:: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entracte avant la suite. [PV Ashira]

avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Lieutenant, la brèche devrait tenir un long moment.

Amaterasu m'en soit témoins, ce tir de trébuchet nous aura sauvé la vie ; les ingénieurs de Tetsu ne sont pas aussi précis qu'ils auraient voulu l'être, à notre grand avantage, gardant le sac de pierres froides contre mon front, j'observe les énormes gravas qui obstruent le trou dans cette partie de la muraille. A moins d'utiliser des explosifs, les impériaux devront déblayer avant de venir ici, et ça nous laisse du temps pour récupérer. Ignorant le mélange de boue et de sang dans lequel mes bottes trempent depuis un certain moment, je m'assois sur une grosse pierre en attendant la relève. Fatigué de toute cette agitation, l'essentiel de mes pensées vont à mon lit froid et douillet à Suna, qu'est-ce que je donnerais pouvoir m'enterrer au fond de mon futton en attendant que cette mauvaise journée passe. La pluie qui me fouette le dos ne fait rien pour arranger les choses, et la seule chose qui réussit à m'arracher un soupir, c'est bien le contingent qui approche de nous par l'intérieur des murailles ; des alliés donc. Je le vois parce que la plupart des ninjas choisissent de ne pas porter l'uniforme de leur nation, quand bien même cela facilite aisément les manœuvres de masse.

-Des Konoha-jins. Croit bon d'ajouter mon adjoint. Un chuunin qui a de la bouteille, autant que moi moins une mort douloureuse et violente. Vous voulez que je... Je secoue la tête et le congédie d'un signe de main, lui faisant signe d'aller se poser dans l'hôtel particulier qui nous sert de zone de repos, à une vingtaine de mètres. Une paire guette, le reste du groupe est au chaud

Toutefois, l'agitation que j'ai entendu à l'extérieur nous a troublé, c'est la raison pour laquelle nous étions tous de sortie pour cette fois-ci. Nos homologues du pays du feu arrivent en ordre de marche, trois colonnes de cinq hommes chacune. Avec à leur tête une femme, une Hyuga si je me réfère à son regard de cristal, celui qui a la réputation de tout voir même les ombres comme moi qui réussissent en temps normaux à se faufiler. J'abandonne mon sac de pierres quelques instants pour saluer comme il se doit l'officier en charge du groupe avant de lui faire un bref rapport de situation.

-Alors c'est vous les renforts pour colmater la brèche. Le tonnerre nous interrompt, hurlant à qui veut l'entendre que ce n'est pas un orage très naturel. Il faisait encore beau il y a quatre heures, et d'un coup le ciel se met à se déchaîner comme ça? Jônin Busujima au rapport... Première compagnie de marche des sables, deuxième section d’infiltration? Pas vraiment, j'ai perdu le contact avec mon unité tout à l'heure. Troisième peloton de contact. En vérité? Je faisais partie de ceux qui sont arrivés en retard au rassemblement à cause du chaos et d'autres obligations à l'infirmerie, j'ai été affecté en urgence à un groupe pour empêcher les impériaux de s'inviter pour tout casser. Avec ce temps-ci je vous suggère de ne laisser que quelques hommes à l'extérieur en sentinelles, et de laisser les autres se reposer à l'abri des intempéries à l'intérieur du manoir qui nous sert de point de repli. Il y a du thé qui chauffe à l'intérieur, on s'en prend une tasse pendant qu'on fait le point sur la situation?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Et voilà, c'est partie. Après avoir consacré la journée a rester en retrait, a récupérer toute mes forces afin de pouvoir libérer tout mon potentiel dans d'éventuels affrontement nocturnes, d'autant que... la nuit n'abaisse pas les capacités du byakugan là où des yeux normaux ne voient qu'à peine, moi je peux voire nettement si mes pupilles sont actives. C'est pourquoi, de jours j'ai tachée de récupérer de ma bêtise contre l'autre suna'jin laissant a mes collègues de konoha, et que de nuit, j'entre en action prête a casser de l'ennemi. De la citadelle aux remparts par les toits pour conserver une vision d'ensemble que l'on a pas en courant dans la rue. Sur mon trajet j'observe en direction de la brèche. C'est là que je dois aller pour la défendre et garder un œil sur les mouvement alentour. Cette nuit il pourrait bien y avoir une tentative ennemis de passer par ici.

C'est pourquoi je me dirige précisément part ici sans pour autant avoir une trajectoire rectiligne. Il pleut averse, le tonnerre gronde. Cela me donne une impression que quelque chose ce prépare, quelque chose de très dangereux pour tout le monde. Enfin la brèche est en vue, il pleut tellement que je suis d'ors et déjà trempée jusqu'au os quand j'arrive mais cela ne me pose pas véritablement de problème A ce moment là, je suis assez proche pour entendre les ordres. Je suis en roue libre encore pour le moment, ou disons plus tôt en réserve pour la nuit. Ce temps ne m'effraie pas, il n'influencera pas mes pupilles et celles de mes gardes du corps de la branche secondaire qui me suivent partout.

Je me permet de contester ses conseils. Mes pupilles, quelque soit le temps, me permettent de détecter le chakra et toute créature vivante en dispose même en petite quantités. Des gardes a l’extérieur ce feront tué rapidement, mieux vaut préparer un goulet d'étranglement a l'intérieur avec les troupes et des pièges sur une dizaine de mètres hors des rempart en approche de la brèche. De préférence des pièges sonore pour nous alerter, parchemins explosifs par exemple..

Et je me présente ensuite.

Hyûga Ashira, jônin de Konoha. Capitaine de l'équipe n°1 de genin de Konoha, sans d'affectation.

Sans pour autant attendre la suite je fait volte-face pour m'adresser aux cinq membres de la bunke qui me suivent.

On va devoir employer le byakugan toute la nuit. Chacun en solo, j'en pointe un, Toi tu reste avec moi. Je reprend ensuite, Rotation chacun une demi heure de garde, byakugan activé, deux heures et demi de repos. Par repos j’entends, repos des pupilles et non forcément de dormir. D'ailleurs si je laisse un de mes "homme" prendre le premier quart, je n'en reste pas moins sur les remparts et les autres aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je la sens nerveuse, la Hyuga, je n'ai jamais parlé de mettre des hommes hors des murs de la ville. Je parlais tout simplement d'en laisser quelques uns guetter la brèche pendant que le reste se reposait dans un bâtiment, pas de tartiner nos maigres forces à l'extérieur. De toute façon il y a déjà du personnel sur les murailles, nous sommes là pour nous assurer de garder la brèche sous contrôle, pas de défendre la muraille. Evidemment, madame ne donne suite à ma proposition, me forçant à relancer la conversation pour obtenir une réponse, alors que la pluie me fouette le dos et que l'orage s'intensifie de plus belle. Je serre les dents en rajustant mes gants, comprenant que la nuit va être très longue, surtout pour moi. Je fais signe à la dénommée Ashira de me suivre jusqu'à un porche d'où la brèche est bien visible, mais surtout nous sommes au sec, et je me pose sur une vieille caisse, l'invitant à faire de même avec l'une de ses nombreuses sœurs de bois. La fatigue commence à grignoter mes performances, et le fait d'avoir une femme qui crie en guise de partenaire pour diriger la défense de cette brèche presque fantomatique me fatigue déjà. Il faut que je garde des forces pour la suite des opérations, il est probable qu'on m'appelle plus tard pour une mission à hauts risques.

-Calmez vous, cette brèche est involontaire de la part de l'ennemi. Les tirs de trébuchets ciblent le centre ville, pas les murailles. De toutes façon, comment feraient-ils pour passer ensuite? Il y aurait toujours des gravats. C'est une zone très calme pour l'instant, nous ne devrions pas nous en faire outre mesure. Je lorgne une demi-seconde sur sa silhouette, me rinçant l’œil tant que je le peux encore, sachant pertinemment que c'est peut-être la dernière fois que je vois le soleil se coucher. Vous êtes de la Sôke j'imagine, vous en êtes à combien d'opérations depuis le début des hostilités?

C'est ma deuxième, le long moment que j'ai passé à l'infirmerie me débecte ; tout le sang que j'y ai vu va mettre du temps à partir de mon esprit. Sans compter tout les pauvres types que j'ai pu entendre crier durant mon bref séjour dedans, je ne souhaite ça à personne.

-D'ailleurs, ça ne vous dit toujours pas un thé vu qu'on est là pour un moment?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ais-je l'air d'avoir un sceau sur le front ?

Mon ton est sec. Devoir faire équipe avec un suna-jin pour défendre diriger ce coin de muraille... Je sais... Je dois prendre sur moi et j'imagine que lui aussi prend sur lui. Nous avons un intérêt commun, défendre cette cité de la menace de l'Empire, alors je vais faire de mon mieux pour ne pas créer de conflit... En revanche je n'aime pas sa façon de me parler, quelque chose me dit qu'il n'est pas de noble lignage comme moi.

Pour l'instant la zone est calme, et volontairement ou non, le mur est fragilisé ici, il suffirait que l'ennemi s'en aperçoive pour cibler l'endroit et profiter de la brèche pour attaquer.

Il est sans doute probable, étant tout a fait fraiche pour ce début de nuit, que moi et mes "gardes du corps" seront envoyé là où il y aura de l'action si jamais il y en as. D'ailleurs autant signaler à la citadelle où la sôke et des membres de la bunke ce trouve. Nous pouvons être utile partout dans ce merdier imprévu... Comment une telle armée à pus franchir la frontière sans être vue ? Elle n'est pas très loin, je sais, mais quand même... S'il n'y avait pas d'avant-poste, de patrouille ou d'autres sentinelle, erreur fatale... Enfin, on verra plus tard si elle est fatale.

Première opération, j'ai gardé mes forces et celles de mes hommes pour la nuit. Il ne fait aucun doute que nous seront envoyé dans les zones de combats nocturnes s'il y en a.

Mon ton est plus calme, plus posé mais toujours tendu, comme toujours en présence de non Hyûga mais encore plus en présence de non konoha'jin. Mais j'ai autre chose a faire que de boire du thé. Je ne suis pas là pour me reposer. Encore une fois je classe sans suite et sans réponse la question du thé pour simplement partir intercepter un de mes gars.

Toi, porte un message à la citadelle, groupe Hyûga en position. Précise exactement où et quand, au passage, préviens que je prendrais le deuxième tour de garde aux autres de la bunke.

Oh, le gars était a une dizaine de mètres de mon point de départ où j'étais avec l'autre. Je le cherche maintenant du regard, tout c'est passé et s'il a bougé, je sais où le rejoindre pour lui répondre ceci, Je ne suis pas là pour prendre du thé, je suis là pour agir, observer, défendre cette portion de rempart., m'en allant aussitôt vers les murs pour m'installer en tailleur sur un créneau, sous la pluie battante sans activer mes pupilles, ma demi-heure de garde n'étant pas encore arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je commence à ressentir une intense sensation de fatigue, quelque part je me demande s'il n'y a que l'académie de Suna, et les ninjas du désert de façon plus général qui ont une formation à la tactique et la stratégie. Je regarde la Hyuga s'éclipser sans un mot, allant sur la muraille ; j'en connais une qui va prendre cher s'il y a une volée de flèche qui arrive de façon impromptue, sans compter la pluie. Sans me presser, parce que j'ai le temps, je me lève, m'étire tel un chat sortant de sa sieste et marche vers l'hôtel particulier qui sert de refuge à mes troupes, et aux konohajins qui ne sont pas du clan noble. J'imagine que eux, ont le temps de prendre le thé, j'attrape une ombrelle en saluant mes troupes d'un signe de tête avant de rejoindre Ashira sur les murailles. Nous avons beau avoir des uniformes de combat, quand il pleut, un ciré n'est jamais de trop, et puisque nous n'en n'avons pas, un parapluie s'avère toujours utile. A l'abri de la pluie je sonde du regard le paysage devant nous, attendant un assaut qui ne viendra sans doutes jamais. Elle devrait arrêter de s'énerver pour un rien, ce n'est jamais beau une femme qui crie, en particulier sans raison valable. Le tonnerre hurle de nouveau, je souris à l'idée de finir foudroyer ; idiote et improbable, mais pas impossible, à Suna nous avons ce genre de problème puisque souvent les habitations grimpent haut et finissent par devenir des sommets dans le désert plat.

-Je pose une question et vous devenez agressive. Moi je dis que ce n'est pas très très digne de la haute noblesse de Konoha. Feintant l'idiotie profonde, j'interromps mon numéro de crétin. Et donc, je me demandais, ça fonctionne comment le byakugan en fait? Vous concentrez votre chakra dans votre regard et vous êtes capable de tout distinguer? Je dois avouer n'avoir jamais pigé comment ça marche. Si par exemple vous me regardez avec l'oeil blanc, vous êtes capable de déterminer à quel fréquence bat mon coeur? Le taux de chakra qu'il me reste? Vous pensez que ça pourrait être utile à un médecin? Fin je veux dire, vous voyez tout, donc vous pourriez notifier beaucoup plus facilement un détail qui échapperait au regard d'un médecin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Et vous croyez vraiment que je vais vous expliquer le fonctionnement du byakugan alors que cela donnerais les armes a Suna pour s'en défendre efficacement en cas de guerre entre nos village ? Vous me croyez assez idiote pour vous divulguer ce genre d'information ? Tout ce que vous avez a savoir c'est que mon clan est passé maître dans la détection de chakra.

Je ne suis pas la plus intelligente de mon clan c'est sur, mais jamais je ne le reconnaîtrais. Je suis certes imprudente d'être assise sur un créneau c'est sur, mais pas inattentive à ce qui pourrait venir d'en face. Je compte sur mes réflexes, une volée de flèche, cela s'entend d'assez loin et puis y a une bande de bunke pour me protéger, y en a toujours un des cinq qui reste non loin, alors que trois ce posent tranquillement en attendant leur tour de garde.

De plus, le byakugan attise les convoitises. Je suis la seule de la soke présente et a votre avis pourquoi cinq de la bunke me suivent partout ? Leur seul mission est de me protéger, de ce sacrifier pour moi qui suit l'héritière du clan. Vous savez il a fallut que je crie, j'aime pas crier, pour qu'ils me laisse m'exposer... Il a fallut que j'hausse le ton pour les faire obéir là mes ordres, ordres de père de ci, ordres de père de ça, ils ont peur de lui. Alors voilà pourquoi je crie. En dehors de Konoha il essaye toujours de me tenir en laisse. ... euh...

... Et voilà... pour ne pas parler du byakugan, voilà que j'en dit trop sur... les rapports entre soke et bunke, que je révèle ce qu'il y a dans ma tête... Je n'aurais pas du dire ça... Mentionner mes dissensions avec père... Une faille dans l'unité de la soke exploitable pour qui saura ou aura envie de le faire... Déjà que le hokage me force a supporter des uchiha et une de la bunke dans mon équipe de genin en profitant de cette dissension...

Je ne dirais plus rien sur mon clan et le clan Hyûga. Si vous voulez voir l'un de nous a l’œuvre priez pour qu'on ce fasse attaquer. Là vous verrez byakugan et juken, le mixe parfait du kekkai genkaï de mon clan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Bah oui. Je m'accoude à une crénelure. Regardez-ça, toute la boucherie qui se passe à l'extérieur. L'empire de Tetsu attaque, en violation de toutes les lois explicites et implicites qu'il peut y avoir, et vous êtes en train de fantasmé sur une guerre entre Suna et Konoha. Pendant que des gens meurent ailleurs en ville vous êtes en train de vous énervez parce que je demande si les Hyuga pourraient être de meilleurs médecins que les autres. Je pose un regard agacé sur la pisseuse. Quelle cruelle manque de charisme, et de conscience de soi.

Je l'observe et compatis envers ses hommes, me demandant si elle a le sens des réalités ; l'héritière du clan Hyuga est une va-t-en guerre qui veut se mettre en première ligne, et elle se sent obligée de crier sur ses subordonnés pour se mettre devant. A-t-elle conscience que c'est une situation insoluble pour eux? S'ils échouent à la protéger alors qu'elle se met délibérément en danger ils seront châtiés de la pire des manières, et s'ils refusent de la laisser se mettre en avant ils seront punis pour avoir désobéi à une membre de la branche principale. Quelle traînée... Elle ne s'est pas attirée la loyauté de ses hommes mais plutôt leur soumission, ça ne m'étonne pas qu'ils ne soient pas loquaces en ces temps troubles, ils sont en permanence entre le marteau et l'enclume. M'est avis qu'ils doivent en avoir plein le dos d'être dans une situation comme celle-ci, surtout avec une cheftaine aussi agressive. Est-ce si dur que ça de savoir diriger par l'exemple, parfois un peu d'humilité et d'empathie peuvent épargner bien des hurlements.

-Vos hommes vous défendent parce qu'ils ont des ordres, et que s'ils échouent ils vont prendre cher, et vous au lieu de faire preuve d'empathie vous les invectivez parce que vous voulez absolument prouver à votre père, à moins qu'au contraire vous vous accrochiez à la moindre parcelle de pouvoir que vous choppez chaque fois que vous êtes hors du village, que vous pouvez faire quelque chose. Vous criez parce que vous n'en n'avez rien à taper de vos hommes et que c'est de la matière morte à vos yeux, vous avez réussi à avoir leur soumission mais je suis sûr que le jour ou vous vous prendrez un coup de sabre dans le bide, ils auront tous un énorme soupir de soulagement avant de baliser pour leur futur.

Elle ne dira plus rien sur son clan soi disant, mon cul sur la commode, c'est pour ça qu'elle crie à qui veut l'entendre que c'est une héritière du clan.

-S'il y a une attaque, souvenez vous de votre place, et laissez vos gardes du corps vous défendre plutôt que de vous mettre dans une position idiote juste parce que vous voulez vous battre. Je connais le juken de réputation, et je prie pour que personne ne nous attaque parce que j'ai de la compassion envers les soldats du rang. Je suis déjà mort une fois, je sais exactement ce que ça fait que d'être un élément jetable. Contrairement à vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Il me laisse totalement coi... Bouche ouverte n'arrivant pas a en placer alors qu'il me casse du sucre sur le dos. Durant toute la tirade pas moyen d'interrompre... qu'elle ce qu'il m'en met plein le dos. La vérité... C'est ce qui blesse le plus. Il me dit mes quatre vérités et je n'arrive pas à m'énerver... Si c'était Yume qui me disait cela, elle se serait déjà prise une baffe... Si c'était ma petite sœur, je serais en train de fondre en larme... Là... Je suis juste figée à écouter ce qu'il dit et je ne sais pas trop de quoi je dois avoir l'air... Je crois que je comprend ce que père voulait en me plongeant dans le bain de la diplomatie inter-clan... Mais la question n'es plus a la diplomatie... D'un seul coup je ne me sens plus du tout a la hauteur, lui est un fin politique sachant être diplomate quand il le faut, mais moi... Je joue encore à la fille rebelle qui veut son indépendance...

Les intérêts de Konoha passe avant ceux du clan. Père ne l'a pas encore totalement compris... Ici sur les remparts, il n'y a pas de clan qui tienne, il n'y a que des ninja. Ici, je ne suis pas "Hyûga" de la soke. Je suis une konoha'jin comme une autre... Je ne suis pas plus importante que d'autres... Je suis une ninja de Konoha, une ninja du pays du feu, ni plus ni moins. Je suis prête a mourrir en battant pour mon village.

Il n'y a pas de larmes non, mais le ton est plus hésitant, nettement moins directe et le regard nettement moins féroce. Bizarrement en disant cela je perd en tension musculaire, je suis moins tendu, moins sur le qui vive mais toujours attentive à ce qu'il ce passe au delà du mur.

Et je tiens a dire qu'il faudra plus qu'une volé de flèche pour m'abattre. Je ne suis pas véritablement en danger tant que je reste attentive sur l'au delà des remparts.

Et je ne pense pas mentir. Je ne suis pas jônin pour rien non plus. Il ne connait pas les techniques défensives de mon clan et j'espère qu'il n'en aura pas l'occasion.

Et j'ai mal formulé ma pensé. Je voulais plus dire, "J'espère que nous ne nous feront pas attaquer, cela m'obligerait a révéler des techniques Hyûga au village de Suna."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'attendais à un déchaînement de rage et de colère, voire à devoir me battre face à la Hyuga, mais non rien. Juste la dure réalité que je lui ai envoyé en pleine gueule qui l’abat considérablement, mais... J'ai passé l'âge de me radoucir en voyant une fille faire triste mine, c'est quelque chose qui marche sur beaucoup, l'expérience m'a appris que ça pouvait tuer. Même si ma colère est retombée, je n'en garde pas moins une certaine amertume quant à ce qu'elle vient de dire ; surtout ce profond numéro d'hypocrisie. Elle traite comme de la merde ses soldats, je lui balance tout à la gueule et elle d'un coup elle change de version? Ma confiance envers les girouettes est relativement faible, surtout quand il s'agit d'une ennemie et d'une femme, en particulier quand elle est noble et héritière d'un clan puissant, ne jamais exclure la possibilité de larmes de crocodiles. Je me raffermis assez vite, qu'il lui faille plus qu'une volée de flèche pour l'abattre j'aimerais voir, et l'attention ça se perd vite, comme par exemple, en se prenant une engueulade dans les gencives n'est-ce pas? Quant à son délirium de ne pas montrer de techniques à Suna, elle n'aurait pas du balancé son nom et encore moins son statut.

-Vous n'êtes pas Hyuga de la Soke en effet ici, sauf quand vous avez besoin de protection. J'ai conscience que je lui glisse un coup sous la ceinture, comme si ça m'effleurait, c'est une militaire, qu'elle se comporte comme-t-elle. C'est gamin que d'encore penser à la guerre froide entre les trois villages ninjas ici, en premier lieu si vous ne vouliez pas en dire trop sur vous vous auriez simplement pu offrir un pseudonyme et une courbette humble.

C'est pathétique, ce retour sur ses pas dans les règles, contrariant tout ce qu'elle a pu dire avant. Je ne me donne même pas la peine de relever toutes les contradictions qu'il y a dans son discours. Le ciel hurle de nouveau, m'arrachant une moue blasée, autant par les intempéries que par la demoiselle à côté de moi.

-Mourir pour son village hein? Je dégrafe le col de ma chemise de combat et met en évidence l'énorme cicatrice qui me barre le coup. J'espère qu'avant de dire ça, vous êtes allée sur les tombes de tout ceux qui ont servi de bouclier humain à la soke. La, je vous croirais, en attendant si vous voulez être digne de ce byakugan qui attire tant les convoitises, et dont Suna devrait tant savoir se prémunir... Comme si cela valait le coup quand des menaces bien plus réelles guettent tout autour de nous. Commencez par ne pas vous en servir comme argument pour justifier d'envoyer vos esclaves à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Et il en rajoute une couche. Je le fixe. Mon regard change à nouveau. Il devient froid, comme mon ton mais calme, tout est calme, une colère froide monte. Comment ose-t-il parler de ça. Je prend le temps de me relever, de descendre du créneaux sur lequel je m'étais assise, je ne suis plus attentive a ce qu'il ce passe au delà du mur. Il n'y a pas que l'orage qui tonne à nous en briser les tympans.

Attention a ce que vous dites... ne me forcer pas a gaspiller mon chakra pour vous foutre une branler...

Je me retend comme un gardon, je suis toute proche de lui, mon regard rivé dans le sien et surtout... Lui il a déjà deux actions dans les jambes alors que j'ai garder mes réserves, peut-être suis-je trop sur de moi, mais je pense que s'il y va encore plus sur ce ton, je n'aurais pas trop de mal. Je le jauge d'en dessous... Il est plus grand alors pour le regarder de haut, c'est pas facile. Colère froide.

Vous n'avez rien a dire sur ma façon de diriger mes hommes. La bunke n'existe que pour protéger la soke, leur travail a tout les cinq est de me protéger. Pensez vous êtres de taille a affronter six Hyûga ? Pensez vous qu'il est judicieux de me provoquer alors que nous devons rester concentrer ?

En fait, il y a peu de chance qu'ils interviennent, la bunke ne protège la soke que si elle est réellement en danger, là, face à ce suna'jin, je ne le suis pas vraiment et lui non plus. Il y a des dizaines de ninja dans les environs pour nous séparer si sa tourne mal. Je bluff pour essayer de voire s'il continuera a me provoquer. Je ne frappe pas, je le regarde, quelques millimètres entre ma poitrine et lui. Je n'ai pas l'intention d'être la première a cogner, mais s'il continue sur cette pente.

Je dirige mes hommes comme je l'entends. En guerre ce qui compte ce n'est pas la façon, mais les résultats qui compte. Mettez vous ça dans votre petit crâne pourris de suna'jin.

Oui je l'insulte, je riposte, je défend ma position. S'il continue, il n'y aura plus de Konoha ou de Baransu qui compte, s'il continue, il n'y aura plus que lui et moi, je ne répondrais plus de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Les menaces, la Hyuga me regarde méchamment et je suis obligé de baisser les yeux pour lui sourire, c'est plus fort que moi quand je me rends compte qu'elle n'essaie pas de contrecarrer mes arguments. J'ai gagné sur toute la ligne, et étrangement je n'ai plus envie de l'enfoncer, peut-être parce que l'étape suivante est de la jetée du haut de la muraille. Qu'elle veuille se bastonner avec moi est très ironique, je suis un homme et je suis plus grand qu'elle, que l'aînée Hyuga essaie de me glisser un doigt d'énergie entre les côtes et elle aura le droit à une grande bouffée de gaz asphyxiant. Affirmer ses convictions ne veut pas dire grand chose dans une collision d'arguments, si ce n'est passer pour un idiot en répétant toujours la même chose, j'imagine que la Bunke peut aussi toutefois lui glisser des bâtons dans les roues en référant de son attitude auprès du paternel. Parce que même si nous nous engueulons, le monde continue toujours de tourner, le temps est le pire des dictateurs parce que personne ne réussira jamais à le faire plier à quoi que ce soit et l'on ne peut que composer avec. Je fais l'impasse sur l'attaque personnelle, signe que l'affaire est pliée et dans le sac de mon côté, j'ai eu ce que je voulais.
Ce qui me fait surtout tourner l'esprit, c'est son odeur qui m'arrive à l'esprit alors que nos corps à sont à quelques millimètres l'un de l'autre, je ne m'attendais pas à une telle proximité de la part d'une konoha-jin pour être franc. Mais puisque mademoiselle juge bon de me parler d'aussi près, allons-y. Je me décide de lui répondre en murmurant.

-Vous savez... Comment formuler ça d'une façon subtile? Ça va faire jaser une telle proximité entre nous.

Une idylle entre un Sunajin et une Konohajin, rien de tel pour déchaîner les passions, alors... Entre l'un des meilleurs hommes du Kazekage et l'héritière du clan Hyuga, je n'ose pas imaginer les réactions autour de moi si de telles rumeurs venait à apparaître. Je rirais bien avant de devoir justifier de ce dialogue auprès du haut conseiller et du taulier des sables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Ma réaction... Elle est celle d'une femme face a un mec qui lui semble la draguer avec trop de proximité d'entré de jeu. Son attitude... Déjà que j'ai les suna'jin en horreur, ensuite il ose me juger, alors... et bien... Je ferme les yeux une demi seconde et quand je les rouvre mon poing vole déjà vers la joue de ce jônin de Suna... Après m'avoir fait la leçon, voilà qu'il me drague... Enfin c'est ainsi que je le perçois... J'espère me faire des idées... Et voilà, maintenant en quelque seconde je me remémore cet ambassadeur qui était a Konoha. Il était de Suna lui aussi. Je me souviens que mon cœur avait raté un battement a ce moment là, plusieurs secondes à le fixer intensément. Je me suis imaginé la réaction de père si je m'enfuyais de Konoha avec ce gars là... Aucun, il aurait déclencher une guerre pour cela. Mon poing c'est arrêté juste avant. Je ne remarque même pas que deux autres de la bunke observe la scène, byakugan actif et...

Oublions tout cela et repartons sur de meilleurs bases voulez vous. J'ai eu tord de m'emporter, mais comprenez que vous n'avez en aucun cas à critiquer ma façon de faire devant mes "gardes du corps".

Sur ce je me retourne et j'observe autour de moi... Beaucoup de regarde vers nous et visiblement il n'en faudrait pas beaucoup pour qu'une guerre entre Suna et Konoha ne commence sur ses remparts... Ce serait... complètement idiot... Je dois calmer le jeu sans pour autant paraître abdiquer... Enfin... euh... c'est trop tard là... Je vais devoir rattraper le coup... Mais comment ? ... Je ne suis pas diplomate moi, je suis directe, je ne tourne pas autour du pot et je m'énerve au quart de tour. D'ailleurs y a un de mes "gars" qui vient me chuchoter a l'oreille... Quoi ? ... Elle est ici... Pourquoi est-elle là ? Pourquoi ? ... Pourquoi père exposerais-t-il ses deux filles pour un stupide festival ? ... Diplomatie ? Nous montrer toute deux a des clans pour ouvrir des relations dans l'optique de former des alliances et les faire rejoindre le village par mariage entre eux et nous ? Vassalisation de ses clans à la cause Hyûga pour augmenter l'influence du clan dans le village ? Cela ne me dit rien qui vaille et...

Allez la chercher avec ses deux gardes du corps. Emmenez la à la base arrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 168
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je recule d'un pas, évitant le coup de poing qui n'aurait pas manqué de faire mouche si je n'avais pas eu les réflexes pour esquiver la mandale. La Hyuga se fait d'humeur grinçante et retourne à l'observation du champ de bataille, alors que je sens le poids écrasant d'une paire de regards blancs, pupilles prêtes au combat. Comme si elle seule n'avait pas assez de force pour me dire non, je lève les yeux au ciel, tout cela est puéril au possible, comment sommes nous passés de l'engueulade au rapport de force? J'essaie de lui glisser discrètement qu'une confrontation physique ou une conversation un peu trop rapprochée risquait de salir nos réputations respectives et elle manque de me mettre un coup de poing. Bravo, nous atteignons le sommet de l'intelligence humaine je pense.
Puis elle bât en retraite, ou du moins, elle incite au calme alors que je m'attendais à une réaction beaucoup plus virulente à ce sujet, comme par exemple une bagarre, voire une mêlée générale entre Sunajins et Konohajins. Je m'adosse contre une crénelure de la muraille en attendant qu'elle donne ses ordres à un membre de la bunke, je me retiens de faire un commentaire la dessus.

-Vous prenez tout ceci bien trop à cœur. En même temps, tout le monde n'a pas eu la chance de bénéficier d'une résurrection. Bien sûr que je n'avais pas à parler comme ça de vous devant vos hommes, pas en tant que Sunajin. Mais en tant qu'être humain, c'est une autre histoire. Je passe une main sur la cicatrice autour de mon cou, dire que c'est celle-ci qui aurait pu être ma dernière. Quand je parlais de choses qui feraient jaser, je pensais surtout aux ragots qui se formeraient. Je retrousse ma manche, dévoilant un tatouage incomplet de mariage ; normalement en tenant la main de l'être aimé il devrait se compléter mais... J'ai autre chose à foutre de que salir... Encore un peu plus. Mon mariage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 88
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Des ragots... Ce genre de chose peuvent mettre a mal la réputation d'un clan tout entier, voire d'un village, d'un pays... J'ai l'impression que c'est à son tour d'être sur la défensive. Et puis, un autre de mes gars vient me parler a l'oreille. Ah oui évidemment. Comme j'ai dit que je passait en deuxième pour les tour de garde par rapport a eux, et bien, le mien est maintenant arrivé et hors de question de me dérober sous prétexte que je suis de la soke ou que je ne suis pas une quantité sacrifiable pour le clan. Je ferme les yeux une seconde, quand je les rouvre mes pupilles sont activent.

Byakugan !

Cela ne m'empêche pas de l'écouter mais dès lors, j'observe le champ de bataille en direction du camp ennemi, j'essaye de percevoir, de voir la moindre présence de chakra dans ce que nous pouvons sans doute appeler no man's land entre les murs et les assiégeant. Entre Chûritsu et les troupes de l'empire Tetsu. Mon ton n'est ni froid, ni chaud, il est devenu neutre.

Vous vous trompez. Même en tant qu'être humain vous n'avez pas à critiquer ma façon de faire devant les miens. Et je pense que c'est vrai. En revanche... C'est la première fois que je suis véritablement confrontée à un champs de bataille depuis que je suis devenu jônin de konoha. Et il y a autre chose aussi. Ma réaction a sans doute été un peu trop démesurée, mais les mots que vous avez employé s’ajoutait a d'autres.

Mais pourquoi il parle de... son mariage ensuite ? Ce n'est ni le l'endroit, ni le moment de parler de ça. Même si le calme règne pour le moment nous devons rester concentrée, nous sommes en guerre. Mais mon ton pour la dernière phrase est lui avec une pointe plus chaleureuse.

Pensez vous vraiment le moment et le lieu bien choisi pour parler de votre mariage ? C'est a mon tour d'être vigilante, je vous suggère donc de me laisser prendre mon tour de garde.

Après un coup d’œil vers lui, mon regard blanc se retourne vers l'horizon au delà des remparts. La nuit sera longue sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Tempête de lames : le siège de Baransu :: La Cité de Baransu-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.