épaule. Profitant de sa souffrance, je me redressai en quittant la pièce. Par la suite, j’avais réussi à libérer Sakura et nous tentions de poursuivre notre plan, seulement les gardes étaient avertis et nous recherchaient, ce qui compliqua la chose. Sachant que Sakura avait encore une famille qui attendait son retour, je pris la lourde décision de me sacrifier pour elle. C’est ainsi, qu’en attirant l’attention sur moi une fois dehors, je permis à Sakura de s’enfuir, quant à moi… Je ne pouvais que me préparer à une terrible punition, voir l’exécution…

J’étais enfermée dans une cave, attachée à une chaise. Je venais à peine d’être capturée et pourtant, chaque muscle et os de mon corps me faisait déjà affreusement souffrir. Seul mon visage demeurait intact. Moriboshi voulait me garder en vie, car la vente avec Yuzuriha était toujours d’actualité et lui rapporterait gros, cette vente que j’avais pourtant tenté de fuir… En cet instant, j’aurais préféré la mort…

- Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Tu dors ? T’es morte ? Non, tu n'as pas intérêt à t’endormir maintenant, tu restes avec moi ! Et tu ne dors pas tant que je ne te le dis pas, d’accord ?

Je n’étais qu’à moitié consciente, la douleur endormait mon corps et mon esprit. Je venais de subir de terribles tortures. Plus angoissant encore, c’était qu’il ne s’agissait pas des dernières que je subirai. En cet instant, il devait me torturer sans abîmer mon corps pour mon futur client. Mais plus terrifiant encore, c’était le regard de cet homme me convoitant…. Les prochaines heures jusqu'à mon anniversaire furent les plus longues de ma vie…

Derrière l'écran
PSEUDO : Sheiryn
ÂGE : 23ans
CONNU PAR : Myself
AUTRE CHOSE ? Je vous aime <3


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Histoire terminé ! ^^
Je suis prête à recevoir le test rp Smile


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzumaki Shio
Uzushio no Genin
Messages : 25
Date d'inscription : 16/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genun Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Quel honneur de te donner ton test-rp =3 Je ne te fais pas plus patienter et te l'offre en espérant que celui-ci t'inspire =) Here we go !!

Test-rp:
 

Bonne chance ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 24

Fiche du Ninja
Grade & Rang: B
Ryos: 0
Expérience:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur
Je viens prévenir que mon test rp est terminé Smile


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Yume
Konoha no Genin
Messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2017
Age : 19
Localisation : Konoha

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin Rang C
Ryos: 0
Expérience:
0/500  (0/500)
Voir le profil de l'utilisateur

   
   


   

Hello hello ! Et te voilà prête à subir ma correction ! Mouahahahha ! Non sérieusement, commençons ta correction ! ( PS désolé de l'image j'ai pas retrouvé la toute choupi chou )



   
Respect test-rp et originalité

Ton test rp était très large et tu t'en es très bien sortit ! Tu as raconté les trois facettes de la vie de Shizuka. J'ai beaucoup aimé l'évolution de la petite fille naïve à la femme décidée et forte qui s'en prend un peu pleins la figure. Ta plume est fluide et très agréable à lire, je ne me suis pas ennuyée à lire ton texte. Les émotions sont présentes, c'est parfait.



   
Orthographe et grammaire

Je ne suis pas la meilleure dans ce domaine mais deux petites choses m'ont sauté aux yeux… Alors je ne serait pas dire, mais tu me l'as fait qu'une fois :
« Ton compte bat » un espèce de mélange de mots ? Ou alors je n'ai pas compris.
Et parfois tu m'oublie un mot j'ai l'impression « Tu savais qu’aucune d’entre n’avaient plus aucun avenir, pas vrai ? » Mais sinon rien d'alarmant ! Ça arrive à tous !



   
Avis général et verdict

Alors ma petite Shizu ! L'heure du verdicts ! J'aime beaucoup ton personnage, malgré quelques fautes je ne vois rien de bien méchant, je suis heureuse de te valider Indépendante de Rang B Bon jeux et que les esprit des écrivains te guident ! *out*



   
Correction par Hyûga Yume




Merci Ikki pour le Kit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Votre Personnage :: Présentations :: Fiches Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.