:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entraînement entre thanatonautes [PV Ageha]

avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Techniques à enseigner ;:
 

-Avoue que la Kaigan t'as tapé dans l’œil. Me lance Iguane, mon propre clone d'ombre à tête de reptile.

J'aurais bien énoncé une réponse sérieuse, si seulement je n'avais pas un bandage qui me barrait l’œil droit, ruinant une bonne partie de mon champ de vision et représentant un douloureux souvenir de mon expérience ratée avec un gaz de combat que je voulais développer. Quelque chose qui puisse clouer au sol un adversaire, ivre de douleur, le regard brûlant et les poumons passés aux braises ardents, sans que cela ne lui soit trop préjudiciable d'un point de vue physique. L'unique problème, quand on joue aux apprentis sorciers comme moi, c'est bien qu'on finit par se brûler les ailes un jour, et quand la préparation que je concoctais m'a explosé au visage, j'ai bien cru que j'allais perdre mon œil. Heureusement le destin m'a prouvé le contraire, pour une fois qu'il va dans mon sens.
Je me refuse à toute réponse alors que mon clone se rend invisible, assis sur l'un des plots du parcours d'obstacle à côté duquel nous sommes. Aucun ninja ne s'y invite parce que l'heure n'est pas à la pratique physique, pas aussi tôt le matin, aussi c'est le moment idéal pour s'exercer quand on est un empoisonneur, un espion, un assassin, voire même les trois en même temps. Il faut dire que cracher un nuage de poison qui prend tout un terrain d'entraînement n'aide pas à se faire apprécier de ceux qui partagent la surface de combat, et se rendre invisible à côté d'un pratiquant de shurikenjutsu est presque garant d'une très mauvaise journée.

-Elle va venir hein? Grogne Iguane. Qu'on ne se soit pas levé sitôt le matin pour rien. Alors ça, c'est la grande question.

Mon apprentie, Kasugano avait sympathiquement suggéré lors d'une soirée passée à boire avec elle, qu'elle pouvait me mettre en lien avec une connaissance pour que nous puissions échanger. J'avais cru qu'elle avait oublié sa proposition mais lorsque hier soir elle m'a annoncé que le rendez-vous était fixé, j'ai cru à une blague. Evidemment, puisque je suis ici c'est qu'elle s'est donnée les moyens de me persuader, et je ne sais toujours pas si son amie viendra. Asa Ageha, empoisonneuse de Suna, mais aussi empoisonneuse capable de se protéger de ses propres poisons, ce qui vaut toujours mieux que moi qui suit incapable de ne pas éternuer lorsque j'hume les flagrances d'une fleur. Foutu rhume de foin.

-Tiens, la voilà. Siffle mon clone avant de se murer dans le silence. Il n'aime pas ouvrir la conversation, du moins, pas de façon agréable.

A l'arrivée de la demoiselle, je me fends des mondanités habituelles, sans toutefois trop mettre l'accent sur mon grade ; je vais apprendre à ne pas m'intoxiquer à cause de ma propre négligence, alors paraître pro serait un peu déplacé. Après, j'ai eu vent qu'elle voulait toutefois quelque chose de moi en retour. Baste, on verra bien.

-Salut, Busujima Takeshi, enchanté de faire ta connaissance. J'enchaîne en me permettant un petit commentaire positif sur sa ponctualité, ou le cas contraire, une petite pique amicale sur son retard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
[Toutes mes excuses pour le retard. Je suis... presque impardonnable. Promis, je m’accroche pour être plus régulière à partir de maintenant ! Merci de ta grande patience!]

Ageha n’était pas en retard. Kasugano avait donné un point de rendez-vous en indiquant qu’il fallait y être vers « l’heure du lièvre » soit entre 5 et 7 heures du matin. Il était 6h35. Elle n’était donc pas en retard. Ce n’était pas qu’elle ne s’était pas levée, bien au contraire. La blonde soignait les plantes aromatiques et narcotiques de l’hôpital, et donc la fraîcheur matinale était le meilleur moment pour jardiner. La jeune femme s’était trop attardée et si elle avait vaguement conscience que ce n’était pas très poli vis à vis de son homologue, le remords ne la taraudait pas. Les missions avant tout, et les plantes étaient SA mission, sa joie de vivre, presque.

Elle arriva, au petit trot, ses pieds nus foulant le sol rocailleux de Suna sans flétrir, preuve qu’elle ne sentait ni les pointes rocheuses, ni la chaleur montante. Sa longue queue de cheval se balançait au rythme de sa foulée souple et légère... à l’exception des moments où elle manquait de trébucher dans un creux ou une petite motte.
Classique d’Ageha, pour qui la connaissait, ne serait-ce que de réputation.

Pour autant, ça n’attaqua pas sa bonne humeur, bien que celle-ci fût peu visible. Un doux sourire et un salut profond démontrèrent que la jeune fille n’avait pas oublié ses bonnes manières ni ne s’était découverte un sens exubérant de la sociabilité dans la nuit.

- « Bonjour. Asa Ageha. Tout le plaisir est pour moi. » Elle regarda rapidement, mais avec l’oeil de l’expert, cet homme adulte qui avait fait appel autant à elle qu’elle aurait, toujours selon Kasugano, à apprendre d’elle. Motivée depuis peu pour s’aguerrir – enfin, à sa façon, on parlait tout de même de Miss je-hais-la-violence-gratuite – Ageha était devenue une éponge, s’abreuvant comme un voyageur égaré dans le désert de tous les savoirs et techniques qu’on voulait bien lui enseigner. « Je suis à votre disposition, Busujima-san. » Après tout, il était son aîné en rang et en âge, et il était à l’origine de cette convocation amicale.

Et elle resta là, plantée devant lui, levant la tête, à attendre les ordres. Ageha avait des défauts, mais elle était très douée pour attendre. Elle était, après tout, de la race des espions-assassins. Et elle avait été jugée suffisamment bonne dans ce domaine pour qu’on excusât, jusqu’à présent, ses manquements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha est arrivée à l'heure, et ne manque pas de manières, ce qui est plutôt agréable étant donné que le nombre croissant de ninjas qui oublient qu'il y a une hiérarchie, même s'il n'y a pas obligation de porter l'uniforme. C'est quelque chose que j'apprécie beaucoup, le respect de ses pairs, de ses supérieurs et de toutes ces choses qui font qu'une société tourne en rond sans qu'il n'y ait aucune anicroche, mais pour ça il faut encore avoir connu les époques de grands troubles qui ont pu ravagé le monde.
La rang C attend la suite de la conversation dans un silence qui m'incite très fortement à prendre la parole pour éviter le moment gênant, ce que je fais avec joie puisque je suis venu pour m'entraîner, et non pas pour faire l'inapte social. Aussi, je me racle la gorge avant de commencer.

-C'est un plaisir de travailler avec toi. Annonçais-je calmement, soulagé d'être en face d'une kunoichi qui savait respecter les grades. Je t'ai convoqué parce que nous partageons beaucoup de méthodes et de domaines d'expertises selon ma disciple. Une certaine affinité pour les poisons et la capacité à ne pas se faire voir plus précisément, j'ai sollicité ton aide parce que j'ai une énorme lacune en matière de poisons. Je ne sais toujours pas comment me protéger des empoisonnements les plus basique, et c'est extrêmement problématique pour quelqu'un comme moi. C'est bête, mais quand à l'académie on apprenait aux élèves à ne pas se tuer avec leurs poisons, j'étais à la bibliothèque à essayer de comprendre comment gazer les gens de la façon la plus efficace possible. En échange, je veux bien t'apprendre à devenir invisible, j'imagine que ce sera très utile pour une personne comme toi.

Pour appuyer mes dires, je fais usage de mon caméléon inférieur, devenant l'espace de quelques instants invisible, seule une légère perturbation de l'air laissant sous entendre que quelque chose d'anormal se passait. Je reprends forme visible très vite.

-Si ça te convient, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Rare étaient ceux qui pouvaient dire sincèrement qu’ils étaient heureux de se voir acoquiner avec Ageha pour une séance d’entraînement. Généralement, elle passait pour le bâton puant qu’on ne choisissait moins qu’on en héritait, pour peu qu’on fût le dernier à choisir. Ageha était pourtant un très bon élément dans une équipe, mais voilà, c’était toujours difficile de caser l’ultra-spécialiste qu’elle se trouvait être, lors de missions plus ordinaires, alors même qu’elle se devait de continuer à développer son expertise pour être la meilleure, à défaut la meilleur possible, dans son domaine. Ah, on n’avait jamais dit que la vie d’un shinobi était un fleuve tranquille. Encore moins quand on avait voué allégeance à Suna, où l’eau demeurait une matière rare. Du coup, on ne savait pas forcément nager et c’était donc une bonne chose que la vie ne fût pas un fleuve, ou même une rivière, tranquille, ou non.

Des ninjas adeptes des poisons et de l’infiltration, Ageha savait qu’il en existait, et pas que chez les autres. Mais Suna s’était érigé à la force du poignet, dans un style au militarisme très classique, et même audacieux. Ainsi, la compartimentation était de rigueur, et il n’y avait pas de club du jeudi soir où les assassins se retrouvaient pour échanger trucs et astuces, les empoisonneurs recettes et ingrédients, le tout autour de biscuits et d’une bonne tasse de thé. Bon, en général, les empoisonneurs ne buvaient pas ce qu’ils n’avaient pas eux-mêmes préparés – déformation professionnelle – mais voilà la triste réalité : les ninjas forcés de s’en remettre au bouche à oreille. A croire qu’il s’agissait là d’un entraînement déguisé, où dénicher son mentor du jour n’était que l’aboutissement d’une enquête durant laquelle on aurait usé et affiné ses techniques d’interrogatoire et de rassemblement d’indice.
Ageha connaissant Kayaba-san, puisqu’elle en était l’élève officielle, elle n’excluait pas cette possibilité. Le grand blond à la cigarette pouvait être pervers, et pas dans CE sens.

La politesse et même la prévenance de Busujima était surprenante, presque autant que sa demande. En tant que gradé, il aurait pu se contenter de lui donner un ordre, et de la solliciter sans plus de manières. Alors qu’il se proposait de faire un échange de technique, et en sa défaveur. En effet, la résistance aux toxines restait, pour Ageha, un B.A.BA évident.
- « Je... oui, bien sûr. » babultia-t-elle, se retenant tout juste de baver devant cette disparition. Ah ça !!! Elle VOULAIT savoir faire ça... et bien qu’elle fût une fille gentille, sans trop d’imagination ou de suite dans les idées, elle savait déjà que son maître allait faire les frais de ce progrès. « Je vous remercie de l’attention que vous avez bien voulu me porter. Votre enseignement me sera très précieux. » assura-t-elle en une série de courbettes de plus en plus profondes.

- « Voulez-vous commencer par l’apprentissage de la résistance aux poisons ? » C’était en effet préférable, vu que cela supposait bien la manipulation d’éléments toxiques. Elle comprenait mieux le pourquoi de l’heure et du lieu de ce rendez-vous. « Le principe de base est d’utiliser son chakra comme énergie qui englobe le corps et repousse tout corps étranger. Cela suppose qu’on connaisse son corps, et qu’on soit capable d’identifier ce qui n’aurait pas à y être. » Là, Ageha avançait en terrain connu. Tout ninja, pour faire usage du chakra, connaissait son circuit sanguin et son circuit d’énergie, puisque les techniques nécessitaient le malaxage et le mélange d’énergie intérieure et extérieure. Mais ce n’était pas pour autant qu’il était facile d’identifier rapidement les outsiders. Ageha travaillant sur les poisons depuis quelques années, en plus d’aider à l’hôpital, ce scan interne était devenu habituel, presque passivement automatique.

- « Lorsqu’on est déjà contaminé, il faut concentrer son chakra pour expulser ou détruire les toxines. Quand on est en mode prévention, il faut imaginer comme une sorte de gant, mais sur toute la peau. En fait, c’est de la manipulation d’énergies, basique, mais devenue spécialité tant on se concentre sur un usage unique et parfaitement délimité de cette énergie. »
Elle « montra » l’exemple, et pour l’oeil averti de Takeshi, elle se retrouva nimbée d’une fine couche de chakra, pendant qu’une autre vague parcourait son corps, à la recherche d’un intrus. Ne trouvant rien – pour cause d’absence totale d’éléments néfastes pour la santé, vu qu’elle avait réussi à empêcher Kayaba de fumer en sa présence – l’énergie se dissipa.

- « Bien sûr, l’idéal sera de vous contaminer pour voir si vous avez bien compris et êtes capable de lutter. » fit-elle en fouiller sa poche à la hanche pour en sortir des senbons à la pointe ternie par des substances non identifiées. Proposition aguicheuse s'il en était, et encore plus dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha se voit enchantée de ma proposition, à ce que je peux distinguer de ses traits surpris, mais amplement satisfaits par l'échange que je propose. Elle m'explique sans plus attendre les secrets de la résistance au poison que de nombreux empoisonneurs utilisent, et que je ne maîtrise toujours pas malgré mon âge et mon expérience dans le domaine. Ce qui est con quand on est un pionner dans l'utilisation des nuages toxiques et des toxines aériennes.
La blonde m'explique les principes de base ; se servir de son chakra pour expulser ou détruire toute substance étrangère dans l'organisme, et en cas de protection passive face à une éventuelle contamination, se servir de son chakra pour former une pellicule de protection. Dans les faits, les choses s'annoncent relativement simple, mais la réalité du terrain est souvent tout autre, d'autant plus que j'ai peu l'habitude de subir les effets de poisons, sans être une première, cet entraînement ne va pas être anodin pour moi. Je ferme les yeux un instant avant de sentir une gelée froide recouvrir ma peau, les pellicules de chakra me font toujours cet effet, et j'essaie de faire abstraction de cette sensation désagréable avant de sortir ma capsule de C2L de ma poche. Je vide le liquide bleu sur mon bras avant de constater que l'acide ne m'a pas attaqué la peau, ce qui est déjà une bonne chose, toutefois si j'avais pris soin de l'activer comme il faut, j'imagine que les choses auraient été grandement différentes.
Je regarde Ageha et ses aiguilles, un peu incertain de ce qu'il y a dessus, je risque peut-être de faire une réaction allergique non? Au bout d'une demi seconde de réflexion, je jette les bras en l'air, après tout, ça serait une mort vaine mais au moins je ne serais pas mort en lâche.

-Je crois que j'ai maîtrisé toute la protection passive, mais vas-y, inocule moi un poison, que je puisse voir si je suis en mesure de m'en débarasser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha leva un sourcil circonspect. Loin d’elle l’idée de vouloir critiquer pour le plaisir de critiquer un supérieur, mais elle ne pouvait s’empêcher qu’il allait bien vite en besogne.
- « Ce n’est pas aussi facile. » fit-elle prudemment. Aussi gentil qu’il semblait être, il était un gradé, et si les luttes de pouvoir l’indifféraient au plus haut point, elle n’en était pas moins l’élève de Kayaba-san, le bras droit du Kage. Un mot de travers et allez savoir ce qu’il en ressortirait. « C’est assez aisé de mettre cette technique en application, quand on est au calme. Êtes-vous capable de maintenir cette barrière tout en vous déplacement rapidement ? En vous battant ? De façon totale et uniforme, puisqu’on ne sait jamais où et comment on se fera attaquer. » La moindre faille pouvait se montrer fatale.

Bien sûr, la solution était alors de repousser le poison, mais ce n’était pas aussi facile que ça. Encore une fois. La vie de shinobi n’était pas une sinécure.
- « En plus de cette technique pour combattre le poison, une connaissance sensorielle permet d’agir plus efficacement. Reconnaître la substance à sa consistance, sa couleur, son odeur... on peut l’identifier et savoir comment elle va se propager dans le corps. Le temps de réaction est réduit d’autant. »

Elle sortit de ses poches ses aiguilles empoisonnées, prête à en faire usage, selon les indications qu’il confirmerait ou changerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je regarde mes mains, sentant très clairement la fine pellicule de chakra dessus et sur le reste de moi, écoutant les mises en gardes d'Ageha avec attention. Evidemment, si je m'effondre en convulsant ça ne va pas le faire, surtout devant une rang C alors que je suis censé incarner l'élite du village, ce qui serait assez gênant il ne faut pas se le cacher. J'hésite un instant, la plupart des poisons ont une application lente, mais certains peuvent faire beaucoup de dégâts en peu de temps, suis-je prêt à prendre le risque?
Oui.
Je suis déjà mort, alors ce n'est pas tomber malade qui va m'intimider, au pire je ferais semblant de rien ou je me soignerais en utilisant mes pouvoirs d'iryo-nin, après tout c'est ça aussi d'avoir du galon ; on a plusieurs cordes à son arc. Je regarde les aiguilles de ma professeure avec un brin d'appréhension, je risque de passer un mauvais moment si j'ai raté ma technique, mais il faut bien tester non?

-Allons-y. Elle m'inocule la substance. Aïe.

Il y a un bref instant de flottement dans l'air, nous nous regardons dans le blanc des yeux un instant avant que je ne colmate la piqûre d'un geste de main. Un temps plus tard, ne ressentant rien, j'en déduis logiquement que j'ai réussi à me préserver du poison.

-Testons l'inoculation directe alors. Même procédé. Aïe.

Je compose les mudras de la technique, ressentant bien une présence anormale de mon corps avant de la sentir disparaître en un éclair. Ce qui m'arrache un soupire de soulagement, ayant peur de passer pour un con.

-Tout est bon de mon côté il semblerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha n’était pas du genre à jouer à la fine mouche, mais il y avait quelque chose de dérangeant avec la désinvolture de son supérieur. Certes, s’il était plus haut gradé, c’était qu’il avait des compétences et des capacités supérieures. Et s’il connaissait les poisons, l’apprentissage de la technique devait lui sembler facile. Evident presque. Mais pourquoi avoir eu recours à ses services si tout était aussi aisé ? Peut-être se contentait-il de la théorie maintenant et qu’il travaillerait plus en avant sa réactivité, seul, ailleurs ?
Peut-être était-ce la jalousie, de le voir si rapidement comprendre « le truc », elle qui devait travailler sans relâche ? Ou de la mauvaise conscience, parce qu’elle commençait à comprendre le prix de son hyper-spécialisation ? De la simple admiration qui n’arrivait pas à être complètement crédule ? Allez savoir.

L’un dans l’autre, elle décida de vérifier ses dires. Peut-être même de le tester. Mais on n’était jamais assez prudent. Et c’était une façon comme une autre de le mettre en condition, pour qu’il pût voir ce que c’était, la résistance aux toxines, telle qu’elle, elle le pratiquait.
Elle fit un pas en arrière, comme pour confirmer ses dires, et elle lui envoya une demi-douzaine de senbons, dont seulement deux étaient empoisonnées avec un agent urticaire. Profitant encore de l’effet de surprise, elle fit à toute vitesse un mouvement parallèle tout en le ciblant du double d’aiguilles et cette fois, cinq piqûres, mais dont quatre étaient simplement soporifiques. La dernière par contre... Il avait intérêt à savoir trier les substances, à défaut de savoir les bloquer. Encore une nuée d’aiguilles, et aucune dangereuse, mais le leurre était là. Mordrait-il ? Mordrait-il pas ? Ahah, technique ninja !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Je pare la première rafale qui atterrit dans mon bras droit, je serre les dents devant la douleur de chien que ça fait, rien n'a touché le nerf mais le nerf est en train de m'en toucher deux mots lui. La deuxième rafale m'arrive dans l'autre bras, je lâche un cri de douleur avant de me rendre compte qu'il y a des choses étranges qui se passe. Cette sensation dans mon bras droit, je prépare les mudras... Elle m'a encore envoyé des senbons? Dans la cuisse cette fois-ci, je pose un genou à terre, c'est quelque chose que je déteste, quand je finis recouvert de merde alors que je demandais juste un échantillon pour tester gentiment les choses. Je vais finir par croire qu'être agréable avec les autres ne m'apporte que des ennuis, je serre les dents et gratifie d'un regard un peu haineux Ageha. Oui je demandais une inoculation, pas une sodomie surprise, depuis quand on recouvre ses supérieurs d'aiguilles à tricoter sous prétexte qu'il faut voir si une technique marche. C'est comme si pour lui apprendre les utilités du caméléon inférieur je lui foutais un coup de boule, ce serait gratuit et méchant, en plus d'être inutile et frustrant.
J'utilise la technique, fermant les yeux et me concentrant sur l'onde de chakra qui doit anéantir le poison ; je fais disparaître la réaction allergique dans mon bras droit, réprime douloureusement un bâillement à cause du sédatif qu'elle m'a administré et annihile ce poison en même temps. J'enlève les senbons et ferme les plaies avant de me relever. Ou du moins, j'essaie, à chaque fois que je contracte les jambes pour me retrouver sur deux appuis elles ne répondent qu'à moitié. Nan... Elle n'aurait pas osé quand même, cette sensation dans tout mon corps de perdre mes appuis et mes sensations. Ce n'est pas un sédatif, c'est un curarisant. Quoique, c'est peut-être juste moi qui psychote.

-Du curare? Non, c'est les doses de soporifiques qui font encore effet je crois.
Malin, j'aurais juré que la dernière rafale était un poison plus costaud que les deux autres.
Je me relève après avoir fait disparaître les dernières traces du soporifique. Bien joué, j'y ai cru.
-C'est bon là? Demande Iguane en réapparaissant sur son poteau. On peut attaquer le caméléon inférieur? Je dois avouer avoir envie de te balancer du sable à la gueule Takeshi.
-J'imagine que oui. Mais avant de te montrer comment faire, juste pour voir ou tu en es niveau science du camouflage, je veux que tu prennes l'apparence du sable à tes pieds. Non pas que tu changes de forme physique, mais purement au niveau de la coloration j'ai envie de voir si tu es déjà capable de mimer une teinte sablonneuse sur toute ta surface corporelle. Histoire de voir comment les choses vont se goupiller.

L'objectif est de déterminer si elle est déjà capable de reproduire un environnement, plus que de se rendre invisible, savoir déjà se fondre dans le décor d'une manière ou une autre est tout un art. Même sans l'invisibilité il y a moult façons de diminuer sa présence active sur le champ de bataille.

-Ne force pas trop en utilisant le henge, ça n'a pas de rapport direct avec ce que je vais t'enseigner, si le caméléon inférieur se maîtrise de façon relativement simple, s'en servir correctement est beaucoup plus contraignant qu'on ne peut le penser.

HRP ::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Le regard surpris, peiné puis colérique de Takeshi étonna Ageha. Ben quoi ? Elle qu’on critiquait toujours pour ne pas y mettre du sien, voilà qu’on venait lui reprocher de trop bien faire son travail. Mais qu’espérait-il ? Qu’on allait « gentiment » l’empoisonner ? Certes c’était un entraînement, mais depuis quand on faisait des douceurs à Suna ? C’était d’ailleurs une des raisons qui avaient poussé Ageha a déserté les séances de préparation. Déjà peu motivée par les techniques enseignées car inutile pour son domaine d’expertise, les différents professeurs l’avaient tanné au-delà du raisonnable, la poussant au-delà de ses limites. Ah, elle en avait sué, pleuré et vomi, du dépit sur les poussières des terrains d’entraînements.

Elle se contenta d’avoir un sourire désolé. Après, elle n’allait pas caché non plus ce petit plaisir malicieux de pouvoir, en toute immunité, tailler un costard à un haut gradé. Elle s’approcha et récupéra ses aiguilles, vérifiant par elle-même que Takeshi avait fait réellement un bon boulot.
- « De l’urticant, du soporifique et un... de ma composition. Essentiellement immobilisant. Je cherche à ajouter des touches d’hallucinations, mais pour le moment, le mélange ne se fait pas. » Tous les maîtres poisons cherchaient la substance ultime, la pierre philosophale de leur domaine, qui permettrait de tout faire, tout de suite, sans trace. Ageha était à tous niveaux encore une novice, tout juste un bébé, mais elle partageait déjà les rêves de sa congrégation.

Assurée que son professeur du jour ne mourrait pas par sa faute, elle se mit en position d’élève, concentrée et surtout, neutre jusqu’au dernier frémissement de sourcil. Certes, l’apparition soudaine d’un double la fit faire un pas de côté, mais elle reprit rapidement sa pose. Et après, il osait pleurnicher pour des piqûres, quand il avait le culot de dépenser du chakra pour produire un double, pour aucune raison ? Ah, ben, bravo. Les dérives du pouvoir et tout.

Pour autant, elle obéit sans moufeter, faisant rapidement les mudras pour ensuite se fondre dans le sable. Espionne et assassin, Ageha maîtrisait le henge à la perfection, mais n’avait jamais eu à pousser plus loin. En effet, elle était censée faire un mouvement rapide et silencieux de pénétration dans le camp ennemi. Plus elle s’attardait, plus elle avait de chances de se faire remarquer, et plus elle utilisait de techniques, plus elle devenait visible aux senseurs.
Donc, même si sa technique était imparfaite, elle sut très rapidement prendre une sorte de couleur de sable. Elle était toujours là, de corps, présence et assez visible, mais sa texture et son coloris méritaient quelques compliments. Elle ne s’attendait à rien, car à Suna, on était avare de paroles, surtout ce genre. On ne félicitait pas les soldats de bien faire le B.A.BA après tout.

- « Est-ce suffisant ? » demanda le tas de sable qu’elle était devenu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Mon élève du moment se transforme en un tas de sable, j'hoche la tête humblement, satisfait de ce que je vois ; chez les éclaireurs ce serait tout juste passable, mais compte tenu que ce sont les éclaireurs qui ont la formation la plus poussée en matière de furtivité, et que c'est nous qui formons la plupart des assassins de Suna au camouflage, c'est quand même acceptable. Je lui fais signe de reprendre forme normale ; inutile de se fatiguer avec une technique comme ça quand on doit apprendre une rang B. Je disparais partiellement, ne laissant apparaître que mes vêtements alors que j'ai des allures d'homme invisible ainsi présenté, Iguane a un sourire en me voyant aussi fantomatique et décide de disparaître à son tour, ne laissant apparaître que son regard amusé.

-C'est largement suffisant pour un début, le caméléon inférieur est une version au rabais que j'ai développé d'une technique déjà existante, et que tu dois connaître puisque c'est le pêché mignon de nombre d'assassins ; le caméléon. Elle consiste à se recouvrir d'une pellicule de chakra pour refléter la lumière et la réfracter dans des angles normaux, en d'autres termes, à paraître invisible en se rendant transparent. Bien applique, peu de ninjas peuvent te repérer ; les senseurs, même s'il y a moyen d'effacer sa présence pour peu que tu montes la technique d'un cran, et à ce moment là, à moins de tomber sur quelqu'un qui a des yeux de chats ou une très bonne oreille, il n'y a pas grande crainte à avoir.

Je ramasse une poignée de sable avant de la balancer sur mon clone dont la peau se met à grésiller et à clignoter un long instant, celui-ci ne manque pas de grogner une insulte avant de retrouver son camouflage, alors que le mien a sauté.

-Le caméléon inférieur a tout de même quelques inconvénients par rapport à son homologue plus puissant ; tu ne peux pas faire de gestes trop brusques sinon il saute, même si tu peux facilement poser un parchemin explosif, empoisonner un repas ou trancher les liens d'un coéquipier sans perdre ton invisibilité. De même, puisque la pellicule de chakra est beaucoup plus fine que celle du caméléon, elle est beaucoup plus susceptible d'être endommagée par des éléments extérieurs. Tu peux l'utiliser par pluie orageuse ou même durant une tempête de sable mais le camouflage ne tiendra pas longtemps, tu as pu le constater avec mon clone. Après ce n'est pas vraiment un problème puisqu'en général la visibilité est déjà réduite lors des tempêtes de sables ou des pluies averses, ça ne devrait pas être un gros problème que de ne pas pouvoir se camoufler.

Je redeviens visible, Iguane fait de même.

-Avant d'essayer, garde ton rythme cardiaque bas et soit zen. C'est une technique lente, pas un concours de vitesse. Son but est de faciliter l'approche d'un objectif, pas de faire un carton sans que personne ne soit en mesure de te détecter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ageha avait tellement été laissée pour compte par ses enseignants, désespérés par son manque de motivation, qu’elle n’avait jamais entendu parler de la plupart des techniques qui auraient plus l’intéresser et la pousser à redevenir une élève attentive. C’était un cercle négatif qui s’était mis en place des années auparavant, et s’il était désormais difficile de savoir où se trouvait le fait générateur – la grande question de l’oeuf ou la poule – les conséquences étaient là : Ageha, que la violence rebutait, s’était spécialisée dans un domaine où elle n’y connaissait pas grand chose, ce qui la rendait encore moins apte à recevoir leçons et succès, graines fondatrices d’un cycle vertueux.
La loose, c’était un mode de vie, et c’était apparemment l’histoire de celle de la petite blonde.

Avide de savoirs, Ageha regarda la démonstration de Takeshi, la bave à la lèvre – métaphoriquement bien entendu. En son fort intérieur, elle souhaitait pouvoir avoir un dard aspirateur pour s’approprier les techniques de ce sensei du jour. Surtout quand il laissa entendre qu’il y avait une technique supérieure ! Ah, comme elle voulait tout, tout connaître, tout savoir !
Ecoutant avec la plus grande des attentions, Ageha hochait la tête, grognant son approbation quand elle comprenait les points clés. Les senseurs et les « éveillés », comme elle appelait en son jargon personnel les shinobis aux sens sur-développés, étaient déjà une plaie pour elle. Cependant, ayant étudié cette partie des arts ninja – connaître son ennemi, tout ça, en plus de pouvoir traquer sa proie – Ageha avait une bonne idée de comment contourner cet écueil.

Les tenants et aboutissants de cette technique en tête, Ageha se prépara à passer à la pratique. Un apprentissage étape par étape, avec en face d’elle le bonbon qu’était la technique finale, voilà exactement ce qu’elle aimait. Ce n’était pourtant pas compliqué de le comprendre, ou même de le lui demander ! Cependant, elle garda pour elle la critique de la hiérarchie. Pas quand en face, elle avait un gradé volontaire pour se pencher sur son cas – et quel cas !
- « Je suis déjà spécialisée dans ce genre de mission. Je connais les difficultés à s’introduire au plus près de la cible, ce qui fait que les techniques ninjas les plus prisées ne me sont d’aucune utilité. » Les « trucs qui font boum » donc, n’avaient pas leur place dans son arsenal. Par contre, rester tranquille, mais aux aguets. La base pour tout bon senseur, et ce fut sans difficulté qu’Ageha atteignit ce point de concentration détachée, où le monde tournait tout autour d’elle sans qu’elle ne se sentît concernée. Cela pouvait aller jusqu’à laisser les fourmis ouvrir une route sur ses pieds, ou laisser un oiseau se poser sur elle. Une fois, une araignée tenta de construire une toile entre l’arbuste et sa pochette de senbons. Elle était rocher et vent, herbe et silence. Elle était... sans être là, mais à un frémissement près de passer à l’action si nécessaire.

Première étape : check.
Mais elle se doutait que ce n’était pas aussi facile que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Même sans être senseur, je largement distinguer que mon élève du jour a réussi à réprimer ses instincts ninja, ce n'est pas seulement une question d'être invisible aux yeux d'un adversaire ayant une certaine affinité avec le chakra, mais bien de se fondre dans l'environnement. Certaines personnes n'y arrivent pas, à cause d'un tempérament bouillant ou tout simplement une carrure qui les empêche de devenir des anonymes s'il le faut. Force est de constaté qu'Ageha n'a pas ce problème, ni moi d'ailleurs, même si je peux attirer l'attention sur moi quand je veux, parfois même sans que je le veuille pour être tout à fait sincère. Qu'importe, je rends ma main invisible, la très fine pellicule de chakra qui entoure mon bras se ressent à peine tant j'ai l'habitude de m'en servir, mais concilier les deux pour Ageha s'avérera peut-être un peu plus dur. Qu'importe, je me lance dans quelques explications histoire de lui faciliter la tâche.

-Une fine pellicule de chakra, n'essaie pas de tenir au début, juste te soustraire de la vue de tous, y compris de la tienne fera l'affaire pour le début. Je fais craquer ma nuque. C'est comme l'équilibre, ça se travaille. C'est le plus dur.

Parce qu'il s'agit de tromper un de ses propres sens et de remettre en cause une partie de nos acquis, ce n'est pas parce que je ne vois pas ma propre main qu'elle n'existe pas. C'est toute la difficulté de la chose, à stimuler la zone concerné en reportant toute son attention dessus, on finit par se crisper et à ne pas pouvoir se rendre invisible. Le regard va entièrement se concentrer sur le membre qui doit se dérober à la vue, et les choses vont devenir beaucoup plus difficiles. Un cercle vicieux ; si on regarde, on a du mal à se concentrer, et donc on regarde encore plus pour bien prendre conscience de l'invisibilité si elle survient, et on galère toujours plus à se rendre invisible.

-Ne te concentre pas sur une zone que tu cherches à rendre invisible, de un, parce que c'est troublant la première fois, deuxièmement car il faut un certain lâcher prise au début. A trop la fixer tu vas te concentrer sur cette zone en particulier alors qu'elle peut venir d'autre part. C'est au niveau de mon bras gauche que j'ai réussi à devenir invisible pour la toute première fois?. Alors, ne te complique pas trop la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Busujima-san n’avait pas forcément pris la mesure d’Ageha. Après tout, il ignorait presque tout d’elle. Il ne l’avait fait venir ce matin-là que parce qu’une de ses élèves avait parlé de ses compétences dans le domaine des poisons. Et il ne fallait pas compter sur la petite blonde pour faire l’étalage de ses autres talents. Ce n’était pas dans son caractère – si tant était qu’elle en eût un. C’était autant de l’humilité qu’un détachement presque dangereux des affaires du monde réel. Elle était qui elle était, et elle était façonnée par les affres de la vie et du temps. Autant de désintéressement pouvait être loué, témoignage d’une loyauté envers sa patrie, mais pouvait devenir à terme un obstacle, voire un danger, car cela poussait la personne à être dénuée de toute réflexion, de toute initiative.

L’un dans l’autre, l’idée de devenir transparente ne posait pas de souci à Ageha. Ne l’était-elle pas déjà, elle la main anonyme qui tuait sur l’ordre de ses maîtres ? Jamais elle ne signait ses crimes, sauf si c’était requis par la mission, et dans ces conditions, elle déposait la marque de son client ou de Suna. Ageha n’était pas rien... Rien est encore le contraire de tout. Quelque part, Ageha n’était pas.
Cependant, elle était en train de se réveiller. Elle voulait progresser. Elle avait des envies. Toujours pas pour elle, même si le projet de se spécialiser dans les poisons plus en avant motivait ses gestes depuis le début. Ne pas donner le meilleur d’elle-même était une injure.

Ces pensées contradictoires firent qu’Ageha commença par disparaître avec assez de facilité, avant de se mettre à « clignoter » montrant ici et là des parties d’elle-même qui disparaissaient presque aussitôt qu’elles s’étaient révélées au regard. Elle comprenait très bien le concept, la théorie et c’était bien la pratique qui manquait.
Ça et la rigueur mentale. Tôt ou tard, Ageha devrait choisir entre un abandon total de son égo, et l’affirmation d’une âme certes simple et discrète, mais nullement terne. Être les ténèbres autour de la bougie, ou la flamme petite mais vaillante... l’un dans l’autre, ça revenait au même car les deux dépendaient l’une de l’autre pour produire la lumière.

- « .Est-ce que je suis suffisamment transparente ? J’ai l’impression que non. » nota-t-elle en agitant un bras, puis un pied, devant elle. « J’ai du mal à masquer ma forme, je crois ? » Difficile à dire. « Pourriez-vous me montrer encore une fois le résultat final, que je compare, s’il vous plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
Sur la demande d'Ageha, qui se débrouille beaucoup mieux que moi à son âge pour maîtriser cette technique, je redeviens invisible, totalement. Toutefois, ça ne va pas m'empêcher de distribuer quelques explications supplémentaires puisqu'elle semble perdue dans la technique, qui, il faut le dire, n'est pas des plus simples à comprendre. Surtout lorsqu'on recherche la perfection, but inconstant mais perpétuel chez les ninjas qui veulent avoir une longue carrière. La blonde est bien partie pour avoir des enfants et les voir grandir, alors, autant l'aider à prolonger sa vie en lui enseignant une technique qui vaut son pesant d'or. Surtout pour s'échapper après un assassinat, raté ou pas, et approcher une cible bien protégée.

-C'est suffisant. L'objectif n'est pas de se soustraire totalement au monde, même moi un type avec de très bon yeux pourra me détecter. L'intérêt est essentiellement de passer facilement des gardes peu attentifs sans leur faire de mal, après, si tu tombes sur des gens qui ont une vue normale, tu pourras aussi facilement les contourner.

Un vent sablonneux vient écraser quelques grains de sables sur moi, ma silhouette à peine visible se trouble un peu en grésillant avant de redevenir presque invisible. Il faudra vraiment que je trouve un moyen d'optimiser mon invisibilité un jour, histoire de moins consommer de chakra pour le combat et les emmerdes.

-Plus que masquer sa forme, c'est gommer ses traits et son existence même, en quelque sorte. N'essaie pas de prendre une forme contre nature, le but est simplement devenir invisible, pas d'être une petite boule invisible.

Elle tient le bon bout quand même, il est rare de voir des élèves faire des progrès aussi rapidement, surtout pour une technique de rang B. L'invisibilité c'est quelque chose de précieux chez un ninja, et voir une compatriote développé ce talent aussi vite, soulève en moi quelques interrogations ; est-ce que c'est une surdouée ou alors au contraire, suis-je un idiot pour avoir échoué à l'apprendre en aussi peu de temps?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Asa Ageha
Suna no Chunin
Messages : 85
Date d'inscription : 11/02/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Chuunin - Rang C
Ryos: 367
Expérience:
208/500  (208/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Ni l’un ni l’autre des deux interrogations, très cher.
Ageha n’avait rien d’un génie. Ça se saurait, si ça avait été le cas. Non, il se trouvait juste qu’elle était juste tellement avide de nouvelles connaissances qu’elle absorbait tout ce qui passait à portée de main, tel le sable du désert. A trop ressasser encore et encore les mêmes techniques, le sol était plus que fertile pour que la graine d’innovation procurée par Takeshi prît racines rapidement. Cependant, si devant lui la blonde obtenait de si bons résultats, c’était bien par l’incitation, l’émulation. Elle voulait faire bien, et bien faire... et quelque part, ne pas se planter complètement – ce qui mettait notre métaphore très poétique de la graine un peu hors jeu, mais de toutes les façons, Suna n’était pas connu pour son agriculture foisonnante. Bref.
Lorsque demain, elle réessaierait, Ageha se confrontera à des obstacles bien plus hauts que ceux d’aujourd’hui. Sans modèle ni conseiller, elle devra faire seule l’apprentissage d’une des techniques les plus poussées qu’on lui avait montré à ce jour. D’ailleurs, dès maintenant, elle n’arrivait pas à produire cet effet d’effacement que Takeshi lui montrait.

- « En gros, c’était comme si je voulais mettre la tapisserie du monde sur ma peau ? » Pourquoi cette image semblait plus lui plaire que n’importe qu’elle autre, elle ne savait pas, mais voilà, elle comprenait le système. Entre comprendre et réaliser, il y avait plus d’un pas.

Au bout d’un moment, Ageha arrêta. Son énergie était dangereusement faible, et la frustration montante n’allait pas l’aider. Bien au contraire, elle allait finir par être contre-productive.
- « Je crois que je ne vais pas y arriver ce matin. » avoua-t-elle. « Je vous remercie beaucoup pour votre enseignement. » fit-elle en saluant bien bas.

Il lui faudra bien deux semaines de travail acharné, quotidien, régulier et répété, pour obtenir le résultat final. Mais ça, elle ne le savait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Takeshi Busujima
Suna no Jonin
Messages : 167
Date d'inscription : 13/05/2018

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jônin - rang A
Ryos: 105
Expérience:
515/2000  (515/2000)
Voir le profil de l'utilisateur
-Il n'y a aucun problème, prend ton temps. Je m'incline bien bas devant elle. Je ne peux qu'être reconnaissant des enseignements prodigués en retour.

Nous nous quittons sur ça.
Deux semaines passent, plus ou moins vite ; j'alterne les entraînements impossibles ou je m'effondre à moitié conscient dans mon lit avec tout juste assez de force pour m'enterrer dans la bonne tenue sous les draps. Et les périodes de repos, ou dormir m'est impossible à cause de la chaleur de Suna et la sensation d'avoir eu une journée vide, même si j'ai passé mon temps à affronter mon double au Shogi, Iguane lit toujours aussi bien mon jeu alors que je n'arrive pas le moins du monde à détecter une récurrence dans ses actions. La coutume et l'habitude sont les meilleurs despotes quand il s'agit de faire quelque chose, et c'est comme d'habitude, comme le veut la tradition que les assassins, éclaireurs, espions et autres éléments furtifs de Suna se réunissent dans l'une des salles de la tour du Kazekage. Pour y jouer aux cartes, au mahjong, au shogi et tout autre jeu de société qui existe, bien évidemment le but est de tricher. Chacun triche comme il peut sans se faire repérer, je planque une carte dans ma botte, une autre métamorphose ses cartes discrètement, une fois on a même attrapé l'ancien capitaine des éclaireurs, aujourd'hui à la retraite, avec tout un jeu de mahjong en double. Il avait collé tout un jeu sous sa table fétiche, à côté de sa place attitrée et permutait les briques à son aise. D'habitude Ageha n'y venait pas, par flemmardise (ou alors je suis tout simplement un gros con tout nerveux, trop occupé à empêcher les autres de tricher et à ne pas me faire prendre à ma table pour regarder ailleurs), mais là, en y allant j'ai très vite compris qu'elle serait de la partie.
Exceptionnellement peut-être, ou alors, la première d'une longue série de visites? Ou alors je suis un blaireau et en fait, c'est déjà une habitude pour elle.

-Putain! Takeshi! Merde! Je t'ai déjà interdit de venir invisible et tu recommences. Je garde mon camouflage optique et tourne au croisement. Maebara est sur le cul, en train de se masser le nez après une collision avec un autre invisible. Ageha?

Je tombe par terre, percuté par derrière.

-Takeshi, tu devrais éviter de te rendre invisible quand je suis de passage. M'informe l'énorme Kokobo en me relevant alors que je grésille encore.

Maebara me regarde, outré alors que le camouflage d'Ageha tombe enfin.

-Non, nan, impossible! Il fronce les sourcils en me voyant si loin de lui. Il est contagieux cet enfant de mule! Il a initié une chuunin à ses conneries!

Evidemment, il fallait bien que ce soit moi qui me fasse engueuler. Je commence à avoir l'habitude.
Du moins, qu'on m'insulte, qu'on prenne quelqu'un d'autre pour moi, ça c'est nouveau. Exceptionnellement, je change de table, et m'installe à celle d'Ageha pour une partie de mahjong, évidemment, puisque nous sommes des agents furtifs, ce qui sous entendons que nos déprécions le spectaculaire et apprécions d'économiser nos mouvements, nous mettons des moyens disproportionnés pour savoir qui devra faire les corvées de table. On tire à la courte paille, pas de chance pour Ageha, c'est elle qui doit faire le service. Je me commande un café, histoire de rester éveillé, et lorsque tout a été préparé et que nous pouvons commencer autour de quelques boissons, je sirote ma tasse.

-Qui commence? Je dois avouer en avoir... Je tousse à en recracher mes poumons. Les autres se figent, j'échange une moue insatisfaite et blasée avec Ageha. J'imagine que c'était dans l'autre naturel des choses que tu assaisonnes violemment ma boisson.

C'est une longue soirée de jeux qui s'annonce.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Vent - Kaze no Kuni :: Sunagakure :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.