:: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des insectes, toujours des insectes...[PV Hako]

avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 87
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Et que sa gambade. Le moins que l'on puisse dire de ma petite soeur c'est que personne n'a vraiment d'emprise sur elle. Et que ça gambade. Je l'aime, je l'adore, mais elle me rend, disons, jalouse, car il n'existe personne qu'elle déteste vraiment. Et que ça gambade. Je n'arrive jamais a être en colère contre elle, toute cette colère que j'emmagasine, je la tourne contre sa soeur de lait, Yume. Et que ça gambade. A chaque fois que j'ai l'impression qu'elle s'éloigne de moi... elle me démontre le contraire. Et que ça gambade tout autour de moi comme une gamine de dix ans. Elle me désarme vraiment à tel point parfois que je n'arrive même plus à être en colère de la semaine contre quelqu'un. Et que sa gambade, que sa sautille, que ça veut attraper des insectes tout autour pour me les montrer... Mais pourquoi je me suis laissée emmener là dedans moi... Et que ça gambade pour attraper des papillons, que ça se penche avec curiosité sur des plantes qu'elle ne connait pas... et que ça me demande ce que c'est, que ce soit insecte, arbres, buissons, fruits, fleurs...

Il y a tant de bonté dans ma soeur, elle a tellement le coeur sur la main que je me demande vraiment comment elle fait pour supporter d'être une ninja. Et à vrai dire... quand je lui ai posé la question il y a peu de temps.

"Pour protéger les gens, les aider, leur montrer que nous ne sommes pas une armée sans amour."

Ce genre de phrase me ferait presque oublier qui je suis... Cela me ferait presque oublier ma haine envers sa sœur de lait. Déjà qu'au quotidien je me coltine cette Yokazura si faible, si fragile... Ma petite sœur a le don de me désarmer totalement quand elle se comporte ainsi où qu'elle me répond le plus sérieusement du monde cela. Parfois je me demande si on est vraiment de la même famille, si le clan Hyûga a vraiment raison de sceller la branche secondaire. L'éducation de notre père est rude, difficile, l'influence de sa sœur de lait et de sa mère adoptive a donc-t-elle été si...

Ma petite sœur... Je l'aime... Mais combien de temps encore réussirais-je à la protéger de père ? ... Combien de temps ? Surtout que je le défie clairement en entraînant Yokazura dans le dojo de ma famille. Oh... Je ne l'entends plus ma petite sœur... Où donc est-elle passée ? Oh... Elle est là-haut... sur une branche de cet arbre-là. et Hop, et la voilà qui saute de branche en branche avant que je ne la vois disparaître dans les feuillages pour revenir et... sauter en bas pour... tendre une grosse boite avec de petits trous a quelqu'un...

"Hey. coucou toi ! Tient regardé je t'ai attrapé tout plein d'insecte ! Tient prend, ils sont tous pour toi !"

Des insectes... Je préfère ne pas m'approche et reste dans l'ombre des arbres sous les frondaisons de ce petit bois au sein des murs de Konoha.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Des insectes, toujours des insectes...

Le clan Aburame.
Pour tous, un clan mystérieux, peu amène, voire un brin inquiétant (voire plus si vous étiez entomophobe). Mais aussi un clan discret, n'aimant guère être sous le feu des projecteurs, en bon ninjas fourbes qu'ils sont.
Et célèbre, évidemment pour l'usage mystérieux voire sinistre d'insectes en combat.

Pourtant, un membre au moins de ce noble clan fondateurs de Konoha s'écartait (un peu, la partie fourbe  utilisateurs d'insectes dévoreurs de chakra étant vrai) des stéréotypes.
Hako se trouvait présentement vaguement en "mission" pour le clan, afin de prélever des échantillons de la faune insectoïde de Konoha. Plus une punition qu'une mission : la jeune kunoichi avait suscitée (encore une fois) l'ire de quelque ancien (des parchemins explosifs étaient impliqués) du clan.
La corvée était longue et peu passionnante, nécessitant doigté et concentration, mais pour une Aburame, totalement triviale.
De plus, le lutin vert de Konoha était certain de ne trouver aucun spécimen digne d'intérêt (c'était plus une punition qu'un vrai travail de recherche) dans ce petit bois au milieu du village, non loin du quartier Hyûga (ah, si seulement sa douce Yum-Yum pouvait la rejoindre pour égayer un peu cette sale besogne...)

Toute à sa répugnante (pour la majorité des gens) cueillette, Hako ne fit pas attention à l'arrivée d'autres personne, à part au tout dernier instant, quand des feuilles bruissèrent au dessus d'elle.
Une jeune fille se laissa tomber à coté d'elle. Une Hyûga, visiblement : les pupilles laiteuses ne trompait pas.
L'inconnue, plus grande qu'elle mais visiblement aussi surexcitée que Hako dans ses meilleurs jours lui tendit une boîte vaguement percée de trou pour la respiration.

"Hey. coucou toi ! Tient regardé je t'ai attrapé tout plein d'insecte ! Tient prend, ils sont tous pour toi !" s'exclama joyeusement la Hyûga au comble de la surexcitation et de l'enthousiasme juvénile en lui tendant sa boite à trésors.
Elle était bien plus amicale et enjouée (la plupart des gens aurait dit hyperactive et rentre dedans que les Hyûga coincés dont la petite Aburame avait l'habitude.
Elle lui dédia donc un franc sourire, d'autant plus que l'air de rien, ça allait lui permettre de boucler plus vite sa corvée.
"Eh ! Merci, princesse !" rétorqua-t-elle avec un grand sourire étincelant. Tout les Hyûga avait un air étrangement noble, d'où appellation instinctive de la petite Aburame. "Voyons voir ce qu'il y a là-dedans..."

Hako n'avait aucune idée de qui était cette jeune fille (qu'elle classa même comme fillette, malgré sa taille et uen apparence d'adolescente frisant son âge) et de pourquoi elle l'aidait ainsi.
Mais à cheval donné, on ne regarde pas les dents et la jeune Aburame ouvrit avec précaution et tout l'art de son clan manieur d'insecte la boîte à capture de la jeune Hyûga.
"Hummm, tu as un magnifique Papilio protenor bravo ! Et quelques Popillia konoha, de splendides Colias palaeno et un bon gros Allomyrina dichotoma. Il est sublime  et si tu veux séduire une troupe de garçonnets de huit-douze ans, il sera parfait !" analysa-t-elle, vaillant à ne pas laisser s'échapper le moindre insecte. "Joli collection ! C'est pour quelque-chose de particulier ? Tu me les donnes vraiment ?"

Hako ne savait pas trop pourquoi la jeune (intérieurement, la kunoichi vert-pomme avait décidé qu'elle était plus jeune qu'elle) Hyûga voulait lui offrir sa collection, fruit sans doute d'heures de labeur et de capture.
"Écoutes, je ne suis pas sûre de pouvoir accepter... C'est vrais qu'ils sont superbes et que ça m'arrangerait, mais je ne voudrais pas t'en priver... Tu as dû faire beaucoup d'effort pour les capturer, même à l'aide du Byakugan, encore plus sans, je sais pas si tu sais t'en servir en fait..."
Et depuis quand une Hyûga s'intéresserait aux insectes (à part peut être Yume à cause de leur.... relation, et encore) ?
"Oh, au fait, je m'appelle Hako. Aburame Hako." déclara le lutin vert de Konoha, tendant une main amicale vers l'autre jeune fille. "Genin du clan des manieurs d'insectes de Konoha. Je ne croyais pas rencontrer une Hyûga qui s'intéresse ainsi à ce domaine et qui ne considérerait pas les insectes comme une vermine à abattre pour protéger leurs magnifiques arrangements floraux... Votre pimbêche d'héritière a apparemment du mal avec eux..."

La petite Aburame porta aussitôt la main à sa bouche, réalisant qu'elle en avait trop dit. Elle avait ouvertement critiqué Ashira et en examinant de plus prêt la demoiselle du clan à l'oeil pâle, elle réalisa qu'elle ne portait pas le sceau honteux de la branche secondaire. Il devait donc s'agir de quelque jeune et riche fille de la Soke. Et zut !
Bon, ça pourrait être pire, et...
Et là, Hako tourna la tête vers un bruit, découvrant la très noble Ashira en quête de sa petite sœur...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 87
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Je préfère rester à l'écart tout en gardant un œil sur elle. Cette espèce de fillettes toute en vert... C'est elle qui m'a porté un message alors que je rencontrais pour la première fois mes genin et qui m'avait en plus apporter la nouvelle d'un changement d'équipe. Je me souviens l'avoir vues trainer avec Yume. Elles toute deux dans la même équipe, la n°2 me semble. Bon... J'ai rien de spéciale contre cette espèce de petit lutin vert... Mais contre ses insectes en revanche... Je me tend d'un seul coup en entendant un gros... bourdonnement autour de moi...

"Si si c'est tout pour toi ! Garde les ! Moi je veux juste être amies avec tout les copains de sœur ! Ah et moi c'est Aïsha ! Je te vois souvent trainée avec ma Yume ! Qu'est-ce que je l'adore ma sœur ! J'adore tellement Yume mais... Elle devient de plus en plus distante avec moi... ça me rend rend triste..."

Pendant ce temps bah... Ma petite sœur, d'un seul coup comme ça sans raison apparente, se met d'un seul coup a faire sont jeux favoris... choper un bras de la petite Aburamé et la remuer dans tout les sens, l'emmenant voire tant là une fleure toute jaune au cœur blanc, tant ici une simple feuille verte qui n'a rien de spéciale, c'est comme si moi... Je n'étais plus là... M'enfin, ça me fait aussi un peut des vacances... Cette hyperactivité de ma petite sœur c'est... fatiguant. Surtout que père m'en a donner l'entière responsabilité quand je me suis farouchement placé entre lui et Aïsha et que soutenu par mon frère au dernier moment... Quand je me suis opposée clairement a ce qu'il fasse appliquer le sceau à l'être que j'aime le plus entre tous en ce monde. Un amour si fort que je préfèrerais que ce soit moi qui soit condamner a intégrer la branche secondaire qu'elle... Mais y a toujours ce féroce bourdonnement d'insecte...

"Oh t'a vue ça comme c'est jolie ? c'est trop joliiiiiiiiiiiie !", en montant bien dans les aiguës a la fin.

Et que ça remue encore la petite verte dans tout les sens... Je ne donne pas cher de la boite aux insectes... et que ça la trimballe encore ailleurs pour lui montrer un tapis de mousse et qu'enfin ça la prend dans ses bras la serrant très très fort contre elle dans ses bras de pré-adolescente de quatorze ans entrainainée tout de même, depuis ses six ans a ce battre comme n'importe qu'elle Hyûga... Je la jalouse aussi un peu ma petite sœur... Elle apprend plus vite que moi et comme je m'oppose de plus en plus a père... Lui doit ce dire que m'opposer a ce qu'il appose le sceau a ma fut la seule fois où il a eu raison de me céder... Et que sa serre fort Hako dans ses bras et que ça ne la lâche pas... M'enfin... Je l'aime vraiment de tout mon cœur de grande sœur ma petite Aïsha.

"Owi ça aussi c'est trop beau ! Hein dit, que c'est vraiment joliiiiiiiiiiiiiiiiiiie ça aussi !"

"KIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA"

Je me met carrément en boule en lâchant un sacrés crie des suite... d'une chose que je sens énorme qui c’est poser sur ma tête... Moi je peux rien dire je reste totalement figée, en boule repliée sur moi... figée dans une position inconfortable... C'est quoi ce truc ? C'est énoooooooooooorme... Enfin quand on a peur on en fait trop... Mais barre toi décolle, allez laisse moi tranquille... Mais je bouge pas, yeux totalement fixé devant moi, exorbité au possible avec cette chose sur mon crâne... Évidemment sa attire l'attention de ma petite sœur... La honte que je me paye... Je dois toujours paraître forte pour la protéger... Là je me sens tellement... fébrile avec cette chose sur ma tête... Aïsha verra tout de suite que ce truc est assez imposant, mais bien plus petit que ce que je ressens, elle voit des rayures jaune et noir et un dard...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Des insectes, toujours des insectes...

Rencontrer une Hyûga à la fois exubérante et n'ayant pas peur des insectes étaient encore plus rare que de croiser un Aburame plaisantin (à part Hako), un Akimichi maigre ou un Uchiha ouvert et sympathique (bien qu'il y ai de l'espoir chez les jeunes générations).
Du coup, la jeune Aburame pu étaler son savoir et faire le bonheur de la jeune fille. Distraite par ce tourbillon d'activité, elle ne remarqua pas Ashira.

"Si si c'est tout pour toi ! Garde les ! Moi je veux juste être amies avec tout les copains de sœur ! Ah et moi c'est Aïsha ! Je te vois souvent trainée avec ma Yume ! Qu'est-ce que je l'adore ma sœur ! J'adore tellement Yume mais... Elle devient de plus en plus distante avec moi... ça me rend rend triste..."  expliqua la petie Hyûga à toute vitesse.
Ces déclarations laissèrent un brin perplexe Hako. Non pas qu'elle soit gênée par le débit précipité de la gamine (elle avait l'habitude avec Nyuuwa et d'autres gosses. Oui, la Hako avait un certain succès à l'Academie auprès des postulants : elle était drôle et n'hésiter pas à jouer avec eux), mais parce qu'elle contredisait ses observations.
La kunoichi vert-pomme avait en effet supposé que cette petite luronne Hyûga était membre de la prestigieuse (et égoïste) Soke, la branche principale du clan aux yeux pâles. Elle ne semblait  pas porter l'infamant tatouage de la Boke.

Or voilà qu'elle annonçait qu'elle était la sœur de Yume, de la branche secondaire. Bizarre. Et d'une manière un peu trop possessive au goût de la (jalouse) petite amie secrète de la susnommées.
Bah, c'était peut être un terme affectif, bien qu'étrange (et surement déplacé chez les nobles porteur d'un dojutsu légendaire) envers quelqu'un de la branche secondaire. Les Hyûga de la branche principale que le lutin vert de Konoha avait eut le plaisir de croiser avait tendance à voir leurs condisciples de la branche secondaire comme des servants, voire même des objets juste bon à les défendre et à se sacrifier pour eux...
Bah, cette gamine semblait déjà plutôt atypique pour une Yeux Magique.

En cela, sa la rapprochait de l'anticonformiste Aburame.
"Merci, Aïsha-chan ! Je te promets d'en prendre soin." répondit la kunoichi vert-pomme en plaçant les insectes offert dans une boite sortie de sa besace. "Yume est quelqu'un de formidable... Mais il ne faut pas trop l'embêter, d'accord ? C'est dur pour elle en ce moment, avec son père aveugle et une petite sœur aussi turbul... vivace que toi ! Et puis elle est dans mon équipe et nous sommes de véritables kunoichi, maintenant. On doit accomplir toutes sortes de missions et du coup, on n'a plus trop le temps de jouer... Mais pouvoir explorer le monde vaut sacrément le coup !"

La petite Hyûga l'entraina dans une danse folle, voulant sans doute devenir son ami en l'intéressant à tout en n'importe quoi pour partager un moment avec elle.
Hako se demanda en souriant si elle avait fini l'Académie. Elle semblait avoir encore moins de temps d'attention qu'elle-même dans sa jeunesse (et encore maintenant). D'ailleurs, tout les Hyûga allaient-ils à l'Académie ? Si ça se trouve, cette petite turbulente était élevée dans le clan. Pas étonnant qu'elle se lâche dès qu'elle s'en éloignait un peu ! Pauvre gosse, à vivre avec les pire balais dans le cul de Konoha... Hmmmm... Ou bien était-ce les Uchiha ? Ils étaient aussi rivaux là-dessus ou quoi ?

La remuante Hyûga fini par trop en faire, encouragée par les rire de la jeune Aburame.
Un magnifique spécimen de frelon asiatique d'une taille formidable s'échappa, apeuré (et un brin colérique). Il vrombit de façon tonitruante pour échapper aux deux excités et... se ficha dans la chevelure de jais de l'héritière des Hyûga qui les observait discrètement.

Ashira poussa des cris retentissant, dépassant même les aigües extatiques de sa petite sœur.
Elle se roula littéralement en boule de terreur face à la monstruosité insectoïde.
L'héritière des Hyûga, un kunoichi d'élite, jônin de Konoha le Village Caché de la Feuille, tétanisée et apeurée face à une petite guêpe (bon en fait, pas si petite).

Hako allait éclater de rire, mais la détresse visible, la terreur non feinte de Ashira, d'habitude si hautaine et méprisante l'arrêta. La pauvre. Elle allait en mourir de honte...
Mais la jeune Aburame ne pouvait pas rester sans rien faire : la bestiole risquait de piquer la Hyûga qui paniquait (affolant encore plus l'insecte).

La plus jeune des deux Hyûga hésita, ne comprenant sans doute pas exactement la réaction de terreur de son aînée.
Courageusement, elle s'avança sans la moindre précaution, sans doute pour prendre l'insecte dans ses mains.
Hako devait intervenir.
La piqure de ce frelon était affreusement douloureuse  et qui sait, l'une des deux pouvaient se révéler allergique au venin...
Imaginez qu'elle se retrouve avec le cadavre de l'héritière des Hyûga sur les bras, morte à cause d'un insecte en présence d'une Aburame !
Maître Hokage aurait sa tête !

"Laisses-moi faire, c'est mon travail." intervint la kunoichi vert-pomme, arrêtant la petite Aïsha avec sa poigne de praticienne de Taijutsu. Elle mentait un peu : le clan Aburame pouvait certes contrôler les kikaichuu et quelques autres souches, voire converser avec certains insectes... Mais pas tous. Les guêpes, abeilles et frelon échappaient à leur influence, sans doute à cause de leur esprit de ruche qui concurrençait l'essaim symbiotique des Aburame.

Hako tendit la main pour cueillir le frelon suicidaire dans la chevelure d'une Ashira prostrée.
Aïe. Il l'avait piqué... Pas grave. Le lutin vert de Konoha se força à afficher un sourire confiant, tout en concentrant du chakra dans sa main et ordonnant à ses kikaichuu de dévorer le venin qui l'infectait.
Elle s'écarta et libéra la bestiole furibonde dans un massif de fleur, avant de revenir vers Ashira.
"C'est bon, il est partie." déclara-t-elle, masquant (mal) sa main enflée derrière son dos. La piqure ne lui ferait rien de grave, mais ça restait douloureux.

Hako ne put résister à balancer une petite pique à la si fière héritière de la Soke.
"Tu sais, c'est d'habitude la grosse bête qui fait peur à la petite... Face à une guêpe, une abeille ou un frelon, il faut garder son calme et ne pas l'exciter d'avantage en criant ou en faisant de grands gestes. Je conçois que ça paraisse un peu difficile pour ceux qui n'ont pas l'habitude de se maitriser ou d'affronter quotidiennement le danger..."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 87
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
Tremblante je laisse la petite ninja s'occuper de l'insecte sur ma tête.

"KIAH !"

Les insectes qu'est-ce que je déteste ça. Je ne comprend pas la fascination de ma sœur pour ses bestioles. Cela réveil en moi le temps ou mon équipier Aburamé me taquinais avec ses insectes... A cette époque c'était une véritable phobie, je paniquais systématiquement a la moindre grosse bêbêtes volante qui passait proche de moi ou au moindre groupe, d’essaim, ce sont plus les insectes à dard qui me terrifiait et ceux qui ont un bourdonnement fort comme la plupart des coléoptères. Bon, en général a me voire terrifiée, il ne maintenait pas très longtemps son petit jeu mais quand même... C'est pourtant grâce a lui que j'ai moins peur, ou que du moins j'ai pris de moins mauvais réflexe, car si visuellement je n'ai plus vraiment peur, mais quand je ne les voient pas, je me fige et si jamais ça me frôle par derrière je panique... Comme la par exemple, je reste prostrée de longue seconde, jusqu'à ne plus entendre le frelon en fait et surtout je ne veux pas montrer que j'ai pleurer, je ne veux pas que ses deux là ne voie des larmes dans mes yeux... Quoi qu'il y en a bien une qui échappe a ma vigilance et qui s'applique a descendre sur ma joue alors que... et bien... je regarde le petit lutin vert droit dans les mirettes. Il me faut encore quelques secondes pour parler.

"Merci petite Aburamé..."

Je ne veux pas que cela s'ébruite alors je tache au mieux de me ressaisir. De me relever, droite dans mes chausse et fière d'être Hyûga. Cette petite allait parlé et bientôt tout le village saura... Je dois empêcher ça... Père sera furieux et capable de m'apposer le sceau... et à Aïsha pour ne garder que Sato comme héritier... Je ne dois pas laisser cela arriver jusqu'à ses oreilles. Aïsha ne dira rien je pense... Mais cette fillette de dix ou douze ans en serait bien capable...

Mais je n'ai pas vraiment le temps de faire le moindre geste qu'à peine sur mes jambes, ma petite sœur m’étreint de toute ses forces. Sans un mot elle enfouit sa tête contre moi et me serre fort contre elle... C'est comme ça que je l'aime le plus, attachante et... attachée a moi même si elle peut être un vrai bernard-l'hermite quand elle s'y met. Je dois trouvée une solution mais pour l'instant je suis prise dans les bras d'Aïsha que j'entoure maintenant pour l'étreindre contre moi. Je suis toujours un peu tremblante mais ça va mieux... Quelle frayeur tout de même. Je dois me ressaisir, redevenir forte pour elle... ne plus montrer de faiblesse comme ça.

"Petite Aburamé... Si tu promet de ne rien dire a personne... Je te dois deux services... du moment que cela non plus ne ce sache pas..."

Ma petite sœur elle, ne dit mot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aburame Hako
Konoha no Genin
Messages : 190
Date d'inscription : 15/03/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Genin - Rang C
Ryos: 419
Expérience:
742/500  (742/500)
Voir le profil de l'utilisateur
Des insectes, toujours des insectes...

Hako relachâ le frelon, sans parvenir à échapper à une piqure.
Pas grave, elle était une kunoichi et donc familière avec la douleur.
Alors qu'elle commençait à se moquer (plus ou moins gentiment) de cette pimbêche d'héritière des Hyûga réduite à l'état de loque tremblotante à cause d'un tout petit (bon, ok, un gros) insecte volant, elle entraperçut... Une larme ?
Et Ashira la remercia sincèrement, la voix encore chevrotante...

Du coup, Hako se sentit (un peu) mal, de la taquiner sur cette faiblesse. Le lutin vert de Konoha avait beau être une Aburame, elle savait que certaine personne étaient littéralement terrifiées par les insectes. Sa propre mère était par exemple dégoutté par les mantes-religieuses, pour une raison inconnue ("Non mais regard leurs grand yeux globuleux et leur pattes pliées de manière faussement innocente ! Katon !").
Les phobies, cela ne se contrôlait pas, ou difficilement et même si c'était étonnant pour une jônin de ne pas contrôler ses frayeurs, Hako n'aurait pas dû se moquer d'elle, même pour plaisanter.

"De rien... " commença la jeune Aburame en haussant les épaules et en évitant le regard pâle troublant de la Hyûga, vaguement gênée. "C'est facile pour moi, ce genre de truc, je vis littéralement entourée d'insectes..."
Malgré tout, l'héritière du Byakugan semblait affolée, alors que la bestiole était partie. Pourquoi ?

En tout cas, l'autre Hyûga, la petite marrante surexcitée se jeta dans les bras d'Ashira telle un boulet de canon, ce qui amena un petit sourire émue chez la jeune Aburame.
Puis son cerveau se mit en branle, s'interrogeant sur les relations entre les deux Hyûga. La p'tiote ne semblait pas être de la branche secondaire, elle n'avait pas ce maudit sceau.
Et elle tenait visiblement à Ashira (y'a donc des gens pour ça ?), qui ne la repoussa pas instantanément de manière dégoutté, comme elle aurait dû le faire.
Avait-elle un degré de parenté ? Ouaip, sans doute. De toute façon, dans le clan Hyûga, ils étaient tous plus ou moins cousins...
Mais il ya vait... quelque-chose entre Ashira et la petite agitée. Bah, elle demanderait à Yum-Yum...

La jônin aux yeux pales se tourna à nouveau vers elle, l'air mortellement sérieuse.
"Petite Aburamé... Si tu promet de ne rien dire a personne... Je te dois deux services... du moment que cela non plus ne ce sache pas..." déclara-t-elle avec emphase.
Ah, les Hyûga et leur fichu sens de l'honneur et de la noblesse !
Hako se retint toute juste de rire ouvertement et commença à lever la main pour dire que ce n'était rien... Quand son geste se figea.

En un instant, les yeux rieurs couleur émeraude de la kunoichi vert-pomme changèrent : son regard se durcit, sa physionomie joviale se modifiant en un instant, son doux sourire se changeant en une moue impassible et pensive.
A cet instant, Ashira sut pourquoi les Aburame cachaient leurs yeux analytiques derrière d’épaisses lunettes noires.
Hako détaillait à présent la Hyûga comme un spécimen intéressant à disséquer.
Le cerveau de la jeune Aburame carburait à plein régime.

Deux faveurs. La promesse de deux services.
Donnés par la très noble et hautaine héritière des Hyûga en échange de son silence sur l'incident et sur sa "faiblesse".
Les possibilités de ce qu'elle pouvait exiger terrifiaient et enthousiasmaient Hako. Et pour satisfaire son honneur, Ashira serait obligée de tenir sa parole et de se plier aux désirs d'Hako.
Elle tenait en son pouvoir l'héritière des Hyûga, celle qui avilissait et tourmentait sa chère Yum-Yum !
L'avis de vengeance, d'humiliation alluma un véritable feu dans les entrailles de la kunoichi vert-pomme.
Elle sera le poing, tentant de se contenir.

Jusqu'où pouvait-elle aller ? Quel était la limite à ses doléances possibles ?
Pouvait-elle exiger qu'Ashira ordonne de libérer Yume du sceau maudit de sa famille ? Etait-ce seulement possible ?
Pouvait-elle contraindre Ashira à laisser tranquille son amante ?
Pouvait-elle aller encore plus loin et imposer à l'héritière des Hyûga de... rejoindre la Bunke. Ça lui ferait les pieds.
Non, ce dernier point se verrait sans doute mettre le holà par les anciens du clan. Sans doute comme le premier : ils ne toléreraient pas qu'une étrange au clan, une Aburame leur impose ses quatre volontés.
Mais il y avait tant de chose qu'elle pourrait contraindre Ashira de faire... Des choses utiles ou humiliantes. Pouvoir ou vengeance pour sa petite amie...

Hako se redressa, dardant un regard dur et presque malévolent sur Ashira. De sauveteuse à tortinnaire en un instant.
"Bien. Deux services." siffla la jeune Aburame, la voix dégoulinante de fiel. "Tu as ma parole que je ne dirais rien de tes peurs, ni de cet incident. Sur ma vie et mon honneur et ..."

Et elle soupira, ses épaules s'affaissant.
La jeune Aburame se força à sourire à nouveau, reprenant son visage rieur-jamais-sérieuse habituel et son regard pétillant de malice.
"Non, oublies... C'est gratuit. Je ne dirais rien, juste parce que ce serait méchant de se moquer des phobies et des faiblesses de quelqu'un..." termina le lutin vert de Konoha d'une voix douce. "Car après tout, on est des ninja du même village. Si t'es encore attaquée par un essaim d'abeilles et bien... Je te défendrais. Pas parce que t'es la fille du grand sachem des Hyûga ou pour grappiller quelques services… Mais juste parce que je suis une kunoichi de Konoha moi aussi et qu'on se sert les coudes. C'est le but du Village Caché de la Feuille, après tout."




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hyûga Ashira
Konoha no Jonin
Messages : 87
Date d'inscription : 27/08/2017

Fiche du Ninja
Grade & Rang: Jonin rang B
Ryos: 100
Expérience:
316/1200  (316/1200)
Voir le profil de l'utilisateur
... Je vois... Elle aussi me fait la leçon... En ce moment tout le monde le fait... C'en est énervant mais... Si autant le fond peut-être que c'est a moi de changer... Hako ne peut pas l'avoir manqué depuis le début, je ne suis pas en tenue de ninja de Konoha, je suis en civil, je ne porte pas le bandeau sur mon front. Je suis dans mon éternelle robe bleu azur, peu commode en milieu forestier mais je la porte toujours quand je suis avec ma petite sœur. Quand je suis avec elle, il n'y a plus de Hyûga ou de Konoha qui tienne, je suis une grande sœur... Et je la protège au mieux, de toute mes forces. Je suppose que c'est ainsi que je devrais voir les autres ninja, comme des frère et sœur se protégeant mutuellement comme je le fait avec Aïsha et aujourd'hui je me rend compte que ma petite sœur me protège aussi, que c'est a double sens.

"Grande sœur... dit... Je peux être amie avec elle ?"

Aïsha... Tellement hors de propos mais elle n'est pas dans ma tête, c'est normal... Le petit lutin vert m'a donné une leçon de moral comme beaucoup d'enfants le ferais. Aurais-je donc oublié ce que mon sensei m'a enseigné durant mes années genin ? Et qu'est devenu la kunoichi souriante, joueuse, que j'étais lorsque j'étais chuunin ? Celle qui avait compris ce qu'était l'esprit d'équipe; l'esprit du pays de la feuille, l'esprit de Konoha... Me suis-je mis une pression énorme en devenant juûnin au point d'oublier tout cela... Me suis-je pris la grosse tête a ce point là ?

"Bien sur... mais tu n'as pas besoin de demander... A 13 ans tu devrais apprendre a être plus libre, petite sœur.

Ne serais-ce pas plutôt a moi de lui laisser prendre son envol ? N'est-ce pas moi qui la surprotège depuis que je l'ai protégée de père qui voulait la sceller il y a sept ans, il lui reprochait, et lui reproche toujours, la mort de mère. C'est à peine s'il lui adresse un regard dans une journée, s'il lui adresse la parole durant la semaine. Il n'a pas été un père pour elle. Je dois changer, pour elle, pour mon clan, pour Konoha.

"Tu as le droit d'être amie avec qui tu veux... mais n'oublie jamais que ta grande sœur t'aime de tout son coeur. Aïsha.

Petit lutin vert, nous devons rentré elle et moi... Père a été très claire avec elle... C'est a peine si elle le droit de sortir du domaine Hyûga... Il ne lui accorde que peu de liberté, il la traite comme..."


Prise de conscience...

Comme je traite Yume, sa sœur de lait.

A bientôt petit lutin vert.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawn of Ninja :: Zone Rp - Le Sekai :: Pays du Feu - Hi no Kuni :: Konohagakure :: Centre - ville-
Sauter vers:

Cliquez sur une technique de la Bibliothèque pour obtenir son code !
Il ne vous restera plus qu'à le copier-coller ailleurs.